• # La fonctionnalité qui tue

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Merci de cette info !

    Voici une traduction des fonctionnalités telles que dans le README:

    • clone de Github. GitPrep avoir même interface que GitHub.
    • Portable. Vous pouvez installer GitPrep dans votre serveur Unix/Linux.
    • Support de cygwin sous Windows (nécessite le paquet gcc4). Vous pouvez installer GitPrep sous Windows.
    • Ne nécessite que Perl 5.8.7+.
    • Supporte CGI.
    • Serveur web inclus. Support du proxy inverse.
    • Support de SSL.

    Je suis très content que des clones autohébergeables et libres de github voient le jour. La fonctionnalité qui tue que j'attends c'est qu'ils permettent de générer des mails de pull request proprement formattés (par courriel, évidemment !), voire, pourquoi pas, d'être capables de comprendre les pull requests émanant d'autres clones github -ce qui permettra de reconstituer le mode "réseau social" de github, mais enfin de façon décentralisée.

    Question marketing, je pense que le premier clone de github qui s'hébergera lui-même marquera des points :-)

    • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

      Posté par . Évalué à 5.

      J'ai découvert cette semaine GitLab qui fait ça aussi, avec plus de features à priori (wiki, merge requests, tousa): http://gitlab.org/

      Il ne semble pas être autohébergé mais sur github ^

      • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bah oui mais y a pas d'accès public aux repo, il faut obligatoirement un login/mdp.

        Ceci dit, y a un fork qui permet ça : https://github.com/ArthurHoaro/Public-GitLab

        It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

        • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

          Posté par . Évalué à 3.

          Depuis quelques versions, gitlab permet la gestion de dépôts publiques.

          • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            De ce que j'ai vu, un dépôt public dans Gitlab est différent d'un dépôt public de Github :

            • GitLab : toutes les personnes connectées peuvent avoir accès au dépôt
            • Githb : tout le monde à accès au dépôt
            • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

              Posté par . Évalué à 3.

              Non, depuis la version 4.1 (voir la note de publication), on peut configurer les dépôts pour pouvoir les cloner publiquement et qu'ils soient listés sur une page accessible sans être authentifié (à l'adresse http://gitlab.exemple.org/public). On peut également lire le « README » contenu à la racine du dépôt et quelques informations (nombre de commit, taille du dépôt, …).

              • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Effectivement, il existe bien une page à l'adresse /public/. Cette page liste les dépôts publiques et donne une url pour faire un git clone sans nécessiter une authentification, mais c'est tout (rien concernant le README ni le nombre de commit ou la taille du dépôt. Je suis en version 5.4, ça a peut-être évolué depuis la 4.1.

                Par contre, ce que je trouve dommage, c'est que si tu ne connais pas l'adresse /public/ il n'y a aucun moyen d'y accéder : quand on va à la racine de gitlab, on est directement redirigé vers la page d'authentification et il n'y a aucun lien vers /public/ (ou alors j'ai loupé un truc).

                La philosophie concernant les dépôts publiques est quand même différente entre github et gitlab, sur ce point il serait malhonnête de dire que gitlab est un clone de github.

                • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Oui, je suis d'accord le lien manque et le niveau de fonctionnalité offert en interne n'est pas du tout le même que celui offert par le mode "publique".

                  L'affichage du README est une nouveauté de la version 6.0 (voir le CHANGELOG).

    • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 28/08/13 à 12:17.

      La fonctionnalité qui tue que j'attends c'est qu'ils permettent de générer des mails de pull request proprement formattés (par courriel, évidemment !), voire, pourquoi pas, d'être capables de comprendre les pull requests émanant d'autres clones github -ce qui permettra de reconstituer le mode "réseau social" de github, mais enfin de façon décentralisée.

      Comme par exemple :

      git request-pull -p HEAD~3 http://monserveur/monproject.git
      

      ?

      D'ailleurs, Linus n'aime pas les pull requests de GitHub.

      blog.rom1v.com

      • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Exactement. La grande question est : pourquoi github a-t-il pris le nom d'une fonctionnalité existante pour en implémenter une autre ? Embrace & extend?

        • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

          Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 28/08/13 à 14:33.

          pourquoi github a-t-il pris le nom d'une fonctionnalité existante pour en implémenter une autre ?

          Ce n'est pas le même nom : dans Git c'est request-pull, sur GitHub c'est pull request. Rien à voir.

          </mauvaise_foi>

          À quand le patch format sur GitHub ?

          blog.rom1v.com

      • [^] # Re: La fonctionnalité qui tue

        Posté par . Évalué à 3.

        D'ailleurs, Linus n'aime pas les pull requests de GitHub.

        En même temps, Linus n'aime pas grand chose /o\

  • # Eat your own dog food

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    • [^] # Re: Eat your own dog food

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      tu dis cela parce qu'ils hébergent leur projet sur github ? Pourtant il y a bien une version sur gitrep, ici :
      http://perlcodesample.sakura.ne.jp/gitprep.cgi/kimoto/gitprep

      En fait github ça sert aussi à ça : faire parler de son projet, l'afficher, vu que c'est le « passage obligé » (selon certains) des dépôts de code, devant google code ou sourceforce. Github c'est hype, github c'est social, github c'est comme facebook, si tu n'y es pas, tu n'es rien.

      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

  • # Bidouille

    Posté par . Évalué à 3.

    Merci pour l'info !
    En suivant la documentation git, j'avais déployé sur un serveur personnel une solution à base de git, gitweb et gitolite ; outre le fait que l'installation est loin d'être triviale (pour un non-développeur/intégrateur web, s'entend), il faut aussi bidouiller ici et là pour que les composants s'intègrent correctement…

    Au final, ça marche, mais en terme d'ergonomie, c'est loin d'être aussi intuitif pour des utilisateurs occasionnels qu'une interface web à la GitHub.

    Dans la mesure où GitPrep regroupe ces différentes fonctionnalités, si l'installation se fait sans trop de difficultés et que les perfs sont correctes, ça peut valoir le coup !

    • [^] # Re: Bidouille

      Posté par . Évalué à 2.

      Je confirme, gitolite + gitweb c'est sympa, mais après pour la gestion des clés ssh pour l'admin c'est pas hyper pratique.

      Je profite des commentaires pour savoir si quelqu'un a réussi à plugger gitolite avec une base LDAP (si possible sans Apache devant) ?

      • [^] # Re: Bidouille

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pas essayé réussi (ni même essayé en fait) mais dans ce but j'ai installé Gitblit, branché sur une base LDAP avec gestion des comptes et des groups.

        Pas de prise de tête avec des clefs ssh, c'est en mode https. Et c'est un bon produit.

        Cela te fait probablement une belle jambe, mais mon poste est surtout pour un autre qui tomberait sur ce message ;)

    • [^] # Re: Bidouille

      Posté par . Évalué à 2.

      pareil, je viens de mettre en route un gitlist pour des petits besoins en interne, c'est le jour et la nuit en terme de facilite de déploiement comparé aux autres: tu poses dans ton répertoire apache, tu lui indique ou t'as collé tes dépôts git et en avant la musique.
      il y a moins de fonctionnalités (pas de public/privé, par exemple), mais ça me suffit amplement

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.