Journal Internet, circonstance aggravante

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
27
26
mai
2009
Un projet de loi va être présenté demain par le Ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie dans le cadre de la lutte contre la violence routière. Si les buts sont louables et certains moyens envisagés effectivement efficaces (saisir la voiture de ceux qu'un retrait de permis ne semble pas dissuader de continuer à circuler par exemple), une petite phrase dans l'article de lutte contre le trafic de point de permis (*) m'a fait bondir : La peine principale sera doublée si ce commerce illégal a lieu sur Internet.

La campagne de diabolisation d'Internet continue donc à tout vat; après les pédophiles et les terroristes, ce sont maintenant les fous du volant armés de clios tueuses qui écrasent nos enfants grâce à ce réseau malsain ! Utiliser Internet devient une circonstance aggravante au même titre que l'utilisation d'une arme pour commettre un vol par exemple. Monde de merde.

Source : [http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/05/26/violence-ro(...)]

(*) il s'est paraît-il développé un véritable business pour faire dénoncer un honnête conducteur muni de tous ses points (certains démarcheraient les pensionnaires des maisons de retraites !) afin qu'il écope du retrait de points à la place d'un conducteur fautif menacé de la perte des ses derniers points.
  • # internet incontrôlable

    Posté par . Évalué à 10.

    à défaut de pouvoir complètement réguler/contrôler internet, on le diabolise.

    Je ne vois pas en quoi le trafic de point serait plus grave sur internet que sur le minitel, les petites annonces dans les journaux ou encore dans des réseaux privés.

    Ah, on me souffle à l'oreille qu'avec internet on ratisse beaucoup plus large que les autres médias et que n'importe qui a la liberté de créer des réseaux et/ou des sites pour organiser du trafic.

    La liberté sai mal.
  • # Pas sa faute !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Monde de merde.
    Tu devrai plutôt le remercier : c'est lui qui t'a mis au courant !
  • # Depuis le début jusqu'à aujourd'hui .

    Posté par . Évalué à 7.

    La diabolisation d'internet a commencé depuis un bout de temps déjà , il faut se rappeler les "reportages " (comment peut on appeler cela de la propa-reportage ? comme on dit pour publi-reportage ) depuis l'avènement même du net par les médias de formatage de masses .

    Le livre de Mona Chollet : en relate bien la teneur :

    " (...) Laurent Chemla raconte comment, en 1995, il a créer avec d'autres l'Asoociation des utilisateurs de l'Internet, après avoir été effaré par la première émission consacrée au réseau surune chaine de télévision française - il s'agissait de la Marche du siècle . " Pendant une heure et demie, l'Interne a été présenté comme un repaire de nazis, de pédophiles et de pirates. C'est tout juste s'ils ont évoqué quelques sites célèbre à l'éopoque, comme celui de la bibliothèque du Vatican. Jean-Marie Cavada a conclu en disant que l'Internet pouvait être le meilleur comme le pire - mais on sentait bien qu'il pensait surout au pire "

    On voit comment le discours de la majorité n'a pas évoluer , mais a matraquer cette idée en long et en large (pour etre sur que ca reste bien dans la tete des citoyens ) . Jusqu'a faire un spot publicitaie ...

    source : Marchands et citoyens , la guerre de l'internet , 2001 , edition l'atlante , collection comme un accordéon .
    • [^] # Re: Depuis le début jusqu'à aujourd'hui .

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      mais a matraquer cette idée en long et en large (pour etre sur que ca reste bien dans la tete des citoyens ) . Jusqu'a faire un spot publicitaie

      Sauf que plus la moité des Français accèdent à internet et voient bien que ce n'est pas un repère de pédophiles nazies.

      On pourrait plutôt comparer le cas avec les reportages sur les pays Africains où on y voit que la misère, l'exploitation, la corruption, les massacres etc. Cela formate l'image de tout un continent et comme une très large minorité de Français n'y vont pas c'est une image qui reste. Ou si je te dis Thaïlande, quel est le premier mot qui te vient à l'esprit ? Je suis sûr qu'une bonne partie des Français parleront de tourisme sexuel.
      • [^] # Re: Depuis le début jusqu'à aujourd'hui .

        Posté par . Évalué à 7.

        Bien sur les gens voient bien dans leurs expériences de tous les jours que ce n'est pas ce qu'on leur présente. Mais néanmoins , a force de propagande diabolisante , il y a un but de légitimation des actions du gouvernement . C'est un peu comme le "il faut détruire Carthage " dans les disours romain.

        Au fur et a mesure ca s'insinue dans l'esprit des gens de manière surnoise . En outre il y a aussi certaines affaires portés au nus , comme l'affaire des objets nazis vendu sur yahooo . On disproportionne les propos via un matraquage médiatique à tous vas . Ca leur permet de reprendre les amalgames pédo-nazi-terroriste-pirate-téléchargeur.de.mp3... qui ont été bien préparer en arrière fond de la pensée (comme les daemon quoi :) . Et puis de faire un discours moralisateurs du genre " on vous l'avait bien dit, on avait raison , si vous nous écouter on vas vous protéger "

        N'y a plus qu'a dire qu'il y a vide juridique et le tour est joué .


        Je ne pense pas qu'il suffit simplement de s'appuyer sur l'expérience du bon sens , des gens , car il y a bien en face tout un appareillage médiatico financier avec des moyens écrasants . Ces buldozer médiatiques ne reculeront pas devant quelques libristes . A nous d'informer .
    • [^] # Re: Depuis le début jusqu'à aujourd'hui .

      Posté par . Évalué à 4.

      On peut aussi lire directement "Confessions d'un voleur" de Laurent Chemla plutôt qu'un livre qui le cite.

      http://www.confessions-voleur.net
      • [^] # Re: Depuis le début jusqu'à aujourd'hui .

        Posté par . Évalué à 3.

        On peut aussi :)

        Sinon je conseille assez le livre de Mona Chollet qui révèle les différentes attitudes prises par l'etat face à l'internet . Ainsi que les stratégies des médias , des industriels , des startups (de l'époque ) , des hackers, des libristes , des citoyens . Manque juste les kikolol et autres kévins :) Sinon c'est . très bien documenté , tout est sourcé :) Enfin un classique pour le libriste :)
    • [^] # Re: Depuis le début jusqu'à aujourd'hui .

      Posté par . Évalué à 2.

      Jusqu'a faire un spot publicitaie ...
      Tu parles bien de ça ?

      http://www.youtube.com/watch?v=cE6fQwWggVM
    • [^] # Re: Depuis le début jusqu'à aujourd'hui .

      Posté par . Évalué à 5.

      Faut pas se leurrer, la plupart des gens qui sont dans les médias lambda (presse, tv, radio) diabolisent Internet car ce n'est plus « 1 point de comm', plusieurs écouteurs » c'est une multitude de source de communication et d'information et parfois certaines sources se permettent de mettre la tête dans le caca des ''médias classiques'' quand ils commettent une faute.

      Internet apportent tout sur un plateau: l'écriture, l'information, le son, la vidéo (films, séries) mais totalement decentralisé. Ca vous ferait pas paniquer si une ''chose'' pouvait remplacer votre bizness supra-protégé ?

      Les journaux papiers aux US font faillites aux fur-et-à mesure. La presse française a paniqué avec l'arrivé des gratuits. Elles les diabolisées « ce sont pas des vrais journalistes, c'est pas du vrai vrai journalisme d'investigation ». Internet fait partie du traineaux.

      HADOPI est le haut de l'iceberg, en grattant on voit que tout est lié: Il suffit d'appliquer la méthode des 5 pourquoi :

      - Pourquoi HADOPI ? Version officielle, c'est pour bloquer le piratage grandissant.
      - Pourquoi le piratage a dérapé depuis 5 ou 6 ans ? parce qu'aucune offre légale n'existe.
      - Pourquoi les offres légales n'existent pas ? pour résumer (voire mes autres posts pour comprendre) : parce que l'ensemble de la filiaire ''média'' (je parle des ayants-droits jusqu'aux distributeurs/diffuseurs) n'ont jamais remis en question leur buziness-plan à l'aire du numérique, à l'aire de la multi-diffusion.

      Il suffit de voir une seule fois un contrat type d'ayant-droit pour constater que le bizness-plan est clairement aligné sur un marché de type ''broadcasting tv''. Il y'a clairement des variantes pour notifier le fait qu'il a une économie de la copie (Pay-per-view, DVD, entrée en salle de cinéma, etc...). Mais il y'a tellement de couche dans cette économie qu'en retirer une, tout s'écroule, parce que l'ensemble est bancale à la source, et que plus personne n'ose n'y toucher ni même en parler.

      Pour faire un parallèle avec un programme, c'est comme votre première version du premier logiciel que vous avez développé. Au fur-et à mesure, vous avez appliqué des patchs, des modifications, des features. Et puis au bout de X versions, cela devient une pieuvre tentaculaire instable et inmaintenable.... Et puis, un jour, on ouvre les yeux, et on recode tout depuis le début avec une nouvelle base solide.

      Ce qui est fait en informatique (ou en recherche), n'a jamais été fait en économie et encore moins dans notre milieu (média). On rajoute des couches correctives aux couches bancales. (vous pouvez appliquer ce parallèle avec les administrations en général aussi)

      Le mieux, serait de tout remettre à plat: mais qui aurait les « bolox » de le faire ?...


      (En espérant ne pas avoir été trop long ... et surtout pas trop de faute d'orthographe/grammaire --EOF)


      PS: Au passage, concernant les différences juridiques entre internet et non-internet, j'avais repéré à une époque les différences de temps de poursuite dans le cas d'un papier diffamatoire (si je me rappelle bien) qui est de 1 an pour Internet et quelques mois pour le ''papier''.
  • # Le business de l'insécurité routière.

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Confiscation du véhicule pour les "grands" excès de vitesse de plus de 50 km/h...

    Les limitations à 70 km/h sur les 2x2voies séparés par un terre plein central vont se multiplier... comme à la ville du bois...
    http://www.moto-net.com/p_article.php?RefArticle=442

    Simplification du code de la route, Facilitation de l'accès au permis de conduire. Multiplications des contrôles automatisés. Durcissement des sanctions... Un véritable business est en train de se mettre en place... Ce qu'il faut pour aider les constructeurs de véhicules a vendre toujours plus, et au diable toute notion de développement durable... aujourd'hui, un véhicule qui a plus de 7 ans et 150 000 km est considéré par l'état, les assurances et les concessionnaires bon pour la casse !

    Curieusement les associations de "victimes de la route", prompt a demander toujours plus de sanctions et d'aggravations des peines, sont particulièrement silencieuses concernant la simplification du code et la facilitation de l'accès au permis. Je trouve cela plus que suspect concernant leur indépendance...
    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

      Posté par . Évalué à 2.

      En dehors de tout intérêt pécuniaire, c'est une sanction injuste qui va pénaliser des personnes sans rapport avec les infractions commises.
      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Tu veux dire que confisquer le véhicule avec lequel le conducteur a roulé à plus de 50 km/h au delà de la limitation de vitesse est une sanction injuste ?

        Quelle serait alors une sanction juste ?
        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

          Posté par . Évalué à 1.

          Quelle serait alors une sanction juste ?
          Trouverais-tu juste de me prêter ta voiture ? Non, c'est juste pour un teste. un petit 145 sur une rocade limité à 90km/h, j'assume les points. Et toi, tu assumes tes 20k€ (Si c'est le prix de ta voiture)?
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Quel est le besoin de rouler à 145 km/h sur une rocade limitée à 90 km/h ? Pour tester quoi ?

            Je dois être chanceux, je n'ai pas "d'amis" à qui prêter ma voiture et qui aurait un tel comportement (et inversement, si on me prête une voiture j'estime tout à fait normal d'en prendre soin et de respecter le code de la route)

            Enfin bref, sur la route c'est jamais sa faute, toujours celle des autres
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par . Évalué à 4.


              Je dois être chanceux, je n'ai pas "d'amis" à qui prêter ma voiture et qui aurait un tel comportement (et inversement, si on me prête une voiture j'estime tout à fait normal d'en prendre soin et de respecter le code de la route)


              Je suppose qu'il est prévu que seul le propriétaire de la voiture peut se la faire confisquer, ça me parait logique.
              Pense dans l'autre sens, les conséquences d'une perte de permis sont déjà assez énormes ne serait-ce qu'en terme d'emploi.
              Alors si en plus, on pénalise les conducteurs secondaires du véhicule en le confisquant à son propriétaire, ça devient totalement disproportionné.
              • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                Posté par . Évalué à 3.

                Alors si en plus, on pénalise les conducteurs secondaires du véhicule en le confisquant à son propriétaire, ça devient totalement disproportionné.

                C'est dans la même veine qu'Hadopi. Un enfant télécharge, on puni toute la famille. Le fiston fait le con au volant, plus de voiture pour la famille. Prochaine étape : En cas d'impayé, on saisi l'appartement et on met tout le monde à la rue...
                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  oui mais non , la rue c'est quand meme un lieu public ,ils vont peut etre nuir au gentils citoyens, passants par là ?

                  On va tous les mettre quelque part , entasser dans un coin qu'on voit pas trop , imaginons le dépotoir . Je vous laisse imaginer la prochaine étape .
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par . Évalué à 3.

              Je te réponds sur le fait de confisquer le véhicule avec lequel le conducteur a roulé à plus de 50 km/h
              Ma réaction vient plutôt du avec. Car l'état se réserverais le droit de revendre un véhicule qui n'appartient pas au contrevenant. Je trouve ça choquant.
              Déjà, avec un excès de vitesse de plus de 40km/h, tu laisses ta carte grise, et les clefs. Quelqu'un ayant le permis doit passer récupérer le tout pour récupérer le véhicule. Cela me semble suffisant, non ?

              Sinon, je suis d'accord avec toi, sur la route, il y deux catégories, celui qui roule bien et les autres (je suis le seul à faire partie de la première catégorie)
              "ALLER POUSSEZ VOUS DE MA ROUTE !!!!" ;-)
              • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                faut quand même le faire l'excès de vitesse de plus de 40 km/h !!!
                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Sur autoroute, ça peut aller très vite. Un passage limité à 90, pour peu que tu ne fasses pas super attention (en train de doubler une file de camions, par exemple), tu peux le zapper. Et si c'était 130 avant, tu es mur ;)

                  Bon après, l'inattention est au moins aussi dangereuse que la vitesse, et donc ça ne justifie rien. Mais ça peut arriver à tout le monde, sans pour autant prouver qu'on est un dangereux trompe-la-mort qui méprise les lois.
                  • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Je dis peut etre une connerie, mais bon.

                    Une autoroute limitee a 90, ca veut dire zone urbaine.
                    Si zone urbaine, ca veut dire qu'avant, c'etait limite a 110.

                    Sans avoir roule ma bosse partout en france, j'ai qq kilometres dans les roues et il me semble pas avoir vu une seule fois un ecart de limitation d'autre chose que 20km/h.

                    Bon, ca veut pas dire qu'un 150 alors que tu viens de passer d'une zone a 130 a une zone a 110 soit improbable.
                    Mais la, tu joues, tu connais les regles, si tu te fais gauler, vient pas pleurer.

                    Apres, vous plaignez pas non plus, les us c'est 104km/h sur autoroute, au mieux, sinon c'est 88.
                    Par contre, vu la taille des boulevards par endroit (plus larges que l'a10, en nombre de voie et en distance), ca peut monter a 65-70 en ville :)
                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.


                      Une autoroute limitee a 90, ca veut dire zone urbaine. Si zone urbaine, ca veut dire qu'avant, c'etait limite a 110.

                      Il me semble que pour certains travaux cela peut arriver d'avoir 90km/h au milieu d'une grosse portion à 130km/h. Et comme les panneaux restent souvent plus longtemps que les travaux, cela peut arriver de se faire avoir comme ça.


                      Apres, vous plaignez pas non plus, les us c'est 104km/h sur autoroute, au mieux

                      Dans l'ouest c'est 75 miles/h (soit ~120km/h), parfois même sur une route a double sens comme dans l'est du Texas. Le Montana a des autoroutes où la vitesse est libre.

                      Par contre, aux USA en général c'est la valeur absolue de la vitesse qui est grave, genre +10miles/h en ville c'est pas grave (sauf près d'une école), mais 85miles/h sur une autoroute déserte (genre au hasard la I-40, ex-route 66 dans l'Arizona, à 200km de toute civilisation) tu risques la prison.
                      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Dans l'ouest c'est 75 miles/h (soit ~120km/h),
                        Pas en californie en tout cas. Meme en plein milieu du desert.
                        65 au mieux.
                        Apres je sais pas ce que tu consideres comme ouest, le texas etant plus le sud (ou alors j'ai mal compris ta phrase).

                        Et ouais, j'aurais du preciser l'etat, comme toujours quand on parle d'une loi americaine.
                        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Ben par exemple, Texas, Arizona, Nouveau-Mexique, Utah, Nevada, Colorado aussi je pense. Tous les états qui sont restés un peu cowboy.

                          En gros, il me semble que la plupart des états à l'ouest du Mississippi (à part au moins la Californie, mais je n'ai pas un souvenir d'une obéissance stricte à la limitation de vitesse lors de mon précédent séjour) sont souvent à 75 miles/h.

                          Un petit tour sur http://en.wikipedia.org/wiki/Speed_limits_in_the_United_Stat(...) permet de constater qu'en Californie la vitesse maximale pouvant être autorisée est de 70 miles/h.


                          Et ouais, j'aurais du preciser l'etat, comme toujours quand on parle d'une loi americaine.

                          visiblement au Texas c'est même par comté ! Ils sont fous ces sheriffs !
                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Une trois voies en ville. Limité à 50 mais on peut facilement atteindre les 90. Je pense au boulevard du Mont Riboudet à Rouen, dans ma jeunesse...
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              >> Enfin bref, sur la route c'est jamais sa faute, toujours celle des autres

              <span class="Bigard">
              J'étais à l'arrêt, en revenant de mon cours de physique sur la relativité quand un connard de pieton s'est jeté sur ma voiture à plus de 145 Km/h…
              </span>
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ce n'est pas plutôt le véhicule de celui à qui on retire le permis que le véhicule ayant servi à commettre l'infraction qui serait confisqué ?
        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

          Posté par . Évalué à 1.

          L'indemniser pour qu'il puisse se payer un véhicule assez puissant. S'il supporte ces accélérations, il sera moins en infraction en moyenne car au lieu de rouler à 100 en ville comme sur les nationales , il pourra adapter son régime et ca fera baisser le risque d'accident.
        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

          Posté par . Évalué à 7.

          Confisquer le véhicule d'un foyer est injuste, on pénalise plusieurs personnes alors qu'il n'y a qu'un seul responsable.
          Le retrait ou la suspension de permis est déjà suffisamment difficile à gérer pour les personnes touchées.
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            C'est là où HADOPI peut nous montrer la voie. Il suffit d'inventer une nouvelle infraction de « non surveillance de la voiture » pour punir toute une famille.
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Retrait ou suspension qui sont bien évidemment du fait d'actes totalement arbitraires des forces de police et de gendarmerie...
            Il est bien connu qu'on peut perdre des points comme ça
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par . Évalué à 8.

              Et ?
              ca répond à la remarque du monsieur ?

              Moi, je propose qu'on rétablisse la peine de mort pour ceux qui sont stationnés sur une place handicapée. Quitte à escalader autant y aller Franco, si j'ose dire.

              Le décalage entre les moyens mis pour améliorer d'un pouillème de % les stats routières et ceux qu'on enlève pour les soins médicaux me laisse dubitatif.

              Mais c'est vrai qu'il y en un sur les 2 qui permet de renflouer les caisses de l'état.

              Bizarrement, les représentants des forces de l'ordre, ils sont plus discrets dans le 93. Pourtant, il ne me semble pas que les stats de violence aux riverains s'améliorent beaucoup de ce coté là.
              • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Ton pouillème de %, tu le vois comme des stats routières.
                Moi je le vois en terme d'accidentés (le conducteur, et les gens autour).

                C'est un choix à pondérer, mais *moi*, je trouve que ça vaut le coup. Contrairement à la coupure d'internet, l'accident ici met en jeu directement l'intégrité physique de citoyens. L'état a le *devoir* de réduire ces accidents. Pour une fois que cet état a les corones de faire quelquechose en cette faveur, je dis oui (et perso, je suis pour le retrait du permis des vieux (entre autres, et sur des critères biologiques), pour des repassages du code tous les 5 à 10 ans dégressifs, avec des tests de conduite, pour la profusion des transports en commun, etc)
                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  je suis pour le retrait du permis des vieux

                  Je suis pour le retrait de permis des jeunes (merde, je suis jeune). J'ai plus souvent failli me faire écraser par des jeunes que par des vieux. De plus, les vieux que je connais utilise leur voiture pour aller en ville faire les courses et ne dépassent pas les vitesses réglementaires.

                  Je verrais plus pour tout le monde (sur critères biologiques), une interdiction de rouler à plus de x km/h et interdit sur autoroutes avec signalement sur la voiture (comme pour les camions, un rond rouge avec 80).

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Personnellement je suis pour système plus simple. Faire comme pour le permis moto. Selon ton âge ou ton ancienneté de permis tu es cantonné à pouvoir conduire une voiture de puissance correspondante. Cela diminuerais les grosses cylindrées roulant à 200km/h avec un "A" à l'arrière. Personnellement ma première voiture était une vielle Fiat Uno de 20 ans d'âge qui ne pouvait pas dépasser le 110, et c'était très suffisant.
                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par . Évalué à 2.

                      C'est vrai que c'est bien mieux quand c'est un vieux qui roule à 200 km/h en grosse cylindrée et sans le A à l'arrière.
                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Et l'écologie? Devoir racheter une moto dès que j'aurais je droit d'en utiliser une mieux, c'est pas très écologique.

                      Puis c'est très frustrant celle limitation de cylindrée, quand la moto est un sport. Je ne vais pas avoir une moto pour la route, et une moto pour m'amuser en dehors des routes…

                      Envoyé depuis mon lapin.

                      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                        Posté par . Évalué à 1.

                        La limitation dure 2 ans, et ne concerne pas la cylindree mais la puissance delivree (33 ou 34ch), pas mal de modeles sont donc disponibles avec restricteur, qu'il suffit d'enlever une fois la periode passee (en general ca limite simplement l'injection). Certains constructeurs offrent meme la chose parfois, par exemple Suzuki en UK.

                        Vivement samedi que j'aille chercher ma petite SV650... sans restricteur :)
                        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Fait gaffe, roule avec ton blouson surtout l'été ou avec la chaleur ces enfoiré de gravillon s'incruste sous la peau.

                          Sinon, j'ai entendu parlé il y a quelque temps d'une réforme de permis lié à l'Europe :
                          Permis 1: moins de 500cc et 50ch max.
                          Permis 2: pré requis : Permis 1 de 2ans et plus de 24ans. Full power.
                          Alors, j'ai rêvé, ou ça a été dans les bacs, ça l'est encore ?
                        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          C'est 34 chevaux.

                          Envoyé depuis mon lapin.

                        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                          Posté par . Évalué à 2.

                          qu'il suffit d'enlever une fois la periode passee (en general ca limite simplement l'injection).
                          Et refaire ta cg, et reprendre une assurance (ben oui, changement du véhicule vu que tu passe en mtt2)
                          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Le commentaire auquel je repondais ne faisait etat que du bilan ecologique d'avoir a acheter une autre moto, sur lequel je doute que la nouvelle cg ou assurance aient beaucoup d'impact.

                            NB : La limitation officielle est a 25kW, qui est interpretee 34 chevaux en France, 33 en Grande Bretagne (ou je suis resident).
                  • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    > De plus, les vieux que je connais utilise leur voiture pour aller en ville faire les courses et ne dépassent pas les vitesses réglementaires.

                    C'est pour ça que la quasi totalité des accidents ont lieu en ville a faible vitesse.

                    Les accidents lié aux grands excès de vitesse sont complètement marginaux...

                    Pour rappel, il y a a peine une centaine de morts par milliards de kilomètre parcourus... ou 1 mort pour 10 millions de kilomètres parcourus...
                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par . Évalué à 5.

                      On devrait interdire aux gens de rouler a moins de 90 en ville, donc.

                      Les chiffres me semblent assez logique en fait. On a plus de risque d'accident en ville avec des intersections nombreuses, des piétons... que sur une autoroute à 4 voies qui va tout droit.
                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Mais ces accidents sont-ils mortels ou blessant? S'il n'y a que de la tôle plier, tant pis pour le conducteur fautif qui payera. J'ai l'impression que la plupart des accidents graves ont lieu dans les lignes droites limitées à 90 en sortie de ville (et les accidents sont dû à cette non limites du 90).

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      C'est pour ça que la quasi totalité des accidents ont lieu en ville a faible vitesse. Les accidents lié aux grands excès de vitesse sont complètement marginaux...

                      En 2007 http://www2.securiteroutiere.gouv.fr/IMG/Synthese/dep_accide(...)

                      Par km parcouru il y a autant de mort en ville qu'en rase campagne. Par contre il y a 5 fois plus de blessés en ville qu'en rase campagne. En ville les tués ne sont pas dans la voiture mais ce sont les piétons et les cyclomoteurs.

                      56 % des blessés le sont en ville et non sur la route, par contre 75 % des morts sont bien sur la route. Le facteur vitesse joue beaucoup dans la gravité des accidents.

                      Le premier facteur d'accident est l'alcool. Ils estiment à 1031 personnes qui aurait pu être sauvé si tout le monde respectaient les limites. Le deuxième est la vitesse (900 vies), le troisième la ceinture (394 vies !).
                      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Ce sont des chiffres qui m'étonnent beaucoup car chaque fois que je suis en ville en voiture, j'ai pas l'impression de ne pas pouvoir freiner à temps. Mais c'est vrai que j'ai déjà failli me faire écraser à 30 km/h sur un passage pour piéton (le conducteur ne regardait pas la route et moi je croyais qu'il ralentissait, j'ai dû faire un bond en arrière et il s'est arrêter après le passage).

                        Les chiffres sont quand même à relativiser à cause du nombre de voiture (et au nombre de fois qu'elles passent au même endroit) en ville et en rase campagne. Ce qui veut quand même dire que proportionnellement , il y a moins d'accidents en ville. Et si une nationale traverse une ville à 90 km/h, je veux bien croire qu'il y ait plus d'accident.

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Non tu as mal compris. Il faut faire la différence entre les accidents et les morts. En ville tu as plus de chance d'avoir un accident qu'un rase campagne. Par contre en rase campagne les accidents sont plus graves (à cause de la vitesse).

                          Après les morts sont différents en ville et sur route. En ville les morts se concentrent sur les piétons et les deux roues. Sur la route c'est un peu plus égalitaire.

                          Et si une nationale traverse une ville à 90 km/h, je veux bien croire qu'il y ait plus d'accident.

                          Il n'est pas vraiment sûr que ça augmente le nombre d'accidents. Par contre tu peux être certains que les accidents seront beaucoup plus grave. Un piéton fauché à 50 km/h peut survivre, ça devient beaucoup plus difficile à 90 km/h.

                          L'énergie cinétique c'est ½mv², cela veut dire qu'à 90 km/h tu as presque 4 fois plus d'énergie qu'à 50 km/h.
                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ou ai-je parlé d'HADOPI ?

                  Sinon les violences à la personne, l'éloignement des centres d'urgences, ca met en jeu l'intégrité les citoyens selon tes critères.
                  Ah oui, mais il s'agit de centres de coût, d'investissements sans ROI.
                  Par contre, équiper tous les feux rouges de France et de Navarre de radars, payer des fonctionnaires de polices à glander dans leur voiture en attendant de pecho le pigeon plutôt que de faire de le prévention dans les banlieues et tout leur assignat des objectifs de PV soi-disant pour gagner 30 morts par an , ca vaut la peine.
                  Tout ça alors qu'on sait très bien en qu'améliorer le gain d'une unité dans les stats coûte de plus en plus cher à mesure qu'on s'approche de l'optimum qui ne sera jamais de 100%.
                  • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Tu ne parles pas d'hadopi, mais beaucoup de commentaires et journaux y font référence, j'en profite pour en parler dans mon commentaire.

                    Quand à l'optimum, il ne sera jamais en pratique de 100%. Je suis d'accord.
                    Mais je crois qu'on peut *très* facilement s'en rapprocher grandement, vu les mesures actuellement en vigueur.

                    Et , je continue dans le pathos, une vie, ça vaut certainement son prix en stats. De plus, je crois bien qu'insérer de force des règles de bon sens (sur plusieurs générations) permettra qu'on n'ai plus besoin de ces règles plus tard : on t'as seriné de pas taper tes camarades de classe en primaire, et on t'a puni pour ça ; aujourd'hui, 10, 20, 40 ans plus tard je crois que tu ne tapes pas tes collègues de boulot non plus. Et c'est fortement corrélé. Et ça vaut bien la grosse fessée que t'as eu plus jeune, pour toi comme pour tes collègues…
                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Je ne remets pas en cause les propositions que tu fais. elle vise la prévention.
                      Ce qui me gêne c'est la surenchère à la répression.
                      Qu'on sanctionne un chauffard récidiviste homicide avec une peine équivalente qu'un autre autre homicide involontaire ne me choque pas.

                      Par ailleurs, je suis d'accord qu'une vie est importante , mais le budget de l'Etat est limité et je préfère que ces ressources soient allouées judicieusement sur des critères objectifs (balance entre santé publique, insécurité , ...) plutôt que justement sur le pathos.
                      Selon moi, cet acharnement envers le conducteur (tout comme envers l'internaute puisque tu le cites) relève de l'hypocrisie. C'est un prétexte pour récupérer le manque à gagner, conséquence des largesses accordées (cadeaux fiscaux, budget elyséen en croissance exponentielle, ...).
                    • [^] # Commentaire supprimé

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Oui, j'y ai pensé figure-toi.
                        Et au final, la Loi, c'est ça quand même. L'autorité te montre que si tu joues au con, tu perds de toute façon, et que tout le monde gagne à bien se comporter.
                        C'est le principe de la punition…
                        (Et on échappe à cette planche des idées noires de Franquin que je ne lierai pas : [uggc://jjj.cuvyb5.pbz/Ever/Senadhva_CrvarQrZbeg_svpuvref/vzntr003.wct])
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est là où c'est très fort, on n'a même plus besoin de personnes, on peut mandater des radars automatiques pour prendre des points par 4 comme ça, sans aucun discernement.
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Le truc c'est que c'est un sacré coup de griffe dans la notion de propriété qui normalement est insaisissable. Que la personne n'ait pas le droit de l'utiliser est une chose, que l'on lui _vole_ légalement en est une autre.

            En fait les soit-disant libéraux commencent à montrer leurs vrais visages, cela ressemble plus à une société faciste de gauche qu'au paradis libéral de la concurrence non faussée, avec une nomenklatura politique au dessus des lois (tu crois qu'ils vont confisquer le scoter de Junior ?)
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Si j'ai bien compris, c'est que la personne sans permis a encore commis des infractions malgré son retrait de permis. Donc visiblement, il le gère pas trop mal et je trouve normal qu'on retire lui retire sa voiture (et pas celle du copain qu'il a emprunté).

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Non, on ne la retire pas (la fourrière), on lui vole (on la revend et on prend l'argent).

              tu te rends compte à quel point la société arrive ! Tu arrives à justifier cet état de fait, c'est hallucinant.
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par . Évalué à 2.

              Et bien au risque de te déplaire, non, je ne trouve pas ça "normal".

              Un conducteur fou furieux qui ne possède pas de voiture mais qui loue ou emprunte ne risque "que" les peines classique (enfin, ça va jusqu'à la taule quand même...).
              Un conducteur fou furieux qui a mis toutes ses petites économies dans la voiture va se faire saisir sa voiture.

              On n'était pas censés être tous égaux devant la loi? Ce n'est plus un principe important, la même règle et les mêmes sanctions pour tous?
              • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Eolas en parle sur son blog ( http://maitre-eolas.fr/2009/05/26/1421-quand-le-gouvernement(...) ). Il y explique notamment que ça existe depuis longtemps (sauf que c'était laissé à l'appréciation du juge et que ça deviendrait obligatoire). Et selon ce que j'ai compris, c'est une mesure en plus donc les autres sanctions sont adaptés (tu feras pas un an de prison si on te saisi la voiture en même temps).

                De plus, les conducteurs qui empruntent sont-ils si nombreux que ça (tu prêtrais ta voiture à quelqu'un qui a perdu son perdu permis (et s'est déjà fait confisqué sa voiture)? Et il faut pas un permis pour louer une voiture?

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je pense que le vrp qui a sa voiture de fonction, mais pas a son nom, ou en regle general, tous les gens qui ont acces aux vehicules du boulot sont de bonnes cibles.

                  Genre jean guy, chef de chantier dans le btp, habitue des aperos corses a midi avec les ouvriers, mais qui ne peut pas bosser sans voiture pour faire la tournee des chantiers toute la journee.
                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je pense à des gens qui utilisent des voitures de fonction ou autre, bien à l'abri de se faire gauler leurs voitures.

                  J'imagine des gens pétés de thune qui roulent dans une petite voiture qui ne représente financièrement rien pour eux qu'ils pourront échanger contre la prison s'ils se font prendre!

                  Maintenant on va avoir encore plus de justice à plusieurs vitesses, car elle sera mieux écrite noir sur blanc dans la loi...

                  A quand la peine à la carte?
                  "Vous êtes condamnés à 1 an de prison ferme!!
                  ...
                  Mais si vous optez pour notre formule promotionnelle, vous pouvez acheter votre liberté pour la modique somme de 17500€ au lieu de 20000! Profitez-en ça ne durera que jusqu'en octobre!"
    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

      Posté par . Évalué à 1.

      aujourd'hui, un véhicule qui a plus de 7 ans et 150 000 km est considéré par l'état, les assurances et les concessionnaires bon pour la casse !
      En France, même les constructeurs locaux font en sorte que la voiture ne puisse plus rouler passé ce taux d'usure.
      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'en parlerai à ma Mégane qui affiche 260 000 km et qui tourne très bien encore (et glougoute à environ 4,5 l/100km)

        Sinon, oui je connais des voitures qui sont bonnes à jeter après 50 ou 70 000 km, maltraitées par des conducteurs en mal de sensations fortes
        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

          Posté par . Évalué à 3.

          Je pensais aux constructeur et leurs mallettes diagnostiquant des pannes fictives, qui sur des voitures avec un bon kilométrage dissuade de les réparer (chez PSA ce genre de pratique semble être assez courante).
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par . Évalué à 5.

            tiens ça me fait penser à une panne de l'imprimante multifonction qu'on a à la maison, une canon pour la nommer; un beau jour elle nous a affiché cartouche incorrecte sans qu'on y change quoi que ce soi.

            Après quelques recherches cela venait juste d'un compteur qui venait de passer à 1700. Je cherche encore comment la réinitialiser complètement.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je comprend mieux pourquoi tu dis qu'il faut y aller pour dépasser les limitations de plus de 40km/h !

          Avec une vieille moto homologuée en France (bridée à 100cv contre 145 d'origine, comme il se doit), on croise dans un grand confort à 150 km/h sur voie express, à 110 on a presque l'impression de reculer.

          En outre je pense qu'un conducteur est bien plus en sécurité lorsqu'il regarde la route, et pas son compteur de vitesse.

          Heureusement pour notre sécurité, les radars ne sont présents que sur les voies rapides, en ville ils sont rares et concentrés sur les routes les plus rectilignes et larges, sur lesquelles il n'y a jamais de piétons. Vous pouvez faire 1000km de ville à 150km/h sans problèmes, par contre si vous refaites la même distance sur autoroute ou voie express, vous perdez votre permis avant de terminer le parcours.


          Pour en revenir à ceux qui ne comprennent pas comment on peut rouler si vite, allez chez un concessionnaire qui vends des missiles, et essayez-en un, vous constaterez par vous-même.
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par . Évalué à 2.

            En outre je pense qu'un conducteur est bien plus en sécurité lorsqu'il regarde la route, et pas son compteur de vitesse.
            Je pense qu'effectivement, avec des gens qui ont besoin de regarder leur compteur de vitesse pour savoir qu'ils sont entrain de rouler entre 110 et 130, on est pas en sécurité. Par contre, je pense qu'on est plus en sécurité avec des gens qui sont capables d'estimer leur vitesse sans regarder leur compteur qu'avec des gens qui regardent la route et qui n'ont aucune idée de leur vitesse...

            Petit rappel... les limitations de vitesses sont* des limitations maximales. Personne ne vous mettra un PV si vous roulez à 120 ou 115 là où c'est limité à 130 (sauf si c'est au milieu d'un ralentissement, en utilisant la bande d'arrêt d'urgence...)

            * mis à part la vitesse minimale sur autoroute, m'enfin, c'est assez simple d'être entre les deux bornes...

            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par . Évalué à 1.

              Petit rappel... les limitations de vitesses sont* des limitations maximales. Personne ne vous mettra un PV si vous roulez à 120 ou 115 là où c'est limité à 130 (sauf si c'est au milieu d'un ralentissement, en utilisant la bande d'arrêt d'urgence...)
              Si tu roules a moins de 80 sur la troisième voir de l'autoroute -> prunable.
              Si tu roules moins vite que le flux de la circulation -> prunable (gêne à la circulation).
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Tu veux un truc qui te motive à regarder ton compteur: en Belgique, dans les deux ans qui suivent l'attribution de ton permis, à la première faute grave (bruler un feux rouge, un stop ou + de 10km/h de la vitesse autorisée) -> plus de permis du tout. Et passer de 120 à 130 sans faire attention, ça arrive souvent. (Et rouler à 110, c'est dangereux si tu dépasse car tu as d'office un connard qui roule à 160 et qui te colle au cul).

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                Posté par . Évalué à 2.

                Bien sûr, et rouler à 120 c'est dangereux quand tu dépasses car tu as d'office un connard qui roule à 160 qui te colle au cul...

                Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  J'ai l'impression que les gens tiennent mieux la distance si tu respecte les vitesses limites (ça n'empêche pas qu'il y en ait qui le fasse tout le temps).

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              >Petit rappel... les limitations de vitesses sont* des limitations maximales. Personne ne vous >mettra un PV si vous roulez à 120 ou 115 là où c'est limité à 130 (sauf si c'est au milieu >d'un ralentissement, en utilisant la bande d'arrêt d'urgence...)
              Il n'y avait qu'une seule chose à comprendre dans mon post, et visiblement tout le monde l'a ratée...

              La limitation de vitesse, par principe, c'est pas pertinent. Si on veut de la sécurité routière on forme les conducteurs, point barre.
              La signalisation routière devrait servir à aider le conducteur, pas à l'infantiliser !

              Deux exemples :
              Le Stop : Pourquoi on en a besoin ? Si il y a pas de visibilité on est censés s'arrêter, un "cedez le passage" devrait suffire dans tous les cas si les conducteurs étaient bien formés et raisonnables, il est évident que si je n'ai pas de visibilité je ne passe pas à l'aveugle, mais il faut croire que certains ont besoin d'un panneau pour ça...

              Ensuite les limitations de vitesse : Les gens sont pas foutus de savoir qu'il faut pas rouler à bloc tout le temps ?
              Quand je roule en bagnole (rare puisque j'en ai pas) c'est souvent avec un véhicule conventionnel, et là pas de problèmes, les limitations de vitesse sont cohérentes avec les perfs de la voiture de monsieur tout le monde.
              Quand je roule dans une poubelle (ce qui m'est arrivé) il est parfois même déraisonnable d'atteindre la limitation !

              Maintenant quand je roule sur (ou dans) un véhicule performant, j'ai pas envie qu'on me fasse chier si je croise à 160 sur voie rapide si les conditions sont réunies (trafic fluide, temps clair et distances de sécurité importantes, genre 4 bandes mini sur autoroute).

              La sécurité ? Je ne pense pas avoir plus de risques d'accident qu'en roulant dans le flot de véhicules (avec les abrutis qui utilisent les distances de sécurité que vous laissez pour s'insérer entre deux voitures...).
              Maintenant je roule le plus souvent en deux roues, je me protège autant que possible (combinaison en deux parties + gants et bottes), mais si je me vautre, que ce soit à 130 ou 160, je suis de toutes façons dans la merde.
              • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                Posté par . Évalué à 3.

                Le Stop : Pourquoi on en a besoin ? Si il y a pas de visibilité on est censés s'arrêter, un "cedez le passage" devrait suffire dans tous les cas si les conducteurs étaient bien formés et raisonnables, il est évident que si je n'ai pas de visibilité je ne passe pas à l'aveugle, mais il faut croire que certains ont besoin d'un panneau pour ça...
                Dans le principe je suis d'accord, maintenant
                - peut être utile pour marquer une intersection dangereuse (une sorte de cedez le passage avec le panneau danger)
                - peut être utile suivant les priorités (le top c'est un carrefour avec 4 stops ;))
          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Quand on n'est pas capable de se restreindre soi-même avec un véhicule puissant, on n'achète pas de véhicule puissant.

            " Mais monsieur l'agent, c'est pas ma faute, c'est ma moto qui accélère toute seule ! "

            C'est pathétique. Et je sais de quoi je parle : je viens de faire, le week-end dernier, près de 700km avec la voiture d'un ami qui avance vraiment toute seule (boîte automatique mal réglée, il suffit de relâcher le frein pour qu'elle se lance à 20km) et en gardant un oeil régulièrement sur le compteur tout en m'imposant de lever le pied, je ne crois pas avoir jamais dépassé 135 km (et j'étais la plupart du temps à 130km).
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par . Évalué à 2.

              le cas d'une moto est encore différent qu'avec une voiture, vu les capacités d'accélération d'un tel engin comparé a une voiture.
              Et c'est pas une question de "on est pas capable de se restreindre", c'est une question de "double voie avec toutes les conditions de sécuritées suffisantes et sans personne" surtout, tu peux avoir tendance à relacher les gaz à la 1.9 secondes plutot qu'à la 1.6 secondes, et hop tu as dépassé de 20 km/h la vitesse, etc...

              je viens de faire, le week-end dernier, près de 700km avec la voiture d'un ami qui avance vraiment toute seule (boîte automatique mal réglée, il suffit de relâcher le frein pour qu'elle se lance à 20km)
              Pauvre boutchou, c'est vrai avec une bm aussi, ça s'apelle le ralenti (si tu fais du 20km/h au ralenti, il est mal réglé, c'est tout).

              gardant un oeil régulièrement sur le compteur tout en m'imposant de lever le pied, je ne crois pas avoir jamais dépassé 135 km
              Et c'est pour prouver quoi ? Je peut te faire 1000 km sans dépasser 90 km/h, meme avec un ralenti de merde. C'est quoi le point là ? Tu as réussi a pas dépasser le 135 ? Bravo, tu veux une image ?
              • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                Posté par . Évalué à 5.

                ben si t'es pas foutu de maitriser ton bolide, faut pas l'acheter.
                Ou le piloter sur circuit.
                Ou acheter un scooter, je sais pas, mais l'excuse du "j'ai un monstre que je peux pas maitriser entre les mains, c'pas ma faute m'sieur", ca tiens pas une seconde.

                Soit tu sais conduire et tu restes sous les limitations si tu le veux, soit t'es pas foutu de controler l'allure de ton bolide, et ben fallait pas le conduire, desole.

                Sans compter que c'est assez hypocrite comme argument, je doute que la plupart des motards qui se font flashe le sont parce que, par gros manque de bol, ils ont passe 2 secondes au dessus de la limitations, mais promis, les 2h00 qui ont precede, c'etait dans le pur respect du code.
                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  ben si t'es pas foutu de maitriser ton bolide, faut pas l'acheter.
                  Sauf que c'est pas un problème de maitrise, mais quand on veut pas lire, on a plus de mal à comprendre...


                  Soit tu sais conduire et tu restes sous les limitations
                  Ce qui n'est nullement une équivalence...

                  Sans compter que c'est assez hypocrite comme argument, je doute que la plupart des motards qui se font flashe le sont parce que, par gros manque de bol, ils ont passe 2 secondes au dessus de la limitations, mais promis, les 2h00 qui ont precede, c'etait dans le pur respect du code.
                  C'est beau de parler d'un peu tout et n'importe quoi dans le but de taper sur les motards.

                  Et quand on se fait flasher à 91 km/h retenue pour 90 km/h, c'est parce qu'on roulait vraiment trop vite et qu'on était un dangereux chauffard qui sais pas controler son véhicule ?
                  • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    http://www.radars-auto.com/tolerance_radars.php

                    Tu te fais flasher à partir d'une vitesse mesurée de 96 km/h au radar. Si en plus tu rajoutes la tolérance de ton compteur (qui sur estime ta vitesse le plus souvent) tu dois pouvoir arriver à presque 100 km/h.
                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Tu te fais flasher à partir d'une vitesse mesurée de 96 km/h au radar.
                      Tu sais pourquoi on parle de vitesse retenue ? parce que si on te mesure à 96 km/h, ca veut dire que ta vitesse réelle peut etre entre 91 et 101 km/h. C'est un problème TECHNIQUE. Maintenant si tu arrive à me prouver que la tolérance du radar est toujours de 0%, why not, mais avant ça...

                      (et je parle même pas des 20% de rotation des radars itou hein).

                      Si en plus tu rajoutes la tolérance de ton compteur (qui sur estime ta vitesse le plus souvent) tu dois pouvoir arriver à presque 100 km/h.
                      Et tu rajoute le petit lapin qui pousse ta voiture, ton compteur devrais indiquer 190...
                      On ne peut pas savoir si tu étais à 96 ou à 91 , mais toi tu sais mieux que les autres...
                      Me fait penser aux flics qui arrivent à jumelliser une moto, a main levée, à plus de 600m...


                      on peut ajouter pleins de raison pour essayer de dire "non mais il est méchant" , moi je parle sur les faits :
                      on met une amende sur une vitesse retenue de 91 km/h , donc on estime que la voiture faisait 91 km/h plutot que 90 km/h!
                      pas que le soleil était concomitant avec la lune lors du flash! (ou autre chose qui n'a rien a voir)
                  • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    J'aimerais savoir ce que tu appelles maîtrise d'un véhicule, si le fait de pouvoir régler sa vitesse n'en fait pas partie.

                    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par . Évalué à 4.

                      tu "règles" la vitesse de ton véhicule toi ?
                      Moi je la change à la rigueur, ou je l'adapte, mais je la "règle" pas.

                      enfin pour etre un tant soit peu honnête intellectuellement :
                      Reprenons ce à quoi je répondais
                      "Soit tu sais conduire et tu restes sous les limitations"
                      Ce qui n'est nullement une équivalence...
                      (la dernière phrase est la mienne)
                      On constate qu'il n'y a nullement indiqué que ne pouvoir modifier et choisir la vitesse du véhicule ne fait pas partie de la "matrise", mais le fait de "respecter les limitations".

                      Je me rapelle que schumi a plusieurs fois été pris en excés de vitesse, et je pense que peu d'entre nous peuvent rivaliser au niveau "maitrise du véhicule".
                      Mais pour toi, peut être qu'une mémé qui vois pas au dessus du tableau de bord et qui fait du 30 sur une route limité à 70 ou 90, c'est quelqu'un qui "maitrise son véhicule" ?
                      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Effectivement, je n'ai pas vraiment réfléchit, mais tu as raison, on peut maitriser son véhicule et être au dessus de la vitesse maximale autorisée.
                        Il y a deux cas possible lorsque l'on dépasse cette vitesse :
                        1) on ne maîtrise pas son véhicule
                        2) on le maîtrise et on enfreint volontairement la loi
                        ( 3) on a pas vu le panneau, aussi)

                        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                        Posté par . Évalué à -1.

                        On constate qu'il n'y a nullement indiqué que ne pouvoir modifier et choisir la vitesse du véhicule ne fait pas partie de la "matrise", mais le fait de "respecter les limitations".

                        Sombre abruti, j'en ai plus que marre de subir ta lecture selective des posts.
                        Ma phrase etait
                        Soit tu sais conduire et tu restes sous les limitations si tu le veux,

                        C'est sur que si tu lit pas ce qu'on ecrit, va y avoir un probleme pour se comprendre.

                        Ce qui implique bien et la maitrise du vehicule (ton assertion initiale t'es 20 km/h au dessus de la limite parce que ton monstre accelere trop vite) ET la volonte de respecter la limitation.

                        Et ce qui me fait doucement rigoler c'est qu'on est passe de 20km/h d'exces de vitesse a un tout petit km/h, en meme pas un post.

                        bref, du pur briaeros tout crache, tu dit une connerie aussi grosse que toi, quand on te le fait remarquer, tu fais une citation selective des posts qui te permet vaguement de te rattraper aux branches, et le prochain post tu vas venir chialer a l'ad hominem.

                        Je maintiens, persiste et signe:
                        - Si ta moto est trop puissante et que tu ne la maitrises pas, c'est ta faute et ton amende est meritee,
                        - Si ta moto n'est pas trop puissante et que tu la maitrise, c'est donc volontaire, et donc merite aussi: tu joues, tu gagnes. Mais des fois tu perds aussi.

                        on met une amende sur une vitesse retenue de 91 km/h , donc on estime que la voiture faisait 91 km/h plutot que 90 km/h!
                        Non.
                        On estime que si la vitesse retenue etait de 91km/h, c'est que tu au dela de la tolerance du compteur (qui a tendance a sur estimer ta vitesse, a moins que tu montes des roues qui font 3 fois la taille de celles du constructeurs) + l'abattement de la vitesse mesuree par le radar, qui tient compte de la marge d'erreur dudit radar.
                        En clair, ton instrument t'indiquait une vitesse bien superieure a 90 et que donc soit tu faisais pas attention (ta responsabilite) soit tu l'as fait expres (ta responsabilite).

                        Je suis passe TRES souvent (comprendre par la des 10aines voire centaines de fois) devant des radars fixes avec l'aiguille collee a la vitesse limite, ca a jamais declenche, bizarre hein?
                        • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Sombre abruti,
                          J'ai arrêté de lire à partir d'ici...
                          Bon ok, j'ai continué un peu pour m'amuser:

                          j'en ai plus que marre de subir ta lecture selective des posts.
                          Je ressens exactement la même chose te concernant. Comme ça on est deux.

                          Voila, là j'ai vraiment arrêté de lire.
                          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                            Posté par . Évalué à 1.

                            pour arreter, faut avoir commencer...
                            Ca n'a pas l'air d'etre ton cas.

                            Mais c'ets bon, on a compris ton point: les motards sont bons, ils conduisent bien, toi le premier, les boitaroo sont des cons qui sont dangereux.
                            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                              Posté par . Évalué à 2.

                              pour arreter, faut avoir commencer...
                              Mais quel argumentation.
                              "miroir contre miroir" "c'est celui qui dis qu'il est", patati patata.

                              Mais c'ets bon, on a compris ton point:
                              Visiblement non, parce que ce n'est pas du tout mon point. Mais bon, comme tu refuses d'écouter les autres, et pense que c'est en les insultant/faisant du sarcasme que tu arrivera a mieux comprendre ce qu'ils veulent dire... (a moins que tu veuilles juste inventer purement et simplement les propos de tes interlocuteurs, dans ce cas tu y arrives très bien)
              • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Bah j'ai précisé qu'il était mal réglé, hein. Et avec une boîte automatique, tu as plus tendance à faire des excès de vitesses, parce que la limitation du régime moteur n'est pas forcément là pour te rappeler que tu abuses (enfin, c'est surtout vrai en ville, sur autoroute forcément tu es sur le dernier rapport donc ça ne joue pas).
                • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Et avec une boîte automatique, tu as plus tendance à faire des excès de vitesses,
                  En moto si tu en fait, c'est que tu sais pas maitriser, mais en bva c'est normal... Z'allez comprendre.

                  parce que la limitation du régime moteur n'est pas forcément là pour te rappeler que tu abuses
                  Tu attend le rupteur pour savoir que tu roule vite ???
                  • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Selon la voiture que je conduis (donc pour celles que je connais bien), je sais qu'en 3ème (par exemple) je ne dépasserai pas les 50 km/h, alors qu'avec telle autre j'atteins 60 km/h facilement et je me surveille donc. Bien sûr, en appuyant comme un fou sur l'accélérateur je peux aussi atteindre les 50 en seconde ou rouler en quatrième, mais dans le cadre d'une conduite quotidienne en ville, oui, le rapport de vitesse sélectionné est un outil parmi d'autre pour contrôler ma vitesse (après, si c'est une aberration, je veux bien qu'on m'explique pourquoi).

                    Par ailleurs, je n'ai absolument pas dit que les excès de vitesse étaient justifiés par la boîte automatique ; au contraire, que cela impose d'être d'autant plus sur ses gardes (ou de ne pas conduire une automatique quand on a le choix, selon sa préférence). Je n'ai jamais conduit de moto, je ne sais pas ce que ça fait ; mon commentaire répondait initialement à quelqu'un qui parlait de "bolide". Maintenant, si toutes les motos sont ainsi faites que l'accélération est naturellement très importante, il faut au choix approfondir la question de la maîtrise de la vitesse lors de l'apprentissage de la conduite de ces engins, ou accepter de ne pas en conduire.

                    Mais de ce que je vois au quotidien, il y a quand même des motards qui respectent les limitations de vitesse, donc ça ne doit pas être impossible. Si ?
                    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                      Posté par . Évalué à 2.

                      mais dans le cadre d'une conduite quotidienne en ville, oui, le rapport de vitesse sélectionné est un outil parmi d'autre pour contrôler ma vitesse (après, si c'est une aberration, je veux bien qu'on m'explique pourquoi).

                      Je n'ai pas dis le contraire. Le rupteur c'est quand on atteint les "limites" du moteur (plus haut régime), ce que tu semblait sous entendre avec ta phrase
                      Et avec une boîte automatique, tu as plus tendance à faire des excès de vitesses, parce que la limitation du régime moteur n'est pas forcément là pour te rappeler que tu abuses

                      Maintenant, si toutes les motos sont ainsi faites que l'accélération est naturellement très importante, il faut au choix approfondir la question de la maîtrise de la vitesse lors de l'apprentissage de la conduite de ces engins, ou accepter de ne pas en conduire.
                      Inspecteur du permis de conduire, pour la moto "Donc je veux que vous soyez dynamique, que vous rouliez au maximum de la vitesse autorisé dès que c'est possible".
                      Mais je présume qu'il ne sait pas que la vitesse c'est ultra extrêmement dangereux ?

                      Le problème c'est pas la capacité d'accélération ou la "maitrise" de la vitesse.
                      Si je suis derrière une voiture et que je veux la doubler, je regarde si je peux, je met mon cligno, (re)vérifie mon angle mort, me décale, et donne un coup de gaz. Si j'atteins 100 km/h sur une route limité à 90 lors de ce coup de gaz, ben tant pis, je prend pas de risque particulier (même moins de risque vu que je diminue le temps pour doubler). Si j'ai doublé c'est que j'avais la bonne visu et une bonne condition pour doubler.
                      Et chier une pendule comme quoi tu fais du 100 plutot que du 90 c'est ne pas savoir maitriser son véhicule ca me fait doucement sourire. Quand je double je préfère vérifier que le véhicule que je double va pas faire un écart et m'éjecter (et donc pouvoir piler ou accélerer si besoin) plutot que de regarder si je dépasse pas 90 sur mon compteur.

                      Ensuite chacun son truc, moi je préfère conserver mes deux jambes, d'autres préfèrent conserver leurs points.
                      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Totalement d'accord avec toi. Toutefois :
                        Inspecteur du permis de conduire, pour la moto "Donc je veux que vous soyez dynamique, que vous rouliez au maximum de la vitesse autorisé dès que c'est possible".
                        Mon expérience perso : inspecteur du permis voiture, route dégagée en agglomération, limitée à 50 km/h donc. Je suis à la limite autorisée, et il me dit : « Allez, roulez, roulez. » La seule chose que j'en ai conclu, c'est que je ne comprends rien à la mentalité des examinateurs du permis. (J'ai stoïquement maintenu mon allure, ce qui ne m'a pas empêché d'obtenir le permis.)
            • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Comment tu as fais 700 km si tu n'as dépassé les 135 (et tu as fais une longue pause de midi avant les 5 dernier km vu que tu y a passé la plupart de ton temps)

              --> []

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

            Posté par . Évalué à 3.

            Tiens, le bridage à 100cv, pourtant, nos voisins n'ont pas plus d'accident lié à cette limite !

            Après, c'est vrai qu'aucun constructeur automobile ne propose de F1 à la vente...
    • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

      Posté par . Évalué à 5.

      aujourd'hui, un véhicule qui a plus de 7 ans et 150 000 km est considéré par l'état, les assurances et les concessionnaires bon pour la casse !

      Ca me fait penser à un cas du même genre : Le Japon a passé des lois limitant fortement voire interdisant le marché de l'occasion. Pour les voitures, le contrôle technique c'est tous les deux ans à partir de trois ans et ça coûte la peau des fesses (pas comparable avec notre contrôle technique, c'est de l'ordre de 2000EUR!). Et pour les produit électronique, la revente de tout appareil d'avant 2001 est maintenant purement et simplement interdite. Que du bonheur. Les constructeurs se frottent les mains... Fini le marché de l'occasion, il va falloir raquer.
      • [^] # Re: Le business de l'insécurité routière.

        Posté par . Évalué à 2.

        Ouai, enfin il me semble qu'au Japon le but c'est surtout de diminuer le nombre de voitures, donc augmenter les coûts d'accessibilité et d'entretien, ça fait partie de la manœuvre. Un marché de l'occasion ça aide les pauvres à acheter une voiture. Un contrôle technique super cher ça contribue à encourager les conducteurs à se débarrasser de la charge.

        PS: Je peux me tromper sur les objectifs...
  • # Trafic de point comme trafic routier?

    Posté par . Évalué à -1.

    Trafic de points... depuis quand vendre quelque chose qui nous appartient est un trafic? On a le droit de vendre sa voiture, sa force de travail, son corps (mais sans racolage)... et on aurait pas le droit de vendre ses points de permis? Vouloir entraver le libre fonctionnement du marché...

    Enfin, s'ils arrivaient à taxer ce "trafic " je pense que ça les dérangerait moins. Au fait, personne n'a penser à taxer les FAI (comme ils profitent de ce trafic)?
    • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

      Posté par . Évalué à 1.

      Tout à fait, d'ailleurs on a le droit de vendre de la drogue aussi, enfin, si elle nous appartient.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

        Posté par . Évalué à 1.

        Chocolat, café... oui absolument.
        Médicaments... oui mais il faut avoir une blouse blanche et que la mascotte de ton épicerie soit un serpent vert.
        Et puis la coca tu as le droit de la transporter que si tu es coco cola

        Bon ba reste plus grand chose à part TF1 et d'autres substances (que tu n'as pas le droit de posséder, contrairement à tes points) mais qui ne te sont pas distribuées en préfecture.
    • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

      Posté par . Évalué à 5.

      Je pense comme toi.

      On vend bien des droits à polluer alors pourquoi pas des droits à écraser les piétons ?

      Mais pousses le raisonnement plus loin. Si tu avais vraiment un esprit libéral, tu considèrerais que la gestion des permis de conduire ne doit pas être entravée par le dictat de l'État.
      Il faut donc libéraliser:
      L'examen de conduite devra être confié à des organismes privés plutôt qu'à un fonctionnaire assermenté. On allège le budget de l'état et ca désengorgera les préfectures et administrations concernées.

      La gestion des points de permis, idem !

      Comment ça, des conflits d'intérêts avec les écoles de conduites qui pourraient prendre des parts dans les sociétés examinatrices ou les sociétés de gestion des points?
      Comment ca un chauffard friqué jouira de toute impunité ?
      Qu'a cela ne tienne, on saura vite faire le tri entre les grain et l'ivraie en regardant les stats d'accidentés par société.Le marché eliminera naturellement les moins fiables.
      En plus ca relancera l'économie du 4x4 avec option pare-buffle.

      Comment ça les sociétés écrans remettent en cause la traçabilité et le sytème va s'écrouler?
      Qu'à cela ne tienne, il suffira que l'Etat joue son vrai rôle en réinjectant de l'argent frais.
      ...


      Toute analogie avec la gestion du risque financier, des agences de notations et les banques ou encore la remise en question de la gestion des diplômes d'état ne serait que pure coïncidence.
      • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >>L'examen de conduite devra être confié à des organismes privés plutôt qu'à un fonctionnaire assermenté.

        Pourquoi pas. Après tout, le contrôle technique est bien le "permis de rouler" d'un véhicule et c'est bien un marché privé. Il n'y a rien de diabolique. Ce marché est d'ailleurs encadrés de façon très forte par l'état.

        >>Comment ca un chauffard friqué jouira de toute impunité ?
        Un fonctionnaire est aussi corrompu qu'un autre. Pas plus, pas moins.

        >>faire le tri entre les grain et l'ivraie

        Bonne idée, on pourrait aussi faire le même tri avec les examinateurs actuels.

        Donc, privatiser les "examens" du permis de conduire, pourquoi pas. Je fais envoyer un telex à Frédéric Lefèvre.
        • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

          Posté par . Évalué à 2.

          >Après tout, le contrôle technique est bien le "permis de rouler" d'un véhicule et c'est bien un marché privé. Il n'y a rien de diabolique.

          Marrant ça, systématiquement, quelques temps après un contrôle technique en Ile de France, si y a rien eu à faire, faut passer au garage pour une broutille mineur (genre vitre qui ne remonte plus, loupiote du tableau de bord qui ne s'allume plus, jauge d'essence décalée de 1/4 de réservoir vers la gauche...)

          Par contre du coté de Montpellier (du temps où ma sœur y faisait ses études), certains garages étaient bien connu pour être très coulant...

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

          Posté par . Évalué à 3.

          Ah je savais que l'idée était excellente


          Je fais envoyer un telex à Frédéric Lefèvre.


          Je ne te le conseille pas. J'ai déposé un brevet sur le concept et je compte bien faire usage de ma propriété intellectuelle.

          Mais si tu m'en donnes le juste prix du marché, je puis te concéder ce droit.
      • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        On vend bien des droits à polluer alors pourquoi pas des droits à écraser les piétons ?

        Je pense que tu veux parles des permis d'émission. Il y a 3 méthodes pour réguler la pollution de type CO₂ [1] :

        Permis d'émission : les États décident de la pollution acceptable et distribue des permis d'émissions. Si tu pollues sans avoir de permis tu risques une amende + l'obligation de compenser l'année d'après[2] ;
        Taxe : les États fixent un prix à la pollution, tu peux théoriquement polluer de façon infinie tant que tu as les moyens de payer ;
        quotas/normes : les États fixent un niveau à ne pas dépasser par entreprise ou par région.

        Ce qui veut dire que dans les 3 systèmes, il y a un droit à polluer. Seul les permis d'émission permettent de fixer une pollution globale à ne pas dépasser tout en laissant une grande souplesse au système économique et en récompensant ceux qui sont vertueux.


        [1] les gaz à effet de serre peuvent être émis n'importe où sur la planète cela ne change rien, de plus il reste longtemps dans l'atmosphère ce qui veut dire que polluer beaucoup en février et peu en aout ne change rien. Contrairement, par exemple, à la pollution des rejets des stations d'épuration.
        [2] lors du premiers système de permis d'émission aux États-Unis sur le SO₂ l'amende était vraiment dissuasive, je ne connais pas bien le cas pour les gaz à effet de serre
        • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le permis d'émission de CO2 européen est un échec, à cause des mensonges Français & Allemands.

          Dommage

          http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/index.php/?2006/06/2(...)
          • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

            Posté par . Évalué à 2.

            Merci pour cet article intéressant.

            Je n'en ai pas retenu la même chose que toi.


            Ensuite je retiens de la seconde solution que la difficulté consiste à fixer la juste taxe.
            Mais je m'interroge sur la troisième solution:
            Certes le juste prix du permis va se stabiliser mais la vraie question est:
            Comment allouer le juste nombre de permis ... au départ ?

            C'est tellement plus facile quand on devient gros propriétaire du jour au lendemain, la tentation est grande. Sans compter les intermédiaires que se sucrent au passage.

            Ma conclusion aussi est différente.
            Sans régulation, comment tenir compte des facteurs autres qu'économiques ?
            La régulation artificielle par le marché, nécessairement décrétée, n'est guère plus probante que l'interventionnisme d'Etat. Les paramètres entrés conduisent à des optimums locaux bien différents de ceux qu'on souhaiteraient.

            Je note que la création d'un marché ex-nihilo n'apporte pas grand chose.
        • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

          Posté par . Évalué à 2.


          Ce qui veut dire que dans les 3 systèmes, il y a un droit à polluer. Seul les permis d'émission permettent de fixer une pollution globale à ne pas dépasser tout en laissant une grande souplesse au système économique et en récompensant ceux qui sont vertueux.qui ont le plus de fric

          C'est la grande force du libéralisme. Retirer les prérogatives de l'Etat, en introduisant des droits artificiels pour réguler le système ... par le marché.
          Bref pas de régulation par la propriété collective mais régulation par la propriété privée.(Que celui qui possède domine)

          Ce sont les mêmes qui nous disent que la dérégulation doit prévaloir car la régulation est par nature imparfaite et qui veulent orienter le modèle en le régulant par le marché.

          C'est commode: après on invente aussi les brevets sur le logiciel, le vivant qui sont un forme de "propriété" pour réguler l'innovation.

          Mais il ne nous ont toujours pas démontré que c'était plus efficient.
          • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Retirer les prérogatives de l'Etat, en introduisant des droits artificiels pour réguler le système ... par le marché

            Pas du tout. L'État a une énorme prérogative, il fixe le nombre de tonne pouvant être dégagé. Après c'est au marché de se débrouiller pour y arriver. Si tu veux dégager -2 % de gaz à effet de serre, tu distribues -2 % de permis négociable et tu es sûr d'arriver à l'objectif.

            Le marché ne décide pas de combien il peut polluer, le marché décide du prix de la pollution. À l'inverse, les taxes décident du prix de la pollution et laissent le marché décider de la pollution.

            Que celui qui possède domine

            Il faut aussi voir la distribution de permis négociablse et c'est l'État qui décide des règles de distribution. Il peut les donner ou les vendre.

            la dérégulation doit prévaloir car la régulation est par nature imparfaite

            Les permis négociables c'est de la régulation ! Je te rappelle que sans permis négociable tu peux dégager autant de polluant que tu veux.
      • [^] # Re: Trafic de point comme trafic routier?

        Posté par . Évalué à 8.


        Comment ça, des conflits d'intérêts avec les écoles de conduites qui pourraient prendre des parts dans les sociétés examinatrices ou les sociétés de gestion des points?
        Comment ca un chauffard friqué jouira de toute impunité ?
        Qu'a cela ne tienne, on saura vite faire le tri entre les grain et l'ivraie en regardant les stats d'accidentés par société.Le marché eliminera naturellement les moins fiables.
        En plus ca relancera l'économie du 4x4 avec option pare-buffle.

        Comment ça les sociétés écrans remettent en cause la traçabilité et le sytème va s'écrouler?
        Qu'à cela ne tienne, il suffira que l'Etat joue son vrai rôle en réinjectant de l'argent frais.

        Non, ça ne m'inquiète pas. À long terme, nous aurons un équilibre.

        En effet, la sélection naturelle favorisera les piétons les plus apte à esquiver les voitures, et seuls les chars blindés roulerons toujours. En quelques générations, la notion même de permis deviendra inutile.
  • # Points pertinant de la bonne conduite

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour les uns, il y en a pas mal, la vitesse, faire un excès de vitesse c'est mal conduire.

    Pour moi, dépasser légèrement la limite de vitesse n'est pas si grave, par contre, je déteste, ceux qui change de file sans clignotant (même s'il me font des grand signe pour me signifier qu'il m'avait vu quand je les averti sonorement) car moi si je vois un clignotant, je sais qu'il faut soit que je mette un coup de gaz ou que je pile. Je gagne 1à2s de réaction.

    Les fumeurs qui jettent leur mégots par la fenêtre, qui en plus de polluer, le mégot rebondi, tape sur le casque, quand il n'arrive pas par hasard à ce loger dans le col sous le casque encore allumé ! (pour l'exemple j'ai aussi ramassé un petit suisse sur la gueule une fois)

    Je l'ai déja dit, mais rouler à 200km/h sur l'autoroute ne me pose pas de problème moral. Par contre doubler un camion qui roule à 100km/h avec un delta de 100km/h je considère cela comme suicidaire. J'essaye de doubler avec un delta de vitesse max de 20-30km/h. Ce qui laisse le temps de revenir à la même vitesse que la personne qui change de file.
    • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      rouler à 200km/h sur l'autoroute ne me pose pas de problème moral.
      Un motard en fauteuil roulant ne m'a jamais posé de problème moral. Sauf que je fais partie des personnes imposables, et que je contribue à payer pour ces gens qui ont VOLONTAIREMENT exagérés sur la prise de risque. Il y a déjà pas mal de risques qu'on a décidé, plus ou moins, de considérer comme acceptables.

      Un (ex) connaissance:
      1 - roulait TRES vite sur une départementale
      2 - n'a pas eu le temps de freiner alors qu'un véhicule changeait de voie
      Elle est morte sans faire d'autre victime, parfait.

      Bien entendu, la famille effondrée accuse cette connasse d'automobiliste d'avoir tourné (en oubliant que leur fille double en accélérant comme une malade à une intersection alors que l'automobile freine. Les feux stop ce n'est pas fait pour les chiens). Forcément sans clignotant (probablement que si, mais rien n'est sûr), forcément c'est une femme donc elle conduit mal (ben la motarde aussi c'était une femme), forcément les automobilistes sont souvent non repectueux des mortards, etc.

      J'ai deux bons vieux potes motards. L'un amateur d'années 70 et de circuits, l'autre amateurs de grosses-grosses vitesses, de dépassement limite de chez limite. Le second a tué... un motard qui s'est vautré tout seul devant lui pendant qu'ils jouaient aux cons (visiblement, l'un était plus con que l'autre, reste à savoir lequel).
      • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

        Posté par . Évalué à 1.

        Sauf que je fais partie des personnes imposables, et que je contribue à payer pour ces gens qui ont VOLONTAIREMENT exagérés sur la prise de risque.
        Tout a fait d'accord, on devrais aussi mettre des amendes pour les gens qui fument et ceux qui boivent.


        Un (ex) connaissance:
        1 - roulait TRES vite sur une départementale
        2 - n'a pas eu le temps de freiner alors qu'un véhicule changeait de voie
        Elle est morte sans faire d'autre victime, parfait.

        Bien entendu, la famille effondrée accuse cette connasse d'automobiliste d'avoir tourné (en oubliant que leur fille double en accélérant comme une malade à une intersection alors que l'automobile freine. Les feux stop ce n'est pas fait pour les chiens). Forcément sans clignotant (probablement que si, mais rien n'est sûr), forcément c'est une femme donc elle conduit mal (ben la motarde aussi c'était une femme), forcément les automobilistes sont souvent non repectueux des mortards, etc.

        J'ai deux bons vieux potes motards. L'un amateur d'années 70 et de circuits, l'autre amateurs de grosses-grosses vitesses, de dépassement limite de chez limite. Le second a tué... un motard qui s'est vautré tout seul devant lui pendant qu'ils jouaient aux cons (visiblement, l'un était plus con que l'autre, reste à savoir lequel).


        Super génial, deux exemples a peine biaisés (et ceux qui font du 150 km/h sans aucun risque, tu les oublies ? Et des motards qui cherchent pas de "grosses grosses vitesses" et de "dépassement limite de chez limite" sur voie ouverte , idem ?)
        • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          et ceux qui font du 150 km/h sans aucun risque, tu les oublies ?

          En parlant de ça, je pense qu'il faudrait des limitations de vitesse très variable sur autoroute (avec panneau changeant, indiquant la vitesse) qui varierait entre 90 et 150 (par exemple) en fonction du traffic, de la météo, du revêtement/état de la route. Ce serait beaucoup plus logique.

          PS: en général, les gens qui râlent contre les motards qui roulent vite, c'est pas parce qu'il y avait presque personne sur la route, sinon, ils l'auraient pas remarqué.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

            Posté par . Évalué à 2.

            les gens qui râlent contre les motards qui roulent vite, c'est pas parce qu'il y avait presque personne sur la route, sinon, ils l'auraient pas remarqué.
            Voui, donc ils mettent tout le monde dans le même bateau, et nous font la moral avec un air de "je sais mieux que toi même si j'ai jamais touché un deux roue de ma vie" :P
          • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

            Posté par . Évalué à 1.

            Les limitations variables de vitesse existent déjà, par exemple sur une portion de l'autoroute A13 : http://www.sapn.fr/index.php?art=251&th=57 . Des capteurs sur le sol et des caméras installées sur les ponts permettent de quantifier le trafic : les limitations de vitesse sont alors mises à jour en temps réel en fonction du trafic constaté (apparemment la vitesse limite varie de 70 km/h à 130 km/h par pas de 20 km/h).
            • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ce que je regrette c'est que ça ne dépasse pas le 130 alors qu'il y a des portions d'autoroutes où (quand il n'y pas trop de monde), ce n'est vraiment pas un problème. (mais c'est déjà une bonne chose.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

        Posté par . Évalué à 3.

        2 - n'a pas eu le temps de freiner alors qu'un véhicule changeait de voie
        Avec ou sans clignotant ? A savoir, c'est dérisoire pour certain. Sinon, tu m'as mal lu, je dis qu'il ne faut pas doublé avec trop d'écart de vitesse, c'est vrai aussi pour les automobilistes.

        Sinon, autre point, je sais certain motard son contre ce que je vais dire, voir une majorité. Moi, je voudrais que tous les véhicules aient l'obligation de rouler phare allumé. Une fois, sur une nationale, il pleut, je rattrape un camion, celui-ci roule à 70km/h. Je regarde pour doubler, il y a une voiture loin, j'hésite, et finalement, alors que j'avais largement le temps, une voiture passe dans l'autre sens. Avec l'eau soulever par le camion, et la pluie battante, je ne l'avais pas vu. J'aurais décidé d'y aller tu me dirais qu'un motard imbécile à doublé alors qu'il y avait une voiture en face ?
        Je ne peux heureusement que parlé de presque accident, ou d'accident sans gravité.
        Comme la fois ou je roulais sur la file du milieu, a 50-60km/h au lieu de 90km/h (bouchon oblige), la file de gauche pile, une voiture sur cette file change brusquement de file car il y avait environ 30-40m libre devant moi. Pas de clignotant, pas regardé dans le rétro. Au final, ma moto épave, moi rien, la voiture, ben, je sais pas, le mec ne s'est pas arrêter. Mais vu l'état de mes pars karter(ortho?) il a quand même due manger.
        Je ne parle même pas des rond-point, où la voiture sur la file de droite en entrée de rond-point (il y en a deux de files) coupe le rond-point et m'engueule parce que je suis à côté de lui sur le rond point.
        Ni de la fois, où une automobiliste m'a poussé, alors que ça faisait cinq minutes que je roulais à côté d'elle, mais dans son angle mort, elle avait sans doute un torticoli ?

        Des exemples comme ça, j'en ai plein. Je te rassure, j'ai aussi des exemples où j'ai eu de la chance, comme la fois ou j'ai pas vu un feu rouge, etc.

        Des connerie ont en fait tous. Certains sont juste persuadé que si ont les avertis sonorement, c'est que le connard qui klacsonne crois que la route est pour lui. Mais ne pense pas à regarder s'il a lui même fait une connerie.

        Nous sommes tous sur la route, respectons nous mutuellement, acceptons de perdre 30s sur un trajet, pour laisser passer quelqu'un plutôt que d'accélérer pour lui montrer qu'on veut pas le laisser passer.
        • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Moi, je voudrais que tous les véhicules aient l'obligation de rouler phare allumé. Une fois, sur une nationale, il pleut [...]

          S'il pleuvait assez pour réduire la visibilité, ce qui était manifestement le cas, la voiture que tu n'as pas vue était déjà dans l'obligation d'allumer ses phares.


          Enfin voilà, sinon moi je suis pour interdire la circulation routière aux particuliers.
        • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Les phares sont déjà obligatoires par temps de pluie, et d'une façon générale lorsque la visibilité est réduite. Mais hélas tout le monde ne les allume pas (ils se rattrapent en roulant avec les anti-brouillards la nuit en Août), et la maréchaussée semble s'en désintéresser royalement (ce serait bien si les radars automatiques étaient assez intelligents pour prendre en photo les voitures qui roulent sans phares dans ces conditions tiens, je suis sûr que ce ne serait même pas compliqué à détecter).

          Enfin bon, tout le monde a des exemples de mauvais conducteurs (les autres) qui ont failli nous envoyer au tas (alors que nous on roule toujours bien). Il faudrait que les bons conducteurs intègrent de base que les autres sont susceptibles à tout moment de faire un truc imprévu, potentiellement interdit, et parfois dangereux. Avec ce genre de préalables on apprend par exemple a donner un coup de sonnet quand on longe une file de voitures à l'arrêt et qu'il y a un conducteur assis dans une voiture qui ne regardera forcément pas avant d'ouvrir sa portière, par exemple.
          • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

            Posté par . Évalué à 2.

            ils se rattrapent en roulant avec les anti-brouillards la nuit en Août
            A savoir toutefois, il est autorisé d'avoir les anti brouillards AVANT (pas arrière) ET les phares dans un cas particulier , la "route étroite et sinueuse". Les anti brouillards servent à "éclairer" le bas coté ;)
        • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

          Posté par . Évalué à 3.

          Moi, je voudrais que tous les véhicules aient l'obligation de rouler phare allumé.
          Oui et non :P
          Plus sérieusement, l'europe devrais normalement imposer un éclairage diurne des voitures.
          Mais ce n'est pas avec les codes ou autres mais avec des feux "spéciaux" (qu'on voit déjà sur certaines voitures : les leds qui enveloppent les optiques de phares par ex).
    • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

      Posté par . Évalué à 2.

      non mais tu comprend c'est horriblement dangereux de rouler vite quand tu es tout seul.
      Par contre les clignotants lors des ronds points ou les autres changement de direction, ça c'est pas important.

      Je pense aussi aux voitures qui essaie a tout pris de doubler par la droite, ou les voitures qui reste sur la file du milieu 10 à 20 km/h en dessous de la vitesse autorisé ALORS QUE la voie de droite est libre et avance aussi vite!

      Et tout ceux qui font la moral : je vois AUCUNE voiture qui met ses clignotants dans les ronds points, donc a moins que vous faites parties de 0.001% des personnes qui le font, je soupconne les moralistes a deux balles (aller vite dangereux, moto en exces de vitesse : on sait pas maitriser la moto etc...) de ne pas mettre leurs cligno dans les ronds points (et voui, c'est obligatoire dans le code de la route).


      Enfin pour terminer : majorité des accidents en 2 roues en villes (la ou il y a le plus de risque pour les piétons etc...) : ils ce sont produits avec des cylindrées <= 125 cm3 (ca alors des gens sans formations). Mais vous comprenez c'est quand tu met un coup de gaz dans une route droite sans personne que tu est vraiment extremement dangereux...
      • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

        Posté par . Évalué à 4.

        Et tout ceux qui font la moral : je vois AUCUNE voiture qui met ses clignotants dans les ronds points, donc a moins que vous faites parties de 0.001% des personnes qui le font,

        Non, c'est juste que tu vis dans une ville où les automoblistes sont des gros cons, tu verras ailleurs ils sont mieux.


        Moi j'ai habité aussi dans une ville où 99,999 des motards sont des gros cons, ils doublaient par la gauche entre moi et la rembarde (j'étais sur la voie de gauche bien sur), ils te forcaient le passage lorsque tu changeais de voie (avec cligno bien sur), ils n'avaient dailleurs eux même aucune connaissance du cligo et de la notion de voie, d'angle mort, etc... en plus ils me reveillaient la nuit en accélérant comme des dingues dans ma rue.

        Depuis je me suis barré dans une ville ou seulement 0.001% des usagés de la route sont des gros cons, du coup ca va beaucoup mieu
        • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

          Posté par . Évalué à 3.

          des usagés de la route sont des gros cons,

          Conclusion: Quand la route ne tue pas, elle éreinte ;)
        • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

          Posté par . Évalué à 3.

          Non, c'est juste que tu vis dans une ville où les automoblistes sont des gros cons, tu verras ailleurs ils sont mieux.
          C'est marrant toutes les villes que j'ai traversé, où je suis allé etc... sont des gros cons alors. Ca en fait un certain nombre quand même.


          Moi j'ai habité aussi dans une ville où 99,999 des motards sont des gros cons,
          Motards ou 2 roues ? C'est pas la même chose. (surtout à paris).
          De nombreuse fois moi je suis derrière une voiture , tranquille, et je vois un scooter qui veut absolument gagner 2 places et essaie de se faufiler là où il y a vraiment pas beaucoup de place.

          Ou même des motards qui vont à toute blinde alors qu'il y a du monde. Voui il y a du con parmis les motards, sans aucun doute la dessus.... mais aussi parmis les bar ;)
          • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est marrant toutes les villes que j'ai traversé, où je suis allé etc... sont des gros cons alors. Ca en fait un certain nombre quand même.

            C'est qu'ils te suivent ;)
            Plus serieusement, dans les 2 villes où je suis le plus actuellement (rennes et clermont), il y a évidemment des gens qui ne mettent pas le cligno ou qui coupe les voies du rond points n'importe comment (oui j'y fait attention, car ça m'horripile également), néanmoins je ne trouve pas que ce soit la majorité (et pourtant, en Bretagne ils en foutent de partout des ronds points)

            Motards ou 2 roues ?
            Motards, je pensais au periph parisien où j'ai maudit plus d'une fois les motards
            Néanmoins j'admets que je maudis souvent les scooters ou autre 50cc, quelque soit la ville ;)
            • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

              Posté par . Évalué à 3.

              Motards, je pensais au periph parisien où j'ai maudit plus d'une fois les motards
              Y'a des vrais motards sur le periph ?
              dois en avoir 1% amha... (pas pour rien qu'il y a énormement de 125 à paris).

              néanmoins je ne trouve pas que ce soit la majorité (et pourtant, en Bretagne ils en foutent de partout des ronds points)
              Descend dans le sud, tu verras :P
    • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

      Posté par . Évalué à 3.

      ceux qui change de file sans clignotant (même s'il me font des grand signe pour me signifier qu'il m'avait vu quand je les averti sonorement) car moi si je vois un clignotant, je sais qu'il faut soit que je mette un coup de gaz ou que je pile. Je gagne 1à2s de réaction.

      Et bien sûr tu ne te faufiles pas entre les voitures dans les bouchons ou tu ne doubles pas par la droite.
      • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

        Posté par . Évalué à 2.

        Si, je me faufile quand ça n'avance plus. Mais figures toi, que je n'ai jamais eu d'accident entre les files. Et chaque fois que j'ai chuté, c'était à moins de 50km/h. Sur 5 deux fois, je n'ai pas passé la puissance au sol, la roue arrière a patiné, ...
        2 fois un autre véhicule à quatre roues est sorti de sa place devant moi, sans clignotant, une fois je l'ai touche => constat, l'autre j'ai chuté en l'évitant. Là, pas maître de mon véhicule :-( La prochaine fois, je lui rentre dedans ? Quoique, je peux me faire mal.
        La dernière, sur la rocade décrite un peu plus haut.
        0 accident en voiture pour l'instant.
        Pour info, j'ai 8 ans de moto dont 6 et demi de permis moto et 16 ans de permis voiture.

        Relis-moi, je ne dis pas que je fais pas de truc hors code de la route, je faisais remarqué qu'on a tous nos petits dada. Respectons au mieux les autres, et ça devrait aller mieux.

        Je peux même faire un parallèle foireux avec le ski, qui est bien plus dangereux pendant les période scolaire, que pendant les week-end hors vacances, pourtant la moyenne de vitesse des skieurs et plus élevée pendant ces week-end ?
        • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

          Posté par . Évalué à 2.


          Et chaque fois que j'ai chuté, c'était à moins de 50km/h.

          Donc tu conviens que la vitesse est un facteur aggravant.

          Par ailleurs, un automobiliste poli qui met son clignotant ne te verra pas forcément.
          Et s'il te voit c'est pire. Il s'écarte pour te laisser passer et risque de renverser ton collègue qui doublait par l'autre coté.

          Mais bon à quoi sert un 2 roues si c'est on peut pas gratter du temps dans les bouchons.

          Bref, ne demandes pas aux autres d'être civiques si tu n'acceptes pas de l'être toi-même
          • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

            Posté par . Évalué à 2.

            Voilà, le ton est plus bas.
            Donc tu conviens que la vitesse est un facteur aggravant.
            On est d'accord. Je n'ai pas dit le contraire.
            Par ailleurs, un automobiliste poli qui met son clignotant ne te verra pas forcément
            Certes, mais moi, je l'ai vu, et je peux savoir si j'ai le temps de freiner, de passer, ou d'éviter. Je gagne une seconde ou deux par rapport à attendre qu'il bouge.
            Et s'il te voit c'est pire. Il s'écarte pour te laisser passer et risque de renverser ton collègue qui doublait par l'autre coté.
            Alors là, c'est un mauvais motard. On double toujours entre la file la plus à gauche et celle juste à sa droite. Je croyais que c'était une règle ;-)

            Sinon, ça me fait penser, chers automobiliste, quand un motard arrive derrière vous, ne paniquez pas, prenez le temps de regarder autour de vous, et si vous le souhaitez et le pouvez, écartez vous doucement. Je ne compte plus les automobilistes gentils qui mettent un gros coup de volant en me voyant derrière. Une fois, un automobiliste suivant un BUS c'est brutalement décaler vers la droite sur la parti réservé aux vélos, alors que manifestement il devait voir 10m de cette piste... heureusement aucun vélo n'était là à ce moment là.
            Mais bon à quoi sert un 2 roues si c'est on peut pas gratter du temps dans les bouchons.
            Je sais pas, au plaisir de rouler en 2 roues à -5° au mois de janvier, ou à 40° l'été sous casque, jeans, blouson...

            Mon propos initial était pour que chacun liste les points qu'il juge important, pour apprendre les uns des autres, mieux se comprendre sur la route (et pas en faisant juste une opposition moto <=> voiture).
            • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

              Posté par . Évalué à 3.

              Sinon, ça me fait penser, chers automobiliste, quand un motard arrive derrière vous, ne paniquez pas, prenez le temps de regarder autour de vous, et si vous le souhaitez et le pouvez, écartez vous doucement

              comme tu le dis, ce n'est nullement une obligation ;)

              Et la conduite inter file se fait au risque et péril du motard, aucun doute la dessus.
              • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                Posté par . Évalué à 2.

                comme tu le dis, ce n'est nullement une obligation ;)

                Et la conduite inter file se fait au risque et péril du motard, aucun doute la dessus.

                Attends, je ne parle même pas de la conduite inter file dans ce que tu réponds, je prends un exemple, une voiture sur la file de gauche me gène roule devant moi, le monsieur ou la madame à environ 25s avant de rattraper le véhicule circulant sur la voie de droite. Cette personne fait un écart violent à gauche pour me laisser le doubler à droite. En profite pour rouler dans la merde qui est proche du terreplein central, m'envoie du sable, des clopes, etc. dans la tronche. A ce moment, je reste derrière et mais mon clignotant à gauche s'il n'y est pas déjà. En général, 4-5 secondes plus tard, cette personne ce met calmement sur la vois de droite. Pourquoi ne pas l'avoir fait de suite ? Sommes-nous si impressionnant ?
              • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                La conduite interfile est interdite, point barre. C'est pas parce que 99% des motards sont des cons et la pratiquent que le code de la route changera pour eux. On double par la gauche, pas par la droite. On respecte les distances de sécurité (1 m de part et d'autre). Et on respecte les limitations de vitesses, tant qu'à faire.

                Heureusement ils meurent vite, il y a une justice parfois en ce bas-monde.
                • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Certes, mais tolérée. Un des articles du code la route est : "facilité la circulation des autres."
                  Donc, tous les automobilistes (puisqu'on m'oblige à séparer l'état motard d'automobiliste), ralentissent quand il y a de la circulation pour laisser s'insérer le véhicule sur la voie d'accélération ?
                  Quand vous conduisez dans votre voiture le matin dans un trafic dense, regardez autour de vous : "Vous verrez votre voisine se coiffer à 110km/h au lieu de 90km/h",le mec qui vous suis finir son rapport sur son ordinateur portable à 60km/h avec trafic très dense, je ne parle pas du classique je téléphone.

                  Quand j'essaye de savoir ce qui est important dans les critère de bonne conduite, je prends ce genre de remarque. Je me demande qui ne souhaite pas partager la route de manière cordiale ?

                  Pour ta gouverne sur une route limité à 50km/h, il m'arrive d'aller plus vite dans des zones sans piéton, si je rattrape une voiture qui roule à 50km/h je reste derrière, même si elle se met sur la piste cyclable pour me laisser doubler. Qui est le plus dangereux ?

                  Sur ce, j'abandonne la conciliation auto--moto.
                • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                  Posté par . Évalué à 2.

                  doubler un cycliste en marchant sur une bande blanche aussi..., mais largement toléré.

                  Tourner sans clignotant idem, toutes les bar s'en foute de cet ustensile.

                  Ne pas allumer ses feux lorsqu'il pleut, idem.

                  On continue ?
                  • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Je suis d'accord avec toi sur beaucoup de points au fil de ce thread, mais je crois que tu devrais éviter de généraliser sur l'absence de clignotant des automobilistes. Il se peut que la région où tu vis soit peuplée de Fangio se croyant sur un circuit d'auto-tamponneuses, mais ce n'est pas le cas partout.
                    C'est agaçant pour les motards d'être considérés comme des gros abrutis fans de vitesse, mais c'est tout aussi agaçant pour les automobilistes d'être considérés comme des abrutis qui paniquent au moindre évènement. Respectons nous, nous somme tous des usagers de la route.
                    • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                      Posté par . Évalué à 2.

                      je suis automobiliste aussi ;)

                      Mais sans rire vas a
                      paris et sa région
                      toulouse
                      marseille, toulon, et leurs région
                      lyon.

                      Met toi à un rond point et compte le nombre de personne qui met correctement leurs cligno! et celles qui passent*
                      (rapelle pour le cligno sur un rond point :
                      - si on fait plus qu'un "180°" du rond point, on met le cligno à gauche.
                      - on met le cligno à droite, dès que l'on s'apprête à sortir
                      )

                      Je suis persuadé que tu sera étonné du résultat ;)

                      * je suis gentil : si la personne est seule sur le rond point (aucune voiture derrière elle, aucune voiture arrivant sur le rond point) pas besoin de compter, (vu qu'il n'y a personne a prévenir du changement de direction ;))
            • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

              Posté par . Évalué à 3.

              C'est beau de voir que tu reproches aux autres des infractions (pas de clignotant avant changement de file) pour pouvoir commettre les tiennes avec moins de risques pour ta petite personne mais aussi pour tes autres congénères.


              Alors là, c'est un mauvais motard. On double toujours entre la file la plus à gauche et celle juste à sa droite. Je croyais que c'était une règle ;-)

              Tu iras expliquer ça au môme sur son scooter que ta vigilance n'avait pas anticipé. Mais tu es sans doute infaillible.

              Je crois qu'on a tous compris, c'est toujours la faute des autres.
              Sinon, j'ai été motard à mes heures et je connais assez bien cet état d'esprit.
              Nous on risque plus que les autres et on est plus fort (le permis moto c'est hard à décrocher). Donc on n'a le droit de prendre des risques.
              • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                Posté par . Évalué à 1.

                Tu iras expliquer ça au môme sur son scooter que ta vigilance n'avait pas anticipé. Mais tu es sans doute infaillible.
                En même temps je pense que tu n'as pas vu le ";-)" a la fin...

                Tu veux qu'on parle des scoot ? Pourquoi je ne vois AUCUN scoot en équipement complet ? (allez je suis sympa, juste l'intégrale, gant, blouson et botte. Je lui laisse le jean ). Ca aussi c'est la faute des gros méchant motards ?

                Nous on risque plus que les autres et on est plus fort
                Tu es sur que tu as vraiment fait de la moto ? la moto c'est pas toucher à un 125 et emmerder les autres hein...
                Qu'il y en ai comme ça je dis pas, mais tout les gens un tant soit peu experimenté en moto avec qui j'ai "taillé le bout de gras", c'était pas vraiment "on est les plus fort", mais plutot "être prudent". (ensuite il y en a certains c'est faites ce que je dis, pas ce que je fais).
                Il y a toujours des "grandes gueules", mais faut aussi savoir demellé le faux du vrai, et l'épatage de gallerie du reste.

                Quand au permis moto "hard", Oui il est plus dur que le permis voiture. Et pourtant il y a 90% de réussite. (et voui, les gens sont motivé).

                Quant aux fait de prendre des risques, tu peux en prendre aussi en voiture, d'ailleurs les personnes que tu as cotoyé faisaient sans doute la même chose en voiture (l'état d'esprit je suis "plus fort" /"plus intelligent" /"plus doué", ça s'apelle un kéké, et ça existe aussi chez les bar).
                • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                  Posté par . Évalué à 2.


                  Tu veux qu'on parle des scoot ? Pourquoi je ne vois AUCUN scoot en équipement complet ? (allez je suis sympa, juste l'intégrale, gant, blouson et botte. Je lui laisse le jean ). Ca aussi c'est la faute des gros méchant motards ?

                  La question n'est pas là.
                  Un 2 roues met sciemment les gens en danger (y compris lui-même) en doublant entre les files, tout en commettant une infraction. Ce n'est donc pas la peine de faire la morale aux 4 roues pour leurs incivilités lorsqu'ils mettent pas leur clignotant.

                  Arrêtez de noyer le poisson
                  • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                    Posté par . Évalué à 2.

                    La question n'est pas là.
                    Mais si la question est bien là : quant tu n'as déjà pas conscience des risques que TU encours, comment tu peux avoir conscience des risques que tu fais encourir aux autres .

                    ET un scooter c'est pas une moto!

                    Un 2 roues met sciemment les gens en danger (y compris lui-même) en doublant entre les files,
                    Faux, mais c'est pas grave.
                    On se croirait à un meeting de la sécurité routière.
                    Quand on fait trop de généralisation (scooter != 2 roues, doubler entre les files ... dans quel conditions ? Bouchon à l'arrêt complet ou file en mouvement ?)

                    Ce n'est donc pas la peine de faire la morale aux 4 roues pour leurs incivilités lorsqu'ils mettent pas leur clignotant.
                    1°) ce n'est pas parce que certains font les cons, que ca exenoèrent les autres de reflechir
                    2°) les 4 roues font la moral aux motards/scooters, mais dans l'autre sens "pas la peine" ?
                    3°) oublier le clignotant ce n'est PAS une incivilité. D'ailleurs tu peux te faire recaler au permis pour ça. Et c'est tout autant, voir plus dangereux, que rouler entre les files!
                    (et je parle même pas de l'angle mort.)

                    Non le clignotant je le met pas tout le temps non plus en voiture. Je le met pas quand je double sur autoroute et que je déboite 500 m avant la voiture que je vais doubler (ou pour me rabattre), après avoir bien fait tout mes controler et vérifié qu'il n'y avait personne!
                    Mais en urbain, oui je les mets, car c'est là qu'ils sont utiles et importants!
                    Ca permet de savoir si une voiture va freiner, va te couper la route, reste sur le rond point , etc...
            • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

              Posté par . Évalué à 1.

              Et sinon


              Donc tu conviens que la vitesse est un facteur aggravant.
              On est d'accord. Je n'ai pas dit le contraire.


              Premier message du fil:

              Pour les uns, il y en a pas mal, la vitesse, faire un excès de vitesse c'est mal conduire.

              Pour moi, dépasser légèrement la limite de vitesse n'est pas si grave,


              Très convainquant !
              • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Comme tu le dis, ce n'est pas très convaincant. Surtout que:
                dépasser légèrement la limite de vitesse n'est pas si grave
                et plus loin:
                rouler à 200km/h sur l'autoroute ne me pose pas de problème moral.

                Donc rouler à 150% de la vitesse légale c'est juste un léger dépassement.
                Je sais, je suis de mauvaise fois :-)
                • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Tu as oublier un peu plus loin : doublé avec un delta de plus de 30km/h est suicidaire. Donc, oui, je maintiens que tu ne prends pas de risque particulier à rouler à 200km/h sur autoroute s'il n'y pas de véhicule devant toi.

                  Quand on lit quelque chose, il faut pas croire que chaque phrase n'influence pas le contenu et la compréhension de la phrase qui suis. On appelle cela le contexte.
                  • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Laisse tomber ce n'est pas la peine.
                    Ces conducteurs de BAR qui ne pensent qu'à leur magnifique 4x4 à pare-buffle, qui roulent avec les anti-brouillards la journée, qui pense que les clignotants ne servent qu'à allumer les warnings lorsqu'ils se garent en double file, que la clope jeté par la fenetre n'a AUCUNE chance de toucher un motard, qu'ouvrir une portière sans vérifier qu'un cycliste arrive bha c'est la faute du cycliste bordel, qu'avec le 1.9 mazout ils peuvent changer de file et dépasser prudemment la voiture devant eux alors que tu es 5m derrière eux.
                    A cela, je dis merde oui je roule au dessus des limitations de vitesse en moto, oui je fais de l'interfile, oui je gueule et tape à votre vitre quand vous êtes au téléphone, oui je viole vos fillettes et massacre vos femme, j'écrase vos bébés qui marchent sur l'autoroute.
        • [^] # Re: Points pertinant de la bonne conduite

          Posté par . Évalué à 10.

          Et chaque fois que j'ai chuté, c'était à moins de 50km/h.
          C'est biaisé comme mesure. Ceux qui chutent à 180km/h ne viennent pas le raconter sur DLFP.

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.