Btrfs : Le système de fichiers du futur

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
4
24
jan.
2008
Technologie
Chris Mason, un développeur de la société Oracle, a annoncé le 12 juin 2007 sur la liste de diffusion du noyau Linux la naissance de Btrfs. Il s'agit un tout nouveau système de fichiers, sous licence GPL, qui est écrit sans souci de l'existant afin de profiter de toutes les dernières idées sans être contraint par un quelconque souci de compatibilité.

En effet les développeurs Linux sont déjà au travail depuis 2006 sur Ext4, le successeur d'Ext3 qui est le système standard sous Linux. Bien que bénéficiant de nombreuses améliorations, Ext4 n'en reste pas moins limité dans sa liberté de développement par son souci de compatibilité (ascendante et descendante) avec Ext3.
Btrfs en revanche part de zéro et peut se permettre d'inclure d'autres solutions qui seront détaillées dans la suite de cette dépêche.

NdM : Merci à Axel pour sa proposition de news.

Sortie du noyau Linux 2.6.24

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
0
25
jan.
2008
Noyau
Après un cycle de développement inhabituellement long la sortie de la vingt-cinquième version stable de la branche 2.6 du noyau Linux vient d'être annoncée. Le code source du noyau est maintenant téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

  • Cette version 2.6.24 se caractérise essentiellement par l'ampleur des changements, en terme de lignes de codes, avec la version précédente. Le 23 octobre, dans son mail d'annonce de la RC-1, Linus écrit :
    Cela doit être l'une des plus grosses versions candidates de tous les temps. C'est monstrueux. D'habitude, pour la RC-1, la taille du fichier compressé des différences est de l'ordre de 3 à 5 Mo. Certains sont plus petits que ça et on a occasionnellement des pointes à 6 Mo. Celle-ci fait *onze* méga-octets.
    En bref nous avons juste eu un grand nombre de merges, et pas seulement pour x86 mais aussi des tonnes de nouveaux pilotes (surtout pour le wifi mais pas seulement - dvb, réseau classique, mmc..etc) ainsi qu'une bonne quantité de travail sur les diverses architectures, les systèmes de fichiers, le réseau etc.
    Donc il y a juste beaucoup de nouvelles choses.
  • En dépit de ces nombreux changements le cycle des versions candidates n'a pas été excessivement douloureux. Le 6 novembre Linus a annoncé la RC-2 :
    Ouais, ne m'en parlez-pas - c'est en retard. Il n'y a rien eu de particulier pour retenir cette version aussi longtemps. J'ai juste simplement oublié de faire une RC-2 la semaine dernière. Il n'y a pas beaucoup de trucs vraiment excitants ici. Des mises à jour d'architectures : MIPS, arm, blackfin, x86, sparc64, sh, s390. Également des mises à jour de pilotes : libata, IDE, réseau, DVB. Rien de vraiment révolutionnaire dont je puisse me souvenir. La liste des modifications est encore trop grosse pour la limite de la liste de diffusion mais, franchement, ce n'est pas du Tolstoï. Si vous avez des problèmes pour vous endormir vous pouvez essayer de l'imprimer et de la prendre au lit avec vous.
  • La RC-3, apparue le 16 novembre, a vu, en plus de beaucoup de petites corrections, la touche finale au processus de fusion des branches i386 et x86-64 qui constitue l'une des grandes nouveautés du noyau 2.6.24 :
    En plus des autres mises à jour il y a également le dernier nettoyage du patch d'unification. Le reste peut attendre après le 2.6.24 mais avec ce dernier patch la configuration x86 est vraiment fusionnée et les architectures i386 et x86-64 sont vraiment juste des cas spéciaux de l'architecture globale "x86" lors de la configuration.
  • La RC-4 n'a été annoncée que le 3 décembre par Linus :
    Nous devrions avoir seulement une semaine entre chaque version candidate mais, à l'occasion de Thanksgiving, j'étais parti pour une semaine (comme certains autres développeurs du noyau) ce qui fait que celle-ci est un peu en retard.
    Comme d'habitude, c'est devenu rituel lors des cycles de développement, il a ensuite protesté devant le grand nombres de patchs qui continuent d'arriver alors que le noyau devrait être en mode stabilisation :
    La différence par rapport à la RC-3 est de presque de 36000 lignes (...) Je vais blâmer la période de deux semaines qui s'est écoulée mais, même en tenant compte de ce délai, c'est un peu décourageant. J'espère vraiment que nous allons ralentir et que la RC-5 ne sera pas aussi grosse. Ceci dit aucun des changements n'est vraiment excitant ou vraiment effrayant.
  • Une semaine pile après la version candidate précédente voici la RC-5 :
    Cela fait une semaine et comme j'ai promis d'être un bon garçon et d'essayer de suivre mes propres règles de sortie, voici la version candidate suivante.
    Les choses ont ralenti mais je mentirais si je disais que nous avons toutes les régressions bien en main et sous contrôle. C'est en cours de résolution et la liste diminue mais, si je devais deviner, nous ne pourrons certainement pas avoir un 2.6.24 avant Noël sauf si le père Noël met un peu plus d'elfes pour travailler sur ces régressions.
    Donc pour tous les elfes là dehors, merci de continuer à bosser.
  • Malheureusement le père Noël n'a pas été coopératif et Linus, dans l'annonce de la RC-6, a reconnu que la nouvelle cible était début janvier :
    La liste des régressions continue à se réduire donc nous sommes dans les clous pour une sortie du 2.6.24 début janvier... en supposant que nous ne fassions pas trop d'excès de boustifaille pendant les vacances et que les gens continuent à bosser. Mais nous savons tous que les vacances sont le moment où on peut couper avec l'ennuyeux "travail réel" et enfin passer 24 heures sur 24 à hacker le noyau n'est-ce pas ?
  • Après le break des vacances Linus a annoncé la sortie de la version RC-7. Cette dernière consiste principalement en de multiples petites corrections et le changement par rapport à la RC-6 n'est pas énorme. Linus l'a expliqué à sa façon à lui :
    Je vais être charitable et prétendre que c'est parce que les choses se stabilisent et pas parce que nous avons tous été perdus dans les brumes de l'alcool durant les vacances
  • La seconde hypothèse s'étant révélée être la bonne il a été nécessaire d'ajouter une RC-8 pour corriger divers petits problèmes de dernière minute :
    Je déteste faire des RC pendant si longtemps, mais je déteste encore plus annoncer une sortie quand je sens que les choses n'ont pas mitonné suffisamment.

Vous trouverez plus de détails sur les nouveautés dans la suite de cette dépêche.

Sortie de Tellico 1.3

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
0
31
jan.
2008
KDE
Dix-sept mois après l'annonce de la branche 1.2 voici qu'arrive la nouvelle version 1.3 du gestionnaire de collection Tellico (anciennement Bookcase).

Ce logiciel sous licence GPLv2 utilise les bibliothèques KDE et est développé principalement par Robby Stephenson. Il permet de gérer facilement toutes sortes de collections et d'importer des informations depuis divers sites Internet afin de remplir automatiquement les champs de ces collections. Du fait de ses très nombreuses fonctions, de la réactivité de son développeur et de son manuel d'utilisation complet, Tellico est devenu une sorte de référence dans son genre au sein du monde du logiciel libre et même au-delà.

La branche 1.2 devait théoriquement être la dernière avant le passage à Qt4 et à un soubassement basé sur SQL mais Robby a annoncé que ce travail prenait plus de temps que prévu et il n'a pas voulu repousser plus longtemps l'inclusion dans Tellico de diverses améliorations.

Sortie de Gobolinux 014

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
1
8
jan.
2008
Linux
Les développeurs de GoboLinux, la distribution à la hiérarchie de fichiers alternative, ont annoncé le premier janvier la sortie de la version 014 de leur distribution.

Celle-ci contient KDE 3.5.8, Glibc 2.5 et Xorg 7.2 ainsi que des nouvelles versions des outils de gestion spécifiques de GoboLinux. L'ISO téléchargée ne contient aucun programme propriétaire et le CD gravé permet, outre l'installation en mode graphique, de tester GoboLinux en mode LiveCD.

Ce liveCD est extrêmement adaptable et il est possible d'utiliser les outils GoboLinux pour se construire une version spécifique adaptée à ses besoins.

La guerre du temps réel

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags : aucun
0
13
déc.
2007
Linux
Les deux grandes distributions commerciales, Novell et Red Hat, ont récemment annoncé la sortie d'une version dédiée spécialement au temps réel et la compétition s'annonce âpre dans ce secteur stratégique. Novell a ouvert le feu le 27 novembre avec SUSE Linux Enterprise Real Time 10 et Red Hat a immédiatement répliqué le 4 décembre avec Red Hat Enterprise MRG (Messaging, Realtime et Grid Technologies).

Cette volonté de ne pas laisser un concurrent en position de monopole sur ce secteur, même pour une durée infime, s'explique aisément. En effet de plus en plus les entreprises reposent sur l'automatisation poussée de leurs processus afin de gagner en réactivité. On se rappelle, lors du sommet Linux 2007, le témoignage du représentant du Crédit Suisse qui indiquait qu'un noyau patché pour le temps réel aidait à maintenir les profits lors d'une transaction financière.

La prédictibilité des temps de réponse est donc un enjeu crucial et les distributeurs commerciaux de Linux sont en compétition pour couvrir ce marché au point, comme nous allons le voir, de déclencher une véritable guerre des communiqués.

Le projet Fprint et les scanneurs d'empreintes digitales

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
22
nov.
2007
Technologie
Les scanneurs d'empreintes digitales se répandent de plus en plus dans notre environnement quotidien. De nombreux ordinateurs portables en sont maintenant dotés et les scanneurs externes utilisant le port USB deviennent communs.

Pourtant l'utilisation de ces outils biométriques avec Linux reste problématique. Souvent le scanneur ne prend tout simplement pas en charge Linux. Quand, par chance, ce support existe c'est souvent sous la forme d'un module propriétaire qui implémente sa propre API sans aucune mutualisation du code.

C'est pourquoi l'initiative Fprint, lancée par Daniel Drake, est si importante pour le monde du libre.

Vous trouverez plus de détails sur Fprint dans la suite de cette dépêche.

CBI : coopérer pour découvrir les bugs

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
21
nov.
2007
Technologie
Le projet Cooperative Bug Isolation est développé par un groupe de chercheurs et d'étudiants de l'université du Wisconsin dirigé par le professeur Ben Liblit. Son but est de trouver les bugs de logiciels libres courants afin de déterminer la cause du problème.

La solution adoptée est originale puisque le projet CBI met à disposition en téléchargement des versions modifiées des logiciels faisant l'objet de l'étude. Le code source a été instrumenté afin d'observer en permanence le comportement du logiciel. Un rapport est envoyé automatiquement afin de déterminer comment l'application se comporte, dans quelles conditions un plantage apparaît, etc. Parmi les logiciels disponibles on peut noter la présence d'Evolution, Gimp, Gnome-panel, Gnumeric, Nautilus, Pidgin, Rhythmbox, etc.

Récemment des paquets instrumentés destinés à la toute dernière version de Fedora ont été annoncés et ils sont installables par les différents gestionnaires de paquets (yum, yumex, smart, up2date, apt-rpm).

Le Top500 nouveau est arrivé

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
14
nov.
2007
Technologie
Le 30ème top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti hier à l'occasion de la conférence internationale sur le calcul haute performance qui a eu lieu à Reno dans le Nevada.

On constate que la vitesse continue d'augmenter à un rythme très rapide puisque l'agrégation des puissances individuelle des 500 machines totalise 6970 teraflops alors qu'elle n'était que de 4920 teraflops il y a six mois et 3540 teraflops il y a à peine un an.

Le Cray XT-5 entièrement sous Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
2
10
nov.
2007
Technologie
Cray vient d'annoncer la sortie du XT5, sa nouvelle architecture de superordinateur entièrement sous Linux.

Il existe en deux versions : le XT5 classique qui calcule avec des quadri-coeurs AMD Opteron et le XT5h, une machine hybride, qui ajoute aux Opteron des processeurs reconfigurables (FPGA) et/ou des processeurs vectoriels.

Un noeud de calcul accueille 192 processeurs quadri-coeurs et délivre une puissance de calcul de 7 teraflops en pointe (pour une consommation d'environ 42 kW).

Le XT5h est annoncé comme une machine particulièrement bien adaptée aux modélisations climatiques complexes. La simulation de l'atmosphère est effectuée par des processeurs superscalaires (Opteron) tandis que celle de l'océan s'adapte bien aux processeurs vectoriels. Les continents sont pris en charge par les opterons avec l'aide de FPGA pour certaines portions de code.

Ce qui nous intéresse plus particulièrement, c'est que ces deux superordinateurs fonctionnent, pour la première fois chez Cray, entièrement sous le système d'exploitation Linux.

Sortie d'OpenBSD 4.2

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
1
nov.
2007
OpenBSD
Comme tous les six mois, la nouvelle version d'OpenBSD est disponible. OpenBSD est un système d'exploitation libre dérivé d'UNIX par la branche *BSD et réputé pour sa sécurité.

Cette version 4.2 est dédiée à la mémoire du développeur Jun-ichiro "itojun" Itoh Hagino qui est mort le 29 octobre. Itojun est l'auteur de la pile IPv6 des systèmes d'exploitation de type BSD.

Sortie du noyau Linux 2.6.23

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
10
oct.
2007
Noyau
La vingt-quatrième version stable de la branche 2.6.x du noyau Linux est maintenant téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.
  • Cette version 2.6.23 a eu un cycle de développement assez long puisqu'il y a eu neuf versions de test. La version RC-1, première des release candidate, a été annoncée par Linus le 22 juillet soit quinze jours après l'ouverture de la fenêtre des modifications.
    (traduction libre):
    Il y a des *tonnes* de changement (..) beaucoup de mises à jour d'architectures (pour toutes - x86[-64], arm, alpha, mips, ia64, powerpc, s390, sh, sparc), beaucoup de mise à jour de pilotes (encore une fois pour tous les sous-systèmes - usb, net, dvb, ide, sata, scsi, isdn, infiniband, firewire, i2c, etc.).
    Les systèmes de fichiers, la mémoire virtuelle, le réseau, ACPI, tout est là. Et la virtualisation est présente partout (kvm, lguest, Xen). Une nouveauté notable est l'inclusion de l'ordonnanceur CFS, et aussi l'infrastructure de pilote UIO qui peut intéresser quelques personnes.
    Oh et personnellement j'aime le fait que "sendfile" soit totalement éliminé en interne et que le noyau fasse tout ce travail avec splice à la place. Bon débarras, même si évidemment nous allons devoir supporter la vieille interface en espace utilisateur pour un long moment.

  • Comme d'habitude Linus a ensuite un peu grogné en constatant que les modifications soumises pour la RC-2 étaient plus invasives que prévu et ne se limitaient pas aux corrections de bugs.
    (traduction libre):
    Donc j'ai essayé de faire respecter la fenêtre des modifications et j'ai dit non à quelques demandes d'inclusion, mais cette nouvelle mode du "RC-2 est le nouveau RC-1" est une vraie plaie. En plus non seulement la seconde release candidate est en retard mais en plus elle est plus grosse que ce qu'elle devrait être. Bon, c'est comme ça.

  • Le rappel à l'ordre a été entendu et le cycle a été plus calme par la suite. Linus l'a reconnu dans son annonce de la RC-3 le 12 août.
    (traduction libre):
    Soit les gens se calment vraiment et se rendent compte que nous sommes dans la phase de stabilisation, soit c'est juste que c'est le milieu du mois d'août et la plupart des gens, au moins en Europe, sont en vacances. Quoi qu'il en soit, la RC-3 est sortie et n'a pas les tonnes de changement qu'avait la RC-2.

  • La version RC-4 (nom de code "Belette rose péteuse") est sortie deux semaines après la précédente du fait d'un oubli de Linus. (traduction libre):
    Le résultat c'est que RC-4 est un peu plus grosse qu'elle devrait être, mais j'ai bon espoir que tout baigne et nous avons corrigé la plupart des régressions.

  • De moins en moins de problèmes étant rapportés, le flot des correctifs s'est ralenti par la suite pour la RC-5.
    (traduction libre):
    Je me prépare à partir pour le Kernel Summit (comme probablement beaucoup d'autres codeurs du noyau) et, à part ça, il y a une version RC-5 qui est sortie. Donc amusez-vous bien, testez-bien, et attendez-vous à une semaine tranquille.

  • De retour du sommet Linus a annoncé le 10 septembre la sortie de la RC-6 qui corrige de nombreuses régressions. La saga s'est ensuite poursuivie avec la RC-7 et la RC-8 qui corrigent d'ultimes bugs.
    (traduction libre):
    Ok je pense que je suis proche de sortir le 2.6.23 et je suis content à propos de son état. Naturellement, ce sentiment de contentement est habituellement suivi immédiatement par l'irruption de nouveaux problèmes soulevés par certaines personnes désagréables...mais je vais juste ignorer cela et apprécier le sentiment aussi passager puisset-t-il être.

  • Linus avait raison d'être prudent car il a finalement dû sortir une RC-9 (ce qui est très inhabituel dans un cycle normal). Constatant un grand nombre de corrections de bugs il a préféré ne prendre aucun risque et sortir cette ultime version de test.
    (traduction libre):
    Je ne pourrai vraiment pas supporter le fait d'annoncer la sortie du 2.6.23 en prenant le risque d'un bug idiot.

Le sommet Linux 2007

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
0
20
sept.
2007
Linux
Le site Linux Weekly News vient de mettre à disposition son compte rendu complet du sommet 2007 des développeurs du noyau Linux qui a eu lieu les 5 et 6 septembre à Cambridge en Angleterre.
Ce sommet est réservé aux développeurs du noyau (ils viennent sur invitation) et il doit permettre de faire le point sur les travaux en cours afin de décider les futures orientations de Linux. Parmi les 80 développeurs présents, Jonathan Corbet a assisté aux diverses sessions de ce sommet annuel et il publie des articles succints sur chaque présentation ayant eu lieu lors de ces deux jours. Cela permet aux utilisateurs de Linux de se faire une idée de l'orientation générale du développement de leur noyau préféré.
On peut noter que la traditionnelle photo des développeurs montre une spectaculaire augmentation du nombre de filles présentes au sommet 2007 (+200%) : on passe de une à trois par rapport à l'an dernier !

Sortie de la version 3.0 de Claws Mail

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
4
sept.
2007
Internet
Claws Mail est un client de courrier électronique basé sur la bibliothèque GTK+ et privilégiant la légèreté, la rapidité et l'extensibilité grâce à un système de greffons.

La version 3 vient de sortir et elle propose de nombreuses nouveautés. L'une des plus importante est le changement de la licence qui passe à la "GPLv3 ou suivante".

Il est maintenant possible d'ajouter des tags arbitraires à ses messages, les éditer et filtrer ses mails en fonction des tags (ou même tagger ses mails en fonction des filtres). L'intégration du protocole LDAP est amélioré puisqu'on peut dorénavant éditer les attributs d'une personne. En ce qui concerne la plate forme MAEMO sa prise en charge s'est très largement amélioré et l'interface s'adapte mieux aux surfaces d'affichage réduites. On peut également spécifier un seuil pour définir la périodicité des synchronisations du cache sur les dossiers IMAP et de News.

Intel libère TBB

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
25
juil.
2007
Technologie
La société Intel vient d'annoncer que sa bibliothèque commerciale propriétaire "Threading Building Blocks" (TBB) vient d'être libérée et passe sous licence GPLv2.

Cet outil développé en C++ permet d'abstraire au maximum les détails complexes de la programmation multicoeur. Ainsi un développeur n'a plus à se soucier d'écrire son code pour les threads POSIX ou pour les threads Windows car c'est TBB qui s'occupe de tous les détails spécifiques.

La version commerciale de TBB continue d'exister (299$) et elle contient exactement le même code que la version libre et ne se distingue que par le support technique d'une durée d'un an. Elle supporte Windows, GNU/Linux et Mac OS X, alors que la version libre y ajoute Solaris 10, FreeBSD et le support des processeurs PowerPC G5 sur Mac OS.

La bibliothèque TBB fonctionne sur différents compilateurs (Intel, Microsoft et GCC) et se veut donc parfaitement indépendante par rapport à l'architecture sous-jacente, comme par rapport à l'environnement logiciel.

Pardus 2007.2 : une distribution Linux différente des autres

Posté par (page perso) . Modéré par j.
0
12
juil.
2007
Linux
La distribution Linux d'origine turque Pardus 2007.2 vient d'apparaître le 11 juillet sur les serveurs du site ce qui nous offre l'occasion de nous pencher sur les particularités de cette distribution assez atypique.

Cette mise à jour apporte la dernière version du bureau KDE (3.5.7) ainsi que des améliorations de la rapidité du gestionnaire de paquets, la correction des bugs connus et la mise à jour de la liste des paquets disponibles. Le noyau reste un 2.6.18.8 (plus patchs) dans un souci de stabilité maximum et les notes de version complètes de Pardus 2007.2 sont disponibles ici.