Journal Myspace vendu pour $35M

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
18
3
juil.
2011

Et une tournée de Shadenfreude! Murdoch, après avoir acheté MySpace pour 580 millions en 2005, le revend maintenant pour moins d'un dixième du prix. On le lui avait pourtant dit, non?

Est-ce que la bulle du Web social a enfin éclaté? Probablement pas. News Corp a fait l'erreur d'oublier la nature cyclique du Web, et d'investir dans un site qui était au faîte de la gloire, en payant non pas pour un produit ou un concept, mais pour une marque en pré-ringardisation. C'est une cuisante leçon pour l'homme d'affaires, mais il existe un vrai marché, qui va attirer le prochain pigeon qui s'imagine que le prochain effet de mode est parti pour durer. Ceux qui ignorent l'histoire...

  • # Et ton groupe il a un myspace ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je ne sais pas comment ça se passe dans le reste du monde (à en croire les sites de lulzers yankees, c'en est fini de MyVide aux States), mais de par chez moi, le Myspace demeure un ornement obligé pour tout groupe de musique désireux de se faire remarquer sur la toile. Plus encore que le site officiel (en général moins complet en infos que le myspace, étrangement) ou la page Facebook. En 2005 je voyais assez l'intérêt d'un réseau social avec un lecteur Flash intégré, mais aujourd'hui je me demande s'il y a encore un intérêt à se plier à cette formalité. Les musikos n'ont-ils pas adopté mieux depuis ?

    • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Bandcamp est en voie de retirer ce monopole étrange à Myspace, et c'est pour le mieux.

      • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Et pendant ce temps, en France, on essaye de construire une alternative communautaire en essayant de libérer le code de plus en plus pour arriver à une plate-forme idéale pour les zicos amateurs et les scènes indés (=> http://spreadband.com). Mais y'a du taff ! :-)

        D'ailleurs, j'ai besoin de votre aide pour avancer sur deux points :
        - le modèle économique ;
        - la libération du code.

        Pour le premier point, c'est en gros, comment faire pour réussir à se payer pour maintenir la plate-forme tout en ne tombant pas dans le vice "abonnement premium". Pour l'instant, la seule solution que j'envisage, c'est de partir sur un modèle d'économie de la contribution, mais c'est loin d'être gagné.

        Ensuite, pour la libération du code, une grande partie l'est déjà (voir https://github.com/SpreadBand/ ) mais j'aimerais à terme trouver une manière de libérer l'intégralité sans pour autant risquer qu'un type pété de fric fasse son arriviste, reprenne la plate-forme, mettent 40k de budget com' et saborde le projet initial. La difficulté étant que la communauté des musiciens n'est pas spécialement au courant des valeurs de partage & co et qu'il est donc difficile de se dire qu'on peut compter sur cette attache.

        En tout cas, tous vos avis m'intéressent ! Merci d'avance.

        • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Si tu sors le code sous GPL v3, ça obligera ceux qui utilisent ton code à contribuer en retour.
          Par contre, si la plateforme est prévue pour fonctionner de façon centralisée, ça n'empêchera effectivement pas quelqu'un de reprendre le code, éventuellement contribuer en retour, mais faire un site concurrent avec bcp plus de moyens de communication pour passer avant la tienne. Aussi, pourquoi ne pas prévoir le code pour pouvoir interconnecter, si c'est possible, les différents sites basés sur SpreadBand (comme peuvent le faire StatusNet, Lorea ou Diaspora ?)

          Pour le modèle économique, peut-être pouvez vous proposer un espace d'enregistrement (payant) pour que les musiciens qui se sont rencontrés via SpreadBand puissent enregistrer de la musique ensemble, genre untel pose la partie de basse, un autre rajoute la guitare etc

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Le fantasme sur le libre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Si tu sors le code sous GPL v3, ça obligera ceux qui utilisent ton code à contribuer en retour.

            Pas du tout.
            Ca oblige toux ceux qui redistribuent une version (modifiée ou non) à filer le source à ceux qui reçoivent la version, et uniquement eux.
            Absolument rien à voir avec une quelconque obligation de contribuer en retour (ce serait non libre), et en plus ils n'ont même pas l'obligation de t'envoyer un patch propre, ils font ce qu'ils veulent.

            Faut arrêter avec ce fantasme (anti-Ubuntu?) que le libre c'est pour contribuer upstream, le libre c'est aussi la liberté de choisir si on a envie de contribuer, ou pas.

            Sinon, si c'est un site web, le mieux est l'AGPLv3, les visiteurs du site ayant alors aussi le droit d'avoir le source alors qu'avec la GPLv3 le code peut rester au chaud sur le serveur de l'autre qui a fait ses modifs.

            • [^] # Re: Le fantasme sur le libre...

              Posté par . Évalué à 1.

              ok, je pensais que la gpl v3 était pour ça, visiblement c'est l'Affero GPL3.
              Quand je parlais de "contribution en retour", je voulais dire que le code modifié devait être mis à disposition, mais effectivement la gpl3 ne change rien si les modif sont faites sur un serveur.

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour le modèle économique, peut-être pouvez vous proposer un espace d'enregistrement (payant) pour que les musiciens qui se sont rencontrés via SpreadBand puissent enregistrer de la musique ensemble, genre untel pose la partie de basse, un autre rajoute la guitare etc

            Ou alors de l'hébergement et du support, ce qui permet d'avoir tout le code sous licence libre (aGPLv3 étant un excellent choix)?

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Pour l'espace d'enregistrement, il y a déjà Kompoz et le fait d'avoir cette fonctionnalité bridée fait que tu retombes un peu dans la logique freemium.
              C'est horriblement difficile de sortir de ce mécanisme, car d'une certaine manière, tu reviens au bon vieux shareware, qui n'a aucunement la saveur d'un soft libre.

              Alors, en fin de compte, quel est le modèle économique "libre" du web qui correspond à celui de la prestation de service pour les applis classiques ? Actuellement, j'ai vraiment du mal à trouver une réponse, sauf en prenant des exemples (rares) tel que Wikipedia, mais on retombe dans de la contribution.

              Du coup, en pour ces sites, faudrait-il créer un espace entièrement communautaire, basé sur du LL, et une boite de "conseil" -lié au domaine-, s'appuyant sur le site et participant à son développement, le tout dans un but de former un cercle vertueux ?

              Sinon, côté AGPL, oui, c'est un début de réponse :-)

        • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Je crains que le mec qui arrive en mettant 40 K dans la com', avoir ou ne pas avoir ton code ça ne changera pas nécessairement grand chose, au pire redévelopper un truc c'est pas la mort

          Par contre je doute que le juste fait de mettre 40 K dans la com' ne garantissent pas loin de là le succès de la plate forme ...

          C'est un truc social, et l'aspect social est aussi, sinon plus, important que le code. Le truc effectivement, plus que protéger le code du site, c'est de faire vivre et faire connaître la plate-forme chez les zicos et chez le grand pubic ...

          • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je suis assez d'accord avec toi sur l'aspect de construction de communauté : c'est clairement ça qui fera l'appropriation ou non de la plate forme de la part des musiciens.

            Cela dit, niveau code, actuellement, j'estime en être au niveau 0, donc, oui, rien de bien méchant à refaire, mais j'aimerais glisser de plus en plus vers des algos poussés de MIR (Music Information Retrieval) et d'intelligence collective, et ça, je peux te dire que c'est loin d'être du code bateau web. Résultat, je suis tout pour le libérer, mais ma crainte, tant que la communauté n'est pas formée réellement, c'est que ce soit récupéré pour dupliquer l'initiative, mais pas avec les mêmes intentions.

            L'idée d'interconnexion est intéressante aussi, mais j'ai peur que le travail soit titanesque et que ce soit difficile à utiliser (on en revient toujours au même problème de Mme michu version hard rockeur -- et je peux vous dire qu'on s'amuse tous les jours avec les patrons de bars, c'est pire que Mme Michu, vraiment) !

        • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

          Posté par . Évalué à 5.

          La difficulté étant que la communauté des musiciens n'est pas spécialement au courant des valeurs de partage & co et qu'il est donc difficile de se dire qu'on peut compter sur cette attache.

          J'ai justement du mal avec cette réalité. La musique (l'art en général, voire toute la création intellectuelle, science y compris) vit de la copie de ce qui a déjà été fait.

          Et l'art véhicule également des valeurs, qui sont, pour certains groupes de musique, opposées de façon antagonistes à celles de Myspace ou Facebook.

          Du coup, j'ai vraiment du mal à comprendre pourquoi ils ne percutent pas, quand je vois des groupes de musique punk ou rock chier sur la société capitaliste, valoriser le partage, et aller s'enfermer sur MyBook en proposant leurs vidéos de concert en Flash©.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Malheureusement, la plupart des musiciens font ça en ignorant clairement les autres aspects que leur musique elle même.

            C'est un peu comme quand un libriste convaincu et militant va au Carrouf du coin pour acheter des palmitos dopés à l'huile de palme qui va lui ruiner la sante et la forêt amazonienne ; mais ça, il n'en est soit pas conscient, soit peu réceptif. Pourtant, ça ferait bondir un écolo, comme ça te fait bondir pour le flash.

            Notre souhait est aussi de pouvoir se permettre (grâce à des partenaires comme l'AIMSA -- http://www.aimsalibre.com/ ) de faire un peu d'éducation auprès de nos inscrits et de leur permettre d'aller vers des modes de productions plus justes. Mais la route est encore très longue.

            • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C'est un peu comme quand un libriste convaincu et militant va au Carrouf du coin pour acheter des palmitos dopés à l'huile de palme qui va lui ruiner la sante et la forêt amazonienne ; mais ça, il n'en est soit pas conscient, soit peu réceptif. Pourtant, ça ferait bondir un écolo, comme ça te fait bondir pour le flash.

              Sauf qu'entre le libre et la forêt amazonienne, il n'y a pas vraiment de rapport direct. Le seul truc qui pourrait obliger un libriste à se soucier d'environnement, c'est s'il est auto-hébergé et a une machine qui consomme beaucoup, éventuellement. À part ça on peut être libriste sans être écolo...

              En revanche, les créateurs ont deux objectifs : créer des œuvres et diffuser ces œuvres (c'est trivial : la culture n'existe que si elle est partagée, sans partage, pas de culture). S'assurer de l'utilisation de formats ouverts est essentiel pour toute personne désirant partager ou publier quelque chose (que ce soit l'artiste ou le webmaster), on ne peut pas dissocier ça de la création.

              Donc ça me paraît faux de dire que les artistes peuvent "ignorer d'autres aspects que la musique elle-même".

              En ce qui concerne l'incompatibilité des faits d'être punk et de signer un contrat avec Murdoch, en revanche, je ne peux rien dire. Ça doit dépendre de à quel point on est punk...

        • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Pour le modèle économique, pourquoi ne pas essayer la pub ? Il faut probablement faire une petite étude pour voir combien de pubs il faudrait pour rentabiliser le développement.

          Si tu pars sur un modèle basé sur la pub, tu peux proposer un abonnement aux groupes et/ou aux visiteurs qui leur permet simplement d'enlever la pub. Il est fort probable que la grande majorité des gens préfèrent voir des pubs, mais pour ma part, je serais prêt à payer sur certains sites gratuits que j'utilise.

          • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            En effet oui, la pub est une solution envisageable. Si en plus on arrive à travailler avec les artisans (luthiers par ex), les magasins de zic & compagnie, la pub peut certainement ne pas être trop vicelarde :)

      • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bandcamp... ce site dont les pages mettent trois plombes à se charger, inutilisable sans javascript et dont le lecteur embarqué est en flash ?

        Effectivement, ça pourrait remplacer MySpace... :)

        • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          À ce sujet, je pense que c'est la mauvaise qualité du site (utilisation pourrie, nouvelle interface manquée) et du service (plus d'administrateur en France) qui a "ringardisé" MySpace.

          Debug the Web together.

          • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            En fait, il me semble (vu de ma petite tête à moi) que Myspace a toujours été un peu ringard dès son apparition, en dehors des musiciens. À part son fameux lecteur Flash, Myspace c'était surtout une traduction approximative (avec du tutoiement), du CSS hors de contrôle et du spam en anglais. Même Windows Live Spaces, qui disposait de la manne des utilisateurs de MSN en France, n'aura pas su en profiter.

            Il aura fallu le succès de Facebook anglophone parmi les internautes avertis (parisiens ?), pour lancer le buzz au moment du passage en français de ce dernier, beaucoup plus lisible et élégant que Myspace. On connait la suite.

        • [^] # Re: Et ton groupe il a un myspace ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Bon, je force un peu à propos de Bandcamp...si celui-ci était utilisable il aurait de très bons côtés.

          Comme par exemple le fait proposer les paroles de chaque chanson et les pistes dans des formats ouverts et lossless.

          'manque plus que la disponibilité des partitions et peut-être aura-t-on un jour de la musique libre qui sera vraiment libre ! :)

  • # bulle de l'iinternet 2.0

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Mais non c'est pas encore fini

    Zynga (farmville etc) prépare son introduction en bourse et pourrait être valorisé entre 15 et 20 milliards de dollars...

    Et ça sera encore pire pour facebook.

  • # Mutah en parlait il y a quelques mois...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    C'est là :
    http://mutah.smeuh.org/sound/chroniques/20101109-chronique_de_mutah.mp3

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 3.

      petite correction pour le PDF :

      MySpace a été racheté 580 millions de dollars et en vaudrait aujourd'hui 10 fois plus 10 fois moins.

      On voit ainsi que grâce à tous les punks qui n'ont pas écouté les sages conseils du PDF et qui ont saturés les serveurs et l'espace visuels de MySpace avec des "thnx for the ad", un produit capitaliste s'est fortement dévalué, moi je trouve ça plutôt sympa !

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.