Technologie Rust s’oxyde en version 0.10

Posté par (page perso) . Édité par olivierweb, BAud, sebcrozet, Fabien, Leo, Nÿco, jcr83, Bruno Michel, stiffux, tankey, Ontologia et reno. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
63
8
avr.
2014
Technologie

Mozilla et la communauté Rust ont annoncé la version 0.10 de Rust le 3 avril. Rust est un langage de programmation développé par Mozilla. La version 0.1 a été annoncée par Mozilla le 20 janvier 2012. Pour découvrir le langage, on peut se référer au nouveau site web sur lequel on peut lire :

Rust est un langage de programmation système qui est extrêmement rapide, empêche presque tous les plantages et élimine les accès concurrent.

Logo de Rust

Rust se veut donc une alternative à C/C++, comme D et Go, et possède tout comme ces derniers un ramasse-miettes, mais qui est optionnel. Sa syntaxe est proche de celle du C/C++/Java tout en étant beaucoup plus expressif. Sa force est de mélanger les fonctionnalités de différents paradigmes, beaucoup venant du fonctionnel (immuabilité par défaut, modèle objet proche de celui d'Haskell, fermetures, etc). Il met l'accent sur la sûreté d'exécution, notamment grâce à son système élaboré de pointeurs intelligents et son système de types forts, sans sacrifier les performances.

Depuis la version 0.9, qui a fait l’objet d’une dépêche, les efforts ont notamment porté au cours des 1500 changements sur la simplification du langage. Le langage Rust n'est pas stabilisé, cela viendra avec la version 1.0.

Cette itération de développement a apporté le découpage de la bibliothèque libextra, introduit des extensions de syntaxe inter crate, amélioré la manipulation des pointeurs avec le trait Deref et la gestion des erreurs des entrées/sorties.
En dehors du compilateur, cette nouvelle version a vu l'introduction d'un nouveau processus de RFC ainsi que la construction quotidienne des installateurs binaires.

Des améliorations ont été données à l'infrastructure de tests et aux scripts de construction. Des installeurs sont désormais disponibles pour Linux, MacOS et Windows. Même si certains font tourner Rust sur ARM, ce n'est pas une architecture proposée dans la documentation.

Comme pour les précédentes versions, cette version 0.10 doit être considérée comme une version alpha, appropriée pour les adopteurs précoces et les amateurs de langages.

Technologie Spéciale Lennart Poettering : nouvelles versions de systemd et PulseAudio

41
21
mar.
2014
Technologie

La sortie de la dernière version de PulseAudio coïncide avec celle de trois nouvelles versions de systemd, c’est donc l’occasion de faire une dépêche spéciale Lennart Poettering !

Lennart Poettering <3

photo de Harald Hoyer sous CC-BY-SA-3.0

Android Plus de 1000 applications dans F-Droid !

Posté par (page perso) . Édité par BAud, palm123, Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
80
26
fév.
2014
Android

F-Droid est un magasin d’application libres pour Android. Le nombre total d’applications disponibles à l’installation a récemment dépassé le millier ! F-Droid est, depuis ses premiers jours en 2010, une des briques essentielles à l’utilisation d’un ordiphone totalement libre avec Android, ou au moins un outil pour se libérer de l’emprise de Google.

Logo de F-droid

En effet, s’il est facile de se passer de l’application Youtube ou Google+ pour utiliser le site web (ou ne pas utiliser ces services du tout…), utiliser un téléphone qui peut valoir plusieurs centaines d’euros uniquement pour ses applications de base, c’est un peu triste. ;)

Note : on peut télécharger les applications depuis le logiciel évidemment, mais aussi depuis le site web.

X Wayland et Weston 1.4

103
7
fév.
2014
X

Wayland et Weston sont sortis en version 1.4 le jeudi 24 janvier. Sous GNU/Linux et BSD (et d’autres…), lorsqu’une application veut afficher quelque chose à l’écran, elle doit utiliser le protocole X11 pour communiquer avec X.Org, qui se charge de faire l’affichage. Or, ces derniers sont très vieux et ne sont pas adaptés au matériel moderne.

X.Org a été conçu à une époque où l’on utilisait peu la carte graphique. Aujourd’hui, nos navigateurs Web (rendu HTML, CSS, JavaScript…) et nos interfaces graphiques (Qt, Cairo…) ont de nombreuses occasions de solliciter celle‐ci, sans compter que l’arrivée de Steam a permis l’arrivée de nombreux titres pour notre système d’exploitation favori.

Côté sécurité, X.Org est une vraie passoire : écrire un enregistreur de clavier est un jeu d’enfant… Wayland devrait changer ça, mais cela ne signifie pas la fin des failles. Par exemple, l’arrivée de WebGL (et bientôt de WebGL 2 ! cf. ici et ) dans nos navigateurs Web ouvre potentiellement de nouvelles failles dans nos systèmes, d’autant plus que les pilotes graphiques eux‐mêmes n’ont souvent pas été conçus dans une optique principale de sécurité, mais c’est un autre problème.

Mais alors, que sont Wayland et Weston ?

Technologie Quelques nouvelles sur Rust à l’occasion de la 0.9

Posté par (page perso) . Édité par olivierweb, Nÿco, Yves Bourguignon, Benoît Sibaud, palm123, outs, Pierre Jarillon et spider-mario. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
46
21
jan.
2014
Technologie

Mozilla et la communauté Rust ont annoncé la version 0.9 de Rust le 9 janvier.

Cet article présente l'actualité de ce dernier depuis la version 0.8 détaillée en octobre. Rust est un langage orienté sûreté, concurrence, praticité. Concrètement, c’est un langage compilé, orienté système, et multi-paradigme (procédural, fonctionnel, orienté objet). Ce fut une autre sortie mouvementée dans laquelle ont été réalisés d'importants changements, et l’activité autour de Rust n’a jamais été aussi importante !

Résumé

Côté syntaxe, on assiste à une amélioration et surtout, une réduction de la variété des fermetures dans le langage. Cette version commence la dernière série de changements prévus concernant la façon dont les pointeurs sont traités dans Rust. À commencer par la dépréciation des pointeurs partagés et son symbole @, qu’il faudra remplacer par l’utilisation de types de pointeurs intelligents introduits dans la bibliothèque standard.

Le code source du compilateur et de la bibliothèque standard a été nettoyé, optimisé, et de nombreux bogues ont été corrigés. Le travail sur le compilateur a permis d’améliorer la vitesse de compilation et de faire plus d’optimisations. On peut désormais lier statiquement une bibliothèque à la compilation, et le système d’entrées/sorties de la bibliothèque standard a été réécrit.

La documentation a été améliorée et la présentation revue. L'infrastructure de construction a été elle aussi modifiée. Pour rappel, toute modification de code du dépôt Git passe en premier lieu par un robot de construction afin de la valider à l'issue de l'exécution de tous les tests.

Les changements sont détaillés dans la seconde partie de la dépêche.

Note : Comme la précédente version, la version 0.9 doit être considérée comme une version alpha, adaptée pour les curieux, les pionniers et les amateurs du langage. Il y aura encore une 0.10 et probablement une 0.11.

Communauté Le Bépo en console inclus de base sous GNU/Linux

46
8
nov.
2013
Communauté

La disposition de clavier Bépo est une disposition de clavier libre (CC-BY-SA et GFDL) optimisée pour le français (inspirée du Dvorak). Elle dispose de tous les symboles nécessaires à toi qui as le petit doigt typographique sur la couture (insécable fine) du pantalon [1]. De plus, les symboles ont été placés de façon logique pour faciliter la frappe et la mémorisation.

Le Bépo permet aussi de taper plus efficacement dans les autres langues latines du fait de leur similitudes (au niveau des fréquences de caractères et de digrammes). Enfin, le Bépo possède de nombreux caractères et touches mortes, qui permettent d’écrire dans toutes les langues européennes, l’Espéranto et plus.

Le logo du Bépo

Bref, cela faisait un bon moment que le Bépo avait atteint la perfection sa version finale (en tout cas pour le moment :p), et cela fait un moment qu’il a été intégré à X.org (par le biais du projet xkeyboard-config), si bien que même de vieilles RHEL possèdent la disposition.

Il était déjà possible d’avoir le Bépo en console dans Debian et Ubuntu (grâce à console-setup, logiciel permettant d’utiliser les dispositions de clavier de X.org). Il était aussi possible d’installer des paquets spécifiques sous Arch Linux et Gentoo. Pour les autres, installation manuelle obligatoire.

Dans tous les cas, si vous n’utilisiez pas Debian ou Ubuntu, vous étiez bon pour l’azerty avant d’installer le Bépo. Et croyez-moi, si un apprentissage du Bépo à l’aveugle permet de taper sur n’importe quel clavier, trouver les touches azerty sur un clavier marqué Bépo, c’est, comment dire

Bref, personne n’avait entrepris de contacter les développeurs du projet kbd (logiciel qui s’occupe de la gestion du clavier en l’absence de session graphique sous GNU/Linux).

Défi accepté.

«Challenge accepted»

[1] NdA : cette blague est une honteuse manœuvre de censure des contributeurs pour remplacer mon appel au typo-nazisme. En plus elle n’est pas drôle.

Technologie Présentation de Rust 0.8

125
11
oct.
2013
Technologie

Rust est sorti en version 0.8 le jeudi 26 septembre dernier, apportant comme d’habitude son lot de nouveautés.

Rust est un langage de programmation multi-paradigme (procédural, fonctionnel, orienté objet), compilé et orienté système. Il se veut donc un concurrent sérieux de langages tels que le C, C++, D et Go.

Logo Rust

Centré sur la sûreté, la concurrence et la praticité, il est développé par Mozilla Research (ils ne font pas que du web !) et une communauté de bénévoles. Il est publié sous double licence Apache 2.0 et MIT.

Il y a déjà eu deux dépêches complémentaires consacrées à Rust, à l’occasion de la sortie de la version 0.1 et de la version 0.3. Notons également un journal plutôt intéressant mais assez succinct, paru à l’occasion de la sortie de la version 0.7.

Mais en règle générale, le sujet reste borné à quelques blogs anglophones, quelques nouvelles furtives sur Developpez.com par exemple, et bien sûr le site web du projet.

Il me semblait donc nécessaire de faire le point sur ce langage à la communauté dynamique et qui semble très prometteur. La sortie de la version 0.8 est donc l’occasion rêvée pour vous faire une présentation complète du langage. D’ailleurs, ce document est sûrement, à la date de la publication, le plus gros document francophone concernant Rust (et la plus grosse dépêche jamais publiée sur Linuxfr ? :p).

Note de l’auteur : un grand merci à sebcrozet pour ses connaissances sur le fonctionnement de Rust (qui s’est inscrit sur Linuxfr juste pour l’occasion !), à olivierweb et à Olivier Renaud pour leurs innombrables corrections, ainsi qu’à tous les autres contributeurs bien entendu !

Distribution Linux Mint 15 « Olivia »

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud, yogitetradim et Florent Zara. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
40
5
juin
2013
Distribution

Linux Mint, distribution dérivée d’Ubuntu couleur menthe (à ne pas confondre avec sa variante fondée sur Debian, LMDE), est fort connue pour sa prise en charge par défaut de nombreux formats multimédias non-libres, ses adoptions de forks autour de GNOME 2 et 3, et ses nombreux logiciels libres maison (fait pour la plupart en Python).

Linux Mint

Linux Mint revient pour sa version 15, « Olivia » publiée ce 29 mai, et se fonde sur Ubuntu 13.04 « Raring Ringtail ». Comme d’habitude, les notes de versions sont détaillées, mais elles sont cette fois particulièrement riches en nouveautés ! D’ailleurs, Clément Lefebvre, le créateur de la distribution, n’hésite pas à qualifier cette version de « plus ambitieuse depuis le début du projet » : autant dire que les développeurs de Linux Mint n’ont pas traîné sur LinuxFr.org chômé!

Note de l’auteur : ceci est la première dépêche dont je suis l’auteur. En réalité la paternité revient à Nÿco. Un grand merci à lui d’avoir initié l’écriture de la dépêche et d’avoir reconnu mon travail au point de me transmettre la responsabilité de la finir et de la publier !

Journal Dilemme: Internet vs Linuxfr

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
7
4
mai
2013

J'ai un blog auto-hébergé.

Est-ce que je fais. es journaux (et éventuellement en participant aux dépêches) sur Linuxfr ce qui me permet aussi d'avoir une audience importante, ou je poste sur mon blog pour faire vivre un peu l'Internet (enfin ici le web) décentralisé?

Ou je fais les deux (mais c'est un peu contre-productif, parce PluXML prend pas le Markdown donc c'est un peu galère)?

Journal Linux-only ; et BSD ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
5
23
août
2012

Est-ce que l'évolution de GNU/Linux doit se faire au détriment de BSD ? Voyons un peu :
* systemd ? Linux-only
* Btrfs ? Linux-only (à cause de la GPL)
* Wayland ? Linux-only (utilise KMS et udev)
* KLANG sera dispo pour Linux et BSD si ça a du succès, seul point positif.
Déjà par le passé, ALSA est arrivé et BSD a gardé OSS, et là, la situation empire pour eux. Si on part de là, quel avenir pour BSD (ou HURD (...)