Journal Ubiquitous computing

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
2
9
déc.
2009
Cher journal,

Pour ma première contribution, je viens te demander un petit coup de main.
En effet, j'aurai besoin de l'aide de vous tous passionné d'informatique et de linux.

Voila la situation:
Je suis étudiant en informatique logicielle en 3ème et dernière année (bachelor) dans une école d'ingénieur.

Je dois réaliser un travail de diplôme afin de valider mes 3 ans d'étude. Travail que je vais commencer tantôt.

J'ai déjà choisi le sujet "principal" de ce travail, mais je dois maintenant spécifier un cadre de travail plus précis.

Et c'est ici que toi, cher journal, tu rentres en jeu.

En effet, connaissant la vivacité d'esprit des lecteurs/contributeurs de LinuxFR (toujours flatter ces lecteurs ;)) et connaissant leur passion pour tout ce qui touche à linux et à l'informatique je me permet de vous demander votre aide (je précise que ce n'est par fainéantise, mais quitte à faire un travail déjà fort intéressant, autant en faire profiter le monde du libre si une idée qui pourrait intéressé plusieurs personnes (entreprises comprises) est proposée).

Donc, pour en venir au vif du sujet, voici le thème de mon travail de diplôme:
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
AI embedded

Une nouvelle ère informatique arrive après l'ère du mainframe et du PC, avec plein de nouveaux défis. Dans ce nouveau cadre, l'informatique ubiquitaire vise le développement de solutions à l'aide des dispositifs interagissent entre eux sans action particulière de l'utilisateur. Pour atteindre une telle pro-activité, ces dispositifs doivent être dotés d'une certaine capacité d'intelligence et d'adaptation. Ce projet à comme objectif l'intégration de techniques d'intelligence artificielle bio-inspirée, telles que, des réseaux de neurones artificiels, dans un système embarquée, pour réaliser la détection de nouveaté (novelty detection) dans un signal de son environnement.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comme vous pouvez le constater, ce sujet touche à l'informatique pervasive ("ubiquitous computing" dans la langue d'une certaine reine) et à l'intelligence artificielle.

Le point le plus important sera de travailler sur quelque chose qui utiliseras des réseau de neurones afin de détecter de nouveaux événements dans l'environnement ambiant, afin de de pouvoir réagir à ces dits changements.

En ce qui concerne le côté "ubiquitous", je devrais utiliser des modules (très joliment nommés "Ubidule" [1] utilisant la carte Colibri [2] de Toradex ainsi qu'un processeur ARM) permettant l'utilisation de "phidgets" [3] comme capteurs.

Je précise que ces modules utilise une version de linux modifiée par les soins de l'institut REDS ("Reconfigurable & Embedded Digital Systems" [4]).

Je m'en remets donc à vous (en partie ;)), pour m'aider à trouver une application intéressante et utile (que ce soir dans le domaine de l'écologie, la domotique, application industrielle, voire même quelque chose de plus "théorique",...).

Je vous remercie d'avoir pris le temps de m'avoir (peut-être) lu attentivement et pour toutes idées intéressantes que vous pourriez me suggérer.


Références:
[1] image du module, http://reds.heig-vd.ch/Libraries/Image_projets/perplexus.sfl(...) (note, la carte que j'utiliserais posséderas un peu plus de port USB)

[2] carte colibri, http://www.toradex.com/Fr/Products

[3] phidgets, http://www.phidgets.com/

[4] REDS, http://reds.heig-vd.ch
  • # Licence ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Quelle serait la licence de ce projet ?
    • [^] # Re: Licence ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Excellente question... Je n'en ai pas encore parlé avec le professeur qui s'occupe de ce travail, mais j'essayerai de lui demander prochainement.
      Mais à mon avis, je pourrais sûrement le mettre dans une licences libre.

      Si cela ne tenais qu'à moi, je le mettrais en BSD ou GPL, mais je ne connais pas encore trop bien toutes les subtilités des licences donc je ne me prononce pas (par exemple, si on utilise une librairie en GPL, peut-on mettre notre code en BSD?).
      • [^] # Re: Licence ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Normalement oui, tant que tu ne modifies pas la librairie
        • [^] # Re: Licence ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Et si la librairie est sous LGPL.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Licence ?

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est vrai pour LGPL, mais pas pour GPL.
          • [^] # Re: Licence ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Tu peux mettre ton code sous BSD, c'est la redistribution qui doit être sous GPL

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Licence ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Heu?

              Donc le code est BSD, mais le fait de le distribuer sur Internet (ou autre support) doit être fait en GPL?
              • [^] # Re: Licence ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Si tu utilise une bibliothèque GPL, oui. Mais ça veut dire que que quelqu'un pourrait intégrer ton code BSD dans un projet sous licence CDDL ou BSD (en changeant juste la bibliothèque utilisée et ses appels s'ils sont différent).

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Licence ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        GPLv2 → le code linké doit être en GPL
        GPLv3 → le code linké doit être en GPL ou AGPLv3.
        • [^] # Re: Licence ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Hum c'est aussi ce que je me disais...

          Enfin, on verra au final.

          Par exemple pour le réseau de neurone, je pense me faire un implémentation moi-même donc je devrais pouvoir choisir la licence.

          Je pense que le souci viendra des librairies des phidgets (j'ai pas encore regardé en quoi elles sont publiées).
      • [^] # Re: Licence ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Attention, il est probable que le code produit dans le cadre de tes etudes "appartienne" a ton ecole donc ca pourrait etre elle qui decide de la licence.

        C'est une hypothese qui existe reellement dans certaines ecoles.
        • [^] # Re: Licence ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il me semble que beaucoup d'école/unif font ça mais à mon avis, c'est plus pour être sûr de pouvoir s'aproprier la formule de la fusion froide que pour un code "normal" mais ça dépend certainement des écoles/unif

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Licence ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Attention, il est probable que le code produit dans le cadre de tes etudes "appartienne" a ton ecole donc ca pourrait etre elle qui decide de la licence.
          A moins que tu sois payé pour le travail que tu effectues, j'ai du mal comment ils peuvent s'approprier ton travail sans t'avertir auparavant (en te demandant, POUR ce code précis). Définir le sujet n'est certainement pas suffisant!
        • [^] # Re: Licence ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui, j'en ai entendu parler. Mais comme d'habitude personne n'est vraiment au courant parce que personne ne lit les documents administratifs ;)

          Pour la petite histoire, un profs à voulu me mettre un 0 pointé parce que j'avais donné un de mes codes de laboratoires à un ami (alors que je l'avais mis a disposition de tout le monde en licence BSD) en disant que je n'avait pas le droit de partager avec mes collègues le code d'un laboratoire qui devait se faire individuellement.

          Donc, le règlement interne de l'école (ou celui du profs) est plus important que le code pénal Suisse...
  • # ambient intelligence etc...

    Posté par . Évalué à 9.

    J'ai pas mal bossé sur ce genre de concepts.

    Honnêtement, les histoires de phidget, de cartes colibri et tout ça, c'est quand même un peu du passé.
    Des gars au MIT on fait pleins de petits trucs rigolos, mais au final rien d'intéressant n'en est sorti.
    Cf: http://ambient.media.mit.edu/ ou l'on trouve par exemple:
    http://web.media.mit.edu/~dmerrill/siftables.html

    Comme indiqué, c'est rigolo, mais bon, que faire de ce genre de trucs? Honnetement? Même les stickies, ça à l'air sympa, mais qui voudrait utiliser ce truc?

    A mon avis, tout est présent pour faire de l'ubiquitous computing, mais pas avec ces machins, il faut bien évidemment utiliser les téléphones portables! Ils sont de plus en plus puissant, ils communiquent de plus en plus (GSM, wifi, bluetooth) il faut partir dans cette direction. Google va sortir une reconnaissance d'images, il y a la réalité augmentée qui va casser la baraque!
    Le problème avec la réalité augmentée, c'est le non échange entre les téléphones. La dessus, il y aurait à faire. Quel capteur ajouter sur un téléphone? GPS? pourquoi pas. Mouvement? Positionnement, je pense encore oui. Ensuite, quelle information échanger? La géolocalisation, ok. Eventuellement dans un musée ou une salle de cinéma ou un embouteillage. Coupler avec de la reconnaissance optique, ça pourrait bien déchirer, je pense.

    Ex: tu es dans ta voiture, embouteillage. Tu sors ton téléphone, et tu visionnes via la caméra la route. En temps réél et en surimpression écran, tu as les différentes durées de trajet jusqu'à ta destination selon la route prise. Mais l'image que tu prends est aggrégée avec d'autres images que d'autres automobilistes prennent. Par exemple, la seconde route est bloquée par un accident. Un autre utilisateur a pris cette image, géolocalisée. Cet itinéraire t'est instantanément montré comme peu intéressant. Le téléphone vérifie que les pompiers ont bien été appelé, et les premières images de l'accident sont envoyées. Etc, etc..
    Un système collaboratif non intrusif qui permettrait énormément de choses.
    • [^] # Re: ambient intelligence etc...

      Posté par . Évalué à 4.

      très bon exemple celui du cellulaire collaboratif ! et très bien explicité
    • [^] # Re: ambient intelligence etc...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Bon en même temps je suis pas au MIT non plus ;)

      C'est vrai que les "stickies" sont sympatiques, mais fort peu utilisable en "vrai".

      La le but du projet c'est de faire quelque chose de bien plus concret.

      Par exemple:

      - Disposer plusieurs UBidule dans une grande serre.
      - Détecter plusieurs modifications de l'environnement (par exemple, l'humidité, l'intensité de la lumière,...)
      - Faire communiquer chaque modules entre eux et prendre une décision (changer la puissance de l'éclairage, modifier la température,...)

      Ceci n'est qu'un exemple, on aurait tout aussi pu en prendre en domotique ou encore dans un autre domaine...

      Après, le but de ce projet, n'est pas de le commercialiser (en tout cas ce n'est pas le mien) donc à la limite si c'est pas du superInFashion web2.0 (hu?) c'est pas grave.
      • [^] # Re: ambient intelligence etc...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ha, j'ai oublié... Justement en parlant de mobile, les "phidgets" sont disponible pour l'iphoune, mais en version software seulement (pas compris d'ailleurs), donc il y a moyen de développer quelque chose pour les mobiles.

        Mais bon, en même temps, l'Iphoune, ça me botte moyen.
        • [^] # Re: ambient intelligence etc...

          Posté par . Évalué à 1.

          Il n'y a pas que la pomme dans la vie, il y a aussi android (et je laisse volontairement les autres linux sous silence).

          L'avantage de ce dernier, c'est que certains ont déjà travaillé avec dans le domaine pervasif (je pense à OSGi et felix entre autre...), ce qui peux te donner une petite base pour faire quelque chose de sympa.
  • # S'inspirer de la nature

    Posté par . Évalué à 0.

    Laissez faire la sélection naturelle des plus aptes à se reproduire (micro onde avec table à repasser...).
  • # Illuminayo X machina

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,


    Connais tu ce projet :
    http://www.liquidware.com/shop/show/IXM/Illuminato+X+Machina
    tu peux utiliser autant de cartes que tu le désires, c'est basé sur un processeur ARM et il existe un fork de l'IDE arduino.

    En gros tu pourrais t'appuyer sur tous ce qui est fait par cette communauté (shields et bibliothèque) en exploitant une carte bien plus puissante et dont tu peux étendre la puissance de calcul à volonté.

    Il existe aussi le projet xduino basé sur arm, et si tu n'es pas géné par une plus faible puissance de calcul, il semble évident que la plateforme arduino semble pertinente.

    en ce qui concerne l'aspect capteur, il me semble avoir vu un shield pour la arduino à une époque dont le "design" était opensource.
  • # Big Brother à la maison.

    Posté par . Évalué à 4.

    Tu pourrais proposer un "updateur de statut" qui détecte la personne et son activité, grâce au réseau de capteurs situés chez lui, et les met à jour en temps réel sur ses "réseaux sociaux" quels qu'ils soient (MSN, Facebook, Jabber, IRC..)

    Exemple simple: l'utilisateur est devant son ordinateur, son statut est "présent". Il est dans la même pièce que l'ordinateur, il est "absent mais vous pouvez me parler", car il peut entendre la notification sonore produite par un nouveau message.
    Il est dans la cuisine, et le capteur de la plaque de cuisson détecte de la chaleur? Hop, statut "je cuisine." De même pour "je suis aux toilettes". Le tout paramétrable par l'utilisateur, et ouvert à d'innombrables possibilités pour peu qu'il utilise un protocole de messagerie et de présence qui soit extensible ;+)

    Ça peut servir aux kikoolols qui veulent indiquer à la terre entière ce qu'ils font sans passer par l'ordinateur quand ils passent de "je dors" à "je prends mon petit déj."
    Bien contrôlé, ça permet d'indiquer à ses contacts Jabber les plus proches si on est joignable ou pas, ou tout simplement être utilisé basiquement pour indiquer automatiquement sa disponibilité sur IRC.
    Ça peut aussi servir à alerter les secours si une personne âgée a un problème.

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Waow

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Ainsi donc c'est comme ça que Skynet a vu le jour, je suis tout ému d'avoir vécu ce moment...
  • # Ecran géant

    Posté par . Évalué à 2.

    Tu peux faire aussi un écran géant.

    Le coté interaction serait là uniquement pour définir la géographie des points.

    http://blinkenlights.net/arcade

    Dans le projet blinken light, tu as un ordinateur par ligne relié par Ethernet, et chaque point est relier par RS232 avec un petit variateur pour commander une lampe halogène de 500W.

    Tu peux imaginer des ubidules qui gère plusieurs projecteurs RGB qui sont "étalé" sur une grande surface (plus large qu'une surface d'immeuble).

    Le coté intelligent serait le réglage automatique de la position de chaque point et l'autocalibration de chaque couleur.

    "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.