Journal Hadopi, de plus en plus effrayant

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
14
6
mar.
2009
J'ai regardé le débat sur 01net entre Olivier Henrard, responsable de l'élaboration du projet de loi Création et Internet, et Jérémie Zimmermann, de La Quadrature du Net. C'est disponible sur http://mediakit.laquadrature.net/?file=%2F01net_jz_vs_henrar(...) en ogm, wmv et flash. Olivier Henrard semble beaucoup plus compétent que la ministre de la culture et à 100 année lumière de Donnedieu de Vabres¹. Jérémie Zimmermann lui semble engagé dans son combat et utilise, malheureusement, quelques arguments douteux².

Il y a quelques arguments communs entendus un peu partout contre et pour hadopi, mais le plus intéressant se trouve dans les explications de Oliviers Henrard sur l'application concrète de la loi création et internet. Il explique clairement que pour s'opposer il faut une sanction, donc l'internaute pourra saisir le juge une fois que la sanction de la coupure internet sera prononcée. Et comme le recours au juge n'est pas automatiquement suspensif vous pouvez avoir votre connexion coupée en attendant le jugement…

Jérémie demande plusieurs fois comment l'internaute pourra prouver son innocence. Olivier répond par le fameux logiciel de contrôle certifié « hadopi » qui prouvera que vous ne faite rien d'illégale. Il va plus loin, il dit que vous n'aurez pas de connexion coupée si vous avez ce type de logiciel installé.
Il dit aussi que l'utilisateur devra prouver que le logiciel était actif au moment du piratage. Et donc, logiquement lorsque vous désactiverez le logiciel cela préviendra l'éditeur… surement un truc chiffré pour être sur que vous ne leurrez pas l'éditeur. Je vois d'ici le tableau merveilleux de devoir payer 5 € par mois (qui n'iront pas à la création) pour se protéger d'hadopi à l'aide d'un logiciel fermé qui communiquera avec un protocole chiffré avec un éditeur privé, miam ! il ajoute tout de même que les décrets pourront préciser d'autres moyens pour prouver son innocence (on risque de bien rire).

Pendant un moment (je ne sais plus si c'est d'actualité) the pirate bay voulait mettre des IP aléatoires dans ses torrents pour « faire accuser des innocents ». Ces même innocents qui devront faire un recours devant le juge après s'être fait fermer leur connexion ou qui auront le privilège de devoir payer un logiciel mouchard pour prouver leur innocence.

Conclusion : un long journal (désolé aux familles toussa) pour dire que je trouve aberrant de ne pas voir de problèmes à couper la connexion internet sans aucune preuve et ensuite d'avoir la possibilité d'un recours non suspensif³ pour se défendre.

J'ai vraiment hâte de voir comment va finir cette loi…



¹ Je me demande comment un type aussi incompétent que Donnedieu de Vabres pouvait être ministre de la culture.
² - il dit que la loi est inutile car il existe des moyens de la contourner.
- à un moment il dit que le logiciel de contrôle est mauvais car contraire à la philosophie du logiciel libre. Il sous entend qu'on ne peut pas installer de logiciel proprio sur Linux.
- et d'autres que je n'ai pas notés.
³ À première vue, si ce n'est pas précisé dans les décrets ça sera au juge de décider si le recours est suspensif ou non. J'espère que les juges auront l'intelligence de suspendre la sanction jusqu'à la fin de la procédure.
  • # Plus compétent?

    Posté par . Évalué à 9.

    Au final en quoi est-il moins incompétent que ses petits copains?
    En résumé on n'en sait toujours pas plus. Toujours leur logiciel de sécurisation (ce nom me fait bien rigoler), on ne sait toujours pas comment il se débrouille derrière un NAT pour les utilisateurs ayant plus d'une machine (tout le monde?) m'enfin bon on n'en est pas à une bêtise près. Chiffrement avec une clé très probablement planquée dans un code offusqué, ça tiendra quelques jours comme pour la plupart des DRMs (sécurité par l'obscurité moisie, toussa).
  • # et mon routeur ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Comment le logiciel de contrôle Hadopi que je fais tourner sur mon pc va savoir que quelqu'un a cracké la clé wep de mon routeur et donc du coup fait du trafic sur mon réseau ?

    • [^] # Re: et mon routeur ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Tu es 100% responsable de l'utilisation de ton routeur, d'après la nouvelle loi.
      Comme les parents sont 100% responsables de ce que peuvent faire leurs enfants.
      En fait l'abonné est responsable de l'utilisation de sa connexion.
      Les marchands de sécurité doivent se frotter les mains...

      Quand je pense aux millions de PCs zombies, il devrait y avoir du sport.
      En fait, pas vraiment parce qu'ils servent à des crimes bien moins graves que le téléchargement de musique (deni de service, spam, ...).
      • [^] # Re: et mon routeur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il est peut être responsable, mais d'après son super logiciel, son ordinateur est « sécurisé » et il pourra donc « prouver » que sa ligne n'a pas été utilisée par un tiers...
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par . Évalué à 9.

          oui, moi j'ai bien compris que ce logiciel, c'est comme de la poudre verte, c'est la recette miracle à tous les problèmes de téléchargements alternatifs. De quoi sera composée cette poudre verte, tout le monde s'interroge. Est-ce qu'il y aura du filtrage, un contrôle de toutes les connexions vers l'extérieur avec transmission sur un serveur ou comparaison à une liste blanche. La seconde alternative serait souhaitable mais nécessite de tester sur un serveur centralisé. Il faudra aussi je présume faire de l'analyse de flux. Mais dans la cas d'une communication chiffrée (banque, impôts, achats), comment analyser ce contenu qui ne devrait pas être accessible aux agents tiers sur la machine (par principe). Ca pose des problème graves de confidentialité.

          Mais notre bon ami Olivier Henrard est persuadé qu'il va casser toute possibilité d'acces Internet irrégulier. En même temps, juste apres la remarque de Jérémie, il avoue que les internautes les plus chevronnés trouveront facilement des parades. On peut donc en conclure qu'on privera d'Internet les plus faibles, les plus fragiles, ceux pour qui la privation d'Internet pourrait être le plus privateur avec éventuellement des risques de perte d'emploi.

          Jérémie est dans un rôle difficile. Il avait plutôt bien préparé ses arguments. On voyait bien qu'il ajustait au fur et à mesure de la discution. Etre du coté du père fouettard semble plus facile puisque les puissants sont avec vous et vous soutiendront. Mais là encore, il faut venir avec des arguments bien préparés.

          La prochaine étape du calendrier est le 10 mars ; le débat à l'assemblée nationale sera encore une fois houleux.
      • [^] # Re: et mon routeur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Imaginons que j'ai une freebox : elle n'est pas à moi, elle est à Free, d'ailleurs c'est leur défense pour ne pas s'acquitter de leurs obligations vis-à-vis de la GPL. On va couper l'accès internet de Proxad ?

        Imaginons que j'ai une Livebox assez ancienne. Je ne pense pas que le WPA soit disponible là-dessus. Donc je n'ai plus qu'à désactiver le wifi et utiliser uniquement du RJ45 ou du CPL ? D'ailleurs, la Livebox aussi est louée donc c'est la faute à Orange/FT.

        Cette loi va à l'encontre de la présomption d'innocence la plus élémentaire en rendant responsable le titulaire de l'abonnement internet : du coup c'est à la défense d'apporter la preuve de son innocence alors que normalement en droit français c'est à l'accusation de prouver ce qu'elle avance. Et si vraiment ce n'est pas le titulaire de la ligne qui est le coupable, de quels moyens dispose-t-il pour prouver son innocence ? Bien évidemment aucun, donc il ne lui reste qu'à prendre pour le vrai coupable.

        C'est beau comme une dictature d'extrème gauche/droite (au choix de chacun)
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Donc je n'ai plus qu'à désactiver le wifi et utiliser uniquement du RJ45 ou du CPL ?

          Et encore, pour ce qui est du CPL, j'ai entendu dire, même si je l'ai pas testé, que le signal passe au delà de certains compteurs éléctriques... C'est les voisins qui seront contents.
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Même le WPA ça tient pas bien longtemps...
      • [^] # Re: et mon routeur ?

        Posté par . Évalué à -2.

        ya que moi pour penser d'un denis de service est plus grave que de la contreface?
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par . Évalué à 2.

          contrefarce.
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Que ce soit un Denis de service ou un Gérard, une face est une face que tu sois pour ou contre.
          De toute façon, ca reste un déni de faciès ou un délit de sévisse, c'est selon !
      • [^] # Re: et mon routeur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        >Tu es 100% responsable de l'utilisation de ton routeur

        Ca tombe bien. la freebox qui est chez moi ne m'appartient pas. Ce n'est donc pas MON routeur :)
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Rhooo, énorme comme vide juridique : tu mets ta Freebox en WEP, t'attends de te faire cracker, et que ta connexion soit utilisée pour de la contrefaçon, et hop, c'est de la faute de Free.

          D'ailleurs, où en est le procès contre Free à propos des softs GPL sur la Freebox ?
          • [^] # Re: et mon routeur ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Rhooo, énorme comme vide juridique : tu mets ta Freebox en WEP, t'attends de te faire cracker, et que ta connexion soit utilisée pour de la contrefaçon, et hop, c'est de la faute de Free.

            Pourquoi ce serait de la faute de free si t'as pas mis en œuvre un des moyens de securisation (payant ?) préconisé ?
            • [^] # Re: et mon routeur ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Parce que tu n'es pas responsable du matériel que tu loues (et dont tu ne connais ni ne maitrises pas toutes les possibilités, surtout dans le cas de la Freebox) ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: et mon routeur ?

                Posté par . Évalué à 2.

                2 cas possibles:

                - soit Free propose un moyen de sécurisation et tu l'as activé, dans ce cas, quoi qu'il arrive tu es dédouané

                - soit Free n'en propose pas, ou bien tu décides d'utiliser un vrai internet plutot que le minitel (tu n'actives pas l'option), dans ce cas c'est ta faute, si tu veux te défendre c'est après la coupure.
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Réponse de Maître Eolas à qui la question a été posée :

          Non ; de manière générale, en matière de responsabilité, c'est le maître de la chose et non son propriétaire qui est responsable. Si vous tuez quelqu'un dans un accident au volant d'une voiture louée, vous êtes responsable, pas la société de location.

          cf. http://www.maitre-eolas.fr/2009/02/27/1329-pas-de-blackout-c(...)
          • [^] # Re: et mon routeur ?

            Posté par . Évalué à 6.

            Sur Linuxfr, on comment à le savoir, que les analogies automobiles sont complètement foireuses ;-)

            Eolas compare une voiture dans son fonctionnement normal (tu es en train de la conduire, même si tu écrases quelqu'un) à du matériel qu'il *faut modifier* pour que son comportement devienne conforme à la loi (et donc n'est pas dans son comportement normal, aux yeux de la loi bien entendu).

            Si l'on prend le cas de la Freebox, comment veux-tu installer un dispositif HADOPI-compliant ?

            D'une part, elle ne t'appartient pas, donc tu n'es pas en droit de la modifier.

            D'autre part, on a bien vu que les freebox recèlent de possibilités non encore dévoilées (cf l'exemple du disque dur qui a été activé bien après que leur distribution). Aussi, que veux-tu faire sur cette dernière, si tu n'en connais pas le contenu technique ?

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: et mon routeur ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Si l'on prend le cas de la Freebox, comment veux-tu installer un dispositif HADOPI-compliant ?

              Le moyen serai activé par Free, qui se chargerait de la labellisation... En tout cas, j'espere que Free ne se lancera pas dans cette direction.
              • [^] # Re: et mon routeur ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Je suis bien d'accord avec ce qui a été dit au dessus, c'était juste pour donner l'avis d'un juriste qui préfigure bien le type d'arguments qu'on va pouvoir nous sortir quand on nous accusera de contrefaçon.

                De toutes façons, j'ai l'impression que quelque soit la direction dans laquelle on va, on se rend compte rapidement que cette loi est inapplicable. J'attends aussi de voir quels seront les critères techniques d'une connexion HADOPI-compliant... vu comme c'est partit, ça risque d'être rigolo (ou pas).
      • [^] # Re: et mon routeur ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Comme les parents sont 100% responsables de ce que peuvent faire leurs enfants.
        C'est nouveau, ça vient de sortir ? Parce qu'il me semble pas avoir vu ça un quelconque moment dans la loi.
        Par exemple : on emprisonne des gamins à partir de 16 ans, à partir de 13 ans un gamin peut être jugé, etc...
        Pas les parents hein, le gamin!

        L'ennui avec le droit c'est qu'il y a tellement de cas différents (et ils aiment bien compliquer les choses aussi, et les changer tous les 5 ans histoire que ce soit bien clair pour tout le monde...) qu'on ne sait jamais trop sur quel pied dancer
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Bon alors imagine que ton enfant poignarde ton voisin.

          Si l'enfant à l'âge d'être jugé il pourra aller devant le juge et prendre différentes peines. Si l'enfant est trop jeune il ne se passe rien, après tu auras peut être les services sociaux sur le dos.
          Par contre tu devras payer les dommages occasionnés par ton enfant à la victime.
          • [^] # Re: et mon routeur ?

            Posté par . Évalué à 5.

            Les parents sont responsables au civil, mais pas au pénal. C'est à dire qu'ils payent des dommages et intérêts, mais ils ne vont pas en prison (pour prendre des raccourcis fulgurants).
    • [^] # Re: et mon routeur ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Ben, pas besoin , en fait. C'est justement l'intérêt de ce logiciel de sécurité : comme il tournait sur ton PC au moment du relevé du délit, tu peux prouver que tu n'es pas responsable du délit, puisque ton logiciel t'en absout, alors qu'à l'heure actuelle, si c'est ton IP qui a été relevée, tu es forcément coupable.
      Il faut bien se rendre compte que c'est ainsi que tous ces guignols qui défendent Hadopi voient le système comme un progrès pour l'utilisateur.
      Donc, là où c'est aberrant, c'est qu'il suffirait à l'utilisateur (ce sale pirate nazi violeur d'enfants) de planquer une machine dans un coin chez lui et de ne s'en servir que pour le téléchargement, tandis que son ordinateur principal ferait tourner le mouchard, prouvant par là même qu'il n'est pas responsable du « piratage » constaté.
      Charge à l'autorité constatant le délit de trouver l'ordinateur à partir duquel est commis ledit délit : celle-ci pourra-t-elle obtenir une commission rogatoire et l'assistance d'un officier de police pour fouiller la maison de tous ceux dont l'adresse IP a été relevée comme participant à un délit ? Comment savoir si ce n'est pas le fait d'un voisin, justement ? Il faudrait obtenir la commission rogatoire pour tout l'immeuble, alors. Et fouiller les lieux de résidence qui se trouvent à proximité de celui où a été constaté le délit : c'est encore plus fort que toutes les lois anti-terroristes, juste pour le compte de sociétés privées, en plus. Inquiétante dérive, n'est-ce pas ?
      • [^] # Re: et mon routeur ?

        Posté par . Évalué à 6.

        et pourquoi pas bêtement une machine virtuelle pour mettre son mouchard ? (ou pour telecharger avec un vpn jusqu'a mon routeur)
        enfin je me pose juste la question
      • [^] # Re: et mon routeur ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Rien ne dit que le moyen de sécurisation consiste en un logiciel à installer (si les techos sont intelligents il n'y a aucune chance que ce soit le cas). Dans le projet de loi on parle uniquement de *moyens*.

        Donc ils vont surement plutot imaginer une option pour activer un firewall restrictif sur les *box (filtrage des ports p2p, voire liste noire).
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par . Évalué à 3.

          ce sont les mêmes techos qui nous assurent que les DRM sont sur et inpiratables.
          • [^] # Re: et mon routeur ?

            Posté par . Évalué à 5.

            s/techos/charlatans/

            parce que bon ca va surtout couter des cent et des mille et ca va encore partir dans les poches des escrocs habituels, les petits copains du Grand Schtroumpf, juste au lieu que ça soit un blog facturé quelques centaines de milliers d'euros et qui aura servi juste un mois ou deux, on aura droit à un petit bijou de la technologie française (lire : une honteuse grosse merde qui fera planter - ou contribuera à véroler - des millions d'utilisateurs, les cloches habituelles sous Windows)

            qui va se charger de ce CyberTitanic 2.0 ? Atos ?
            • [^] # Re: et mon routeur ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Surtout leur mouchard a intérêt à être bien sécurisé contre les attaques... faudrait pas qu'une bête faille à la rootkit sony leur tombe dessus... des fois que ça transformerait la puissance de calcul de toute la france en cloud computing zombi pour spammeur taiwanais. (dans le meilleur des cas)
              • [^] # Re: et mon routeur ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Le could computing sur les ARM qui tournent sur les box ça risque d'être limité :)
                • [^] # Re: et mon routeur ?

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Bah si : un nuage de freebox qui passe son temps à envoyer du spam ... C'est trop génial comme concept .... En plus en s'arrangeant pour les activer tour à tour, ya de quoi s'amuser ...
              • [^] # Re: et mon routeur ?

                Posté par . Évalué à 2.

                moi je vois plus un bon rootkit pour que MAM puisse faire sa fameuse "perquisition à distance" (qui n'as de perq que le nom, vu qu'il n'y a rien pour assurer l'impartialité.
                (dans une perq classique, tu dois etre présent. Et si tu ne peux pas etre présent, ils faut qu'ils trouvent deux personnes indépendantes à l'affaire (un maire par ex) pour assister à la perq).
      • [^] # Re: et mon routeur ?

        Posté par . Évalué à 2.

        > alors qu'à l'heure actuelle, si c'est ton IP qui a été relevée, tu es forcément coupable.

        Pas forcément :
        http://www.pcinpact.com/actu/news/49526-adresse-ip-livebox-o(...)
        • [^] # Re: et mon routeur ?

          Posté par . Évalué à 1.

          En effet, j'exagère. Cependant, il a dû aller en justice pour être relaxé au bénéfice du doute.
          Dans le nouveau système, si ton mouchard est activé, il n'y aurait a priori pas besoin d'aller en justice (pas besoin d'avocat, etc.) pour, mieux, être reconnu non-coupable.
  • # 5 euros

    Posté par . Évalué à 10.

    Mettre les 5 euros pour un tunnel à l'étranger: probème résolu.

    Maintenant:
    * est ce que moi, si on me copie illégalement mes photos et autres machins 'créatifs' sur le web, je peux demander la fermeture des IP détectées ? C'est pas censé protèger les créations ? Que celles des copains majors ?
    * ca donne envie a beaucoup de monde de faire des apps de P2P en flash ou autre truc planquable dans une page, juste pour emmerder les visiteurs
    * plus besoin de charge malveillante dans le virus. Un client p2p suffira pour avoir un impact a long terme sur la machine de la cible.
    * P2P+UDP, ça va forger grave
    • [^] # Re: 5 euros

      Posté par . Évalué à 6.

      > probème résolu.

      Pas tout à fait : il y a toujours tout un tas de "raisons" qui feront que tu te retrouveras accusé : trackers, clients et cie, indiquant que tu partages tel truc (que ton IP ait été insérée au hasard, volontairement, pour leurrer, ou tout simplement, que tu viennes de choper un bail DHCP d'une adresse qui a servi à faire du P2P deux minutes avant)... il peut aussi tout simplement y avoir la bourde dans l'usine-à-gaz de détection...

      D'un autre côté, le tunnel, ça peut servir de preuve : ah non, "m'sieur-l'autorité" - du P2P, j'en fais (légal, hein :oD)... mais je fais tout passer par un tunnel à l'étranger - v'voyez bien : c'est pas possible que ce soit de mon fait, si vous avez chopé mon IP française en train de faire du P2P ; tout ce qui me concerne en la matière passe sur l'IP suédoise (et il n'y a que du légal, hein :oD).

      Après tout, toute raison gardée, pas besoin d'aller plus loin pour prouver la bonne foi - qu'on ait violé le monopole temporaire de l'industrie des ayant-droits 10 ou 100 fois avec une IP d'une autre juridiction, seule manière dont on pourrait le faire (mais on ne le fait pas, hein :oD), big brother n'en peut rien savoir, et donc il s'est planté ; et donc, l'accusation était infondée - point barre... bon, après, la raison, à partir du moment ou une autorité d'une telle crétinerie existerait...



      Cependant, avec l'argumentation dévoilée, il est encore et encore confirmé que le mouchard est juste un prétexte de racket... d'après ce qui est dit, tant qu'on l'a, qu'il envoie des conneries au site du racketteur qui le fabrique, c'est bon, on ne sera pas emmerdé... et puis, aussi, il ramène votre femme, apporte la chance, brise le mauvais sort, jette des malédictions sur vos ennemis, et revitalise les thétans de corps...

      Par contre, pas d'explication sur le fonctionnement : où on l'installe ? Comment certifiera-t-il que je ne fais de P2P sur aucune machine de mon réseau ?

      Si on doit le mettre sur un PC, on peut continuer à faire ce qu'on veut sur les autres... si on doit le mettre en amont, ce sera sur une box, qu'il faudra bien se procurer (la livebox se loue ou s'achète, par exemple => vente forcée)... bref, rien de concret : on s'en fout, c'est pour détourner des euros, de t'te façon...



      Bon, après, si le mouchard empêche vraiment de faire du P2P, rien n'empêche, là, d'utiliser les deux... 'va pas empêcher de faire du SSL, le mouchard, si ? Bon... voilà. Comme ça, on pourrait faire du P2P, sans risquer de se faire choper (compter aussi la licence ouin-ouin pour faire tourner le mouchard dans un qemu)... Payer la protection (mouchard), le droit de transit (tunnel), et le droit d'accès (newsgroups, faut pas déconner... j'ai le vice dans la peau, mais quand même, pas au point de payer 1€ le mp3 ; j'ai des limites). Toujours autant d'argent qui ne partira pas dans l'achat de produits dérivés de la culture... m'enfin, après tout, c'est l'industrie des ayant droits qui la veut, cette situation, même si les études indépendantes ont tendance à démontrer que le P2P a un effet positif sur la vente de produits dérivés... et que, en toute logique, il devrait non seulement être légal, mais, au moins gratuit.

      Pour résumer, l'industrie des ayant-droits demande une loi qui aura pour conséquence un P2P plus sûr pour les clients, qui dépenseront cependant moins dans l'achat de produits dérivés de la culture, puisque plus dans un système mafieux... bon, remarque, à part quelques euros en plus à dépenser pour les clients (mais en échange de l'assurance qu'on ne les fera plus chier - du racket, par définition, comme je disais plus haut), ça a beau être une situation de merde, tout le monde a plus ou moins l'air de pouvoir s'en tirer avec ce qu'il veut (même si j'émets quelques doutes sur la santé mentale des dirigeants de l'industrie des ayant-droits, pour vouloir ce qui ne leur apporte aucun avantage - à moins que - question : ils toucheront du pourliche, sur les licences des mouchards ?)...



      Sinon, il y a d'autres raisons, aux tunnels... les dérives hégémonistes ne sont pas le seul fait des hautes sphères françaises... Il y a quelques mois [1], ldlc avait décidé de me filtrer, au motif que je faisais tourner un relai Tor (j'ai tenu bon : je n'ai donné aucun bon coin à champignons)... puis, ça c'était remis à marcher ; j'aurais dû imprimer mes factures, car ils se sont remis à me filtrer... avec un tunnel sur lequel je mettrais mon relai, je me ferais dé-blacklister de chez eux, je pourrais imprimer mes factures, et écrire à leur siège social pour demander la suppression de toute donnée personnelle me concernant, en m'étendant sur tout le bien que je pense de l'équipe d'administration de leur site... et m'en tirer avec un relai Tor, entre autres, qui m'attire moins les foudres des gens hostiles à la liberté d'expression, et à la liberté du Net.



      [1] http://linuxfr.org/~Aefron/27366.html
    • [^] # Re: 5 euros

      Posté par . Évalué à 4.

      est ce que moi, si on me copie illégalement mes photos et autres machins 'créatifs' sur le web, je peux demander la fermeture des IP détectées ? C'est pas censé protèger les créations ? Que celles des copains majors ?

      Non un particulier ne peut pas (ou alors via un procureur):

      La commission de protection des droits agit sur saisine d’agents assermentés et agréés dans les conditions définies à l’article L. 331-2 qui sont désignés par :
      – les organismes de défense professionnelle régulièrement constitués ;
      – les sociétés de perception et de répartition des droits ;
      – le Centre national de la cinématographie.
      La commission de protection des droits peut également agir sur la base d’informations qui lui sont transmises par le procureur de la République.
  • # Et vous ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Vous accepteriez de payer afin d'avoir sur vous un collier scellé autour de la cheville, qui donne votre position GPS à tout moments à une société privée ?

    Un viol, un cambriolage, un délit à proximité de chez vous ? Vous n'aviez pas le collier GPS ? Vous êtes présumé coupable et arrêté !

    Qui oserait accepté ça ?
    • [^] # Re: Et vous ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ca existe déjà. La couleur de peau fait office mouchard.

      Exemple soft: avec la copine Marocaine, arrêtés deux fois dans la même journée pour contrôle d'identité. Une fois par les douanes, une fois par la gendarmerie.
      • [^] # Re: Et vous ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        private journal joke : " la copine Marocaine", elle s'appelle Mandriva par hasard?

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Et vous ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Ce que tu décris est triste, d'accord, mais désolé, ça n'a rien à voir.
      • [^] # Re: Et vous ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ça peut être une Coïncidence
        loi des séries toussa
      • [^] # Re: Et vous ?

        Posté par . Évalué à 4.

        ou alors les vttistes.
        Exemple perso : une fois arrêté pour "comportement suspect", et une fois "mis en garde" par les flics.

        Bon le comportement suspect ils avaient raison (j'avais rien fait, mais j'avais bien un comportement qu'ils pouvaient considérer comme suspect), et la "mise en garde" c'était en forêt, et le flic m'a dis de pas quitter le chemin principal car une équipe de déminage avait trouvé un objet sur un petit chemin éloigné.

        Mais je suis sur que c'est un complot parce que j'étais en vtt ! :P
  • # ce qui est bien

    Posté par . Évalué à 8.

    c'est qu'on ne parle que de la coupure, et pas du reste... Comme le filtrage par exemple... À trop se focaliser sur ce qui est plus visible, on passe à coté de points tout aussi important.

    Je ne pense pas que la coupure passe, et si elle passe elle ne restera pas longtemps, par contre le filtrage...

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Heu...

    Posté par . Évalué à 7.

    ...Payer pour pas se faire taper, on appel pas ça du raquette ?

    Dans tout les cas, quand on décide que certain seront policier, procureur et juge en même temps, il n'y a plus de justice, c'est pas pour rien que ces trois entité sont séparé d'habitude...
    Encore une fois, on se retrouve devant un cas de langue de bois caractérisé. J. Zimmermann n'est pas un politicien rompu aux joutes verbales semble t'il (ou du moins, il n'a pas de conseillé en communication comme les représentant du gouvernement...).
    On a beau les traiter d'incapable, ces gents savent communiquer avec les masses, ce qui n'est pas toujours le cas avec les gents plus technique...toute la problématique est là à mon sens.
    • [^] # Re: Heu...

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      > ...Payer pour pas se faire taper, on appel pas ça du raquette ?

      Non, tu as raison, on n'appelle pas cela du "raquette" !

      --> Racket
      • [^] # Re: Heu...

        Posté par . Évalué à 1.

        Oups, merci pour la correction...
  • # Rien de neuf sous le soleil.

    Posté par . Évalué à 2.

    Oui bon ben Hadopi c'est Hadopi, c'est de la grosse merde en boite.

    C'est pour ça qu'il faut contacter vos députés, ainsi que le recommande[1] la Quadrature du Net.


    Au passage, puisque l'on est sur linuxfr, voir aussi le communiqué du jour[2] "Hadopi : sécurisation ou contrôle d'usage ?" sur april.org.

    On pourra aussi s'intéresser au dernier article en exclusivité sur Hadopi[3] sur pcinpact (meilleur site de l'univers intergalactique sur Hadopi[4] par un attaché parlementaire (que décidément je soupçonne de plus en plus d'être une des sources d'informations de pcinpact) l'amendement qui remplace Hadopi par un Internet filtré par les FAI. Bienvenue en république populaire de France.


    [1] http://www.laquadrature.net/fr/black-out-et-apres
    [2] http://www.april.org/fr/hadopi-securisation-ou-controle-dusa(...)
    [3] http://www.pcinpact.com/actu/news/49540-filtrage-patrick-oll(...)
    [4] http://authueil.org/?2009/03/04/1255-pour-suivre-hadopi
  • # Dos

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    À votre avis, ils vont tenir la charge avec la quantité de données que l'on est censé télécharger selon les majors ?

    Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: Dos

      Posté par . Évalué à 2.

      Ils vont selectionner parmi les IP qu'ils recoivent... la grande loterie de l'HADOPI.
      Le principal problème c'est que ça couterait trop cher si il y a trop de monde (vu qu'ils doivent rembourser les frais des FAI).

      Les ayants droit transmettront chaque jour un fichier contenant quelques dizaines de milliers d’adresses IP à l’HADOPI ; celle-ci en extraira 10 000

      http://www.pcinpact.com/actu/news/49529-riposte-graduee-cgti(...)
      • [^] # Re: Dos

        Posté par . Évalué à 2.

        On peut même s'attendre à être plus en sécurité chez le FAI impossant le plus de frais pour la résolution d'une IP que chez le FAI fesant payer cette résolution une bouché de pain. Histoire de réduire les coûts.
        • [^] # Re: Dos

          Posté par . Évalué à 2.

          Les frais sont fixés par un arrêté ( décret d'application de la LCEN )

          http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=(...)

          Donc quelque soit le FAI , une demande d information sur un abonné ADSL coute 8,50€ HT

          Si on prends en compte les demandes de l'HADOPI ca nous fait donc un cout de 8500 euros/jours et un joli 3Millions d'euros par an , auquel il faut rajouter le cout supplémentaire de l'infra coté FAI qui aujourd'hui ( pour de ce que je connais ) ne permet ni de répondre a 10000 demandes par jour ni d'automatiser le tout avec une coupure de l'accès internet....
          • [^] # Re: Dos

            Posté par . Évalué à 2.

            10 000 par jour ça fait plutôt 85 000 euros dépensés chaque jour, soit 31 025 000 euros par an rien que pour l'identification. En ces temps de restrictions budgétaires il y aurait peut-être mieux à faire que de dépenser une telle somme pour défendre les revenus de quelques privilégiés qui refusent de s'adapter au marché ?
            • [^] # Re: Dos

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ils peuvent aussi automatiser la procédure, et faire en sorte que ça coûte moins que 8.5€. Une loi peut être modifiée.

              Envoyé depuis mon lapin.

              • [^] # Re: Dos

                Posté par . Évalué à 1.

                Je ne crois pas que les FAI demandente à faire ce travail. D'un côté, ça fait un petit revenu en plus mais pour cela il faut investir. Et quand ce petit travail leur rapportera de l'argent, le nombre d'abonnés chutera perdant ce qu'ils auront gagné de l'autre côté. Si en plus l'état leur demande après de réduire les coûts, ça va gueuler chez les FAI.

                De toute manière, si la loi passe, c'est au FAI que reviendra en premier la tâche de faire capoter la loi puisque, sans nom répondant au IP données, HADOPI ne pourra rien faire. Je ne pense pas que cela suffira mais il faut un premier grain dans l'engrenage (un budget colossal et des noms au compte goutte) pour faire capoter cette loi qui je l'espère ne passera pas.
  • # Comment protéger son IP?

    Posté par . Évalué à 4.

    Il n'est pas question que j'installe le "spyware Hadopi" et je n'ai pas envie de me faire couper mon accès internet parce qu'un bouffon a mis mon IP sur Pirate Bay.

    Comment-puis je me protéger?
    • [^] # Re: Comment protéger son IP?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      A part ne pas t'abonner à internet, je ne vois aucun moyen.
      • [^] # Re: Comment protéger son IP?

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour moi c'est le seul moyen de les faire plier : menace massive de désabonnement internet .....

        parce que si je dois :
        - payer pour installer un mouchard
        - de ce fait je ne peux plus commander en ligne (je ne veux pas qu'un mouchard que je ne controle pas puisse faire ce qu'il veut sur ma machine)
        - je ne peux plus accéder à ma banque pour les mêmes raisons ....
        - ne pourrai plus payer mes impots en ligne pour les mêmes raisons
        - le seul droit qui me restera sera d'accéder à des sites de merde de vente en ligne

        Donc au final ma connection internet ne me servira plus à rien ... donc pourquoi payer ?

        Si un nombre suffisant d'internautes écrivait à son FAI poiur lui signifier son intention de couper sa ligne ça aurait peut être de l'effet.
    • [^] # Re: Comment protéger son IP?

      Posté par . Évalué à 6.

      Comment-puis je me protéger?

      * Contacte ton député[1][2] (de préférence par téléphone ou en vrai). Et s'il te répond qu'il est convaincu par tes arguments, demande lui s'il siégera dans l'assemblé pour défendre ce point de vue. Tu peux également contacter les rappoteurs de chaque groupe.
      * Parle de la loi autour de toi, explique pourquoi elle suxe
      * Aide la Quadrature du Net dans ses tâches quotidiennes (irc://laquadrature@irc.freenode.net si tu as un peu de temps devant toi).
      * Peints ton site, ton blog, tes avatars en noir[3] et promeut le black-out (qui lui même promeut l'appel aux députés).


      [1] http://www.laquadrature.net/wiki/HADOPI_exemples_de_courrier(...)
      [2] http://www.laquadrature.net/wiki/HADOPI_contacter-son-depute(...)
      [3] http://www.laquadrature.net/fr/guide-du-blackout-HADOPI
  • # les "Moyens"

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il semble évident en réalité que les personnes qui ont pensé à mettre en place un "moyen" de contrôler l'utilisation de la ligne ne sont pas informaticiens.
    Pour l'instant, on voit deux "moyens" :
    Filtrer depuis l'ordinateur
    L'utilisateur installe un mouchard. A priori, une ou plusieurs sociétés pourront le "commercialiser" et il sera certifié par l'HADOPI.
    Les inconvénients :
    - un mouchard par ordinateur, plusieurs ordinateurs par IP. Comment prouver qu'il n'y a qu'un seul ordinateur ?
    - une technologie intrusive : que surveille le mouchard, et comment ?

    Filtrer en amont
    L'ensemble de la ligne est analysée, donc par le FAI (la *box, ou le DSLAM).
    Cela me semble le moyen le plus efficace : les FAIs proposeront une case "j'accepte que ma ligne soit analysée afin de produire la preuve de mon innocence". Si la case est cochée, le FAI pourra analyser la ligne, et dire "non, aucun flux P2P n'est passé par cette ligne".
    Les inconvénients :
    - aucun ?

    Gros problème
    Il reste cependant une interrogation : comment prouver que le réseau p2p que vous utilisez sert à échanger des fichiers protégés par le droit d'auteur ?
    Dans tous les cas, les entreprises qui collectent les IPs annoncent que les IPs téléchargent des fichiers protégés.
    Hypothèse 1 : HADOPI estime qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une preuve supplémentaire du fait que le fichier est soumis au droit d'auteur. Mais à quoi sert le mouchard ?
    Il annoncera juste "cette ligne a été utilisée pour faire du P2P". Si l'HADOPI demande la fermeture de votre ligne, que le mouchard était sur votre unique machine, et que vous partagiez le CD de Debian, vous êtes cuit.
    Hypothèse 2 : HADOPI estime qu'il est nécessaire de prouver que le fichier échangé était soumis au droit d'auteur. Le mouchard devra alors enregistrer les fichiers transitant sur l'ordinateur. Et d'être en mesure d'annoncer que ce fichier était soumis au droit d'auteur. (Donc soit connaître tous les fichiers soumis au droit d'auteur, octet par octet, et les comparer aux fichiers sur l'ordinateur, soit utiliser un hash (euh, le md5, ça compte pas hein ?! Parce que je sens qu'on va voir des fichiers avec un hash md5 qui correspond à l'album de Johny mais qui sont extraits de /dev/random ...) (Parce que le nom du fichier de compte pas non plus).

    Dans tous les cas, ça pose encore un réel problème. C'est impossible de mettre en place une solution fiable, même avec un mouchard, même avec un seul ordinateur sans machine virtuelle.
    J'attends vos remarques avec impatience, parce que même en réfléchissant bien, je ne vois pas de "moyen" efficace de tracer l'utilisateur.
    • [^] # Re: les "Moyens"

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour le filtrage en amont on arriverait à un système:

      Le FAI propose une option: "je suis un bon citoyen, je n'accède qu'au port 80 et 443, je n'accede pas aux sites dans la blacklist gouvernemental".
      • [^] # Re: les "Moyens"

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ce n'est plus de l'Internet cela... un fournisseur d'accès à Internet ne remplirait plus son rôle en acceptant de le proposer.
        Tu fais comment ensuite pour accéder à tes serveurs en ligne en SSH ou simplement en FTP ?
        ou tes sauvegardes par rsync (port 873).
        Idem, tu fais comment de la messagerie instantanée ? (les ports standards de Jabber sont 5222 et 5223, 5269 étant pour le serveur à serveur).
        Pourquoi ne pourrait-on plus jouer à wormux via le port 3826 ? cf. https://mail.gna.org/public/wormux-dev/2007-06/msg00021.html
        Pourquoi ne pourrais-je plus relever mes mails en IMAPS (port 993) ?
        ...

        Si vous voulez une anti-sèche, prenez un peu de temps à regarder /etc/services : àmha il y a plus de choses que vous utilisez que vous ne le pensez :-)
        • [^] # Re: les "Moyens"

          Posté par . Évalué à 3.

          J'ai pas dit que c'était internet, par contre c'est surement le modele auquel ils pensent, malheureusement...
        • [^] # Re: les "Moyens"

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Tu fais comment ensuite pour

          C'est simple, face à autant de bêtise humaine, les sites en face vont se mettre à écouter en tunneling sur le port 443 pour nous français, et pour les sites ayant la flemme de gérer la législation française on aura des fournisseurs de tunnel pour X €/mois permettant d'accéder à ce qu'on veut, et hop la loi ne servira plus à rien sauf à mêler le flux de personnes écoutant de la musique au flux qu'utilisent les vrais terroristes et pédophiles.
          Ah oui, elle servira quand même à condamner des gens qui n'ont rien fait (poisonning des trackers)

          On va bien rigoler jusqu'à ce qu'ils décident de ranger cette loi dans le même placard que DADVSI!
    • [^] # Re: les "Moyens"

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Filtrer en amont [...] Les inconvénients : - aucun ?

      o_O
      sérieux ?
      - combien ça coûte de mettre en place cela à un fournisseur d'accès Internet ?
      - quel coût sera répercuté sur chacun ?
      - combien de temps conserver les éléments ?
      - quel stockage pour quelques millions de personnes ?
      - sans parler de l'atteinte à la vie privée...
      - en fonction de la teneur des données conservée quel risque qu'elles se retrouvent dans la nature ? (c'est déjà le cas avec nos numéros de carte bleue...)

      je ne vois pas de "moyen" efficace de tracer l'utilisateur

      hmmm, pourrais-tu donner des éléments factuels _nécessitant_ de tracer l'utilisateur ?
      • [^] # Re: les "Moyens"

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je n'en vois aucun. Par contre, je vois du boulot pour ceux qui vont s'occuper de trouver un moyen efficace.

        Parce que la loi n'est pas pensée par des techniciens, les parlementaires ne se posent pas les questions nécessaires. Il semble évident qu'ici, "quelqu'un" a eu l'idée d'"installer un logiciel qui permettrai de savoir si l'utilisateur fait du p2p".
        Il se trouve que des personnes ont trouvé ça super intelligent, et l'ont mis dans la loi (et ont refourgué la création de ce logiciel à une société "compétente", et cetifié par l'HADOPI).

        Un peu comme l'amendement qui prévoyait de faire payer la redevance pour tous les ordinateurs ( https://linuxfr.org//~brazz/27761.html ) mais qui n'a pas été adopté (un technicien est passé par là et a du dire :"euh, les gens, on ne peut pas savoir qui regarde la télé par internet, donc ça, on oublie.") Sauf que cet amendement n'avait pas de pression politique, alors que pour HADOPI, il est déjà trop médiatisé pour qu'il passe à la poubelle.

        Je réfléchissais juste à la création de ce moyen : on vous demande de créer ce mouchard, vous faites quoi ?
        En l'occurrence, je n'y arriverai pas. Désolé, interopérable ou non, je ne vois pas comment il est possible d'inventer ce logiciel. Vous en voyez un, vous ?
        • [^] # Re: les "Moyens"

          Posté par . Évalué à 2.

          Ça ne semble pas vraiment possible, à moins de maîtriser complètement la plate-forme de l'utilisateur. En fait, ça pourrait ressembler au modèle proposé par Apple pour l'iPhone, à savoir que seules les applications certifiées par Microsoft pour Windows et Apple pour MacOS, en collaboration avec l'autorité chargée du contrôle, puissent tourner sur le système cible.
          Au final, pas besoin de logiciel de contrôle, puisque c'est le système d'exploitation qui contrôle les logiciels autorisés à s'exécuter.
          Ça ressemble énormément à l'informatique de confiance que les constructeurs veulent vendre depuis des années maintenant (rappelez-vous Palladium et consors). Puisque le marché (!) n'en a pas voulu, de cette saleté, on lui impose par la loi.
    • [^] # Re: les "Moyens"

      Posté par . Évalué à 3.

      tu oublies encore certains cas,
      Debian-sid-i586.iso.rar qui contient en fait le dernier transformers... Et on ne peut pas contrôler le tout avant d'avoir le fichier en entier...

      Quant au mouchard qui connaitrait tous les fichiers soumis à droit d'auteur... c'est tout simplement impossible, il reste les hash, mais suffit de changer 1 lettre dans les commentaires ou un changement de 1 pixel pour invalider le hash... Donc il reste les noms, mais encore une fois les noms ne veulent rien dire (et surtout si le mouchard devient quasiment obligatoire, pirate bay fleurira de fichier torrent illégaux ayant des noms disant le contraire et vice versa...)

      Ensuite un autre problème pour le mouchard, c'est comment il se débrouille en cas de coupure de courant/plantage (kernel panic) ?
      Comment fera t il la différence avec un kill -9 (oui y a aussi l'équivalent sous windows) ?

      Et si j'utilise ma wii /ps3/xbox360/DS pour aller sur internet (oui opera est disponible sur wii & ds) comment j'y met le logiciel espion ? (je précise qu'il est tout à fait possible de mettre un logiciel P2P sur DS, mais l'intérêt est, il est vrai, plutôt limité)

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: les "Moyens"

        Posté par . Évalué à 4.

        je précise qu'il est tout à fait possible de mettre un logiciel P2P sur DS, mais l'intérêt est, il est vrai, plutôt limité

        Pas du tout. Par exemple, j'ai utilisé ma Nokia N810 pour télécharger avec du Bittorrent, car elle est parfaitement silencieuse et ne consomme pas grand chose, par rapport à mon PC fixe.

        Du coup, ça me permet de laisser Bittorrent la nuit sans même le remarquer.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: les "Moyens"

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      "Il annoncera juste "cette ligne a été utilisée pour faire du P2P". Si l'HADOPI demande la fermeture de votre ligne, que le mouchard était sur votre unique machine, et que vous partagiez le CD de Debian, vous êtes cuit."

      Première allusion du partage légal de distros *nix dans ce journal !
      Décidément même sur linux.fr on ne voit que la partie emmergent de l'iceberg.
      Le filtrage du P2P va poser de gros problémes à la communauté du LL et finalement ce qui nous inquiète c'est de ne plus pouvoir télécharger le dernier Johnny !
      Bon, c'est pas bien grave, on commandera les cd ce qui ramenera de la thune à la communauté.

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

    • [^] # Re: les "Moyens"

      Posté par . Évalué à 2.

      Juste sur le filtre en amont. L'inconvenient, c'est que ca ne marche juste pas.

      Comment tu veux analyser une requete chiffre ? Faire la difference entre un tunnel darknet sur le 443 et une requete sur un site de commerce ?

      Ensuite pour quand on peut regarder ce qu'il passe, tu es au courant qu'une somme de hash n'est pas une preuve que l'on a bien le contenu que l'on cherche. Il faut verifier bit a bit que c'est le bon fichier. Donc ca veut dire tracker chaque fichier entrain d'etre echanger sur le reseau a tout moment. Je te laisse imaginer la puissance necessaire.

      Il ne reste plus qu'a interdire toute technologie inconnu en plus de toutes les technologie p2p connu. Ajouter un filtre pour n'autoriser qu'une white list de serveur (ben, oui, le principe du p2p, c'est que n'importe qui peut etre un peer, donc faut limiter au peer de "confiance") et les internautes ne font pas parties de cette liste biensur !

      Meme le minitel, c'etait pas a ce point... Ca reste completement irrealiste et c'est juste une perte de temps et d'argent pour le contribuable, l'internaute et les artistes. Les seuls gagnant ce seront les vendeurs de mouchard et les avocats.

      Dans le fond, ca n'a rien de choquant, la politique, c'est juste une question de diriger/forcer les flux d'argent. La, c'est les technologies de flicage et les avocats qui recoivent ce flux et autant que je me souvienne c'est dans la logique du programme de notre president depuis le debut de son mandat.
    • [^] # Re: les "Moyens"

      Posté par . Évalué à 2.

      Filtrer en amont […] la box
      Facile, les inconvénients.
      Mon voisin a un chouette réseau wifi avec le WEP (C'est une vieille neufbox).
      Je sors aircrack, repère son adresse MAC, l'imite, je rentre dedans en 30 minutes parce que je suis un peu longuet, et paf, je me mets à récupérer la dernière compil' de Lorie.
      C'est mon voisin qui a fait le coup de télécharger sur Internet. Enfin, bon, c'est « tant pis pour lui » (P. Nègre).

      Je suis un maître de botnet russe, et je viens justement d'acquérir, suite à ma dernière commande infectieuse, un important botnet en France.
      Le bizness de mes clients, c'est justement le téléchargement illégal (de pr0n ou non). En les payant pour accéder au tracker, les gens ont accès aux importantes ressources de mon botnet.
      Ben, si le type possède un ordinateur qu'il ignore zombi, c'est « tant pis pour lui » (enfin un truc de bien, ce qui est dommage c'est que ça ne marche pas aussi pour le spam).
      Ce qui est bien avec cette hypothèse, c'est qu'elle marche aussi avec le mouchard local.

      Filtrer en amont […] le DSLAM
      Premier inconvénient, les coûts. Au niveau du DSLAM, y a un trafic, certes, pas titanesque, mais déjà plus important que 2Mo/s (enfin, cela dit, rien qu'analyser 2Mo/s en temps réel par un petit ARM, ça peut être assez toaster).
      Plus, tous les inconvénients ci-dessus. Et encore plus : Si jamais mon réseau wifi est complètement ouvert, ou que j'ai oublié le filtrage par adresse MAC, ces dernières ne peuvent même pas servir à me dédouaner.
    • [^] # Re: les "Moyens"

      Posté par . Évalué à 2.

      Tout cela fera peut-être ressortir du placard des technos de Trusted Computing (haha). Tu n'as pas installé le logiciel signé par l'autorité hadopi sur ton poste de travail, tu ne peux pas utiliser le réseau de ton opérateur. Les machines avec des puces TPM et Windows Vista sont toutes prêtes à recevoir ce genre de technologie comme avec le NGSCB. L'informatique de confiance quel mot doux à l'oreille...
      • [^] # Re: les "Moyens"

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est une idée. On pourra toujours se plaindre que Windows ou les puces contour le logiciel de sécurité voir même le mouchard lui même. N'ayant pas les sources, on ne peut vérifier par nous même que ce n'est pas ces composants qui download illégalement. Si l'on clame notre innocence, que les majors nous accusent et que tout les deux ont leur preuves, il reste bien tous ces composants à vérifier auparavant et même le FAI.

        Croyez-vous que Microsoft ouvrira son code pour le vérifier ? que Intel et autre nous fourniront le plan de leurs puces et que les fai nous laisserons examiner les configurations de leurs switchs et de leurs box ?
        • [^] # Re: les "Moyens"

          Posté par . Évalué à 3.

          Justement tout le vice de ce système est qu'on peut très bien l'imaginer avec des spécifications ouvertes. Les specs du TPM sont documentés ( https://www.trustedcomputinggroup.org/specs/TPM/ ). NGSCP est un exemple, mais on peut imaginer implémenter la même chose en libre. Au lieu de vérifier que ton packet deb/rpm/whatever vérifie le certificat de l'autorité MaDistrib, il on peut tout à fait imaginer qu'il vérifie celui de l'autorité PlanquéDansMaPuceHadopi. Poum packet pas vérifié pas de réseau, si le contrôle se fait chez l'opérateur qui reçoit un message chiffré, signé avec la clé planqué dans le TPM (ou autre système du même genre), tu es totalement bloqué malgré le fait que tout fonctionne avec du logiciel libre. Il n'y a qu'un pas à franchir pour voir ressortir ces technologies pour le grand public. Il y a pour le moment des contraintes matériels qui ne sont pas forcement simples à résoudre (on ne va pas demander à tout les abonnés de changer leur machine, on peut faire ça sans TPM ou l'émuler, mais la robustesse en prends à coup), mais au cours du temps tout ça peut glisser dangereusement.
      • [^] # Re: les "Moyens"

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Comment ça, ressortir du placard ? Mais l'informatique déloyale, c'est déjà en place ! Apple iPhone, ça vous dit quelque chose ?
  • # Ça va être rock'n roll

    Posté par . Évalué à 5.

    Imaginez le futur…
    Cette loi passe…
    le logiciel de sécurisation est livré dans les box…
    et la paf ! Les plus gros trackers comme The Pirate Bay commence à empoisonner leurs réseaux avec des adresses aléatoires françaises… ou avec des adresses du type ministère de la culture, ump…
    Toutes les semaines, 70 000 internautes pris au hasard sont déclarés pirates, car ils n'ont pas sécurisé leur accès internet…
    Haro sur les tribunaux, 50 000 internautes veulent clamer leurs innocences…


    Et là nous on se pose tranquilou, un petit verre de rhum dans une main, un clavier dans l'autre et on compte les points :)
    • [^] # Re: Ça va être rock'n roll

      Posté par . Évalué à 2.

      Je suis peut-être relou à le préciser à chaque fois, mais tout le monde n'a pas une "box", hein. Certains maîtrisent encore leur matos pour accéder à internet. À moins qu'il soit obligatoire dans le futur d'utiliser une "box" ?
      • [^] # Re: Ça va être rock'n roll

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas obligatoire, par contre ça risque d'être obligatoire pour éviter les sanctions. Ils sont subtile...
      • [^] # Re: Ça va être rock'n roll

        Posté par . Évalué à 0.

        Maitrisent leur matos?
        Ils contruisent leur propres modem adsl avec leurs pitites mimines et leur pitis transistors?
    • [^] # Re: Ça va être rock'n roll

      Posté par . Évalué à 2.

      Tant qu'on y est dans les tribunaux
      Il est question que les message d'avertissement n'indique pas la nature du contenu télécharger,
      ce qui évite de dire aux parents que leur petit Kevin de 14 ans il a télécharger Blanche Fesse et les 7 nains.

      Quant vous prenez un PV car vous avez oubliez de payer le parkmettre, tout y est détaillé (Lieu/Heure/Immatriculation de la voiture/Nom de l'agent/Reference légale)
      Faute de quoi vous pouvez le faire sauter.
      Vous croyez qu'un avertissement on sait que vous avez fait un truc illégal mais pour proteger votre vie privée on ne vous dira pas quoi tiendra le choc ?
      • [^] # Re: Ça va être rock'n roll

        Posté par . Évalué à 2.

        Il serai possible de demander pour avoir le détail (perso je vois pas la diff par rapport au respect de la vie privée, que tu puisses avoir le détail dès le début ou sur demande).
      • [^] # Re: Ça va être rock'n roll

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Lu chez Eolas (eh oui, encore lui) :

        — (voix d'outre-tombe) : JE SUIS LA HADŒPI ET JE SAIS CE QUE TU AS FAIT ! Enfin, toi ou quelqu'un d'autre, ça je sais pas. Mais ce que quelqu'un a fait, je le sais.
        — Et c'est quoi ?
        — TU LE SAIS.
        — Heu, non, d'où ma question.
        — JE NE TE LE DIRAI PAS MAIS SACHE QUE JE SAIS CE QUE QUELQU'UN A FAIT. NE REFAIS PAS CE QUE TU NE SAIS PAS QUE QUELQU'UN A FAIT, SINON JE FERAI EN SORTE QUE CE SOIT BIEN FAIT POUR TOI.

        http://maitre-eolas.fr/2009/03/04/1333-hadopi-mon-amie-qui-e(...)
  • # Exception de constitutionalité ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Depuis la dernière modification de la constitution du 23 juillet 2008, les citoyens peuvent en principe saisir la constitution, en sus des mécanismes classique de 60 députés ou 60 sénateurs.
    http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionne(...)
    Malheureusement, la loi organique définissant les modalités n'est pas encore voté, comme par hasard.

    Cette loi Hadopi viole de manière flagrante la constitution puisqu'il viole le rôle dévolu et exclusif de la justice de prononcer des sanctions.

    Malgré tout, je pense que c'est un biais par lequel on pourrait un jour casser cette première brique de la dictature qu'est en train de mettre en place pierre après pierre le nain (On met la télé/radio publique aux ordres, puis la justice, puis l'éducation, etc...).

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: Exception de constitutionalité ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Question con:
      A partir du moment où on doit prouver que son innocence (prouver que tu as installé le bidule, que tu l'as pas désactivé,....) on viole le principe de la présomption d'innocence.

      N'y a t'il donc pas un recours, soit devant le conseil constitutionnel, soit devant la cour européenne des droits de l'homme ?
      • [^] # Re: Exception de constitutionalité ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Ca doit être jouable, mais à quel prix ?
        • [^] # Re: Exception de constitutionalité ?

          Posté par . Évalué à 2.

          de longue année de procédure.
          Je suis pas sur que ça ait un cout "si important" (autre que le temps) de déposer une requête au niveau européen.
          Par contre il faut normalement avoir fait le tour des juridiction nationales (enfin de ton pays, pas de tous les pays)., ce qui là si ce n'est couteux , en tout cas très long!
          • [^] # Re: Exception de constitutionalité ?

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est long _ET_ couteux : tu dois te faire représenter par un avocat.
            • [^] # Re: Exception de constitutionalité ?

              Posté par . Évalué à 2.

              En fait je ne parlais pas d'action isolée pour un individu, mais je parlais de la loi en elle-même.
              Cette loi est anti-constitutionnelle car elle remet en cause la présomption d'innocence. En conséquence un recours collectif devant le conseil constitutionnel ou la cour de justice européenne devrait être possible pour la faire annuler.
  • # À propos des arguments soit-disant douteux

    Posté par . Évalué à 7.

    - à un moment il dit que le logiciel de contrôle est mauvais car contraire à la philosophie du logiciel libre. Il sous entend qu'on ne peut pas installer de logiciel proprio sur Linux.
    Pas d'accord avec toi. Je trouve cet argument beaucoup plus valable que la pseudo excuse d'interopérabilité, qui ne veut rien dire. Et je pense qu'il ne veut pas dire qu'on ne peut installer de soft proprio, mais que certains ne veulent simplement pas.

    Je refuse d'installer un logiciel propriétaire sur ma machine. Je ne vois pas en quoi on m'obligerait à en installer un pour "prouver" mon innocence. C'est là-dessus qu'il faut se battre à mon avis, car cette loi dit en gros qu'aujourd'hui, on n'a plus le droit d'être maître de sa machine, ce que je trouve très grave.
  • # bienvenue en république démocratique de france

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    bienvenue en république démocratique de france

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.