Journal Typographie anglo saxonne et écriture manuscrite

Posté par .
Tags : aucun
20
15
mai
2011

Bonjour, par ce journal, je heurterai peut être quelques geek pour qui l'écriture manuscrite a été reléguée comme vestige de l'histoire au côté des tablettes sumériennes d'alphabet cunéiforme.

Je vais peut être ainsi intriguer, voir questionner ceux dont la manie du stylet n'a pas encore cessée. Alors voilà, ma question est la suivante. L'on trouve sur le net, floraison de documents sur la « bonne » typographie française, celle qu'il est digne d'enseigner et de donner en pâture à nos enfants. Quelques résultats d'une recherche google :

http://www.synapse-fr.com/typographie/TTM_0.htm
http://www.framasoft.net/article2225.html
http://www.debian.org/international/french/typographie
http://www.interpc.fr/mapage/billaud/ponctua.htm

Malheureusement, les nouveaux outils de communication,
claviers et SMS, vinrent et semèrent le doute dans nos esprits
sur la façon de manier notre belle langue, lorsqu'il s'agit de l'écrit.
De faire taire notre passion, je ressens le besoin,
et de ramener à la raison, nos esprits chagrins.

L'objet premier de mon questionnement est que je me suis rendu compte utiliser le chevron anglo-saxon systématiquement dans mes textes manuscrits, inspiré par je ne sais quel modèle abscons.

" C'est à dire ce beau caractère qui sert aussi à délimiter les chaînes dans nos du même genre dans nos langages de programmation. \n"

J'aimerai donc savoir, si la typographie française s'exerce non seulement dans l'informatique, mais également dans l'écriture manuscrite. D'ailleurs, je tends à remarquer que les caractères majuscules avec Linux peuvent Être agrÉablement accentués. Contrairement à tout ce qui m'a été enseigné à l'école primaire. Or la typographie française, si je ne m'abuse, oblige à accentuer les majuscules.

À ce sujet, j'ai remarqué également une tendance à mettre les majuscules manuscrites en caractères d'imprimerie. Cela est-il permis ? Et y a-t-il une différence entre l'accentuation des lettres d'imprimerie et des lettres manuscrites ?

J'imagine que ce texte un peu polémique pourra concerner pléthore de lecteurs, et que c'est un problème loin d'être spécifique, c'est pour cela que j'ai pris la liberté d'en faire un journal. Veuillez me pardonner si d'aventure cela heurtait votre sensibilité.

Donc, je voudrai vraiment lever cette confusion dans mon esprit entre conventions typographiques et conventions manuscrites.

Merci beaucoup à ceux qui prendront le temps d'argumenter et de développer leurs réponses, et qui partagent éventuellement le même flou que moi concernant la distinction entre écriture manuscrite et écriture typographique.

  • # "Typo"-graphie

    Posté par . Évalué à 2.

    J'aimerai donc savoir, si la typographie française s'exerce non seulement dans l'informatique, mais également dans l'écriture manuscrite.

    http://fr.wiktionary.org/wiki/typographie Si ca peut aider..

  • # Réponse

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Pour les guillemets : en écriture manuscrite tout comme en imprimerie, il faut utiliser les guillemets français. Mon institutrice de CP m'avait d'ailleurs appris à tracer ceux-ci sur la ligne haute, ce qui est sans doute une curiosité sans vrai fondement, et que je n'ai retrouvée nulle part ailleurs. Pour les capitales, il faut normalement les accentuer, y compris en écriture cursive. Il me semble qu'il est toutefois toléré d'omettre les accents lorsque ceux-ci jurent sur la capitale en question. Quant à tracer, dans un texte en cursive, des capitales d'imprimerie, c'est une faute, que la plupart des gens commettent tout simplement par flemme.

    • [^] # Re: Réponse

      Posté par . Évalué à 4.

      Les règles de la typographie française ont été formalisées en partie (sinon édictées) par l'Imprimerie Nationale. Une bonne référence en la matière est le guide de typographie de Jacques Poitou.
      Ces règles sont destinées aux documents imprimés, et par extension aux documents numériques. Elles ne me paraissent donc pas toutes applicables à l'écriture manuscrite. Je trouverais notamment très laid de mettre des accents sur des majuscules cursives (lettres anglaises).

      • [^] # Re: Réponse

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        C'est marrant, parce que c'est justement les limitations techniques des machines à écrire qui ont fait perdre la tradition de mettre des accents sur les majuscules, il me semble.

        • [^] # Re: Réponse

          Posté par . Évalué à 4.

          Oui, tradition perdue par rapport à l'imprimerie où tous les caractères pouvaient être fondus alors que le nombre de touches d'une machine à écrire était limité.

    • [^] # Re: Réponse

      Posté par . Évalué à 8.

      Quant à tracer, dans un texte en cursive, des capitales d'imprimerie, c'est une faute

      le propre de l'écriture manuscrite c'est d'être personnelle il me semble. Aussi il n'est pas obligatoire de faire ressembler ses lettres aux pleins et aux déliés d'antan.

      Même en minuscule, mes lettres ressemblent plutôt à des caractères d'imprimerie.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Cursive

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Réponse

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Eh bien, tu écris en script, voilà tout. Ce n'est pas de l'écriture cursive.

        • [^] # Re: Réponse

          Posté par . Évalué à 5.

          et pourtant les lettres sont liées entre elles, contrairement au script...

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Réponse

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Eh bien tu écris en un truc bizarre, voilà tout. Pas la peine de chercher à suivre de quelconques recommandations lorsqu'on écrit d'une façon personnelle non standard.

            • [^] # Re: Réponse

              Posté par . Évalué à 2.

              la typographique ne concerne que les documents imprimés de toute façon, et prend en compte les règles de composition, les espaces entre les signes etc.

              L'écriture manuscrite est à part.

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

              • [^] # Re: Réponse

                Posté par . Évalué à 1.

                Justement non, l'objet de ce journal était de faire une réconciliation entre écriture manuscrite et typographie sur machine à calculer ( « ordinateur » ). L'écriture manuscrite ne se distingue pas particulièrement au niveau typographique de l'écriture sur clavier. Écrire en script, c'est une chose, écrire en cursif, une autre, et faire un mélange des deux un peu bizarre et pas vraiment cohérent, c'est encore autre chose... Désolé de faire mon chieur, mais je trouve que c'est un peu de mauvaise foi de faire ce genre de commentaire avec la discussion que nous tenons. Ça n'a pas vraiment d'intérêt.

                Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                • [^] # Re: Réponse

                  Posté par . Évalué à 3.

                  pour entrer un peu plus dans les détails, la typographie concerne ce qui est destiné à être publié : les livres, les essais, des logos...

                  L'écriture cursive, c'est pour prendre des notes, écrire un mot à un collègue, écrire une carte postale, et cela n'a pas beaucoup plus de valeur qu'une affiche en A4 imprimée à la va-vite en Comic Sans pour vendre des sandwich sur le bord de la route.

                  Bien entendu, libre à vous d'accorder à cette dernière plus d'importance que je lui en porte ;)

                  Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                  • [^] # Re: Réponse

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    L'écriture cursive, c'est pour prendre des notes, écrire un mot à un collègue, écrire une carte postale,

                    Ou des lettres, des livres, des cours …

                • [^] # Re: Réponse

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                  Et pourtant, il a raison : la Typographie c'est le « dessin » formé par le type (le caractère d'imprimerie) et donc l'écriture typographique s'oppose à l'écriture manuscrite. L'orthotypographie (le respect des règles en matière de typographie) ne s'applique donc pas à une écriture manuscrite.

                  C'est d'ailleurs cette distinction philologique qui me fait penser que l'usage des accents et majuscules, ainsi que l'usage des signes de ponctuation (ça inclue le choix du guillemet français en opposition au guillemet anglais) concerne davantage l'orthographie que l'orthotypographie… Mais cela est un autre sujet ;)

  • # Et pour approfondir...

    Posté par . Évalué à 1.

    Voici un site qui, je pense, répondra à toutes vos questions
    http://www.orthotypographie.fr/

    Bonne exploration

  • # Les immortels coupent les têtent de ceux qui ne suivent pas la typo

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    À ce sujet, j'ai remarqué également une tendance à mettre les majuscules manuscrites en caractères d'imprimerie. Cela est-il permis ?

    Y'en a qu'on essayé et ils ont eu des problèmes…

    Il faut bien voir que la typographie ce n'est pas une loi mais une convention qui permet de faciliter la lecture et, accessoirement, faire jolie. J'aurais tendance à penser qu'on peut s'éloigner de la convention tant que cela ne gène pas la lecture.
    Donc je ne suis pas choqué par les capitales type imprimerie dans une écriture manuscrite.

    Par contre les accents sur les capitales sont utiles pour la lecture, typiquement sur http://moipetit.free.fr/bepo/marches.JPG le cerveau met un certain temps à comprendre qu'on parle de marchés et non de marches.

  • # Mes conseils et mon expérience

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Pour ce qui est du coté de l'informatique je te conseil de te mettre au bépo.

    La référence qui fait autorité en la matière de typographie française est certainement le Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie Nationale. À toi de voir si tu te sens à ce point désireux de respecter les conventions qu'il fixe. Ce que tu trouves sur le net en général est souvent suffisant, une espace insécable avant les ponctuations doubles, et les classiques du même genre. Tu peux aussi regarder les conventions wikipédia sur le sujet qui se base largement sur la référence sus-cité.

    Coté écriture manuscrite, je l'utilise pour mes cours, et mes brouillons de textes (poèmes, chansons, essais). Sachant que de base j'ai pas vraiment une écriture très sexy, si on ajoute le contexte d'emploi, tu comprendras que je ne cherches pas l'excellence typographique de ce coté. Voilà, cela dit, je vais peut être me lire un livre sur la calligraphie et m'exercer cet été, car j'aimerais vraiment avoir une plus belle écriture.

    • [^] # Re: Mes conseils et mon expérience

      Posté par . Évalué à 4.

      Bonjour, merci beaucoup pour ton commentaire. Concernant la typographie informatique, c'est justement l'usage de la disposition de clavier bépo qui a commencé à me faire réfléchir. Je commençais à utiliser des chevrons saxons en écriture manuscrite, mais des guillemets français sur l'ordinateur, et je me suis alors posé des questions. Alors merci beaucoup pour ce commentaire. Oui, je vais peut être moi aussi essayer d'améliorer mon écriture, car elle pâtit de l'usage du clavier. J'ai trouvé deux livres qui ont l'air abordable : Calligraphie facile, aux éditions Hachettes, et La calligraphie aux éditions Desaxe.

      Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

  • # Capitales accentuées

    Posté par . Évalué à 6.

    En ce ce qui concerne les majuscules accentuées ou capitales, comme disent ces messieurs, voici l'avis du site de l'Académie française, en principe :

    On ne peut que déplorer que l’usage des accents sur les majuscules soit flottant. On observe dans les textes manuscrits une tendance certaine à l’omission des accents. En typographie, parfois, certains suppriment tous les accents sur les capitales sous prétexte de modernisme, en fait pour réduire les frais de composition. (...)

    Il convient cependant d’observer qu’en français, l’accent a pleine valeur orthographique.
    On veille donc, en bonne typographie, à utiliser systématiquement les capitales accentuées, (...), comme le font bien sûr tous les dictionnaires, à commencer par le Dictionnaire de l’Académie française (...). Quant aux textes manuscrits ou dactylographiés, il est évident que leurs auteurs, dans un souci de clarté et de correction, auraient tout intérêt à suivre également cette règle.

    Texte complet ici : http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#accentuation

    Apparemment donc nous sommes encouragés à écrire de la même manière, que ce soit à la main ou à la machine.

    • [^] # Re: Capitales accentuées

      Posté par . Évalué à 2.

      Tout à fait, cela me semble logique. Cela a tout de même tendance à se compliquer légèrement (ou pas d'ailleurs, suivant que l'on est en train de taper un texte informatique, ou manuscrit, etc) lorsqu'il s'agit d'espaces insécables, de quadratins et de demi-quadratins, etc. De manière générale, les bonnes règles de la typographie française m'ont été rapportées pour un usage informatique. Les retranscrire dans le domaine de l'écriture manuscrite est un effort supplémentaire à faire, que j'embrasserai volontiers si cela (et j'en suis bien convaincu) peut encore améliorer la qualité de ma communication. Citons Boilau-Despréaux : « ce qui ce conçoit bien s'énonce clairement » .

      http://www.dicocitations.com/citations/citation-58059.php

      Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

  • # Moi...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Pour mes tablettes je prends du burin de 12, je trouve que ça allège la frappe. En espérant t'avoir été utile.

    • [^] # Re: Moi...

      Posté par . Évalué à 2.

      Ton commentaire me donne envie de lire un album d'Asterix...

  • # Majuscules accentuées en écriture manuscrite

    Posté par . Évalué à 3.

    Je tends à remarquer que les caractères majuscules avec Linux peuvent Être agrÉablement accentués. Contrairement à tout ce qui m'a été enseigné à l'école primaire.

    1. Malgré mes recherches en librairie, je n'ai trouvé aucun livre d'écolier qui mentionne noir sur blanc qu'on ne met pas les accents sur les lettres majuscules. Je pense que cela appartient à la culture scolaire transmise oralement sans être une règle précise (si tu as une source au Bulletin officiel ou dans un livre d'écriture, je veux bien changer d'avis).

    2. Il existe de nombreuses écritures manuscrites. Tu en as appris en principe deux, celles appelées en langage scolaire script et cursive. En ce qui concerne la cursive, en principe c'est l'Anglaise qui est enseignée en France.

    3. Dans d'autres États européens où la langue officielle comporte des accents, j'ai vu des enseignants dessiner à la craie au tableau des lettres majuscules dans le même style qu'en France, avec tous les signes diacritiques prévus par l'orthographe et la grammaire des langues respectives.

    Il faut aussi distinguer l'écriture majuscule continue et les lettres initiales. Les lettreurs de B.D. qui, en raison d'une convention répandue, écrivent en lettres majuscules imitant l'écriture manuscrite, accentuent toujours leurs textes, sans quoi ceux-ci seraient difficiles à comprendre. En revanche, dans un texte manuscrit écrit en minuscules, l'accent éventuel sur la cursive initiale ne lève que peu d'ambigüités, et on peut mieux comprendre que l'on s'en dispense.

    En ce qui me concerne, je mets les accents sur les majuscules script (utile pour lever certaines ambigüités dans les formulaires administratifs). Dans le cas de la cursive, je le mets si son usage facilite la compréhension, comme dans le cas du À cursif initial, mais pas toujours lorsque le dessin de la lettre occupe beaucoup de place et que le gain en compréhension n'est pas très grand (comme pour le É initial de École).

  • # Voire ou écrire, il faut choisir

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Avant de se préoccuper de typographie, il serait souhaitable de mieux maîtriser l'orthographe. Globalement l'article ne me pose pas de problème particulier, ce n'est pas du SMS, loin de là.

    Mais bourdel, VOIR et VOIRE quoi. Marre de la voire partout celle-là.

    • [^] # Re: Voire ou écrire, il faut choisir

      Posté par . Évalué à 1.

      Je dirais le contraire : il faut apprendre à dessiner les lettres avant d'apprendre à agencer les lettres en mots, puis les mots en phrases. D'ailleurs c'est dans cet ordre que c'est enseigné.

      • [^] # Re: Voire ou écrire, il faut choisir

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas du tout, tu apprends les mots et les phrases avant de commencer à apprendre les lettres. Pas par écrit, mais oralement, oui.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Accent

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    L'objet premier de mon questionnement est que je me suis rendu compte utiliser le chevron anglo-saxon systématiquement dans mes textes manuscrits, inspiré par je ne sais quel modèle abscons.

    Le chevron est la forme des éléments du guillemet français, me semble-t-il, (donc la forme d'un signe inférieur < ou supérieur >) il semble plus correct de parler de guillemet ou de guillemet anglais pour les doubles quotes.

    Contrairement à tout ce qui m'a été enseigné à l'école primaire.

    À l'école primaire on t'a probablement appris à écrire à la main, et on ne met pas d'accents sur les majuscules manuscrites.

    Or la typographie française, si je ne m'abuse, oblige à accentuer les majuscules

    Les majuscules portent un accent lorsque c'est nécessaire, y compris la proposition « à » débutant un paragraphe, comme tu le pratiques aussi, et contrairement à une croyance répandue.

    • [^] # Re: Accent

      Posté par . Évalué à 1.

      Et pourquoi les majuscules manuscrites ne portent-elles pas d'accent ? J'ai cru comprendre que je devais finalement les accentuer avec tout ce qui a été dit au dessus.

      Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

  • # Dates

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je profite du sujet pour rappeler qu'en Français les trois termes J, M et A d'une date sont séparés par un point comme dans J.M.A et pas par une oblique slasheuse comme dans J/M/A bien qu'on trouve cette dernière forme dans les locales de beaucoup de nos OS et sur certains sites douteux (http://www.liberation.fr http://linuxfr.org) mais quand-même pas tous (http://lemonde.fr).

    Je crois que je l'ai vu écrit dans Grévisse, si vous avez la force d'ouvrir le livre en lisant mon commentaire, ce serait sympa de me rappeler le nom de ce caractère (séparateur …) car je l'ai oublié.

    • [^] # Re: Dates

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Cela dit Wikipedia donne bien des slashs pour la France: Date

      Qui a raison ?

      WeeChat, the extensible chat client

      • [^] # Re: Dates

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        L'article que tu cites ne donne pas de référence, je crois me souvenir que Grévisse se fonde simplement sur le code de l'imprimerie nationale mais je ne peux pas le vérifier car je n'ai pas mon exemplaire sous la main.

    • [^] # Re: Dates

      Posté par . Évalué à 3.

      Je profite du sujet pour rappeler qu'en Français les trois termes J, M et A d'une date sont séparés par un point comme dans J.M.A et pas par une oblique slasheuse comme dans J/M/A bien qu'on trouve cette dernière forme dans les locales de beaucoup de nos OS et sur certains sites douteux (http://www.liberation.fr http://linuxfr.org) mais quand-même pas tous (http://lemonde.fr).

      Moi j'utilise le format ISO 8601 :
      YYYY-MM-DD HH:MM:SS

      Quand j'écris à des gens normaux, je me contente de DD-MM-YYYY HH:MM. C'est déjà bien suffisamment perturbant pour la majorité des interlocuteurs.

  • # l'écriture dans l'éducation

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'ai appris à lire et écrire avec des méthodes que certains appelleraient obscurantistes (méthode Boscher pour la lecture, par exemple ;).
    J'ai tracé mes premières lettres avec un stylo plume, accompagné d'un buvard.

    Je me suis rendu compte que l'écriture enseignée, dite « liée » ne correspond à aucune écriture standard. C'est en effet un bâtard de l'écriture dite « anglaise » et de celle dite « française », mais ce n'est pas non-plus l'écriture déjà nommée « bâtarde ».

    Alors qu'elle ne semble pas avoir d'existence officielle, elle semble être devenue un standard. Une preuve, l'existence de la police « Écolier Court » déjà présentée sur DLFP et très certainement disponible dans votre distribution préférée. Voir aussi ce document qui présente l'écriture liée.

    En fait l'écriture liée emploie le tracé de l'écriture anglaise, mais la redresse droite comme la française, avec un jambage court.

    Exemple d'anglaise :
    calligraphie anglaise

    Et de liée :
    calligraphie liée

    Je n'ai pas trouvé d'image de française ou de bâtarde, mais ça n'a pas grand chose à voir.

    Aujourd'hui, vous pouvez interroger des instituteurs de Cours Préparatoire d'écoles les plus traditionelle-hors-contrat qui soient, ils vous présenteront l'écriture liée comme étant l'écriture française, l'écriture qu'ils ont appris, et l'écriture qu'ils enseignent.

    Bref, je crois qu'on peut dire que l'écriture n'a rien de standard, même quand elle est standard.
    On pourrait presque dire que l'écriture est une transmission… orale !
    Tout simplement, l'écriture est une tradition qui se transmet d'instituteur à élève, et de correspondants à correspondantes ;-).


    Et sinon, il faut troller un peu, moi je suis passé récemment à la plume de verre, mais avec on ne fait pas de pleins et de déliés, est-ce un sacrilège ?

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # Et lui ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Le point sur le i est-il un accent ? A priori, oui, puisque l’une de trois alternatives, les deux autres étant l’accent circonflexe et le tréma. Pourtant, les fondeurs dans leur grande majorité ne traitent pas également ces trois alternatives. La majuscule de î, c’est Î. La majuscule de ï, c’est Ï. En toute logique, la majuscule de i ne devrait pas être I, mais la même lettre surmontée d’un point que je ne trouve nulle part dans ma collection de polices de caractères.
    S’il y a une règle, et si cette règle édicte qu’à l’instar du j le point sur le i n’a pas valeur d’accent, je veux bien m’en tenir à la règle. Où ça me choque, c’est quand j’utilise les majuscules accentuées pour la composition d’une couverture de livre. Là, il me semble que le I manque d’un petit quelque chose quand il voisine le É auquel ne manque rien. Admettons que je pinaille, mais ça me titille.
    Quelqu’un sait-il quelque chose ?

    • [^] # Re: Et lui ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour que le point du « i » soit équivalent à un accent, il faudrait pouvoir trouver le « i » sans son point, comme pour les autres voyelles.

      Or ce n'est pas le cas, à mon avis le point faisant partie intégrante de la lettre minuscule, il n'a pas à être décliné sur la majuscule.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Et lui ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Or ce n'est pas le cas, à mon avis le point faisant partie intégrante de la lettre minuscule, il n'a pas à être décliné sur la majuscule.

        Les turques ont le « i » et le « ı ». Et donc pour différencier les capitales ils ont le « İ ».

  • # Abbréviations et sigles

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    À ce sujet, j'ai remarqué également une tendance à mettre les majuscules manuscrites en caractères d'imprimerie. Cela est-il permis ?

    Moi je me pose surtout la question pour les sigles, acronymes et autres suites d'initiales…
    J'écris les majuscules et autres capitales selon l'alphabet « lié ». Si c'est joli de commencer un mot ainsi, ça donne par contre quelque chose de très moche quand il s'agit d'enchainer les lettres, donc en général je met des lettres d'imprimerie pour les sigles.

    J'ai aussi une interrogation, mais là qui porte sur l'éducation à la typographie, justement.
    La typographie n'est pas enseignée, en fait. Par exemple les professeurs parlent de « lettres bâton »… Autre chose, les professeurs n'emploient le mot « paragraphe » que dans la lecture, jamais en dictée. Les professeurs demandent d' « aller à la ligne » ou de « sauter une ligne ». L'enfant qui apprend ainsi une mauvaise typographie, trouvera normal, une fois familiarisé avec l'outil informatique, de faire des sauts de ligne pour faire des paragraphes. La typographie a un sens, et cette sémantique est inconnue.

    Et sur Word^WOpenOffice^WLibreOffice, les gens font des sauts de paragraphe à chaque fin de ligne, et font deux sauts de paragraphes quand ils veulent n'en faire qu'un seul.

    Le jour où ils mettent le style « Corps de texte » à leur bafouille, ils pestent contre le logiciel qui fait des sauts de ligne énormes, alors qu'ils ont fait des sauts de paragraphe.

    au final on apprend à faire des paragraphes en autodidacte, en lisant des livres qui contiennent des paragraphes.

    Personnellement on ne m'a jamais enseigné que les guillemets devaient être suivis ou précédés d'une espace (que mes instit' ont toujours appelé un espace), tout comme les ponctuations doubles. A l'écrit les gens le font naturellement car ils lisent ainsi, et ils marquent l'espace par un petit flottement inconscient, par mimétisme. Une fois devant un clavier, il n'y a aucune raison valable de le faire.

    M'enfin, si déjà nos enfants apprennent à écrire lisiblement, et à formuler clairement, c'est peut-être pas si mal, on peut y trouver là une consolation ! /o

    Il y en a aussi qui disent que l'apostrophe ' ne devraient pas être employée en français, mais un truc qui ressemble à un accent aigu un peu comme ça ΄, et qui devrait encore dissocié du chevron anglo-saxon simple. mais là c'est pousser un peu loin, surtout que nos claviers azerty ne sont finalement pas fait pour le français. L'est-il au moins pour la frappe ?

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Abbréviations et sigles

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il y en a aussi qui disent que l'apostrophe ' ne devraient pas être employée en français, mais un truc qui ressemble à un accent aigu un peu comme ça ΄

      Ça ressemble plutôt à une virgule en l'air ’ (si tu regardes un livre la virgule et l'apostrophe ont exactement la même tête).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.