Journal Après HADOPI... Piratage à l'Élysée !

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
16
7
oct.
2009
Selon Numerama
Le Canard Enchaîné a révélé que l'Elysée a réalisé des centaines de copies d'un documentaire consacré à Nicolas Sarkozy, en s'appropriant les droits du film. Diffusé par France 5, ce numéro de A visage découvert avait fait polémique lors de sa diffusion le 13 juillet dernier, à la veille de la fête nationale, tant il était agiographique, ostensiblement tourné à la gloire du Président.

Tellement élogieux que l'Elysée s'est cru autorisé à se l'approprier et à distribuer 400 copies du DVD du documentaire fin août, lors de la 17ème Conférence des embassadeurs.


Là ou ça devient réellement comique, c'est de lire les propos de l'agence qui s'est fait piraté par l'Élysée, Galaxie. CD-ROM dupliqué, distribué et PIRE, crédits supprimés et droits d'auteur bafoués.

Selon Le Post
"L'Elysée n'a pas piraté", rectifie sur Le Post Bernard Vaillot, PDG de Galaxie. "Le DVD n'est pas en vente, donc on ne peut pas parler de piratage."
Comment avez-vous réagi quand vous avez appris ça ?
"J'ai été étonné, et ça m'a fait marrer de voir qu'on n'était pas cités. Mais ça prend une dimension un peu démesurée..."


Bref, Je suis scotché. Ce courtisan serait il aussi clément avec un internaute qui téléchargera ce reportage pour son usage personnel ?

[1] http://www.numerama.com/magazine/14164-400-dvd-pirates-par-l(...)

[2] http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/10/06/01011-20091006F(...)

[3] http://www.lepost.fr/article/2009/10/07/1729451_le-service-c(...)

[4] http://www.lepost.fr/article/2009/10/07/1730063_l-elysee-cop(...)
  • # Pas la première fois ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Surtout que si ma mémoire est bonne, ce n'est pas la première fois que l'équipe de Sarko se fait allumer pour avoir pris des largesses avec le droit d'auteur.

    Je sais qu'ils avaient eu des soucis avec un groupe américain duquel ils avaient utiliser la musique sans aucun droit (je vais essayer de retrouver les références).
  • # "Le DVD n'est pas en vente, donc on ne peut pas parler de piratage."

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'espère qu'il n'a pas dit exactement ça!!!

    Car sinon, trop facile : je souhaite acheter une œuvre dans un format précis, il n'est pas disponible (son oeuvre est disponible, il fallait être à telle heure devant Arte), donc je peux copier... Et vu que tout ce qu'on trouve en piratage n'est pas disponible en légal dans le format du piratage (FLAC, DivX sans DRM, films même pas sorti au ciné...) (quand il est disponible!), ça légitimerait tout ce qu'il y a en piratage!

    Ou alors, il a compris pourquoi les gens piratent...
    • [^] # Re: "Le DVD n'est pas en vente, donc on ne peut pas parler de piratage."

      Posté par . Évalué à 3.

      Tout a fait, c'est par exemple le cas des séries américaines diffusées sur les P2P juste après leur diffusion. Pas de piratage car il n'existe aucun moyen de se les procurer légalement ?

      Idem pour les films qui sont encore en salle et dont on trouve des versions du dvd avant sa sortie.

      Bref une jolie illustration de l'immense écart de culture qui existe entre le legislateur (ou la victime qui parle sans doute au nom de ce dernier) et le spécialiste de l'informatique représenté par la masse d'utilisateur de linuxfr.

      Aussi, on peut constater qu'il n'est pas nécéssaire d'avoir une fortement connaissance informatique pour passer au travers du crible de l'Haute Autorité. un bon vieux support physique suffit.

      Et la marmotte elle prend la loi Hadopi et elle la met dans le papier d'alu.
  • # Ne pas feindre la surprise

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pourquoi faire semblant d'être étonné ?

    Dès qu'on a un peu suivi "l'aventure" HADOPI, on se rend vite compte que la lutte contre le piratage n'est que l'arbre qui cache la forêt.

    Le seul véritable objectif, c'est le flicage des communications et le recul des mécanismes de protection de la vie privée. Point barre.

    Les "zartistes" et autres producteurs soutenant HADOPI sont des crétins qui n'ont même pas réalisé qu'ils sont manipulés pour servir d'autres intérêts que les leurs. D'ailleurs, personne ne s'en cache, pas même au MiniCul, "l'HADOPI n'empêchera pas le piratage" dixit une ex-ministre et son sbire de rapporteur dont la qualité des interventions et des réponses aux questions en séance brillaient comme la lumière éteinte.

    L'HADOPI ne permettra pas non plus de dégager des ressources supplémentaires pour la "création". En définitive, HADOPI n'a qu'un objectif, satisfaire les tendances mégalos et autoritaires d'un petit président, identiques à celles d'une partie de ses petits copains d'autres pays. Il n'y a pas si longtemps, on nous a fait le coup (ou, version contribuable le "coût", ça marche aussi) avec les "terroristes".

    Pas étonnant dans ce contexte et surtout face à cette clique qu'un PDG d'une autre galaxie se "marre" (jaune probablement). Deux poids, deux mesures, "selon que vous serez puissant ou misérable"...

    PS : on a piqué la moto de mon beauf, il attend toujours qu'on dépêche "les experts" qui retrouveront grâce à un poil de cul le coupable, comme pour un certain scooter...
    • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le seul véritable objectif, c'est le flicage des communications et le recul des mécanismes de protection de la vie privée. Point barre.

      Ah non, on va pas mettre la théorie du complot la dedans non plus, faut arrêter la connerie!

      Des personnes se faisaient du blé facile, c'est moins facile aujourd'hui car leur métier disparait, elles espèrent avec HADOPI que ça va redevenir facile, que cette loi flique ils s'en foutent c'est pas leur soucis, c'est tout. Faut pas chercher une pseudo-théorie de cheval de Troie etc...

      Pareil le grand mot "protection de la vie privée"! En quoi relever ce que tu annonces publiquement (regarder la liste des fichiers que tu diffuses, ce n'est pas de la vie privée!) aurait à voir avec la "protection de la vie privée"?

      La, la seule chose que tu m'inspires, c'est de me dire que si des anti-HADOPI n'ont rien d'autre à argumenter que la théorie du complot, c'est que la loi ne fait finalement pas grand chose de mal, qu'il faut bien punir les pirates (la base du libre est le respect des licences!) et il n'y a pas de raison d'être contre. La théorie du complot pour tout, ça gonfle.

      PS : cette loi pose suffisamment de problèmes pour ne pas avoir besoin de la théorie du complot : présomption de culpabilité, logiciel mouchard incompatible etc...
      • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Bon, je ne vais troller des heures, mais je ne suis pas un adepte de la théorie du complot, loin de là.

        Aux dernières nouvelles le mouchard censé attester l'utilisation de ma ligne internet n'est pas ouvert, je n'ai donc aucune certitude de ce qu'il fera, même si demain il tourne sous mon OS libre (donc sa compatibilité, ça serait plutôt la pire des solutions). Et je n'accorde aucune confiance à ce gouvernement. Des exemples de détournement d'utilisation de fichiers existent (la base élèves du primaire par exemple). A partir du moment où techniquement certaines choses sont possibles, n'ait crainte un jour il y aura bien quelqu'un pour les mettre en œuvre.

        Les tentations liées à l'HADOPI sont nombreuses, à l'origine et avant un certain tollé, une ambiguïté laissait entendre qu'il était tout à fait possible de surveiller la messagerie électronique. Qui, compte-tenu de l'utilisation courante faite par l'utilisateur lambda est tout sauf un vecteur de fichiers piratés vidéo audio ou autre.

        Je ne vais pas développer, on parle suffisamment de la HADOPI ici, mais c'est trop facile de réduire une réflexion à la "théorie du complot" pour la décrédibiliser. Je pourrai en faire autant, en te signifiant que tu fais preuve d'un angélisme frappant. Et mer**, encore un troll...
        • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Aux dernières nouvelles le mouchard (...)

          Le mouchard n'est pas obligatoire, c'est une option.
          Le mouchard est une atteinte à la vie privée, OK. Mais ce n'est pas HADOPI, c'est une façon de prouver ton innocence. Le problème est la présomption de culpabilité.

          Et ton argumentation inverse les rôles : tu dis "Le seul véritable objectif, c'est le flicage des communications et le recul des mécanismes de protection de la vie privée. Point barre."
          Après, pour discuter, tu parles du mouchard, qui est une solution proposée pour ton innocence. Mais le mouchard est une conséquence, pas une cause!
          Bref, la est ta theorie du complot : imposer un mouchard sous excuse de HADOPI. Ne pas imaginer des trucs comme ça, ils veulent juste virer les pirates pour se faire du fric. Et c'est la que la théorie du complot gonfle, en inversant les causes et les conséquences.
          • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Le mouchard n'est pas obligatoire, c'est une option.

            C'est une façon de voir les choses.


            Une option qui est la seule façon de prouver ton innocence, je n'appelle pas ça une option, mais une obligation.

            Pas une obligation légale. Tu n'est pas coupable de ne pas avoir de mouchard, tu es présumé coupable et l'absence de mouchard ne te permet pas de contredire cette accusation.


            Bref c'est de la vente liée. Sauf qu'au lieu de payer un OS, tu perds ta connexion Internet pendant un an tout en continuant à payer les factures.


            Le mouchard est une atteinte à la vie privée, OK. Mais ce n'est pas HADOPI, c'est une façon de prouver ton innocence. Le problème est la présomption de culpabilité. Erm. ok.

            Mais si on supprime la présomption de culpabilité, alors à quoi sert le mouchard ? Qui ira l'installer ?

            Albanel l'a dit, si on installe le mouchard (mais quand on est ministre on appelle ça logiciel de sécurisation), on peut anéfé prouver son innocence. Magique !

            C'est juste un vaporware pour légitimer devant le grand public la présomption de culpabilité. « Vous voyez vous ne risquez rien avec Securisator Advanced 2000 pro©®, votre connexion Internet, c'est du béton »

            Bref, pour moi c'est bien un seul et même problème.
      • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

        Posté par . Évalué à 10.

        Quand on se permet de regarder ce que tu télécharge, on se permet non seulement de regarder les films que tu télécharge illégalement, mais aussi :

        - les pages web que tu visite

        - les emails non cryptés que tu lis (ou cryptés mais décryptés par un serveur pas par ton poste, comme sur un webmail)

        - les conversations instantanées

        - les commandes que tu passe sur des sites de vente en ligne

        Donc oui, si Hadopi est tellement soutenu politiquement ce n'est pas que pour les beaux yeux des moines copistes de notre millénaire, c'est aussi pour introduire dans les esprits qu'internet devrait redevenir ce que selon eux il n'aurait jamais dû cesser d'être : un minitel un peu plus joli à regarder avec option big brother.
      • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

        Posté par . Évalué à 10.

        En fait il est difficile de croire que nos ministre refusent d'écouter des gens compétents, ou de s'entourer de gens compétents; comme le projet est techniquement une aberration, l'explication de l'incompétence crasse ne suffit plus.
        J'ajoute à cela
        * des chiffre bidons pour tenter de faire passer la pillule
        * un refus catégorique de publier les specs du mouchard, ou du moins délimiter ses compétence dans la loi
        * une loppsi encore en discussion qui doit permettre à la police de perquisitionner sans prévenir et à distance
        * le fait que le ministère de l'intérieur ait commis une légère indiscrétion envers un cadre d'une chaine privée
        * un non débat à l'assemblée (et pourtant, il y en avait des arguments contre, de gauche comme de droite, ou des partis qui errent au centre)
        * des rapporteurs qui parlent de preuve par disque dur, mais finalement rien dans la loi
        * ou encore qu'une simple déclaration sur l'honneur suffisait ( cf ce qu'a dit le rapporteur au conseil pour faire passer la loi)
        ...
        Tout ça pour voter une loi qui ne servira à rien (ou du mois pas pour le but affiché)

        Donc on a le choix entre incompétence ou objectif non avoué, ou un peu des deux.

        Bachelot à l'écologie nous a prouvé qu'une femme peut paraitre incompétente, et en un passage rapide dans un ministère tout supprimer de ce qu'avait fait ses prédécesseurs.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

        Posté par . Évalué à 10.

        Ce que j'aime avec cette histoire de théorie du complot, c'est que, du fait meme qu'une poignée d'hurluberlus crient au complot à tout bout de champ, il devient du coup impossible d'envisager le moindre petit complot sans être assimilé à ces hurluberlus.

        Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas complot partout qu'il n'y en a nulle part, et ce n'est pas parce que quelqu'un dit "mais c'est une ènième refonte de la théorie du complot" que ce qu'avance son interlocuteur est faut.

        Attention, je ne dis pas que ce que dis Janfi est vrai (ni que c'est faut) !
        Je m'interroge simplement sur cette fameuse "théorie du complot". Ca me parait facile de s'en servir pour "prouver" qu'il n'y a pas complot.

        Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas parceque je suis parano qu'on peut dire que personne ne m'en veux.
        • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas parceque je suis parano qu'on peut dire que personne ne m'en veux.

          Tu connais l'histoire de l'enfant qui dit à ses parents que son frère s'est blessé? La première fois, les parents sont affolés, la deuxième il sont inquiets, la troisième ils s'en foutent, et dommage la troisième fois est vraie.

          Si quelqu'un t'en veux mais que tu as accusé d'autres avant, c'est logique qu'on ne t'écoute pas quand c'est vrai.

          Et c'est la un des gros problèmes de la société actuelle : à force d'entendre les alarmistes crier au complot partout, on s'en lasse.

          Mais ceci dit, il y a une solution assez simple pour faire passer son message : avec une démonstration. Et dans le cas présent, la démonstration est inexistante.
          • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Démonstration ? Mouais, admettons que je me base sur ton raisonnement, je m'interroge car :
            - n'importe quel expert ou personne informée sait que développer un mouchard, a fortiori efficace, est une gageure
            - avant même que ce mouchard existe, on a déjà des techniques susceptibles de le rendre inutile (virtualisation & co)
            - de l'aveu même des responsables de cette loi, elle ne parviendra pas à faire disparaitre (et soyons honnêtes, à faire diminuer dans des proportions significatives) le piratage
            - aucun volet n'est consacré au développement des ressources existantes ou nouvelles pour favoriser la création, rien de neuf sous le soleil
            - et je fais ici abstraction de toutes les externalités (présomption d'innocence, alternatives, coût démesuré etc...).

            La démonstration est faite, en version courte, que c'est encore une loi parfaitement inutile quant à son fondement même.

            Pourtant, elle est poussée, avec une intensité rarement rencontrée (rappel à l'ordre des députés de la majorité, suppression au dernier moment des possibilités d'expression en assemblée des députés de la majorité qui auraient l'idée saugrenue d'y être opposés, inscription en procédure d'urgence, sortie de la v2.0 quand le conseil constitutionnel la retoque...)...

            Surprenant quand même. Je n'ai pas vu la même volonté lorsque par exemple le même conseil constitutionnel a retoqué une promesse du candidat Sarko, la déduction des intérêts d'emprunt immobiliers déjà souscrits. Et ce n'est pas l'aspect économique. Car s'y on analyse la situation sous cet angle, alors on aurait dû s'arrêter à HADOPI 1. Sarko s'en tirait sur la forme ("regardez, je l'ai fait, c'est les vilains du conseil qui refusent" : comme pour les emprunts immobiliers), les apparences étaient sauves, avec au passage une belle économie en évitant de se lancer dans cette usine à gaz qu'est HADOPI 2.

            Enfin, je suis probablement parano, le monde est peuplé de bisounours, surtout au plus haut niveau de l'État.
            • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              La démonstration est faite

              Tu as démontré que le mouchard était merdique et était une atteinte à la vie privée. Ca, je n'ai pas dit le contraire.
              Tu ne m'as toujours pas démontré que le but de HADOPI est d'atteindre à la vie privée, ce que j'appelle ta théorie du complot.

              Tu mélanges la conséquence (ce dont tu as argumenté) avec la cause (ce que tu dis être le but) encore une fois. Impossible de t'écouter de manière logique une seule seconde avec un tel mélange dans ta tête.

              Tu argumenterais que la conséquence de la loi est une atteinte à la vie privée, et que la conséquence est inacceptable quelque soit le but, je te comprendrai, je te suivrai. La, en disant que le but est l'atteinte à la vie privée, une seule réaction : n'importe quoi, théorie du complot, poubelle.
              • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Bon d'accord. On sait compte-tenu de tout ce qui a été évoqué précédemment que le but de la loi HADOPI n'est pas de lutter contre le piratage (à moins d'être d'une stupidité sans limite et de pousser sciemment un texte définitivement inefficace).

                Donc quel est le but de la loi HADOPI ?

                Tu joues sur les mots en invoquant cause et conséquence. Par définition ici la cause n'est pas révélée, ce qui n'empêche pas de la déduire.

                Comment fait un médecin déjà ? Il analyse des symptômes (conséquences) et en fonction de ce qu'il sait / déduit essaie d'en retrouver l'origine (la cause). Après, que tu ne partages pas ma déduction par rapport à HADOPI, c'est ton opinion. Ce qui n'altère en rien sa "qualité" (sans prétention aucune).

                Le jour où un pouvoir veut contrôler davantage les citoyens, leur possibilité d'expression,cela ne se fait jamais en toute transparence. On utilise des artifices, des moyens détournés et on allume des contrefeux. Mais bon, c'est ma paranoïa, jamais dans l'histoire de tels procédés ont été utilisés.
          • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Mais ceci dit, il y a une solution assez simple pour faire passer son message : avec une démonstration. Et dans le cas présent, la démonstration est inexistante.

            citer les éléments suivants est-il suffisant :
            http://linuxfr.org/2007/01/10/21887.html big brother award pour rootkit sony-BMG
            http://linuxfr.org/2005/11/16/19909.html le rootkit et un faisceau de présomption sur ce type de lois...
            http://standblog.org/blog/post/2005/11/14/93114500-drm-sony-(...) la synthèse du rootkit sony

            http://linuxfr.org/~jigso/19993.html un mea culpa, méat coule plus ?
            http://linuxfr.org/~gart/19945.html utilisation détournée du rootkit sony, l'arroseur arrosé ('fin un autre)
            https://linuxfr.org/~dinomasque/23662.html un journal trollesque parlant de "logiciel secret qui peut poser des problèmes de sécurité et est intrusif et qui empêche l'utilisateur de rester maître de son ordinateur"

            http://linuxfr.org/~qdm/19965.html non respect des licences libres par le rootkit sony
            http://linuxfr.org/2005/11/18/19918.html du code de VLC

            http://linuxfr.org/~guerrier/20421.html Les maisons de disques soupçonnées d'entente sur le prix de la musique en ligne (tiens, comme le cartel des telco mobiles français dis-donc)
            http://linuxfr.org/~pterjan/27372.html bizarre le téléchargement plus cher qu'IRL^W^Wque les CD o_O

            ou est-ce comme à la bourse "les performances^Wratées du passé ne présagent pas de l'avenir" ?

            J'ai rajouté des éléments connexes donnant une vue d'ensemble àmha, sans en devenir parano, tu peux accorder àmha que cela amène à devenir méfiant des applications qui peuvent être faites (de bonne foi hein, c'est dans la loi... même si c'est hors-la-loi par ailleurs).
            • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Ca serait bien de lire ce à quoi j'ai réagi, je le remet :
              Le seul véritable objectif, c'est le flicage des communications et le recul des mécanismes de protection de la vie privée.

              Vous me parlez tous des conséquences, je n'ai rien dit que les conséquence de ce que veux.
              Ou dans tes liens on parle de l'objectif de casser la protection de la vie privée? Nul part.

              La théorie du complot que je critique est l'objectif, pas la manière de faire! Alors file moi des liens qui perle de ce dont on parle ici, c'est à dire que l'objectif de HADOPI serait l'atteinte à la vie privée.
              Le reste, je suis convaincu, j'ai pas besoin des liens, j'ai bien compris ce qui est proposé pour atteindre l'objectif de combattre les contrefacteurs, qui ne sera nul atteint avec cette méthode. Juste que quand quelqu'un dit que l'objectif du gouvernement est l'atteinte à la vie privée, je dis que c'est de la connerie : le gouvernement n'en a rien à foutre, c'est juste un moyen. Et quand quelqu'un me dit que l'objectif du gouvernement est de venir chez moi, c'est bon ça me suffit, il y a un pb dans sa tête au Monsieur, beau mélange entre l'objectif et le moyens proposés.
              • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Tu focalises sur "objectif"
                Perso, je serais plus dans la logique théorème (ce que tu appelles objectif) et corollaire (ce que tu appelles complot), c'est-à-dire que l'un ne va pas sans l'autre et je n'ai pas parlé de théorie du complot, simplement mis en évidence l'aspect corollaire visiblement inévitable. Alors oui, c'est peut-être un raccourci, mais l'objection me semble légitime (sans pour autant faire appel au complot, simplement rappeler le contexte et peut-être un modèle de valeurs différent de celui de certains lobbies). Ce volet corollaire peut être rappellé pour mettre les points sur les i et les barres sur les t, mais il va de soi àmha même si j'ai pris du temps pour rappeler le contexte.

                À raisonner au premier degré, comme j'en ai l'impression, tu omets toi-même de rappeler le contexte qui n'est pas joli-joli et les enjeux, en gros tu regardes le bras gauche qui tient la muleta et oublie la main droite qui tient l'épée (pas le glaive de la justice hein), désolé de cette image empruntée à la Corrida, mais ça doit être ton côté taureau qui m'y a fait penser ;-) (il meurt la plupart du temps :/).
              • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

                Posté par . Évalué à 8.

                Ca serait bien de lire ce à quoi j'ai réagi, je le remet :
                Le seul véritable objectif, c'est le flicage des communications et le recul des mécanismes de protection de la vie privée.


                C'est en parti vrai, derrière tout ça il y a une volonté de contrôler le net. Au même titre que l'espace maritime ou aérien ont été conquis par l'état.

                Pour citer E. Woerth hier à l'Assemblée: il faut que l'état assume sa souveraineté, même sur internet

                Et si la souveraineté de l'état sur internet s'oppose au principe même de ce qu'est internet (neutralité, etc.) cela ne les dérange pas. Pareil si ça remet en cause la vie privée, c'est un dommage collatéral.
                • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

                  Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                  OK, je vous laisse à vos délires.

                  La, si je n'étais pas convaincu des problèmes HADOPI (présomption d'innocence...), vous m'auriez convaincu que cette loi est bonne.
                  En effet, vous être contre la souveraineté de l'état sur Internet, donc par effet ricochet (dans ma tête en tous cas, c'est ce que vous dites) pour un Internet sans lois. Non, désolé, mais oui, l'état doit assumer sa souveraineté même sur Internet, et condamner les fautifs. Mais puisque vous réagissez sur ça, c'est que vous voulez un Internet sans contrôle anarchiste où tout le monde fait ce qu'il veut, et ça non merci.

                  Je sais, vous allez réagir, mais j'abandonne face à tout ça, je veux vivre dans la réalité : tout ce que vous dites n'est qu'incitation à accepter cette loi tellement vos argumentations partent dans des délires, même si au fond ce n'est pas votre but. Alors amusez-vous à votre masturbation intellectuelle, en attendant les autres avancent.
                  • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

                    Posté par . Évalué à 3.

                    J'ai pas dit que c'était pas quelque chose d'anarchiste ou de libertaire (d'ailleurs c'est assez drôle de voir le PS défendre cette vision du Net).

                    Mais tu es bien d'accord avec moi que souveraineté de l'Etat sur le net c'est la fin de l'internet comme on le connaissait (des tuyaux neutres), non ?

                    On ne peut pas avoir *et* neutralité *et* contrôle par l'état des contenus accessibles, surtout que internet est global (un contenu illégal en France peut être légal aux US, ou ailleurs en Europe).

                    A mon avis, plutot que controler ce qui traverse les tuyaux, ils devraient s'attaquer à la source (dans le cas où l'activité est reprimée partout dans le monde) ou aux participants (comme on le fait pour la pédophilie).

                    Et c'est assez drole la loi sur le jeu en ligne, sachant que l'état n'a *rien* fait contre l'offre illegal (on peut trouver des pubs sur des sites hebergés en France).
                  • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

                    Posté par . Évalué à 5.

                    OK, je vous laisse à vos délires.

                    Je sais, vous allez réagir, mais j'abandonne face à tout ça, je veux vivre dans la réalité :

                    Woa. C'est moi ou tu viens juste de dire « J'ai un avis différent de vous tous, mais c'est moi qui ai raison, vous ne comprenez rien » ?

                    Ça va les chevilles ?


                    Je suis toujours parti du fait que la majorité n'a pas toujours raison, et qui si une connerie est soutenue par plein de gens ça reste une connerie.

                    Cependant, ici, tu argumente tout seul contre une dizaine de personnes qui semblent avoir globalement le même avis. Ça devrait t'inciter à être modeste non ? Ou alors tu est tellement au dessus de la mêlée que tu abandonne l'idée de nous éduquer tous, nous pauvre mortels qui ne comprenons rien ?


                    En effet, vous être contre la souveraineté de l'état sur Internet Mais n'importe quoi. C'est toi qui interprète là. Depuis quand l'état n'est pas souverain sur Internet ?

                    Il faut arrêter d'écouter la propagande UMP. Les lois s'appliquent sur Internet comme ailleurs. Regarde le nombre de procès lancés pour diffamation ou autre chose.

                    Alors après techniquement il est compliqué de trouver des preuves, ou de suivre des serveurs à l'étranger etc. Mais ce n'est pas un problème législatif, c'est un problème technique.

                    Ce n'est pas une caractéristique propre à Internet. Regarde les paradis fiscaux. Ce n'est pas simple non plus de les empêcher de blanchir l'argent, entre autres choses. Et pourtant ça continue.

                    Mais bizarrement, contrairement à Internet, ceux qui nous gouvernent semblent moins prompt à mettre autant d'énergie qu'ils ont mis à tenter de faire passer HADOPI et DADVSI, dans ce genre de combat.

                    Et ne me parlez pas de cette énorme pantalonnade de liste noire dont la moitié des noms se retrouve sur la liste grise parce que bon on peut pas dire frontalement « vous êtes des bandits » etc.
                    • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

                      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                      Woa. C'est moi ou tu viens juste de dire « J'ai un avis différent de vous tous, mais c'est moi qui ai raison, vous ne comprenez rien » ?

                      Tu inverses les rôles : la loi est/va passer, donc c'est à vous de convaincre les autres que la loi est mauvaise.
                      La, et encore une fois seulement si je n'était pas convaincu que la loi est mauvaise pour d'autres raisons, votre argumentation pour convaincre les gens de changer d'avis est nulle, elle part dans des délires qu'on ne peut pas écouter, et elle conforterait n'importe personne essayant de vous écouter que les opposants au texte sont dans leur petit monde "tous contre l'état" et approuverait donc la loi car d'un côté il y a des arguments "le piratage c'est mal il faut combattre" compréhensible, de l'autre "l'état a pour objectif votre vie privée" pas crédible.

                      Mais encore une fois, si vous pensez que c'est bon, continuez, restez dans votre petit groupe restreint et auto-congratulez-vous. Les autres, eux, avanceront et continueront à faire passer des lois stupides face à une "opposition" sortant des arguments risibles.

                      Je n'ai pas dit "vous ne comprenez rien", je dis surtout que je vous laisse à vos délires, et donc vous vous retrouvez moins nombreux contre la loi si il y avait seulement vous pour être contre. J'ai essayé d'expliquer pourquoi votre argumentation est mauvaise, maintenant si vous avez raison, OK, je vous laisse à votre raisonnement, faudra pas vous étonner si vous êtes alors mis dans le même sac que les "ados qui veulent rester libre de pirater et cherche des excuses à la con pour continuer" par la population.

                      PS : heureusement, la quadrature du net a une façon de faire beaucoup plus posée, dans la direction "la présomption d'innocence est supérieure aux problèmes des majors", sans mélange dans leur tête, et du coup sont plsu écouté, ouf.
                      • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

                        Posté par . Évalué à 3.

                        PS : heureusement, la quadrature du net a une façon de faire beaucoup plus posée, dans la direction "la présomption d'innocence est supérieure aux problèmes des majors", sans mélange dans leur tête, et du coup sont plsu écouté, ouf.

                        J'espère ne pas être le seul à comprendre l'ironie de ce commentaire :)
      • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Des personnes se faisaient du blé facile, c'est moins facile aujourd'hui car leur métier disparait, elles espèrent avec HADOPI que ça va redevenir facile, que cette loi flique ils s'en foutent c'est pas leur soucis, c'est tout.

        Je pense que tu te méprends sur deux points.

        Premièrement sur les personnes dont on parle. Ton interlocuteur parlait de « flicage ». Ce qui me laisse à penser qu'il parlait du gouvernement.

        Toi au contraire tu parles de « personnes [se faisant] du blé facile ». J'imagine donc que tu parles des majors, vu que le fait qu'ils gagnent de l'argent facilement, est une idée qui est de plus en plus répandue (et à laquelle j'adhère).


        En outre, je ne suis pas d'accord avec le fait que « ce n'est pas leur soucis » que cette loi flique les gens. Que ce soient les majors, le gouvernement, les députés et sénateurs, les artistes ou n'importe qui d'autres, ils ont soutenus la loi (pas tous heureusement), il serait de bon ton d'assumer.

        Même les artistes pro-hadopi (ils n'y en a pas tant que ça en fin de compte), ils ont beau être artistes, ils n'en sont pas moins citoyens. Autant je trouve ça très bien qu'un citoyen s'intéresse à la politique[1], autant lorsqu'on soutient quelque chose, il faut prendre ses responsabilités.

        En l'occurrence toutes ces personnes ont soutenu une loi liberticide. Ce n'est pas moi qui le dit. C'est la Quadrature du Net, c'est maitre Éolas, c'est le Conseil constitutionnel, ainsi qu'une partie des personnes listées ici : http://www.laquadrature.net/wiki/Contre_hadopi

        Soutenir une loi liberticide est, selon moi, un acte grave. Ça traduit soit une volonté de nuire aux libertés, soit un engagement à la légère (soutenir quelque chose parce qu'on suppose que ça va être bien, sans prendre la peine de se renseigner si ça le sera vraiment). Et tout compte fait je trouve la seconde hypothèse encore pire que la première.

        C'est pourquoi j'espère que tout le monde se souviendra des députés, sénateurs, ministres, majors, artistes et autres ayant soutenu HADOPI. Je ne compte pas les oublier ni demain ni dans dix ans. Pour les députés, ce n'est pas dur, c'est là : http://www.laquadrature.net/wiki/Memoire_politique

        Pour les autres, il suffira de le rappeler à chaque fois qu'on parlera d'eux, que ce soit dans la rue, au travail, sur un blog ou un site journalistique, une page facebook, ou ailleurs.


        [1] Au contraire, c'est plutôt les citoyens qui se laissent guider plutôt que de participer spectateurs plutôt qu'acteurs (mode TV vs mode Internet, problème de génération ?) , ne font pas l'effort de s'informer, votent avec un dé à 6 faces ou avec un pièce de monnaie jeté en l'air qui m'inquiètent sur l'avenir de notre démocratie.
      • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

        Posté par . Évalué à 4.

        Principe de la pied dans la porte: on ne met un petit mikado dans le derrière et on finit par une poutrelle des Halles en travers des intestins ...
    • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Le seul véritable objectif, c'est le flicage des communications et le recul des mécanismes de protection de la vie privée. Point barre.

      Personnellement je pense qu'il faut appliquer le rasoir d'Hanlon : « Ne jamais attribuer à la malignité ce que la stupidité suffit à expliquer. ».

      L'objectif d'étendre Hadopi à d'autres champs semblent traverser l'esprit de quelques personnes. Et Hadopi peut très bien être un pied dans la porte pour entrer dans le contrôle d'internet. Mais je pense que la plupart de nos députés et sénateurs sont très loin de tout ça.
      • [^] # Re: Ne pas feindre la surprise

        Posté par . Évalué à 3.

        La plupart des députés et sénateurs suivant le fil conducteur de leur partie, il n'y a donc pas besoin d'y penser. Juste de voter.
  • # typo

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    s/agiographique/hagiographique

    Sinon, ça écrit des agios ?

    :-)

    Bon je [ ]

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: typo

      Posté par . Évalué à 4.

      Personnellement, c'est surtout celle-là qui m'a piqué aux yeux:

      embassadeurs

      Est-ce vraiment un copié-collé de l'article de Numérama ou est-ce une faute ajoutée volontairement pour les discréditer?
    • [^] # Re: typo

      Posté par . Évalué à 4.

      Et si je puis me permettre, il y en a qui vouent un véritable culte à votre président.
      Je ne connaissais pas la signification du mot «hagiographique» et ça m'a soufflé que ce mot soit utilisé pour qualifier un reportage sur un président, le soit-il de la République Française, lorsque j'en ai vu la définition.

      hagiographie

      Ça va faire des jaloux au Vatican si on doit appeler mr Sarkozy «Votre Sainteté»
      • [^] # Re: typo

        Posté par . Évalué à 1.

        Les hagiographie c'est pour les personnes mortes, ce n'est pas tout de suite que nous celle de notre président. Faut aussi, une fois mort, il doit se tenir un procès en canonisation et bon pour le moment je ne crois pas qu'il ait accompli de miracles !
      • [^] # Re: typo

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        « Extension de l'acception (sens figuré) :
        Les critiques de biographies modernes les qualifient, par extension, d’hagiographies lorsqu'ils détectent des passages trop élogieux ou peu critiques. »

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Hagiographie#Extension_de_l.27a(...)
  • # Deux poids, deux mesures

    Posté par . Évalué à 9.

    Vous vous rendez compte qu'il a rien déboursé pour avoir l'utilisation personnelle de ces vidéos, alors que pour un sondage dont les résultats sont gratuitement disponibles dans la presse, il est prêt à payer 400k€ de plus pour être sûr que les données soient à lui?

    Moi je dis que le PDG de Galaxie, il se fait avoir!

    Et vive la République! ---------> [ ]
  • # interressant

    Posté par . Évalué à 8.

    "L'Elysée n'a pas piraté", rectifie sur Le Post Bernard Vaillot, PDG de Galaxie. "Le DVD n'est pas en vente, donc on ne peut pas parler de piratage."
    a une epoque avec les dvd promotionnels envoyés a n'importe qui on retrouvait sur la toile les films un peu avant leur sortie au cinema pareil pour la musique avec les cd
    ce n'etait donc pas du piratage ?
  • # Contrefaçon, pas piratage

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    "L'Elysée n'a pas piraté", rectifie sur Le Post Bernard Vaillot, PDG de Galaxie. "Le DVD n'est pas en vente, donc on ne peut pas parler de piratage."

    Non, ils n'ont pas piraté. Le piratage informatique, c'est s'introduire sans autorisation sur un système ou un réseau. C'est de la contrefaçon, là.
    • [^] # Re: Contrefaçon, pas piratage

      Posté par . Évalué à 2.

      Ok, mais où est la boulangère avec ses miches qui doit donner son pain gratuit ? ....
      Je ...
      Houla, faut que j'aille me coucher moi ...
  • # une autre lecture

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Là où B. Vaillot dit "L'Elysée n'a pas piraté. Le DVD n'est pas en vente, donc on ne peut pas parler de piratage. J'ai été étonné, et ça m'a fait marrer de voir qu'on n'était pas cités. Mais ça prend une dimension un peu démesurée..."
    Il faut lire : "L'Élysée respecte la licence d'utilisation que nous leur avons donnée : nous avons effectivement offert à l'Élysée de reprendre ce reportage en enlevant les crédits dans une limite de 456 copies. L'Élysée n'a donc pas piraté. Cette offre promotionnelle et exceptionnelle prend une dimension un peu démesurée... Nous disposons de notre travail comme bon nous semble et proposons des licences intéressantes à toute demande argumentée."

    Pas de quoi être scotché, pas de droits d'auteur bafoués si c'est avec le bienveillant assentiment tacite de l'auteur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.