Journal RMS deviendrait-il sénile ? Ou bien Emacs ne serait-il plus adapté pour lire les mailings lists?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
-52
6
jan.
2013

Amazon a décidé d'offrir au projet Debian l'équivalent de 8000€ de crédit à valoir sur son infrastructure AWS.
http://upsilon.cc/~zack/blog/posts/2013/01/bits_from_the_DPL_for_December_2012/

AWS est la solution ultra propriétaire de cloud computing d'Amazon mais Debian semble la trouver fort utile pour faire du QA et lancer des builds.

Voyant cela, Colin Waters se demande si le projet GNOME ne pourrait pas essayer de bénéficier du même sponsoring car ce serait for utile :
https://mail.gnome.org/archives/foundation-list/2013-January/msg00010.html

Alberto Ruiz, employé de Canonical, intervient pour dire que ce serait dommage d'abandonner Rackspace étant donné que Rackspace sponsorise Ubuntu et, surtout, contribue et soutient le projet OpenStack à la place de faire sa propre infrastructure propriétaire comme AWS. OpenStack est en effet un projet visant à créer une implémentation libre et open source de cloud computing :
https://mail.gnome.org/archives/foundation-list/2013-January/msg00012.html
http://www.openstack.org/

C'est à ce moment qu'intervient Richard Stallman.

Son commentaire est court et lapidaire : Ubuntu, c'est mal. Mais ce n'est probablement pas une raison pour en vouloir à Rackspace ( "should", indiquant un conditionnel, pas une affirmation).
https://mail.gnome.org/archives/foundation-list/2013-January/msg00016.html

Les membres du projet GNOME savent que RMS suit les listes GNOME, qu'il n'hésite pas à intervenir ou à contacter en privé toutes personnes qui dirait Linux au lieu de GNU/Linux.

Mais là, on est dans le délire le plus profond. Au lieu de s'en prendre à Amazon, RMS s'en prend à Ubuntu et est même hésitant à en vouloir à Rackspace (même si il dit qu'on ne devrait sans doute pas), solution qui contribue justement au libre.

Là où c'est amusant, c'est que la critique majeure de RMS vis-à-vis d'Ubuntu est qu'il installe par défaut un module de recherche Amazon, permettant à ce dernier de savoir tout ce que l'utilisateur cherche sur son ordinateur.

On en arrive donc dans la situation magnifique ou RMS en vient quasiment à soutenir l'utilisation d'Amazon AWS parce que Rackspace a sponsorisé Ubuntu qui a lui-même installé un module Amazon par défaut.

Je ne vois que deux explications : soit c'est le grand âge et il avait oublié sa tisane ce jour là soit il a configuré son Emacs pour mettre en rouge le mot Ubuntu et a bondit dessus sans se rendre compte du contexte de la discussion.

Allez Richard, peut-être serait-il temps de changer la manière dont tu gères tes mails en 2013 ;-) Cadeau : http://ploum.net/post/stay-on-top-of-your-inbox-in-2013

  • # Euh…

    Posté par . Évalué à  10 .

    Le message de rms rabaisse effectivement Ubuntu (que cela soit justifié ou non), mais insiste bien sur le fait que cela ne devrait pas être un argument contre Rackspace.

    Où est le problème avec cette formulation ? Il ne soutient en rien la proposition d'Amazon, et ne critique pas les prestations de Rackspace.

    Tu ne serais pas juste encore en train de péter un câble absolument sans raison ?

    • [^] # Re: Euh…

      Posté par (page perso) . Évalué à  -10 .

      « Où est le problème avec cette formulation ? »

      1. Que ça n'a absolument rien, mais rien à voir avec le débat.

      2. Qu'il était extrêmement pertinent de justement intervenir pour signaler que AWS est ultra propriétaire.

      3. Que le "should" indique un doute. La question se pose et est ouverte. Ou alors c'est une politesse diplomatique (ce qui n'est pas le genre de RMS).

      4. RMS indique également par ce message qu'il suit le fil de discussion mais que, n'ayant pas réagi à la proposition d'utiliser Amazon, il l'accepte ou est sans avis. Par contre, la proposition de continuer à utiliser Rackspace le fait réagir parce que Rackspace a sponsorisé Ubuntu, même si c'est pour finir sur une touche que, finalement, on ne devrait peut-être pas en vouloir à Rackspace pour ça.

      • [^] # Re: Euh…

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        "should", indiquant un conditionnel, pas une affirmation
        […]
        Que le "should" indique un doute. La question se pose et est ouverte. Ou alors c'est une politesse diplomatique (ce qui n'est pas le genre de RMS).

        Je ne suis pas un spécialiste en anglais, mais pour moi le conditionnel est exprimé par "would", "should" c'est plus une (forte) recommandation.

        • [^] # Re: Euh…

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 06/01/13 à 22:13

          Would est la forme conditionnelle de will. Should est la forme conditionnelle de shall. En tant qu'auxiliaire, shall est un « potentiel » : on dit « *Shall I open the window ?* » (Vais-je ouvrir la fenêtre ? : ce n'est pas encore tout à fait certain) mais « *I will open the window* » (Je vais ouvrir la fenêtre : le doute n'est plus permis, je vais le faire).

        • [^] # Re: Euh…

          Posté par . Évalué à  5 .

          SHOULD This word, or the adjective "RECOMMENDED", mean that there may exist valid reasons in particular circumstances to ignore a particular item, but the full implications must be understood and carefully weighed before choosing a different course.

          https://tools.ietf.org/html/rfc2119

          • [^] # Re: Euh…

            Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 07/01/13 à 07:16

            La definition rfc n'est pas la definition "langage courant", c'est meme pour ca que le terme est definit strictement…

            La phrase de stallman se traduit par:
            Mais ubuntu est mauvaise (d'un point de vue liberte), mais c'est pas une raison pour en vouloir a rackspace.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

      • [^] # Re: Euh…

        Posté par . Évalué à  10 .

        L'intervention de rms n'est pas hors-sujet, loin de là.

        rms n'est pas venu gratuitement taper sur Ubuntu ; il fait simplement remarquer qu'il n'est pas pertinent pour des projets respectant la philosophie du Logiciel Libre, d'utiliser un quelconque support à Ubuntu comme argument.

        De la même façon, il aurait répondu que soutenir Microsoft parcequ'il contribue à l'écriture du noyau Linux n'a absolument aucun sens ; c'est certes vrai, mais ça ne fait pas de Microsoft quelqu'un de confiance !

        Quant au fait de dénoncer AWS pour son caractère privateur, cela est tellement évident qu'il n'y a pas besoin de s'étaler sur la question. Si quelqu'un avait réellement soutenu AWS, rms (ou une autre âme charitable) serait repassé par là pour remettre les choses en ordre… exactement comme il l'a fait avec Ubuntu.

        Mais bon, pour en revenir au "should", je ne vois vraiment pas pourquoi en faire toute une histoire. Si tu tiens à y lire du doute, libre à toi ; mais ne sombrons pas dans la paranoïa gratuitement. Le "should" se contente d'impliquer qu'il serait moralement contestable de retenir cet argument contre Rackspace.

        PS : Sinon, pour ton histoire de « Je l'ai lu mais je n'ai pas réagi, donc j'approuve », je ne prendrais même pas la peine de répondre tant c'est bas.

      • [^] # Re: Euh…

        Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 06/01/13 à 20:39

        Que le "should" indique un doute. La question se pose et est ouverte.

        Non. Révise, avant d'affirmer péremptoirement.
        On peut traduire la phrase de RMS par :
        « Mais nous ne devrions pas en tenir rigueur à Rackspace. »
        Ce n'est pas du doute, c'est de l'obligation morale et la question n'est pas ouverte.

        edit : comme déjà indiqué plus haut :)

        • [^] # Re: Euh…

          Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

          Mais pas du tout mon bon.

          Avec "should" on exprime qu'on ne s'engage pas trop. On exprime juste un avis.

          Lorsqu'on veut être affirmatif on utilise "must".

          • [^] # Re: Euh…

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Désolé les gars.

            J'ai bien vu que le jeux c'était d'affirmer péremptoirement n'importe quoi sans source. Je participe, je fais comme tout le monde. Mais là je me fais moinsser, je n'y tiens plus. La fête est finie.

            Donc c'est pas drôle mais voilà une source:

            http://www.englishgrammarsecrets.com/should/menu.php

            'Should' expresses a personal opinion and is much weaker and more personal than 'must' or 'have to'. It is often introduced by ' I think'.

            • [^] # Re: Euh…

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Juste comme ça, j'ai par contre l'impression que tu es d'accord avec le commentaire parent…

              « Mais nous ne devrions pas en tenir rigueur à Rackspace. »

              Mais pas du tout mon bon.

              Lorsqu'on veut être affirmatif on utilise "must".

              Ce qui serait plutôt "mais ne devons pas en tenir rigueur à Rackspace", non ?

              • [^] # Re: Euh…

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Le conditionnel de must est might et en aucun cas should, qui est le conditionnel de shall.

              • [^] # Re: Euh…

                Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                Il faut bien comprendre que Stallman ne laisse rien au hasard. Il a donné à ce 'should' une charge sémantique inouïe. Je vais m'en faire l'interprète car je vois bien que personne n'a rien compris.

                En gros c'est un should sournois, dégoulinant de mauvaise foi. Stallamn sait très bien que chez ses suiveurs les plus inconditionnels il existe un doute. Ubuntu est nuisible à la cause du libre, une entreprise qui soutient Ubuntu est donc une entreprise qui est nuisible au libre ? Bien sur cette idée reste inhibée chez eux parce qu'elle est trop grossière. Mais il a justement compris que c'est par la répétitions de ces signaux subliminaux (ce 'should' si ambiguë) qu'il vaincra cette inhibition.

                On voit donc que dans cette guerre qu'il livre à tous les acteurs du libre qui ne sont pas de son avis, l'ambiguité est une de ses armes et que ce should en est l'exmple.

                • [^] # Re: Euh…

                  Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                  Ouai, donc c'est pas grave de taper sur Rackspace qui contribue au Libre parce qu'ils soutiennent Ubuntu qui est pas assez Libre.

                  Si Amazon propose la même chose à gNewsense, RMS va écrire une tribune pour chanter leurs louanges?

                  Nan parce qu'à la fin, je veux pas dire, mais personne ne peut rien dire ou faire sans que RMS ne désapprouve avec dédain.

                  • [^] # Re: Euh…

                    Posté par . Évalué à  7 .

                    TU n'as rien compris :)

                    1. Discussion sur la liste à propos de l'opportunité d'utiliser aws vs Rackspace.
                    2. Stallman débarque (un peu comme un diable sortant de sa boite) et dit : tout de même, c'est pas parce que Rackspace soutient Ubuntu — qui je le rappelle a mis en place des spywares, décision que je combattrai jusqu'à mon dernier souffle parce que je pense que c'est une terrible décision, pour la liberté des utilisateurs, pour le LL etc. — que nous devrions laisser tomber Rackspace. (pour embarquer chez Amazon, mais ça, il ne l'écrit pas).
                    3. Réponse des intéressés : Ho Richard, tu sors un peu comme un diable de ta boite, là, tu ne pourrais pas arrêter de profiter de n'importe quelle discussion pour rappeler qu'Ubuntu c'est le mal ? Ho ? Hein ? Parce que bon.
                    4. Réponse de Richard : ha d'accord, vous n'avez pas bien compris qu'Ubuntu merdait parce que j'ai été trop bref dans mon précédent mail. Alors voilà : je l'ai écrit sur mon site, ici, http://www.gnu.org/philosophy/ubuntu-spyware.html, mais je vais le récrire ici, parce que je vois que le message n'est pas bien passé. Alors, argument 1, argument 2, arg N, etc, et je conclurai en disant qu'Ubuntu a pris une terrible décision, et que, je cite : « There are some things that we must not tolerate on any pretext. Spyware is one of them. »
                    5. Je traduis au cas où la dernière phrase, au cas où quelqu'un sur ce site n'aurait pas bien compris :) : Il y a des choses que nous ne devons pas tolérer, et sous aucun prétexte. Les spywares en font partie.

                    Si tu es encore convaincu que l'attaque de Richard portait sur Rackspace, je vais te renvoyer en cours de lecture et de compréhension de langue.

                    • [^] # Re: Euh…

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      Ouai mais là je répondais à un commentaire qui disait que les "should" de RMS étaient à destination d'un certain public qui les comprendra comme des attaques en règle.

                      • [^] # Re: Euh…

                        Posté par . Évalué à  1 .

                        You should not.

                        • [^] # Re: Euh…

                          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                          C'est quoi ces attaques bien basses là ? Qu'est-ce que tu insinue ? Si je ne répond pas à ton commentaire (ici) ce n'est pas parce que tu as raison et que je n'ai plus rien à ajouter.

                          C'est juste parce que mes messages ont été bien pertinentés ajourd'hui et que j'ai fais ma récolte de points pour la journée.

                          • [^] # Re: Euh…

                            Posté par . Évalué à  2 .

                            Fine. Let me pertinenter you for your trouble :)

                            Let me copy-paste from :

                            http://oxforddictionaries.com/definition/english/should?q=should

                            Definition of should
                            modal verb (3rd sing. should)

                            1. used to indicate obligation, duty, or correctness, typically when criticizing someone’s actions: he should have been careful.

                            Je ne colle pas le reste, ok ?

                            • [^] # Re: Euh…

                              Posté par . Évalué à  0 .

                              Mais il existe bien des expressions françaises ou des manières de dire que tu ne lira dans aucun dictionnaire, et j'ai l'impression que "should" est parfois utilisé pour mettre en évidence l'ironie

            • [^] # Re: Euh…

              Posté par . Évalué à  4 .

              Plutôt que j_m_secretsaboutanyghing.com, je vais prendre une autre source, ok ? :)

              Ok.

              http://www.websters-online-dictionary.org/definition/should

              Ce sera donc le Webster, parce que l'Oxford n'est pas en accès libre, sowwy.

              Used as an auxiliary verb, to express a conditional or contingent act or state, or as a supposition of an actual fact; also, to express moral obligation (see Shall); e. g.: they should have come last week; if I should go; I should think you could go ; we should not hold that against Rackspace.

              INCROYABLE ! Le Webster cite Stallman pour illustrer une définition !

              À vot'service, à vot'bon cœur.

              • [^] # Re: Euh…

                Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

                Pour être honnête tu devrais citer la source vers laquelle nous redirige ta source. Alors ça s'appelle : "Tips from 1870". Alors moi je suis toujours pas convaincu.

                Qui sait comment l'anglais a changé depuis ce temps là ?

                Thou shalt not bear false witness against thy neighbor.

                • [^] # Re: Euh…

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Décidément.

                  Alors. "Ma" source, le Webster's Online Dictionary, entre autres éclairages, illustrations et citations, permet à l'ortolonaute (hommage) d'aller, si l'ortolonaute le souhaite, sur une page "Tips from 1870". Mais la page que je cite ne fait pas partie de cette précédente.
                  Sowwy again :)

    • [^] # Re: Euh…

      Posté par . Évalué à  7 .

      Non, il ne pète pas un câble. C'est juste du SEOspam pour son blog.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Euh…

        Posté par . Évalué à  5 .

        <meta content="noindex, nofollow" name="robots"> pour les journaux dans le négatif.

        • [^] # Re: Euh…

          Posté par . Évalué à  2 .

          Oui mais ça aurait pu être positif ;-)

          Puis ça ne me dérange pas tant que ça, c'est une affaire bizarre, mais pas super passionnante non plus.

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Amazon et le cloud

    Posté par . Évalué à  5 .

    Amazon est quand même un contributeur de longue date au projet Xen, lui aussi libre. Donc sauf erreur, leur solution ultra propriétaire repose quand même sur des briques libres, on va leur cracher au nez parce qu'ils n'ont pas également ouvert leur interface de gestion ?

    D'un autre coté ils semblent aussi avoir bossé avec Eucalyptus, pour améliorer la compatibilité dans les deux sens, non ?

  • # Et Mutt?

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Allez Richard, peut-être serait-il temps de changer la manière dont tu gères tes mails en 2013 ;-) Cadeau : …

    Si comme tu dis dans ton article t'avais 40 à 80 mails par jour, dont beaucoup ne t'intéressaient pas selon ce que tu dis, j'ai du mal à comprendre comment ça te prenait plusieurs heures. Ça fait deux-trois ans que j'utilise mutt+vim pour mes mails, et franchement c'est de la bonne technologie de pointe, développement actif tout ça, je te le conseille ;)

    Sinon je ne vois vraiment pas du tout le lien avec la manière de gérer ses mails de Richard Stallman, qui utilise sans doute gnus très efficacement, sans doute plus que ce que l'on peut arriver à faire sur une interface gmail, ou autres: vu la quantité qu'il a à gérer, j'ose imaginer qu'il a bien étudié la question.

  • # RMS deviendrait-il sénile ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

    Enfin, si ça lui fait plaisir de taper sur Ubuntu… Il faudrait quand même lui dire que y'a d'autres distributions qui contribuent très peu (en dehors du packaging) au logiciel libre et qui pourtant sont bien moins éthiques que Ubuntu (et on parle pas de logiciels libres passant par un proxy pour faire des recherches, non, on parle de logiciel NON LIBRES).

    • [^] # Re: RMS deviendrait-il sénile ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Je ne pense pas qu'il râle parce que les ingénieurs ne contribuent pas suffisamment ( car bon, sinon, il n'a pas fini, on est bien d'accord ). Et ouais, RMS pourrait dire "mint fait de la merde", mais tout le monde va s'en foutre ( la preuve, tout le monde s'en fout quand je le dit ).

      En fait, je pense qu'il parle d'Ubuntu non pas parce qu'ils ont inventés le concept de spyware, ou même d'os avec spyware mais plus pour le mix entre l'attitude et le discours d'un coté, et de l'autre une réalité un peu différente.

      Il n'est pas aussi idiot, il sait que parler d'une distro dont personne n'a jamais entendu parler, ça va pas faire de bruit, et ça va pas faire passer son message ( ce qui semble être une constante chez lui ).

      Donc je dirait que c'est murement réfléchi de sa part. Ensuite, ma foi, RMS a aussi droit d'avoir son opinion et de l'exprimer.

      Soyons franc, si c'était n'importe qui ( ou presque n'importe qui ), on en parlerais pas aujourd'hui. Donc si les gens sont pas d'accord avec RMS, pourquoi accorder autant d'importance au fait de relayer son opinion ?
      Faire ça juste pour la contredire la ou il peut pas répondre, ça n'a aucun sens. Personne va le faire changer d'avis je pense, et en partie parce qu'il a raison dans le fond.

      • [^] # Re: RMS deviendrait-il sénile ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        il sait que parler d'une distro dont personne n'a jamais entendu parler

        C'est pas très gentil pour ArchLinux de dire que personne n'en a entendu parler ou c'est un appel au troll ? :-)

  • # Ploum, Ploum, Ploum

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Alors au début, je me dit "Pourquoi abandonner rackspace ?" Il y a des apis ( par exemple deltacloud ) qui servent justement à unifier tout ça. Je prêche pour les produits que je connais, mais des outils comme cloudforms ( donc aeolus, deltacloud, etc ) gèrent parfaitement ça.

    Ensuite, j'ai lu le mail et en fait, c'est plus "pourquoi ne pas aussi voir avec rackspace". Ce qui me parait logique.
    Donc puis te suggérer de changer la façon dont tu comprends les mails en anglais en 2013 ?

    Alberto Ruiz, en dehors d'être employé Canonical, est aussi espagnol. L'anglais n'est pas forcément sa langue maternelle, et de mon expérience, tous ne parle pas forcément bien anglais.

    Au passage, son employeur, c'est un peu un détail dont on se fout dans la discussion. Sauf si il a été payé pour le dire, ça n'a rien à faire la pour moi. Et c'est ce genre de détails qui attisent les trolls et rivalités inutiles entre membres du logiciel libre.

    Tu aimerais surement pas qu'on dise "Ploum, membre de $partie_politique, décide d'en découdre avec le président de la FSF" ou en mettant "salarié de $employeur". Donc à moins que ton envie d'en découdre avec RMS t'aveugle sur ce que je considère comme une décence élémentaire, je pense qu'il est mieux de pas le faire.

    • [^] # Re: Ploum, Ploum, Ploum

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 06/01/13 à 21:39

      Au passage, son employeur, c'est un peu un détail dont on se fout dans la discussion.

      En même temps, c'est pas ploum qui en parle et ploum ne dit pas que c'est la ligne du parti.

      Disclaimer: I work for Canonical, however all of my opinions and views
      expressed in this email are solely my own and they do not represent
      the official position of my employer.

  • # Ça va être fatiguant…

    Posté par . Évalué à  10 .

    Si en plus de taper sur RMS pour ce qu'il dit, tu tape aussi dessus pour ce qu'il dit pas, ça va être fatiguant.

    Je ferais aussi au passage remarquer que tu reproche à Stallman exactement ce que tu fais là.

    Son commentaire est court et lapidaire

    Mais là, on est dans le délire le plus profond. Au lieu de s'en prendre à Amazon Apple, Google…, RMS Ploum s'en prend à Ubuntu RMS

    Je ne vois que deux explications : soit c'est le grand âge la mauvaise période du mois et il avait oublié sa tisane ce jour là soit il a configuré son Emacs pour mettre en rouge le mot Ubuntu RMS et a bondit dessus sans se rendre compte du contexte de la discussion sur LinuxFR.

    Please do not feed the trolls

    • [^] # Re: Ça va être fatiguant…

      Posté par (page perso) . Évalué à  -2 . Dernière modification : le 06/01/13 à 22:38

      En même temps, c'est RMS qui est fatiguant…

      Il est plus un boulet pour le logiciel libre qu'un moteur…

      C'est un piètre militant, considérant le logiciel libre comme un dogme et non comme un idéal…

      Résultat, pour les quelques utilisateurs de Linux non libristes/geeks que je connais, pour ceux qui en ont entendu parler, ils pensent que c'est un fou…

      • [^] # Re: Ça va être fatiguant…

        Posté par . Évalué à  10 .

        À force que les libristes convaincus répètent qu'il l'est, c'est normal que cela soit l'image qu'ils aient de lui.

        Le fait est que bien que rms soit socialement contestable, ses prises de position sont toujours claires et justifiées.

        Dire que c'est un boulet parce qu'il applique ce qu'il défend et ne fait pas de concessions sur les questions autour des libertés, c'est ton droit… mais cela n'en fait pas quelqu'un de nuisible.

        La Liberté est un absolu (et un idéal), mais ce qui s'y rapporte n'est pas nécessairement dogmatique. Il faut par contre être un minimum cohérent ; rms tient simplement des propos cohérents avec les idées qu'il défend. Cela n'en fait pas un homme bon ou mauvais, mais un homme droit.

        Casser du sucre sur le dos de rms, c'est facile… mais s'il existe bien des aspects de son comportement à ne pas reprendre, il nous montre dans l'ensemble la voie vers l'utilisation de Logiciels Libres.

        rms est comme les idées que nous défendons ; absolu et incorruptible.

        Car non, n'est pas libriste qui utilise GNU/Linux. Non, n'est pas libriste qui privilégie un système libre pour des aspects techniques. Le librisme, c'est une question purement éthique, et en matière d'éthique, il ne vaut mieux pas transiger (j'échappe de peu au point Godwin :D).

        • [^] # Re: Ça va être fatiguant…

          Posté par (page perso) . Évalué à  -10 .

          rms est comme les idées que nous défendons ; absolu et incorruptible.

          Pardon? Le libre n'interdit pas ou ne trouve pas Ubuntu pourri parce qu'il y a des liens avec Amazon (c'est libre, pour tous les usages, pas de moralisation "bouh c'est caca"), RMS si.
          RMS n'est pas comme les idées que nous défendons (si tu parles du libre), ces idées étant indépendantes du bien ou du mal (subjectif) externe aux idées.

          Bref : que vient faire l'attaque gratuit sur Ubuntu la? Rien.

        • [^] # Re: Ça va être fatiguant…

          Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

          ses prises de position sont toujours claires et justifiées.

          Justifiées, dans une vision extrèmement étroite du monde. Défendre Gnome comme desktop depuis des années, je trouve que c'est une position difficile à justiifier pour RMS.

      • [^] # Re: Ça va être fatiguant…

        Posté par . Évalué à  10 .

        Mais c'est un fou. c'est même un illuminé, et c'est pour ça qu'il est l'étoile polaire du logiciel libre, fidèle à lui même.

        C'est un mec incorruptible, et contrairement à beaucoup de "faux libristes", il n'en attend rien.

      • [^] # Re: Ça va être fatiguant…

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        La Nature tend à trouver un équilibre à tout, et occuper toutes les niches. C'est pareil pour les idées.

        RMS est l'extrême nécessaire sur le plateau Libre de la balance Libre-Privateur.

        Il est extrême et à ce titre plus ou moins fréquentable, même pour les Libristes, mais c'est un extrême dont on a besoin pour que la la balance ne penche pas trop du mauvais côté.

        • [^] # Re: Ça va être fatiguant…

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          mais c'est un extrême dont on a besoin pour que la la balance ne penche pas trop du
          mauvais côté

          Sauf que dans le cas d'Ubuntu, il n'y pas de rapport avec le logiciel libre… Qu'il critique Ubuntu parce que UbuntuOne coté serveur n'est pas libre, pourquoi pas… Mais dire qu'ils ne sont pas fréquentable pour une question de recherche intégrée, ça me semble sortir totalement du rôle de la FSF…

          Et comme je l'ai déjà dit, il y'a plein de logiciels libres qui font la même chose depuis des années (à la différence qu'ils font les requêtes directement sur les serveurs de Amazon & co) et il n'a jamais rien dit…

          Alors l'argument, ce sont les plus gros, c'est pour ça qu'il tape dessus… Ok, mais du coup, RMS devient, à mes yeux, non crédible…

      • [^] # Re: Ça va être fatiguant…

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Quand je ne lis pas les détails, ça m'arrive régulièrement de penser que RMS exagère. Sauf qu'en général je retombe sur un problème similaire quelques années plus tard, je relis RMS (en détail cette fois), et bien souvent, je me dis que c'était moi qui n'y comprenait rien, et RMS qui était visionnaire.

        Le fait que RMS critique frontalement les logiciels libres eux-mêmes (dont Ubuntu) est vraiment une bonne chose. Sans cette critique, les petites dérives s'aggraveraient petit à petit et le logiciel libre retomberait par un chemin détourné dans tous les travers du logiciel propriétaire.

        Dans le cas d'Ubuntu, par exemple, RMS dit que le fait de transmettre les requêtes de recherche locale à un serveur distant est une fonctionnalité de type spyware, que nous ne devrions jamais acceptée. Et c'est vrai qu'il y a un souci à laisser entrer dans nos machines ce type de logiciel.

        En fait, c'est exactement comme une caméra. Techniquement, il serait faisable d'installer des caméras dans nos maisons, d'envoyer les images à des serveurs distants, de les analyser avec des algorithmes pour connaître les vêtements qu'on porte, puis de nous afficher de la publicité pour des vêtements similaires (par exemple sur les pages web). En soi, il n'y a pas vraiment d'atteinte à la vie privée. Mais installer des caméras partout n'en devient pas une bonne idée pour autant, car le risque de dérive surpasse largement l'intérêt d'avoir de la publicité ciblée.

        Avec cette fonctionnalité de type "spyware", Canonical joue avec le feu. La frontière entre l'acceptable et le non-acceptable pourrait être franchie très facilement.

        Donc, oui, RMS est fatiguant, mais pour tout ce qui concerne les principes fondateurs du logiciel libre, ses arguments méritent presque toujours d'être médités plutôt deux fois qu'une.

  • # Amazon

    Posté par . Évalué à  3 .

    Histoire de clore le débat: https://mail.gnome.org/archives/foundation-list/2013-January/msg00020.html

    You could not have, because it's false. Just yesterday Amazon was
    mentioned, but I did not talk about it. I campaign against Amazon on
    stallman.org, but I didn't raie it here. It would have been a tangent.

    • [^] # Re: Amazon

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      C'est encore pire qu'on pouvait le croire lorsqu'on lit la suite :

      We must respond to this as to a shocking crime.

      Positive aspects can't excuse this crime.

      If Ubuntu is guilty only in some variants, that's still guilty.

      We must punish Ubuntu so hard that anyone else will think twice
      before following the same route

      Il critique Amazon, et propose de les boycotter, mais pour Ubuntu, il va plus loin, il propose de les "punir" pour leur "crime".

      Sans doute pour montrer aux brebis égarées ce qu'il en coûte de dévier de la voie radicale qu'il propose pour les logiciels libres.

      Je n'ose imaginer ce que ce fou serait capable de faire s'il avait accès à un pouvoir exécutif, ça serait la prison pour tous les dissidents ? Le "We must punish Ubuntu so hard" ça a vraiment un petit côté taliban.

      Ploum a tort : ce n'est pas un sénile, c'est un malade mental.

      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

      • [^] # Re: Amazon

        Posté par . Évalué à  5 .

        Je n'ose imaginer ce que ce fou serait capable de faire s'il avait accès à un pouvoir exécutif, ça serait la prison pour tous les dissidents ? Le "We must punish Ubuntu so hard" ça a vraiment un petit côté taliban.

        Faut arrêter le grand n'importe quoi là, ça ne rime plus à rien. Si on va par la je n'ose imaginer de quoi tu serais capable si tu avais accès à un pouvoir judiciaire, ce serait quotes arbitraires sur mésinterprétation et exagération volontaires pour tout ceux qui n'ont pas ton opinion?

      • [^] # Re: Amazon

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        Attention en anglais, crime se traduit par délit. Il propose de punir Ubuntu pour ses délits, ça fait déjà moins grave.

  • # Tiens

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    http://www.gnu.org/philosophy/ubuntu-spyware.html

    J'avais pas encore lu cette page, c'est du très bon:

    alors qu'il recherchait une phrase dans ses fichiers avec Windows, un paquet – détecté
    par son pare-feu – avait été émis vers un serveur.

    Non mais sérieux, Richard, tu nous fais quoi là ? C'est quoi cette anecdote digne de Picsou magazine ?

  • # ça manque de nimage...

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Solide comme un roc...

    * Ils vendront Usenet quand on aura fini de le remplir.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.