Journal Ubuntu / Riddell : solve not found

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
9
27
oct.
2015

Le projet Ubuntu continue de patiner sur ses licences : il est déconseillé de rappeller qu'ils font pas que du libre.

Jonathan Riddell qui vient de quitter le UCC le rappelle , traduction proposée ci-dessous :

Un message revendique que "les deux conseils ont collaboré et résolu toutes les tensions ensemble". Le Conseil de Communauté d'Ubuntu m'a malmené pour avoir posé les questions qui mettent mal à l'aise Canonical et c'est la seule réponse faite. Que l'intimidation d'une personne jusqu'à ce qu'elle abandonne un projet soit la façon UCC de résoudre les tensions me laissent pantois. Que personne d'autre n'ait fait des remarques publiques dans le projet Ubuntu (j'ai eu des gens en privé qui me disent qu'ils veulent quitter Ubuntu et/ou Canonical) me confirme que le projet a une culture de la peur.
Canonical revendique toujours des restrictions du logiciel Ubuntu qui n'existent pas et qui sont contre la politique Ubuntu.

  • # autre distrib

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Heureusement pour lui, la communauté du libre et il saura trouver une distribution plus sympa pour l'accueillir.

  • # Traduction

    Posté par . Évalué à 4.

    m'a bafoué -> m'a persécuté (bullied me)
    Que l'intimidation -> Que la persécution

  • # Un peu plus d'info

    Posté par . Évalué à 6.

    Un billet un peu plus long pour ceux qui veulent quelques infos supplémentaires :
    http://www.nextinpact.com/news/97029-jonathan-riddell-quitte-kubuntu-sans-danger-a-priori.htm

    • [^] # Re: Un peu plus d'info

      Posté par . Évalué à 3.

      Et plus de précisions sur la question des licences ici (en anglais).

      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: Un peu plus d'info

        Posté par . Évalué à 5.

        Ça ne me parait pas très clair quand même. Il est beaucoup question de marque, et je pense que la question est ouverte, parce que la propriété intellectuelle et le droit des marques sont deux choses très différentes. Par exemple, je distribue un binaire d'un soft distribué sous GPL, qui fait ce qu'il est censé faire, mais qui affiche un message du style "Ceci est le logiciel X packagé par Bidule Company(TM)". En tant que binaire d'un soft GPL, il est librement diffusable, modifiable, etc, et je dois fournir les sources avec. Cependant, il me parait assez cohérent de demander à ce que le nom de l'entreprise n'apparaisse pas dans les versions diffusées, puisqu'il n'a rien à voir avec la licence. C'est sûr, ça ressemble à une manière pas très propre de contourner en partie la GPL, mais je ne suis pas complètement certain que la GPL impose que le binaire soit redistribuable tel quel : tant qu'on peut étudier le binaire, obtenir les sources, et rediffuser les sources et une version modifiée/compilée, on ne restreint pas les libertés de l'utilisateur. En particulier, il me semble au contraire souhaitable de faire disparaitre la mention de Bidule Company des binaires recompilés, puisque Bidule Corp ne souhaite pas forcément être associée à des paquets mal patchés.

        Donc soit je n'ai rien compris au problème, soit Canonical n'a pas forcément franchi la ligne rouge, tout en s'en étant quand même assez fortement rapproché.

  • # …suite de la flame war

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Jonathan Riddell qui vient de quitter le UCC

    Il n'a jamais été membre de l'UCC. Par contre il a en effet démissionné de ses responsabilités au sein de Kubuntu.

    Pour être complet, on notera cette déclaration jointe de l'UCC et du Kubuntu Council, qui dit grosso modo que la collaboration et les échanges entre les deux communautés s'améliorent.

    Jonathan Riddell répond directement à cette déclaration, ce qui fait qu'il s'oppose désormais également au Kubuntu Council.
    Ce n'est donc plus Riddell contre le perfide Canonical et son fidèle serviteur l'UCC, mais ça ressemble de plus en plus à Riddell contre le reste du monde.

    Bref, je trouve qu'il perd en crédibilité avec ce post. Et puis ce n'est pas comme s'il apportait le moindre nouvel élément pour étayer son propos.

    Cependant les vrais problèmes que lui et d'autres ont soulevés sont toujours en partie d'actualité. J'espère que l'éloignement de Riddell permettra aux conseils de la communauté de continuer d'avancer plus sereinement.

    • [^] # Re: …suite de la flame war

      Posté par . Évalué à 8.

      Sans entrer dans les détails que je ne connais pas, juste cette phrase :

      Jonathan Riddell répond directement à cette déclaration, ce qui fait qu'il s'oppose désormais également au Kubuntu Council.

      J'espère que c'est une blague ??

      Je la refait pour ceux qui n'ont pas compris :

      Pierre Dupont qui était membre du CE de l'entreprise Dupuit et a élevé la voie contre les pratiques de cette dernière s'est fait viré de la boite, et par conséquent de son CE. Maintenant, le CE est en parfait accord avec la politique de la boite et on voit bien que c'est Pierre Dupont le problème, car il s'oppose même au CE !!

      je ne relève pas le reste du post qui est du même acabit.
      Franchement, sans en savoir plus, et en ayant juste ta version des fait qui ressemble énormément à un communiqué hypocrite quelconque de n'importe quelle entreprise, je suis déjà plus de son coté que du tiens…
      Ou alors c'est sarcastique, voulu, et je n'ai pas saisi la subtilité ?

      • [^] # Re: …suite de la flame war

        Posté par . Évalué à 0.

        Ton contre-exemple est curieux. La jurisprudence regorge de salariés licenciés pour avoir publiquement critiqués leur employeur.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: …suite de la flame war

          Posté par . Évalué à 4.

          Ça n'est pas un contre exemple, c'est une "reformulation"
          Et ça n'est pas parce que l'employé s'est fait viré qu'il a tous les tords.

          En l’occurrence, je n'en sais rien, je dis juste que le message en question ressemble étrangement à un communiqué de presse d'entreprise (voir pire, de politicien) et qu'il me fait porter de fortes suspicions sur sa sincérité.
          Et je relève au moins une façon d'argumenter qui me fait penser cela.

          • [^] # Re: …suite de la flame war

            Posté par . Évalué à 3.

            De manière générale, c'est vrai qu'on peut toujours douter de ce genre de claquages de porte : quand un seul mec pète un plomb, ça peut aussi venir de lui. Ces comités ne sont quand même pas tous remplis de pourris arrivistes, et si quelqu'un claque la porte à raison, ça entraine généralement des réactions de soutien, voire un mouvement de groupe. Par contre, quand quelqu'un se barre en disant "vous êtes tous des cons", bah les cons restent solidaires. Ça fait plutôt penser à ça, surtout quand il semble impossible de produire des arguments compréhensibles qui parlent à l'intelligence du lecteur et pas à son affect.

            qu'il a tous les tords.

            Mais non, parce que le Tort Tue! Il a tous les torTs.

            • [^] # Re: …suite de la flame war

              Posté par . Évalué à 6.

              quand un seul mec pète un plomb, ça peut aussi venir de lui.

              Sauf que la il n'y a pas que un mec mais plusieurs et que le projet cherche maintenant de nouveau dev car les actifs sont partis…

      • [^] # Re: …suite de la flame war

        Posté par (page perso) . Évalué à -4.

        Il y a tout de même une grande différence entre le cas qui nous intéresse et ta reformulation.
        On parle ici, pour la majorité des membres, de bénévoles.
        On parle de personnes qui n'ont aucun devoir de soutien envers l'entreprise/Canonical.
        On parle de conseils communautaires dont certains membres ne ce sont déjà pas gênés pour démissionner par le passé, par exemple quand Canonical a imposé le développement de Unity ou encore de Mir.

        Pour le reste, je n'ai fait qu'exposer mon opinion pour essayer de mettre en perspective celle de Riddell.
        J'admets volontiers que sa version puisse également être vraie et que tout ça ne soit qu'une sorte de complot de Canonical, mais cela me parait moins crédible.

    • [^] # Re: …suite de la flame war

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 28/10/15 à 17:20.

      Mais bien sur…

      Le petit probleme avec ton argumentation c'est que les personnes du KC ont ete renouvelle apres le probleme. La majorite des devs actifs de Kubuntu ont deserte le navire et aujourd'hui kubuntu demande la participation de nouveaux devs.#

      Pour avoir mon petit point godwin:

      Les nazis apres avoir tues ou fait peur aux allemands n'etant pas d'accord avec eux avait donc probablement raison?

      Pour rappel, Vercors a dit: "Le premier pays occupe par les nazis fut l'Allemagne".

  • # Et pendant ce temps là, à Vera Cruz...

    Posté par . Évalué à 2.

    Plus d'un an après l'annonce de l'ouverture du code de Ubuntu One, on attend toujours de voir la moindre ligne de code…

    Cette signature est publiée sous licence WTFPL

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.