Journal Hadopi, ça vous dit quelque chose ?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
3
3
nov.
2008
Je viens d'écrire un petit texte qui permet d'exprimer ma pensée face à ce projet de loi.
J'espère qu'il donnera envie à tous d'en faire autant, exprimer sa pensée face à ce projet de loi.

http://140707revolution2.0.free.fr/hadopi.html

En résumé,
Je trouve que cette loi est inutile car elle est, comme toutes celles avant elle inapplicable.
Mais elle est dangereuse car elle continue de rendre hors la loi des millions d'individus et qu'elle valide la création de taxes sur tous les moyens de stockage d'information numériques.

Et j'en arrive à la conclusion :
Lorsqu'une population est hors la loi, il me semble plus judicieux d'essayer de changer la loi plutôt que d'essayer de changer la population.
Surtout lorsque cette population est hors la loi parce qu'elle essaye de se cultiver au delà de ses moyens financiers.

J'ai envoyé ce texte à "mon" député et à "mes" sénateurs.
http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/comm3.asp
http://www.senat.fr/listes/senatl.html
Vivement que l'on vive dans des "démocraties à plein temp" et plus seulement dans des "démocraties le temps des élections".
  • # Un argument qui tient pas...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Les loi sur les excès de vitesse et sur la consommation de tabac ont pourtant mis hors la loi des million de français et pourtant elle semble accepter malgrès le fait qu'elle instaurent elle aussi des taxes à tout va (via des radar automatique ou directement sur les paquets de cigarette...).

    Je ramasse les troll dans 10 heures.
    • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est vrai pour les excès de vitesse mais pour le tabac ? Les gens payent les taxes et respectent les zones non fumeur. Ils ne sont donc pas hors la loi.

      J'aime beaucoup en tout cas le parallèle entre le tabac, les excès de vitesse et le téléchargement illégal. Dans les 2 premiers cas, on parle de sauver des vies, dans le troisième...

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Ou plus généralement on parle de préserver la qualité de vie de certains au détriment de celle d'autres... Tout dépend comment tu présente les choses.
        • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

          Posté par . Évalué à 1.

          Sauf qu'il est prouvé depuis longtemps que le tabac et la vitesse tue.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Jésus ne fumait pas et respectait les limitations de vitesses. Il est pourtant mort jeune :-)
          • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Et, si j'ai envie de mourir de tabac ou d'accident, je fais ce que je veux... Et puis mourir de tabac, d'accident ou de faim, ça reste mourir...
            • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              L'accident ne concerne pas que toi.
            • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Bah tu fumes chez toi et tu t'accidentes dans ton jardin pour ne déranger personne (et risquer leur vie).
              • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                et je prive les gens de leur pain quotidien en téléchargent de chez moi aussi...

                Non en fait je propose que les non fumeurs n'aient pas dans les bars et que les gens qui conduise bien reste sur la fille de gauche sur les autoroutes voir n'utilisent que les nationales.
              • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Donc nuire à la vie d'autrui est la seul nuisance intolérable?

                X décide de gagner sa vie en commercialisant ses oeuvre.
                Y profite de ses oeuvres sans que X en retire le bénéfice escompté.
                Y nuit a X mais c'est pas grave, j'ai bien compris... (d'autant plus que X peut se retrouver dans des situations de crise, de dépression... voir finir par se suicider)

                X décide de gagner sa vie en commercialisant ses oeuvre.
                Y ne veux pas / peut pas en profiter selon les conditions fixées par X et ne le fait donc pas
                X n'en retire pas les bénéfices escompter
                Y ne nuit pas a X, c'est X qui se nuit à lui même avec ces mauvais choix.

                Dans le premier cas X fait pression sur le gouvernement pour maintenir son mode de vie en luttant contre Y et on en arrive à la loi sujette de se journal.
                Dans le deuxième cas, X n'a plus qu'a revoir sa manière de voire car étant le seul responsable il ne peut pas rejeter la responsabilité de ses choix.
                • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  X décide de gagner sa vie en commercialisant ses oeuvre de merde
                  Y ne veux pas / peut pas en profiter selon les conditions fixées par X et ne le fait donc pas
                  X n'en retire pas les bénéfices escompter
                  Y ne nuit pas a X, c'est X qui se nuit à lui même avec ces mauvais choix.

                  X dit a son pote Z au gouvernement : "tiens j'arrive pas a vendre mon caca"
                  Z vole de l'argent à Y par le biais d'une taxe sur les supports numériques, qu'il n'a pas pu acheter en dehors du territoire français.
                  Z engraisse X avec l'argent volé pour qu'il continue déféquer
                  X ne vend pas plus son caca qui devient de plus en plus mou
                  Z prendra alors toujours plus de mesure inapproprié
                  X grossira mais se plaindra toujours de sa gastro
                  • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    De merde... donc si c'est de la merde personne ne la télécharge et donc on est dans le deuxième cas, on ne se retrouve pas avec notre loi favorite.
                    • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      oui mais il y a un manque a gagner qui peut etre reduit en prenant comme pretexte le piratage. ce qui conduit a notre loi favorite pour se faire du bien par l'usine a suchard
                      • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Non puisque si c'est de la merde les gens ne vont pas la piraté, parce que même gratuitement de la merde on en veux pas. Donc si c'est de la merde, pas de piratage, si pas de piratage, il n'y a plus ces clients potentiel dans l'équation, donc il ne peut en rejeter la faute sur le piratage.
                        • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                          Posté par . Évalué à 1.

                          tu lis/raisones toujours de travers ?
                          • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            je te retourne la question.
                            • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                              Posté par . Évalué à 1.

                              au lieu de répondre comme un gamin "c'est celui qui dit est", essais de relire sans oublier un seul mot et au besoin en utilisant un dico ça t'éviterait de répondre a côté de la plaque.

                              pour ne pas que tu ais trop mal au crâne je précise juste qu'il n'y a pas besoin qu'il y ait effectivement piratage pour que l'on prenne comme prétexte les "vilains pirates" pour pondre n'importe quelle loi bidon
                • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Donc nuire à la vie d'autrui est la seul nuisance intolérable?

                  Et d'où déduis-tu cette proposition de mon commentaire ? Tu as une drôle de notion de la logique et de l'implication.
      • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Au passage, ils respectent la loi (plus ou moins) uniquement parce que la pression morale du groupe le plus important n'est pas de leur coté.

        En gros : plus de non fumeur que de fumeur, plus de gens qui roulent correctement que de gens qui roulent mal... ou au pire plus de personne pour se ranger du coté de la morale et faire taire les autres...

        Mais dans notre cas, il suffirait que le coté moraliste (tout travail mérite salaire) embarque l'écrasante majorité qui n'en à rien a faire pour que ça se passe autrement, que les protestations se calment (pas obligatoirement les comportements d'ailleurs).
        • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

          Posté par . Évalué à 5.

          plus de gens qui roulent correctement que de gens qui roulent mal...

          hum, tu roules pas souvent a Marseille...
          • [^] # Re: Un argument qui tient pas...

            Posté par . Évalué à 6.

            Nan, c'est valable à Marseille aussi : il n'y a pas beaucoup de ces fous dangereux qui ralentissent (voire s'arrêtent... té!) aux feux rouges, par exemple.

            Tout est question de référentiel :p
  • # Quelques remarques

    Posté par . Évalué à 10.

    Quelques remarques sur la forme d'abords, puis sur le fond. Même si je pense que ça ne te fera pas plaisir de lire toute ces critiques en une seule fois, poses toi deux minutes, et reréfléchis y ensuite.

    Sur la forme:
    C'est très difficilement lisible. Surtout les 'x' remarques en fin de documents. Les députés ne lisent déjà pas leurs courriers, à mon humble avis, le tien ne dépassera jamais la secrétaire. Essaie de faire un vrai plan argumenté. I) a. b., II) a. b. Les politiques ne lisent que ce genre de notes. Caresses les dans le sens du poil, le fond n'en auras que plus de poids à leurs yeux.

    Avant d'attaquer le fond, je tiens à signaler que la CNIL a démoli le projet de loi :) !! Enjoy:
    http://www.silicon.fr/fr/news/2008/11/03/la_cnil_note_severe(...)
    Si quelqu'un à le texte complet de la décision de la CNIL, je suis preneur d'ailleurs.

    Sur le fond. Des remarques en vrac:
    tu démarres par un rappel de la constitution. Pour un député, ça fait tout de même "je te prends pour un abruti". Le député connaît la constitution.
    Lorsque des millions d'individus agissent dans le même sens (échanges de biens culturels entre particuliers), on peut considérer qu'ils s'expriment.
    Argument difficile à suivre. Des millions d'individus regardent TF1. Des millions d'individus utilisent windows. L'argument de la masse a du ma à jouer.

    Chacun veut consommer selon ses envies.
    Certes. Et des millions de gens veulent tout simplement manger selon leur faim. En disant cette phrase, tu fais le jeu des vendeurs de biens culturels. Ca fait style "ouin, je veux consommer sans payer". Par définition même, tu veux consommer, tu payes.

    Avec internet, on a un outil de partage qui permet de consommer selon ses envies et plus seulement selon ses moyens financiers. Personne ne pourra plus jamais empêcher cela.
    Le lien de cause à effet est incompréhensible pour un député. Le but de cette loi est d'empêcher de consommer sans payer. Ce qui aurait tendance à le pousser à la faire cette loi.

    Il est important pour ce point de rappeler à nos chers dirigeants qu'une très large majorité de la population française est limitée financièrement dans ses choix de consommation.
    Pour consommer plus, travailler plus ne suffit pas toujours.

    Oui, enfin bon, là tu sembles tout légitimer seulement parcequ'on a pas de sous. Bah oui, la Rolls, je peux pas l'acheter, c'est une honte. Et travailler plus ne me la donnera pas.

    Internet n'est qu'un moyen de transmettre des 0 et des 1 entre deux éléments électroniques. Lorsque l'on sait qu'il existe déjà une infinité de façons de chiffrer, crypter, compresser un fichier, je me demande comment il est possible d'imaginer "surveiller" un flot de 0 et 1 et d'en deviner le "sens".
    C'est très simple. Ton lecteur mp3 arrive très bien à deviner le sens des 0 et des 1. Encore un argument fallacieux.

    Je tire mon chapeau aux marchands de solutions de surveillance. Vos commerciaux sont particulièrement brillants. Ou vos clients particulièrement stupides.
    insulter les gens n'est pas la bonne manière de faire avancer le débat. Ceci dit, cette phrase mérite de l'attention.
    Et c'est une vraie question. Comment faire pour reconnaitre un morceau de musique? Le hash du mp3 n'est bien entendu pas suffisant à plus d'un titre: il faut télécharger l'ensemble du mp3 pour le hasher, et la méthode ne résiste pas à un réencodage.
    Que reste t'il, alors?
    Et pourquoi pas une analyse du morceau? De la même manière qu'il est possible de reconnaître un fa dièse d'un si bémol, il suffit de chercher à détecter les notes et les octaves d'un morceau. Ainsi, il est reconnaissable quel que soit le bitrate ou l'encodeur.
    Je ne sais pas quelle méthode est utilisée, mais hurler au loup qu'il est impossible de reconnaître un morceau réencodé est sans doute une héresie.

    De plus l'application technique de cette loi est pour le moins fantaisiste.
    En quoi? Pourquoi? Là dessus, le député est interessé. Il faut préciser, justement sur ce point. Si tu trouves le moindre fondement légal pour casser l'application de la loi, bingo! Dire que c'est fantaisiste sans donner la moindre raison, c'est dommage.

    Nous avons changé d'époque. Le monopole de diffusion de l'information que possédait une infime minorité de la population a disparu. Cette minorité essaye par tous les moyens de conserver les privilèges qui accompagnaient ce monopole.
    Comment? Pourquoi? Par quelles méthodes?

    Je passe sur les remarques.


    En conclusion, ton texte me chipote. Même si sur le principe je suis d'accord avec toi et qu'hadopi devrait disparaitre, je trouve que la manière dont tu t'y prends risque hélas de plus te discréditer qu'autre chose.

    Pour résumer, tu dis que la loi est mal faite, inapplicable sans préciser pourquoi. Tu dis que rien ni personne ne t'empechera de consommer gratuitement alors que le but de cette loi est précisément faite pour t'empêcher de consommer gratuitement. Pas de différences entre la consommation de biens culturels (et ça me fait mal au clavier d'écrire ça) style starac et ouverture à la culture (grands auteurs, films, etc..)
    • [^] # Re: Quelques remarques

      Posté par . Évalué à 7.

      La cerise sur le gâteau pour moi :

      Remarque 7 :
      Un travail, ce n'est pas un hobby rémunéré.
      Je suis bien content pour les personnes qui arrivent à vivre d'un hobby rémunéré. C'est gênant lorsqu'on demande à la société de le subventionner, de limiter les libertés individuelles pour le protéger.


      Déjà que ces fainéants « d'artistes » ne font rien qu'à s'amuser toute la journée, ils voudraient pas qu'on les paie en plus !
    • [^] # Re: Quelques remarques

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Et pourquoi pas une analyse du morceau? De la même manière qu'il est possible de reconnaître un fa dièse d'un si bémol, il suffit de chercher à détecter les notes et les octaves d'un morceau. Ainsi, il est reconnaissable quel que soit le bitrate ou l'encodeur.
      Je ne sais pas quelle méthode est utilisée, mais hurler au loup qu'il est impossible de reconnaître un morceau réencodé est sans doute une héresie.


      Disons qu'il y a des moyens de rendre la tâche très pénible :-D même pour des machines.

      Et je pense même qu'il est facile de la rendre quasi impossible à réaliser à grande échelle.

      Enfin... je dis ça, je dis rien... je voudrais pas attirer les foudres du gouvernement en annonçant que des moyens de contourner ce joli projet existent et que le grand public va se les approprier très vite.

      Le chat et la souris quoi... (un chat bien bleu avec des tongues qui dessinent des slogans dans le sable :D)
    • [^] # Re: Quelques remarques

      Posté par . Évalué à 3.

      >Et pourquoi pas une analyse du morceau? De la même manière qu'il est possible de reconnaître un fa dièse d'un si bémol, il suffit de chercher à détecter les notes et les octaves d'un morceau. Ainsi, il est reconnaissable quel que soit le bitrate ou l'encodeur.
      >Je ne sais pas quelle méthode est utilisée, mais hurler au loup qu'il est impossible de reconnaître un morceau réencodé est sans doute une héresie.

      A condition de pouvoir chopper le mp3 dans l'archive compressé avec mot de passe... prends une archive rar par exemple, indique le mot de passe dans les noms de fichiers inclus dans le rar ( dans le genre liste d'une archive rar
      *album.zip,
      *le_mot_de_passe_est_schmilblikehonte.txt,
      *pensez_à_mettre_les_i_en_majuscule.txt,
      *rajouter_la_réponse_à_La_Question_au_bout_de_la_chaine.txt )
      L'analyseur automatique capable de chopper le truc en question, ben il est vachement balèze, surtout que tu peux varier à l'infini ce genre de blague en mettant des calculs dedans, ou des références privés (genre la question=>42, mon gourou => RMS, mon OS_auquel_il_manque_un_éditeur_de_texte => emacs).
      Et je ne parle pas du cas où le mot de passe est fourni par un site web. Dans tous les cas faisant intervenir la compression/chiffrage, une reconnaissance "au vol" est impossible; il faut télécharger complètement le fichier, et le désarchivage peux nécessiter une intervention humaine.

      En cas de gros soucis, y'aura juste l'adresse d'un chan irc, et le mot de passe sera donné dedans.

      Mais tout comme toi je pense que l'approche n'est pas la bonne.
      J'aurais plus insisté sur la possibilité d'erreur monumentale de la loi, avec la difficulté de prouver qu'on y est pour rien
      * renommage de Lara_Fabian.zip.torrent => Mandriva_One_KDE.iso.zip.torrent
      *bam* lettre d'avertissement
      Bon on a eu une mauvaise surprise, on ne retente plus mandriva on reste sous windows
      * Claude_François.zip.torrent => WoW_MaJ_V4.2.zip.torrent
      *rebam* recommandé cette fois
      * Florent_Pagny.rar.torrent => Perfect_World.zip.torrent
      et snip ça va trancher chéri...


      Sinon encore une autre approche, le délit lui même est la non sécurisation de la ligne, or c'est totalement impossible de sécuriser la ligne si on veut s'en servir (il faut l'archive complète pour pouvoir vérifier le tout, et le filtrage de port ne fonctionne pas (cf emule par le port 80)

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Réponses à tes quelques remarques

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Chacun son point de vue. A toi d'exprimer le tien directement par rapport à ce texte de loi.
      Et plus seulement par rapport aux opinions des autres.
      Ton "silence" est compris comme une acceptation par nos gouvernants.
      Je réponds à tes quelques remarques que je trouve très constructives.
      Je n'ai aucun soucis avec les critiques. Et quand elles sont constructives, cela me permet d'avancer donc j'adore.

      Sur la forme:
      C'est très difficilement lisible. Surtout les 'x' remarques en fin de documents. Les députés ne lisent déjà pas leurs courriers, à mon humble avis, le tien ne dépassera jamais la secrétaire. Essaie de faire un vrai plan argumenté. I) a. b., II) a. b. Les politiques ne lisent que ce genre de notes. Caresses les dans le sens du poil, le fond n'en auras que plus de poids à leurs yeux.

      Avant d'attaquer le fond, je tiens à signaler que la CNIL a démoli le projet de loi :) !! Enjoy:
      http://www.silicon.fr/fr/news/2008/11/03/la_cnil_note_severe(...)
      Si quelqu'un à le texte complet de la décision de la CNIL, je suis preneur d'ailleurs.


      Comme tu dis, la CNIL, et même avant le parlement européen ont donné leur avis. Sans effet sur notre chère ministre.
      Mon texte n'a aucune valeur à leur yeux, qu'un petit bruit.
      Le silence de la population française est le soucis en la matière.
      Un député ne lit pas ses lettres, il compte juste le nombre de lettres qu'il reçoit.

      Sur le fond. Des remarques en vrac:
      tu démarres par un rappel de la constitution. Pour un député, ça fait tout de même "je te prends pour un abruti". Le député connaît la constitution.
      Lorsque des millions d'individus agissent dans le même sens (échanges de biens culturels entre particuliers), on peut considérer qu'ils s'expriment.
      Argument difficile à suivre. Des millions d'individus regardent TF1. Des millions d'individus utilisent windows. L'argument de la masse a du ma à jouer.


      C'est juste le principe de la démocratie.
      Après il faut faire la différence entre une majorité qui veut la peine de mort et une majorité qui veut consommer des biesn culturels.

      Chacun veut consommer selon ses envies.
      Certes. Et des millions de gens veulent tout simplement manger selon leur faim. En disant cette phrase, tu fais le jeu des vendeurs de biens culturels. Ca fait style "ouin, je veux consommer sans payer". Par définition même, tu veux consommer, tu payes.


      Je consomme du logiciel libre et je ne paye pas.
      Je consomme de la télé et je ne paye que pour les chaines que je choisis de payer.
      Je consomme du Cd et je paye, je consomme du pain et je paye.
      Je consomme du Victor Hugo et je ne paye pas ...

      Avec internet, on a un outil de partage qui permet de consommer selon ses envies et plus seulement selon ses moyens financiers. Personne ne pourra plus jamais empêcher cela.
      Le lien de cause à effet est incompréhensible pour un député. Le but de cette loi est d'empêcher de consommer sans payer. Ce qui aurait tendance à le pousser à la faire cette loi.


      (!!!)

      Il est important pour ce point de rappeler à nos chers dirigeants qu'une très large majorité de la population française est limitée financièrement dans ses choix de consommation.
      Pour consommer plus, travailler plus ne suffit pas toujours.
      Oui, enfin bon, là tu sembles tout légitimer seulement parcequ'on a pas de sous. Bah oui, la Rolls, je peux pas l'acheter, c'est une honte. Et travailler plus ne me la donnera pas.


      Grosse différence entre un bien matériel et un bien immatériel.

      Internet n'est qu'un moyen de transmettre des 0 et des 1 entre deux éléments électroniques. Lorsque l'on sait qu'il existe déjà une infinité de façons de chiffrer, crypter, compresser un fichier, je me demande comment il est possible d'imaginer "surveiller" un flot de 0 et 1 et d'en deviner le "sens".
      C'est très simple. Ton lecteur mp3 arrive très bien à deviner le sens des 0 et des 1. Encore un argument fallacieux.


      Si tu envoies des trames IP à ton lecteur MP3, il va avoir du soucis à te sortir de la musique.
      Dans le même tuyau passent des fichiers de tous types (textes, images, musiques, vidéos, ...), encodés de différentes façons.
      J'imagine mal la détection à la volée, sur des bouts de fichiers, d'en détecter la nature.

      Je tire mon chapeau aux marchands de solutions de surveillance. Vos commerciaux sont particulièrement brillants. Ou vos clients particulièrement stupides.
      insulter les gens n'est pas la bonne manière de faire avancer le débat. Ceci dit, cette phrase mérite de l'attention.
      Et c'est une vraie question. Comment faire pour reconnaitre un morceau de musique? Le hash du mp3 n'est bien entendu pas suffisant à plus d'un titre: il faut télécharger l'ensemble du mp3 pour le hasher, et la méthode ne résiste pas à un réencodage.
      Que reste t'il, alors?
      Et pourquoi pas une analyse du morceau? De la même manière qu'il est possible de reconnaître un fa dièse d'un si bémol, il suffit de chercher à détecter les notes et les octaves d'un morceau. Ainsi, il est reconnaissable quel que soit le bitrate ou l'encodeur.
      Je ne sais pas quelle méthode est utilisée, mais hurler au loup qu'il est impossible de reconnaître un morceau réencodé est sans doute une héresie.


      Je demande à voir. En tout cas, toutes les personnes qui sont inquiétés aujourd'hui le sont parce qu'elles ont été détectées par une connexion à un serveur de peer to peer. Ce qui semble valider le fait qu'ils n'écoutent pas directement les trames IP mais utilisent juste les outils peer tot peer. Ce qui est fantaisiste lorsque l'on sait la facilité pour changer le nom d'un fichier, le hash d'un fichier, ...

      De plus l'application technique de cette loi est pour le moins fantaisiste.
      En quoi? Pourquoi? Là dessus, le député est interessé. Il faut préciser, justement sur ce point. Si tu trouves le moindre fondement légal pour casser l'application de la loi, bingo! Dire que c'est fantaisiste sans donner la moindre raison, c'est dommage.


      Le fait de ne pas passer par une décision de justice pour couper une connexion internet me semble un bon début.

      Nous avons changé d'époque. Le monopole de diffusion de l'information que possédait une infime minorité de la population a disparu. Cette minorité essaye par tous les moyens de conserver les privilèges qui accompagnaient ce monopole.
      Comment? Pourquoi? Par quelles méthodes?


      Comment : par du lobbying, des pressions sur le députés au moment de la loi DADVSI, de la communication, ...
      Pourquoi : parce que certains n'ont aucune chance de survivre dans ce nouveau modèle économique. Je paye parce que j'estime que l'artiste mérite mon argent. Et non plus, je paye pour avoir le droit d'avoir accès.

      Je passe sur les remarques.


      En conclusion, ton texte me chipote. Même si sur le principe je suis d'accord avec toi et qu'hadopi devrait disparaitre, je trouve que la manière dont tu t'y prends risque hélas de plus te discréditer qu'autre chose.


      Écris un texte. Ça ne fait pas mal, je t'assure.

      Pour résumer, tu dis que la loi est mal faite, inapplicable sans préciser pourquoi. Tu dis que rien ni personne ne t'empechera de consommer gratuitement alors que le but de cette loi est précisément faite pour t'empêcher de consommer gratuitement. Pas de différences entre la consommation de biens culturels (et ça me fait mal au clavier d'écrire ça) style starac et ouverture à la culture (grands auteurs, films, etc..)

      Je ne juge jamais les goûts des autres.
      Chacun a les goûts qu'il peut. Je n'ai jamais vu personne changer ses goûts en se faisant cracher dessus ....
      • [^] # Re: Réponses à tes quelques remarques

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Quand tu dis : Je paye parce que j'estime que l'artiste mérite mon argent. Et non plus, je paye pour avoir le droit d'avoir accès.
        ça me chiffonne pour deux choses :

        - C'est une belle négation du droit d'auteur : si je ne veux pas que tu écoutes ma musique sans me payer, c'est actuellement mon droit en tant qu'auteur (enfin presque : il reste l'exception à la copie privée) et je tiens à le conserver.
        Je ne suis pas certain qu'une majorité de gens soit pour l'abolition du droit d'auteur et je suis certain qu'en convaincre un élu sera très très difficile (et celui qui vote c'est le représentant, pas la population : c'est le principe de la démocratie représentative).
        Ne vaut-il mieux pas militer pour la préservation dans les faits de l'exception à la copie privée qui est pratiquement impossible depuis DADVSI ?
        Ce qui gène le consommateur n'est pas de payer pour une œuvre mais de devoir payer plusieurs fois une même œuvre alors qu'il ne peut en faire profiter ses proches. Il me semble que c'est sensiblement différent de l'accès gratuit à tout.

        - un des dogmes dans la société française actuelle est : "tout travail mérite salaire" (si si, même l'UMP le dit).
        L'art est un service (bien immatériel) et dire "je ne paye le service de l'auteur que si je pense qu'il est bon" ne sera pas recevable parce que tu as déjà profité de son travail. Ce qui se paye dans un service c'est la réalisation d'un contrat et ici le contrat c'est la jouissance de l'oeuvre (l'écoute, la lecture, la vision...).
        Ne vaut-il pas mieux dire qu'il est illogique de payer plusieurs fois pour un même travail (ie payer plusieurs fois la même œuvre sur différents supports au lieu de ne payer que l'éventuel travail de copie sur le support) et ne vaut-il mieux pas donner d'autres base de rémunération comme la représentation pour payer les interprètes ou l'achat des droits de représentation d'un texte ou d'une musique pour rémunérer les auteurs / compositeurs ?

        Bref, dire à un élu : "je ne paye que si je trouve ça bien", comme le dit octane, c'est faire jeu des pro-hadopi qui justement jouent (pour la partie consommateur) sur l'argumentaire "ils nous pillent en niant nos droits" et "tout travail mérite salaire, y compris le travail artistique".
        • [^] # Re: Réponses à tes quelques remarques

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est pour ça qu'il faut revenir sur la notion de droits d'auteur.
          Les auteurs ont des droits, pas tous les droits.

          Et ce n'est pas parce qu'ils ont la loi française de leur côté qu'ils l'auront toujours.
          A un moment de l'histoire française, on avait le droit de tuer une personne pour un crime.
          Et maintenant, on n'a plus le droit...

          J'espère qu'un jour les artistes n'auront plus le droit d'empécher l'accès à leurs oeuvres.
          Aujourd'hui je paye pour des oeuvres sans en être obligé.
          Plus pour les white stripes (licence CC sur leurs oeuvres) que pour Johnny Hallyday qui fait de l'évasion fiscale une priorité dans sa vie.
          • [^] # Re: Réponses à tes quelques remarques

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            J'espère qu'un jour les artistes n'auront plus le droit d'empécher l'accès à leurs oeuvres.
            Tu demandes ni plus ni moins qu'on puisse obtenir gratuitement le travail d'un type, y compris contre son avis. Personnellement je suis contre : je ne l'accepterai pas pour moi, comment puis-je accepter qu'on l'impose à d'autres ? Tu penses vraiment pouvoir convaincre beaucoup de monde en demandant ça ?

            Aujourd'hui je paye pour des oeuvres sans en être obligé.
            Comme le dit octane : Par définition même, tu veux consommer, tu payes.. Et comme je l'ai dit au dessus, je ne pense pas que payer pour avoir accès à une oeuvre soit le fond du problème d'hadopi (contrairement à ce que racontent justement les pro-hadopi).

            Les problèmes réels d'Hadopi sont à mes yeux :
            - une fois payée, l'oeuvre n'est pas toujours utilisable dans les limites des droits actuels de l'acheteur (prêt ou copie privée notemment)
            - on paye pour des oeuvres même si on n'en jouit pas : ta référence a Johnny
            - on taxe des moyens qui n'ont rien a voir avec la 'culture' (taxe sur support numérique, propositions de taxes sur les FAI).
            - on veut modifier le droit d'auteur sans réelle concertation (cf rapport Olivennes) pour l'adapter à un modèle qui ne satisfait qu'une
            partie minoritaire des personnes concernées.

            Ça me semble plus défendable que d'essayer de faire passer un anti-hadopi qui dirait : "le consommateur paye s'il en a envie".
            • [^] # Re: Réponses à tes quelques remarques

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu demandes ni plus ni moins qu'on puisse obtenir gratuitement le travail d'un type, y compris contre son avis. Personnellement je suis contre : je ne l'accepterai pas pour moi, comment puis-je accepter qu'on l'impose à d'autres ?

              C'est une manière (parfaitement correcte) de voir les choses. Une autre, que je trouve tout aussi correcte, consiste à dire qu'il demande qu'on ne reconnaisse pas comme "travail" quelque-chose qui - selon lui - n'en est pas.
            • [^] # Re: Réponses à tes quelques remarques

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Les x millions de personnes qui échangent de fichiers tous les jours sont de mon côté...

              Et demande toi pourquoi il y a plus de monde qui veut faire acteur ou chanteur que de personnes qui veulent faire caissière, maçon, médecin, avocat, ingénieur, ....
              pourquoi il y a plus de monde qui passe son temps libre à faire acteur ou chanteur que de personnes qui veulent faire caissière, maçon, médecin, avocat, ingénieur, ....
              Peut être parce que dans un cas, c'est un travail ... et pas l'autre...

              Même dans le cas où tu développes (programmation) quelque chose pour toi, pour ton seul plaisir, tes seuls objectifs, tu sors du cadre du travail.
              Même si c'est dur, si c'est pénible, c'est brilliant ... Tu n'as aucun contrat qui te garantisse une rémunération.

              Des millions de sportifs amateurs et quelques professionnels.
              Un jours, on aura des millions d'artistes amateurs (Ils seront plus visibles qu'aujour(d'hui) ... et quelques professionnels (moins qu'aujourd'hui).
              • [^] # Re: Réponses à tes quelques remarques

                Posté par . Évalué à 4.

                Peut être parce que dans un cas, c'est un travail ... et pas l'autre...

                Tu adaptes la définition de travail pour coller à ta vision des choses ... Un contrat ça t'engage à fournir un travail pour ton employeur, c'est pas parce qu'il n'y a pas de contrat qu'il n'y a pas de travail.

                Wp:
                Le mot travail désigne l'effort, l'application nécessaire pour faire quelque chose.

                Et non, sous contrat ou pas, c'est pas parce qu'il y a du plaisir qu'il n'y a pas d'effort.
              • [^] # Re: Réponses à tes quelques remarques

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Les x millions de personnes qui échangent...
                il y a plus de monde qui...
                Alors je te souhaite bon courage pour le faire comprendre à nos élus, mais franchement, je pense qu'ils prendront la chose comme moi (prouves le moi) sachant que les sondages sont plutôt pour la riposte graduée (1) alors qu'une pétition plutot bien relayée (2) depuis fin mai ne recueille même pas 38000 signatures (DADVSI c'était 120000 par ex alors que la question était nettement plus technique).
                Je me pose des questions sur l'aspect quantitatif de ton argumentaire et je suis curieux d'avoir tes sources.

                demande toi pourquoi il y a plus de monde qui veut faire acteur ou chanteur que de personnes qui veulent faire caissière, maçon, médecin, avocat, ingénieur, ....
                Demande toi pourquoi il y a plus de monde qui veut faire avocat ou médecin qu'éboueur ou fossoyeur.
                J'ai une réponse : certains métiers sont plus sexys que d'autres.

                pourquoi il y a plus de monde qui passe son temps libre à faire acteur ou chanteur que de personnes qui veulent faire caissière, maçon, médecin, avocat, ingénieur, ....
                Tu confond jouer dans un groupe le samedi soir et avoir une démarche artistique aboutie (de la création à la diffusion et valorisation de l'oeuvre).
                Pour reprendre le niveau de ta comparaison, quand tu conseilles à quelqu'un de prendre une aspirine tu fais médecin amateur et quand tu décoinces le mulot de mamie tu es informaticien amateur.
                Tu penses vraiment pouvoir comparer ça au travail d'un développeur pro ou d'un praticien pro ? Si oui : pense à demander la fermerture des facs.

                Idem pour les sportifs dont tu parles après :
                La différence entre les sportifs pro et les sportifs amateurs, c'est que les sportifs amateurs font ça de temps à autres alors que les pros font ça a plein temps. D'ailleurs le niveau de jeu n'est pas le même. A tel point que les rugbymen français ont préféré passer à la professionnalisation officielle (l'amateurisme d'avant ne l'était pas tant que ça dans les faits) pour pouvoir maintenir un bon niveau international.
                Je suis aussi curieux de connaitre la proportion de sportifs pros ou de haut niveau issus d'une formation amatrice et non d'un centre spécialisé ou d'un encadrement pro...

                C'est la même chose dans l'art : il ne suffit pas de poser ses créations sur un site web pour se sentir comparable à un mec qui bosse a plein temps pour pouvoir exposer au Louvre ou se produire dans une salle de concert. Même si la qualité de l'oeuvre peut être comparable, la démarche toute entière de valorisation ne l'est pas.

                Peut être parce que dans un cas, c'est un travail ... et pas l'autre...
                Tu le penses, moi non et pour les raisons citées au dessus. Je pense même que c'est un progrès social d'avoir permis aux artistes de vivre de leur métier car ça a tendance à favoriser la création (quantité et qualité) de contenus culturels quand bien même les sociétés de productions utilisent le système en privilégiant la rentabilité plutôt que la qualité.

                En gros, je trouve ton argumentation faible voire contradictoire (y compris dans ta lettre envoyée aux députés) et je crois qu'elle ne passera auprès ni des élus, ni d'une bonne partie de leur électorat.

                (1) http://www.lepoint.fr/actualites-medias/antipiratage-la-ripo(...)
                (2) http://www.google.fr/search?q=petition+contre+hadopi
              • [^] # Re: Réponses à tes quelques remarques

                Posté par . Évalué à 4.

                Et demande toi pourquoi il y a plus de monde qui veut faire acteur ou chanteur que de personnes qui veulent faire caissière, maçon, médecin, avocat, ingénieur, ....

                Honnêtement? Je pense que c'est pour l'argent facile. Pas pour le travail facile.

                Des millions de sportifs amateurs et quelques professionnels.

                Mais c'est déjà le cas et ce sera toujours le cas. Hadopi ou non, ça ne changera rien. Rien ni personne (et surtout pas une loi) m'empechera de chanter sous ma douche, de dessiner sur un coin de table, et de faire le tour du parc en courant.

                Le problème avec ton argumentaire consiste à dire: "je peux prendre les biens de consommation sans les payer, je le fais, et ne m'en empechez pas".

                Pour une grosse machine commerciale comme la starac dont le seul but est de faire du fric, je ne vois pas de raison pour ne pas payer (ou ne pas écouter, ce qui est tout de même plus sain :) )

                Hadopi n'existe que pour protéger starac, olivennes and Co. Ok les gars, blindez vous, je m'en fiche. Là ou ça me pose un problème, et un gros, c'est qu'Hadopi n'hésites pas à ratisser très large, à te faire passer pour un délinquant potentiel, à remettre en question certains droits d'auteurs, faire tomber des libertés, confondre art et bien financier, etc...
                La politique est quand même censée agir pour le bien public. Là, elle agit pour le bien de certaines personnes. Ca me pose problème.

                Il y a effectivement un vrai débat qui devrait s'ouvrir, et qui concerne les artistes (les vrais). Ce débat n'a jamais été posé, on a toujours entendu uniquement les maisons de disques et leurs pleurs financiers.

                Quelles alternatives sont ouvertes pour les artistes? (j'englobe les codeurs comme Linus :) ). Servir des pizzas? Le mécènat? La double vie? (métier alimentaire le jour, artiste la nuit?). Je n'ai pas la réponse, mais je pense qu'il faut la poser.

                Quelle alternative pour l'écosystème? Genre, puisque tout le monde peut faire de la zik chez soi, qui va payer un ingénieur son? Qui va payer le studio d'enregistrement? Ils disparaissent eux aussi?

                A mon humble avis, les maisons de disques comme XXX ou XXX (pas de nom ;) ) doivent disparaitre. Le plus tôt sera le mieux, elles n'ont jamais rien fait pour l'art. Hadopi doit disparaitre.

                Mais demander qu'hadopi doit disparaitre car il est possible de télécharger la starac sans payer, ça me parait vraiment être une manoeuvre dangereuse.
    • [^] # Re: Quelques remarques

      Posté par . Évalué à 8.

      Si quelqu'un à le texte complet de la décision de la CNIL, je suis preneur d'ailleurs. Tsss les mauvais réflexes...


      C'est un truc de la cnil => sur le site de la CNIL
      Ça concerne hadopi => sur le site de la quadrature



      Allez, je suis gentil : http://www.laquadrature.net/wiki/HADOPI_avis_CNIL ;)




      @ l'auteur :

      Tu as de bonnes idées, mais à quoi ça sert ? Franchement je pense que tu perds ton temps. Tu rédiges une page, ça a du te prendre plein de temps pour finalement présenter des arguments qui ont déjà été répertoriés.
      C'est bien de s'investir, mais ce serait encore mieux si c'était productif. Si tu veux vraiment aider, je ne saurait trop te conseiller de suivre la mailing list ou le chan irc de la quadrature (#laquadrature@freenode.net). Ce n'est pas le travail qui manque et chaque contribution est hautement appréciée ;)

      Si ça intéresse d'autres personnes, vous serez évidemment les bienvenues aussi. Je vous rassure, la plupart des tâches à réaliser ne demandent pas de grandes connaissances juridiques pour analyser des textes etc. mais demandent plutôt des connaissances de base (relire des textes, corriger les fautes, lister des articles pour la revue de presse, remplir et organiser le wiki, etc.)

      En vous remerciant ;)
      • [^] # Re: Quelques remarques

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Prise de contact avec la quadrature faite (par mail) ... A suivre ce que cela donne.

        Je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il faut centraliser l'action.
        Si un député reçoit cent fois le même mail, il s'en fout, c'est classique. Une personne fait le mail et 99 moutons le suivent.
        Si il reçoit cent mails différents, il va se poser des questions.

        Mais c'est bien d'avoir un point de repère, une référence ... pourquoi pas la quadrature.
        • [^] # Re: Quelques remarques

          Posté par . Évalué à 2.

          Je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il faut centraliser l'action.
          Si un député reçoit cent fois le même mail, il s'en fout, c'est classique. Une personne fait le mail et 99 moutons le suivent.
          Si il reçoit cent mails différents, il va se poser des questions.


          Parce que pour toi centraliser, c'est être un mouton ?

          Ça ne t'es pas venu à l'idée qu'on pouvait centraliser des ressources, des arguments, des efforts (factoriser en fin de compte), histoire d'éviter les pertes d'énergies, sans pour autant être idiot ?


          Concrètement, il a servit à quoi ton mail ? Tu l'a envoyé à un député et un sénateur, c'est une bonne chose. Après tu l'a posté sur un site de geeks, et il a été lu par quelques dizaines ou centaines de geeks déjà convaincu. En quoi c'est productif ?



          Il y a beaucoup de choses à faire qui pourraient se montrer très productives. Par exemple, mettre sur le wiki de la quadrature une liste d'arguments contre le projet de loi. Cette liste permettrai à n'importe qui de piocher dedans pour rédiger un mail personnalisé à son député ou sénateur. L'idéal serait de ne choisir qu'un ou deux points. C'est selon moi (et je peux me tomper) ce qu'il peut y avoir de plus utile : plein de mails, de plein de personnes différentes, toutes uniques et présentant chacun un ou plusieurs points intéressants. Je pense que c'est une très bonne façon de montrer à nos élus que beaucoup de monde est concerné pour de multiples raisons et que faire passer cette loi, ce n'est pas la meilleure idée pour eux.
    • [^] # Re: Quelques remarques

      Posté par . Évalué à 4.

      Si quelqu'un à le texte complet de la décision de la CNIL, je suis preneur d'ailleurs.

      http://www.laquadrature.net/wiki/HADOPI_avis_CNIL
  • # Cindy Sander c'est de la culture !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Pourquoi les gens persistent dans la confusion en "culture" et "divertissement" ?
    • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      entre.


      (argh on ne peut pas éditer :( )
      • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

        Posté par . Évalué à 10.

        (argh on ne peut pas éditer :( )

        Oui, c'est pour ça qu'il y a une étape de vérification avant le POST définitif. C'est pas juste pour t'emmerder à cliquer deux fois.
        • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

          Posté par . Évalué à 10.

          ils auraient dû faire la même chose pour pousser les gens à vérifier les fautes éventuelles dans leur signature...

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !²

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Parce que l'industrie du divertissement veut profiter de la TVA et des subventions de la culture.
      Et que ce sont eux qui communiquent le plus ...
    • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

      Posté par . Évalué à 6.

      Parce que c'est difficile de définir la différence entre W.A Mozart et Cindy Sander.

      Lequel des deux est de la culture ou du divertissement ?
      Parce que C.Sander c'est de la sous merde stéréotypé pour la vente ?
      Mais W.A Mozart aussi bossais sur commande...

      La différence c'est le talent me diras tu (avec raison !)? Mais c'est une histoire de goûts !

      A part à utiliser les désormais célèbre "saymieu", je ne vois pas comment dire ce qui est de la culture ou du divertissement !
      • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

        Posté par . Évalué à 3.

        y'en a un dont on entendra encore parler dans 100ans l'autre qui disparaitra (enfin on espère) avec le temps :D

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

          Posté par . Évalué à -1.

          Pourtant, "tata yoyo" reste encore très écouté, comme "la bonne du curé" , au minimum dans les mariages.
          Je pense que c'est une histoire de musique dite "classique", avec ses règles, dont André rieu est u nreprésntant à l'heure actuelle.
          Ou alors, la culture se montre dans des textes poétiques (les cowboys fringants pour Maurice au bistro Plus rien, Bachelet pour "je suis tombé en esclavage")... A savoir un texte doit comporter 3 couplets et un refrain, ce qui éliminine d'office le rap
          Lorsqu'il n'y a pas de poésie dans les textes, ni règles musicales, alors ce n'est pas de l'art mais du divertissement.
      • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est très facile de faire la différence entre la culture et le divertissement:

        La culture c'est ce qui fait l'identité d'un peuple (ou d'une région, d'une génération etc.).

        Le divertissement, c'est ce qui te fait passer ton temps libre, et c'est ce que vendent les majors, que ce soit du Mozart ou l'autre bécasse, là. Bah oui, quand on achète un CD, c'est pour l'écouter, pas pour "la culture".
        • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

          Posté par . Évalué à 1.

          la culture, c'est le texte + la partition + les instruments
          LE divertissements, ce sont des ondes sonores
          c'est ce que tu veux dire ?
          • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

            Posté par . Évalué à 3.

            Non, la culture c'est ça :

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Culture_(homonymie)

            Et ça n'a rien à voir avec ce que vendent les majors (grosso-modo des trucs que tu achètes pour te détendre, te défouler, te stimuler ou même... te divertir).
            Appeler ça de la culture est une grosse arnaque marketing, comme si un marchand de casseroles prétendait vendre de la gastronomie.

            Je voulais juste dire ça et rien d'autre.
            • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

              Posté par . Évalué à 4.

              Je suis entièrement d'accord avec toi sur le fond, mais malgré tout la "culture", dans son sens large cela désigne tout ce qui touche un ensemble d'individu (on parle même de "culture d'entreprise").

              la culture désigne un phénomène social dans lequel les membres d'un groupe social donné partagent des normes, des pratiques et des croyances : Elle peut s'observer à travers les manifestations artistiques, spirituelles, intellectuelles et morales qui caractérisent une organisation sociale tel qu'une société.

              Après, on peut voir le phénomène de Sous-culture.

              D'un autre côté, avec peut-être plus de monde en France qui écoute la "musique" de la starac par rapport à de la musique baroque, on peut se demander lequel fait partie de la culture dominante et lequel reste marginal...

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ça va un peu dans ce sens.

            Il en est de même pour le cinéma.
      • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

        Posté par . Évalué à 2.

        La différence c'est le talent me diras tu (avec raison !)? Mais c'est une histoire de goûts !

        Tu peux développer?
        • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense que la différence entre la soupe qui nous est servit à la radio et ce que je considère comme de la musique est très subjective. Même si moi, je considère que C.Sander ,StarAc et autre c'est de la grosse bouse infâme produit dans le seul but de vendre du CD et des produits dérivé, derrière, il y a peut être des gens qui y ont mis du cœur. Peut être ont ils moins de talents que ce que j'écoute (SigurRos, Explosions In The Sky, Chopin, etc...) mais quelle est la limite ? C'est moi, tout petit codeur improductif que je suis qui va me permettre de juger ? Et que vont dire les intellos de SigurRos ? Que c'est pas de la culture ? Que c'est de la soupe comparé à je ne sais quel artiste sombre, torturé et surtout inconnu...? Il y à peut être des gens à qui la StarAc fait beaucoup de bien, avant une bonne grosse semaine à l'usine ou je ne sais quoi. Bref je ne peut pas juger ce qui est de la culture ou pas.

          C'est un long post, mais je suis coincé à attendre un technicien (en écoutant la clim) , j'ai le droit de perdre mon temps sur des bêtises.
          • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

            Posté par . Évalué à 4.

            Bref je ne peut pas juger ce qui est de la culture ou pas.

            Si tu ne le peux pas, alors qui le peut? Sérieusement, est-ce qu'on peut vraiment en vouloir aux majors de nous imposer une soupe merdique si on n'est même capables d'oser la juger comme telle, cette soupe?

            C'est une vraie question, parce qu'effectivement on m'a globalement élevé dans l'idée que juger, c'était mal (ou en tous cas reservé à une élite en robe noire). Mais autant ça me semble capital pour les personnes (qui suis-je, en effet, pour juger du talent d'une personne), autant je commence à douter concernant les "choses" (si personne ne juge de la qualité d'une oeuvre, comment peut-on espérer des oeuvres de qualité?).
            • [^] # Re: Cindy Sander c'est de la culture !

              Posté par . Évalué à 5.

              On est obligé de juger, par contre il ne faut pas imposer son jugement aux autres, on peut leur dire ce qu'on pense, mais sans leur dire c'est ça qu'il faut penser.
              Après, on t'as surtout dit de ne pas juger les gens. Car effectivement, tu n'as pas forcément tous les éléments pour pouvoir le faire. Mais juger de la culture, ou autre chose ce n'est pas juger les actes de quelqu'un.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.