Journal [HS] Un patient guerri du sida

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
13
9
nov.
2008
C'est une nouvelle encourageante pour toutes les personnes atteintes du HIV, le virus responsable du sida, que nous fait parvenir le Dr. Gero Hütter.

En effet celui-ci à procédé il y a deux ans de cela à une greffe de moelle osseuse sur un patient atteint du virus. Le donneur de la moelle n'a pas été choisi pour sa seule compatibilité avec le receveur : l'organisme du donneur est immunisé au virus du sida. Oui cela existe, si vous l'ignoriez. Et la bonne nouvelle donc, c'est que le sang du patient, qui ne prends plus de traitement contre le virus du sida depuis plus de 600 jours, ne présente aucune trace du virus.

En résumé, le patient à travers sa greffe semble avoir acquis l'immunité au sida.

C'est résultat sont encourageant et ouvre de nouvelle perceptives de traitement permettant une guérison complète.

Rappelons que l'an dernier le virus du sida a entrainé la mort de 2 millions de personnes et a contaminé 2.7 millions de personnes en plus. Alors même si les nouvelles sont encourageantes, n'oubliez pas de vous protéger!

source : http://online.wsj.com/article/SB122602394113507555.html#arti(...)
pour vous informer : http://www.sida-info-service.org/index.php4 (attention, pique les yeux)
  • # Chasse aux immunisés?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Vu que les techniques de clonage ne sont pas encore au point (et interdites dans pas mal de pays), la moelle des immunisés va valoir plus que de l'or, il va y avoir une chasse à l'homme énorme si la nouvelle est confirmée par d'autres tests! Faite attention à ne pas trop divulguer cette caractéristique de votre personne...
    (déjà que pour les autres organes il parait qu'il y a des choses pas sympathiques de faites...)
    • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

      Posté par (page perso) . Évalué à -8.

      Clonage ? Tu envisages sérieusement la possibilité de cloner quelqu'un pour s'en servir de médicament ? Punaise, déjà qu'utiliser un humain comme médicament, ça craint (c'est ce dont tu mets en garde), mais en créer un pour s'en servir ainsi, c'est pire, bien pire…
      • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Se limiter à cloner des cellules serait suffisant je pense.
        Après je ne sais pas si la moelle osseuse peut se cultiver...
        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          Oui, et bien justement, ça m'étonnerait, sinon le problème ne se poserait pas : on en prend un peu, et hop, on la cultive à l'infini. :-)
          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            C'est pas loin d'être le cas, c'est comme le sang, ça "repousse".

            D'ailleurs, il y a déjà des besoins en don de moelle osseuse :
            http://www.france-adot.org/don-organe/don-moelle-osseuse.php
            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              D'ailleurs, il y a déjà des besoins en don de moelle osseuse :

              Allez-y, inscrivez-vous si vous voulez vraiment pouvoir dire "je participe à la communauté" (réelle cette fois-ci).
              Mais sachez quand même que :
              - On ne change pas d'avis au dernier moment.
              - Le boulot va pas être content (congé maladie)
              - Ca fait mal (1 semaine d'arrêt si je me souviens bien, et c'est pas pour rien)
              - Mais vous aurez fait quelque chose d'utile.
              (non, pas encore fait pour diverses raison, mais vu dans la famille)

              Beaucoup de gens meurent de nos jours en France non pas parce qu'on ne sait pas guérir, mais par manque de personnes souhaitant réellement (prêt à donner de lui-même) participer à la vie en communauté. Mais bon, l'état est à critiquer aussi : très rarement vu de la "propagande" pour les dons (il y en a un peu pour le sang, mais pour le reste...), et pas de carotte (une personne donnant beaucoup n'a pas plus de chances de recevoir si besoin), un peu comme le libre quoi mais dans la vie réelle et pas de besoin d'être programmeur fou.
              (j'ai vu plus de propagande HADOPI que de propagande pour les dons, de la notion des priorités de l'état...)
              • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                Posté par . Évalué à 10.

                j'espère que tu n'es pas commercial, parce qu'avec un argumentaire comme ça, tu ne fais pas trop réver. :)

                Je me permets de compléter, vu que je me suis inscrit il y a peu sur la liste des donneurs.

                - la moelle, c'est beaucoup plus compliqué que le sang: il y a beaucoup plus de types de moelles que de groupes sanguins. Il faut donc un fichier de donneur avec beaucoup de monde pour avoir une bonne chance de trouver un donneur compatible en cas de besoin. Mais beaucoup d'inscrits n'auront jamais l'occasion de donner.

                - "on ne change pas d'avis": on ne va pas te trainer devant les tribunaux si tu refuses. Par contre, souvent le don permet de sauver une vie. Du coup, refuser au dernier moment alors que quelqu'un espère en face, mouais bof.

                - pour ce qui est de la douleur, il y a 2 possibilités pour récupérer la moelle: ponction sous anesthesie générale, ou injection pour favoriser la croissance + simple prise de sang. Avec la 2ème solution, on peut bosser le lendemain si ma mémoire est bonne. Pour la 1ère, une semaine d'arrêt, mais on peut reprendre au bout de 48h. C'est en tout cas ce qu'on m'a dit (je suis independant et je ne peux pas m'arreter une semaine...).

                - "Le boulot va pas être content": dans mon cas, ils me paye quelqu'un pour me remplacer. Je crois qu'ils prennent aussi en charge les couts pour l'employeur. Et puis j'aurais tendance à dire que sauf cas exceptionnels, le patron peut se demmerder une semaine dans votre carrière, et s'il ne comprends pas ce que ça représente, il mérite peut-être quelques coups de pieds au séant pour se remettre les idées en place. :)
              • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                Posté par . Évalué à 3.

                Et pourquoi pas faire d'une pierre deux coups... je donne ma moelle en échange d'HADOPI !

                Pour les intéressés, cliquez sur répondre ...
              • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                - On ne change pas d'avis au dernier moment. Lorsque l'on prend Rendez-Vous pour devenir donneur de moelle osseuse, il nous est effectivement rappelé très clairement, et à plusieurs reprises, que c'est un engagement à long terme et qu'il est quand même préférable d'avoir une conviction qui tient dans le temps.

                En même temps, le jour où on t'annonce que tu est compatible avec quelqu'un qui a besoin d'un don, sans quoi il est condamné, j'imagine que tu oublies ta peur des aiguilles et que tu prends ton courage à deux mains. Ceci dit ça ne m'est pas (encore?) arrivé, donc je ne sais pas comment j'aurais réagit.

                - Le boulot va pas être content (congé maladie) Dans ce cas, il ne doit pas être content quand tu prends des congés maladie.

                Franchement si ton supérieur hiérarchique direct est trop con pour comprendre que la vie d'une personne est en jeu et que ça vaut un peu plus que quelques jours de travail (qui si je ne me trompe pas sont, au moins en partie, indemnisés), ben c'est même pas la peine de lui expliquer. L'hôpital te fait un arrêt maladie et je ne suis pas sûr que la raison soit mentionnée dessus. Si ce n'est pas le cas, je crois que ça ne le regarde pas. Tu étais hospitalisé pour des raisons personelles, il n'a pas besoin d'en savoir plus.

                - Ca fait mal (1 semaine d'arrêt si je me souviens bien, et c'est pas pour rien) Ça c'est le don de moelle classique. Il est maintenant possible (sur proposition du médecin du receveur) de faire un (ou deux) dons de cellules souches périphériques. Au lieu d'être hospitalisé la veille du don + le jour du don (soit deux jours), le donneur recevra alors des injections stimulant la production de cellules souches de la moelle. Ces cellules seront recueillies par Cytaphérèse[1], ce qui évite l'hospitalisation et l'anesthésie.


                Par contre, il faut aussi noter qu'il n'y a qu'une chance sur un million que deux individus pris au hasard aient un système HLA compatible (cette recherche intervient après la recherche dans la fratrie où chaque individu a autour d'une chance sur 3 à une chance sur 4 d'être compatible). Pour comparaison, il y a 150 000 donneurs inscrit en France (fort heureusement les recherches se font directement dans tous les pays possédant des registres de donneurs). Il faut bien se rendre compte que se porter volontaire ne changera dans l'immense, l'*énorme* majorité des cas rien du tout pour le donneur volontaire qui ne sera jamais appelé, Mais en augmentant fortement le nombre d'inscrits, on diminue la probabilité de ne trouver aucune donneur pour une personne donnée.

                "Ce que vous ferez sera insignifiant, mais il est essentiel que vous le faisiez" disait (à peu près) Gandhi. Ça s'applique bien dans ce cas également.

                Mais bon, l'état est à critiquer aussi : très rarement vu de la "propagande" pour les dons Personnellement j'en ai vu assez souvent, notamment dans les centres de transfusion sanguine. Ceci dit, je ne regarde exceptionnellement la télévision et je n'écoute que très rarement la radio. Peut être souhaitais tu souligner que ça ne passe pas dans ce type de médias. Je me rappelle vaguement d'un objectif auquel se serait engagé l'était (de l'ordre de 10 000 nouveaux donneurs volontaires par ans IIRC). Peut être que s'il n'y a pas plus de battage, c'est que les objectifs sont tenus ?

                et pas de carotte (une personne donnant beaucoup n'a pas plus de chances de recevoir si besoin) Ça ne me semble pas plus choquant que ça.

                D'abord parce que la probabilité de recevoir quelque chose dépend plus de la chance (trouver la bonne personne) que de la concurrence entre deux receveurs potentiels en concurrence.

                Ensuite parce que je préfère avoir une base de donneurs fiables. Laisser croire que si on est inscrit augmenterait probablement ne nombre de donneurs "spontanés", mais si c'est pour qu'ils se désistent le jour où on les appelle, ça n'a pas tellement d'intérêt.
                Par ailleurs je pense qu'on y gagnerait à faire plus dans la pédagogie (la vraie pédagogie, pas une pédagogie déguisée à la hadopi : si tu ne donnes pas tu es puni d'avoir moins de chance de recevoir). Pour moi une bonne solution serait d'expliquer tout ça à l'école, ça fait des années que j'en rêve (cours de sensibilisation, avec chiffres, exemples concrets sur les dons de sang, d'organe et de moelle, ce qui pourrait être couplé avec des cours de secourisme).

                [1] Même technique que lors du don de plasma ou de plaquettes (particulièrement semblable au don de plaquettes, qui se situent dans la même zone que les cellules souches lors de la centrifugation) : Le sang est prélevé, plus trié, afin de récupérer la partie qui nous intéresse, puis le reste est réinjecté au donneur.
      • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        tu pourrais dire pourquoi ? tu balances des choses sans expliquer pourquoi.

        cloner quelqu'un, moralement il y a des dérives possibles, et pour ma part je trouve ça pas cool d'avoir plein de trucs strictement identique. Mais c'est juste mon avis que je partage.

        En revanche, dire qu'utiliser un humain comme médicament ça craint... c'est toi qui craint !
        Je ne vois pas le problème pour donner du sang, des plaquettes, ou des organes une fois mort, et c'est plutôt le contraire qui me semble immoral.
        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          Excuse-moi, je me suis mal exprimé. Quand je parle d'utiliser quelqu'un, je pense à une utilisation totale, du genre qui tue en même temps l'être en question. Du genre se faire un clone, puis l'éclater pour prendre des pièces. Ça, c'est horrible, et si ce n'est pas de cela qu'il s'agit, tant mieux.
      • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Clonage ? Tu envisages sérieusement la possibilité de cloner quelqu'un pour s'en servir de médicament ?

        J'ai parlé d'un truc potentiellement faisable, et dit que c'était interdit.
        Je n'ai pas donné mon opinion, c'est toi qui en a conclu tout de suite que j'ai donné une opinion juste quand je donne un fait.

        Si tu veux savoir mon opinion :

        punaise, déjà qu'utiliser un humain comme médicament, ça craint(c'est ce dont tu mets en garde)

        Tu tires encore des conclusions :
        - J'ai mis en garde contre les chasses à l'homme. Dans la plupart des cas, la personne visée ne survit pas.
        - Je suis pour l'être humain médicament. J'ai d'ailleurs toujours sur moi ma carte de donneur d'organe. J'ai signé pour être un médicament. Vu que je bouge beaucoup, je ne me suis pas inscrit comme donneur "vivant" (moelle entre autre), mais ça ne me dérangerai pas de le faire. Pire, je suis aussi pour que ceux qui refusent le don d'organe à leur mort (ceux qui refusent de servir de "médicament" donc) n'aient jamais le droit à recevoir un organe, idem pour ceux qui ne vont jamais donner leur sang (c'est donnant-donnant non?).

        mais en créer un pour s'en servir ainsi, c'est pire, bien pire…

        Je n'ai pas parlé de créer un humain. Le clonage tel que tu le vois est celui que les médias propagent pour faire dans le sensationnel ou les films (cf The_Island_(film,_2005). On pourrait cloner seulement la moelle par exemple.

        Voila, maintenant tu as mon opinion, tu peux critiquer maintenant ;-)
        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Bon, c'est raisonnable, finalement. J'avais mal compris, désolé. Mais cloner un organe, ça veut dire quelque chose ? Ne s'agit-il pas simplement de mettre en culture un tissu ?
        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

          Posté par . Évalué à 10.

          « Pire, je suis aussi pour que ceux qui refusent le don d'organe à leur mort (ceux qui refusent de servir de "médicament" donc) n'aient jamais le droit à recevoir un organe, idem pour ceux qui ne vont jamais donner leur sang (c'est donnant-donnant non?). »

          Toi, c'est clair, tu es pour la GPL et contre le BSD ;)
        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          je suis aussi pour que ceux qui refusent le don d'organe à leur mort (ceux qui refusent de servir de "médicament" donc) n'aient jamais le droit à recevoir un organe, idem pour ceux qui ne vont jamais donner leur sang (c'est donnant-donnant non?).
          C'est une évidence pour moi, et certains me traitent de facho :-)
          Celui qui ne souhaite pas faire partie du club ne doit pas être autorisé à entrer le jour où il pleu dehors. Surtout que, franchement, une fois qu'on est raide, qu'est ce qu'on en a à foutre faire de se faire découper un morceau de rétine, un chti bout d'hypophyse et un brin de moëlle ?

          C'est un peu comme les faux culs qui militent contre la mort assistée (vedettes, politiciens) mais comme par hasard ces gens là n'ont jamais une mort suite à une longue agonie (au hasard: Mitterand).
          http://www.admd.net/


          J'ai d'ailleurs toujours sur moi ma carte de donneur d'organe.
          Carte disponible chez tous les bons médecins (donc seulement 10% des toubibs, non je n'exagère pas).

          http://www.dondorganes.fr/

          Mais attention, cette carte ne sert pas autant qu'on pourrait le croire. En France tout le monde est donneur d'organe par défaut, sauf inscription au fichier de refus des dons. En réalité les médecins demandent toujours l'avis des proches si il y en a et la plupart refusent, même si on a une belle carte de donneur dans son portefeuille. La raison ? Ce n'est que mon avis: les morts susceptibles d'être prélevés sont relativement jeunes et en bonne santé. Donc mort suite à un accident de la route bien souvent. "Madame Michu souiplait, voyez votre fils, ce grand nigaud qui c'est planté comme un con en sortant de boîte... ben on aimerait bien lui faire des grandes coutures partout pour sauver des vies, ça vous tente ?" 'oh non vous savez, déjà qu'on se parlait plus, je ne vais pas lui faire cette offence".

          Qu'est ce qu'une carte de donneur ? Un simple morceau de papier fort sur lequel est écrit notre nom-prénom avec l'indication qu'on accepte le don (ou pas, pourquoi pas), et une signature. Un simple papier suffit donc, mais c'est moi durable qu'une jolie carte plastifiée. Dans mon portefeuil c'est un pauvre bristol qui a plus de 15 ans :-) Lorsque je me suis fait voler mes papier, c'était la seule chose contenant mon nom qui est restée, les policiers m'ont alors appelé... et c'est là que j'ai compris que je n'avais pas oublié mon portefeuil au boulot. Donc voyez, c'est utile pour vous ! Faites le !
          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Mais attention, cette carte ne sert pas autant qu'on pourrait le croire.

            Exact, j'ai oublié de préciser : parlez-en à votre famille.
            Je sais, "on ne parle pas de la mort, ça porte malheur" très catholique... Ben oui, mais ça peut aussi apporter la vie à beaucoup de monde.
            Je connais la position de ma famille proche, et ils connaissent la mienne. Je sais que certains ne sont pas d'accord avec moi, je respecterai leur décision (putain ça me fera mal de dire "non pas de prélèvement", mais je le ferait, par respect), et je sais qu'ils respecteront la mienne (avec autant de mal).
            Si on n'en parle pas, c'est plus dur de savoir ce que les gens pensaient une fois raides... Et par défaut les médecins ne prélèvent pas pour un tas de raisons légitimes.
          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

            Posté par . Évalué à 7.

            a ce propos j'avais vu un reportage ou le medecin doit demander a la famille
            l'accord pour 'depouiller' le corps de leurs fils fraichement décédé dans un accident de la route, et mis sous respiration artificielle

            et bien la facon dont il l'a demander, meme moi qui suis plutot pour j'aurais dit non.

            -heu, votre fils est décédé a 21H00, on peut prelever des organes ?

            demande bien sur a la mere, dans la chambre du fils sous respirateur artificiel. ce qui donne vraiment l'impression qu il est encore vivant.

            medecin, quand vous faites la demande faite le hors de la chambre du patient, et 5 min d'explication avant de demander le don d'organe ce n'est pas la mort.
          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

            Posté par . Évalué à -2.

            Je suis aussi pour que ceux qui refusent le don d'organe à leur mort (ceux qui refusent de servir de "médicament" donc) n'aient jamais le droit à recevoir un organe, idem pour ceux qui ne vont jamais donner leur sang (c'est donnant-donnant non?).
            les promesses n'engagent que ceux qui les croivent
            désolé mais tout ma vie je peux pretendre accepter de donner mes organes apres ma mort et refuser finalement
        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

          Posté par . Évalué à 6.

          "Pire, je suis aussi pour que ceux qui refusent le don d'organe à leur mort (ceux qui refusent de servir de "médicament" donc) n'aient jamais le droit à recevoir un organe, idem pour ceux qui ne vont jamais donner leur sang (c'est donnant-donnant non?)."

          Ton propos ne tient pas la route :
          * Le serment d'Hippocrate "impose" de soigner les gens sans tenir compte de ce qu'ils sont (même un pédophile-terroriste-téléchargeur-fou-multi-récidiviste doit être soigné) ;
          * La mort ayant lieu après la vie (si si, j'ai vérifié !!!), il va être difficile de refuser un don d'organe à quelqu'un, si ce dernier décide à la dernière minute que finalement il préfère être incinéré sans donner le moindre organe ;
          * Enfin, je tiens à te dire que je n'ai _jamais_ fait un don de sang et que je ne ferai sans doute _jamais_ de don d'organes ! La raison ? J'ai une maladie génétique déclarée depuis bientôt 9 ans, donc pendant ma minorité. Je ne peux pas donner de sang à cause des médicaments que je prends, et je ne peux sans doute pas donner d'organes (aucun de mes rhumatos n'a pu me confirmer l'info, mais dans le doute ils m'ont tous bien sûr interdit de l'envisager, par précaution).
          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

            Posté par . Évalué à 3.

            Le serment d'Hippocrate "impose" de soigner les gens sans tenir compte de ce qu'ils sont (même un pédophile-terroriste-téléchargeur-fou-multi-récidiviste doit être soigné) ;

            Juste pour information, le serment d'Hippocrate n'a aucune valeur légale et les médecins ne sont en rien obligé de le prononcer. C'est surtout une tradition/un rite de passage.

            Les médecins doivent respecter la loi et le code de déontologie des ordres des médecins.
            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

              Posté par . Évalué à 2.

              D'autant que le serment dit plus "ne pas nuire", "agir dans l'intérêt du malade", "se tenir au secret" que "soigner coûte que coûte"... il y a une certaine nuance que je vous laisse découvrir (je par le de celui l'Hippocrate)

              Et puis heureusement qu'il n'a aucune valeur, ce serment, car il interdit les avortements et les cystostomies et la chirurgie de la vessie...

              Au passage :
              en france et dans un certain nombre d'autres pays (il serait intéressent de savoir comment ça se passe en belgique ou en suisse par exemple) les médecins prêtent bien serment, mais sur un autre serment (un serment réactualisé) et depuis peu les kinés aussi, pour les autres : les sages-femmes utilisent le serment des médecins (si mes souvenirs sont bons), les pharmaciens encore un autre type (celui de Galien) et les infirmiers, eux, n'ont pas d'ordre, donc pas de serment, juste le décret qui définit leurs rôles (propre et prescrit).
              La valeur juridique de tels serments, est telle que si un praticien agit de manière contraire à ce dernier, il peut perdre la jouissance de son diplôme et, donc, être interdit d'exercer de manière définitive ou transitoire voire d'obtenir la jouissance d'un autre diplôme dépendant d'un autre ordre (un médecin radié aura du mal a pratiquer la pharmacie...)
          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            * Le serment d'Hippocrate "impose" de soigner les gens sans tenir compte de ce qu'ils sont (même un pédophile-terroriste-téléchargeur-fou-multi-récidiviste doit être soigné) ;

            Si tu savais ce que je pense du serment... Très pratique quand ça arrange les médecins (genre pour faire des tests sur la vielle qui voudraient mourir dignement avec ses proches plutôt qu'enferme dans une chambre d'hôpital), ils l'oublient aussi parfois...

            Et les dons n'existaient pas à l'époque, des fois il faut savoir mettre à jour des choses. Et pourquoi une personne qui refuse d'aider son voisin serait à égalité avec une personne qui accepte? Tu parles de généralités, mais moi je parle d'un truc où il y a un manque : pas assez de donneurs, tu dois prioriser. Ma conscience me dit de prioriser les donneurs. Ma conscience n'est Hippocrate (je ne suis pas médecin)

            * La mort ayant lieu après la vie (si si, j'ai vérifié !!!), il va être difficile de refuser un don d'organe à quelqu'un,

            Il y a d'autres dons que celui d'organe (cf moelle dont on parle)

            a raison ? J'ai une maladie génétique déclarée depuis bientôt 9 ans, donc pendant ma minorité.

            Tu fais d'un cas exceptionnel une généralité, trop facile.
            Bien évidement que ceux qui veulent mais ne peuvent pas n'ont pas à subir la conséquence de leur capacité!
            Parlons généralités tu veux? Le cas classique d'une personne qui peut, mais ne veut pas.
            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

              Posté par . Évalué à 6.

              Parlons généralités tu veux? Le cas classique d'une personne qui peut, mais ne veut pas.

              Peut être parce que la personne a peur.
              Ce qui est rarement quelque chose de rationnel.

              Personnellement, je ne cautionne pas vraiment la méthode consistant à jeter un quelqu'un à l'eau pour lui apprendre à nager.

              Forcer un traumatisme pour une vision donnée de la société, c'est un peu décalé.
              Même si c'est utile, la personne qui refuse est peut être utile pour autre chose, chose que des donneurs ne voudrait pas faire (par exemple : inspecteur des impôts (bin quoi?)).

              Plus simple et stable de construire une société laissant le même choix à chacun de la façon de se rendre utile aux autres (liberté, égalité, fraternité)

              Pour traiter, le problème du manque de dons, pour lutter contre les peurs, il faut travailler au niveau éducation et culturel (certaines régions ne sont pas en déficit pour les dons de sang et autres).
            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              "mourir dignement"... moi je ne sais pas trop ce que ca veut dire. Mourir "paisiblement", "sans acharnement médical", "entouré des siens", "sans douleur (ou soulagé au maximum de sa douleur)" ca oui, je pense que je vois.

              Mais "dignement", non, je vois pas. C'est souvent le terme employé par ceux qui militent pour l'euthanasie, et ca, moi personnellement, je ne trouve pas que ce soit une manière très digne de mourir. Note que je te reconnais le droit d'avoir une opinion différente. Et on est sur linuxfr, donc on est carrément HS...
              • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                Posté par . Évalué à 2.

                Ca veut dire exactement la meme chose pourtant...

                Dignement = sans une souffrance horrible et longue, sans l'humiliation d'etre devenu un objet et un poid, etc...
                • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Le problème, c'est le jugement de valeurs qui vient avec l'adverbe. C'est un peu comme dire "pro-Life" pour désigner les opposants de l'avortement, du simple fait que c'est formulé comme ça on sous entend que les autres sont "anti-Life".

                  De même, qui sont les partisans de la mort indigne ?
                  • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    De même, qui sont les partisans de la mort indigne ?

                    - Beaucoup de médecins (qui veulent "sauver la vie" jusqu'au dernier souffle, chaque seconde de "vie", si on peut appeler ça de la vie quand on ne peut plus bouger que les yeux ou un cancer par exemple, est une victoire)
                    - Des religieux ("tu n'as pas le droit de se suicider, même si tu souffres le martyr", bien entendu eux ne souffrent pas c'est plus facile)
                    - Des intellectuels "bien pensants" (pareil, ils ne souffrent pas, c'est donc facile de dire de ne pas le faire)
                    - De manière générale, les français (qui ne font pas pression sur leurs représentants pour que les gens puissent demander à un ami de l'aider, car la loi actuelle condamne cet ami comme si c'était un méchant meurtrier)

                    La liste est donc très longue...
                    • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      C'était une question rhétorique qui attendait comme réponse "personne".

                      Les gens que tu cites ne sont pas des partisans de la "mort indigne", ce sont des gens qui sont contre l'euthanasie. Quelqu'un qui a peur de mourir et qui veut durer le plus longtemps possible n'a pas envie de mourir indignement. Les religieux qui pensent que le suicide est immoral ne souhaitent pas non plus que les gens aient une mort indigne.

                      Comme le monsieur à l'origine de la remarque, l'adverbe me dérange, parce qu'il émet un jugement de valeur sur les gens qui font un autre choix. Dans le débat sur l'avortement, je refuse de dire "pro-life" parce que l'appellation condamne les opposants à être des "anti-life", et dans le débat sur l'euthanasie c'est pareil.

                      Et concernant ma position personnelle, je suis pour que les gens aient le choix, mais je suis contre le fait qu'on considère que ceux qui font le choix de ne pas mourir optent pour une mort indigne.
                      • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Les gens que tu cites ne sont pas des partisans de la "mort indigne",

                        Quand on est contre quelque chose, il faut assumer les conséquences de ce quelque chose interdit... Et donc les gens contre l'euthanasie sont pour que les gens souffre à la fin de leur vie, par effet ricochet. Faut assumer.

                        Comme le monsieur à l'origine de la remarque, l'adverbe me dérange,

                        Il est vrai que moi aussi il me dérange. J'utiliserai personnellement l'expression suivante : "le droit des gens de faire ce qu'ils souhaitent sans que ça dérange personne" (car les anti-Euthanasie ont la manie de vouloir décider à la place des autres... Qu'ils sont contre pour eux-même ne me dérange absolument pas, qu'ils se mêle de la vie des autres me dérange.)

                        Dans le débat sur l'avortement, je refuse de dire "pro-life" parce que l'appellation condamne les opposants à être des "anti-life",

                        On est d'accord. Les "pro-life" essayent de se mettre un beau verni alors qu'ils juste faire une chose : imposer leur point de vue aux autre.

                        Et concernant ma position personnelle, je suis pour que les gens aient le choix, mais je suis contre le fait qu'on considère que ceux qui font le choix de ne pas mourir optent pour une mort indigne.

                        Euh... La n'est pas la question. Il n'est pas question de ton choix (tu fais ce que tu veux). Le problème est que les gens veulent décider à ta place de ce qui est bon pour toi. Autoriser l'euthanasie n'est pas t'obliger à le faire, tu as le choix. Le problème actuel est qu'il n'y a pas le choix : tu dois mourir dans la souffrance, les autres ont décidé ainsi. Le problème est l'absence de choix, pas autre chose (ou si, c'est autre chose : la sale manie des gens de vouloir décider à ta place alors que ça les dérange absolument pas, un grand classique).
                        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Il n'est pas question de ton choix

                          Ben si, aussi. Si on décide que l'euthanasie est la mort digne, ça sous-entend que l'autre option est indigne. Du coup, le choix naturel devient l'euthanasie, et les autres sont des espèces de parasites qui pompent des ressources à la sécu parce qu'ils ont peur de mourir. Je caricature un peu, mais c'est à ça qu'on risque d'arriver si on décide quel est le bon choix.

                          Sinon sur le fond je pense qu'on est d'accord, le choix c'est mieux. Pour moi le seul débat intéressant concernant l'euthanasie, ce n'est pas de savoir si on doit l'autoriser, mais surtout dans quels cas on peut dire que quelqu'un a choisi, ou bien qu'on a choisi à sa place. Et là, c'est vaste comme sujet.
                          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Si on décide que l'euthanasie est la mort digne, ça sous-entend que l'autre option est indigne.

                            Ouh la... Je pense que tu imagines plein de chose.
                            Il ne me semble pas qu'il y ai la moindre personne sous-entendant que l'autre option ne va pas.
                            Seulement des gens qui le souhaitent qui ne peuvent pas, rien sur ceux qui ne le souhaitent pas. Je n'ai aucune envie de me suicider, mais je n'accepte pas que d'autres puissent décider de mon futur choix à ma place, c'est tout. Avoir le choix. Dans un sens ou dans l'autre. Si je n'avais pas la possibilité de vivre autant que je veux, je râlerait aussi. Le choix,qu'on fait, et pas que les autres font, c'est ça l'important. Et que beaucoup ont du mal à accepter de ne pas se mêler des affaires des autres (euthanasie, mariage homo, allocations dépendants de ton statut marital etc...)

                            mais surtout dans quels cas on peut dire que quelqu'un a choisi, ou bien qu'on a choisi à sa place. Et là, c'est vaste comme sujet.

                            C'est un très gros problème, effectivement (genre les héritiers qui souhaitent qu'elle claque la vieille, l'héritage attend... Mais bon, ça, c'est aussi une responsabilité des gens qui ne prévoient pas leur héritage avant en transmettant la majorité de leur patrimoine avant de ne plus pouvoir faire quelque chose... Mais c'est un autre débat :) ). Mais sans débat sur ce qu'on a le droit ou pas afin d'en faire une loi, ben les gens font comme ils peuvent, sans contrôle. C'est encore pire.
                        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Dans le débat sur l'avortement, je refuse de dire "pro-life" parce que l'appellation condamne les opposants à être des "anti-life"

                          On est d'accord. Les "pro-life" essayent de se mettre un beau verni alors qu'ils juste faire une chose : imposer leur point de vue aux autre.

                          Je crois que vous vous trompez de débat. Le sujet de l'avortement volontaire est de toute évidence le lieu de l'opposition entre deux forces : la vie du bébé et le choix de la mère. Les deux se défendent, et il faut bien en considérer un comme supérieur à l'autre : c'est là toute la différence entre pro-choix et pro-vie.

                          Par ailleurs, il me semble que ces deux conceptions, pro-choix et pro-vie, ne se limitent pas à la critique de la conception opposée. Je veux dire par là que les pro-choix ne sont pas seulement des anti-vie, puisqu'ils prônent le choix, et que les pro-vie ne sont pas seulement des anti-choix, puisqu'ils défendent également des solutions comme des foyers d'accueil. Un peu comme le cyclistes, qui ne sont pas des anti-automobilistes, quoi.

                          Quant à vouloir « imposer » son choix au autres, c'est une façon brutale de le dire, mais c'est le fait de toute organisation promouvant un but. Pas forcément imposer par la force, mais vouloir qu'il soit mis en place. Ensuite, vouloir l'imposer par la force, c'est effectivement un problème, mais ça me semble une minorité que l'on ne devrait pas généraliser.
                          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Ah, j'ajoute que le fait de considérer la vie du bébé comme plus ou moins importante que le choix de la mère vient surtout d'une incertitude sur l'humanité du bébé en question, autant que je sache.

                            C'est à dire que l'on ne sait pas si le bébé à naître est déjà humain ou non. Quand on le considère comme humain, on a une excellente raison de placer sa vie au-dessus du choix de sa mère. Quand on le considère comme pas encore humain, on n'a aucune raison de ne pas favoriser le choix de la mère.

                            Considérant ceci, le terme « pro-vie » n'a de sens que dans une conception pro-vie, justement. Il serait donc insensé de qualifier d'« anti-vie » des gens qui considèrent que le bébé à naître (avant un certain nombre de semaines, etc.) n'a pas commencé sa vie humaine. Ce terme, extrêmement réduceur, n'aurait de sens que dans une conception « pro-vie » sûre d'elle-même, or on n'a justement aucun moyen d'être sûr, sinon il n'y aurait plus de problème. En revanche, le terme « anti-choix » a du sens, mais est également extrêmement réducteur.

                            Un peu comme si on qualifiait le MoDem d'anti-{UMP|parti socialiste}. C'est exact, mais réducteur.
                            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                              Posté par . Évalué à 2.

                              C'est à dire que l'on ne sait pas si le bébé à naître est déjà humain ou non.

                              Plus précisément, les pro-choix refusent d'appeler "bébé" le foetus en développement jusqu'à un certain stade. Pour autant que je sache, tous les pro-choix reconnaissent que passé un certain stade le foetus devient un être humain, qui a les mêmes droits qu'un autre.

                              le terme « pro-vie » n'a de sens que dans une conception pro-vie, justement. Il serait donc insensé de qualifier d'« anti-vie » des gens [...]

                              Je ne crois pas du tout que le choix du terme "pro-vie" soit anodin. Tous les groupes politiques ont tendance à se choisir un nom à consonnance positive, avec laquelle tout le monde est d'accord. La vie, c'est cool, qui oserait dire qu'il n'est pas pro-vie ? Je suis pour la vie, moi.

                              Choisir des appellations de ce genre, c'est une tentative de biaiser le débat. On ne parle plus de l'avortement, on parle de la vie. Du coup, si on est pro-choix, on est en faveur du choix entre quoi et quoi ? Entre tuer ou laisser vivre un être humain ?

                              Ce n'est pas ça du tout. Comme tu le dis, le débat n'est pas entre tuer et laisser vivre un humain, le débat est sur l'humanité du foetus. Si on déplace le débat, alors la conclusion devient évidente.
                              • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                J'étais en train de me dire que le terme « pro-vie » n'avait de sens que dans une conception pro-vie, mais je viens de me rendre compte qu'en fait, pas forcément. L'enfant à naître, le fœtus, quel que soit le nom qu'on lui donne, est bien vivant dès sa conception. Le problème n'est pas de savoir s'il est vivant, mais s'il est humain !

                                Donc voilà, même dans une conception pro-choix, cet terme a un sens, faible, mais pas inexistant.

                                Quant à être une tentative de biaiser le débat, je ne crois pas. Lorsqu'on doit prendre une décision à partir d'éléments incertains, je pense qu'il faut peser toutes les possibilités. Dans ce cas particulier, une de ces possibilités introduit un argument très fort, il s'agit seulement de le reprendre. Après, dans le doute, il faut bien prendre une décision, de toute façon.
          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Je ne peux pas donner de sang à cause des médicaments que je prends

            Encore, on peut considérer que c'est une raison valable. Ne pas prendre le sang ou les organes d'une personne qui a déjà un problème, bon, ça peut passer (encore que je ne connais pas ton problème, si ça se trouve c'est ridicule dans ton cas, passons). Mais il y a pire: les homosexuels, pas de don de sang car le risque est trop élevés. Bon, ok, je m'incline, c'est statistique. Idem pour moi, j'ai des partenaires multiples (c'est du propre). Ca fait tout drôle quand on vous dit ça. Un peu genre "t'es un gros vicieux, les mourrants n'ont pas besoin de toi". Ca m'a gueri tout de suite :-) Je ne suis jamais retourné dans ces baraques à frites.

            Imaginons:
            cas 1: un vilain homosexuel est en couple depuis 9 ans avec son pote. Ils sont fidèles (qu'ils disent !), ils s'aiment et ont eu beaucoup d'enf... ah non pardon. Comme ils sont sympas, généreux, citoyen et tout et tout, ils vont voir la camionette blanche avec le logo rouge "don du sang". Ils remplissent le questionnaire et... désolé, on ne prends pas.
            Bon, déçus, ils se sentent même un peu agressés par ce refus mais ce n'est pas la mort. Pas pour eux du moins.

            cas 2: le gentil Nicolas et ses potes sympas, baiseurs du samedi soir, se sont sauté 4 donzelles pas spécialement consentantes dans le mois. Filles bourrées avec l'aide des copains, emennées dans leur piaule et prises dans tous les sens par les joyeux drilles. Ah ah, joie, alégresse, serpentins et cotillons. Mais pas de capotes, ils sont alergiques (ben tient). Pour rigoler encore plus, ils se bourrent la gueule au moins 3 fois par semaine, ils fument autre chose que du tabac, et c'est tout faut pas exagérer non plus.
            Comme ils sont sympas, généreux, citoyen et tout et tout ont envie de foutre le bordel, ils vont voir la camionette blanche avec le logo rouge "don du sang". Ils remplissent le questionnaire et ils passent directement à la prise de sang. Ben oui, ils bien marqué qu'ils ont une vie sage et rangée, pas fous.

            Dans le second cas, le lot de sang sera vérifié. Eventuellement poubellisé mais probablement pas, et il servira à aider une ou plusieurs personnes après chauffage, séparation des composants et tout le toutim. Et tout ce passera bien. Ou pas.

            Dans le premier cas, le lot de sang n'existe pas. Il ne sera donc jamais vérifié, ni traité, ni injecté à qui que ce soit.
            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

              Posté par . Évalué à 4.

              Au Québec, les gens ayant vécu plus de 3 mois en France (en fait, c'est même dans à peu près tous les pays d'Europe) entre 1980 et 1996 ne peuvent pas donner leur sang, cause maladie de la vache folle. Ce qui me surprend quand même un peu.
              • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                Posté par . Évalué à 2.

                Il y a presque la même chose en France, mais uniquement pour l'Angleterre et pendant un an :

                Il existe des comportements ou des situations à risque incompatibles avec le Don de sang : . Le séjour cumulé d'au moins 1 an en Angleterre entre 1980 et 1996 (...)
                cf. http://www.dondusang.com/condition.htm
                • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  En fait, pour la France, c'est 3 mois, pour la plupart des pays européens, c'est 6 mois, et pour le Royaume-Uni c'est 1 mois de présence cumulative qui interdit le don au Québec.
                  Principe de précaution, je suppose.
            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

              Posté par . Évalué à 5.

              Tout a fait.

              C'est totalement injuste, absolument cynique, et en plus un gentil motif d'intégration sociale quand le don se fait au Lycée, et que la moitié de ta classe te demande pourquoi les gentilles infirmière t'ont refusé, et que l'autre moitié te pense totalement égoïste parce que tu n'as pas de pansement au bras.

              Bref, un vrai bonheur. Et je suis parfaitement heureux de pouvoir quand même recevoir du sang de temps à autre (je suis hémophile) même si du coup je n'en donne pas...

              Enfin, question de point de vue !
            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Le vrai problème avec ce raisonnement, c'est que les tests ne sont pas du tout infaillibles : en cas de contamination récente ou par un agent patogène non testé il est tout à fait possible de transmetre des cochonneries au receveur malgré toute l'attention qu'apportent les centres de prélèvements (souvent ils congèles les produits et les conserves au moins jusqu'au don suivant afin de disposer d'une « contre analyse » plus fiable).

              Il n'est donc pas totalement incensé de chercher à faire des prélèvements sur les populations présentant le moins de risques. Cela a forcément un impact sur la sécurité globale du système. Même si les classifications sont inélucatblement très arbitraires et si in fine la sécurité du système repose en partie sur la confiance que l'on peut accorder aux donneurs.
              • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je suis bien d'accord avec toi: statistiquement, les populations à risques sont... à risques. Soit. Mais sur le terrain, ce qui différencie un type à risque d'un autre, c'est seulement les cases qu'ils a coché ou pas.
                - êtes vous porteur d'une maladie génétique qui altère la qualité de votre sang de manière indétectable ? ... je coche non
                - avez-vous des rapports sexuels non protégés avec de multiples partenaires porteur du virus du sida ? ... je coche non
                - êtes vous un gros sale qui pue dont le sang est raide pourri ? ... je coche non
                Allez hop mon brave monsieur, donnez votre sang. Mais qui prouve que j'ai répondu la vérité ?
                • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Du calme... Les gens n'ont rien à gagner à mentir.
                  Je ne pense donc pas qu'il y ai beaucoup de chieurs qui mentent sur le formulaire. Il y en a peut-être, mais quantité minime, et les tests sont quand même faits. Cette hypothèse de document mal rempli ne tient pas la route pour un cas général.
                  • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Oui, ce n'est pas comme le formulaire d'immigration aux États-Unis :
                    - Vous droguez-vous ? Non.
                    - Êtes-vous un terroriste ? Non.
                    - Êtes-vous un violeur ? Non.
                    Etc. Franchement qui irait cocher oui ?
                    • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                      Posté par . Évalué à 6.

                      C'est pour te prendre en flagrant délit de mensonge. Mentir sur le fait que tu étais un terroriste est plus grave que d'être un terroriste aux US :)
                • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Le problème c'est que tu peux pas faire le panel d'analyse à tous les échantillons de sang récoltés, trop cher, ni faire suivre les donneurs 24/24 par des détectives privés.


                  Donc du coup, oui, on a un système hypocrites ou les politiques se protègent exagérément contre la vache folle parce qu'on en a parlé à la télé et qu'il y a eu un scandale, et ou d'autres risques probablement plus important sont sous estimés.

                  Mais quoi ? de toute façon on en a besoin de ce sang, souvent dans des cas ou c'est ça ou la mort du patient ... Dans ce cas le risque est probablement statistiquement acceptable et les bienfaits surpassent les inconvénients. Tout n'est pas hygiéniquement parfait en ce bas monde.
        • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          je suis aussi pour que ceux qui refusent le don d'organe à leur mort [...] n'aient jamais le droit à recevoir un organe, idem pour ceux qui ne vont jamais donner leur sang (c'est donnant-donnant non?).

          Hm je ne suis pas tout à fait d'accord.

          Je suis donneur d'organes (j'ai ma carte, j'ai fait savoir à plusieurs reprises à tous les membres de ma famille au premier degré que je suis très favorable au don de mes organes), de moelle osseuse et donneur régulier de sang (je donne, du plasma en général, toutes les 4 semaines à tous les 2 mois, hors périodes d'indisponibilités (piercing, changement de partenaire etc.)).

          Et pourtant je ne souhaite pas priver quelqu'un d'un don. Il y a plusieurs raisons à ça :
          * Contrairement à la comparaison avec la différence entre GPL et BSD plus bas (comparaison que je trouve très pertinente par ailleurs) et même en étant plutôt pro-GPL[1], je ne vois aucun problème à donner (sang, organes, moelle osseuse) sans rien demander en retour. Contrairement à la comparaison GPL/BSD, ton "don" ne profite pas à des personnes dont le but à atteindre est à l'opposé du tien[1] (Donner du code à un projet proprio leur permettra d'avoir tous les avantages de ton code, dont d'être plus intéressant et de rendre ton travail moins intéressant, du coup tu as moins de contributeurs/utilisateurs potentiels). Or en donnant du sang ou des organes, tu ne te tire pas une balle dans le pied.
          * Il s'agit ici de la santé ou de la vie de personnes. Autant je conçois qu'on ne veuille pas que quelqu'un profite de son bout de code, autant laisser quelqu'un malade ou mourir juste parce qu'il a fait des mauvais choix, ça ne me parait pas très raisonnable. De la même manière je suis contre la peine de mort, même contre les meurtriers. Parce je pense qu'il ne faut pas attendre les autres pour bien faire, sans quoi personne ne fait jamais rien de bien et l'humanité ne progresse pas.
          * Ce n'est pas donné (sans jeux de mots) à tout le monde de donner. Certains ne peuvent pas même s'ils le veulent (les personnes atteintes de maladies transmissibles par le sang, les personnes ayant séjourné une année au moins dans les Iles Britanniques dans les années 80-90, les personnes en dessous de 50Kg ou les personnes en sur-poids important, personne greffées, etc.). Je ne vois aucune raison de les exclure des personnes pouvant recevoir. Par ailleurs d'autres personnes ont d'autres motifs d'empêchement. Ça peut aller de la peur de l'aiguille, à la bêtise profonde (témoin de Jéhovah), ou encore avoir les veines trop petites[2] peut être un sacré frein. D'autres ont tout simplement choisi de ne pas le faire en leur âme et conscience ou par manque d'information ou parce qu'ils ne se sont jamais posé la question. J'en connais dans mon entourage. Je connais un libriste qui est totalement opposé au don de sang et à tout ce qui touche à son corps (mais qui fait du code libre et même si je ne trouve pas ça très cohérent je le respecte), ma soeur ne donne pas (je ne sais pas pourquoi), mon cousin non plus (Voyage prolongé en Écosse), ainsi que tout un tas de personnes que je connais. Ça me ferait chier qu'ils ne puissent pas bénéficier de dons juste parce qu'ils ne sont pas donneurs. Parce que dans notre monde de donneurs on serait tous auto protégés en s'échangeant nos dons les uns les autres, mais ça n'amoindrirait pas ma peine d'avoir perdu un être cher.
          * Une caractéristique essentielle du don est l'anonymat. Les dons sont anonymes et gratuits. On ne perçoit pas de rémunération de quelque nature que ce soit pour un don, et on ne peux pas savoir à qui on a donné ou qui nous a donné quelque chose. Et c'est très bien comme ça. Ça permet d'éviter le trafic d'organes, les détournements, les chantages ou les marchés macabres. Ça permet également de respecter le principe de l'égalité des chances, qui fait que celui qui a le plus besoin d'un organe devrait l'obtenir et non pas celui qui a le plus gros portefeuille.

          [1] Ceci ne représente que mon point de vue de GPLeu, inutile de me faire une tirade pour m'expliquer les bienfaits de la BSD modifiée et pourquoi c'est mieux parce que :
          * Ce n'est pas le sujet, cherchait juste à dire pourquoi la comparaison ne s'applique pas, et non pas pourquoi GPL>BSD ou le contraire.
          * J'ai déjà lu des tonnes d'argumentation pour ou contre chacune des licences et je sais quelle licence je préfère et pourquoi.
          * De toutes façons on est dans le même camp. Pro-GPL ou pro-BSD ou de manière moins restrictive pro licences copyleft ou non), nous avons le même but, seul le moyen d'y arriver diffère.

          [2] Pour avoir moi même des veines pas très grandes, je sais que ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Mes dons sont assez variable. Parfois, ça se passe sans problèmes, mais en général, ça dure quand même 25 à 50% plus longtemps que d'autres personnes commençant un don en même temps ou après moi. Une fois, l'infirmière a eu beaucoup de mal à trouver ma veine, elle s'y est prise à plusieurs fois, on a finalement pu commencer le don... mais pas pour longtemps. Après trois ou quatre fois que le sang s'arrêtait de couler, elle s'est résigné à changer de bras, découvrant le massacre (comme ça ne coulait pas j'ai du appuyer trop fort sur la veine, ce qui aurait pas arrangé l'aiguille qui a déjà été planté et déplacée plusieurs fois, massacrant ma veine), du coup j'étais bon pour mettre de la pommade pendant une semaine.
          Bon je vous rassure quand même c'était exceptionnel, ça ne m'est arrivé en tout et pour tout une seule et unique fois sur tous les dons que j'ai pu faire au long de ma vie, le reste du temps ça se passe bien (même avec un débit plus lent que la normale).
          Tout ça pour dire que si je me force à donner régulièrement, je ne me permettrai pas de reprocher à quelqu'un de ne pas le faire.
          • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

            Posté par . Évalué à 1.

            Ce qui est marrant, c'est que à titre perso, le :
            Il s'agit ici de la santé ou de la vie de personnes[...] ne progresse pas. me fait considerer que le don devrait être obligatoire et sans aucune échapatoire autre que médicale. On ne demande pas aux gens s'ils sont d'accord pour payer leurs impôts.
            • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              T'es encore plus radical que moi toi!
              J'en resterai personnellement à "tu as le choix, mais assume le", mais l'option "obligatoire" se défend aussi :).
    • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Sur le sujet "Reproduction interdite" de Jean-Michel Truong (Orban, 1988). Très bon roman par ailleurs.
    • [^] # Re: Chasse aux immunisés?

      Posté par . Évalué à 2.

      Doucement la science dispose d'autres moyen que le clonage humain pour faire des sérologies. Heureusement d'ailleurs. On élève pas des humains immunisés contre la rage pour avoir le sérum qui permet d'en soigner d'autres. Il existe les cultures cellulaires pour ça.

      Cette étude en soi est déjà une grande avancée. Elle prouve le caractère transmissible de l'immunité. C'est à dire qu'on dispose de la moelle d'une personne immunisée et que ce facteur immunité peut être prélevée, stocké et transmis. Cela laisse à penser que cette personne dispose donc d'anticorps et/ou lymphocytes capables contre le VIH. Donc on a deux perspectives dans ce cas :
      - isolation des facteurs qui permettent l'immunité : mutation des Lymphocytes T4 qui empêche l'entrée du virus ou sa reproduction; ou un anticorps spécifiques du VIH. Cela entrainerait une meilleur compréhension des mécanismes d'infections et ouvrirait des portes pour la production d'un vaccin.
      - possibilité de produire du sérum via des cultures cellulaires qui seront des clones mais pas des clones humains ;-). Mais un sérum reste curatif et non préventif.
  • # questions

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Déjà comment savoir que quelqu'un est immunisé ? On connait ce phénomène depuis un bail, il a même été constaté chez certaines espèces de singes et même chez certains animaux comme le guépard.
    Mais pourrait on généraliser un test au niveau humain tout comme le test de dépistage classique existe ?
    Ce phénomène étant connu depuis longtemps, pourquoi celui ci n'a t il encore jamais été étudié ainsi par le passé ?
    • [^] # Re: questions

      Posté par . Évalué à 3.

      Déjà comment savoir que quelqu'un est immunisé ?

      on fait un test :)

      Plus sérieusement, j'imagine qu'il doit y avoir plusieurs méthodes, mettre en présence le virus et des cellules et quantifier la charge virale au cours du temps (un peu comme une hémoculture) repérer la présence de marqueurs ou d'anticorps, voire tester la présence d'un gène ou groupe de gènes particulier (si la moelle osseuse a permis de mettre en place une défense immunitaire, il y a fort à parier que le fait d'être immunisé est génétique)

      Mais pourrait on généraliser un test au niveau humain tout comme le test de dépistage classique existe ?

      Probablement, si on souhaite trouver des individus immunisés... on va être presque obligé ! Le frein va principalement être le coût je pense

      Ce phénomène étant connu depuis longtemps, pourquoi celui ci n'a t il encore jamais été étudié ainsi par le passé ?

      Parce que les chances de trouver deux personnes compatible est déjà très mince, que la chance de trouver un sujet immunisé aussi (d'autant qu'on ne les dépiste pas systématiquement), donc un donneur, compatible avec un porteur du virus, qui soit immunisé : t'imagine même pas...
    • [^] # Re: questions

      Posté par . Évalué à 4.

      >>Déjà comment savoir que quelqu'un est immunisé ? On connait ce phénomène depuis un bail, il a même été constaté chez certaines espèces de singes et même chez certains animaux comme le guépard.
      C’est expliqué dans l’article source. C’est un gène qui se manifeste (ou non), qui fait que la molécule responsable de l’entrée du VIH dans les cellules (CCR5, cf infographie) n’est pas présente. Donc pas de point d’entrée dans la cellule pour le VIH, pas de moyen de propagation.
      J’imagine qu’une analyse ADN permettrait de détecter la présence de l’allèle qui rends immune.


      >>Ce phénomène étant connu depuis longtemps, pourquoi celui ci n'a t il encore jamais été étudié ainsi par le passé ?
      Il a été étudié un médicament est même sorti sur ce principe:
      A new AIDS drug, Selzentry, made by Pfizer Inc., doesn't attack HIV itself but works by blocking CCR5. (citation de l’article source)


      À propos de la première question, je crois d’ailleurs que le très controversé 23andme (analyse d’ADN génétique pour le grand public) permet de savoir si on a la mutation affectant le CCR5:
      http://spittoon.23andme.com/2008/07/11/meet-the-23andme-team(...)
    • [^] # Re: questions

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      On a d'abord découvert que certaines personnes était immunisé en asie au début. Certain chercheur on remarqué ce certain prostitué Taiwannaise n'était pas atteinte du VIH alors qu'elles auraient dûent l'être.
      Après des tests, ils ont vus que ces personnes étaient immunisé. Ensuite, comment on peut vérifier ceux qui le sont sans inoculer le virus ??? Bah, je sais pas... Je suis pas virologue.
      • [^] # Re: questions

        Posté par . Évalué à 3.

        il faut avoir enormement de relation sexuelle avec des partenaire differents. je fais moi meme parti d'une etude et le labo me fourni 10 femme par jour qui ne pose pas de question.

        c'est assez sympa mais c'est tres fatiguant
        • [^] # Re: questions

          Posté par . Évalué à 4.

          J'esperes pour toi que l'etude ne concerne pas le risque de transmission du VIH en relation avec l'obesite...
  • # victoire... hum...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Mouais, j'appelle pas ca une victoire...
    Grosso modo, on a remplace une piece defaillante par une fonctionnelle mais on a toujours pas vraiment de solution pour reparer la panne.
    Sans compter que trouver un donneur compatible est deja super complique et si en plus, faut en trouver un qui est immunise pour esperer guerir, c'est mission impossible.

    C'est bien et ca montre que la science avance mais c'est pas une nouvelle geniale pour moi. Ca montre surtout qu'on maitrise bien les greffes...
    • [^] # Re: victoire... hum...

      Posté par . Évalué à 1.

      Mouais, si on suivait ton raisonnement, on devrait ne rien rechercher ... comme ca on sera sûr de bien .. rien trouver ...
      • [^] # Re: victoire... hum...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je n'ai pas dit ca et je ne pense pas avoir laisser entendre un truc pareil non plus.
        C'est juste ca ma parait plus etre une solution de contournement d'un probleme plutot qu'une reelle solution. Et c'est d'autant plus une impasse quand on voit la probabilite d'etre soigne par cette methode...
        Pour moi, c'est surtout une preuve de "faisabilite".
        Je suis persuade que ca a apporte beaucoup de choses dans la comprehension de l'immunite mais de la a imaginer que ca pourrait devenir une solution me parait fortement exagere.

        Quoiqu'il en soit, le mec qui a beneficie de cette greffe doit etre sacrement content.
        • [^] # Re: victoire... hum...

          Posté par . Évalué à 5.

          Il ne faut pas être défaitiste comme cela.
          La recherche scientifique, c'est en général l'accumulation d'une multitude de découvertes epsilonesques. Un jour on dira « Ça y est, guérir le SIDA, c'est fait. ». Mais le gars qui aura trouvé le premier remède digne de ce nom n'aura fait qu'un dernier petit pas en avant, alors qu'il était perché sur les épaules d'un géant (euh, casse-gueule, la métaphore).
          (En passant, c'est un argument de plus pour le logiciel libre ;-) )
    • [^] # Re: victoire... hum...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      on a remplace une piece defaillante par une fonctionnelle mais on a toujours pas vraiment de solution pour reparer la panne.

      D'après l'article, il n'a plus de trace de virus dans le sang, ce qui pourrait signifier qu'il n'est plus porteur du virus.
      Je mets au conditionnel car il semble que certaines personnes porteuses et médicamentées soient toujours porteuses du virus, mais qu'il n'est plus détectable en raison de sa rareté.

      A l'inverse, une connaissance de ma famille était toute étonnée d'apprendre qu'elle est séropositive (donc détection du virus) sans jamais en avoir eu le moindre symptome. Sa séropositivité serait (conditionnel toujours) dûe à sa période piquouses-dans-les-bras jusqu'à l'âge de 25 ans. Il a été diagnostiqué séropositif vers 35 ans, après avoir eu 2 enfants. Femme et enfants non séropositifs.
      • [^] # Re: victoire... hum...

        Posté par . Évalué à 6.

        La séropositivité ne démontre pas une infection par le VIH. Cela démontre juste la présence de certains anti-corps/anti-gène/protéine dans l'organisme que l'on retrouve généralement lors d'une infection par le VIH. Ces éléments peuvent aussi être présent dans d'autres cas, ainsi pour être sûr d'une infection il faut isoler le virus.

        Pour déclarer une séropositivité, généralement on se contente de multiplier les tests (réactifs sur différents aspects comme ELISA, et Western Blot). Si à chaque fois il y a une séropositivé, vient alors l'estimation de la charge virale dans le sang (avec celui des CD4) pour définir un traitement efficace. Là, on est vraiment sûr de l'infection.

        Concernant ta connaissance de famille, il faudrait s'assurer qu'il est bien contaminé par le VIH. Car en 10 ans de vie conjugale, ne pas avoir contaminé sa femme, c'est étrange...

        Concernant la non présence de virions dans le sang (charge virale indétectable), cela n'est pas une preuve que le VIH n'est plus présent dans l'organisme. Lors d'un traitement efficace, on arrive à faire baisser la charge virale jusqu'à la rendre indétectable. Mais lorsque l'on cherche bien (comme dans certains ganglions), le VIH est toujours présent.

        Maintenant, il faudrait que je lise l'article à tête reposer pour me faire une idée plus claire de la chose.
      • [^] # Re: victoire... hum...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Oui tu peux encore porté le virus sans qu'il soit encore détectable si tu suis la thérapie qui existe aujourd'hui. Cette thérapie ne te débarrasse pas réellement du virus et te contraint à suivre le traitement toute ta vie. En effet avec le traitement, l'activité nocive du VIH qui détruit tes défenses immunitaires est étouffé. Mais le génome du virus reste présent dans certaines cellules dites "sanctuaires" et si tu arrêtes le traitement, il recommence à coloniser et dégrader ton système immunitaire.

        Ici le patient ne prends plus de traitement contre le sida depuis plus de 600 jours et aucune trace de présence du virus n'a jusque là pu être détecté. Donc, on peu bien entendu garder la prudence du conditionnel, mais selon toute probabilité son organisme c'est effectivement débarrassé du virus.

        Si tu comprends l'anglais, l'article que je cite explique tout cela bien mieux que moi, son rédacteur étant certainement bien plus compétent sur le sujet que je ne le suis. Personnellement mon niveau sur le sujet c'est celui d'un BAC S, pas option bio, un bon moment après avoir arrêté toute étude de la discipline. Bref ça vole pas haut. ^^

        Je t'aurais bien donné un lien vers un article en français, mais je n'en ai pas vu passer.
        • [^] # Re: victoire... hum...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Sauf si la greffe agis comme le traitement dont tu parle... Patrimoine du virus présent mais étouffé, non?
          • [^] # Re: victoire... hum...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Peut être, je ne sais vraiment pas, ça dépense mes connaissances sur le sujet. Je suppose que non étant donné l'article mais il faudrait l'explication de quelqu'un qui s'y connais mieux que moi.
    • [^] # Re: victoire... hum...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Relis mon article, tu verras que je ne parle pas de victoire totale ou que sais-je, mais je présente cela comme une nouvelle encourageante. Je ne dis nul part que c'est la solution qui va tout résoudre en 2 temps 3 mouvements, mais cela prouve déjà la faisabilité de la chose, et je pense que cela peut être une grande source d'espoir pour les millions de personnes infectées.

      Alors non, ce n'est pas la fin du sida, mais on a le droit de se focaliser un peu sur les bonnes nouvelles de temps en temps, même quand elles ne sont la réponse définitive à un des grands maux de l'humanité.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.