Journal L'absurdité des tickets restau

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
41
7
oct.
2015

Cher journal, depuis plusieurs années mon entreprise me fourni des tickets restau.
Ceci sont utilisés pour manger le midi dans des restau, prendre des sandwichs, …

Le surplus (j'apporte à manger certains jour de la semaine, un ticket fait plusieurs sandwichs, …) est utilisé pour faire des courses alimentaires.

Mais voilà mon entreprise vient de passer à la carte. La plupart des commerçants disent l'accepter mais au final ça ne passe pas dans le lecteur et on se retrouve à devoir payer par un autre moyen (ticket papier tant qu'il en reste ou CB). Et oui une fois que l'on a mangé on peut difficilement partir sans payer.

Chez les commerçants chez qui ça passe c'est une galère pour payer. Avant une personne apportait le compte rond pour toute la table. Maintenant chacun doit payer avec sa carte (à 10 ça peut prendre plus de 5 minutes !)

De plus il y a une limitation à 19 euros par jour. Plus question de manger au restau le midi et de faire ces courses le soir pour se préparer des repas.

La carte est associé avec un magnifique site internet. La dernière news date de plus d'un an. L'utilisation du formulaire de contact échoue lamentablement sur une erreur de validation de l'adresse mail (qui est parfaitement valide).

Le deuxième effet effet kiss cool est que le supermarché à coté de chez moi (chez qui au passage ma carte ne passe pas alors que d'après eux ça marche) qui était assez laxiste (dès que l'on prenait un produit alimentaire on pouvait payer la totalité en ticket restau) a été forcé de mettre son système à jour. Désormais la "loi" est appliquée. On ne peut plus payer que :

des préparations alimentaires directement consommables, le cas échéant à réchauffer ou à décongeler, notamment de produits laitiers. Il peut également être composé de fruits et légumes, qu’ils soient ou non directement consommables.

On ne peut plus acheter de quoi se faire des plats cuisinés maison, mais on peut par contre acheter les versions industrielles !

Dans mon cas je me suis vu refuser l'achat de poisson cru en ticket restau et j'ai du au final payer en CB vu que le reste était en dessous d'un ticket restau (et que la carte ne passe pas).
Je sais même pas si on peut encore acheter des boisons ou des gâteaux.

Que faire ? Refuser les tickets restau ?
À part le geste (et si tu es tout seul ça ne sert pas à grand chose), ça risque de ne pas être rentable.
Et oui même les syndicats conseillent de bien faire ses calculs (je ne retrouve plus le lien, mais on gros utiliser 2/5 du montant suffit déjà à ne pas perdre de l'argent).

Autre solution au restau vu que tout de manière on ne peut plus l'utiliser ailleurs autant se faire plaisir et prendre l'apéro et le digeo ;)

Cher lecteur, as tu une carte ticket restau ?
Qu'en penses tu ?
Plus généralement que penses-tu des tickets restau ?

  • # J'en pense que...

    Posté par . Évalué à 9.

    Qu'il s'agit d'une énième forme de rémunération, exonéré de cotisations sociales et d'impôts, et qu'il est bien normal que l'État s'assure que les fonds ne sont pas détournés dans la poche des salariés.

    • [^] # Re: J'en pense que...

      Posté par . Évalué à 10.

      Cet état, avec ses députés/sénateurs qui disposent de fonds non contrôlés avec lesquels ils font ce qu'ils veulent ?

      Sinon, cette histoire ne me dérangerait pas plus que ça si l'infrastructure de gestion de la carte fonctionnait correctement. D'autre part sur la version actuelle de ticket restau papier, je paye une partie des tickets en question, et perdre cet argent lorsque la date de péremption du ticket arrive à sa fin me gave à un point …..

      Personnellement, le jour ou ma boite bascul, je les refuse.

      • [^] # Re: J'en pense que...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Cet état, avec ses députés/sénateurs qui disposent de fonds non contrôlés avec lesquels ils font ce qu'ils veulent ?

        Stop ! c'est pas parce que j'ai été cambriolé que je vais aller cambrioler quelqu'un. C'est pas parce qu'il y a des meurtres que je peux en commettre.
        Bref, comparaison complètement inacceptable. Il faut régler le scandale des fonds non contrôlés. Pas ajouter un autre scandale.
        C'est un peu sur ce principe qu'est basé l'état de droit. Et, quoi qu'on en dise, ça marche plutôt bien en France. (témoignage de quelqu'un qui a passé 1 mois à Madagascar cet été, en mission humanitaire, et qui a pu constater à quel point ce pays était gangrené par la corruption, à tous les étages. Avec une parfaite bonne conscience : "je fais ça parce qu'en dessus de moi et en dessous de moi, tout le monde le fait aussi")

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 5.

          Stop ! c'est pas parce que j'ai été cambriolé que je vais aller cambrioler quelqu'un. C'est pas parce qu'il y a des meurtres que je peux en commettre.

          Sauf que le meurtre, le cambriolage sont interdits par la loi. Les fonds non controlés ne sont pas illégaux. Là ce que je mets en évidence, c'est que l'on considère une chose légale quand elle s'applique à certaines personnes et pas légale lorsqu'elle s'applique à d'autres.

          Bref, comparaison complètement inacceptable. Il faut régler le scandale des fonds non contrôlés. Pas ajouter un autre scandale.

          Je ne suis pas sur que la situation actuelle des TR papiers soit un scandale. Elle l'est pour ces personnes qui veulent que les autres soient contrôlées dans le moindre détail mais pas elle. Mon avis est que pour les tickets restaurtants, tant que tu les utilises pour manger dans un restau (ou pour acheter de la bouffe toute prête comme sandwich, boites de pates, etc ), il n'y a pas besoin de controle supplémentaires. Que je veulle m'empifrer en 1 journée et dépenser mes tickets restau sur 1 jour, ou répartir ça sur le mois c'est moi que ça regarde.

          C'est un peu sur ce principe qu'est basé l'état de droit.

          Aucun rapport : ce que font les députés est légal.

          Et, quoi qu'on en dise, ça marche plutôt bien en France. (témoignage de quelqu'un qui a passé 1 mois à Madagascar cet été, en mission humanitaire, et qui a pu constater à quel point ce pays était gangrené par la corruption, à tous les étages. Avec une parfaite bonne conscience : "je fais ça parce qu'en dessus de moi et en dessous de moi, tout le monde le fait aussi")

          Je ne dis pas que ça ne marche pas, mais ce n'est pas parce que ça marche moins bien ailleurs que l'on en doit rien dire et se laisser faire lorsque des personnes se considèrent au dessus de tout contrôle et s'autorisent des comportements qu'ils n'acceptent pas des autres.

      • [^] # Re: J'en pense que...

        Posté par . Évalué à 6.

        Cet état, avec ses députés/sénateurs qui disposent de fonds non contrôlés avec lesquels ils font ce qu'ils veulent ?

        C'est totalement fallacieux.

        D'autre part sur la version actuelle de ticket restau papier, je paye une partie des tickets en question, et perdre cet argent lorsque la date de péremption du ticket arrive à sa fin me gave à un point

        La théorie des tickets restau, c'est que ça te permet de manger le midi quand tu n'as pas de cantine. Si tu comptes le nombre de jours travaillés par an, tu ne devrais pas trop te planter en terme de nombre de tickets. En pratique, il y a tout un tas de possibilités d'utiliser les tickets restau de manière "flexible" qui, si elle n'est pas illégale, n'est pas franchement logique non plus : payer un gros restau le soir, faire ses courses d'alimentation, faire un don à un SDF, etc. À partir du moment où on sort du cadre 1 ticket = 1 repas du midi par jour travaillé, on passe à un avantage en nature, qui devrait être contrôlable et imposable, un peu comme la différence entre une voiture de service et une voiture de fonction.

        Personnellement, le jour ou ma boite bascul, je les refuse.

        Tu t'attends à ce que quelqu'un essaye de te dissuader de les refuser?

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 10.

          À partir du moment où on sort du cadre 1 ticket = 1 repas du midi par jour travaillé

          Je crois que tu as un peu simplifié le cadre, en partant comme ça. Il doit exister des gens qui ne travaillent pas à des horaires réguliers, je ne vois pas comment on pourrait restreindre uniquement au repas de midi.

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: J'en pense que...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      En s'assurant que les fonds sont bien détournés dans la poche des restaurateurs?

      http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: J'en pense que...

        Posté par . Évalué à 3.

        Bien vu.

        Pour répondre au journal, voilà celui que j'avais écrit sur le même sujet.

      • [^] # Re: J'en pense que...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je suis restaurateur, et désolé je ne détourne pas l'argent. Le ticket restau est une horreur. Lorsque tu est en province tu dois amener ton paquet de ticket parfois à 100kms de chez toi (un couts caché de temps et d'usure/consommation du véhicule). Les commissions sont énormes et non négociable. Payer en ticket restau, prend plus de temps (et lorsque tu faits de la livraison c'est encore pire). Pour t'inscrire et pouvoir prendre les TR, la société t'exige un extrait KBIS de moins d'un mois (tien encore une taxe à payer). Non le TR c'est le racket du salarié, que dis-je le détournement de fonds du salarié ;)

        Pourquoi les prendre ? Vos entreprises vous ont fait croire que c'est plus mieux, et au final, si je veux toucher la clientelle comme la tienne je dois me plier au dictact du TR.

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à -4.

          Tu peux aussi faire le choix de ne plus les prendre, comme tu n'es plus emmerdé. De toute façon si ces gens n'avaient pas de ticket restau ils ne viendraient quand même pas chez toi.

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 5.

          Vos entreprises vous ont fait croire que c'est plus mieux, et au final, si je veux toucher la clientelle comme la tienne je dois me plier au dictact du TR.

          Non la mienne a prétendu que c'était une obligation légale (à l'origine on avait une prime de déplacement pour compenser transport + bouffe, lorsqu'on s'est fait racheté on nous a pas donné le choix (ou plutôt si : rien du tout ou remplacement en TR).

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à 6.

            Idem j'ai connu aussi.
            Mais je ne pense pas que ce soit une obligation légale, c'est juste que ça permet de faire plus d'économies sur la masse salariale et donc de dégager des profits qui font plaisirs aux gros actionnaires.

            kentoc'h mervel eget bezan saotred

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Dans le milieu médical, TR à un autre sens (je vous laisse chercher), à moins que ce ne soit qu'une nuance.

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 08/10/15 à 19:00.

            Je sais … c'est pour ça que la commande tr sous Unix me fait rire (je me demande toujours si je dois mettre des gants avant de faire un tr). …

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 3.

          Puisque tu es restaurateur j'aimerais connaître ton avis sur les commerçants qui ne rendent pas la monnaie sur les tickets restaurant. Quand je donne un ticket de 8€ pour payer un repas à 7,90€ ça fait 10 centimes de bonus. Ce bonus multiplié par le nombre de clients doit constituer un certain avantage non ?

      • [^] # Re: J'en pense que...

        Posté par . Évalué à -8.

        En s'assurant qu'il s'agit bien de frais professionnels du repas et non des courses du mois.

        Les tickets resto sont un effort que font les entreprises et l'Etat pour que les salariés mangent correctement à midi. C'est important car il n'esdt pas toujours facile de concilier boulot et repas chaud. On a tous à y gagner: une meilleure qualité de vie et les restaurants sont une source importante d'entreprises et d'emplois, les tickets resto sont une source importante de leurs revenus. Faire ses courses avec les tickets restos ne profitent qu'à l'employé qui détourné les efforts de l'État pour en faire sa rémunération, c'est quelque chose qu'il faut combattre.

        Au final, même si le nouveau système semble compliqué (enfin surtout compliqué à détourner…), il me semble quand même normal de rappeler pourquoi ce système à été fait à la base.

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Les tickets resto sont un effort que font les entreprises et l'Etat pour que les salariés mangent correctement à midi.

          ha ha ha.

          Faire ses courses avec les tickets restos ne profitent qu'à l'employé qui détourné les efforts de l'État pour en faire sa rémunération, c'est quelque chose qu'il faut combattre.

          Oui, la liberté de choix des gens, c'est un truc à combattre : salaud d'employé qui veut user de sa liberté si l'offre ne lui correspond pas.
          Interdisons la liberté de choix.

          Désolé, mais j'ai du mal avec cette façon de forcer les gens à "bien faire", bizarrement ce "bien" doit avoir une aide forte pour que ça inspire les salariés, mais tu ne te demandes pas pourquoi?

          On a tous à y gagner:

          Non, on a tous à perdre (ok, sauf les gestionnaires de tickets resto qui se sont bien inventé leur boulot, c'est rentable pour eux, sur le dos des patrons, des salariés, de l'Etat, des restaurateurs).

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à -9.

            L'offre que je viens de recevoir de ma feuille d'impôts ne me convient pas, hop je fraude ! Trop pratique ton raisonnement !

            Sincèrement, si vous preniez les tickets dans l'optique de frauder, au moins le nouveau système vous incitera à arrêter.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 08/10/15 à 11:36.

              Après on peut dire que la loi st bafouée aussi dans l'autre sens au détriment du salarié.

              Les hyper/supermarchés du coin ont une liste très restrictive de produits que tu peux payer avec. Ils arrivent maintenant à te dire quel est le montant de ton panier qui est payable par ticket (même sous forme papier).
              Pourtant dans les produits exclus tu en as pas mal qui peuvent largement servir à manger le midi à ta boîte ou chez toi. Dont des produits que tu payes au restaurant sans problème comme la boisson.

              Je veux bien que l'usage commun du truc par le salarié est souvent hors cadre légal, mais la situation inverse existe aussi et c'est très très frustrant.

              EDIT : et bien sûr c'est difficile d'avoir accès à la liste des produits autorisés, ce qui te donne des surprises en caisse.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Sincèrement, si vous preniez les tickets dans l'optique de frauder, au moins le nouveau système vous incitera à arrêter.

              Effectivement.
              Ce sera encore une illusion, d'un Etat qui dit "offrir" une aide avec les tickets restaurant, tout en ayant une mise en oeuvre qui fait que c'est inutilisable en pratique.
              Bref, de la com', et pour ceux qui prennent le tout petit peu qu'il offre, c'est engraisser des entités privées (pas les restaurants, eux ça les fait chier ce truc) qui se gavent elle bien sur le dos de l'Etat (donc nous), merci le lobbying.

              Ca te convient, soit, mais désolé de faire remarquer la finalité de la chose, à 1000 lieues de ton discours utopique et théorique sur qui gagnerai ("on a tous à y gagner", c'est franchement à mourir de rire, et ça n'a rien à voir avec le "ça ne me plait pas je fraude", tu tapes à côté du commentaire pour éviter d'y répondre).

              Je vais finir par me demander où tu travailles…

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 10.

          Les tickets resto sont un effort que font les entreprises et l'Etat pour que les salariés mangent correctement à midi. C'est important car il n'esdt pas toujours facile de concilier boulot et repas chaud.

          C'est drôle, ma boite me file des tickets restaurant à 6,50EUR, personne ne sert un repas chaud à ce prix-là à proximité de mon travail.

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à -6.

            y a pas un kebab?
            Une boulangerie qui fait des panini?
            Un quick ou un McDo?
            Un truc de pizza à emporter version bambino pour la margarita?
            Un restau de pâtes?

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par . Évalué à 10.

              Je suis pas sûr que tout cela soit très bon pour la santé. Que ce soit le Burger Quick/McDo tous les midis, le panini tous les midis, la pizza tous les midis, ou le kebab tous les midis…

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: J'en pense que...

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Sans compter qu'un ticket restaurant seul est souvent mal dimensionné :

                Les fast-food et pizza sont très souvent plus chers que la valeur du ticket, les kebabs ou sandwicheries bien moins chers.

              • [^] # Re: J'en pense que...

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Quand tu travailles par exemple juste à côté de l'avenue des champs Elysées, et que tu es presta donc pas le droit à la cantine (même pas payer un supplément, non, juste interdit, sympa), le MacDo est le seul truc que tu as qui ne fasse pas exploser ta dépense (McDo des champs, je te remercie).

                Pas bon, mais voila, c'est la seule chose possible avec les tickets resto, merci l'Etat! (et après on me parle de "bonne bouffe" pour les tickets, je me marre, si l'Etat voulait que je bouffe mieux il interdirait d'interdire aux prestas l'accès à la cantine ou de gonfler mort les prix, le but n'est pas la du tout)

                • [^] # Re: J'en pense que...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Il faut arrêter un peu le délire la…
                  Entre les pomme de pain, brioche dorée & co et les boulangeries/traiteurs autour des champs il y a largement de quoi faire dans le budget d'un ticket resto, j'y ai passé 3-4 ans et je n'ai pas mangé chez McDo/Quick tous les jours loin de la. Je suis maintenant place d'Iéna dans le 16e et c'est pareil tu y trouves ton bonheur avec un ticket resto, même dans les quartiers "chics".

                  • [^] # Re: J'en pense que...

                    Posté par . Évalué à 10.

                    Je confirme, il faut arrêter le délire…
                    Si le but est de faire en sorte que les employés mangent correctement à midi, pourquoi parle-t-on de sandwiches, de paninis, de McDo, de brioche dorée ou autre trucs qui ne sont pas des repas correct ?

                    On est donc foncièrement en décalage…
                    La seule solution réaliste pour manger correctement à 6€50 c'est de cuisiner toi-même, et donc de mutualiser l'achat d'un paquet de riz sur un seul ticket resto mais sur plusieurs repas !

                    Sinon c'est du fast-food, de la mal-bouffe ; ou alors pour un vrai repas mais tu allonges au dessus du ticket resto.

                    Ye rien à défendre dans le ticket resto.
                    Le principe est simple : une partie est prélevée sur ton salaire, donc tu payes toi-même une partie du ticket en touchant moins d'argent à la fin du mois, argent que tu ne peux plus utiliser comme tu veux au passage. Et une autre partie est payée par l'entreprise, c'est du bonus pour toi, si tu optimises tes tickets resto, techniquement tu as plus de sous en fin de mois.
                    Ce n'est cependant vrai que si tu es au SMIC donc que tu ne peux pas être payé moins cher. SMIC+TR c'est mieux que SMIC. Si tu es au delà, qu'est-ce qui te dit que le service compta de ta boîte n'a pas réglé l'affaire pour ajuster ton salaire un zest plus bas pour que ça revienne au même pour toi, et que les économies soient pour l'entreprise ? Si tu es arrivé dans l'entreprise avec déjà les TR mis en place, tu n'auras jamais vu la différence. Tu n'as pas plus d'argent, pas plus de pouvoir d'achat pour déjeuner le mid.

                    L'avantage pour l'entreprise c'est de ne pas payer certaines charges sur la portion qu'elle paye elle-même, donc théoriquement il y a une petite économie en charge sur ton salaire, c'est plus rentable que de t'augmenter ton salaire net de la même valeur. Ou même c'est plus rentable de calculer que ton salaire net + TR reste strictement équivalent à avant, que ça ne change rien pour toi, la boîte économise. Et ce genre de calculs sont fait dans les grosses boîtes.

                    En pratique si l'entreprise est petite, les coûts fixes des tickets restos font que ça peut même ne pas être rentable du tout, le bilan final peut très bien être négatif, il y a donc besoin d'une masse critique pour faire des économies d'échelle.
                    Et pour toi, salarié, ça réduit ton salaire brut, donc ta cotisation retraite : ça réduit ta retraite en comparaison d'avoir simplement le même argent versé en salaire, donc l'avantage n'existe certainement pas à long terme, et on a vu qu'il était inexistant à court terme, sauf si tu es au SMIC (et parce que dans ce cas là tu ne peux pas supposer que la boîte a baissé ton salaire pour compenser le coût du TR).

                    Il me reste encore, huit ans après avoir co-créé une entreprise, à trouver un seul avantage réel aux tickets resto.

                    Yth.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par . Évalué à 8.

              à rapprocher de "pour que les salariés mangent correctement"…

              "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par (page perso) . Évalué à -2.

              Ton discours mis à côté de celui-ci rend la conversation à mourir de rire.

              Joli, vous êtes très forts dans les blagues en duo!

              • [^] # Re: J'en pense que...

                Posté par . Évalué à 3.

                Je pensais pourtant que avec la pizza version bambino, l'ironie était suffisamment visible.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à 2.

            Pourquoi le prix du ticket resto devrait t'il correspondre au prix d'un repas?

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Car le prix est payé par le salarié et l'entreprise, de la même façon que la cantine d'entreprise dans les mêmes ordres de grandeurs.

              Or, avec 6-9€, c'est souvent soit trop cher pour un repas très simple, soit trop peu pour un vrai restaurant. Les seuls qui entrent à peu près dedans sont les fast-food, kébab et compagnie… Et encore pas toujours… De l'alimentation saine et variée quoi !

              Et comme en principe tu ne dois pas cumuler les tickets, ni recevoir la monnaie en cas de trop perçu, le prix du ticket doit correspondre à un menu complet sinon tu te fais littéralement avoir.

              • [^] # Re: J'en pense que...

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Le repas est souvent plus cher que le ticket, et rien n'empêche d'allonger avec de l'espèce.

                Bon, en pratique, j'ai jamais de monnaie sur moi et je paie donc souvent la totalité avec ma carte. Il serait donc injuste que je ne puisse pas différer l'utilisation de ticket (par exemple pour les courses), alors que ça revient exactement au même en pratique. Il n'y a aucune fraude.

              • [^] # Re: J'en pense que...

                Posté par . Évalué à 5.

                Il y a plein de choses qui ne vont pas dans le système des tickets resto mais ce n'est pas et cela n'a jamais été un bon pour un repas complet. C'est une aide ou une subvention assortie d'une tripotée de contraintes idiotes.

                Dans la plupart des cantines d'entreprises, l'employé paye une partie du repas et le reste est subventionné par l'entreprise. C'est le même principe.

                Si on te donne un bon de réduction de 1€ pour un paquet de pépito, vas tu te plaindre parce que le prix du paquet est 2€? Probablement pas. Par contre, je comprendrais que tu te plaignes si on te forçait à acheter 20 bons de 1€ de réduction chaque mois au prix unitaire de 0€50.

                • [^] # Re: J'en pense que...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Dans la plupart des cantines d'entreprises, l'employé paye une partie du repas et le reste est subventionné par l'entreprise. C'est le même principe.

                  Sauf que le ticket l'employé paye aussi sa part ! C'est là la différence avec les cantines où l'employé ne paye sa partie qu'une fois et la somme reste modique.

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 08/10/15 à 11:57.

          Faire ses courses avec les tickets restos ne profitent qu'à l'employé qui détourné les efforts de l'État

          Tiens encore un qui ne sais pas que l'on peut se faire à manger sois même avec ses petites mains et ses petits produits frais (et même bio parfois).
          Et le comble de tout ça c'est que c'est souvent plus sain, meilleur et moins cher que dans un restau.

          restaurants sont une source importante d'entreprises et d'emplois

          A oui ! suis je bête j'oubliais le discours officiel :
          - Citoyens ! pour la croissance et pour l'emploi allons tous à Mc Do le midi et si vous voulez une France forte et de ra.. blanche allez y aussi le soir !!!!!!

          kentoc'h mervel eget bezan saotred

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à -2.

            Aucun problème dans ce cas. Tu peux faire tes courses au jour le jour pour manger frais et bio.

            C'est juste que tu pourras pas passer tes courses du mois ou tes achats de lessive sur le ticket resto.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par . Évalué à 4.

              Je suis "l'heureux" possesseur d'une carte ticket restau depuis un an et demi maintenant donc je connais bien la problématique.

              kentoc'h mervel eget bezan saotred

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Faux.
              Pas mal d'articles qui sont consommables pour la nourriture du midi ne peuvent être payés avec un ticket restaurant, alors que le même produit au restaurant est lui même réglable avec le même moyen de paiement. Ça marche sur la tête.

              Manger le midi n'induit pas qu'on prend un sandwich ou les éléments pour en faire un, on peut aussi cuisiner un peu, ou chauffer des boîtes de conserves…

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par . Évalué à 10.

              Tu sais comment c'est chiant de faire ses courses tous les jours ?
              Perso j'aime bien me faire à manger le dimanche pour la semaine par exemple.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: J'en pense que...

                Posté par . Évalué à 1.

                Tu sais comment c'est chiant d'aller au supermarché tous les samedi avec son cadish ?
                Perso j'aime bien acheter ma bouffe tous les jours car je ne sais jamais ce que j'aurais envie de manger à l'avance par exemple.

                Dire que vous vous n'en avez rien à faire de la vie privée parce que vous n'avez rien à cacher, c'est comme dire que vous n'en avez rien à faire de la liberté d'expression parce que vous n'avez rien à dire. Edward Snowden

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à -3.

            Et le comble de tout ça c'est que c'est souvent plus sain, meilleur et moins cher que dans un restau.

            Ouais, donc tu n'as pas besoin de tickets restau. Je ne vois pas où est le problème.

            Si tu as une cantine, personne ne t'oblige à y aller. Tu peux ramener ta gamelle de produits bio faits chez toi. Mais personne ne va te payer pour ramener tes produits bio, ni te verser la part de la cantine payée par l'employeur.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par . Évalué à 9.

              Ouais, donc tu n'as pas besoin de tickets restau. Je ne vois pas où est le problème.

              Euh… On valorise celui qui consomme du tout près, la personne qui prend le temps de cuisiner perd doublement (une fois par le temps que ça prend, une fois par manque à gagner) et après on va nous expliquer qu'il faut lutter contre la mal bouffe ?

              On essaie de faire rentrer dans des cases trop étroites des usages trop variés.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 10.

          Faire ses courses avec les tickets restos ne profitent qu'à l'employé qui détourné les efforts de l'État pour en faire sa rémunération, c'est quelque chose qu'il faut combattre.

          Tu ne connais véritablement personne qui apporte sa nourriture pour manger à midi ? C'est bien triste et je ne vois pas en quoi c'est à combattre, ils ont généralement une bien une bien meilleure qualité de nourriture que tout ce que tu prend avec tes tickets restaurants (kebab, burger, panini, etc).

          Sincèrement je connais pleins de personnes lésées par ce système et personnellement si je m'en fou c'est parce que je peux de toute manière détourner ce système avec des restaurants le soir (oh faudrait peut être fliquer encore plus ? ;) ).

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Petite nuance

            Posté par . Évalué à 3.

            Je suis bien conscient que c'est une situation minoritaire, mais en ce qui me concerne, je trouve de quoi déjeuner avec des produits frais et parfois bios dans la fourchette de prix 8-12€. Et il y a plusieurs échoppes dans le genre autour de mon travail, me permettant de varier. L'intérêt pour moi de préparer ma gamelle en est fortement diminué.

            Dans ce contexte, le principe me parait moins pourri: le TR subventionne mon repas et incite les salariés du coin à se rendre dans les petites échoppes, ce qui créé du choix et de l'offre de qualité. On peut raisonnablement penser que sans les TR il y aurait moins de choix, et que le choix restant serait justement constitué des boutiques les plus rentables telles que pizza ou fast-food.

            J'écris juste cela pour nuancer un peu ; mais j'ai aussi connu les coins "déserts" où on ne sait que faire d'un TR à part acheter de la malbouffe avec.

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 6.

          Bravo, tu as bien appris et sait maintenant très bien répéter ce qu'on t'a dit !

          On a tous à y gagner: une meilleure qualité de vie

          Je n'ai pas attendu d'avoir des tickets restau pour manger à midi.

          les restaurants sont une source importante d'entreprises et d'emplois

          Les fabricants d'arme aussi. Les vendeurs de Carambar aussi. Les bordels aussi. En fait, c'est le cas pour toute activité économique. Et alors ?

          les tickets resto sont une source importante de leurs revenus.

          Parce qu'ils n'ont pas le choix (vu que si ils ne les prennent pas tu vas ailleurs) mais ils préfèreraient largement s'en passer. Et perso, je suis pas sur que je mangerais moins souvent au resto si je les avait pas.

          Faire ses courses avec les tickets restos ne profitent qu'à l'employé

          Les supermarchés, supérette et autres épiceries sont une source importante d'entreprises et d'emplois eux aussi…

          qui détourné les efforts de l'État pour en faire sa rémunération

          Non. Ce n'est pas l'etat qui paye mes tickets restau, c'est mon patron. A la limite, tu peux dire que j'abuse du système pour faire de l'optimisation fiscale à mon petit niveau (puisque c'est une partie de ma rémunération sur laquelle il n'y a pas de charges), mais c'est tout. Et comme pour les plus gros qui font de l'optimisation fiscale sur des millions, ca reste légal.

          c'est quelque chose qu'il faut combattre.

          Et l'esprit critique quelque chose qu'il faut cultiver.

    • [^] # Re: J'en pense que...

      Posté par . Évalué à 6.

      et qu'il est bien normal que l'État s'assure que les fonds ne sont pas détournés dans la poche des salariés.

      En faisant un truc super mal branlé. Un salarié en SSII, qui est chez le client pourvu d'un cantine (par exemple à Osny ou Eragny), voit son stock de tickets restau augmenter (pas de restau à proximité), un salarié qui s'achète du jambon, des tomates, 1/2 baguette, des cornichons, ne peut peut payer avec, et les tickets expirent chaque années, ce qui fait qu'il perds une partie de sa rémunération (je ne parle pas de la part employeur, mais la part salarié)

      Là j'ai du bol le client à une cantine mais comme on est en ville, (pas dans une ZI), on a pas mal de restau.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: J'en pense que...

        Posté par . Évalué à 5.

        Je ne sais pas comment vous faites pour ne pas utiliser vos tickets restau.

        Je mange chez moi tous les midis et donc je ne les utilisent jamais dans ce cadre là. En revanche il est très facile de les utiliser d'autres manières. Par exemple la plupart des supermarchés acceptent d'en prendre deux si au moins un des articles est payable en ticket. Un petit restau le soir de temps à autre et ça part vite. Le boucher les acceptent aussi, et la viande est de bien meilleur qualité qu'en grande surface, tout en étant pas forcément plus cher. Je fait une bonne partie de mes courses alimentaires dans un magasin Biocoop, et ils acceptent les tickets en quantité illimité.

        Autant dire qu'il est vraiment facile de les utiliser. Par contre si un jour ma boite passe à la carte, il est bien possible que je la refuse…

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Autant dire qu'il est vraiment facile de les utiliser. Par contre si un jour ma boite passe à la carte, il est bien possible que je la refuse…

          Tu n'auras hélas pas le choix à terme. C'est comme le paiement sans contact des carte bancaires : l'idée est de supprimer le liquide. Ben oui, tout ça, c'est de l'argent "dehors". Alors qu'avec la carte sans contact comme avec la carte des tickets restaurants, l'argent est "dedans". Donc tout bénef pour la banque (bon, je simplifie un peu le schéma avec "dehors" et "dedans")

          Bref, à terme, tout le monde avec la carte !

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 08/10/15 à 10:04.

          Ne le prend pas mal, mais tu es l'exemple typique de l'employé qui abuse du système de ticket resto. Et ta conclusion démontre que le nouveau système est une réussite sur le plan de la lutte contre ce détournement.

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 08/10/15 à 10:09.

          Les tickets resto sont pour le midi, à côté de ton travail, ce que tu fais est tout simplement illégal.
          (oui, je sais, tout le monde fait ça, n’empêche c'est illégal en théorie).
          Alors tu as plein de façons de bidouiller certes, mais c'est tes achats, tout le monde n'a pas de supermarché conciliant et ne va pas chez le boucher. Bref, pas généralisable.

          Et magie de l'arrivée de la carte, la carte est bloquée, tu peux payer que le midi, un ticket à la fois.

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à 8.

            Les tickets resto sont pour le midi, à côté de ton travail, ce que tu fais est tout simplement illégal.

            Comme tu as bien lu tout ce que j'ai écrit j'ai marqué que je mange tous les midis chez moi. Donc pour ce que j'achète et que je mange à midi c'est parfaitement légal. Pour le reste (restau le soir par exemple) c'est en effet un détournement.

            Tout n'est pas tout blanc ou tout noir Zénitram, donc mon cas c'est en zone grise.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par . Évalué à 3.

              Effectivement, tout n'est pas tout blanc ou tout noir (et Zenitram a un peu trop tendance a voir les choses de cette facon). Mais au niveau de la loi, si : c'est soit légal, soit illégal. La zone grise n'existe pas.

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à 4.

            Les tickets resto sont pour le midi

            J’ai des tickets de rationnement restau et je travaille en horaires décalés, tu m’expliques comment je fais ?

            De mémoire les limitations c’est : produits directement consommables, restaurants, pas plus de deux à la fois. Il est indiqué nulle part que c’est restreint au repas du midi.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              J’ai des tickets de rationnement restau et je travaille en horaires décalés, tu m’expliques comment je fais ?

              Je corrige : sont pour les repas dans la pause au travail, généralement (pour 90% des gens) le midi.
              Désolé de ne pas avoir pris le temps d'écrire pour tous les cas la première fois… Bien que je pense que tout le monde aura compris de quoi on parle.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par . Évalué à 2.

              J'ai déja vu un restaurateur me refuser de payer le soir en ticket restau (par contre j'avoue n'avoir vu ca qu'une seule fois)

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 10.

          Je galère comme pas possible pour les utiliser.
          Très peu de commerces ou je travaille, et des tickets a des tarifs trop élevé par rapport au revenu moyen du coin (site déporté). Résultat, je prenait trop de choses a manger, et j'ai commencé a prendre du poids malgré que je ramène la nourriture pour le soir.

          Je pourrai les utiliser au supermarché, mais j'ai arrêté vu comment c’est galère.. j'ai déjà la CB, la carte de fidélité et avec les ticket, ça commence a faire beaucoup.
          Par contre, j'ai observé les tarifs pratiqué dans les commerces de la ville la plus proche, et ils sont tous aligné sur le tarif moyen des ticket restau. Lorsque les salariés réclament une augmentation du ticket repas, il y a un effet indéniable d'augmentation du prix du repas. Résultat, ce sont ceux qui n'ont pas la chance d'avoir des ticket restau, qui se trouvent lésés.

          Cela m'a amené a m'interroger sur l’intérêt de l'invention du ticket restau.

          Plutôt qu'augmenter le salarié (ou baisser ses charges), on a décider de baisser une partie de ses charges, juste pour une partie de ses dépenses. C'est comme si on m'imposait une façon de dépenser mon argent, en me donner des billet que je ne pourrai dépenser que dans un seul type de commerce. Pourquoi, si j'ai envie de dépenser mon argent autrement, on m'oblige a le dépenser de cette manière ? en quoi cela les regarde ? Dans ce cas, pourquoi ne pas inventer le ticket essence ? le ticket école ? le ticket médecin ? le ticket électricité ?

          La liberté de dépenser son argent comme bon nous semble, me parait primordiale. Et on la bafoue parce qu'on veux communiquer sur la fabrication un nouveau "pseudo" avantage au salarié. En réalité ça avantage surtout ceux qui travaillent pour ces organismes (même pas les commerçants qui perdent de la marge). Si j'ai une dette (loyer, essence..), je ne pourrai pas transformer ces tickets en argent sonnant et trébuchant. Vous parlez d'un avantage..

          J'ai déjà cherché a refuser les tickets resto, j'ai voté au sein de l'entreprise pour refuser leur augmentation (ce qui a été suivi), et lorsque la carte ticket resto arrivera, je la refuserai, et ferai du ramdam pour que les syndicats arrêtent de nous les imposer.

          Ces tickets, je n'en fait pas rien. il me reste souvent 2 a 3 carnets. Je les passe (ou les donne) a des amis au RSA qui en bien plus besoin que moi. Avec la carte qui respecte vraiment la loi, je ne pourrai plus le faire.

          C'est très bien au final cette carte. On nous obligeant a respecter vraiment la loi, ça met en lumière l'absurdité de ce principe.

          • [^] # Re: J'en pense que...

            Posté par . Évalué à 4.

            C'est comme si on m'imposait une façon de dépenser mon argent

            Et c'est exactement le cas vu qu'une partie de la valeur du ticket est financée par ta boite, et que les restaurateurs locaux profitent ainsi de cette clientèle qu'ils n'auraient pas eu sinon.

            Dans ce cas, pourquoi ne pas inventer le ticket essence

            Ça existe déjà sous forme du remboursement d'une partie de la carte de transport, et ça t'oblige donc à prendre les transports en commun pour profiter de cette subvention.

            Tu vois que quand on te donne de l'argent (en plus du salaire) pour un domaine particulier, tu dois le dépenser dans ce domaine. Ça ne te parait pas logique ?

            Mais tu peux tout à fait refuser les tickets restau ou la subvention carte de transport, à chacun de faire ses choix et ses calculs.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 09/10/15 à 16:10.

              Ça existe déjà sous forme du remboursement d'une partie de la carte de transport, et ça t'oblige donc à prendre les transports en commun pour profiter de cette subvention.

              C'est tout aussi pourri, en effet, du coup on a avancé, on commence à penser aux vélos.

              Sinon, ça n'a rien à voir, car il a parlé d'essence, et donc pas de transports en commun.

              Tu vois que quand on te donne de l'argent (en plus du salaire) pour un domaine particulier, tu dois le dépenser dans ce domaine. Ça ne te parait pas logique ?

              Ce qui n'est pas logique est de lier deux choses qui n'ont rien à voir.
              On voudrait que les gens prennent les transports, on arrêterai de faire un truc compliqué comme faire payer un ticket d'un côté, et avoir une complexité de remboursement de l'autre, et on baisserai le prix du transport (voir on arrêterai aussi cette partie, qui coûte cher à contrôler pour un gain minime pour les transports).

              Par contre, tout ça, ça ferait encore du travail inutile en moins, et certains n'aiment pas supprimer le travail inutile…

              Mais tu peux tout à fait refuser les tickets restau ou la subvention carte de transport, à chacun de faire ses choix et ses calculs.

              Ca a été dit 100x, le problème est clairement qu'on te "punit" si tu ne souhaites pas rentrer dans le jeu. Et c'est ça qui est inique.

              et que les restaurateurs locaux profitent ainsi de cette clientèle qu'ils n'auraient pas eu sinon.

              Mouais, ça serait plus rentable de baisser les cotisations qu'ils payent, par exemple, plus rentable car ça fait des "trajets financiers" en moins, moins de paperasse, mais ça serait trop simple, donc trop utilisé, sans financer les potes de lobbies, donc restons sur le truc qui "fait bien" sans trop coûter car les gens ne peuvent pas vraiment utiliser en pratique.


              Bref, on voit que les beaux discours "pour le bien des gens" mais pourris en pratique marchent, les gens se focalisent sur le discours sans regarder le résultat sur le terrain (bien moins bien). L'important n'est pas de bien faire, mais de bien afficher.

            • [^] # Re: J'en pense que...

              Posté par . Évalué à 9.

              les restaurateurs locaux profitent ainsi de cette clientèle qu'ils n'auraient pas eu sinon

              Si je vais manger en ville entre midi et 2 et que j'utilise un TR (alors qu'il existe des restaurants bien plus près), je vais avoir la visite du judge Dredd ?


              Tout ça c'est tout de même un foutu carnage tu ne trouve pas ?
              On crée des montages financiers incroyablement monstrueux pour tenter de faire de l'aide à la petite semelle (on aide les gens à manger chaud, on aide les petits restaurateurs locaux (McDo ?), on ne fait pas trop payer les entreprises parce qu'il faut les aimer,…) et on se retrouve avec des systèmes incroyablement complexes et dont personne n'est capable aujourd'hui de savoir si c'est efficace ou pas.

              C'est le cas pour les TR, mais aussi pour beaucoup d'autres système ou des imbéciles heureux ont sorti un p'tit truc farfelu et ça n'a jamais était remis en cause. C'est de la dette administrative, comme on a de la dette technique en informatique.

              Personne pour faire une table ronde et tenter de voir ce que chaque intervenant pense de ce truc ? (et pas sortir du chapeau une loi de « simplification » qui ne fais que 3 fois la taille du texte initial)

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 10.

          Je ne sais pas comment vous faites pour ne pas utiliser vos tickets restau.

          Oh je les utilises, mais rarement le midi au travail, j'ai notamment

          • le restau le soir après le ciné
          • le paiement du restau qui livre chez moi
          • le restau en vacance
          • le supermarché ou superette du coin
          • parfois un restau le midi quand je travail

          Bon c'est toujours de l'alimentaire, mais du fait de mon mode de consommation (je fait ma gamelle, c'est plus sain et équilibré, au début je faisais restau ou boulangerie quand j'ai commencé à bosser, j'ai pris entre 8 et 10kg en 18 mois; depuis que je fais moins de restau le midi, notamment grâce à ma gamelle, j'ai perdu 5kg )

          Le problème c'est que théoriquement je ne peux pas les utiliser comme ça.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 2.

          Je ne sais pas comment vous faites pour ne pas utiliser vos tickets restau.

          On va t'expliquer !

          Par contre si un jour ma boite passe à la carte, il est bien possible que je la refuse…

          Ah bah non, finalement, t'as compris.

  • # engage une équipe

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 07/10/15 à 22:20.

    Le jour où 3 boîtes de tickets restau ont été subtilisées dans mon entreprise, de l'ordre de 60 k€ tout de même, nous avons enfin bénéficié du versement du ticket repas ('fin la moitié hein, l'autre avant elle était retirée du salaire vu qu'on avait un chèque restau…) directement sur notre salaire (alors que c'était réputé impossible depuis plus de 5 ans…).

    Bref. oui, les tickets restau ça ne m'embête plus désormais.

    • [^] # Re: engage une équipe

      Posté par . Évalué à 7.

      J'ai eu droit à ça jusqu'à un contrôle URSAF en début d'année. Depuis je suis revenu à l'abject système des tickets restaurant :(

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

  • # Commission

    Posté par . Évalué à 3.

    Les commerçants voient aussi cela d'un mauvais œil car, comme pour le mérité bide de Moneo, il y a une commission sur la transaction par carte (je ne me souviens plus du pourcentage).

    • [^] # Re: Commission

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Cela ne change rien avec la situation actuelle : il y a aussi des commissions sur les tickets papiers pour le restaurateur (c'est pourquoi certains endroits ne les acceptent pas).

      En plus les tickets papiers mettent souvent 1 à 2 mois pour être versés sur le compte du commerçant, quand bien sûr il n'y a pas eu de retard pour les fournir à l'organisme collecteur où cela peut être perdu…

      Bref, électronique ou pas, les commerçants ne les accepte que pour s'assurer une certaine clientèle. Cela fait bien longtemps qu'ils n'aiment pas ça (comme de nombreux salariés d'ailleurs, à se demander pourquoi il n'y a aucune remise en question du système).

      • [^] # Re: Commission

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        à se demander pourquoi il n'y a aucune remise en question du système

        Parce que les organismes de gestion font du bon boulot en lobbying.
        Parce que les individus ont plus à perdre à refuser qu'à accepter un peu.
        Parce que les employeurs ont plus à perdre à changer car phrase précedente.
        C'est bien fait comme système.

        • [^] # Re: Commission

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je sais, ma prose ne le montrait peut être pas mais c'était plutôt ironique dans le sens où :

          • La salarié supposé grand gagnant ne s'en tire pas si bien;
          • Les autres principaux concernés, les commerçants, ne s'y retrouvent pas non plus.

          Du coup tous les ingrédients sont là pour mettre en branle le système, non ?

          Comme je le dis, l'idée de base était intéressante. Essayer de donner aux salariés sans cantines une sorte d'alternative sans qu'ils prennent trop l'avantage sur ceux qui en ont une (donc éviter de verser un simple salaire). Mais en pratique cela ne tourne en effet pas bien.

          • [^] # Re: Commission

            Posté par . Évalué à 5.

            donner aux salariés sans cantines une sorte d'alternative

            C'est une idée répandue, mais fausse. L'objectif d'une cantine n'est pas financier : c'est de gagner du temps et de l'énergie. D'éviter la prise de tête quotidienne de savoir où on va manger et quoi, penser à commander avant 10h30 sinon on n'est pas livré, faire le tour de la boîte pour les commandes groupées, attends finalement je vais à la brasserie avec Paty commandez sans moi, non mais la voiture de Paty est déjà pleine demande plutôt à Fred, et pendant tout ce temps-là personne ne travaille.
            Le ticket resto ne résoud rien de tout ça, donc ce n'est aucunement une alternative au restaurant d'entreprise, c'est vendu comme tel mais ça a toujours été faux.

            • [^] # Re: Commission

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Le ticket resto ne résoud rien de tout ça, donc ce n'est aucunement une alternative au restaurant d'entreprise, c'est vendu comme tel mais ça a toujours été faux.

              On sait très bien l'utilité d'une cantine d'entreprise, mais le gain pour ces employés est aussi financier en plus de la productivité, gain qui semblait justifier une compensation de cet ordre pour ceux qui n'y avaient pas accès.

              • [^] # Re: Commission

                Posté par . Évalué à 8.

                Le but était surtout de faire plaisir au petit restaurateur. Cela n'a jamais été un moyen de combler un problème des salariés.

                Vu que la carte ticket restau rend sont usage quasi impossible, j'imagine que le système va disparaitre.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Commission

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Je ne vois pas en quoi ce système fait plaisir au petit restaurateur. Il va falloir étayer un peu.
                  Moi je dirais l'inverse. Il a été fait pour faire plaisir au petit salarié ;-)

                  • [^] # Re: Commission

                    Posté par . Évalué à 8.

                    Le but est d'aller au restaurant, il suffit de voir toutes les restrictions si on veut se faire son repas soi-même.

                    "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Commission

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/10/15 à 10:11.

                  Le but était surtout de faire plaisir au petit restaurateur.

                  JAMAIS.
                  Ca le fait chier plus qu'autre chose (gestion, coût, obligation de se plier à des règles précises…)

                  Désolé, ce n'est pas pour les restaurateurs non plus.
                  (comme il n'a pas été fait pour les petits salariés, à part pour leur faire croire qu'ils "gagnaient" alors qu'il gagneraient plus et plus malléable si ils avaient simplement une prime repas défiscalisé comme les tickets resto, mais c'est moins rentable pour certaines personnes…)

                  • [^] # Re: Commission

                    Posté par . Évalué à 10.

                    Certes ce n'est pas le plus pratique pour le commerçant, mais ça oblige tous les salariés (ceux qui ont des tickets resto) à dépenser tous les ans une certaine somme chez les restaurateurs, ce qui représente au niveau national une subvention colossale qui est donnée à la restauration

                    • [^] # Re: Commission

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      L'argument se tient pas trop mal, à l'exception que je vois pas mal de monde dans les restos même sans TR, et ceux avec TR qui vont moins au resto les revendent aux amis. faudrait voir le "en plus" en pratique.
                      Après, avec la "carte TR", tout ça va partir, faudra voir combien abandonnent le système qui en devient non utile.

                    • [^] # Re: Commission

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Je ne pense pas que ça fasse subvention. Le coût réel de gestion n'est pas intéressant.
                      C'est même limite l'inverse car ça t'oblige pour diminuer les coûts à déposer tes titres par paquets. Et donc ça mange pendant ce temps ta trésorerie.

                      Ça rapporte aux entreprises gestionnaires, ça permet au recruteur de faire croire que sa boite est cool car il y a des tr élevé (si si c'est vécu et rigolo à entendre).

            • [^] # Re: Commission

              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/10/15 à 09:43.

              L'objectif d'une cantine n'est pas financier : c'est de gagner du temps et de l'énergie. D'éviter la prise de tête quotidienne de savoir où on va manger et quoi,

              Mouais, bof : quand je travaillais en entreprise, au siège donc salaires "aisés", pas mal de monde zappait souvent la cantine car :
              - Ce n'est pas bon (fallait être sur le site des chefs chefs pour avoir une bonne cantine, sinon bof bof)
              - C'est toujours pareil, ça se ressemble
              - Il y a les collègues, ceux qu'on ne choisit pas, jsute à côté
              - C'est bruyant
              - Et les bons potes sont prestataires, et eux ils raquent à mort, donc si on veut manger avec eux, pas de cantine car eux bloquent face au prix (et ils bloquent avec raison).

              Et du coup c'était resto à côté, même avec cantine.

              Donc gagner du temps et de l'énergie, pas sûr que ce soit vrai en pratique, car je constatais, mais mon cas est peut-être à part, que les "pauvres" qui y allaient, ça reste financier comme critère.

              • [^] # Re: Commission

                Posté par . Évalué à 0.

                Je crois que c'est la première fois que je te pertinentes. Comme je n'en reviens pas trop encore, je tenais à le signaler.

                Dire que vous vous n'en avez rien à faire de la vie privée parce que vous n'avez rien à cacher, c'est comme dire que vous n'en avez rien à faire de la liberté d'expression parce que vous n'avez rien à dire. Edward Snowden

      • [^] # Re: Commission

        Posté par . Évalué à -1.

        En même temps, beaucoup de commerçants ne rendent pas la monnaie sur les tickets, ce qui est soit tout bénef, soit encourage le client à acheter plus (donc bénéf quand même). Du coup, ça m'étonnerait qu'ils soient aussi malheureux que ça.

        Sans dec, on vit dans un pays libre. Si on ne veut pas prendre les tickets resto, on ne les prend pas. Si on ne veut pas prendre la CB, on ne la prend pas. Si on ne veut pas prendre les chèques, idem. Si on ne veut pas de clients, on peut aussi faire n'importe quel choix. Je ne vois pas où est le problème ; au fond, si un restaurateur prend les tickets resto, c'est bien qu'il gagnera plus de fric que s'il ne prenait pas. Ça ne veut pas dire que le système est parfait ou même équitable, ça veut dire que tous les acteurs y trouvent leur compte, d'une manière ou d'une autre.

        • [^] # Re: Commission

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Sans dec, on vit dans un pays libre.

          En théorie : oui.
          En pratique : non.

          Tu es libre, mais tu perds un peu au final. C'est fait exactement pour ça : que plein de monde perde un peu si ils n'utilisent pas (que ce soit salarié ou restaurateur, bam dans ta gueule), pour faire perdre beaucoup à l’État. Cercle vicieux, où la contrainte n'est pas directe, juste diffuse, en te faisant perdre si tu ne souhaites pas rentrer dans le jeu. Tu prends, tu gagnes un peu, tu ne prends pas tu perds cette somme, pour tous les gens à qui ont dit que c'est pour eux (ha ha ha).

          La vraie liberté, ça serait d'avoir la même fiscalité quelque soit la forme. On n'en est pas la, car laisser la liberté est l'exact opposé du but des TR.

        • [^] # Re: Commission

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est pas aussi simple. Le gain n'est pas toujours financier.

          Exemple : la CB. Très pratique pour éviter que ton livreurs se fasse agresser pour une livraison à 30€.
          Tu gagnes pas forcément bcp, mais tu conserves tes employés
          C'est bien aussi.

    • [^] # Re: Commission

      Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 08/10/15 à 00:27.

      il y a une commission sur la transaction par carte (je ne me souviens plus du pourcentage).

      C'est de l'ordre de 2 % si cela n'a pas changé. C'est directement 2% en moins de ton bénéf' pour un commerçant… donc tu le répercutes sur ton prix de vente, + les 20,6 % de tva ou 21% ou 19,6 %, sans compter la bouffe à 5,5% ou 5% ou le luxe de l'ordre de 33% selon le produit mais pas l'autre qui est pareil ('fin c'est compliqué).
      Ce qui était surtout gênant pour les commerçants, avant le passage à l'euro, était le montant minimal perçu par paiement : en dessous de 100 F (ou 50 F en négociant) était de 2 francs : pour un vendeur de bonbecs, c'est rédhibitoire (les gosses avaient 10 francs par semaine d'argent de poche…). Au passage à l'euro, les banquiers ont fait comme paypal avant l'heure : favoriser le micro-paiement, moneo n'étant lié àmha qu'à un contournement d'une absurdité des banques (et étant effectivement non viable, du fait d'un nouveau terminal à l'époque, d'où frais d'invest', bref… le truc mort-né par nature).

      Et c'est là que tu comprends le fonctionnement des banques : malgré l'informatisation à outrance (réduisant le coût marginal des transaction à quasi zéro, alors qu'auparavant c'était un humain qui traitait chaque opération), ils continuent de facturer à l'opération comme si elle était gérée par un humain (et sa garantie de vérification) en reportant le risque sur le souscripteur (se faire interdit bancaire n'est pas anodin, perdre sa seule carte bleue/gold idem, je ne le recommande à personne voire c'est la misère, même si votre compte est blindé ainsi que votre livret A et que vous avez une rolex : vendez la ! bon j'ai évité le tout, mais perdre la carte bleue ça m'est arrivé :/ je crois que hello bank va me donner une carte gratuite que je paie déjà…).

      Concernant les tickets restau spécifiquement, les retours que j'avais étaient plutôt :

      • obligation de facture pour plus de 2 tickets par jour (contournable, bon commerçant : ne le répercute pas sur son client, il répartit les 20 tickets que tu lui a filé sur plusieurs tables)
      • gestion, collecte des tickets, envoi, vérification que facturé (risque comme pour le chèque, avec une carte bleue, si ya confirmation ça arrive sur le compte)
      • décompte des tickets à 6,40 € pour certains, 7,50 € pour d'autres, 9 € pour les chanceux… faut avoir des serveurs bons en maths (au moins les additions, la multiplication est en option), c'est bizarrement le point le plus bloquant :-) (comme pour l'orthographe sur LinuxFr.org on va dire, pour revenir sur un sujet récurrent quasi récurant de mon interprétation, mais je devrais me mettre à jour sur le karma vu que je dois être un des seuls à s'en préoccuper à raison).

      ps : désolaÿ pour la\Wes digression(s), je puis préciser si besoin :-)

      • [^] # Re: Commission

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est de l'ordre de 2 % si cela n'a pas changé. C'est directement 2% en moins de ton bénéf' pour un commerçant

        Je ne suis pas un copain des banques, mais il ne faut pas déconner non plus. Il faut forcément comparer avec d'autres moyens de paiement, sinon c'est faussé. En gros, tu peux comparer avec le cash ou les chèques. Le cash, tu as forcément des problèmes de trésorerie, de fond de caisse, de sécurité, d'erreurs de rendu de monnaie, de faux billets, de fauche par les employés. Avec les chèques, tu as des problèmes de faux, d'impayés, de frais bancaires sur les chèques refusés (frais justifiés quand même par les opérations manuelles derrière les chèques impayés). Du coup, ça relativise quand même ta commission de 2% sur les CB : certes, les banques s'en mettent plus dans les poches qu'elles ne devraient, et il y a peut-être des problèmes d'entente déloyale entre les concurrents, mais toi-même tu bénéficies d'avantages, et il n'est pas certain du tout que tes 2% soient inférieurs au coût des autres modes de payement.

        Le commerce n'est pas quelque chose d'équitable : une entreprise peut se faire une grosse marge sur un produit qui t'arrange, et c'est considéré comme à peu près normal par la plupart des économistes. L'économie n'est pas basée sur le partage équitable des ressources ; tu as probablement plus besoin dans ta vie de ton éboueur que de ton avocat, et pourtant la plupart des gens trouvent normal de payer plus pour un avocat que pour se faire embarquer ses poubelles.

        • [^] # Re: Commission

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je ne suis pas un copain des banques, mais il ne faut pas déconner non plus. Il faut forcément comparer avec d'autres moyens de paiement, sinon c'est faussé.

          C'est bien ce que l'on dit, non seulement les TR prélèvent une commission, mais en plus tu as les soucis de trésoreries car le paiement n'est pas immédiat (contrairement à la CB), tu dois livrer toi mêmes à tes frais les TR à l'organisme collecteur (alors qu'en CB ça se fait à distance sans action du commerçant), tu es incité à rendre les TRs tard pour augmenter le volume et diminuer tes coûts -> certains tickets deviennent invalides.

          Bref, c'est plutôt pénible quand même, la CB a aussi des contraintes financières mais pour le commerçant il n'y a que cette contribution en négatif.

        • [^] # Re: Commission

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Le calcul des commissions n'est pas tout a fait celui là.

          En fonction de ton commerce (fleurs, jouets, bonbons) et de ton panier moyen (revu tous les ans ou pas) la commission varie de 0,02 à bcp plus. Le 0,02 c'est Disney, Leclerc etc…

          Tu peux ajouter une communication transpac si le tpe n'est pas raccordé à internet et la location du tpe.

          La location du tpe est entre 13€ et 20€ par mois en fonction des options (GPRS, sans contact, à distance etc…)

          Le tout varie d'une banque à l'autre et du prestataire avec qui elle travaille.

          Voilà en gros.

  • # et attend t'as pas tout vu

    Posté par . Évalué à 9.

    si le projet va au bout de son application, tu ne pourras meme plus utilise la "carte restau" au dela d'un certain perimetre autour de ton lieu de travail, et tu devras l'utiliser uniquement le midi.

    alors qu'avec les tickets tu pouvais faire sandwich par cher toute la semaine et te payer un restau avec ta famille le samedi quand t'es en province.

    arretons d'engraisser le groupement des tickets restau, revenons en aux basics, une prime de panier repas versés sur ta feuille de paie,
    l'argent t'appartient à toi d'en faire ce que tu veux.

    • [^] # Re: et attend t'as pas tout vu

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      une prime de panier repas versés sur ta feuille de paie,

      Oui, mais les gens utiliseraient la possibilité, du coup ça coûterait plus cher à l'Etat, pour un com' identique. Pas rentable pour l'Etat.

      Les gestes, oui, à condition que ce soit plus de la com' que de vraies dépenses comme ça devrait l'être, et en plus ce que tu proposes ne permettrait pas de filer du travail donc des sous au potes qui gèrent ;-).

  • # J'en pense que...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Plus généralement que penses tu des tickets restau ?

    Que c'est une façon de faire payer tout le monde des salaires pour des gens qui font un travail inutile (mais que si tu ne joues pas le jeu, tu es perdant, bref un beau plaisir où le collectif perd car l'individuel gagne), et que ça serait plus simple si on pouvait verser la même somme avec la même fiscalité sur la fiche de paie du salarié (mais horreur, moins complexe donc moins de gens à payer, adieu lobbys…)

    Et que maintenant, avec la carte, ca fait encore plus "bon, je fais une aide pour les gens, enfin sur le papier, car en pratique les salariés vont gagner très peu en plus", bref un bon moyen de faire de la com' "je m’intéresse à vous les pauvres petits salariés" à peu de frais (pas foule va prendre les tickets électroniques).

    Perso, à avoir regarder comment optimiser le revenu de mes salariés, j'ai opté pour un salaire de base "plus gros" que de jouer à m’embêter et embêter les gens avec autant de contraintes.

    A rapprocher des autres "gentillesses" de l'Etat (je pense la au PTZ, prêt à taux zéro, où les gens pouvant y avoir accès n'ont pas la possibilité d'avoir un emprunt à la banque, et les gens pouvant avoir un emprunt à la banque ne peuvent pas avoir accès au PTZ, le seul cas qui marche est quand tu as ton CDI, la banque regarde l'année N et l'Etat l'année N-1, donc "ça passe" dans ce cas, et hop encore une façon de limiter qui peut avoir accès en disant "mais si on fait quelque chose, regardez").

    • [^] # Re: J'en pense que...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ça serait plus simple si on pouvait verser la même somme avec la même fiscalité sur la fiche de paie du salarié

      ça existe:
      http://www.journaldunet.com/management/pratique/primes-et-avantages/15326/prime-de-panier-une-indemnite-pour-le-repas.html

      • [^] # Re: J'en pense que...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il me semble que l'URSSAF est très tatillonne sur cette possibilité, et que du coup c'est non utilisé en pratique tellement c'est la merde pour l'employeur.

        Je me trompe?
        Quelqu'un l'a?
        Pourquoi ce ne serait pas plus utilisé (en théorie, c'est bien mieux que le TR)?

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Dans l'entreprise ou je travaille, c'est uniquement pour les employés en mission chez un client (pour les autres c'est ticket restaurant), et dans le cas ou les conditions indiquées sont remplies: je mange sur mon lieu de travail et il m'est difficile de rentrer chez moi pendant la pause (pas loin d'une heure de vélo, aller simple).

          Donc oui, c'est utilisé, mais pas de façon systématique pour tout les employés.

        • [^] # Re: J'en pense que...

          Posté par . Évalué à 1.

          _o/

    • [^] # Re: J'en pense que...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 08/10/15 à 11:46.

      Que c'est une façon de faire payer tout le monde des salaires pour des gens qui font un travail inutile (mais que si tu ne joues pas le jeu, tu es perdant, bref un beau plaisir où le collectif perd car l'individuel gagne), et que ça serait plus simple si on pouvait verser la même somme avec la même fiscalité sur la fiche de paie du salarié (mais horreur, moins complexe donc moins de gens à payer, adieu lobbys…)

      +1.

      Le ticket restau c'est l'exemple même d'une magnifique connerie franco-française.

      Sous prétexte d'une soit disant aide pour faire tourner l'industrie de la restauration, on crée un bordel administratif monumental qui au final, servira juste à justifier ta réduction de salaire. Si vous voulez voir les gens manger au restaurant tous les jours à midi. Donnez leur simplement un pouvoir d'achat suffisant pour le faire, un salaire décent en gros…

      Étonnamment, il y a tout un tas de pays où la restauration marche trés bien, et qui n'ont pas ce système.

      • [^] # Re: J'en pense que...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu prends pas les tickets restaurant c'est des commentaires désobligeant de tes clients.

        Tu les prends, c'est de la subvention pour restaurateurs…..

        Non les tr ne sont qu'une taxe étatique de plus. Ne les prenez plus et vous vous nourrirez aussi bien voir mieux. Vous aurez plus de plaisir à aller au restaurant de temps en temps, si ça vous chante, et l'argent circulera beaucoup mieux.

    • [^] # Re: J'en pense que...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Sur le même thème :
      [J'en pense que] le ticket restau n'est pas un cadeau de l'état aux employeurs ou aux employés. C'est juste une méthode pour générer artificiellement de l'activité : plus de gens qui vont au restaurant, des gens pour gérer un système monétaire parallèle… C'est juste une mise en œuvre (stupide) du paradoxe du vitrier. Un peu comme si on faisait une loi incitant les gens à casser des vitres, ou à mettre à la casse des voitures en très bon état, ou… Ça ne fait pas (vraiment) avancer l'économie, mais ça en donne l'impression. N'est-ce pas l'essentiel ?

  • # Moi, ça me semble normal...

    Posté par . Évalué à 10.

    Dans mon cas je me suis vu refuser l'achat de poison cru en ticket restau

  • # Ca continue encore et encore...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/10/15 à 00:11.

    Ticket resto mais commande groupée de sandwich tous les midi par internet qui ne prend pas les tickets restau.
    Et les petits commerçants qui doivent s'équiper en terminaux de CB…

  • # J'ai déjà du mal avec les tickets...

    Posté par . Évalué à 2.

    … alors avec la carte, ça ne risque pas d'aller mieux.

    Je mange en général dans un restaurant d'entreprise qui ne prend pas les tickets bien sûr, encore moins la carte.

  • # J'ai la carte depuis un an

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est une vrai chienlit, le site web à du être codé avec les pieds par un stagiaire manchot.
    La carte est à autorisation systématique, du coup 5 minutes a chaque interrogation de compte, les commerçants près de chez moi ne l'accepte plus (de plus la commission sur la carte est pus élevé que sur les titres papiers).

    Bref, heureusement qu'une fois par an ma boite permet de convertir l'intégralité du solde en titre papier car je ne me sert plus de la carte.

    Moralité, pour ma boite économie de gestion (envoie des carnets chaque mois), pour moi les emmerdes !

  • # Ah, la carte...

    Posté par . Évalué à 9.

    Chez nous, ça a été très clair : on passera à la carte le plus tard possible, et le jour où ça se fera la quasi-totalité des employés arrêteront de prendre des tickets resto.

    Parce que, quand tu vis et travaille à la campagne, que les seuls moyens de restauration du midi sont des boulangeries ou des kebabs, ben assez vite tu te fais ta gamelle pour le lendemain.

    Et ne plus pouvoir utiliser ses tickets pour ça, ça limite grandement leur intérêt.

  • # J'ai fait un choix...

    Posté par . Évalué à 5.

    Personnellement, après avoir comparé ce que j'y perdais et ce que j'y gagnais (liberté, argent, "flicage", etc.), j'ai préféré renoncer aux "tickets restau". Maintenant, je fais l'effet d'un "alien" lors la distribution mensuelle des carnets, je perds un peu d'argent, mais je me sens plus libre.

    J'ai choisi de "Gagner moins pour respirer plus".

    :-)

    Il n'y a pas de mauvais outils, il n'y a que de mauvais ouvriers

    • [^] # Re: J'ai fait un choix...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Même pas sûr que tu gagnes moins, il faut voir les "pertes" que tes collègues ont à force de ne pas réussir à dépenser leurs tickets.

      • [^] # Re: J'ai fait un choix...

        Posté par . Évalué à 2.

        Tout à fait :-)

        c'est aussi ce qui m'a amené à renoncer aux tickets : En mission chez un client (qui disposait d'une cantine, mais n'acceptant pas les "tickets", donc hors de prix), trop éloigné d'un centre urbain pour que ce soit rentable (carburant, temps). Donc soit je déjeunais à la cantine, soit je préparais ma "gamelle" (mais beaucoup de supermarchés n'acceptant que deux tickets par achat…), je me suis retrouvé avec plus de 600€ de tickets inutilisables (oui ils reprennent les tickets non utilisés, mais uniquement en redonnant des tickets neufs, inutilisables, etc…)

        Il n'y a pas de mauvais outils, il n'y a que de mauvais ouvriers

  • # Ils me coutaient trop cher..

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 08/10/15 à 09:46.

    200 euros net de perdus tous les deux mois quand je prenais les tickets restos (salaire net qu passe de 1929 à 1700 et des brouettes tous les 60 jours… ça fait plaisir !).

    Depuis que je ne les prends plus, le problème n'est pas réapparu.

    Et de toutes façons, je dépense environ 80 € par mois pour manger le midi.

    Voire un peu moins, vu que j'ai 20 kilos à perdre.

    Alors je fais un peu 'alien' dans la boîte, mais tant pis. C'est de l'arnaque et c'est trop **** à gérer.

    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Ils me coutaient trop cher..

      Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 08/10/15 à 11:43.

      Sans compter que si tu es aux frais réels sur tes impots, et que tu ne prends pas les TR, tu peux déduire environ 5€ par jour travaillé pour le repas de midi (montant à vérifier dans la notice des impots). Ceci à condition que ton entreprise ne mette pas à disposition une cantine, ce qui est rarement le cas.

      Donc ça te fait disons 200x5€, soit 1000€ de plus à déduire. Imposé à 14%, tu vas déjà gagner 140€ d'impots par an. Sans compter ce que tu ne perdras plus à dépenser «à tout prix» tes TR en achetant des cochonneries de malbouffe à des empoisonneurs dont le business repose uniquement sur cette contrainte (je parle du cas où tu ne peux pas faire tes courses avec, pour te mitonner tes plats du midi).

  • # Moneo Applicam

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Une loi imposant la carte électronique a été votée pour sauver Moneo-Applicam : http://www.usinenouvelle.com/article/le-messin-moneo-applicam-grignote-le-titre-restaurant.N190516

  • # Assez peu d'avantages, plein d'inconvénients

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Le passage à la carte resto a un avantages : on peut payer le montant qu'on veut dans les limites imposées.

    Et plein d'inconvénients, notamment :

    • on ne peut pas l'utiliser pour donner à un mendiant ;
    • son utilisation est beaucoup plus facile à pister ;
    • le commerçant doit payer une commission supérieure à l'organisation émettrice de la carte ;
    • par conséquent, ce n'est pas accepté partout, encore moins que les tickets.

    Concernant l'avant dernier point, notons l'hypocrisie des réseaux de titres restaurant : d'après leur discours, la carte permet de simplifier le système. Mais s'ils prennent une commission supérieure, c'est que ça doit coûter plus cher, et si ça coûte plus cher, pourquoi ne pas rester aux tickets ‽

    • [^] # Re: Assez peu d'avantages, plein d'inconvénients

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 08/10/15 à 14:26.

      Je fais un poil de hors sujet, mais souviens toi le passage de la cartouche flash aux CD pour les jeux vidéos.
      Le prix des jeux n'a pas diminué il a même légèrement augmenté (car les CD c'est high tech) pourtant le support CD coûtait 10 fois moins cher (et était aussi beaucoup moins solide) que les cartouches.

      Ça fait parti des petits trucs qui ont fait passer l'industrie vidéo ludique au dessus de celle vidéo tout court ;-) au détriment de qui au final ?

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: Assez peu d'avantages, plein d'inconvénients

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je pense que les gros utilisateurs (côté commerçants) vont préférer la carte même si elle est plus chère. L'enregistrement des bordereaux par valeur et le tamponage plus le risque de perte de milliers d'euros (déjà vu) du support papier font que oui à partir d'un certain volume, tu as intérêt à passer sur la carte, même si la commission est supérieue.

  • # réponse D, je klaxonne

    Posté par . Évalué à 2.

    Cher lecteur, as tu une carte ticket restau ?
    Qu'en penses tu ?
    Plus généralement que penses-tu des tickets restau ?

    Je ne sais pas bien que français je n'ai jamais travaillé en France. À vrai dire je n'en saisi pas l'intérêt. Peux t-on refuser les tickets/cartes restau et obtenir la même somme sur son salaire ? Si oui, pourquoi autant de gens les utilise ?

    • [^] # Re: réponse D, je klaxonne

      Posté par . Évalué à 5.

      Dans ma boite, si on accepte les tickets restaurant, on en paye la moitié (prélevé sur salaire). Si on les refuse on ne paye rien mais on ne touche rien non plus en compensation. Je pense que c'est pareil partout en France (le montant du ticket et la part payée par le salarié peut changer en revanche).

      Personnellement, je les accepte car je vais régulièrement au restaurant (le midi ou le soir), donc je n'ai jamais de perte. Si on passe à la carte je les refuserais.

    • [^] # Re: réponse D, je klaxonne

      Posté par . Évalué à 2.

      Peux t-on refuser les tickets/cartes restau et obtenir la même somme sur son salaire ?

      Non tu récupéreras la partie salarié (entre 30% et 50% de la valeur du ticket), et comme tu seras seul dans ce cas tes augmentation de salaires seront plus faible jusqu'à ce que tu fasses "comme tout le monde"; bien évidemment c'est pas dit directement.

      Quant au pourquoi c'est aussi répandu c'est que les employeurs le vendent comme un avantage, une rémunération, et comme une grosse partie est exempt d'impôts, ça permet d'avoir plus.

      Les commerçants sont quasiment obligé de les prendre (sinon la clientèle du midi va se faire rare), et certains sont plus cool que d'autres (certains rendent la monnaie, d'autre acceptent autant de ticket que nécessaire…)

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Ça ne devrait pas exister

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Personnellement, je pense que l'État n'a rien à faire dans ce domaine, et qu'il ne devrait pas forcer les employés leur repas du midi. Ça n'a aucun sens.

    Dans l'entreprise où je suis, il y a un restaurant d'entreprise, et si tu décides d'y manger, l'entreprise paie une partie du coup pour toi. Si tu veux manger ailleurs, tu paies normalement.

    Le resto d'entreprise étant moins cher, il est intéressant d'y manger (4 € par repas en moyenne), et c'est équilibré. Tu es donc poussé à manger correctement parce que c'est moins cher, mais tu es libres de manger ailleurs aussi.

    D'ailleurs, tu peux aussi manger des sandwichs, mais il faut prendre un fruit avec pour la réduction, par exemple.

    Bref, les tickets restaurants, et la carte, ne devraient pas être !

    • [^] # Re: Ça ne devrait pas exister

      Posté par . Évalué à 4.

      Le restaurant d'entreprise, c'est quand même un gros truc de privilégié. Tous les salariés n'ont pas accès à ça, loin s'en faut.

  • # Qu'arrive-t-il aux tickets/crédits non utilisés

    Posté par . Évalué à 2.

    Une question m'est venue en lisant en diagonale votre discussion, ce n'est pas lié vraiment au passage à la carte à la place du ticket, mais peut-être que la réponse change, avec l'un ou l'autre moyen.

    À quel moment est-ce que l'entreprise paye le ticket restaurant ? Et qu'arrive-t-il lorsque celui-ci n'est pas utilisé ? Qui garde l'argent ?

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Qu'arrive-t-il aux tickets/crédits non utilisés

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      À quel moment est-ce que l'entreprise paye le ticket restaurant ?

      Au moment où elle le commande à l'organisme.
      L'employé paye sa part sur le salaire versé qui déduit sa part.

      Et qu'arrive-t-il lorsque celui-ci n'est pas utilisé ? Qui garde l'argent ?

      L'organisme qui a émis le ticket, comme il a vendu, il a récupéré l'argent.

    • [^] # Re: Qu'arrive-t-il aux tickets/crédits non utilisés

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Qui garde l'argent ?

      Bravo, tu as compris tout l’intérêt de la chose ;-).
      (non, la réponse n'est pas "le salarié"…)

      • [^] # Re: Qu'arrive-t-il aux tickets/crédits non utilisés

        Posté par . Évalué à 1.

        Quand la société qui m'employait a fermé, on a recu une sorte de "solde" de TR a répartir entre tous les employés.
        On a demandé ce que c’était : c’était le montant de tous les TR de la boite qui n'avaient pas été dépensé au fil des ans.

  • # Le ticket restau, que des avantages !

    Posté par . Évalué à 9.

    J'ai vu plus haut l'avis d'un restaurateur qui comme tous ceux de sa profession explique à quel point les TR sont, pour eux, une horreur.

    Côté patrons, ça a des désavantages (gestion, perte de temps, plaintes) mais c'est le côté où on surveille le mieux les sous et donc souvent en entretien d'embauche, les TR sont comptés dans le salaire et donc les débats sur les rémunérations sont faussés.
    Je ne sais pas quelle est la conséquence au niveau des impôts des sociétés…

    Côté employé, c'est la joie. Déjà ça fait un truc de plus à se trimballer dans le portefeuille à côté de toutes les cartes de tous les magasins du monde. Ensuite, ces machins, au final, ce sont des billets de banque périssables. Et ça, c'est plaisir. La version carte a l'air encore plus rigolote en terme de perte de temps et du côté pratique.
    Enfin, dans les négociations salariales, les TR sont toujours plus ou moins comptés dans le salaire en tout cas mentionnés mais cet argent pour lequel je dois gentiment dire merci ne sera pas compté ni dans mon chômage ni pour ma retraite. Supaïre.

    Alors, c'était peut être une bonne idée au départ mais peut être qu'aujourd'hui, on pourrait avoir une autre bonne idée et arrêter cette bêtise.
    Ou la généraliser. Des tickets habillement (que pour des fringues en accord avec le charte graphique de ta boite), des tickets essence (mais utilisables que à hauteur du montant nécessaires pour un aller retour au taff quotidien), …

  • # ah les TR

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Alors plusieurs choses :

    1 - Les tickets restau non utilisés en cours d'année ne sont pas perdus, ils doivent/peuvent être rendus à l'employeur qui vous donne en échange des tickets en cours de validité.

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21059

    2 - En fin de contrat on peut se faire rembourser la part salariée des titres encore en possession :

    "La législation en vigueur ne prévoit le remboursement des titres-restaurant non utilisés par le salarié que dans l’unique cas où le salarié vient à quitter son entreprise : il peut demander ainsi à son employeur le remboursement de sa participation à l’achat des titres qu’il n’aurait pas utilisés à la date de son départ. (art R 3262-11 du code du travail)."

    sur http://www.cntr.fr/V2/quest_rep/tr_utilisateur.php

    3 - le TR est une dépense fléchée : elle oblige le salarié à dépenser une parie de son salaire dans un secteur particulier : la restauration. C'est une forme de confiscation.

    4 - Ne vous méprenez pas, ce n'est pas un avantage supplémentaire, mais une partie intégrante de votre salaire que vous avez intégré comme tel lors de la négociation.

    5 - l’absence de cotisation dessus fait que lorsque vous êtes malades, vous payez 50 cts sur chaque boite de médicament et 1 euros sur la visite du médecin que votre mutuelle ne peut pas vous rembourser. Parce qu'il ne faut pas se leurrer la baisse de remboursement de l'assurance maladies ne vient pas des éruptions solaires mais de la baisse des cotisations. Et si le but était de faire prendre conscience les gens que ce n'est pas "gratuit", on ferrait payer à partir d'un certain montant et pas jusqu'à un certain montant.

    Bien entendu j'ai pleinement conscience que cela correspond à la satisfaction de certains qui auraient de toute façon fait les même dépenses, qui ont un niveau de vie permettant d'aller au restau tous les midi, qui ont un mode de vie leur faisant trouver cette pratique naturelle. Malheureusement, cette "pratique" concerne également des gens qui ne sont pas dans ces conditions. Ainsi ce que certains (j'suis cool j'ai pas insulté, t'as vu ?) appellent un 'détournement' est la tentative de réappropriation de leur salaire pour le dépenser peu ou prou selon leur mode de vie.

    Bien entendu, ce n'est pas "légal", mais est-ce immoral ? Est-ce que le consensus national et en faveur de ces TR qui imposent des pratiques est toujours actuel ?

    Personnellement je trouve cela d'un autre age et cela ne perdure que pour engraisser quelque lobby qui a trouvé des idiots utiles pour le défendre.

    • [^] # Re: ah les TR

      Posté par . Évalué à 2.

      1 - Les tickets restau non utilisés en cours d'année ne sont pas perdus, ils doivent/peuvent être rendus à l'employeur qui vous donne en échange des tickets en cours de validité.

      https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21059

      2 - En fin de contrat on peut se faire rembourser la part salariée des titres encore en possession :

      "La législation en vigueur ne prévoit le remboursement des titres-restaurant non utilisés par le salarié que dans l’unique cas où le salarié vient à quitter son entreprise : il peut demander ainsi à son employeur le remboursement de sa participation à l’achat des titres qu’il n’aurait pas utilisés à la date de son départ. (art R 3262-11 du code du travail)."

      Merci BEAUCOUP !

  • # Ticket

    Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 08/10/15 à 12:28.

    Je bénéficie de tickets restaurant depuis un peu moins de 1 an et j'ai eu du mal à m'y faire.
    Je pensais que c'était un avantage mais en fait c'est plutôt un léger bonus. Aller manger au resto tous les jours non merci, avoir sa gamelle est plus économique et meilleur pour le régime.
    Par contre c'est pratique dans trois cas :
    * Les courses, ça représente un sacré budget mensuel, donc pouvoir passer des tickest est appréciables. Malheureusement c'est de moins en moins possible, dans certains magasins ça ne passe pas alors que je prend uniquement de la bouffe (mais ce sont des conserves donc non compatible, blabla…)
    * Les vacances, on peut faire des restos presque tous les soirs au bord de la mer et ça coûte rien.
    * En donner aux gens qui en ont besoin (étudiants..) --> plus possible avec la carte si j'ai bien compris

    Mais bon j'ai toujours vu ça comme une magouille pour faire croire aux salariés qu'ils gagnent plus. C'est bien la France ça, on veut jamais donner de sous alors on fait de la gymnastique administrative pour contourner le problème.

    Si on passe à la carte je pense que je les refuserai aussi.

  • # Mon expérience

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce qui me fait le plus chier avec les tickets c’est que la gamme de produits autorisés n’est pas définie de manière strict, ça dépend des enseignes et c’est totalement différent de l’une à l’autre.

    J’ai près de chez moi les deux cas extrêmes. Chez l’un je suis limité à un nombre très restreint de produits, par exemple : fromage à la coupe OK, fromage au rayon frais non. Viande à la coupe OK, viande en libre-service non. Il va falloir m’expliquer en quoi l’une est plus à « consommer directement » que l’autre… Dans une autre enseigne je peux acheter boîtes de conserve, pâtes et condiments (même de l’alcool) pour peu que je passe aux « caisses automatiques ». Dans une chaîne de « bouchers discount » je peux payer n’importe quoi avec autant de tickets que je veux. Des collègues m’ont également signalé que dans une chaîne spécialisée en vente de produits surgelés c’est pareil, on peut payer avec une dizaine de tickets sans problème… pas que du plat préparé… etc… etc…

    Ça m’est arrivé il n’y a pas très longtemps, je vais dans un supermarché dans lequel je n’ai pas l’habitude d’aller, avant de faire mes courses je vais donc à l’accueil et je demande : « Quels produits je peux payer avec ces tickets restaurants ? ». Réponse : « Tout ce qui est alimentaire ». Je fais mes courses, j’arrive à la caisse et là la caissière me dit : « Ah non monsieur il n’y a que 80 centimes éligible aux TR », en fait juste le sachet de salade… Le reste des produits était en très grande partie (voir tous, pas de conserve ou pâtes sèches) des produits à consommer directement (ex : une baguette de pain…). J’ai donc pris mon plus bel air de client agacé en précisant bien que la dame là-bas elle m’avait dit que tout l’alimentaire passait… La caissière passe donc un coup de fil à la personne de l’accueil, et ô miracle finalement c’est bon ils peuvent prendre mes TR, ce qui signifie bien que le détail qui s’affiche sur leur écran n’est qu’une indication et que s’ils veulent prendre le TR c’est pas le système informatique qui les en empêche…

    Bref, c’est complètement obscure, les commerçants font ce qu’ils veulent et je trouve quand même assez osé de leur part de permettre l’achat d’un sandwich industriel mais pas d’une baguette de pain avec un bout de fromage et une tranche de jambon (ou même une boîte de pâté)…

    Je souhaiterais qu’ils précisent sur chaque étiquette du rayonnage si le produit peut être payé avec un TR ou pas, ce serait plus clair.

    • [^] # Re: Mon expérience

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      les commerçants font ce qu’ils veulent et je trouve quand même assez osé de leur part de permettre l’achat d’un sandwich industriel mais pas d’une baguette de pain avec un bout de fromage et une tranche de jambon

      À ton avis, sur quoi font-ils le plus de marge ?

      • [^] # Re: Mon expérience

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 08/10/15 à 20:14.

        Et oui… je crois même qu’ils adaptent la liste des produits en temps réel selon l’état des stocks ou pour avantager tel ou tel fournisseur…

        Après le vois pas trop ce que ça change pour eux… Ce ne sont pas eux qui payent la pourcentage à la société qui émet les TR…

    • [^] # Re: Mon expérience

      Posté par . Évalué à 6.

      C'est drôle, je me retrouve dans ton commentaire.

      Je viens de sortir d'une course "rapide-de-fin-de-journée-de-travail" (on connaît tous cela).

      En caisse après le passage :
      Caissière: "Ah désolé, mais vous avez des produits non-consommables."
      Moi: "Ok, dans 'un pain, un steak-haché et un dessert', lequel n'est pas consommable ?"
      Caissière: "Désolé, je ne fais qu'appliquer les règles…"

      Les règles… j'adore quand on se cache derrière des soit-disantes règles pour accepter les plus belles conneries illogiques ou immorales…

      • [^] # Re: Mon expérience

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        La caissière n'y peut rien, elle fait ce qu'on lui demande…

        • [^] # Re: Mon expérience

          Posté par . Évalué à 6.

          "La caissière n'y peut rien, elle fait ce qu'on lui demande…"

          "J'y peux rien, c'est mon supérieur qui m'a demandé de mettre ces gens dans ces wagons". (point godwin, je sais)

      • [^] # Re: Mon expérience

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui la caissière fait ce qu’on lui demande mais dans ce cas ça vaut le coup de pas lâcher l’affaire, de dire que tu n’as que tes TR pour payer et que si elle n’est pas en mesure de t’indiquer lequel des produits pose un problème elle n’a qu’à appeler son responsable, ce qu’elle fera évidemment… Faut pas avoir peur de passer pour le relou de service auprès des autres clients qui attendent derrière dans la file c’est sûr…

        Ça m’est arrivé avec une amie, plus de 200 balles de courses (deux caddies pleins), à la fin je sors mes deux tickets restaurant :

        « Ah mais attendez, tous les produits que vous avez acheté ne peuvent pas être payé en ticket restau.
        - Oui je sais mais il y a assez de produits qui peuvent l’être sur l’ensemble. (montant des 2 TR : 17€)
        - Ah mais dans ce cas il aurait fallu les passer séparément ! (!!)
        - Ça change quoi ? »

        Donc on a fait chier notre monde mais j’ai eu le plaisir de voir que la personne derrière nous quand elle a commencé à s’énerver ne nous a pas dit à nous : « Vous bloquez tout le monde ! » mais : « Prenez-les leurs putains de tickets ! » en s’adressant à la caissière…

        Tout ça pour dire que dans ce genre de cas faut insister, ça finit souvent par passer…

        • [^] # Re: Mon expérience

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Ouais, enfin, s'il faut passer pour le lourd de service pour effectuer le paiement, on est loin de l'avantage tout confort. Surtout qu'en plus de te faire chier, tu emmerdes la caissière et les autres clients (et personnellement, je n'aime pas emmerder les gens qui n'ont rien demandé).

          • [^] # Re: Mon expérience

            Posté par . Évalué à 5.

            Surtout qu'en plus de te faire chier, tu emmerdes la caissière et les autres clients (et personnellement, je n'aime pas emmerder les gens qui n'ont rien demandé).

            Je ne prends aucun plaisir à emmerder les gens non plus. Sauf que là à la base c’est moi qu’on emmerde car je suis au courant de ce que j’ai le droit d’acheter ou pas et je savais très bien qu’il y avait largement assez de produits autorisés sur l’ensemble de mes caddies (fruits et légumes frais). Ce qui a « fait chier » la caissière c’est la (toute relative) difficulté à vérifier ce fait (car visiblement chez eux la caisse enregistreuse ne le fait pas automatiquement).

            Donc quand je me retrouve à emmerder des gens pour ne pas me laisser emmerder moi-même je n’ai absolument aucun état d’âme. Je n’y suis pour rien…

            J’ajouterai que les gens sont souvent des putain de connards hypocrites quand ils doivent faire la queue à la caisse. Combien de fois ai-je entendu des réflexions désagréables, en messe basse bien entendu, parce que le vieux ou la vieille de plus de 80 balais mettait un peu de temps à trouver sa monnaie pour payer…

            • [^] # Re: Mon expérience

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              J’ajouterai que les gens sont souvent des putain de connards hypocrites quand ils doivent faire la queue à la caisse. Combien de fois ai-je entendu des réflexions désagréables, en messe basse bien entendu, parce que le vieux ou la vieille de plus de 80 balais mettait un peu de temps à trouver sa monnaie pour payer…

              Si les vioques allaient faire leurs courses à des horaires logiques, genre 15h quand y a personne, au lieu d'y aller à 20h quand les cons de prolos qui paient leurs retraites de privilégiés y sont aussi parce que eux n'ont pas le choix, ils pourraient prendre tout leur temps sans qu'on leur crache dessus.

              Ceci dit j'ai arrêté de m'énerver contre les putains de croûlants qui font chier ainsi, depuis que je crois avoir compris que ce n'est pas parce qu'ils sont stupides qu'ils choisissent de faire leurs courses en même temps que les autres, au lieu du reste de la journée où ils n'ont rien d'autre à foutre, mais précisément parce qu'ils savent qu'ils deviennent ainsi le centre de l'attention et existent ; quitte à exister parce qu'ils nous pourrissent la vie et qu'on les déteste : c'est toujours mieux que de n'être plus rien.

              Les vieilles connasses qui comptent leurs centimes pendant CINQ PUTAIN DE MINUTES pour acheter un yaourt, qu'ils n'arriveront de toute façon pas à assimiler, ce sont des symptômes de la déshérence sociale dont nous sommes ainsi tous victimes.

              • [^] # Re: Mon expérience

                Posté par . Évalué à -1.

                Tu n'as rien compris. Il sont juste heureux de faire la queue le samedi. Ca les occupe.

                • [^] # Re: Mon expérience

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Deux commentaires sacrément intéressants sur la tolérance.Ces VIOQUES ça pourraient être vos parents ou vos grands parents. Et cela sera probablement vous dans un temps pas si lointain que cela.

                  Je ne suis pas persuadé qu'ils le font juste pour vous faire chier, mais peut être qu'ils ont pris l'habitude de… (ils ont travaillés à un moment aussi) ou qu'ils ont d'autres impératifs à d'autres moments. Peut être que les magasins font des opérations commerciales à ces moments là, ou achalandent mieux…

                  Il doit aussi y en avoir qui sortent lorsqu'il y a du monde juste pour "voir" du monde parce qu'ils sont isolés, et je ne sais pas si les 2 minutes supplémentaires en caisses sont chers payés pour un peu de solidarité inter-générationelle.

                  Mais ce n'est pas dans l'air du temps, dans notre société qui prône l'égoïsme.

                  • [^] # Re: Mon expérience

                    Posté par (page perso) . Évalué à -4. Dernière modification le 10/10/15 à 11:04.

                    Deux commentaires sacrément intéressants sur la tolérance.

                    J'avoue ne pas voir le rapport sur la tolérance.
                    Bon, attends, j'ai envie de te casser la gueule. Si tu me dis que c'est horrible, c'est que tu manques de tolérance.
                    Oui, c'est gros, mais c'est ton style d'argumentaire, il n'y a que ça dans ton argument.

                    Ces VIOQUES ça pourraient être vos parents ou vos grands parents. Et cela sera probablement vous dans un temps pas si lointain que cela.

                    Dans ce cas, je leur ferai remarquer tout autant, et je trouverai normal qu'on me fasse remarquer ma grosse connerie et mon plaisir d'emmerder.

                    Je ne suis pas persuadé qu'ils le font juste pour vous faire chier, mais peut être qu'ils ont pris l'habitude de…

                    Les habitudes ça ne se change pas? Wow… Quel argument que de traiter les plus anciens d'incapables de s'adapter à leur nouvelle vie.

                    Il doit aussi y en avoir qui sortent lorsqu'il y a du monde juste pour "voir" du monde parce qu'ils sont isolés, et je ne sais pas si les 2 minutes supplémentaires en caisses sont chers payés pour un peu de solidarité inter-générationelle.

                    Euh… Désolé, faire chier son monde est une forme de contact un peu bizarre.
                    Je reprend mon exemple : si j'ai envie de te casser la gueule, c'est pour te voir en fait, tu serais vraiment égoïste de ne pas accepter que je te casse la gueule, tu manques de solidarité.

                    Bref, désolé, mais c'est assez rigolo ce genre d'explication / argumentation, ça ne tient pas.

                    Mais ce n'est pas dans l'air du temps, dans notre société qui prône l'égoïsme.

                    Rien à voir avec l'égoïsme.
                    Mais si tu veux parle d'égoïsme, allons-y : ces "vieux" qui ont mis la dette à la France avec leurs choix politiques passés, ils ne veulent pas assumer et préfèrent qu'on augmente les impôts sur les plus jeunes, et pas touche à leur retraite (en plus, ils ont le temps, bizarrement, de faire pression sur leur député dans la journée alors qu'ils n'ont pas le temps de faire leurs courses à ces mêmes horaires, va comprendre) alors que c'est leur retraite qui devrait baisser car la dette de la France est de leur fait, et ça serait de la solidarité inter-générationelle. Alors, avant de parler d'égoïsme des "jeunes", tu (et ils) pourrais regarder l'égoïsme des plus vieux, bien plus grand.

                    Note : je n'ai rien contre les personnes âgées de manière générale, une bonne partie est des plus agréable et respectueuse des autres, juste contre les "vioques" qui font chier leur monde par plaisir (et encore, on n'a pas encore parlé de leur plaisir de dépasser "discrètement" dans la file, bizarrement statistiquement et pas que les miennes ce sont les vieux qui essayent de gruger dans la file à la caisse, ça a l'air d'être un jeu), il y a d'autres moyens de prendre contact avec des gens que de les faire chier.

                    • [^] # Re: Mon expérience

                      Posté par . Évalué à 8.

                      je trouverai normal qu'on me fasse remarquer ma grosse connerie
                      et mon plaisir d'emmerder.

                      Tu es un gros con et tu nous emmerdes.

                      • [^] # Re: Mon expérience

                        Posté par (page perso) . Évalué à -8. Dernière modification le 10/10/15 à 15:27.

                        Juste pour information : tu es susceptible d'être attaqué en justice pour injure publique, avec issue certaine du procès (tu n'as pas l’immunité présidentielle). Tu donnes à d'autres le loisir de décider de t’embêter ou pas, comme si tu avais envie de leur donner des sous, c'est sympa de ta part.

                        • [^] # Re: Mon expérience

                          Posté par . Évalué à 7.

                          Je n'en suis pas certain. L'article 33 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse dispose (la graisse est un ajout personnel):

                          L'injure commise de la même manière envers les particuliers, lorsqu'elle n'aura pas été précédée de provocations, sera punie d'une amende de 12 000 euros.

                          Hors tu disais:

                          je trouverai normal qu'on me fasse remarquer ma grosse connerie et mon plaisir d'emmerder

                          Alors oui, le contexte de ta phrase n'est pas une incitation à l'injure, mais il pourrait être perçu comme une provocation, surtout à la lecture de la virulence de la conversation.

                          J'ajouterai de plus, que ton « attaqué en justice pour injure publique, avec issue certaine », le « susceptible » s'appliquant à « être attaqué » et non à « issue certaine » pourrait conférer à ton avis une imputation d'un fait, les injures, pouvant porter atteinte à sa réputation. Il se pourrait donc que tes propos soit appréciables au titre de la diffamation, prévu par l'article 32 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, oui l'article juste avant celui prévoyant, et réprimant, l'injure.

                          Je vous propose donc de prendre une tisane, tous. La mienne infuse.

                    • [^] # Re: Mon expérience

                      Posté par . Évalué à 9.

                      Euh… Désolé, faire chier son monde est une forme de contact un peu bizarre.

                      Tu ne t’es jamais dit que les vieux qui galèrent à trouver leur monnaie c’était certainement du fait de leur vue basse et de leur arthrose plutôt que d’un désir d’être chiant ?

                      Quand au fait de taper la causette avec le commerçant il faut à mon avis comprendre qu’à leur époque c’était normal et qu’on peut se demander si notre société actuelle, à chercher à être toujours plus speed, ne prendrait pas une voie incompatible avec des rapports humains sains…

                      Ça m’est arrivé il y a peu de temps à la pharmacie, bah j’ai attendu une minute que la vieille dame finisse de blablater sans intervenir. Si ça avait duré cinq minutes j’aurais sûrement ouvert ma gueule mais ça me rend assez triste de voir que les gens sont ont l’impression d’être à la minute près et ne prennent plus le temps de vivre. La patience est une qualité qui se perd et c’est bien dommage. Sans compter que bien souvent ces gens pressés qui s’excitent dès que ça ne va pas assez vite à leur goût utilisent ce précieux temps pour se coller devant la télé et regarder des émissions ineptes…

                      je n'ai rien contre les personnes âgées de manière générale

                      Non… absolument pas…

                      • [^] # Re: Mon expérience

                        Posté par (page perso) . Évalué à -7. Dernière modification le 10/10/15 à 19:57.

                        Désolé, je n'ai vraiment rien contre les personnes âgées en général, même si tu veux faire le cas de quelques chieurs une généralité.
                        Tout le monde ne considère pas que sa forme de vie (à l'ancienne ou pas) est celle à imposer aux autres, plein de "vieux" arrivent très bien à gérer l'évolution.

                        Par contre, désolé, mais toi tu considère les "vieux" comme des gens stupides incapables de changer, qui est le pire entre nous deux?

                        Quand au fait de taper la causette avec le commerçant il faut à mon avis comprendre qu’à leur époque c’était normal et qu’on peut se demander si notre société actuelle,

                        A une époque, on payait les choses beaucoup plus chère, car on "payait" pour ça. Libre à toi de vouloir ça pas de soucis, ouvre un magasin qui fera plus cher mais où tu seras content de payer plus cher, pas la peine d'imposer ça aux autres.
                        Pas de chance, même les vieux n'iront pas car ils voudront moins cher…

                        PS : pour la monnaie, je sais faire la différence entre les gens ayant des difficultées et les chieurs, merci.

                        • [^] # Re: Mon expérience

                          Posté par . Évalué à 10.

                          Par contre, désolé, mais toi tu considère les "vieux" comme des gens stupides incapables de changer

                          C’est pas forcément une histoire d’être capable ou pas, on peut aussi vouloir continuer à faire des civilités, demander comment va la santé ou autre et pas se contenter de : « Bonjour - quinze euros douze - bonne journée. »

                          A une époque, on payait les choses beaucoup plus chère, car on "payait" pour ça.

                          Non, on ne payait pas pour ça (je note que tu as mis le mot entre guillemets), c’était naturel…

                          Le fait de passer le plus de clients possibles à l’heure ça ne fait pas que ta nourriture est moins chère pour toi consommateur, ça permet juste de remplir un peu plus les poches de ces « distributeurs » qui écrasent les producteurs et tondent leurs clients… Vu la marge qu’ils se prennent oui je « paye », largement, le droit de prendre mon temps à la caisse.

                          Tu as vu ces nouvelles caisses où tu scannes toi-même tes articles ? Un agent pour 4 ou 5 caisses. OK ces 4 ou 5 caisses ne « débitent » peut-être pas autant que 4 ou 5 caisses traditionnelles mais tu reconnaîtras que le supermarché y gagne en masse salariale… Est-ce que ça a fait baisser le prix de ton pot de cornichons ?

                          pour la monnaie, je sais faire la différence entre les gens ayant des difficultées et les chieurs, merci.

                          Tu es souvent témoin de gens qui font exprès de ne pas trouver leur monnaie juste pour faire chier leur monde ?

                          • [^] # Re: Mon expérience

                            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                            Non, on ne payait pas pour ça (je note que tu as mis le mot entre guillemets), c’était naturel…

                            tu es sérieux?
                            Tu le payais. C'était dans le prix de vente, le temps que la personne passe pour la transaction.

                            demander comment va la santé

                            Pas de soucis, tant que toi tu payes pour ça et pas moi.

                            Tu as vu ces nouvelles caisses où tu scannes toi-même tes articles ? Un agent pour 4 ou 5 caisses. OK ces 4 ou 5 caisses ne « débitent » peut-être pas autant que 4 ou 5 caisses traditionnelles mais tu reconnaîtras que le supermarché y gagne en masse salariale… Est-ce que ça a fait baisser le prix de ton pot de cornichons ?

                            OUI.
                            Pas de suite, mais globalement oui, au fur et à mesure.
                            Après, tu es parti dans un délire anti-entreprise mangeuse d'enfants, bon ben la je ne peux plus rien faire…
                            D'ailleurs, bizarrement, pourquoi les entreprises "qui prennent le temps" meurent plutôt de vivre "tranquille" à côté? Moi je dirais parce qu'ils sont plus cher, mais toi tu vas trouver une autre excuse?

                            Et perso, je me fais un plaisir de prendre ces caisses "fait toi-même", comme je prendre les avions "low-cost" qui ont plus automatisé, pour une raison simple : je trouve mauvais que l'être humain fasse du travail inutile, en plus du prix moins cher. Tu aimes le travail inutile (surtout les caisses, c'est un bon exemple) et payer plus cher pour ça, OK, mais d'autre souhaitent que l'ont évolue vers moins de travail et vers moins cher. On verra comment le monde évolue, mais je te laisse le plaisir pour payer le "comment va la santé" dont on se fout complet. Note que je ne t'interdit rien du tout, je te demande juste de l'assumer sans me l'imposer.

                            • [^] # Re: Mon expérience

                              Posté par . Évalué à 7.

                              Tu le payais. C'était dans le prix de vente, le temps que la personne passe pour la transaction.

                              Ah bon? La baisse des prix en supermarche n'a donc rien a voir avec les economies d'echelles et les avancees logistiques/technologiques/agriculture? Il suffirait que l'epicier du coin arrete de bavasser avec ses clients pour baisser ses prix?
                              Je suis decu!

                              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                              • [^] # Re: Mon expérience

                                Posté par . Évalué à 4.

                                Heu… le nombre de clients à la minute qui passent en caisse, ça fait partie des économies d’échelle.

                                • [^] # Re: Mon expérience

                                  Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 11/10/15 à 08:00.

                                  L'epicier du coin va pas faire de chiffres en plus s'il reduit son temps de parlotte.
                                  Et il en fera pas moins s'il l'augmente.

                                  Bref, ca a pas grand chose a voir avec ce que dit zenitram.

                                  Edit: j'ai meme empnvie de dire, un petit commercant a interet a bavasser. Retenir des gens dans sa boutique aide probablement son business, une boutique vide ca donne moins envie de rentrer qu'une boutique avec du monde.

                                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                                  • [^] # Re: Mon expérience

                                    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 11/10/15 à 08:43.

                                    Soit je suis complètement à la ramasse, soit vous dites la même chose.

                                    L’épicier du coin est plus cher. Mais il peut se permettre (et a même intérêt) à bavarder avec ses clients.

                                    Le supermarché est moins cher à cause des économies d’échelles. Économies d’échelle qu’on peut se permettre uniquement à partir d’un certain volume de clients. L’intérêt du supermarché, c’est que le passage en caisse soit le plus rapide possible.

                                    Ergo : papoter a un coût. Comme l’a dit Zenitram et comme tu l’as sous-entendu dans « économies d’échelle »

                                    • [^] # Re: Mon expérience

                                      Posté par (page perso) . Évalué à -3. Dernière modification le 11/10/15 à 11:10.

                                      L’épicier du coin est plus cher. Mais il peut se permettre (et a même intérêt) à bavarder avec ses clients.

                                      Merci, ça me rassure…
                                      J'avoue que ça m'a toujours faire bizarre cette idée d'aller dans un supermarché pour "un contact humain des vieux", tout comme on hurle à la perte de contact humain quand on parle de remplacer les caissiers (quel contact humain! il y a un problème)

                                      on a le choix, il y a des services pour tout le monde du moment où il y a un besoin. Mais comme d'habitude, vouloir le beurre (un contact humain prolongé par rapport à l'objectif de vente) et l'argent du beurre (aller dans un supermarché qui optimise les coûts et non pas l'épicerie du coin), ça ne marche pas trop (et c'est normal!).
                                      après, les épiceries du coin ont tendance à disparaitre, et même les supermarchés vont vers du "en ligne" (plus de problème pour trouver la monnaie, tout est payé d'avance) qui est un service plus apprécié (les gens sont près à payer pour ça) que "passer du temps à parler de tout et rien", ça ne va pas aller vers plus de temps pour papoter (est-ce que les gens valorisent ça avec l'épicier? Pas sûr, comme d'autres l'ont dit il y a d'autres endroits pour ça, perso je parle avec mes voisins "vieux" par exemple, les aide comme ils m'aident comme ils peuvent, parce que j'ai un contact humain plus prolongé que la caisse d'un supermarché, ça me semble un contact bien plus "vrai" que la caisse d'un supermarché. Mais j'oubliais! Critique une forme de bêtise des emmerdeurs, c'est critiquer leur vieillesse! Euh… Un sacré problème de logique dans les réactions, ne surtotu pas parler du sujet, taper à côté…)

                                      • [^] # Re: Mon expérience

                                        Posté par . Évalué à 9.

                                        Un sacré problème de logique dans les réactions, ne surtotu pas parler du sujet, taper à côté

                                        Tu veux pas arreter avec piques a la con?
                                        C'est pas constructif, ca apporte rien au debat ni a ton message, ca braque juste tout le monde contre toi et donne envie de te claquer, ce cote "preux chevalier blanc, moi j'ai la verite, bande d'abrutis".

                                        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: Mon expérience

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Il doit aussi y en avoir qui sortent lorsqu'il y a du monde juste pour "voir" du monde parce qu'ils sont isolés

                    Ça fait un peu « je vais aller voir des humains au zoo » ton truc.

                    • [^] # Re: Mon expérience

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Assied toi dans la rue (à la terrasse d’un café, sur une chaise ou un pas-de-porte…) et regarde les gens… c’est beaucoup plus intéressant et distrayant que de regarder des animaux dans un zoo ;)

                    • [^] # Re: Mon expérience

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      non pas du tout, tu n'as strictement rien compris. Alors 2 solutions, t'es un sociopathe (tu peux chercher le diagnostique pour voir si cela correspond) soit tu es un mal comprenant. Je dois avouer, que à distance, j'ai plus l'impression que c'est la deuxième option. Bon pour zenitram, c'est un autre soucis, il est juste contre moi et cherche des arguments à la limite du CP-CE1 avec des trucs tellement inepte que ça doit être encore en dessous du CP.

                      Les "VIOQUES" sont des parents et des grands parents, comme les autres. ils sont justes plus vieux. Biologiquement ils "déclinent" : leurs facultés cognitives et sensitives diminuent. C'est normal, personne n'y peut rien. D'ailleurs il y a une certain injustice : les 'pauvres' qui ont du commencer à travailler tôt et qui ont du travailler plus dur déclinent plus vite. Et si on veut faire de la politique, c'est un peu sur leur 'dos' que la croissance à 2 chiffres s'est faite et que l'accumulation du capital à pu s'effectuer. pour le dire vite : vous vivez une société d'abondance parce qu'ils en ont chié grave.

                      Je parle même pas des 2 guerres (même s'il reste pas grand chose de la première), sinon ça va tourner heure sombre, et vous allez vous concentrer sur 3 mots et occulter tout le reste. La loose de la discussion quoi.

                      Comme la société est "humaine", humaniste" et "bienveillante", elle accorde à ces "vioques"… une place de choix. Non je me réveille en sursaut. Elle les traite comme des animaux en leur donnant le minimum vieillesse (très largement en dessous du seuil de pauvreté) parce qu'à leur époque, les organismes de contrôle étaient bien moins regardant sur le respect des cotisations et que les femmes étaient souvent sous-employées (répartition différente de l'utilité sociale) et donc vos grand-mères ont en général élevé vos parents. une fois le grand-père mort (statistiquement éprouvé) elle vivent avec le minimum vieillesse car la réversion se fait à minima (et grâce à notre président de gauche elles viennent de perdre la demi-part d'exemption des impôts locaux et se retrouvent parfois à payer plus qu'elle ne le peuvent). Mais c'est une digression. Donc ces VIOQUES sont abandonnés par l'état, et par leurs enfants qui ont d'autres chats à fouetter (occuper à survivre dans la société consumériste). Elles vivent en général seules, avec la visite d'une aide car elle sont dépendante (vous vous souvenez… déclin biologique toussa).

                      Elles ne manifestent pas, n'ont pas de revendications, n'ont aucun syndicat pour les défendre et aucun parti politique qui s'intéressent à eux : en clair vos parents et grands parents tout le monde les laissent crever dans leur coin. On ferait la même chose avec des animaux (tu sais le zoo humain) y'aurait la bardo et 30 millions d'amis sur le coup, un buzz facedeboux et touiteur, probablement des photos instagram, ds groupes facebook pour faire fermer marineland ou les zoos, mais ce ne sont que des VIOQUES qui pompent les charges des entreprises.

                      Et ces sales VIOQUES ont la goujaterie de ne pas sortir en cachette, lorsque tout le monde travaille. Il est inconvenant qu'elles puissent avoir envie de se sentir appartenant à une société, une communauté humaine, d'avoir envie de voir des parents avec leurs enfants (les leurs ne venant les voir que lorsqu'il n'y a aucune obligation, aucune sortie de prévue, rien à la télé). Ils ont envie de vivre normalement. Cela implique de sortir AUSSI le samedi. Ils ne vont pas se terrer chez eux car des cons veulent gagner 2 minutes en caisse. Moi les VIOQUES je les laisse passer devant moi. En général ils ont un panier avec 4 trucs (dont 2 pour chats). Et le temps qu'ils prennent à compter leur argent (ou tendre le porte-monnaie à la caissière car ils sont un peu perdus : tiens on devrait leur faire payer plus chère : ils donnent plus de travail ces vioques), ne les fait pas plus long en caisse que le caddy plein de saloperie de la petite famille ducon cadre moyen, dont la femme est à mi-temps ou ne travaille pas ou a son mercredi AM pour garder les enfants mais qui continue à venir faire ses courses le samedi après-midi pour faire chier les gens, connasse de cadre moyen montée à l’ancienneté (tu comprends le rapprochement du discours n'est ce pas ?). Mais ils ont le droit de venir, je ne leur en veut pas.

                      Pour finir, zéninou, si je vois ta grand mère qui galère un samedi am au super-marché ou à la superette ou sur le marché, qui a probablement du mal à marcher et tenir longtemps debout (actuellement ou a venir), promis je la laisserais passer, j'aurais une parole aimable, je l'aiderais peut être à mettre le truc un peu lourd dans son caddy (le truc de vieille à roulette), je lui laisserais ma place dans les transports. Comme cela tu pourras lui expliquer que c'est une conasse de sortir faire chier les gens le samedi, elle s'en foutra car quelqu'un aura été sympa avec elle. tu pourras la mépriser elle aura eu assez de considération avec moi pour faire équilibre et elle continuera à t'aimer pareil.
                      Même pas besoin de me dire merci, c'est KDO. bises.

                      • [^] # Re: Mon expérience

                        Posté par (page perso) . Évalué à -4. Dernière modification le 10/10/15 à 23:27.

                        Bon pour zenitram, c'est un autre soucis, il est juste contre moi

                        Tu ne peux pas imaginer comment je me fous de à qui je répond…
                        Tu personnalises, pourquoi? Pas d'autres solution pour répondre?

                        cherche des arguments à la limite du CP-CE1 avec des trucs tellement inepte que ça doit être encore en dessous du CP.

                        Démonstration que tu n'as pas d'argument, tu attaques la personne plutôt que les idées.

                        En fait, tu démontres surtout que tu ne cherche pas à comprendre, et surtout pas à contre-argumenter, en répondant à côté. Merci pour la démonstration.

                      • [^] # Re: Mon expérience

                        Posté par . Évalué à 9.

                        non pas du tout, tu n'as strictement rien compris

                        Je crois que de nous deux c’est toi qui n’a pas bien compris.

                        Mon message n’était pas de critiquer les personne âgées isolées qui veulent voir des gens. Ça me paraît normal. Ma remarque portait sur le fait que aller au supermarché pour voir des gens c’était un concept vachement tordu, parce que (et moi le premier, ce message n’est pas un message « les autres c’est tous des cons ») dans les queues (ainsi que dans les transports en commun) la différence entre « humain » et « chimpanzé sans poils mais avec vêtements » est difficilement perceptible (et la comparaison est probablement en faveur des chimpanzés). À ce compte là autant aller au zoo.

                        Pour voir des humains interagir comme des humains, tu peux aller au parc, au théâtre, à la bibliothèque municipale… mon imagination est probablement le seul facteur limitant dans cette liste.

                        promis je la laisserais passer

                        Si c’est si fun pour elle de voir des « humains » dans les files d’attente, pourquoi lui raccourcir ce plaisir ? Monstre !

                • [^] # Re: Mon expérience

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Pour ceux qui trouve que ce n'est pas bien, c'est une réflexion que j'ai fait à mon père. Il n'a pas été particulièrement choqué et pensait la même chose… avant d'être à la retraite.

            • [^] # Re: Mon expérience

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je ne prends aucun plaisir à emmerder les gens non plus. Sauf que là à la base c’est moi qu’on emmerde car je suis au courant de ce que j’ai le droit d’acheter ou pas et je savais très bien qu’il y avait largement assez de produits autorisés sur l’ensemble de mes caddies (fruits et légumes frais).

              Je ne dis pas que tu aimes faire ça, je dis juste que c'est la preuve que le système est très mal foutu et n'arrange pas le salarié : il n'y a pas de raisons que le salarié se batte et emmerde les gens pour faire valoir ses droits. Or c'est de plus en plus fréquents avec les TR.

              J’ajouterai que les gens sont souvent des putain de connards hypocrites quand ils doivent faire la queue à la caisse.

              Pas qu'à la caisse, partout. ;)

  • # mis en place récemment

    Posté par . Évalué à 3.

    tiens; dans ma boite, j'y ai échappé jusqu'a ce qu'un salarié pleure pour en avoir, j'ai discuté avec lui. il semblerait pour lui que c'etait VRAIMENT génial, j'avais beau lui expliqué tous ce qui est écrit ici, j'ai eu droit a : mais tes bêtes ! on te les payes ! tu comprend !

    deja que c'est une tanche dans son métier, je préfère me disputer avec lui sur son boulot que sur les TR.

    étonnamment a mon resto de groupement d'entreprise, ils les refusent /o.

    anecdote: finalement en juin je demande a la comptable si elle peut me les envoyer, car je n'en n'ai plus.

    je recois : 80 TR et beh oui; la comptable ne les envoie que si on lui demande et je n'en consomme que très rarement. Fort heureusement je suis divorcé et mon ex les adore :).Mais quelques part c'est illégal, en bon linuxien je respecte les licences, du coup ca me tracasse ces TR.

    Apparemment je peux les refuser \o/, merci pour l'info.

    • [^] # Re: mis en place récemment

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 08/10/15 à 23:42.

      Fort heureusement je suis divorcé et mon ex les adore :)

      What ?! Tu payes une partie de sa pension alimentaire en TR ? ^^

      Apparemment je peux les refuser \o/, merci pour l'info.

      Je suppose mais dans ce cas tu perds quand même un peu d’argent… Chez nous on paye quelque chose comme 3,25 € pour des tickets à 8,5 €, ça fait toujours 5,25 € × N jours travaillés payé par la boîte. C’est une petite somme même si tu ne peux pas acheter n’importe quoi avec…

      • [^] # Re: mis en place récemment

        Posté par . Évalué à 4.

        je lui ai juste demandé si elle voulait bien les prendre. elle n'a pas refusé :)

        note : je ne paye pas de pension en garde alterné, c'est juste du plus pour mes enfants.

        et je suis sur qu'elle ne va pas chez zara acheté un sac a main avec ! (humour machiste)

  • # Ben, c'est cool le ticket resto? Pas vraiment!

    Posté par . Évalué à 3.

    Dans mes différents postes, je n'ai pas eu beaucoup de tickets restos. Pour les fois où je les avais, ça m'arrangeait pour manger le soir et éviter de passer par la case CB. Je sais aussi qu'on peut les utiliser au supermarché dans un cadre bien défini, même trop, donc, ça ne m'arrange pas. Par contre, j'ai découvert qu'on pouvait payer sa viande chez le boucher avec.

    Un ami m'a raconté qu'il a voulu acheter sa viande avec et qu'il s'est vu refuser le paiement par ticket restaurant à cause de la falsification de ceux-ci ainsi que d'autres contraintes citées plus haut.

    Personnellement, je suis partagée. Ca peut m'arranger par moment: un diner le soir mais le midi, c'est chiant car si tu es "obligée" de prendre plus pour ne pas perdre le montant du ticket. Donc, ça nous pousse à surconsommer car certains ne rendent pas la monnaie dessus.

    • [^] # Re: Ben, c'est cool le ticket resto? Pas vraiment!

      Posté par . Évalué à 5.

      Donc, ça nous pousse à surconsommer car certains ne rendent pas la monnaie dessus.

      C'est surtout interdit pour un commerçant de rendre la monnaie sur le ticket restau, ce qui explique la rareté de ceux qui le font. Plus généralement ils font un avoir qui se perd dans la masse de papiers :P

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.