Journal SNCF et Relation Client

Posté par (page perso) .
Tags :
11
7
juil.
2011

Alors voila, je ne vais pas hurler sur le service client de la SNCF, puisque j'en suis globalement satisfait, mais je ne peux m’empêcher de vous faire part de ma dernière aventure (oui je sais, je raconte ma vie mais bon).

Bref, pour situer les choses: j'ai fait l'acquisition, en début d'année, d'une carte de fidélité "Grand Voyageur" de la SNCF.
L'intéret de la chose, c'est :

  1. ne pas mourir de froid en Gare du Nord (à Paris) pendant les mois d'hiver lorsque j'attends mon train
  2. ne pas subir la chaleur humaine des autres voyageurs se pressant contre les "chauffages" mis en place pendant ces mêmes longs mois d'hiver
  3. avoir la presse quotidienne, voire des magazine, gratuitement, surtout quand le livreur arrive avant le départ de mon train.
  4. accumuler des points de fidélité qui me permettront de partir en vacances gratuitement.

C'est donc, à mon humble avis, un bon investissement, qui me donne entière satisfaction, et puisque je vais parler de relation client, j'en profite pour saluer les hôtesses d'accueil du salon grand voyageur de la gare du nord qui sont d'un grand professionnalisme.

Sauf que.

La semaine dernière, patatra. Mon train a eu énormément de retard : 40 minutes.
Je suis donc arrivé à destination après ma réunion quotidienne avec mon client.
Bref. Comme d'habitude dans ce cas, la SNCF a procédé a la distribution d'une "Enveloppe Régularité" pour chaque passager, sur le quai à la descente du train.
Avant, je ne prenais pas la peine d'adresser ce courrier au service client pour faire valoir mes droits : en effet, une pièce justificative à joindre dans l'enveloppe est l'original de l'abonnement que j'utilise, ainsi que le billet lui-même.
Or, l'original de l'abonnement me sert de justificatif de frais pour ma société. Ce titre de transport représentant quelques 400 euros, j'ai toujours préféré faire une croix sur le dédommagement que la SNCF aurait pu m'adresser.

Sauf que .... sur cette enveloppe, j'avise une mention comme quoi les titulaire d'une carte Grand Voyageur (et donc moi, cf. 2ème paragraphe de ce journal), peuvent faire leur demande de remboursement en ligne via le site dédié.

Il va sans dire que je n'allais pas laisser passer une telle opportunité.
Je me rends donc sur le site, et après avoir cherché un peu partout, arrive sur le formulaire de demande de dédommagement. (Note : il n'est pas à l'endroit indiqué sur la fameuse enveloppe régularité).
Je remplis les divers champs du formulaire (jour, numéro de dossier, numéro de train) et là première déconvenue: on me demande d'adresser un scan de mon billet.

Sauf que la SNCF vient de permettre aux possesseurs d'abonnements de type forfait (ce qui est mon cas), de commander leurs billets sous format électronique.
Double effet kiss-cool :

  1. Pas de billet a scanner
  2. Obligation d'attendre le surlendemain avant de joindre le justificatif de voyage disponible sous format PDF sur le site de voyage-sncf ...

Bref, le surlendemain, j'arrive à envoyer ma demande de dédommagement.

Avance Rapide : Hier dans ma boîte aux lettres, je reçois donc une lettre à en tête "Grand Voyageur".
Je ne peux résister à l'envie de vous la faire partager, ainsi que mes commentaires (en italique)

Monsieur
Par votre mail du XXX juillet, vous faites part du retard rencontré lors de votre voyage de Paris à XXXX le XXX XXX.
Vous demandez un dédommagement.

Ben oui, je t'ai pas écrit pour féliciter la SNCF non plus. Ne trouvez-vous pas qu'il y a comme un reproche là ?

Je regrette les désagréments que cette situation a occasionnés.

C'est gentil, et puis ça ne vous engage pas à grand chose

Aussi, j'ai le plaisir de vous adresser, au nom de la SNCF, la somme de 5 € en Bon Voyage. Ce montant correspond à la compensation forfaitaire minimum attribuée lors d'un retard en application de l'Engagement Horaire Garanti. Impersonnelle et valable un an, cette valeur permet l'achat d'un prochain voyage avec TGV, TEOZ ou TER.

Pour information, par mois, je donne à la SNCF environ 495 euros. Je fais un aller retour en TGV en moyenne 20 jours par mois, soit une dépense par jour d’à peu près 25 euros. Je suis très content d'avoir reçu 5 euros. Ça va changer ma vie

La SNCF attache la plus grande importance à la régularité de la circulation des trains. Malgré les précautions prises, les incidents qui surviennent de façon inopinée et les retards qui s'ensuivent, ne peuvent pas toujours être évités.

En l’occurrence, ce jour-ci, le TGV est tombé en panne en Gare du Nord, alors que les passagers étaient déjà assis à leur place. La rame en question était un vieil Eurostar (jaune et gris), dont on se demande quel était réellement l'état. Donc, il ne s'agit pas de problèmes dus à des voyageurs, mouvement de grève, ou raison externe à la SNCF : c'est bien la SNCF qui fait rouler du matériel incorrectement entretenu et non fiable sur ces lignes. Je remercie néanmoins le conducteur de s'être rendu compte de l'avarie du matériel avant notre départ
Nous avons donc dû sortir de la rame, attendre 25 minutes qu'une nouvelle rame, avec un plan de place différent de celle prévue, soit mise à quai. La SNCF était d'humeur taquine puisqu’après nous avoir demandé d'attendre le train sur un quai, notre TGV de remplacement est arrivé à l'autre extrémité de la gare.
Remarquez également que la SNCF ne s'excuse pas pour leur service déplorable.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations.

Jxxxx Txxxx
Votre chargé de clientèle.

Bref. Voila, je suis plus riche de 5 euros. Ça me fait quand même à peu près 1.2% du montant total de mon prochain abonnement ! La classe ....

  • # La SNCF...

    Posté par . Évalué à 10.

    ... vous souhaite une bonne année 2011, et vous prie de l'excuser pour ce retard.

  • # Franchement…

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je fais un aller retour en TGV au moyenne 20 jours par mois

    Change de boulot…

    • [^] # Re: Franchement…

      Posté par . Évalué à 10.

      Ou de logement.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Franchement…

        Posté par . Évalué à 9.

        Ce qu'il ne nous dit pas, c'est qu'il est peut-être contrôleur dans le TGV... Alors changer de logement ne va pas résoudre le problème ! :-p

        • [^] # Re: Franchement…

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'ai quand même des doutes sur ce point: si mes souvenirs sont bons les employés de la SNCF ont droit à certaines réductions en ce qui concerne leurs déplacements, et pour 20 trajets par mois, 495 EUR ferait dans ce cas une sacré somme!

          • [^] # Re: Franchement…

            Posté par . Évalué à 2.

            Les réductions sont telles que lorsque tu fais la navette TGV, ce n'est pas « rentable ». Non seulement tu payes plus cher que ton forfait + résas, mais en plus ça le scale pas, i.e., seulement 16 jours de voyages « gratuits » (et sur un trajet navette, c'est 8.10€ en seconde). De plus, ces trajets sont censés être pris en charge au moins à 50% par l'entreprise ...

          • [^] # Re: Franchement…

            Posté par . Évalué à 3.

            Et ça m'étonnerait que les contrôleurs paient leur billet pour monter dans le train où ils travaillent. Ou alors c'est sacrément mal fait.

            • [^] # Re: Franchement…

              Posté par . Évalué à 4.

              Ou alors il faudrait des contrôleurs de contrôleurs, dont la seule fonction à bord du train serait de vérifier que les contrôleurs ont bien acheté leur billet.

              Ça me rappelle quelque chose:

              http://www.dailymotion.com/video/x2h2e6_conference-naheulbeuk-combien-faut_fun

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Franchement…

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Ou alors il faudrait des contrôleurs de contrôleurs, dont la seule fonction à bord du train serait de vérifier que les contrôleurs ont bien acheté leur billet.

                Mais qui pour contrôler les billets des contrôleurs de contrôleurs ?

                • [^] # Re: Franchement…

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Les contrôleurs il y en a jusqu'en haut de la hiérarchie, tout comme les méta-mathématiques.

  • # Presse gratuite

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai du sauter ce chapitre dans le contrat.
    Sinon j'ai plein d'histoires de train rigolotes aussi.

    Enzo Bricolo

    • [^] # Re: Presse gratuite

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai du sauter ce chapitre dans le contrat.

      Pourtant j'ai pu me servir a gare du nord et gare de lyon, en arrivant le matin .
      A lille europe, par contre, il n'y avait que des magazine en consultation seulement, mais j'y suis passé a 17h30.

      M'enfin c'est un sacré appeau quand même. Certaines personnes ne viennent dans le salon grand voyageur juste pour voir si la presse est disponible.
      Et généralement, le type qui fait la livraison se fait littéralement prendre d’assaut parce qu'il n'ouvre pas les ballots de journaux assez vite.

      • [^] # Re: Presse gratuite

        Posté par . Évalué à 3.

        Et généralement, le type qui fait la livraison se fait littéralement prendre d’assaut parce qu'il n'ouvre pas les ballots de journaux assez vite.
        Il faudrait leur écrire pour s'en plaindre ...

        • [^] # Re: Presse gratuite

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Ils vont te donner une page d'un journal si tu leur envois une vidéo du livreur qui n'ouvre pas ses ballots de journaux assez vite.

          « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

          • [^] # Re: Presse gratuite

            Posté par . Évalué à 3.

            Ca sera l'occasion de faire un journal intéressant sur linuxfr, ou carrément une niouze.

  • # Il fut un temps...

    Posté par . Évalué à 10.

    Il fut un temps où du personnel mécanicien vérifiait avant chaque départ l'état des pièces d'usure. Il fut un temps où du personnel nettoyait les voies, rajoutait du remblai et signalait tout problème.

    Il fut un temps , et puis les propriétaires de la SNCF, en l'occurrence directement le gouvernement, ont décidé de tout casser.

    Et depuis, ben , on a envie de voir leur tête pendre au bout d'une pique, on a envie de revoir des gens responsables ( les lampistes ) dans des postes qui ne soient pas des postes de relation clientèle . Et puis on a envie de voir des trains sur les voies. Avec des gens capables de les faire fonctionner, et des gens capables de réparer les fils électriques avant qu'ils ne s'abîment.

    Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

    • [^] # Re: Il fut un temps...

      Posté par . Évalué à 0.

      Ouais c'est vrai, il faudrait reengager tous ces gens pour avoir un service absolument tip-top.

      Mais tu serais pret a payer la difference sur le prix des billets et abonnements ?

      C'est ca la vraie question au final. Si la majorite des gens est prete a payer le supplement que ca implique, je vois mal pourquoi cela ne se ferait pas, mais si comme je le devine la plupart des gens preferent avoir un systeme pas cher (un peu comme EasyJet ou RyanAir quoi), ben voila, on en a pour son (peu d') argent.

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        des gens preferent avoir un systeme pas cher (un peu comme EasyJet ou RyanAir quoi), ben voila, on en a pour son (peu d') argent.

        Oui RyanAir, c'est magnifique !

        Un cas pratique : 2 billets pour revenir en France avec un bagage en soute (pour les deux personnes), ça fait 60 euros. Soit moins cher que le train.

        Bref, le rêve, vive le low cost toussa.

        4Kg d'excès dans des bagages, ça coute 80 euros. Soit moitié plus que les deux billets.

        Les 4Kg auraient aussi bien pu se trouver dans les bagages à main. Ceux-ci ne sont pas pesés.

        Mais la préoccupation de RyanAir, ce n'est pas la cohérence, c'est le profit.

        RyanAir, c'est ce qui se fait de pire. Comme la presse gratuite ou les partenariats publics privés. C'est l'aboutissement du fantasme capitaliste. Celui où tout ne coute pas cher, le monde est merveilleux, le pouvoir d'achat au top. Tout ça au prix de conditions de travail précaires et désastreuses, d'une sécurité à la baisse d'un confort minimum, d'une optionnalité payante pour chaque action banale.

        Bref dans ce monde idéal, tu bosses comme un con (parce que ta boite comme RyanAir n'a pas résisté à la main invisible du marché qui a dit qu'il fallait baisser les couts au détriment des employés et de la qualité de ses produits), et ce que tu achètes, c'est de la merde pas cher, mais qui à terme te coute aussi cher qu'un produit de bonne qualité. Comme la presse gratuite qui est pas chère (ben oui, puisque c'est gratuit), mais qui se finance par une augmentation du nombre de publicités dans les journaux et donc une augmentation des budgets pubs des boites et des produits plus chers par ailleurs.

        • [^] # Re: Il fut un temps...

          Posté par . Évalué à 3.

          Ah mais je suis bien d'accord avec toi.

          Le probleme c'est que quand on regarde la vitesse a laquelle RyanAir, EasyJet et autres low-cost progressent ben voila, ca indique clairement ce que bcp de gens veulent...

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            non, je crois que tu prends le problème à l'envers :

            Est-ce que quelqu'un sain d'esprit préfère prendre l'avion à 6 heure du matin dans un hangar désert, sans véritable embarquement, sans véritable billet imprimé, sans véritable service à bord plutôt qu'un avion à 9-10 heures avec boissons à bord, de vrais hôtesses(et pas des vendeuses de produits ?) qui s'inquiète de ton confort ?

            Non, le soucis, c'est que la "main invisible du marché" a décidé que le péquin de base, il avait pas besoin de gagner plus de 900 euros par mois. Partant de là, comment veux-tu que le péquin de base, il paie un billet d'avion à 300 euros ? 2 enfants = 600 euros.(parce que les 900 euros, c'est pas l'argent de poche qu'il peut dépenser à sa guise, les 900 euros c'est pour toutes ses dépenses mensuelles, loyer,bouffe assurances ...) Donc, le péquin de base il prend un low cost, pas par amour du service merdique et des levés de soleil sur le tarmac, mais parce qu'il ne peut pas faire autrement.

            Donne lui 2500 euros tous les mois à ton péquin et tu ne le verras plus aérogare Z à 5 heure du mat.

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à 4.

              Tu as raison... le marché est responsable de tous.

              D'ailleurs, dans les avion Easyjet, il n'y a que des gens qui gagnent 900 euros par mois avec 8 personnes à charge !

              Tu devrais aller sur un parking de supermarché discount, tu verras, il est vide... les gens viennent à pied parce qu'ils n'ont pas les moyens de s'acheter un vélo !

              • [^] # Re: Il fut un temps...

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                tu es prêt pour aller en allemagne toi : les gens à 900 euros ils gagnent encore de trop car ils ont le culot de s'acheter une voiture. Chez nous, Monsieur le vrai pauvre il devrait même pas avoir de quoi s'acheter des habits de temps en temps.

                Si tu allais de temps en temps sur un parking de supermarché discount, tu verrais plein de gens qui viennent à pied (sauf s'il est décentré et là c'est le bus s'il y en a). Et je n'ai jamais vu une porche sur un parking de supermarché discount, ni un merco 500 sec.

                Et puis, tu as raison, ce n'est pas le marché qui est responsable, ce sont nos politiques qui décident que nous devons devenir un pays pauvre, enfin disons plutôt un pays plein de pauvre que l'on peut faire travailler pour pas grand chose.

                • [^] # Re: Il fut un temps...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Et je n'ai jamais vu une porche sur un parking de supermarché discount, ni un merco 500 sec.

                  Mon père m'a raconté avoir vu une Rolls sur le parking de Lidl

                  • [^] # Re: Il fut un temps...

                    Posté par . Évalué à 10.

                    Mon père m'a raconté avoir vu une Rolls sur le parking de Lidl

                    Le directeur peut-être ???

                  • [^] # Re: Il fut un temps...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                    de la même manière, mon grand père m'a parlé d'un animal un peu particulier qui a les pattes de gauches plus courtes que les pattes de droites pour courir très vite à flanc de colline. On le chasse généralement pendant les colonies de vacances, il suffit de surgir devant lui en faisant du bruit pour qu'il tente de s'échapper en faisant demi-tour, et donc tombe.

                    • [^] # Re: Il fut un temps...

                      Posté par . Évalué à 0.

                    • [^] # Re: Il fut un temps...

                      Posté par . Évalué à 4.

                    • [^] # Re: Il fut un temps...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      M'en parle pas, je n'ai jamais réussi ne serait-ce qu'à en apercevoir un seul. Pourtant j'ai ai fait des tours de colline !

                      En bon geek, j'ai acheté du super matériel pour la photographie nocturne avec capteur de présence. J'ai installé ça près de chez moi à flanc de colline, bien camouflé. J'ai plein de déclenchements mais jamais ce fichu animal. Je commence à me poser la question de savoir s'il y en a vraiment un près de chez moi. Wikipédia ne m'aide pas du tout sur ce point. J'ai noté qu'il est indiqué que c'est une légende pour les citadins, ce qui veut dire qu'il n'y en a pas en ville. Ca je savais, mais peut-être qu'il n'y en a pas non plus autour des villes. Je recherche des infos là-dessus.

                      • [^] # Re: Il fut un temps...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Il en existe pourtant deux sortes, les dextrogyres et les levogyres. On ne sait pas d'ailleurs toujours pas s'il s'agit de la même espèce ou de deux espèces distinctes, les expériences de reproduction croisée n'ayant jamais abouti.

                      • [^] # Re: Il fut un temps...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        le mieux est de demander au père de Dr BG, il me semble être un spécialiste des choses rares :-)

                      • [^] # Re: Il fut un temps...

                        Posté par . Évalué à 3.

                        j'ai acheté du super matériel pour la photographie nocturne

                        Je crois que je fatigue, j'ai lu « pornographie nocturne »...

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: Il fut un temps...

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Mon père m'a raconté avoir vu une Rolls sur le parking de Lidl

                    Ton père va chez Lidl??

                    Putain! Salauds de pauvres!

                • [^] # Re: Il fut un temps...

                  Posté par . Évalué à -4.

                  Si tu allais de temps en temps sur un parking de supermarché discount, tu verrais plein de gens qui viennent à pied (sauf s'il est décentré et là c'est le bus s'il y en a). Et je n'ai jamais vu une porche sur un parking de supermarché discount, ni un merco 500 sec.

                  Moi j'y vais a pied aussi, j'ai plus de voiture depuis 4 ans d'ailleurs. Pourtant au rythme ou je vais je serai a la retraite sur une plage avant 50 ans (ben oui, ne pas avoir de voiture ca economise de l'argent, meme pour les non-pauvres)

                • [^] # Re: Il fut un temps...

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Cela dit, dans Supermarché Discount, le véritable problème il est dans "Supermarché", pas dans "Discount".
                  La théorie veut que ce "super" marché, immense et propre-sur-lui (ou sous lui, au choix) donne accès à toutes les denrées et les produits (même ce dont on n'a pas besoin avant que nos yeux succombent à l'appeau du marketing), à des tarifs imbattables.
                  En pratique, ce n'est qu'un synonyme d'appauvrissement personnel (dans tous les sens du terme) comme un appauvrissement de la société* au profit d'une entreprise dont la seule préoccupation est le profit (à titre d'exemple, 30-35% d'augmentation de marge sur les matières premières seules ces dix dernières années; évitons de regarder du côté des produits transformés).

                  (*) Le "super" marché n'est qu'une facilité/commodité payée au prix fort, et qui fait des émules ! Quelques conséquences:
                  - situation de monopole / entente sur les prix entre enseignes. Mon pouvoir d'achat n'aime pas
                  - désertification des centre villes (en matière de commerce). Les personnes à mobilité réduite les remercient
                  - Paupérisation et précarisation des fournisseurs. Allez faire un tour dans un M.I.N (Marché d'Intérêt National type Rungis) le matin à l'arrivée de petits producteurs ou essayez d'écouler votre production auprès d'une centrale d'achats de "super" lorsqu'on ne s'appelle pas Danone ou Herta. C'est toujours sympa la monoculture et la vente au prix de production.
                  - sacrifice de la diversité. J'adore les ZAC célébrant la société de consommation "super" marchés-"super" restaurants-"super" magasins-"super" cinémas...
                  - Lobotomisation de la clientèle. Bah oui c'est toujours utile une promo 3kg de lessive made-in-China pour un célibataire au prix de... ben 3 kg (dans le meilleur des cas). Mais la couleur de l'affiche est si jolie
                  - Mondialisation des fournisseurs... et qualité pourrie à tous les étages, parce qu'on peut difficilement maintenir ses marges en respectant un minimum les avancées sociales et en vendant autre chose que du jetable
                  - Uniformisation, parce qu'aujourd'hui un "super" marché ne se contente plus de denrées alimentaires, loin de là. En revanche, le choix et la diversité, ce n'est pas encore ça...
                  - ...

                  J'adore ce siècle de consommation et de loisirs TF1 pour tous...

                • [^] # Re: Il fut un temps...

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Et puis, tu as raison, ce n'est pas le marché qui est responsable,

                  Dans la phrase à laquelle tu réponds il y a une partie que tu sembles avoir oubliée :

                  Tu as raison... le marché est responsable de tous.

                  Si ça te fais plaisir de penser que les consommateurs n'ont aucun pouvoir et aucune responsabilité, libre à toi, mais ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit.

                  Si tu penses qu'il n'y a que des gens qui gagnent 900 € qui vont chez les discounteurs. Je te dis juste que c'est des conneries et que ton misérabilisme à 2 balles me fait bien rigoler !

                  • [^] # Re: Il fut un temps...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                    que l'on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas non plus.

                    Il y a une différence entre dire les consommateurs sont peut être en partie (80 ou 20 % ?) responsable de ce qui se passe(à cause de leurs achats) et les consommateurs ont un pouvoir.

                    Non, il n'y a pas que des gens qui gagnent 900 euros chez aldi. mais je suis presque persuadé que si l'on faisait de vraies statistiques, le % de gens qui gagnent moins de 1000 euros sont bien plus présents (de plusieurs ordres de grandeurs) chez les discounteurs que ceux gagnant plus de 5000 euros.

                    Ensuite, on peut aussi distinguer ceux qui vont chez aldi pour acheter un pack d'eau mais qui mangent la viande de chez le boucher du 8ème (de la vrai charolaise bio) et des légumes de leur primeurs de ceux qui sont obligés de manger ce qu'il y a chez aldi.

                    Il n'est pas question d'être misérabiliste, mais il est hors de question de prétendre que tu va bien et que les chomeurs et les pauvres c'est rien que de leurs fautes sales faigniants de glandeurs assistés : y z'ont qu'a pas acheter de voiture et habiter sur leur lieu de travail (je parle même pas du tabac, des jeux video, des gsm et des heilpod.

                    Actuellement, plus la misère augmente, plus on trouve des gens qui cherchent à la cacher en minimisant la "faute" sociale et en accusant l'un ou l'autre (souvent la victime est promue au rang de responsable)

                    • [^] # Re: Il fut un temps...

                      Posté par . Évalué à 9.

                      les pauvres c'est rien que de leurs fautes sales faigniants de glandeurs assistés : y z'ont qu'a pas acheter de voiture et habiter sur leur lieu de travail (je parle même pas du tabac, des jeux video, des gsm et des heilpod.

                      Là je dirais qu'il faudrait revoir la définition de "pauvre".
                      Un gars qui a une voiture, qui fume comme un pompier, qui a un tél dernier cri, un iPod et qui dit être obligé de faire ses courses chez Aldi, j'appelle pas ça un pauvre, j'appelle ça un mec qui fait ses choix...

                      Je sais qu'on trouve toujours pire ailleurs et que s'aligner vers le bas, c'esst pas souhaitable, mais je vais vous dire ce que pensent beaucoup de Français qui ont vécu en Chine, moi y compris: y'a beaucoup de monde en France à qui ça ferait beaucoup de bien un petit "stage" ici!
                      Ou pour reprendre Georges Frêche "il vaut quand même mieux être pauvre en France que pauvre en Chine!"

                      • [^] # Re: Il fut un temps...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        tu es exactement le type de personne que je visais dans mon commentaire, et je te remercie.

                        Je te remercie par ailleurs de comparer la france avec la chine (un pays totalitaire). D'ailleurs pourquoi prendre la chine, c'est un truc de pd, prenons un pays d'afrique du nord ou les problèmes se résolvent individuellement à coup de machette et laissons faire : je crois que cela va se résoudre bien plus rapidement qu'avec le vote.

                        George Frêche, grand penseur économique et social. On a les références que l'on peut.

                        • [^] # Re: Il fut un temps...

                          Posté par . Évalué à 6.

                          Ok, où on arrête?

                          Je suis pauvre, je roule en Audi et je bois du St Emilion tous les jours alors que la majorité des gens autour de moi roulents en Ferrarri et boivent du Roschild.
                          Ah non, ça va trop loin.
                          Où est la limite?
                          Elle est au-dessus de ce qu'on a actuellement, bien évidemment, et quand je te lis je me dis qu'elle sera éternellement au-dessus de ce qu'ont les moins bien nantis d'entre nous.

                          Alors vise-moi, et hais-moi, moi qui pense qu'un pauvre qu'on doit plaindre qui a son lecteur DVD et sa télé HD qui trône dans le salon n'est pas si pauvre ni à plaindre ; moi qui pense qu'écrire au monde sa misère depuis son iPad2 c'est se foutre de ce même monde ; moi qui pense que quelqu'un qui finalement ne manque de rien sauf un peu de luxe n'est PAS pauvre.

                          Qu'on veuille améliorer le niveau de vie des gens, ok. Mais qu'on l'assume ce qu'on pense, dit, fait!

                          Là on fait un amalgame effroyable entre des gens qui vivent correctement et des SDF ou autres vrais pauvres. Et dire qu'un pauvre c'est un mec qui roule dans une voiture de merde et va sur internet avec un vieil ordinateur, ça ne va pas aider à comprendre l'urgence et la détresse des vrais pauvres!

                          La Chine, ce n'est pas qu'un pays totalitaire (et d'ailleurs, c'est facile de prendre le côté totalitaire pour éviter de se pencher sur la question).
                          Et ça te plairait si quand quelqu'un parle de quelque chose et que tu cites le cas de la France, on te réponde: "non pertinent: la France, le pays des 35h et de la glande!"?
                          Sans doute pas, alors un peu de respect pour les Chinois qui aiment leur pays et ne sont pas responsables de sa situation politique!

                          • [^] # Re: Il fut un temps...

                            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                            "non pertinent: la France, le pays des 35h et de la glande!"?

                            je répondrais que c'est faux car la france est le pays ou la durée effective de travail est dans le haut de la liste pour l'europe.

                            Non, ce n'est pas qu'un pays totalitaire, mais c'en est un. Ce coté totalitaire est une des raisons qui fait que le système actuel (salaire bas, situation sociale de merde) "fonctionne". Si tu es en chine, sort des grandes villes et va dans les "zones très rurales" et on te trucide pour tes fringues : ils crèvent la gueule ouverte. On ne peut pas dissocier situation politique et économique, surtout dans le cas de la chine. (et ce n'est sûrement pas une attaque contre le chinois)

                            Pour savoir ou on arrête, c'est relativement simple, il y a des seuils, il suffit de les suivre.
                            http://www.inegalites.fr/spip.php?article270

                            Elle est au-dessus de ce qu'on a actuellement, bien évidemment,

                            voila pas la peine de ferrailler plus, je pense qu'un famille de 4 personnes ne devrait pas avoir moins de 1500-1800 NET par mois. (hors allocations familiales), mais c'est un chiffre sorti du chapeau et simplement indicatif.

                            Tu vois, je ne pense pas qu'il faille être over-social : un monde plutôt "libéral" (liberté d'entreprendre, imposition croissante exponentielle) avec prise en charge des "pauvres" et malades me convient bien. Lorsque je lis le post de pbpg, par exemple ici http://linuxfr.org/users/ragnagna/journaux/sncf-et-relation-client#comment-1251227 j'ai l'impression que les "riches" n'apportent pas "plus" à la sociétés et donc que la théorie du ruissellement est tout simplement faux et qu'augmenter le taux d'imposiotion des "riches" n'est pas idiot.
                            Qu'ils gagnent un max lorsque c'est la croissance de ouf, tant mieux, qu'ils gagnent moins lorsque c'est la crise, cela me semble, au delà de la justice sociale, juste du bon sens. Hors actuellement, ce que l'on voit c'est que l'affaissement de l'économie "écrase" les pauvres et les riches continuent à gagner encore plus. Je vois que le monde économique "commande" au monde politique et que les lois qui sont votées par les représentant du peuple le sont contre le peuple et pas pour sauvegarder un vivre ensemble digne d'un pays développé.

                            Ensuite les remarques du style : ils ont un ipad2, qu'ils viennent pas se plaindre s'il ne peuvent pas se soigner : c'est juste débile. Dans ce cas, on pourrait dire pareil pour la connexion internet : en gros 360 euros par an, idem gsm. Il y a toujours un moyen de "réduire le train de vie", on peut même leur dire de ne pas manger de viande ou alors de prendre de la bouffe pour animaux.

                            Et ensuite lorsqu'ils auront tout revendu, qu'ils n'auront plus rien, on pourra leur donner un rsa à 200 euros. En habitant chez les parents, en mangeant presque rien, en faisant rien on arrive à faire avec 200 euros. Mais est-ce c'est ce que tu veux pour les citoyens alors que les niches fiscales c'est en gros 75 milliards par an ?

                            • [^] # Re: Il fut un temps...

                              Posté par . Évalué à 2.

                              un famille de 4 personnes
                              1500-1800 NET par mois

                              Avec 1800 net par mois non imposés + allocs familiales, il y a même de quoi faire, du moins tant qu'on n'habite pas dans une certaine région de France où il est visiblement difficile de trouver un F3 à moins de 900 €/mois.

                            • [^] # Re: Il fut un temps...

                              Posté par . Évalué à 2.

                              je répondrais que c'est faux car la france est le pays ou la durée effective de travail est dans le haut de la liste pour l'europe.

                              Ah pardon. C'est pas la France le centre du monde, juste l'Europe...

                              Non, ce n'est pas qu'un pays totalitaire, mais c'en est un. Ce coté totalitaire est une des raisons qui fait que le système actuel (salaire bas, situation sociale de merde) "fonctionne". Si tu es en chine, sort des grandes villes et va dans les "zones très rurales" et on te trucide pour tes fringues : ils crèvent la gueule ouverte. On ne peut pas dissocier situation politique et économique, surtout dans le cas de la chine. (et ce n'est sûrement pas une attaque contre le chinois)

                              Ben c'est fait, figure-toi, en 5ans avec une épouse chinoise qui n'est pas née dans une grande ville et dont certains membres de la famille viennent de la campagne que tu cites, j'ai pu voir par moi-même.
                              Tu te fais pas trucider pour tes fringues au passage. Au contraire, les gens dans ce genre d'endroit sont plutôt solidaires et donnent facilement des fringues à encore plus pauvre qu'eux.

                              Ensuite les remarques du style : ils ont un ipad2, qu'ils viennent pas se plaindre s'il ne peuvent pas se soigner : c'est juste débile. Dans ce cas, on pourrait dire pareil pour la connexion internet : en gros 360 euros par an, idem gsm. Il y a toujours un moyen de "réduire le train de vie", on peut même leur dire de ne pas manger de viande ou alors de prendre de la bouffe pour animaux.

                              Merde, depuis que j'ai acheté mon Audi je suis obligé de manger des pâtes tous les jours. Tu te cotises pour moi?
                              Le mec dont tu parles, en France, bénéficie de la sécurité sociale: il PEUT se soigner. Il PEUT manger à sa faim. Il PEUT acheter un iPad2 s'il sacrifie autre chose dans son budget, c'est bien une question de choix.
                              Et pendant qu'on débat pour savoir s'il est pauvre et malheureux, cet hiver, y'a encore des gens qui vont crevere de froid dehors, oubliés dans la masse des "pauvres", noyés entre les pauvres qui n'ont pas leur écran LCD 40" et ceux qui font leurs courses chez Aldi parce qu'ils ont l'écran 40", l'iPad2 et le reste!

                              Et ensuite lorsqu'ils auront tout revendu, qu'ils n'auront plus rien, on pourra leur donner un rsa à 200 euros. En habitant chez les parents, en mangeant presque rien, en faisant rien on arrive à faire avec 200 euros. Mais est-ce c'est ce que tu veux pour les citoyens alors que les niches fiscales c'est en gros 75 milliards par an ?

                              A quel moment j'ai parlé de réduire le RSA? A quel moment j'ai parlé de revenir sur aucune des prestations existantes?
                              Relis tout: nulle part!!

                              Ce que je dis, c'est qu'on va déblatérer pendant des heures sur le RSA trop bas, le SMIC trop bas, mais au fond, sans se presser parce que si un mec achète un iPad, c'est qu'il n'est pas en danger, et pourtant, on parle bien des "pauvres".
                              Comme ça, on oublie les vrais pauvres, ce qui ne peuvent pas manger à leur faim tous les jours, et qui ne songent même pas à posséder un gadget électronique un jour, et pour qui on n'a aucune solution en vue. Le problème est plus difficile, et fort heureusement, ils sont moins nombreux, et ne pèseront pas lourds dans les élections.

                              Ils ne sont pas concernés par le problème "social" de ce pays, le vrai problème "social", c'est comment faire pour que les ouvriers puissent s'offrir un écran de télé 3D comme leurs patrons.
                              Ca ça fait des voix pour le PS!

                              • [^] # Re: Il fut un temps...

                                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                tu vois le soucis majeur, c'est que ton discours est un contre-feux contre la prise en charge de la pauvreté.

                                Lorsque tu expliques que les vrais pauvres ne sont pas ceux qui ont blablablipad et tv et que les faux pauvres n'ont juste qu'a changer de gestion de budget, tu ne fais que déplacer le frontière du "pauvre" vers le bas. Et ca ne change rien à la situation.

                                On peut toujours déplacer cette frontière encore plus vers le bas : le sdf qui a une place au chaud en hiver de quoi il se plaint, il y en a plein qui sont au froid, c'est en se souciant de ces "faux" sdf que l'on oublie les vrais sdf qui ont vraiment besoin. (d'ailleurs on supprime des places d'accueil)

                                Et lorsque tu auras repoussé la limite assez loin, il restera tellement peu de personne du mauvais coté que ce n'est plus un problème de société mais juste quelques problèmes individuels. Lorsque qu'on écoute ton discours on est déjà plus dans un problème de société, ce sont juste des gens qui font n'importe quoi (comprendre qui ne font pas ce que tu penses qu'ils devraient faire).

                                Tu vois, un péquin qui un ipad+ un plasma c'est en gros à partir de 600 euros sur ebay (et je parle pas de ceusse qui l'ont à la chourave). 600 euros sur 3 ans ca fait à la louche 15 euros par mois, ajoute une ps3 et tu peux arriver à 20 euros par mois : waouu grand changement dans le budget ces 20 euros de plus par mois.

                                Ce que tu n'a pas compris c'est que les biens de consommation que tu prends comme "preuve" de la non pauvreté ne coûtent pas grand chose (et sont importé justement de chine) : ils achètent la paix sociale.

                                Prenons juste la bouffe pour une famille de 4 personne :
                                viande 'normale' : 15 euros le kilo => portion 100gr 1.5€ par personne => 6 euros à 4 =>seulement 3 fois par semaine : 18 euros semaine / 78 euros par mois
                                légumes vert : 4 euros le kilo => portion 250 gr 1 euros par personne => 4 euros à 4 => seulement 6 fois par semaine :24 semaine /100 euros par mois
                                Rien que viande et légume 180 euros par mois, alors tes 20 euros d'ipad/plasma/ps3 c'est un peu la poudre aux yeux.
                                la complémentaire maladie à 4 personne ca doit être dans les 100-150 euros par mois.

                                Alors oui je suis d'accord avec toi : il est dommage de voir partir ces 720 euros dans des "futilités", mais cela permet de leur donner une vie moins merdique qu'un appart de merde aux murs gris et une vieille tv (salaud de riche) en noir et blanc.

                                Une prothèse dentaire c'est 350 euros pour ta pomme. De plus en plus de gens refuse des soins parce qu'ils ne peuvent pas payer la part qui reste à leur charge avec des bénéfices pour les entreprises du cac 40 de 82 milliards.
                                On prend 50cts d'euro sur les boites de médoc (qui par un curieux hasard ont moins de comprimé dedans : avant un traitement c'était une boite et il en restait, maintenant c'est 3 ou 4 boites et il en reste encore)

                                http://votreargent.lexpress.fr/bourse/societes-du-cac-40-benefices-nets-en-hausse-sur-2010-quelle-est-la-tendance-pour-2011_152442.html

                                http://toute-la-droite.forumdediscussions.com/t7471-un-francais-sur-quatre-ne-se-soigne-pas
                                http://www.viva.presse.fr/Renoncer-aux-soins-devient-trop_13901.html

                                Alors oui c'est pire en chine, mais pour combien de temps ?

                                Première du classement européen des systèmes de santé en 2006,... la France a chuté à la 7e place.

                                • [^] # Re: Il fut un temps...

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Et bien je pense qu'on ne se mettra pas d'accord, à cause du point suivant: pour moi, il y a une différence entre lutter contre la pauvreté et lutter pour le progrès social. Tu sembles considérer qu'ils vont ensembles.

                                  Le progrès social, c'est bien. Les congés payés, la semaine de travail limitée en heures, c'est formidable.
                                  Ca fait combien de SDF en moins qui meurent cet hiver? 0
                                  Ca fait combien de pauvres en moins qui mangent mieux et vivent mieux? 0

                                  Je reste sur mon point de vue: on a atteint un niveau "social" suffisamment élevé pour qu'il ne représente plus une priorité. La priorité c'est qu'en France, en 2011, on peut crever de faim et/ou de froid, et les "coups de pouce au SMIC", "primes de rentrée scolaire" et autres n'y changeront absolument rien!

                                  Depuis quand on peut mettre des iPads et la différence Aldi/Carrefour, même pour des millions de personnes au même niveau que des vies humaines?
                                  Réponse: Depuis qu'on a décidé qu'un gars qui vit correctement sans plus est en fait un "pauvre".

                                  • [^] # Re: Il fut un temps...

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Depuis quand on a décidé d'arrêter de lutter contre la pauvreté ?

                                    réponse : depuis que l'on trouve assez de personne pour expliquer que si les gens sont pauvres, c'est que c'est de leur faute.

                                    question : comment est-on arrivé à dire que les pauvres le sont de leur faute ?

                                    réponse : depuis qu'une bonne partie des moutons regardent les "pauvres du haut" et expliquent qu'ils n'ont qu'a pas acheter des ipads et des plasmas (ca marche avec fumer aussi) et que c'est pour cela qu'ils sont "pauvres". Moralité les pauvres c'est de leurs fautes.

                                    CQFD

                                    Ne te fais pas d'illusions, même en laissant se déclasser une bonne partie de la population, cela ne changera pas qu'on laissera toujours crever ceux qui crèvent actuellement. A mon avis, lutter efficacement c'est de faire prendre conscience qu'il y a beaucoup de pauvres, que c'est un problème sociétal que l'on ne peut plus occulter, même le salaud de pauvre qui a acheté un ipad.

                                    Ensuite que l'on redistribue de l'argent en priorité à ceux qui crèvent, mille fois oui mais pas en le prenant au smicard/rsaiste. Parce que le fin mot de l'histoire c'est que plutôt que de prendre de l'argent là ou il y en a vraiment, on va le prendre aux "pauvres du haut" en expliquant qu'ils ne sont pas pauvres mais qu'ils ont juste moins de progrès social.

                                    Et, sans animosité aucune, les réponses du type de celles que tu donnes me donnent envie de bondir : en chine c'est pire, ouais et alors ?

                            • [^] # Re: Il fut un temps...

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Si tu es en chine, sort des grandes villes et va dans les "zones très rurales" et on te trucide pour tes fringues

                              et en France c'est pour une clope.

                      • [^] # Re: Il fut un temps...

                        Posté par . Évalué à 8.

                        Et ça ferait pas de mal non plus à certains chinois de faire un stage en Afghanistan, ils arrêteront un peu de se plaindre, blablabla...

                        C'est pas parce que c'est moins bien ailleurs qu'on est obligé de se satisfaire de ce qu'on a ici.

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à -1.

              La tu reves pas mal. Je peux te citer tout un tas de gens que je connais personnellement vivant a Geneve qui gagnent tres bien leur vie qui prennent EasyJet pour aller a Nice, Londres, Malaga, etc... parce que c'est pas cher et ca leur permet de faire plus dans le meme budget vacances.

              Tiens, moi j'ai deja pris EasyJet 2-3 fois (et j'ai une fois fait la gigantesque erreur de prendre Wizz Air, erreur que je ne referais plus jamais), au final j'ai jamais eu de vrai probleme a part des retards de genre 2h, mais au prix ou j'ai paye le billet j'allais pas me plaindre. Est-ce que j'aurais pu prendre mieux et plus cher ? Absolument, j'ai tres largement les moyens.
              Voila, moi EasyJet ne m'a jamais pose de vrai probleme serieux, car je sais a quoi m'attendre. Je me promene pas avec 15 valises, je prends pas un vol de 6h avec eux, je me fait pas des correspondances avec 1h30 entre 2 vols, etc... Quand j'ai ca, ben je paie en consequence, je prends une autre compagnie et je me prends pas la tete (sauf quand c'est Air France ou BA et qu'ils font greve bien entendu).

              • [^] # Re: Il fut un temps...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                cool, si tu peux citer tout plein de gens, ça doit faire une généralité.

                Ceux qui habitent genève et vont à malaga avec easyjet en pleine saison, embarquement à 15 heures: il payent pas vraiment 50 euros:

                exemple Genève à Malaga sam. 09 juil.

                * Tarif le plus bas 334.95 CHF DÉP 17:20 ARR 19:40 (il reste une seule place)
                
                • [^] # Re: Il fut un temps...

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Devines quoi, les gens qui partent en vacances avec EasyJet, ils achetent pas leur billet 2 jours avant ! En aout c'est 190, et c'est bien moins cher que les autres compagnies.

                • [^] # Re: Il fut un temps...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Swissair, $550, une escale, 6h50 en tout (aussi long qu'un paris new york quoi).
                  Air Iberia, $480, une escale, 4h30.
                  Easy jet, $480, direct, 2h20.
                  C'est sur que prendre des billets d'avions la veille du depart, faut pas s'attendre a des miracles.

                  En s'y prenant a l'avance, easy jet est 20% moins cher qu'air iberia totu en etant 2 fois plus court.

                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à 10.

              Est-ce que quelqu'un sain d'esprit préfère prendre l'avion à 6 heure du matin
              dans un hangar désert, sans véritable embarquement, sans véritable billet imprimé,
              sans véritable service à bord

              A l'origine de l'aviation, tu devais te pointer dans un hangar vide, avec un embarquement à l'arrache, y'avait pas de billet imprimé et le service de bord était occupé à faire voler l'appareil que satisfaire des problèmes de nantis.

              Donne lui 2500 euros tous les mois à ton péquin et tu ne le verras plus
              aérogare Z à 5 heure du mat.

              Le low-cost est utilisé par tous, riche comme moins riche.
              Et aussi choquant que cela puisse paraître, même les classes aisées utilisent des LIDLs & co.

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à -3.

              D'un autre cote, le pekin, s'il veut emmener ses gosses a papeete en premiere classe avec option pute russe epilee laser, coc' et champagne, c'est ptetre a lui de se sortir les doigts du cul et de payer ce qu'il veut offrir a ses gosses non?

              'fin a t'ecouter, le vol AF business est un du que ces encules de patron volent au pauvre pekin, gentil comme tout, vous comprenez, c'est pas un patron, alors c'est un bon gars.

              Sinon, perso pour connaitre les fouilles anales de la TSA, je prefere de loin l'embarquement dans un hangar desert sans reel embarquement. M'eviteras de devoir enlever mes pompes et de me faire scanner 4 fois par des blaireaux desagreables.
              L'absence de billet, ben entre nous si je peux eviter de me fader un papelard a la con qui sert au final a rien, tant mieux!
              A moins que t'amuses a encadrer les billets que t'as acheter, je vois pas trop l'interet.
              Encore a l'aller, ca va, je peux l'imprimer a la maison, mais je fais comment pour le choper pour le retour?

              Quand aux boissons... Seriously!?!
              T'es en train de nous expliquer que c'est bien d'embarquer qq centaines de kilos de boissons, juste pour le principe d'offrir de la flotte sucree avec des bulles, de monter tout ca au FL350 pour le faire redescendre 1h00 plus tard?
              Vraiemnt, tu peux pas boire ton cafe avant d'embarquer, il faut embarquer un truc lourd juste pour ton petit confort (de bourgeois j'ai envie de dire, ironiquement)?
              Sur un long courrier de 8h00, je comprends qu'il faille bien grailler un morceau, mais cette valse ridicule des hotesses sur les vols domestiques qui doivent courir pour servir tout l'avion avant que le pilote commence sa descente, ca me deplairait pas s'ils s'en debarassaient.

              Et les hotesses qui s'occupent de ton confort. Elle est bien bonne celle la.
              Tu veux pas qu'elles te taillent une pipe non plus et te tripotant le trou de balle en meme temps non plus?
              Tu te plains de l'absence d'hotesses dans les trains de la sncf ou sur les ferry? Non, evidemment.
              Tu veux visiblement service de luxe pour pas cher...

              If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: Il fut un temps...

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Ah les partenariats publics privés, les PPP.

          C'est à la mode, on ous explique que c'est génial,il y a juste un point de détail, un projet géré par l'Etat se finance avec un taux de 3%, un PPP de 8% au minimum.
          Je parie que les banques disent le plus grand bien des PPP. Sans doute pas les contribuables.

          If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par . Évalué à 1.

            Par contre ça plaît plus à Bercy parce que ça permet de lisser les sortie d'argent.

            (Et l'État en récupère une partie sous forme de TVA et d'impôts divers, du coup Bercy pousse pour ces solutions contrairement au ministère qui sort l'argent à qui ça coûte sur son budget à lui).

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par . Évalué à 6.

        Ben quitte à choisir j'aime autant avoir le choix entre
        – un train qui marche et qui est confortable (comme un TGV 2ème classe)
        – un train qui marche et qui est tout basique (style un container avec de la paille comme on voit dans les films) et qui n'est vraiment pas cher. Une sorte de troisième classe quoi, pour les pauvres, les étudiants ou les radins.

        Malheureusement maintenant on a le choix entre un train qui marchouille avec du confort et super cher.

        • [^] # Re: Il fut un temps...

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Et si tu penses service public il faut arrêter de faire l'amalgame TGV == train.
          La plupart des gens n'ont pas accès au TGV, ça ne concerne que les villes, plages ou pistes de ski que les Parisiens visitent pendant leurs vacances. Et ça enclave le reste du pays.
          L'aménagement du territoire serait de restaurer / construire des lignes ordinaires et y faire circuler plein de trains ordinaires.

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            hum, oui et non
            Les nouvelles lignes permettent justement d'améliorer ce point (par exemple concernant l'est de la France)
            Faut arrêter avec le fait qu'il n'y a que les Parisiens. Genre depuis Lyon c'est quand même bien cool d'avoir le TGV, même si on veut par exemple aller en Bretagne. Faire un train ordinaire à la place ... heu ... ben déjà que la version TGV prend du temps, j'ose même pas imaginer sans (et hors de question alors de faire un aller retour sur 2 jours...)

            Et pour finir, ben faut dire aussi que dans la plupart des gens il y en a beaucoup dans les grandes villes...

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à 1.

              Pour faire Lyon-Bretagne, il y a aussi quelques trains directs Lyon-Nantes qui font le trajet en 7 heures, et où on économise environ 15 € plein tarif par rapport au TGV direct passant par Massy et Saint-Pierre-des-Corps.

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par . Évalué à 3.

            ça ne concerne que les villes, plages ou pistes de ski que les Parisiens visitent pendant leurs vacances.

            Non, il y a aussi les TGV qui lient 2 villes (comme Tours et Lyon, par exemple) sur lignes TGV en passant par l'Île-de-France. Vous comprenez, Lyon-Tours via Paris et Lyon-Bordeaux via Paris ou Montpellier c'est tout à fait logique quand on regarde sur une carte (pour ceux qui ont des connaissances de base en topologie, vous pourrez regarder ici l'exercice 6 qui résume parfaitement la situation).

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à 2.

              • Quoi, il y a un changement à Strasbourg pour aller de Paris à Pau ?
              • Ben oui Monsieur, sinon vous iriez tout droit en Allemagne ! Ah y'a des vedettes, hein, là !
              • [^] # Re: Il fut un temps...

                Posté par . Évalué à 2.

                petite question : la syntaxe débile wiki met un carré lorsque je veux mettre un tiret. Je fais comment pour avoir un tiret ?

                • [^] # Re: Il fut un temps...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Ben tu met un carre.
                  Ah, y'a des vedettes, la, hein!

                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par . Évalué à 1.

            Je parlais du TGV seconde classe à propos du standing. C'est pas le luxe, mais c'est confortable et plutôt bien foutu. J'aurais aussi pu citer les TER en Pays de la Loire, c'est kif kif.

            Concernant le TGV : tu l'a déjà utilisé ou c'est juste pour troller ??
            Un exemple simple : Nantes – LorraineTGV. Sans TGV il faut passer par Tours, puis Paris, avec des correspondances à n'en plus finir.
            Autre exemple : Bordeaux – Lille. Ça passe par Paris, mais c'est quand même bien plus simple que des Corails ou TER.

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à 1.

              Oui, les TGV c'est bien quand on fait des trajets où c'est naturel de passer par Paris. Et pas, comme Voyages-SNCF le suggère, pour faire Tours-Le Mans.

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Ouais c'est vrai, il faudrait reengager tous ces gens pour avoir un service absolument tip-top.

        Mais tu serais pret a payer la difference sur le prix des billets et abonnements ?

        Bin ça marchait bien avant, quand la SNCF était un service public qui ne fonctionnait pas sur la recherche de rentabilité maximum. Le service s'est dégradé, et le tarif des billets n'a pas été diminué en conséquence. C'est marrant, on parle toujours des coûts supplémentaires induits par l'augmentation de la qualité de service, mais jamais des économies faites quand ça se dégrade. Ces économies sont pourtant bien allés quelque part ...

        • [^] # Re: Il fut un temps...

          Posté par . Évalué à -4.

          Ben ouais, c'est sur que quand tes impots payaient en partie tes billets, le billet lui-meme etait pas trop cher hein ?

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par . Évalué à 10.

            Ben ouais, c'est sur que quand tes impots payaient en partie tes billets, le billet lui-meme etait pas trop cher hein ?

            C'est le but.

            De même quand je fais appel aux pompiers, ça me coute pas trop cher. Pareil si je dois faire appel à un agent de police ou aller aux urgences, ou mettre un enfant à l'école.

            Je n'ai pas d'enfant, je ne compte pas en avoir. Mais je trouve normal que mes impots payent pour le futur de la France (la jeunesse). J'habite à Paris, mais je trouve normal de payer des impôts qui permettent de financer des billets de trains qui permenttent de désenclaver des zones désertées et méprisées.

            D'ailleurs je pense même que les transports en commun devraient être gratuits (au moins à Paris et pas uniquement pour les chômeurs, les retraités et les touristes).

            C'est le principe de l'impot. Mutualiser le intérêts communs et les risques.

            Je ne vois pas ce qui te choque là dedans.

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à 5.

              C'est facile de bien vouloir payer des impôts quand on a piqué quatre milliards à sa banque...

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Il fut un temps...

                Posté par . Évalué à 6.

                Pas quatre, mais cinq Milliards (4.82 exactement).

                Et pas piqués, perdus (parce que la SG a paniqué à cause de 50M placés un peu… audacieusement disons).

            • [^] # Re: Il fut un temps...

              Posté par . Évalué à -1.

              Rien a voir, je suis d'accord sur ce principe de transports publics.

              Mais faut pas dire que les prix ont augmente quand la SNCF met le billet a sa vraie valeur, c'est pas le cas, elle a simplement arrete de cacher le prix total du billet que tu paies de toute facon.

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par . Évalué à 3.

            Ouai enfin nos impots servaient a autre chose qu'a entretenir la vieille Bétencourt

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Si mes impôts servent au service public, et pas à subventionner des multinationales, oui, je préfère.

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par . Évalué à 4.

        Mais tu serais pret a payer la difference sur le prix des billets et abonnements ?

        Pas besoin d'augmenter le prix des billets : ils augments déjà régulièrement sans que le service ne s'améliore. Donc ils doivent déjà avoir les sous.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par . Évalué à 4.

        la plupart des gens preferent avoir un systeme pas cher

        Je sais que c'est une notion relative mais je trouve que prendre le train est cher.. Moi je serai content qu'il existe un service de train low cost !

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est vrai que moi je préfère que des actionnaires s'en foutent plein les fouilles que de payer ces fainéants de fonctionnaires.
        Bénéfice SNCF 2010

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Mais tu serais pret a payer la difference sur le prix des billets et abonnements ?

        Je sais pas pour la SNCF, mais je suppose que c'est identique. Pour les CFF, le prix augmente et la qualité de service diminue. Par contre ils n'hésitent pas à mettre un train passager en retard pour vite intercaler un train marchandise. Je parle pas du confort des wagons ... bon là on peu dire que c'est écologique, s'ils arrivent à utiliser ces trucs aussi longtemps ... par contre c'est sâle, il faut choisir un siège potable.
        Le prix de billet à plus que doubler en moins de 10 ans ...

        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: Il fut un temps...

          Posté par . Évalué à -1.

          Le prix du billet a certainement bcp augmente, mais ils ont aussi serieusement augmente la desserte et les frequences.

          De mon point de vue ils en ont d'ailleurs trop fait (tout comme les TPG a Geneve ou le moindre trajet coute 3Fr a cause de ce reseau enorme et sur-desservi maintenant), mais evidemment on peut pas tout avoir, et il ne faut pas oublier que les employes des CFF comme tout employes recoivent des hausses de salaires.

          • [^] # Re: Il fut un temps...

            Posté par . Évalué à 2.

            mais ils ont aussi serieusement augmente la desserte et les frequences.

            C'est pas ce que je vois.

            Je prends régulièrement le TGV Lille-Paris depuis quatre ans, et pendant ces quatre années, le prix augmente de 2€ par an, or dans le même temps le train de 8h17 que je prenais il y a deux ans a été purement et simplement supprimé. Sans compter tous les trains supprimés en période de vacances.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par . Évalué à 1.

        (...) reengager tous ces gens pour avoir un service (...) Mais tu serais pret a payer la difference sur le prix des billets et abonnements ?

        Pourtant quand "tous ces gens" ont été licenciés, les prix n'ont pas baissés... De plus la SNCF fait des profits, donc le licenciement n'avait pas d'autre but que les profits. Et pour faire plus de profits, on me demande de payer un supplément pour ce qui était compris dans le prix avant... Intéressant... pour ceux qui encaissent.

        Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

    • [^] # Re: Il fut un temps...

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Tu parles d'un temps où les impôts remplissaient régulièrement les caisses asséchées de la SNCF ?

      Et au moment de l' ouverture à la concurrence(*), il a fallu faire un tour de passe-passe pour enlever les dettes de la SCNF : Tiens, si on crée Réseau Ferrée de France (RFF) qui reste étatique.
      Pour les dettes, on met tout sur RFF ! Regardez, la SNCF n'a plus de dette.

      Les lignes comptables fonctionnent mieux que les lignes ferroviaires !

      (*) : Avec quadruple guillemets parce qu'on a toujours pas beaucoup le choix...

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par . Évalué à 4.

        (*) : Avec quadruple guillemets parce qu'on a toujours pas beaucoup le choix...

        C'est clair;
        Entre SNCF et ID-TGV, on peut pas appeler cela un choix véritable. Sachant qu'ID-TGV n'est qu'un transfuge d'ancien de la SNCF.

        A priori, y'a plus de concurrents pour le fret privé (marchandises & co)

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par . Évalué à 10.

        Tu parles d'un temps où les impôts remplissaient régulièrement les caisses asséchées de la SNCF ?

        Non, je parle du temps d'avant .

        Le gouvernement a dit: " Tiens, le TGV c'est super !"
        Le gouvernement a commandé des lignes et des TGV.
        Le gouvernement n'a pas payé un centime, c'est la SNCF qui a dû payer.
        Et pour ça, la SNCF a amplifié le démantèlement de son réseau.
        Et du coup, avec cette logique comptable ( je rappelle que à cette époque, la SNCF a été la seule à financer le développement du réseau SNCF ), avec les routes financées par les collectivités, on s'est retrouvé avec cette logique: Tout compris, c'est à dire achat, usure de la voiture, tellement bien décrite par le Prix de Revient Kilométrique, à 2 personnes à déplacer, il devenait moins cher d'organiser le déplacement en voiture qu'en train. Y compris à l'époque des Super5 qui consommaient 8 l/100 à 130km/h de sans plomb 98.
        Maintenant, c'est même lorsqu'on organise le trajet individuel, et surtout la suppression de toutes les petites gares, en calculant le prix des taxis pour " finir les 30 km " , on se retrouve moins cher en voiture qu'en train+taxi...

        Un exemple de démantèlement :
        - Ligne SNCF Limoges--Saint-Yrieix-La-Perche.
        2 agglomérations de la Haute-Vienne.

        Avant le démantèlement, le premier train arrivait à 7h30 à Limoges. Chaque jour, des centaines de voyageurs ( étudiants, travailleurs ) profitaient d'un train qui leur permettait d'aller bosser sur Limoges et de revenir le soir.
        Puis du jour au lendemain le premier train a été supprimé:
        arrivée à Limoges à 8h30 du premier train, départ du dernier train le "soir " à 16h30.
        D'un seul coup, cette ligne est devenue " non rentable" . Le trafic routier est devenu insupportable et les accidents se sont multipliés.
        ça c'est passé en 1986-1987.

        Ils ont fait pareil pour toutes les " petites lignes ". Partout en France. Ils ont remplacé le train par des " bus " sur des lignes qui aujourd'hui ont été au contraire renforcées avec plus d'un million de voyageurs par an ( LigneNantes-_Saint-Gilles-Croix-de-Vie )
        A noter que la section de cette ligne Commequiers-La-Roche-Sur-Yon a cessé d'exister aussi.

        Donc pour te répondre: non, ce n'est pas un problème d'"impôts" mais bel et bien une volonté politique de démantèlement qui fait le réseau tel qu'il est aujourd'hui.
        Et je note d'ailleurs que je suis le seul à apporter des arguments en voulant prouver, montrer que ce n'est pas un problème de financement.

        Pour le fret, c'est au début des années 2000 que la SNCF a totalement supprimé le transport des marchandises sur rail. Avec la plus grosse papeterie d'Europe ( la papeterie de Saillat International_Paper ) obligée de faire transiter les arbres sur camions.

        Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

        • [^] # Re: Il fut un temps...

          Posté par . Évalué à 2.

          Y compris à l'époque des Super5 qui consommaient 8 l/100 à 130km/h de sans plomb 98.
          Tu mens ! On n’a jamais vu de super5 monter à 130 sans tomber en pièces !

          Depending on the time of day, the French go either way.

      • [^] # Re: Il fut un temps...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tu parles d'un temps où les impôts remplissaient régulièrement les caisses asséchées de la SNCF ?

        Asséchées par les demandes de l'État de construire des lignes TGV, faut-il le rappeler…

        (*) : Avec quadruple guillemets parce qu'on a toujours pas beaucoup le choix...

        Euh, pardon ? Tu peux maintenant envoyer tes marchandises avec Fret SNCF, VFLI, Europorte, ECR, Colas Rail, ou un des OFP récemment créés. Je trouve que ça fait du choix, ça.

        Pardon ? Aahhh, tu voulais parler de l'ouverture à la concurrence du trafic _voyageurs_ ? Mais celle-ci ne se fera qu'au prochain changement de service, en décembre, et uniquement à l'international puisque c'est tout ce que l'Europe impose pour le moment. À ma connaissance ça ne se bouscule pas au portillon pour les services annoncés : quelques trains de nuit chez Trenitalia et c'est tout.

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

    • [^] # Re: Il fut un temps...

      Posté par (page perso) . Évalué à -5.

      J'ai jamais connu l'époque dont tu parles. Et pourtant j'ai plus de 30 ans.

      Faut arreter de toujours croire au "C'était mieux avant"

  • # Pendant ce temps là, sur voyages-sncf

    Posté par . Évalué à 10.

    Pendant ce temps là, sur le site préféré des visiteurs de linuxfr, des gens tentent de réserver des billets pour aller à Strasbourg (reuhmeuhleu, toussa).

    Toute la réservation se passe bien, jusqu'au moment où il faut payer.

    Paiement refusé.

    Ah ? Bizarre. Pourtant je viens de payer sur un autre site en ligne.

    Bon, je retente. Même erreur. Avec une autre carte ? Pareil. Je viens déjà de perdre 30 minutes.

    Nous étions censé partir à trois dans le train. Je contacte donc un des deux autres. Il tente de réserver également. Encore 30 minutes de perdues à deux pour expliquer quel train réserver. Mais encore refusé.

    Je tente d'appeler et de réserver par téléphone. J'explique mon problème. La nana me laisse à peine m'exprimer et me sort que « oui, m'enfin vous comprenez, si votre carte ne passe pas ça ne fonctionnera pas non plus par téléphone ». Après avoir insisté quelque peut, et répété que ça ne fonctionne pas avec différentes cartes, et maudit discrètement mon interlocutrice, elle se décide enfin à vérifier.

    Après avoir enfin daigné poursuivre un peu ses recherches, elle me dit qu'il faudra que je fournisse le nom et la date de naissance de tous les passagers. Bien évidemment, c'est pas possible de transporter trois personnes si on a pas une photocopie de sa carte d'identité et un prélèvement ADN.

    Putain…

    Je raccroche en maudissant plus fort mon interlocutrice.

    Finalement nous avons retiré les billets directement en gare.

    Nous avons la chance d'être parisien et mobiles. Ce n'est pas le cas de tout le monde.

    Je me souviens d'une époque où la SNCF c'était un service public, où le client était appelé « usager », où les prix étaient fixes quelle que soit la destination, les horaires ne dépendaient pas du taux de remplissage, mais du service rendu.

    Et puis on nous a expliqué que c'était nul comme système. Que la concurrence allait tout améliorer.

    Merci donc l'Europe libérale qui a pondu la Directive 91/440 et merci au gouvernement Juppé (et au Parlement qui a officié sous son règne) pour avoir décidé que ça n'allait pas assez loin et qu'il fallait aller au delà.

    • [^] # Re: Pendant ce temps là, sur voyages-sncf

      Posté par . Évalué à 5.

      Pendant ce temps là, sur le site préféré des visiteurs de linuxfr

      Ils ont un concurrent, maintenant:

      http://www.capitainetrain.com/

      Le service est encore en bêta mais marche très bien, faut demander une invitation ;)

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Pendant ce temps là, sur voyages-sncf

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'ai testé. (d'ailleurs j'ai deux invits si ca interesse quelqu'un).
        L'interface est sympa, claire etc ...
        Mais au niveau des services qu'ils proposent (facture, ebillet totalement dématerialisé, etc), ils restent très en retrait de voyages-sncf.

        Bon, ils disent y travailler, j'attends juste pour voir :)

    • [^] # Re: Pendant ce temps là, sur voyages-sncf

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      A propos de paiement par CB, récemment je tente d'acheter 2 places sur opera de Paris

      Après le choix des places, je passe au paiement, on m'annonce que j'ai 6 minutes pour payer, je rentre mon numéro de carte, et j'ai un joli message
      "numéro de carte invalide"
      Je vérifie mes numéros de carte, date d'expiration, les fameux 3 chiffres, mais c'est bien sur le numéro que ça râle.
      Finalement, je dépasse les 6 minutes sans réussir à payer.
      Autre essai, et je finis par noter qu'ils sélectionnent par défaut Visa comme type de carte, et j'ai une Mastercard...

      Vu que les 4 premiers chiffres déterminent le type de carte, ils pourraient afficher un message plus intelligent, et même demander d'abord de choisir son type de carte...

      Si vous voulez voir un site plein de Flash, et pas ergonomique du tout, allez sur
      www.operadeparis.fr

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # La SNCF se fout de la gueule des usagers

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    La SNCF attache la plus grande importance à la régularité de la circulation des trains. Malgré les précautions prises, les incidents qui surviennent de façon inopinée et les retards qui s'ensuivent, ne peuvent pas toujours être évités.

    Ca c'est le pipeau de la SNCF depuis des années. Tous les ans, la SNCF découvre qu'il neige en hiver, et quand on a 5 cm de neige, ça fout un bordel pas possible sur les lignes. Elle découvre aussi que les feuilles tombent en automne, et annule des RER et autres trains de banlieue.

  • # La clim chez la SNCF

    Posté par . Évalué à 5.

    Ma dernière aventure avec la SNCF, c'est pas plus tard que mardi dernier, également en Gare du Nord.

    Il faisait assez chaud dehors, et après un trajet en RER B bondé, je me réjouissais de m'asseoir dans un TGV au frais. Sauf que la clim était bloquée dans la rame où je dois monter, et il y faisait plus chaud que dehors. Youpi.

    Bien entendu, rien n'est prévu dans ce cas, donc même arrivés à l'heure avec nos billets 1ère classe (parfaitement en règle quoi), tous les voyageurs de cette rame ont dû soit trouver une place dans les rames d'à côté quand il y en a, soit s'assoir dans les cabine. Bonjour le confort.

    Heureusement, durant le voyage le contrôleur est arrivé et nous a dit avoir trouvé des places plusieurs voitures plus loin.

    Bien souvent, malgré le service parfois excécrable, les contrôleurs sont assez sympas. Ça ne rattrape pas, mais ça aide à relativiser.

    Par contre, c'est assez marrant, j'ai vu récemment en passant près du centre de maintenance à Saint-Denis un train passer dans une cabine de lavage, comme quoi le plus important est sauf : l'extérieur des trains est propre.

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: La clim chez la SNCF

      Posté par . Évalué à 4.

      Ça doit être pour améliorer le Cx qu'ils les nettoient.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: La clim chez la SNCF

      Posté par . Évalué à 4.

      comme quoi le plus important est sauf : l'extérieur des trains est propre.
      C'est comme tous les métiers de vendeurs : quel vendeur, aujourd'hui, est spécialiste du produit qu'il vend ? Aucun. Il est spécialiste du "faire vendre", et pour vendre faut que ça brille.

    • [^] # Re: La clim chez la SNCF

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      et après un trajet en RER B bondé

      Tiens, tu mets des pléonasmes dans tes phrases ?
      :-)
      Ce matin, 15 minutes d'attente du RER B à Gare du Nord, un RER en panne, un autre supprimé je sais pas pourquoi...
      Ils ont pas "investi" 100 millions d'Euros pour améliorer le RER B à grand renfort de pub et communications ?
      J'ai dû réver.

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

      • [^] # Re: La clim chez la SNCF

        Posté par . Évalué à 9.

        C'est vrai, je n'y avais pas pensé.

        J'ai encore en mémoire l'excuse de retard la plus WTF que j'ai entendue sur cette ligne : « en raison d'un afflux de voyageurs sur la ligne, le traffic est perturbé etc ».

        Évidemment, sans voyageurs le RER fonctionne beaucoup mieux. Quelle idée aussi de prendre les transports en commun...

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: La clim chez la SNCF

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Le mieux que j'ai eu comme excuse sur le RER B c'est quand même une baston dans une rame (certainement dûe à un « afflux de voyageurs » d'ailleurs).

      • [^] # Re: La clim chez la SNCF

        Posté par . Évalué à 5.

        Ils ont pas "investi" 100 millions d'Euros pour améliorer le RER B à grand renfort de pub et communications ?

        Tout est passé dans le budget comm' :)

  • # ça aurait pu être 4.40 €

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Et si tu n'avais pas eu la "chance" de faire ça en ligne, ça t'aurait fait 5€ - le prix du timbre.

  • # Histoire folle

    Posté par . Évalué à 10.

    Comme tout le monde semble y aller de sa petite histoire, voilà la chose complètement folle qui est arrivée à ma soeur :

    Longtemps à l'avance, elle achète un billet aller-retour en utilisant la réduction de la carte Escapade. (Pour ceux qui ne connaissent pas, cette carte permet d'avoir des réductions seulement sur les allers-retour qui ont au minimum une nuit de week-end entre les deux billets.)

    Elle prends son train aller, tout se passe bien.

    Elle trouve ensuite un amis qui lui propose de faire le trajet retour en voiture, pour économiser de l'argent, elle va au guichet pour annuler son retour.

    – Bonjour, je souhaite annuler ce billet.
    - SNCF - On ne va pas pouvoir rembourser la totalité, car la réduction ne s'applique que sur un aller-retour, il va donc falloir faire passer le premier billet (aller, donc déjà utilisé), en tarif plein, et je vous rembourse la différence.
    – Très bien, je comprends, faites donc.
    - SNCF – Désolé, je débute un peu et je n'ai jamais rencontré ce cas de figure, je vais donc demander à un collègue de m'aider.
    [Le collègue vient aider]
    [5 min plus tard]
    - SNCF – Voilà madame, vous nous devez 6,30€.
    – Il doit y avoir une erreur, c'est vous qui me devez de l'argent, je viens me faire rembourser un trajet que je n'ai pas encore emprunté.
    - SNCF – Non, il n'y a pas d'erreur, sans la réduction votre aller coûte plus cher que l'aller-retour, vous nous devez donc 6,30€.
    – Mais c'est absurde, je ne vais pas vous payer pour annuler un de mes billets. OK, on annule tout et je conserve mon billet que j'ai déjà payé.
    - SNCF – Impossible, nous avons déjà annulé le billet, on ne peut pas revenir en arrière, donnez-nous 6,30€ !

    Au final elle a du payer les 6,30€, tout ça pour ne plus avoir le droit de prendre son train retour, et elle a même libéré une place dans le train que la SNCF a du revendre à prix d'or !!

    • [^] # Re: Histoire folle

      Posté par . Évalué à 10.

      J'ai du mal à comprendre ce qui a obligé ta sœur à payer.

      • [^] # Re: Histoire folle

        Posté par . Évalué à 4.

        Pas grand chose, à sa place j'aurais juste quitté la pièce, mais bon, elle a certainement un trop bon fond et elle n'a pas osé.

  • # Pffff !

    Posté par . Évalué à 4.

    Attends, t'es un chanceux toi, t'as le droit à un remboursement.

    Moi, je prends le train toutes les semaines : Caen / Lisieux (Eh oui, je suis un étudiant). Et de temps en temps (au début c'était presque toutes les semaines mais maintenant ça va mieux), il y a du retard, 30-40 minutes souvent, une fois ça a du être plus d'une heure. Mais moi, je n'ai le droit à aucun remboursement, parce que mon trajet n'est pas assez long : il ne fait que 30 minutes !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.