Journal Vancouver privilégiera le libre dès cet automne.

Posté par .
Tags : aucun
4
6
juil.
2009

NdM : conformément aux règles de modération du site, le contenu du journal a été supprimé car il s'agissait d'une recopie complète de l'article Logiciels et données : Vancouver privilégiera le libre cité en fin de journal. Seul ce lien a été conservé du journal original

http://techno.branchez-vous.com/actualite/2009/05/logiciels_(…)

  • # Clavier

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On dirait que ton clavier est cassé, ta touche entrée ne marche plus/pas.
    Sinon je comprends pas trop, j'ai l'impression que tu dis que leurs données seront plus ouvertes, mais quelles données ?
    C'est que y a beaucoup de type de données possibles pour une ville...
  • # Qu'est-ce qu'il faut comprendre ?

    Posté par . Évalué à 6.

    "Andrea Reimer [...] croit que la motion permettrait [...] de créer des produits dérivés de ces données plus facilement."
    Ça veut dire quoi, ça ? Pour moi, des produits dérivés, c'est tout le merchandising autour d'un film (T-shirts, mugs, pin's, posters, ...).
    Mais là, on dirait que ça sous-entend qu'ils veulent ainsi pouvoir utiliser les données à d'autres fins que celles initialement prévues. J'ai bon ?
    • [^] # Re: Qu'est-ce qu'il faut comprendre ?

      Posté par . Évalué à 6.

      En gros, je dirais que tu as bon.

      Sinon, pour plus de détails sur ce projet en particulier, un post de Tim Bray sur la question http://www.tbray.org/ongoing/When/200x/2009/07/01/Open-Data-(...) où il lie un autre post où il y a un bon exemple http://eaves.ca/2009/06/29/how-open-data-even-makes-garbage-(...)

      En gros, l'idée directrice de tout ça c'est "d'ouvrir" les données, de les ouvrir toutes et entièrement. Ensuite, on laisse les gens faire ce qu'ils veulent avec ça, les remixer, les transformer, les mélanger avec d'autres. Après tout, les données n'appartiennent pas aux gouvernements (villes ou états) mais aux habitants qui les ont payés avec leurs impôts.

      Et cela signifie qu'il faut donner les données brutes dans un format facile à manipuler, facile à remixer (pas de pdf, pas de word, pas de excel ou de fichier dispersés comme ca) mais du XML, du RDF, des structures exploitables...
      Ca commence à arriver (voir http://en.wikipedia.org/wiki/Linked_Data et http://linkeddata.org/ ), c'est partie des données ouvertes sur le web (wikipedia, musicbrainz, geonames, des bases de stats...) Maintenant les gouvernements semblent s'y mettre (voir http://www.data.gov/ qui nous viens des USA d'Obama ;) et puis ce nouveau projet)
      Pour cela, voir la conférence de Tim Berners-Lee à TED en février dernier http://www.ted.com/index.php/talks/tim_berners_lee_on_the_ne(...) ou il explique relativement simplement le pourquoi du comment.

      En gros, c'est l'open source appliqué aux données qui rencontre le "Web2.0" qui rencontre le web sémantique pour donner ce que certains appellent le web3 (mais franchement le nom...)

      En espérant avoir éclairé un peu les questions...
    • [^] # Re: Qu'est-ce qu'il faut comprendre ?

      Posté par . Évalué à 4.

      [Mode sarcastique]
      Le but c'est de vendre les informations privées sur les citoyens pour financer la municipalité. Pour cela, des formats ouverts et accessibles à tous, ce sera vachement plus simple qu'une base de données dans un format proprio obscur.
      ̉[/Mode sarcastique]

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.