Journal Kleb Station, une chanson 100% libre

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
20
22
sept.
2012

Faire de la musique (production, post-production, performance) avec du logiciel 100% libre, c'est une aventure assez récente, qui ne s'est pas faite toute seule.

Entre les drivers proprios du matériel spécialisé et les licences sur les protocoles eux-mêmes (plugins, codecs, samples, etc.), il a fallu un moment avant de réunir tout ce qu'il faut, de l’acquisition du son à sa restitution.

Kleb station est réalisée avec qtractor, un séquenceur MIDI/Audio libre développé en qt comme son nom l'indique, et basée sur le serveur de son JACK, qui permet le contrôle en temps réel de tous les clients qui y sont connectés, ainsi que le routage de leur signal audio, dans les deux sens, en fait dans tous les sens, c'est ça l'idée. Un peu ce que faisait rewire sous windows (mais en mieux).

Là où sous Mac et windows, le studio est souvent un écosystème propriétaire et fermé (ProTools, Reason, FLStudio, Traktion, Cakewalk/Sonar, etc, etc.) sous GNU/Linux, l'idée maîtresse est comme d'habitude, de "petits" outils inter-connectés qui font un nombre limité de choses, et tentent de le faire bien.

Jack

Jack est une sorte de pulseaudio orienté "production". Ces temps-ci la première question que pose un musicien sous GNU/Linux quand on lui parle d'un outil de son, d'un nouveau plugin ou du dernier soft-synth-qui-déchire-tout, c'est "est-ce c'est compatible Jack ?" et si la réponse est oui, alors la sortie audio dudit programme, ainsi que son entrée s'il en possède une, sont routables à volonté dans la baie de câbles virtuelle de jack. Le programme est également synchronisé dans le temps avec le reste des outils (c-à-d un seul panneau de contrôle audio play/stop/pause/etc.). Jack est au cœur du studio audio sous GNU/Linux.

Qtractor

Qtractor en est maintenant à la version 0.5.5. C'est un programme-hôte très activement développé qui se veut compatible avec toutes les nouvelles avancées dans le domaine des standards, qui évoluent très rapidement dans le domaine de l'audio.
On le doit à Rui Nuno Capela, qui est tout sauf n'importe qui dans le monde de l'audio libre, jugez-en par sa liste de projets c'est un type très gentil, très patient et très disponible, même s'il prétend le contraire.
La grosse feature de la 0.5 sortie vers mi-2011 était l'automation.

l'automation

Quand "Dark side of the moon" a été enregistré, lors du mixdown final, il y avait 5 personnes autour de la console, se partageant les 16 pistes qu'il fallait monter et descendre au long de la chanson, avec des repères (cues) du genre "tu montes le flanger du synthé doucement dés que la voix rentre, et tu le cut brutalement avec le volume quand elle sort". L'enfer. En même temps c'était marrant.
Bon, l'automation permet comme son nom l'indique d'automatiser le processus à l'aide de courbes qui, pour le coup, contrôlent chaque paramètre de la piste et des instruments qui s'y trouvent.

Fiche technique de la session studio de Kleb station

  • La carte son est une Novation X-Station (un combiné clavier MIDI/Surface de contrôle/carte son 24bit-48Kh/synthé standalone/multi-effet/préamp stéréo si puissant et pratique qu'ils l'ont vite retiré de la vente) qui utilise le driver usb-audio standard.
  • Un bus de 3 pistes permet la compression side-chain de la basse style 303 générée par Nekobee, déclenché par le pied (la grosse caisse) qui est une sound font de TR808 jouée par fluidsynth (un soft de Rui Nuno aussi, qui mériterait un journal à lui tout seul) - les soundfonts viennent du packages fluid soundfonts qui est un super package qui va bien.
  • Quand j'ai besoin d'un sample du genre du démarrage de voiture de l'intro, je vais sur Freesound où ils sont libres, et où on peut chercher par critères, longueur, encodage, stéréo, tout ça.
  • J'utilise Swami pour créer mes kits de fonts, c'est très puissant/pratique.
  • Les autres éléments rythmiques sont des soundfonts de kits de batteries divers et disparates
  • Un synthé Hexter (DX7) double la basse dans les subs (infrabasses)
  • L'orgue style Hammond B3 est un Calf organ
  • Le synthé lead (solo) est un Calf Monosynth (une belle tuerie ce truc)
  • La guitare est une Fender Telecaster standard, dans un pré-ampli focusrite.
  • La basse est une copie precision Ibanez active, dans un pré-ampli focusrite.
  • Le micro de voix est une copie chinoise de Neumann U40, dans un pré-ampli focusrite.
  • (Pour contrôler tout ça facilement quand je suis sous le casque pendant les prises, j'utilise qmidictl sur mon phone, ça évite de shooter dans les câbles, je peux contrôler mes retours, avancer/reculer, c'est assez démentoïde dans son genre.)
  • Tout le monde est égalisé avec le plugin LADSPA C* 10 bands Equalizer de CAPS
  • Tout le monde est compressé avec le Calf compressor DSSI
  • Il y a un LADSPA "Fast lookahead limiter" sur le bus master de sortie (mixdown)
  • Le "bounce" final, la normalisation et un shunt rapide-et-crade sont faits dans Audacity.
  • Le fichier est alors codé en ogg-vorbis à l'aide de ffmpeg, et le player est en HTML5, contrôlé avec JavaScript.

L'audio sous GNU/Linux, c'est que du bonheur. La légendaire Mailing List LUA est plein de musiciens-geeks tous plus sympa les uns que les autres, et sans jeu de mots, ils connaissent la musique.

NB - Takkadum réalisée la même semaine, utilise à peu près les même éléments. Bonne écoute.

NdM :

  • # 100% libre?

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    La carte son est une Novation X-Station

    Tu as les plans (libres) de la carte?
    Même question avec tous les autres matos (guitare, micro…)

    Kleb station est réalisée

    Ce qui est surtout intéressant pour le libre, c'est de connaitre la licence du produit final (pour faire l'analogie avec le logiciel, que Qt soit créé sous Visual Studio ou KDevelop, je m'en fous un peu en premier, ce qui m’intéresse est Qt en priorité), et j'ai cherché sur le site, je peux télécharger, mais le fichier téléchargé ne contient aucune licence (pas de fichier texte à coté, pas de licence dans les metadata = aucun droit, pas libre du tout. le site web n'est pas plus causant.
    De plus, il manque les sources (les données non mixées) pour être "100%" (pour faire l'analogie avec le logiciel, accepterais-tu un logiciel comme "libre" si tu as seulement le binaire sous GPL? Si si il est libre, mon gros binaire sous GPL!)

    Bref : la question que je me pose de ta chanson 100% libre, c'est quelle liberté on a? On connait comment ça a été fait avec du libre, mais on ne connait pas les libertés du produit final.

    Note : le journal est très intéressant pour expliquer la partie logicielle et comment le logiciel libre peut aider à faire de la musique de qualité, mais "100% libre" est jusqu'à preuve du contraire faux : "100% fait avec du logiciel libre" pour le moment. Manque la matériel libre, la licence de la chanson libre, et pour les puristes les sources libres pour qu'on puisse améliorer nous même la chanson comme on veut vraiment. J'ai eu l'impression d'être trompé car je ne vois que les logiciels libre, pas la chanson, et peut-être que j'ai des préjugés sur les mots, mais pour moi quand on parle de "100% libre" je pense à la licence du produit final (et de ses sources surtout), pas en premier à des gens qui utilisent du libre (des gens utilisateurs de libre, il y en a plein qui ne font pas de libre avec). "Un chanson 100% faite à partir de logiciel libre" me semble plus pertinent comme titre?

    • [^] # Re: 100% libre.

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 . Dernière modification : le 22/09/12 à 14:15

      Tu as les plans (libres) de la carte?
      Même question avec tous les autres matos (guitare, micro…)

      Non, c'est pour ça que j'ai parlé de logiciel libre. (Tu as les plans du (des) processeurs (s) de ton (tes) ordinateur (s) sur lesquels tu écoutes ta musique et regarde tes films, 100% libres ?) <= c'est une question rhétorique, pas la peine de répondre

      quelle liberté on a

      Les 4 libertés fondamentales : Celle de l'écouter, celle de la partager, celle de la chanter, celle de se planter d'accord ou de paroles en la chantant.

      le site web n'est pas plus causant

      Tu vois le lien en bas à gauche, qui dit "?" Si tu cliques dessus, tu pourras lire la licence libre sous laquelle est distribuée l'album. En trois langues. Je travaille à un système de validation des metas où doivent, bien entendu, se trouver la licence.

      "Un chanson 100% faite à partir de logiciel libre" me semble plus pertinent comme titre?

      Non. (syntaxe, orthographe, style, redondance, éditorial, etc.).

      • [^] # Re: 100% libre.

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 22/09/12 à 14:32

        Les 4 libertés fondamentales : Celle de l'écouter, celle de la partager, celle de la chanter, celle de se planter d'accord ou de paroles en la chantant.

        Dans les 4 libertés, il y a le droit de modification. Sans les sources, ce droit est vachement limité : tu peux toujours modifier le "binaire", il manque les sources. Et ici, il semble que les sources peuvent être dispo? (après, si c'est du live, bah les sources c'est dur).

        Tu vois le lien en bas à gauche, qui dit "?"

        Pas très explicite… On se demande déjà si c'est que le ? sur les drapeaux, et ensuite si c'est le site ou la chanson, et quand la chanson est téléchargée la licence est perdue. La licence doit être dans le package téléchargé, sinon çà ne vaut pas grand chose.
        De plus, le droit de partage ne doit pas être limité (voir plus bas).

        Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

        C'est 0% (zéro pourcent) libre. Si tu penses que ta musique est libre, c'est que tu n'as absolument rien compris au libre, il manque la base à défaut des sources.
        C'est de la "libre diffusion".

        Il n'y a pas l'idée de libre derrière, juste une utilisation de logiciels libre pour diffuser du non libre. C'est bien de montrer qu'on peut utiliser du libre, mais le titre du journal est 100% faux à propose de la chanson. C'est uniquement (c'est déjà bien) de l'utilisation de logiciel libre, aucun contenu libre n'est créé.

        Dur de faire du libre, d'accepter les principes de base du libre?

        • [^] # Re: 100% libre.

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Dans les 4 libertés, il y a le droit de modification.

          Tu peux chanter la chanson. Vas-y, tu vas voir, il s'agit bien d'une modification, garanti :D

          Sans les sources, ce droit est vachement limité

          Tu dis n'importe quoi là, tu en est conscient ? C'est une "performance" ? Les sources d'une chanson, ce sont les paroles et la musique.

          Dur de faire du libre, d'accepter les principes de base du libre

          Pas tant que ça, quand on réfléchit. Tu vas y arriver, c'est sur.

          • [^] # Re: 100% libre.

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 22/09/12 à 14:54

            Tu vas y arriver, c'est sur.

            Je fais du libre (sans limite NC)
            Tu ne fais pas de libre. que ça te plaise ou pas, tu ne fais pas de libre. Mais bordel, pourquoi donc ne pas accepter de ne faire volontairement du libre? Pourquoi donc vouloir faire croire qu'on fait du libre quand on fait pas? C'est quoi le problème de ne pas faire de libre et de l'assumer? Ce n'est pas mal de ne pas faire de libre! C'est mal de faire croire qu'on fait quelque chose qu'on ne fait pas.

            Si tu veux faire du libre, c'est simple : enlève les mots "Non Commercial" du nom de la licence que tu utilises. Je t'ai déjà donné les liens pour que tu comprenne la différence entre "libre" et "libre diffusion".

            • [^] # Re: 100% libre.

              Posté par (page perso) . Évalué à  -1 . Dernière modification : le 23/09/12 à 15:03

              Tu ne fais pas de libre. que ça te plaise ou pas, tu ne fais pas de libre. Mais bordel, pourquoi donc ne pas accepter de ne faire volontairement du libre?

              Déjà, du calme. Tes hurlements pourraient être pris pour une agression, ce n'est certainement pas ce que tu veux, j'en suis sur  ;)
              .

              Deux choses. Case study.

              Vois-tu une différence entre d'une part, une entreprise, mettons Cap Gemini, qui décide d'utiliser le composant FOSS d'un(e) (équipe de) developpeur(s) dans un projet à eux, et d'autre part, une marque (mettons MacDonald's) qui décide d'utiliser la chanson d'un artist/groupe (typiquement juste le refrain, en changeant les paroles bien sur) pour faire la publicité (télé, radio, media divers) d'un de ses produits ?

              (Oui/non)

              As-tu conscience de la différence d'impact pour le développeur (et son équipe) d'une part, et pour l'artiste/groupe, d'autre part ?

              (Oui/non)

              Et pour finir, as-tu conscience de la différence de perception des deux opérations par le public ?

              (Oui/non)

              Note que je te pose la question à toi, et que ce serait bien que tu me dises par toi-même que que tu en penses.

              • [^] # Re: 100% libre.

                Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                Je ne vois pas où tu veux en venir. Toutes tes questions sont complètement hors sujet : le libre, c'est la liberté pas à la tête du client. Qu'on s'appelle MacDonald' ou xaccrocheur, on a les mêmes droits (sinon ce n'est pas libre). C'est la licence utilisée par tous les logiciels que tu as cité, aucun logiciel ou musique libre ne pouvant être NC (sinon ce n'est pas libre).

                Encore une fois, ne pas faire de libre n'est pas un mal, et ici ton idéologie est à l'opposé du libre (tu veux donner des droits à la tête du client), c'est un constat sans arrière pensée, c'est tout.

                Et quitte à me répéter, quel problème as-tu à ne pas vouloir assumer que tu ne veux pas faire de libre? Tu veux te faire passer pour un libriste? Mais alors, fait du libre, MacDonald compris (sinon tu ne fais pas de libre). Le libre est clair, net et précis : il ne fait pas d'idéologie MacDonald ou le reste du monde "gentil".

                C'est ton choix, et je ne l'ai jamais critiqué. Ce que je critique est que tu dises faire du libre sans en faire.

                Vois-tu une différence entre d'une part, une entreprise, mettons Cap Gemini, qui décide d'utiliser le composant FOSS d'un(e) (équipe de) developpeur(s) dans un projet à eux, et d'autre part, une marque (mettons MacDonald's) qui décide d'utiliser la chanson d'un artist/groupe (typiquement juste le refrain, en changeant les paroles bien sur) pour faire la publicité (télé, radio, media divers) d'un de ses produits ?

                Dans les deux cas, il utilise une oeuvre libre. Non, il n'y a aucune différence.

                As-tu conscience de la différence d'impact pour le développeur (et son équipe) d'une part, et pour l'artiste/groupe, d'autre part ?

                Il n'y a aucune différence. Linux peut servir à faire une bombe nucléaire, et alors?

                Et pour finir, as-tu conscience de la différence de perception des deux opérations par le public ?

                Aucune. si tu parles de droit d'image, les CC même non NC ont tout prévu.
                Bizarrement, tu "oublies" que NC ou pas, c'est exactement le même problème. Tu parle d'un problème X, mais tu le résoud avec un truc HS. Tu aurait le même problème de perception avec un mec qui ne fait pas de commerce.

                Note que je te pose la question à toi, et que ce serait bien que tu me dises par toi-même que que tu en penses.

                Ce que j'en pense, on en a rien à foutre. La question est : veux-tu faire du libre ou pas?
                - Oui : enlève NC.
                - Non : arrête de dire que tu fais du libre, c'est faux.

                C'est la seule question, et les conséquences de la réponse à cette question doit t'amener à réfléchir si le libre te convient ou pas. Dire que tu fais du libre en faisant du NC est 100% faux, c'est tout : j'ai l'impression que la première personne que tu veux tromper, c'est toi. Assume ton idéologie, ne te ment pas en plus de mentir aux autres.

                • [^] # Re: 100% libre.

                  Posté par (page perso) . Évalué à  -2 .

                  Yep, tu ne fais aucune différence entre l'informatique et l'art. Je te proposerai bien d'y réfléchir, mais je t'ai fait cette proposition plusieurs fois, déjà.

                  J'ai pas envie d'entendre ma musique utilisée pour vendre du liquide vaisselle quand je suis dans le taxi.

                  C'est même un des aspects qui définit la liberté de ma musique.

                  Ma musique est libre, elle est faite de liberté (enfin, du peu de liberté que je peux trouver autour de moi) pour produire de la liberté, in/out : Tu peux l'écouter, la partager, la chanter et changer les paroles, la musique, whatever.

                  Tu est libre de l'aimer en ayant la garantie de pas un jour être obligé de la détester parce qu'une entreprise que tu n'aimes pas l'a taxée pour en faire une pub type SPAM qu'on entend 60x/jour à la radio.

                  Cette dernière liberté, moi et les gens qui aiment ma musique, on y tient autant que les autres. Ton refus de comprendre ou même discuter de ça, au profit d'une lecture dogmatique des licences CC qui, que je sache, ne sont pas gravées dans le marbre et sur lesquelles la réflexion n'est, last time I checked, pas encore interdite, n'est pas ce qui me vient en tète naturellement quand je pense au mot "liberté".. :)

                  Un dernière chose parce que là ça va bien, hurler "tu ne fais pas de libre" (en gras) à quelqu'un (qui vient te proposer d'écouter/télécharger sa musique) c'est un peu comme d'expliquer à un mec qui t’accueille chez lui comment il doit prononcer son propre nom.

                  La liberté, ce n'est certainement pas ceux qui en parlent le plus qui la vivent. La liberté, tout le monde n'a que ça à la bouche, de toute façon.

                  Je vais laisser quelqu'un d'autre te donner ma position sur le sujet, ça passera peut-être mieux.

                  Librement vôtre

                  • [^] # Re: 100% libre.

                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 23/09/12 à 16:22

                    Yep, tu ne fais aucune différence entre l'informatique et l'art. Je te proposerai bien d'y réfléchir, mais je t'ai fait cette proposition plusieurs fois, déjà.

                    J'ai bien suivi la différence : ce que toi tu fais tu veux dire que c'est libre mais le libre te fais chier.

                    J'ai pas envie d'entendre ma musique utilisée pour vendre du liquide vaisselle quand je suis dans le taxi.

                    Tu n'aimes donc pas le libre (tu crois que les gens qui développent Linux aimeraient qu'il soit utilisé pour construire une bombe nucléaire? Non, et ils acceptent le jeu du libre).

                    Ma musique est libre

                    Non.

                    Tu peux la partager

                    Non.
                    Je ne peux pas, sauf exception.
                    Que ça te plaise ou pas, le libre c'est pas ça.

                    Un dernière chose parce que là ça va bien, hurler "tu ne fais pas de libre" (en gras) à quelqu'un (qui vient te proposer d'écouter/télécharger sa musique) c'est un peu comme d'expliquer à un mec qui t’accueille chez lui comment il doit prononcer son propre nom.

                    TU NE FAIS PAS DE LIBRE
                    En gras, en majuscule. Je n'y peux rien si tu n'en fais pas. Tu n'en fais pas. Je ne sais pas comment te faire comprendre, c'est basique : tu interdis le partage (sauf exception), base du libre.
                    Ton exemple, c'est de la connerie pure et dure : tu n'es pas l'inventeur de l'idée, justement, cette idée (le libre) a une définition,ce n'est pas à toi de changer la définition quand cette définition ne te plait pas.

                    Tu y met de la subjectivité, c'est ton choix. Le libre n'est pas subjectif

                    Donc je vais m'arrêter la : tu n'aimes pas du tout le libre, et tu te mens à toi-même en premier.
                    Avant, tu étais peut-être dans l'erreur car tu n'avais pas compris ce qu'est le libre, maintenant tu es dans le mensonge pur et dur.


                    Je resterai toujours sidéré par les gens qui se mentent autant à eux-même en premier, qui essayent de se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas. Bon, l'aspect positif, c'est que le libre a tellement bonne réputation que certains essayent de profiter de cette réputation (même si ils n'aiment pas le libre, ce ne sera pas le premier mensonge).

                  • [^] # Re: 100% libre.

                    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

                    Yep, tu ne fais aucune différence entre l'informatique et l'art. Je te proposerai bien d'y réfléchir, mais je t'ai fait cette proposition plusieurs fois, déjà.

                    La fondation Blender a fait Big Buck Bunny. C'est de l'art. Et c'est libre: CC-BY.
                    Mais la liberté, c'est aussi très nuancé, comme je le disais il y a quelques temps:
                    http://linuxfr.org/users/gnuzer/journaux/jamendo-les-creative-commons-et-lhypocrisie-de-la-culture-libre#comment-1253224

                    Pourtant on ne peut pas dire comme l'affirme Zenitram que ce que tu fais c'est du 0% libre. Tu es à quoi, 70% libre ? Mais c'est moins libre que du logiciel libre. Et comme il y a une vraie frontière entre les deux, il y a un vrai risque de confusion de la part du grand public. Du coup, on a inventé le terme "Libre diffusion" (cf. Licence de libre diffusion) pour ce que tu fais. Ce n'est pas 100% libre, mais les gens savent qu'ils peuvent le copier et le transmettre sans être dans l'illégalité.

                    Donc oui, vous faites du libre, mais le niveau d'exigence de liberté qu'on attend dans le monde du logiciel libre est plus important (pour l'instant) que dans la musique libre. D'où le fait que tu rencontres une opposition frontale, car ta terminologie laisse penser que tes réalisations sont plus libres qu'elles ne le sont. Adopte le terme "libre diffusion", et tout le monde sera content, y compris ceux qui écouteront tes productions.

                    • [^] # Re: 100% libre.

                      Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                      Adopte le terme "libre diffusion", et tout le monde sera content, y compris ceux qui écouteront tes productions.

                      Ben oui. Quand je parle de mon site web à des gens, à ma grand-mère, je lui parle pas de "musique libre" mais bien de "musique gratos" pour que ça évoque quelque chose plutôt qu'un délire de stoner planant. Et ya vraiment pas de quoi s'énerver comme ça.

                      • [^] # Re: 100% libre.

                        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                        Et ya vraiment pas de quoi s'énerver comme ça.

                        Elle ne s'énervera pas si tu essayes de lui faire croire que tu es une femme alors que tu es un homme (inverse si il faut inverser). Mais les deux sont des être humains, pas de quoi s'énerver, hein.
                        C'est juste insultant envers ceux qui font du libre. Tu dis qu'il n'y a pas de quoi s'énerver, donc tu ne verras aucun problème à ne pas dire que tu fais ce que tu ne fais pas, hein, tout comme tu ne dis pas que tu es du sexe opposé de la réalité aux gens.

                        du coup, le titre du journal devrait être "un chanson 100% gratuite (mais le journal parle de logiciel libre)".

                        C'est bizarre, tu sors un "Et ya vraiment pas de quoi s'énerver comme ça" en "oubliant" juste que c'est toi qui appelle un chien un chat au départ, sans accepter d'admettre que tu ne fais pas de libre. Donc dit à tout le monde que tu fais de la musique gratuite, et personne ne te corrigera pour te dire que ton vocabulaire est faux. Et ya vraiment pas de quoi s'énerver comme ça à refuser de parler un langue commune, suffit de parler correctement.

                        Encore une fois, je ne critique absolument pas que tu ne veuilles pas faire de libre, c'est ton choix, ma critique est ton mensonge (la première fois, c'est peut-être une erreur, la seconde c'est du mensonge, tu as appris la différence entre libre et libre diffusion et tu dit le mauvais mot de façon à tromper) à vouloir faire croire, avec insistance, que tu fais du libre alors que tu n'en fais pas. Au passage, tu n'as toujours pas répondu à ma question, je suis curieux de savoir pourquoi tu veux dire "chanson libre" pour une chanson qui ne l'est pas.

                    • [^] # Liberté de la musique

                      Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 25/09/12 à 17:17

                      Merci pour le lien, j'ai trouvé ce débat très intéressant, c'est ce genre d'échange que je cherchais en venant présenter ma musique et la façon dont je la fais. Apparemment, je m'y suis mal pris.

                      Ce que je trouve bizarre, c'est de me prendre des "ta musique est 0% libre" (c'est carrément insultant/méchant, en plus d'être objectivement faux) après des débats comme celui-là, plein d'intervenants, d'où il ressort tout de même un certain nombre d'éléments de réflexion sur les différences entre un logiciel et une chanson.

                      "Tu ne donnes pas tout ce que tu as", la rengaine agressive de Zenitram, dénote une singulière ignorance du processus musical en plus d'être une façon très personnelle de remercier quelqu'un qui te donne quelque chose qu'il a fait.

                      Alors le coup du "wah les profiteurs qui viennent se réclamer du libre" alors que j'ai strictement rien à vendre, c'est un peu sub-optimal, comme réflexion.

                      Et si on va parle de dessin, d'illustration, de peinture on en entend de bien pendables aussi.

                      Après, se vexer en sortant "tu rabaisses les codeurs, les musiciens eux sont "meilleurs" (je suis codeur, et moi aussi mon caca sent mauvais. Les musiciens sont des humains aussi médiocres que les autres, get a life) c'est un peu comme de moinsser ce journal et tous mes commentaires avec acharnement, juste parce que je ne me suis pas écrasé et que j'ai tenté d'avoir une discussion civilisée.

                      Ces enfantillages sont indignes de nous, les gens.

                      On est là pour discuter, non ? L'autre jour, quelqu'un sur ce site campait aussi courageusement que bruyamment sur la notion de liberté d'expression inconditionnelle, qui était-ce déjà ? Ça va me revenir.

                      On peut hurler tout ce qu'on veut, ou sortir des contresens incohérents et des réductions par l'absurde, je pense simplement qu'on fait fausse route en utilisant le même outil logique (le logiciel libre) pour appréhender (tout) le reste du monde.

                      • [^] # Re: Liberté de la musique

                        Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

                        Ce que je trouve bizarre, c'est de me prendre des "ta musique est 0% libre" (c'est carrément insultant/méchant, en plus d'être objectivement faux) après des débats comme celui-là, plein d'intervenants, d'où il ressort tout de même un certain nombre d'éléments de réflexion sur les différences entre un logiciel et une chanson.

                        Je me permets d'évoquer ici mon commentaire sur le double sens du mot "libre".

                        Quand tu t'exprimes dans un milieu à forte proportion de libristes, on s'attend à ce que tu emploies l'adjectif "libre" sous sa deuxième définition, celle qui est rattachée au logiciel libre et qui est binaire. Pour plein de raisons différentes : c'est sous ce sens qu'on a l'habitude de l'entendre, les libristes sont en général très tatillons sur les mots et leur définition, ils n'aiment pas qu'on leur procure de fausses joies ou qu'on essaye de leur faire prendre leurs vessies pour des lanternes en venant avec sa propre définition des termes à la base de leur idéal (voir les journaux récents sur des jeux qui sont passés "open-source"…pis en fait non.).

                        De ce point de vue là l'agacement de Zenitram est parfaitement compréhensible, tout comme son qualificatif "0% libre".

                        Mais si on utilise l'adjectif libre au sens comparatif (auquel cas il faut le préciser pour éviter toute confusion), oui, une musique sous *-BY-NC-SA est "plus libre" que d'autres.

                        En fait dans le milieu libriste on a l'impression que les artistes cherchent à nous séduire en qualifiant erronément leur musique de "libre" avant de nous dire que non, ce n'est pas un mensonge, c'est parce que je prends ma définition de "libre". Tout comme plein de commerciaux ont pris l'habitude de séduire les geeks en employant à tort et à travers le mot "opensource".
                        Tu vas peut-être t'insurger d'être comparé à un commercial aux pratiques douteuses, prétendant que tu n'as pas les intentions machiavéliques qu'on prête, à raison, à des commerciaux voulant conquérir un marché à grand renforts de pub. Cependant c'est l'impression que tu donnes quand tu détournes le sens du mot "libre", bien que tu ne le fasses peut-être pas avec l'intention de conquérir un public libriste.

                        On pourrait penser que les artistes employant à tort le mot "libre" le font pour pouvoir mettre un qualificatif mélioratif sur leurs œuvres, leur activité, leur personne… Il n'en est rien, l'adjectif "partageable" est mélioratif, on peut l'employer pour qualifier une œuvre, et il dit bien ce qu'il veut dire : on a, au moins, le droit de partager des copies de l'œuvre avec qui on veut.

                        La seule explication que j'ai trouvé est donc la suivante : certains artistes entendent parler du mouvement du libre, sont séduits par les valeurs défendues, y adhèrent parfois, puis décident de suivre le mouvement du partageable (sous un autre nom : "Free Culture", philosophie rms, philosophie Lessig…) qui correspond à leur vision personnelle du monde de l'art et de la culture, et enfin, remarquant que cette vision a émergé entre autres de leur attrait pour certaines valeurs défendues par les discours libristes, en déduisent que ces valeurs sont assimilables, équivalentes, pour ne pas dire égales, et finissent par se revendiquer du mouvement du libre et par clamer que ce qu'ils font, c'est du libre.
                        Du coup on comprend pourquoi les termes "partageable", "libre diffusion" ou "licences ouvertes" ne leurs suffisent pas. Ils ont envie d'être rattachés à un truc qu'ils aiment. Il y a une certaine dose de sentimental derrière. D'où le fait de trouver "insultant" et "méchant" le fait qu'on dise qu'ils font du partageable et pas du libre.

                        La philosophie du libre est plus complexe qu'elle n'en a l'air. La définition de "libre" tient en quatre règles, mais cela prend beaucoup de temps de comprendre tous les enjeux qu'il y a derrière et tous les fondements moraux qui en sont à l'origine. J'ai mis quelques secondes à comprendre la définition de "logiciel libre" et à y adhérer, j'ai mis plusieurs années à comprendre la nécessité des formats ouverts, le combat libre vs opensource, la question des brevets, la question de la documentation du matériel, les enjeux de l'usage commercial, les pinaillages de la FSF sur le choix des mots dans les licences, etc. Et je pense qu'il me reste encore pas mal de choses à comprendre.
                        Ce lent cheminement mental au fur et à mesure de l'engagement dans le mouvement du libre concerne tout le monde, y compris les artistes. Mais il peut être entravé lorsque le raisonnement est faussé par une forme de malhonnêteté intellectuelle, courante, évidemment involontaire, qui fait qu'on essaie coûte que coûte de se rattacher à un mouvement dont les valeurs nous séduisent, alors qu'on ne les partage pas totalement.

                        En résumé :

                        • Si tu fais du *-BY-NC-SA, dis que tu fais du partageable. Ou du partageable-modifiable, si c'est important pour toi de le préciser. Ou n'importe quel autre terme qui sonne bien et qui n'est pas ambigu.
                        • Cherche pas à baiser Zenitram sur le lexique. Jamais. :)
                        • [^] # Re: Liberté de la musique

                          Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                          La seule explication que j'ai trouvé est donc la suivante : certains artistes entendent parler du mouvement du libre, sont séduits par les valeurs défendues,

                          On a aussi le problème que certains "libristes" du code font de la propagande sur la partie "contre les méchants capitalistes" en oubliant que le libre n'a rien contre les capitalistes. C'est un gros problème du libre de devoir vivre avec des "libristes" sur le code qui n'aiment pas vraiment le libre et y adhèrent qu'à défaut (ils aimeraient aussi que le code libre soit -NC, mais celui-ci n'a jamais décollé, dommage, eux n'ont plus n'ont pas compris ce qui fait que le libre est connu et pris au sérieux : si Linux n'avait pas été libre mais avec un clause NC, jamais il n'aurait décollé).

                          Bref, je pense que les libristes (les "vrais" qui ont compris le libre) devraient aussi filer des claques aux "libristes" qui font de la propagande libre tout en étant contre le "méchant capital", ça fausse la compréhension (en plus de rendre la communication libre des plus difficile face à une entreprise qui ayant entendu ce discours pourri pense que le libre est un truc d'anarchiste et pas pour eux, ce qui n'est pas le cas).
                          Malheureusement, les vrais libristes passent plus de temps à créer qu'à troller.

                          • [^] # Re: Liberté de la musique

                            Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                            les libristes (les "vrais" qui ont compris le libre) devraient aussi filer des claques aux "libristes" qui font de la propagande libre tout en étant contre le "méchant capital", ça fausse la compréhension

                            C'est très bizarre cette formulation, tu cites (les guillemets ça sert à citer verbatim quelqu'un) comme ça une catégorie de personnes (qui a dit ça, quand ?) et tu nous dit en plus que quand ils s'expriment, ils faudrait les frapper ? Vraiment, c'est ta conception du libre ? Tu le vis comme ça ? Hum.

                            • [^] # Re: Liberté de la musique

                              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                              Je parle des "libristes" qui se croient libristes mais ne le sont pas (par exemple, qui disent aux autre que le libre c'est contre les méchantes entreprises, il y a en a plein).
                              Un peu comme les "libristes" qui croient que le -NC c'est libre et qui engueulent les gens qui disent que non ça ne l'est pas. ;-)

                        • [^] # Re: Liberté de la musique

                          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                          Lu. Pas grand chose à ajouter. C'est effectivement un défi intellectuel de penser la liberté (au sens de la formulation "4 libertés") en termes juridiques, pratiques, en applications dans la vie de tous les jours.

                          Peut-être que cette défiance artistes/informaticiens dont tu parles peut être comprise par le fait que si tous les musiciens ne font pas du code, en revanche tout les codeurs écoutent de la musique, quand ils n'en font pas eux-même (la proportion est même très importante de "ruby coder/guitar fiddler" d'après mon expérience. Je veux dire que la plupart des informaticiens que je connais sont producteurs d'une façon ou d'une autre, bref. En fait tous. Bref.). Ça introduit un effet de bord un peu étrange, bon, c'est tout, ce thread prouve aussi que c'est pas insurmontable.

                          Zenitram dit (enfin dit, c'est un mot un peu faiblard ;) ) en substance (et entre autres) que ça a été dur pour les informaticiens, et qu'il n'est donc pas surprenant que ça le soit pour les artistes. OK. Makes sense. Une partie de ce que moi, j’essaie de dire, c'est take it easy les gars, car allo ? C'est dur. Pour nous, c'est maintenant. C'est bien d'être rigoureux et intransigeant, c'est même à ma connaissance la seule façon de faire quelque chose qui tienne un peu debout. Mais ça n’empêche pas d'être compréhensif et approchable. Comme tu dis, ça peut prendre du temps à processer, comme info.

                          Entre un musicien qui peine à comprendre que la musique qu'il te donne, là, comme ça, est finalement moins libre qu'il le pense (0% tout de même, j'éviterais, perso) et une marque qui fait semblant d'être ton ami pour t'enfermer dans un système de licence à la con, il yen a quand même un qui mérite plus que l'autre l'accusation de mensonge, non ? Peut-être pas, finalement. Bon, bref, on s'en fout, tout ça c'est des arguties, des gestions de susceptibilités, avançons.

                          Un des autres trucs que les musiciens tentent de dire, c'est que là où en informatique, la duplication de code n'est pas souhaitable (au sens si tu fais un truc pareil, prend mon composant ça ira plus vite) elle peut en revanche l'être en musique. Perso je n'aime pas vraiment les reprises qui ressemblent trop à l'original, je préfère celles qui créent quelque chose de la chanson et avec la disponibilité des sources, et la tendance actuelle à produire des trucs assis derrière son ordi genre instagram, j'ai peur que ça ne s'arrange pas. Bon, c'est juste une inquiétude, et ça aussi, je pense que ça vaut le coup d'en parler.

                          Un truc comme les fanfics, aussi, j'ai jamais vraiment compris. Et quand j'entends un "performer" faire un "mashup"… Hm, j'allais dire une connerie là, puisque j'aime bcp 2manyDJs… Moving on.

                          Je me vois pas dire à un musicien qui part sur une chanson qui ressemble à une des miennes "prend-là, ça ira plus vite" et pas forcément parce que je veux pas lui filer mais bien parce que j'ai envie d'entendre la sienne ! hum, bon, mais c'est vrai que ça aussi c'est peut-être une réduction par l'absurde.

                          Tu sais pas ? On va essayer, sinon on saura pas.

                          • [^] # Re: Liberté de la musique

                            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                            C'est dur.

                            Pas de soucis. Juste que ça n'autorise pas à dire qu'on fait du libre quand on en fait pas.
                            Prend ton temps, pas de problème, ma réaction n'a pas été que tu n'avais pas encore sauté le pas, mais que tu disais que tu l'as fait sans l'avoir fait. Bon, maintenant, tu l'as fait!

                            Perso je n'aime pas vraiment les reprises qui ressemblent trop à l'original, je préfère celles qui créent quelque chose de la chanson

                            Le libre se fout de ce que tu (et je) aimes. Il laisse la liberté de faire. C'est l'autre qui choisit. L'idée du libre est que l'auteur original ne doit pas donner son idée de ce qu'il souhaiterait. Il ne doit pas prioriser des trucs plus mieux bien que l'autre. Et ce sont les autres qui décident.

                            C'est difficile, oui, mais c'est ça le libre.

                    • [^] # Re: 100% libre.

                      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                      La fondation Blender a fait Big Buck Bunny.

                      Alors ça c'est un super exemple. J'ai pas (eu le temps de) trop aimé le film au passage, alors que j'ai beaucoup aimé Elephant's Dream (que je revois à chaque fois c'est mieux, bref) mais on s'en fout c'est pas ça du tout que je veux dire et je l'ai vu qu'une fois bref. Tu as vu, il y a des acteurs réels. Eux, ne sont pas en open-source que je sache. C'est une bonne illustration du principe. Si le film est libre, c'est pas pour que tu puisse le plagier en faisant une bète version modifiée (enfin tu peux - et tu vas - faire ça aussi, c'est l'idée, read on) mais surtout pour que si tu as besoin d'un robot walker bien flippant dans un film que tu fais, ben tu peux prendre le model de la scène de la défense du labo (07:50) et:

                      • Tu as plus de temps pour bosser sur d'autres aspects de ton film
                      • Pour le public, cette récurrence est plutôt sympa ('tain, j'ai déjà vu ces badasses robots AH mais ouais !..) ça fait comme une sorte de lien entre les œuvres, pour le coup quelque chose de discrètement nouveau, ça, ce lien quasi-matériel.

                      Ça fait partie des modifications du rapport entre l’œuvre et celui qui la reçoit que je trouve personnellement dlabombe. Le robot peut être amélioré, (ou downgradé aussi, trop cool) et des modèles de design vont s'imposer ! Qu'on finira par construire et… What ? Ah oui excuse-moi je crie. OK :)

                      Sans parler des éléments "immuables", genre un pont, le Golden Gate Bridge, où là je retire ce que j'ai dit (enfin je parlais juste de discuter des dérivés) le paradigme du code s'applique encore (décidément :/ ) puisque la duplication de "code" (en l'occurence le pont, tu vas pas le refaire from scratch si des mecs ont passé des jours à le modeliser, la 3D c'est l'enfer, nan juste tu vas peut-être l'améliorer - ton film se passe en 1952) est la aussi non-souhaitable et évitable. CQFD.

                      Combien de fois tu regardes un film où les mecs ont fait mal un truc qui pourrait être standard ? On peut dire que ça va limiter la créativité et l'innovation, mais on peut aussi, si on veut être positif et avoir confiance, se dire qu'au contraire, ça va les faciliter, en fournissant au réalisateur des bases pérennes, existantes, et qu'il n'a pas à ré-inventer la roue pour au contraire, se concentrer sur ce qu'il y a de réellement nouveau dans son film.

                      Nan sérieux c'est de la bombe. La fondation Blender, nan mais respect quoi. Non seulement t'es sur que le format des models est libre jusqu'aux textures en .xcf, mais ils te filent le modeleur (/animateur/renderer/monteur) - libre - pour les ouvrir. Je me rappelle avec émotion de l'annonce de la libération (alors partielle, c'était le début d'une longue histoire) du code sur freshmeat ; C'est, à ce jour, en ce qui me concerne, la démonstration la plus éclatante/lumineuse/même moi je comprend, de la pertinence du libre en matière d'art, avec un exemple concret, et des applications immédiates.

                      Car enfin, tant qu'à taxer les violons du Réquiem pour ton intro de Black Metal pourquoi pas directement les vrais ? Ça sonnera mieux.

                      100% libre, ouaip. :)

                    • [^] # Re: 100% libre.

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      Non mais imagine, tu sais tu vois ce robot dans un film et tu te dis "attends c'est quoi ça le centre de gravité est trop déporté et la puissance est réduite rha" et toi justement tu fais de la robotique dans ton école, tu DL le fichier, tu ré-ajustes le modèle physique, tu rends le truc cohérent et crédible (c'est pour faire des films) et un jour, tu regardes un autre film, et dedans, le robot bouge selon tes modifs, avec ton "signature move" :) how cool is that ?

                  • [^] # Re: 100% libre.

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Tu peux l'écouter, la partager, la chanter et changer les paroles

                    Tant que je fais ça tout seul dans ma salle de bain, dès que je sors de chez moi, ton NC est radicalement différent du libre. Si Debian est libre ce n’est pas seulement parce-qu’on a le droit de l’installer sur son serveur auto-hébergé, mais bien parce-qu’on peut vendre des solutions (faire des concerts) qui en reprennent des morceaux (voire même revendre la distribution/musique telle quelle, pourvu qu’un acheteur se montre intéressé).

                  • [^] # Re: 100% libre.

                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                    Yep, tu ne fais aucune différence entre l'informatique et l'art. Je te proposerai bien d'y réfléchir, mais je t'ai fait cette proposition plusieurs fois, déjà.

                    Pour ta culture personnelle, un peu d'art libre ("seulement" 1400 MB d'art…)
                    http://media.ryzom.com/

                    Regarde bien la licence : cet art est vraiment libre. Si, ça existe de l'art libre, des gens ne tordent pas la notion de libre pour coller à ses idées subjectives.

                    Tu me demandes d'y réfléchir, mais c'est bien réfléchi : je sais faire la différence entre l'art libre et l'art non libre.

                    • [^] # Re: 100% libre.

                      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                      Woah, impressionnant. C'est effectivement libre, et cohérent, avec les relations entre fichiers (ce perso utilise tel modèle qui utilise telle texture, elle-même utilisée sur cet autre modèle/perso, etc.) il faut effectivement saluer ce boulot de mise à disposition de l'intégralité du contenu graphique du jeu.

                      En revanche, je n'ai pas trouvé le repo. des musiques, présentes en mp3 sur la page d'accueil ce qui ne veut pas dire qu'il n'existe pas.

                      Je note également que les modèles (enfin ceux des "assets" que j'ai DL) sont en .max, un logiciel de 3D qui coùte 4000€. (Max est un ces softs faits pour être piratés par la base afin d'en imposer la présence pandémique post-facto au reste du monde par le seul nombre d'utilisateurs captifs, un peu exactement comme windows) mais ça compliquerait le débat, donc exit.

                      Je dois admettre que c'est un excellent argument, autrement plus concret et percutant que des abstractions conceptuelles tordues à base d'analogies "source / compilateur / binaire" appliquées au commerce de loutres (élevage / tannage / fourrage à la confiture de fraises libres) oh ça va je déconne.

                      Good point, Zenitram.
                      De fait, il semble que le graphiste, dans ton exemple "donne tout ce qu'il a".

                      L'analogie de Yjes, plus haut, entre les distros dérivées d'un "trunk" libre, genre debian->crunshbang et les concerts (genre band->tribute band ? Par ex.) est un peu capillo-tractée, mais en ce qui me concerne (j'ai un cerveau doté d'un northbridge un peu buggé et assez peu de RAM, je swappe en quasi-permanence et dois tout re-analyser en soft - émotion -> information) elle fonctionne.

                      Je suppose que vous avez conscience du fait que de tels principes risquent de radicalement changer non seulement le rapport des gens à la musique, mais également la musique elle-même.
                      En même temps, c'est pas comme si ces deux derniers éléments étaient déjà parfaits/satisfaisants/change rien.

                      • [^] # Re: 100% libre.

                        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                        En revanche, je n'ai pas trouvé le repo. des musiques, présentes en mp3 sur la page d'accueil ce qui ne veut pas dire qu'il n'existe pas.

                        Il me semble que les musiques du jeu ne sont pas libres (et ils ne disent pas le contraire).
                        Mais si tu veux de la musique libre, des exemples :
                        http://www.dogmazic.net/static.php?op=musiqueIndex.php&licence=1
                        http://oeuvres.artlibre.org/Musique/

                        Encore une fois, le problème n'est pas l’existence ou la non existence, mais le fait très factuel que tu mélanges libre et libre diffusion, en disant que tu fais une chanson libre alors que non.
                        Le fait que rien n'existerait en libre ne rend pas le non libre libre. D'ailleurs, tu dis à ta grand mère "gratuit", j'espère que tu ne confond pas libre et gratuit (je fais beaucoup de libre pas du tout gratuit de mon côté)

                        Je note également que les modèles (enfin ceux des "assets" que j'ai DL) sont en .max, un logiciel de 3D qui coùte 4000€. (Max est un ces softs faits pour être piratés par la base afin d'en imposer la présence pandémique post-facto au reste du monde par le seul nombre d'utilisateurs captifs, un peu exactement comme windows) mais ça compliquerait le débat, donc exit.

                        C'est effectivement HS, vu que l'argent n'a absolument rien à voir avec le libre. Ce genre de considération ne rend pas les fichiers non libres. c'est financièrement gênant, mais libre.

                        Je suppose que vous avez conscience du fait que de tels principes risquent de radicalement changer non seulement le rapport des gens à la musique, mais également la musique elle-même.

                        Exactement de la même manière avec les gens et le code libre. c'est justement le but du libre de changer le rapport (celui qui reçoit a les mêmes possibilités que celui qui créé, il est libre). Encore une fois, si tu n'aimes pas être à égalité avec les autres, c'est ton choix et je le respecte, juste que ce n'est pas le libre. Que ce soit du code ou de la musique, de tels principes risquent de radicalement changer non seulement le rapport des gens à la chose, mais également la chose elle-même, c'est le but du libre! Comprend le libre avant d'en parler.

                        • [^] # Re: 100% libre.

                          Posté par (page perso) . Évalué à  0 . Dernière modification : le 26/09/12 à 13:05

                          tu n'aimes pas être à égalité avec les autres

                          Wow, man, 30 commentaires, et tu continues ces petits jeux ? Comment faut faire pour te faire comprendre ma volonté de faire pile de contraire de ce que tu dis que je fais ? On peut avancer, là ?

                          Comprend le libre avant d'en parler.

                          Il me semble que tu fais erreur et que le processus cognitif normal, c'est de parler des trucs avant de les comprendre.

                          • [^] # Re: 100% libre.

                            Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 26/09/12 à 13:13

                            Il me semble que tu fais erreur et que le processus cognitif normal, c'est de parler des trucs avant de les comprendre.

                            Pardon??? Avant de dire qu'un chat est un chat, j'apprend ce qu'est un chat.
                            Je ne dis pas que le chien est un chat.
                            Avant de parler, j'apprend. Même ma fille (2 ans) fait ça, et accepte quand je la corrige plutôt que d'insister à dire ce qui est faux.
                            Le problème dans ta réaction est que tu penses dur comme fer que tu fais du libre et tu dis que les autres ont tord (tu m'as bien dit d'apprend ce qu'est le libre…) plutôt que d'être curieux sur le libre. Avant de penser faire du libre, vaut mieux connaitre la définition non?

                            La prochaine fois, je vais dire que je suis écolo en polluant un max, et je réagirai en disant que la définition d'écolo n'est pas ce que l'écolo pense mais que l'écologie, je ne sais pas ce que c'est mais je suis sûr de l'être. n'importe quoi.

                            Mais au moins, maintenant : acceptes-tu le fait que ta chanson n'est pas libre? Vas-tu changer ta licence?

                            tu dis :

                            Comment faut faire pour te faire comprendre ma volonté de faire pile de contraire de ce que tu dis que je fais ?

                            Je ne fais que constater que ta licence n'est pas libre = tu n'aimes pas le libre, dit-moi où est le problème dans la logique.
                            Si tu aimes le libre, tu as 3 caractère à changer sur ta page web.

                            • [^] # Re: 100% libre.

                              Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 26/09/12 à 13:28

                              Pardon??? Avant de dire qu'un chat est un chat, j'apprend ce qu'est un chat.

                              … Et tu a appris comment qu'un chat est un chat, si ce n'est par la parole ? Tu as regardé dans un dictionnaire ?

                              Mais au moins, maintenant : acceptes-tu le fait que ta chanson n'est pas libre?

                              Non.

                              La licence de mes musiques a été changée pour une cc-by-sa il y a déjà plus de deux jours, à l'issue d'un débat intense avec des amis bienveillants, des musiciens, des graphistes.

                              Ma chanson est libre, et ce serait bien que tu te calmes enfin.

                              • [^] # Re: 100% libre.

                                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                Ma chanson est libre, et ce serait bien que tu te calmes enfin.

                                Fallait le dire… Désolé de ne pas scruter ton site toutes les heures). Dans ce cas, ma réaction n'a plus lieu d'être : c'est bien libre.
                                Ma question aurait dû être : acceptes-tu le fait que la licence avec -NC n'est pas libre? A priori, oui, donc.

                                …Et tu a appris comment qu'un chat est un chat, si ce n'est par la parole ? Tu as regardé dans un dictionnaire ?

                                Ma réaction était due au fait que tu étais archi-persuadé de faire du libre. Quand un enfant appelle un chien un chat, il n'est pas sûr et demande alors pourquoi, ta réaction a été de me dire "tu ne connais pas le libre, moi je sais que -NC c'est libre, bouh". Tu n'aurais pas insisté pour dire que le -NC était libre si si malgré mon explication que je n'aurai pas réagi de la même manière (l'erreur est humaine).

                                Rappel : tu a écrit un journal avec un titre super accrocheur "100% libre", ce qui laisse penser que tu savais de quoi tu parlais (alors que ce n'était pas le cas).

                                • [^] # Re: 100% libre.

                                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                  Ma réaction

                                  Ta réaction a été très violente. Quand est née l'idée du Logiciel Libre, les gens qui l'ont pensé se sont retrouvés dans la situation très difficile d'être obligé de s'appliquer à eux-mêmes des principes que le reste du monde ignorait (au sens de la vraie, littérale, ignorance). Aujourd'hui les artistes sont dans la même situation. Leur domaine d'expression fonctionne selon des règles séculaires qu'il est facile d'ignorer ou de feindre d'ignorer (la musique, la peinture, l'écriture, sont des activités humaines qui remontent un peu plus loin que l'informatique) et pour eux, la recherche de solutions de survie afin de continuer à produire est un vrai problème.

                                  Merci de ta bienveillance.

                                  • [^] # Re: 100% libre.

                                    Posté par . Évalué à  4 .

                                    Ahh ! Ça fait plaisir de voir que vous vous êtes enfin mis d'accord ! Tu as retiré la clause NC donc c'est maintenant 100 % libre. Aller, faites vous des bisous :)

                                    Maintenant on pourra utiliser ta musique pour vendre du papier toilette, je comprends que ça soit potentiellement problématique pour un artiste. Mais la liberté c'est ça.

                                    Prochain troll, le share alike, pour un BSDiste ce n'est pas vraiment libre, pas moyen de reprendre ton travail, le modifier et utiliser une licence non-libre pour distribuer ce travail dérivé.

                                    C'est de l'humour hein, je ne te demande pas de retirer le SA ! Je suis GPListe ;)

                                    • [^] # Re: 100% libre.

                                      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                      Prochain troll, le share alike, pour un BSDiste ce n'est pas vraiment libre, pas moyen de reprendre ton travail,

                                      Ttt… C'est libre, sans "vraiment", juste pas assez libre.

                                    • [^] # Re: 100% libre.

                                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 26/09/12 à 20:46

                                      Maintenant on pourra utiliser ta musique pour vendre du papier toilette, je comprends que ça soit potentiellement problématique pour un artiste. Mais la liberté c'est ça.

                                      L'autre jour en boite j'ai entendu un truc atroce, une version eurodance (avec tous les accessoires) de "take it to the other side" des Red Hot. Ouais. Des samples, hein, carrément la voix lead, paf, sur les refrains, boum boum. Bon ben c'est vrai que ma réaction a été de re-écouter l'original à la première occase, ça faisait d'ailleurs très longtemps, en maudissant ces tacherons (c'était vraiment très mauvais cette "reprise", et tu peux être sur, sans autorisation rien, arh) donc tu as raison. La liberté c'est ça, et ça marche finalement assez bien.

                                      Quand ces principes auront libre cours, quand tout le monde saura que la musique est libre, un peu comme de plus en plus de gens comprennent que le code est libre (/wishful thinking) alors sans doute entendre ta chanson préférée reprise pour vendre du papier toilette te fera plus rigoler qu'autre chose. Whatever.

                                      Cette histoire de publicité est finalement secondaire.

                                      • [^] # Re: 100% libre.

                                        Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 26/09/12 à 21:51

                                        Des samples, hein, carrément la voix lead, paf, sur les refrains, boum boum.

                                        En terme de mélodie, il me semble que la loi française autorise la reprise de deux mesures, mais pas plus. Le rap en use et en abuse.

                                        Et sinon, que penser du tube d'Irma : I know, utilisé dans la pub pour Google, qui est un gros pompage de Stairway to heaven de Led Zeppelin. Écoutez bien l'intro :|

                                        La mélodie est complètement reprise (accélérée et peu de notes changent) mais la chanson d'Irma n'a pourtant rien à voir dans le style.

                                        Dans un autre genre Bérutek, que l'on peut qualifier de massacre des Béruriers noirs (et pas que d'une seule chanson) pour celui qui aime bien les Béru. Et pourtant j'aime bien la hardtek en général (quand elle est bien pouet pouet).

                                        C'est le jeu ma pauv' Lucette j'ai envie de dire.

                                        Pour en revenir à la « reprise » des Red Hot, bah si la boîte de nuit a payé la SACEM pour ce titre (et pour le boum boum), le DJ peut bien les « diffuser » à sa sauce non ?

                              • [^] # Re: 100% libre.

                                Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 26/09/12 à 22:36

                                La licence de mes musiques a été changée pour une cc-by-sa

                                Merci de ce changement !
                                Puis je le préciser dans le corps de ton journal ? (Bon, la licence que tu as choisie permet la modification, mais cela reste une bonne pratique dans le libre de demander l'autorisation, pas forcément besoin de clause à la NC ou à la ND pour l'imposer, cela vient naturellement :D).

                                Je propose :

                                NdM : la chanson est sous licence libre CC-by-sa, cela correspond à un changement expresse de l'auteur « à l'issue d'un débat intense avec des amis bienveillants, des musiciens, des graphistes ». La licence initialement choisie a été changée, mais a donné lieu à une discussion distinguant libre et partageable, comme le souligne gnuzer< dans un commentaire clarifiant les difficultés à surmonter pour les artistes à atteindre ce que les libristes qualifient de libre (que ce soit dans l'expression « Logiciel Libre » ou « Art Libre »), cela pouvant demander une certaine maturation afin de distinguer les différences et adhérer plutôt que s'opposer.

                                (patch welcome pour la fin de paragraphe ou pour raccourcir les phrases)

                                PS : merci gnuzer<, d'ailleurs, j'ai encore un lien à citer de ta part pour agrémenter http://faq.tuxfamily.org/License/Fr#R.C3.A9flexions_autour_du_libre ; j'utilise le droit de citation pour agrémenter cette page, mais si tu acceptes pour ce commentaire expressément les 4 licences proposées de la page de la faq, ça simplifiera l'intégration de plus amples citations ;-)

                                • [^] # Re: 100% libre.

                                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                  Heu, si j'ai bien compris (un ajout à la fin du texte de ton passage sur la licence) ça me va, oui, OK.
                                  Je trouve le lien chwya redondant dans la mesure où ce commentaire/thread, en plus d'avoir fourni largement matiere à réflexion, est linké plusieurs fois dans celui-ci, mas je pinaille.

                                  • [^] # Re: 100% libre.

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                    ça me va, oui, OK.

                                    merci de ta confirmation expresse (et express).

                                    Je trouve le lien chwya redondant

                                    chwya c'est comme chouya ? (ou tu avais un chewing-gum dans la bouche :D)

                                    Je me suis permis de modifier la mise en forme néanmoins, je peux encore le faire au besoin ; par exemple, je pourrais ajouter que je remercie aussi Zenitram< d'avoir fait l'effort de nuancer son propos en ajoutant, notamment, je cite certains de ses commentaires (avec emphase en gras) :

                                    • C'est uniquement (c'est déjà bien) de l'utilisation de logiciel libre, aucun contenu libre n'est créé.
                                    • C'est quoi le problème de ne pas faire de libre et de l'assumer? Ce n'est pas mal de ne pas faire de libre!
                                    • Encore une fois, ne pas faire de libre n'est pas un mal

                                    c'est ce genre d'opiniâtreté (de Zenitram^Wlibristes) sur les termes utilisés qui amène à la réflexion (comme tu le dis xaccrocheur< il faut discuter pour confronter les points de vue, ne pas lâcher la discussion ou la fermer pour autant, comme tu le nuances et l'a fait), la manière de l'amener restant améliorable (mais xaccrocheur<, tu as bien de la chance que Zenitram< prend en compte les remarques et n'est pas aussi binaire que j'ai pu le caricaturer auparavant, même si cela reste ardu d'approche :D je ne jette pas l'opprobre, je ne suis pas mieux, gnuzer m'a vraiment sidéré par son commentaire factuel, suggestif et mieux que consensuel, rapprochant artiste et codeur dans mon esprit, je ne trouve pas le terme…)

                                    Je pourrais aussi citer liberforce dont le commentaire donne un exemple factuel d'art libre, financé quelque part et contribuant au logiciel libre (je peux développer au besoin : Big Buck Danny en démo sur les tablettes archos pour démontrer les possibilités du matériel en vidéo, patchs intégrés à une nouvelle version du logiciel, modélisations en libre, musique en libre même si tous les logiciels de mixage ne sont pas libres…). Comme le dit Framasoft dans son slogan, « La route est longue, mais la voie est libre ».

                                    • [^] # Re: 100% libre.

                                      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                      Je me suis permis de modifier la mise en forme néanmoins,

                                      Tu as fait quoi exactement ? Il se trouve qu'il y a des fautes, enfin j'en vois une:

                                      -programme
                                      +application

                                      Vers le milieu du texte, une erreur de genre.

                                      je peux encore le faire au besoin

                                      Ben pas sans me prévenir, STP. Quel besoin exactement ?

                                      • [^] # Re: 100% libre.

                                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 27/09/12 à 01:45

                                        Tu as fait quoi exactement ?

                                        ce que j'ai indiqué en commentaire, pas de modif' entre programme et application (ou je n'ai pas compris ta remarque).

                                        En tant que modérateur, j'ai le droit de modifier ton journal, que tu m'as octroyé expressément ci-dessus en commentaire, j'indique simplement le delta entre mon commentaire et ce qu'il y a dans ton journal maintenant (la mise en forme, qui ne change que peu le sens). Pour autant, comme je te l'ai indiqué, la licence que tu as choisi le permet (à ceux qui peuvent modifier), j'indique au titre des bonnes pratiques dans le libre que je le fais, mais que même si accepté sur le fond, j'ai modifié aussi la forme, pourquoi réagir ainsi ? (Je ne pensais pas te berner ni abuser). Je prends ta réponse comme une défiance par rapport à mon honnêteté, d'indiquer ce que j'ai fait (de la mise en forme Markdown et quelque chose de facilement comparable à ce que j'allais ajouter, pourquoi cette défiance apparente ?).

                                        Ben pas sans me prévenir, STP. Quel besoin exactement ?

                                        tu peux comparer ce que j'avais indiqué et ce que j'ai fait, c'est normal en tant qu'auteur initial ; la modification est identifiée (dans mon commentaire et dans le texte, c'est une œuvre dérivée ce que permet la CC-by-sa, sans ton accord expresse : tu l'as donné par la licence de ton journal, sous réserve d'identifier les modifications entre ton œuvre originale et les modifications publiées, ce qui a été fait).

                                        Notamment, je ne suis pas encore satisfait de la fin de paragraphe « cela pouvant demander une certaine maturation afin de distinguer les différences et adhérer plutôt que s'opposer. », si quelqu'un me propose mieux, je le modifierai (pas forcément avec ton accord, tu auras le commentaire et verra que le contenu a évolué…). Ta réaction épidermique aux modifications me confirme dans ma démarche d'indiquer ouvertement ce qui est fait (alors que le libre, dont la licence retenue pour ce journal, permet de le faire sans te l'indiquer, c'est lié à la licence, sur ce site, il y a peu de monde autorisé à modifier un journal ; moi par exemple, en tant que modérateur, ce que je pensais t'avoir indiqué explicitement et expressément et qui est connu par ailleurs).

                                        Quel doute peux-tu avoir par rapport à mes éditions ? C'est ton journal, il y a une NdM indiquant mes modifs (et mes commentaires te demandant ton approbation et t'indiquant ce que j'ai appliqué effectivement, potentiellement avec quelques différences non significatives, approuvées de toute façon par la licence libre). Reste-t-il un doute ? Joues-tu le jeu du libre et de la confiance ? (tu peux aussi ne pas me faire confiance, ce qui serait légitime aussi, je ne vois pas ce que j'aurais fait pour cela pour autant ?)

                                        • [^] # Re: 100% libre.

                                          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                          Excuse-moi, je me suis mal exprimé: D'abord je te demandais simplement quel type de mise en forme tu avais modifié puisque concrètement je le vois pas :) puis je te suggérais juste que tant qu'à faire d'ajouter des mentions et de corriger le markdown, autant corriger aussi les erreurs de syntaxe et d’orthographe qui ont échappé à ma vigilance lors de la rédaction du journal.

                                          Bien sur que j'ai confiance. C'est ma première attitude, naturelle, malgré pas mal de d'enseignements de toutes natures et origines. So far, les avantages compensent largement les inconvénients :|

                                          • [^] # Re: 100% libre.

                                            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                            Pas de souci, j'ai simplement souligné une réaction apparemment épidermique.

                                            Tu peux relire ton journal et indiquer plus clairement ce qui mériterait d'être amélioré (j'ai par exemple laissé plugin, alors que je s/plugin/greffon/g habituellement…).

                                    • [^] # Re: 100% libre.

                                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                      Big Buck Danny

                                      Bunny.

                                      Hé, justement, puisqu'on en parle, voilà que…

                                      [roulements de tambour]

                                      …Tears of Steel vient de sortir !! \o/

                                • [^] # Re: 100% libre.

                                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                  PS : merci gnuzer<, d'ailleurs, j'ai encore un lien à citer de ta part pour agrémenter http://faq.tuxfamily.org/License/Fr#R.C3.A9flexions_autour_du_libre ; j'utilise le droit de citation pour agrémenter cette page, mais si tu acceptes pour ce commentaire expressément les 4 licences proposées de la page de la faq, ça simplifiera l'intégration de plus amples citations ;-)

                                  Sauf mention contraire, tout ce que je produis d'immatériel (articles, journaux, commentaires, conneries en 140 caractères…) est sous WTFPL, donc pas la peine de me demander la permission pour quoi que ce soit (ceci dit j'aime bien qu'on m'en avertisse, ça fait toujours plaisir, même si c'est pas obligé ;) ).

                                  • [^] # Re: 100% libre.

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 27/09/12 à 02:10

                                    merci.

                                    J'apprécie aussi la WTFPL même si elle n'est pas évidente, ni appliquée expressément tout le temps. Et il me semble normal de demander confirmation à l'auteur lors de l'utilisation d'un contenu (même si, au final, je prends en compte le souci de l'île déserte et fait fi de toute autorisation expresse pour appliquer la licence par défaut ou le droit de citation au pire).

                                    Je note tout de même te ta part un discours beaucoup plus nuancé entre un journal de 2011 et ton commentaire ce soir qui démontre clairement une réflexion en moins d'un an qui a évolué et est plus dans la nuance (passage de libre diffusion à diffusion partageable) mettant en avant le côté positif des deux approches, ce que je note (et trouve novateur et appréciable).

                                    Bon, j'ai aussi http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibreArt/Fr à prendre en charge et réviser (sous licence plus restrictive, la GFDL) mais je n'ai jamais réussi à convaincre psychoslave ou Lacrymosa à améliorer cette page :/ (tu fais ce que tu veux :p suffit d'un compte sur tuxfamily pour éditer).

                                • [^] # Re: 100% libre.

                                  Posté par . Évalué à  0 .

                                  Petite remarque sur le paragraphe pour la note de modération.

                                  un changement expresse

                                  Qu’est-ce ? Changement étant masculin et expresse étant féminin (celui de exprès), ça ne colle pas. Et je ne trouve pas que « changement exprès » s’intègre bien à la phrase, mais je me garderais de dire que c’est une faute : je n’en sais rien…

                                  • [^] # Sexe des mots

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                    Il y en a bien un ministre qui veut transformer "un ministre" en "une ministre", alors à partir du moment où un ministre se permet de changer le sexe des mots (et passer pour ridicule en plus d'être nulle en français, mais bon :) ), que baud123 le fasse c'est pas grand chose :).

                        • [^] # Re: 100% libre.

                          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                          C'est effectivement HS, vu que l'argent n'a absolument rien à voir avec le libre. Ce genre de considération ne rend pas les fichiers non libres. c'est financièrement gênant, mais libre.

                          Si il s'agit d'un format fermé, ça peut poser problème, je pense. Si le format est fermé, t'imposant ainsi l'utilisation d'un logiciel spécifique pour accéder au contenu du fichier, c'est une limite aux libertés de lecture et de partage, IMHO.

                          • [^] # Re: 100% libre.

                            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                            ah ah… je comprend ta réaction, mais elle reste subjective.
                            Le libre, c'est une licence sur les données créées.
                            Tu es toujours libre, par rapport à l'auteur, de faire comme lui (avoir le même logiciel fermé et faire la même chose que lui).

                            Toi, tu as cette "contrainte".
                            Moi et d'autres, on en a plein d'autre :
                            - la GPL n'est pas assez libre pour moi car elle se mêle de ce qui ne la regarde pas (le code des autres)
                            - la GPLv2 n'est pas assez libre pour la FSF car elle accepte la Tivoïsation (du coup GPLv3)
                            - GCC n'est pas assez libre pour moi car il n'est pas fourni pour Windows (faut des codeurs tiers)
                            - systemd n'est pas assez libre pour d'autres car uniquement Linux
                            - MPC-HC n'est pas assez libre car Windows seulement

                            Perso, je refuse la GPL car c'est une limite aux libertés de mélange (et donc de partage) mais ce n'est pas parce que je la refuse que je dis qu'elle n'est pas libre. la GPL me pose problème de la même manière que le format fermé te pose problème.

                            Tout ça, c'est de l'arbitraire, les 4 libertés n'en parle pas. Chacun son niveau, mais des fichiers 3ds sous CC-SA sont libres, car j'ai les mêmes droits que l'auteur original (dont celui de les convertir en autre chose si j'ai envie de me taper le reverse engineering)

                            PS : je suis pour les formats libres, bien plus que pour les oeuvres libres, mais la n'est pas la question, ici on parle d'oeuvre libre et ce n'est pas un critère pour dire libre / pas libre, c'est un critère en plus pour autre chose. une musique libre codée en MP3 soumis à royalties reste libre, tu peux la transformer en Vorbis.

                            • [^] # Re: 100% libre.

                              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                              Bon, imagine :
                              Tu tombes sur un logiciel dont on te dit qu'il est libre. Tu récupères le code source pour y jeter un œil. Tu l'ouvres avec un éditeur de texte brut et là tu vois une suite de caractères incompréhensibles. Tu contactes alors le développeur : "Hé, c'est pas le code source que tu m'a filé, c'est le binaire !". Et il te répond : "Si, si, c'est le code source, il te faut juste acheter une version du logiciel machin pour pouvoir le lire.".
                              Tu considéreras que c'est du logiciel libre ?

                              Je ne sais pas, moi je définis le logiciel libre par rapport aux libertés accordées à l'utilisateur (parce que justement, le piège, c'est d'appliquer bêtement les quatre libertés au logiciel qu'on a sous les yeux, sans se demander si on est soi-même libre ou pas).

                              • la GPL n'est pas assez libre pour moi car elle se mêle de ce qui ne la regarde pas (le code des autres)

                              Ça c'est une restriction permissive (bon, tu me diras que c'est la FSF elle-même qui définit ce terme)

                              • la GPLv2 n'est pas assez libre pour la FSF car elle accepte la Tivoïsation (du coup GPLv3)

                              Ou plutôt "trop libre" (en terme de liberté individuelle). La GPLv3 ajoute une restriction permissive dans l'espoir de renforcer la liberté collective.

                              • GCC n'est pas assez libre pour moi car il n'est pas fourni pour Windows (faut des codeurs tiers)
                              • systemd n'est pas assez libre pour d'autres car uniquement Linux
                              • MPC-HC n'est pas assez libre car Windows seulement

                              Là c'est plus un jugement qualitatif sur l'outil en lui-même : on est toujours libre de le porter sur la plateforme de son choix.

                              Perso, je refuse la GPL car c'est une limite aux libertés de mélange (et donc de partage) mais ce n'est pas parce que je la refuse que je dis qu'elle n'est pas libre. la GPL me pose problème de la même manière que le format fermé te pose problème.

                              Non, dans le cas de la GPL c'est une restriction permissive, le copyleft, qui ne va pas à l'encontre des quatre libertés définissant le libre. Elle va cependant à l'encontre de l'idéal BSDien (qui reste une vision de la liberté tout à fait défendable).
                              Dans le cas des formats, il ne s'agit pas d'une restriction sur l'usage de l'œuvre libre (on peut proposer des copies de l'œuvre dans des formats fermés sans que cela change le caractère libre de l'œuvre). C'est une considération de la définition de libre reposant sur les libertés accordées à l'utilisateur.
                              Un auteur qui appliquerait une licence disant : "Je ne donne le droit de lire le code source qu'à ceux qui ont acheté une version de RealBasic." ou "Je ne donne le droit de lire ma vidéo qu'à ceux qui ont une version de Quicktime, une version de WinRAR, et qui acceptent la licence du javascript propriétaire sur mon site (ou qui acceptent de faire du reverse-engineering si ils veulent se passer de logiciels propriétaires)." serait accusé de faire du non-libre. À raison, puisque la définition du libre veut qu'on accorde le droit de lecture à tout le monde, sans discrimination.
                              Un logiciel sous licence libre dont les seules copies du code source existantes sont dans un format fermé, c'est comme un logiciel sous GPL dont seulement une partie du code source est public : ce n'est pas libre.

                              (Ce qui serait comparable avec le copyleft, c'est une clause "interdiction de diffuser le fichier dans un format fermé". Là effectivement on a une restriction sur l'usage par autrui, et ça existe déjà, par exemple avec les clauses anti-DRM de la licence de Sita Sings the Blues ou certaines licences Creative Commons 2.x)

                              Chacun son niveau, mais des fichiers 3ds sous CC-SA sont libres, car j'ai les mêmes droits que l'auteur original

                              La question n'est pas d'avoir les mêmes droits que l'auteur original. Que dirais-tu si on te donnait une copie d'un code source sous NDA ?

                              une musique libre codée en MP3 soumis à royalties reste libre, tu peux la transformer en Vorbis.

                              Une fois qu'elle a été convertie en ogg vorbis, elle est libre. Si il n'existe que des copies en mp3 de l'œuvre dans tout le cyberespace, elle n'est pas libre. Si il existe au moins une copie dans un format ouvert accessible publiquement, même si 99,99% des gens continuent à s'échanger la version mp3, alors l'œuvre est libre.

                              • [^] # Re: 100% libre.

                                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                "Si, si, c'est le code source, il te faut juste acheter une version du logiciel machin pour pouvoir le lire.".
                                Tu considéreras que c'est du logiciel libre ?

                                Je vais te faire la même réponse qu'à xaccrocheur : que ça te plaise ou pas, ce n'est pas toi qui définit le libre. Oui c'est libre. Tu as toutes les libertés (et si on compare par rapport à l'auteur). Le libre ne parle pas du logiciel pour faire, le libre n’interdit pas le MP3, x264 est libre, que ça te plaise ou non.

                                Tu es dans le subjectif la. Trouve-moi un seul endroit où on dit que ce n'est pas libre / Open Source dans tes exemples. xaccrocheur disait que -NC était libre ,toi tu dis qu'un fichier 3ds n'est pas libre, tous les deux êtes dans le subjectif pour forcer le libre dans votre sens. Et ben non, le libre n'aime pas le -NC et le libre accepte les formats proprios comme source.

                                Une fois qu'elle a été convertie en ogg vorbis, elle est libre.

                                en MP3, elle est libre aussi, que ça te plaise ou pas.

                                • [^] # Re: 100% libre.

                                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                  Tu as toutes les libertés (et si on compare par rapport à l'auteur).

                                  Je pense que c'est là-dessus qu'on n'est pas d'accord. D'où sors-tu que les quatre libertés sont conditionnées par la jouissance qu'en a l'auteur ?

                                  • [^] # Re: 100% libre.

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  1 . Dernière modification : le 27/09/12 à 12:48

                                    D'où sors-tu que les 4 libertés sont sur autre chose que le code fourni? Tu mets une limite, je demande à ce que tu me démontre que cette limite est acceptable.
                                    Je n'ai jamais vu personne sérieusement dire que CC-SA était non libre si le fichier est en MP3.

                                    N'inverse pas les rôles, tu veux mettre des limites, pas moi.
                                    Et pour moi en tous cas, le libre, c'est être libre de faire la même chose que l'auteur initial avec le même matériel/logiciel, pas d'imposer des formats libres.

                                    • [^] # Re: 100% libre.

                                      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                      Et pour moi en tous cas, le libre, c'est être libre de faire la même chose que l'auteur initial avec le même matériel/logiciel

                                      Donc cela veut dire que quand l'auteur voit sa liberté limitée en-dessous des quatre libertés, ça reste libre ? Si tu as un logiciel sous licence libre sans code source parce que l'auteur a paumé le code source, tu vas considérer que c'est libre ? ô_o

                                      Tu mets une limite, je demande à ce que tu me démontre que cette limite est acceptable.

                                      Précise, parce que je ne vois pas de quelle limite tu parles. N'avoir accès qu'à des copies en format fermé est une limite, une limite physique, pas inscrite dans la licence.

                                      Je n'ai jamais vu personne sérieusement dire que CC-SA était non libre si le fichier est en MP3.

                                      Ben moi, si. :

                                      In order to be considered free, a work must be covered by a Free Culture License, or its legal status must provide the same essential freedoms enumerated above. It is not, however, a sufficient condition. Indeed, a specific work may be non-free in other ways that restrict the essential freedoms. These are the additional conditions in order for a work to be considered free:
                                      […]
                                      - Use of a free format: For digital files, the format in which the work is made available should not be protected by patents, unless a world-wide, unlimited and irrevocable royalty-free grant is given to make use of the patented technology. While non-free formats may sometimes be used for practical reasons, a free format copy must be available for the work to be considered free.

                                      Alors tu vas peut-être considérer que les gens de freedomdefined sont des charlots, mais je suis assez d'accord avec leur vision des choses, en tout cas en ce qui concerne les formats.

                                      […] pas d'imposer des formats libres.

                                      Pour la deuxième fois, il ne s'agit pas d'imposer quoi que ce soit. Il faut qu'il y ait au moins une copie publiquement disponible dans un format libre, c'est tout. On n'interdit pas à quiconque de publier des copies dans un format fermé (notons qu'interdire la publication de copies dans un format fermé est une clause non-libre selon Debian (mais pas selon la FSF)).

                                      • [^] # Re: 100% libre.

                                        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                        Donc cela veut dire que quand l'auteur voit sa liberté limitée en-dessous des quatre libertés, ça reste libre ? Si tu as un logiciel sous licence libre sans code source parce que l'auteur a paumé le code source, tu vas considérer que c'est libre ? ô_o

                                        OK, je retire cette partie.

                                        Alors tu vas peut-être considérer que les gens de freedomdefined sont des charlots,

                                        Disons que pour le moment, ils ne font pas, à ma connaissance, consensus sur le sujet.
                                        Ca ne me dérangera pas qu'ils fassent consensus, faut juste y arriver (par exemple, que les CC le spécifient aussi). En attendant, "libre diffusion" n'a pas l'air de le prendre en compte, et acceptent les CC.

                                        Il y a consensus pour -NC = pas libre, maintenant fait le consensus pour que 3ds = pas libre!

              • [^] # Re: 100% libre.

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Pour préciser :

                Note que je te pose la question à toi, et que ce serait bien que tu me dises par toi-même que que tu en penses.

                C'est bien le problème : tu veux personnaliser le sujet. Non, le libre, ce n'est pas moi, pas toi, c'est une définition.
                Ce que je pense, on s'en fout
                Ce que tu penses, on s'en fout.
                Ni toi ni moi n'avons le droit de définir le libre.

                Le libre, c'est les 4 libertés, et le libre t'interdit d'interdire Mac Do de faire une pub avec, c'est tout. Note que tu n'es pas obligé de faire du libre, juste que c'est un mensonge de dire que tu fait du libre si tu n'adhères pas à la philosophie du libre, qui est qu'une oeuvre permet de faire de choses "sales" (truc hyper subjectif), que ce soit un logiciel ou une musique ne change absolument rien à la définition de liberté.

                Alors, question : souhaites-tu donner des libertés aux gens, ou souhaites-tu garder certains droits pour toi?

                Note : dans le genre d'idéologie pas du tout dans le libre, tu ne files pas les sources que tu as. Comment peux-tu donc imaginer être dans l'esprit du libre si tu fais de la rétention de données? Le libre, c'est permettre à d'autres de modifier le plus possible, mais tu en fais le minimum syndical. Note que ne pas filer ces sources est acceptable pour être dans une distro Debian par exemple, pas de soucis, mais je constate, sans juger, que tu ne souhaites pas adhérer à l'idée de laisser les autres le plaisir de modifier sans limite, bref tu ne souhaites pas que les autres soit libre. Encore une fois, c'est un choix que je n'ai jamais critiqué, mais il faut assumer qu'on n'aime pas laisser de la liberté aux gens plutôt que de se faire passer pour ce qu'on n'est pas.

    • [^] # Re: 100% libre?

      Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

      il manque les sources (les données non mixées)

      Pardon ? D'abord c'est faux. Le mixage fait partie intégrante de l’œuvre.

      Ensuite, dans cette logique, un logiciel n'est pas libre si, en plus des sources, il ne livre pas toute l'historique d'undo et le wallpaper de la machine de dev ? Tu serais pas (oh-si-peu) de mauvaise foi avec ton analogie "binaire" ? (le dossier de la chanson fait 800Mo+).

      • [^] # Re: 100% libre?

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 22/09/12 à 14:44

        Le mixage fait partie intégrante de l’œuvre.

        Je n'ai pas dit le contraire.

        (le dossier de la chanson fait 800Mo+).

        Donc tu as des sources. CQFD. (800 Mo te pose un problème? Des gens libèrent des sources de plusieurs centaines de Go!!! Bittorrent est ton ami.)
        Tu ne souhaites pas laisser les gens libres de remixer comme ils le souhaitent, c'est ton droit. Mais ce n'est pas l'idée derrière le libre. Le libre a pour but de laisser la maîtrise à celui qui reçoit l’oeuvre, et toi tu limites pas mal volontairement la liberté qui tu offres.

        C'est bien de faire du gratuit. Je te précise juste que tu n'es absolument pas dans l'idée de liberté des licences libres. Tu fais du gratuit (non libre), ce qu'on appelle "libre diffusion" en français, à base de logiciel libre. Désolé de casser ton idéologie de vouloir faire absolument du libre, le libre est autre chose. Ce n'est pas un mal, juste qu'il faut être conscient que ce n'est pas libre, et qu'il n'y a pas de volonté de laisser au destinataire l'ensemble des clés.

        PS : je ne comprend pas cette manie de vouloir se faire passer pour un libriste pour ses oeuvres quand on ne l'est pas. Pourquoi donc vouloir se faire passer pour ce qu'on n'est pas? Ce n'est pas un mal de ne pas être libriste pour ses oeuvres!

        • [^] # Re: 100% libre?

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 23/09/12 à 11:05

          concernant le librisme utilisant des logiciels libres

          • ça me paraît bien et réaliste

          concernant la distribution en libre : ça me semble limité, le NC étant incompatible avec le libre et aucune réponse concrète par exemple avec un début de discussion répondant à http://faq.tuxfamily.org/Licence/Fr#Pourquoi_une_licence_libre.3F

          c'est très bien du faire du freeware non-libre (redistribuable, non commercial), cela n'en fait pas pour autant du libre :-)
          déjà utiliser des logiciels libres, c'est bien, pour autant pousser la logique plus loin, c'est déjà comprendre ce dont l'on a profité (et payé, oui l'utiliser et le promouvoir est y contribuer, remonter des bugs c'est s'impliquer, qu'ils soient corrigés, c'est en profiter).
          S'en revendiquer (du libre), ce n'est pas forcément légitime et heureusement que Zenitram< y veille (il y en a d'autres qui sont beaucoup plus pénibles, dont moi ou d'autres que je ne dénoncerai pas, sur tuxfamily c'est gérable, sur gna c'est inadmissible à raison, c'est à l'hébergé de faire un effort, sur TuxFamily la volonté prévaut(*) tant qu'il y a un ouverture à comprendre le libre in fine et effectivement mettre une licence libre et par exception de libre diffusion si ce n'est pas la majorité).

          (*) en gros promouvoir le libre et aider à le faire comprendre permet d'obtenir facilement 1 Go pour diffuser du libre (tu parlais de 800 Mo ? c'est bon donc).

          Autant pour le logiciel libre, c'est facile, autant pour la culture libre, la diffusion demande un peu plus de ressources et c'est justement intéressant de les mettre à disposition pour permettre de gérer le passage de la libre diffusion (limitée et non-libre le plus souvent) au libre avec les sources permettant de reproduire la création avec la qualité et les échanges qui viennent avec (nous avons des mailing-lists pour recruter ou travailler ouvertement, à 2 au début, à 50 qui reviennent ensuite).

  • # Libre

    Posté par (page perso) . Évalué à  -2 . Dernière modification : le 22/09/12 à 16:26

    Just so you know, j'ai envoyé ce lien à Richard M. Stallman (on en avait parlé avant lors des dernières rencontres du libre) et il m'a fait une longue réponse courtoise, où il n'était pas question de licence, mais essentiellement de musique ("It's too repetitive for me" entre autres :P ).

  • # Yo

    Posté par . Évalué à  6 .

    C'est pas mal du tout ! Bon, c'est pas vraiment le style que je préfère mais je trouve ça bien réalisé. J'aime bien Valley Flood et Lakeside.

    Même remarque que Zenitram<, la clause no commercial fait que ce n'est pas libre. C'est quand même super de ta part de publier cela en diffusion libre. Merci. Keep up the good work !

    • [^] # Re: Yo

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      C'est pas mal du tout ! Bon, c'est pas vraiment le style que je préfère mais je trouve ça bien réalisé. J'aime bien Valley Flood et Lakeside.

      Yeah ! Merci, ça fait (vraiment) plaisir !

  • # Musique sous GNU/Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Un journal très intéressant sur le processus de création musicale.

    J'ai essayé de m'y attacher un moment, de faire du full Linux dans ma création. Mais ça n'a jamais marché, j'ai toujours passé plus de temps à corriger ma configuration (pourtant basique) plutôt qu'à faire réellement de la musique. Si bien que j'ai fini par retourner dans les logiciels que j'utilisais avant et qui ne sont pas libres. Pas d'embrouilles, je lance et c'est "It Works".

    Les logiciels de musique sous GNU/Linux sont passionnants certes, mais ça manque de feeling. C'est pour cela que ma chaîne de création musicale se compose de softs libres et de d'autres non-libres.

    Il ne faut pas se mentir, si tu maîtrise c'est très bien. Ta musique le prouve. Mais on parle de la musique. Ca importera qui de savoir que tout cela est fait sur du libre (à part les gens concernés) ? Je travaille sur un futur EP que je souhaite faire diffuser sous Art Libre ou cc-by-sa. Donc en théorie je souhaite que n'importe qui puisse me remixer ou la ré-utiliser, même si par politesse, c'est toujours mieux de m'en notifier l'utilisation. Suis-je moins libre parce que j'aurai produit cet EP sur des softs comme Ableton ou autres ? Je ne sais pas si tu vois où je veux en venir, c'est simplement le fait qu'à force d'utiliser le mot "libre", ou le processus de création "libre", j'ai finis par m'en contrepéter de tout cela. Ce n'est pas libre, certes, pas totalement, ou pas dans le sens que le souhaite les "libristes", mais moi ça me va.

    Ceci dit continues, ton style me plaît.

  • # Qtractor

    Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 24/09/12 à 10:51

    La grosse feature de la 0.5 sortie vers mi-2011 était l'automation.

    J'ai réessayé Qtractor suite à ton journal. L'automation c'est bien, par contre si on a une piste MIDI (mettons pour piloter Qsynth) on ne peut pas faire de l'automatisation sur un éventuel plugin d'effet, à moins que je me trompe, on ne peut pas appliquer un plugin d'effet à une piste MIDI. Donc il faut jouer avec des racks d'effets (que l'on ne peut pas automatiser) et les connexions dans Jack (patch). J'aime bien l'approche de LMMS, un programme qui fait tout. Avec LMMS je peux utiliser une soundfont, y coller un plugin d'effet est automatiser les réglages de ce plugin très facilement. Par contre, son développement semble en voie d'abandon et il reste de nombreux bugs (notamment sur le support de Jack) :(

    Il m'arrive d'utiliser Rosegarden+Hydrogen+Qsynth mais selon moi c'est moins pratique (même si ça offre plus de possibilités) que le tout-en-un proposé par LMMS.

  • # Qtractor vs. Ardour

    Posté par . Évalué à  2 .

    Je ne connaissais pas Qtractor. C'est équivalent à Ardour ? Quelles seraient les différences ? Pourquoi dupliquer l'effort de codage ? C'est juste Qt vs. Gtk ? (J'espère que non, sinon c'est triste…)

    (Merci pour le journal. Je me lance dans l'écoute.)

    • [^] # Re: Qtractor vs. Ardour

      Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 24/09/12 à 12:27

      Si j'ai bien compris Qtractor se veut dès le départ un séquenceur mixte (MIDI + Audio) alors qu'Ardour n'est qu'un séquenceur audio. Par contre il me semble que la fonctionnalité de séquenceur MIDI est dans les tuyaux chez Ardour.

      Il y a aussi Rosegarden en séquenceur mixte pas mal abouti.

      • [^] # Qtractor AND Ardour !

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 25/09/12 à 01:00

        Si j'ai bien compris Qtractor se veut dès le départ un séquenceur mixte (MIDI + Audio) alors qu'Ardour n'est qu'un séquenceur audio.

        Oui, c'est à peu près ça, juste il faut comprendre que qtractor ne sait pas mettre l'audio sur le disque, juste le séquencer. Il laisse ce travail (complexe) à d'autres softs qui savent faire ça, et le font bien, comme Audacity, ou effectivement, Ardour, qui est un gros morceau, Ardour est un peu au son ce qu'Apache est au web ; même des studios proprio à mort qui payent des fortunes leurs licences et crachent du décibel pour des Timbaland ou des Jay-Z l'utilisent en toute fin de traitement, une phase qui va du mixdown au mastering (le mastering est une égalisation qui porte sur tout le morceau de musique - généralement en stéréo - et non plus sur les pistes individuelles, à ce propos j'ai oublié de le mentionner, mais pour ça j'utilise JAMin, qui est un phénomène à lui tout seul, il faut l'avoir vu et entendu tourner pour comprendre, tu peux l'essayer avec n'importe quel fichier de musique, ça risque de te scotcher un brin, t'as l'impression que t'avais les oreilles bouchées et que d'un seul coup ça s'ouvre, tu sais comme dans l'avion ? :)

        We Jamin' in da name of the Lord

        Le développement d'Ardour est une division blindée en manoeuvres et d’après mes potes ingéson, les autres solutions propriétaires d'enregistrement DTD (Direct To Disk) - comme Nuendo de Steinberg, qui était en position de leader ya encore pas longtemps - ont du mal à suivre. C'est vraiment un très beau morceau de logiciel. On l'utilise dans mon boulot pour faire des screencasts, c'est vrai bonheur de bosser avec, toute cette puissance, t'as l'impression de faire une promenade en 747 :)

        Rosegarden a l'air carrément super, je n'ai pas encore eu le temps de l'essayer mais ça fait si longtemps qu'il me fait de l'oeuil que ça ne saurait tarder (en même temps je sais pas ce que j'ai mais je suis très GTK en ce moment). Tous les DAW (Digital Audio Workstation) ont leur spécialité, Rosegarden fait de l'édition de partition, ça sort des documents magnifiques, un truc que typiquement, qtractor ne sait pas faire, et n'essaye même pas.

        L'histoire de l'informatique musicale est passionnante, Redscape, plus haut, a mentionné Ableton Live (propriétaire) et dans le genre, il faut reconnaitre que c'est bien de la bombasse, Live. Eux aussi ont carrément "écrit le livre" en matière d'ergonomie de studio numérique. La "channel strip" de Live, c'est un truc qui vaut le coup de hanches, comme disent les choristes.

        À ce propos Redscape, si tu veux des tuyaux (genre mes fichiers de raccourcis clavier, mes sysex MIDI pour controler mon hardware - Synthés, pédales, grooveboxes et autres Electribes à boucan - mes configs pré-cablées jack, anything) pour te lancer avec qtractor (le manuel vient d'être mis à jour), n'hésite pas à me mailer, on fera un boeuf en ligne :)

        Keep it groovy (so 't'will go down easy) :)

        • [^] # Re: Qtractor AND Ardour !

          Posté par . Évalué à  2 .

          Oui je connais Jamin. C'est vrai que c'est ça qui est bien quand on bosse avec Jack et tous les logiciels compatibles, on peut « câbler » dans tous les sens, c'est infini. Dans le genre petite perle il y a aussi Timemachine, je l'ai utilisé un moment pour récupérer des samples depuis des films…

          Tu m'a donné envie de refaire du son ! J'ai arrêté depuis un moment :/

        • [^] # Re: Qtractor AND Ardour !

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 . Dernière modification : le 27/09/12 à 14:03

          J'utilise comme dit précedemment toutes les solutions qui me sont offertes, et c'est vrai qu'Ableton Live te permet de faire de la musique de manière très simple (enfin il faut relativiser tout de même) et très complète, pour peu que tu complète le tout avec un Jamin ou un logiciel de traitement comme tu le disais par exemple.

          Ardour est une tuerie de logiciel, le seul souci à mon sens réside dans le fait que ça soit une usine à gaz monstre et que je n'ai jamais vu l'utilité de fouiller plus à l'intérieur.

          je fais un podcast sur le libre et Linux et mes outils pour le faire sont assez variés, et il est fait de manière "libre" dans le sens où les logiciels le sont. Je vais lancer prochainement un autre type de podcast qui lui nécessitera ce travail de "cross-sourcing" (mmmh, nélogisme), je vais mélanger un certain nombre de logiciels. Mais je reste convaincu qu'avec un minimum de vulgarisation, faire de la musique sous GNU/Linux est loin d'être une idiotie, les pros le disent même (tu parlais d'Ardour notamment).

          Pour les tuyaux, ça serait avec grand plaisir, tu me parles d'Electribe, j'en possède une que je n'ai jamais pu interfacer avec les logiciels souhaités.

  • # (Réveille le) punk

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Dans l'esprit (et la lettre).

    Citation :

    Les meilleurs groupes que je connaisse sont composés de mecs qui sont au taf la semaine et qui donnent tout ce qu’ils ont le week-end, qui jouent chaque soir comme si c’était leur dernier concert. Quand c’est ton taf, tu ne fais pas ça.

    J'ai beaucoup aimé cet article pour sa réflexion sur le fait d'être musicien: Est-ce que c'est le fait de gagner de l'argent avec de la musique ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.