Gestionnaires de mots de passe

66
12
avr.
2018
Sécurité

La tâche première d’un gestionnaire de mots de passe est de garder en sécurité des informations sensibles (mots de passe, identifiants, adresses URL…) et de pouvoir les restituer de façon commode.

Certains gestionnaires permettent de générer des mots de passe à la demande : l’utilisateur n’a alors même plus besoin de voir ou de connaître le mot de passe, hormis le mot de passe maître (qui donne accès à tous les autres), et peut multiplier l’opération pour créer autant de mots de passe qu’il le souhaite. Sans avoir la prétention de résoudre toutes les questions relatives à la sécurité et à l’usage de mots de passe, cette pratique pourrait contribuer à augmenter leur sûreté d’un cran en dissuadant les usagers de réutiliser le même mot de passe pour des comptes différents, réduisant ainsi l’impact de leur compromission sur les serveurs (qui est un problème concret, comme peut l’illustrer le site Have I Been Pwned).

Il existe pléthore de gestionnaires, qui se distinguent par plusieurs critères :

  • logiciel libre ou propriétaire ;
  • sécurité (audits réalisés, utilisation d’algorithmes de chiffrement sérieux et non dépassés…) ;
  • synchronisation possible ou non entre plusieurs emplacements ou appareils ;
  • facilité d’utilisation (intégration avec les navigateurs) ;
  • disponibilité sur différents systèmes d’exploitation ;
  • format de stockage (portabilité) ;
  • type d’utilisation (personnel, groupe).

Nous n’en présentons ici qu'une sélection. Notre choix s’est d’abord porté sur des logiciels libres et supportés par une communauté active ; de même, il est important qu’ils soient disponibles sur un maximum de plates‐formes avec au moins une possibilité de synchronisation (Git, WebDAV, Dropbox…) pour pouvoir fonctionner au sein d’une famille ou d’un groupe. Le choix est forcément arbitraire et dépend aussi de la disponibilité et de la bonne volonté des rédacteurs.

Formaliser les limites de la connaissance, un travail pour le Libre

5
11
avr.
2018
Science

Grâce à l’inventivité l’être humain s’est offert des outils de progrès :

  • garder l’outil au lieu de le jeter ;
  • l’écriture ;
  • le partage des connaissances pour tous avec l’école obligatoire ;
  • la formalisation et la classification des connaissances : le langage (dictionnaire), le savoir (encyclopédie), les espèces, les éléments périodiques ;
  • etc.

Ces outils au concept simpliste, légués par nos ancêtres, sont actuellement indispensables dans notre travail. Par exemple, la classification périodique des éléments est le document de base du chimiste. Dorénavant, c’est à notre tour de léguer de tels outils à nos descendants.

Le projet LibreIdea.org est un site d’inventivité collaborative, sorte d’alternative aux brevets mais à la sauce numérique.

Repenser le paradigme de l’inventivité et de sa protection implique de mieux faire et d’utiliser les avantages que ne possède pas l’ancien modèle. L’un des éléments novateurs (accessoirement aussi l’un des piliers du projet) est de formaliser les limites de la connaissance.

Sondage Dans quel shell tapez-vous vos lignes de commandes ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags : aucun
6
11
avr.
2018

Selon Wiktionary: Interface utilisateur d’un système d’exploitation, principalement destinée à lancer d’autres programmes et gérer leurs interactions. Le terme est généralement utilisé pour parler d’une interface en ligne de commande. La norme ISO/IEC 2382-28:1995 donne les traductions « coquille » et « système essentiel ».

  • Le solide Bash :
    1227
    (52.4 %)
  • Le puissant Zsh :
    500
    (21.4 %)
  • Le flexible Fish :
    61
    (2.6 %)
  • Le surprenant PowerShell :
    53
    (2.3 %)
  • N'importe quel shell compatible Posix :
    36
    (1.5 %)
  • Le shell par défaut de ma distribution :
    328
    (14.0 %)
  • Le shell intégré à mon IDE ou terminal :
    31
    (1.3 %)
  • Un autre shell :
    37
    (1.6 %)
  • Pas de lignes de commande, pas de shell :
    14
    (0.6 %)
  • Ça c'est sûr, sachez savamment passer au shell choisi, d'un changement tranché sèchement. :
    53
    (2.3 %)

Total : 2340 votes

Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées de mars 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et Nils Ratusznik. Modéré par ZeroHeure.
Tags :
16
11
avr.
2018
LinuxFr.org

Nous continuons sur notre lancée de récompenser ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logo, journaux, correctifs, etc.). Vous n’êtes pas sans risquer de gagner un abonnement à GNU/Linux Magazine France ou encore un livre des éditions Eyrolles ou ENI. Voici les gagnants du mois de mars 2018 :

Abonnement d’un an à GNU/Linux Magazine France (éditions Diamond)

Livres des éditions Eyrolles et ENI

Les livres qu’ils ont sélectionnés sont en seconde partie de la dépêche. N’oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

Sortie de la suite bureautique en ligne ONLYOFFICE en version 5.1

26
11
avr.
2018
Bureautique

OnlyOffice a annoncé la sortie de la nouvelle version de ses éditeurs en ligne : OnlyOffice Document Server. Ce sont des traitements de textes, de feuilles de calcul et de présentations qui se chargent dans votre navigateur Web pour une édition collaborative en temps réel, avec commentaires et clavardage.

Logo ONLYOFFICE

On peut installer les éditeurs en ligne séparément et les connecter à Nextcloud, ownCloud, Alfresco, etc., ou installer toute la suite complétée par les applications de gestion existantes : gestion de documents, de projets, de clients, de communauté, de courriels, de contacts, etc., déjà présentés sur LinuxFr.org.

OnlyOffice Document Server est distribué sous les termes de la licence AGPL v3.

ADSILLH : Licence professionnelle Administrateur et Développeur Logiciels libres à Bordeaux

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Nils Ratusznik. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa.
Tags :
19
10
avr.
2018
Éducation

Après une ouverture en septembre 2016 et deux promotions, la licence professionnelle ADSILLH ouvre de nouveau ses portes à l’Université de Bordeaux à la rentrée 2018 !

Cette licence professionnelle vise à former les étudiants à intégrer des logiciels libres et hybrides en un ensemble cohérent répondant aux besoins des entreprises, un système d’information complet par exemple. Il s’agit également de s’impliquer dans les communautés de développeurs de logiciels libres, pour remonter ou corriger les bogues, contribuer des fonctionnalités (c’est tout l’objet du projet tuteuré).

Revue de presse de l’April pour la semaine 14 de l’année 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa.
16
9
avr.
2018
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’Association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Trois outils pour développeur : MailHog, Tokei et Pandoc

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, patrick_g et Nils Ratusznik. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
51
9
avr.
2018
Ligne de commande

Dans cette dépêche, je vais vous présenter trois outils que j’utilise de temps en temps et qui pourraient servir à d’autres développeurs :

  • MailHog permet d’attraper des courriels pour les examiner ;
  • Tokei compte les lignes de code d’un projet ;
  • Pandoc est un couteau suisse pour manipuler des fichiers et les transformer d’un langage de balisage à un autre.

Agenda du Libre pour la semaine 15 de l’année 2018

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa.
12
8
avr.
2018
Communauté

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 30 événements (0 en Belgique, 27 en France, 0 au Luxembourg, 1 au Québec, 2 en Suisse et 0 en Tunisie) est en seconde partie de dépêche.

pkgsrc 2018Q1

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Yvan Munoz. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
24
7
avr.
2018
NetBSD

Dans un message à des listes de diffusion pkgsrc et NetBSD, Jonathan Perkin a annoncé, le 5 avril 2018, la disponibilité de la branche pkgsrc-2018Q1. pkgsrc (prononcé « package source ») est une infrastructure de construction de logiciels tiers pour NetBSD, ainsi que pour d’autres systèmes de type UNIX. Il permet donc à NetBSD, mais aussi à GNU/Linux, SmartOS, Minix, macOS et de nombreux autres systèmes d’exploitation de disposer de nombreux logiciels sous forme source ou binaire.

Logo pkgsrc

Les développeurs de pkgsrc fournissent une nouvelle version stable chaque trimestre. Comme son nom l’indique, pkgsrc 2018Q1 est donc la première de l’année 2018.

Plus de détails sur cette version en particulier en seconde partie de dépêche, qui reprend grandement le courriel d’annonce.

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés du mois de mars 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
Tags : aucun
16
5
avr.
2018
LinuxFr.org

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l’équipe de modération avant publication. C’est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Bannière LinuxFr.org

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux‐ci s’appellent des journaux. Voici un florilège d’une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux du mois de mars passé :

CalcPvAutonome : appel à la traduction

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
Tags : aucun
25
4
avr.
2018
Communauté

CalcPvAutonome est un logiciel libre (licence Beerware) et gratuit de dimensionnement d’installation photovoltaïque (électrique solaire) en site isolé (autonome). Il se veut transparent dans la méthode, pédagogique et surtout détaché de toute structure commerciale (rien à vendre après ni pendant le dimensionnement…). Il s’utilise par une interface Web.

CalcPvAutonome a fait pas mal de chemin depuis sa création. Au départ, il ne savait pas récupérer les données d’ensoleillement au‐delà de la France métropolitaine. Devant le nombre de demandes grandissant d’outre hexagone, j’ai pris mon clavier et maintenant j’utilise les données d’ensoleillement du projet PVGIS. Ce qui permet désormais à CalcPvAutnome de couvrir une bonne partie du globe. De ce fait, je lance un appel à la traduction dans la langue que vous voulez ou pouvez : espagnol, chinois, portugais, italien, espéranto, grec… Faites‐vous plaisir ! :-) La plate‐forme de traduction est hébergée sur crowdin. Pour le faire hors ligne, récupérez le fichier .pot.

Sortie de Fedora 28 bêta

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Nils Ratusznik, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
30
3
avr.
2018
Fedora

En ce mardi 3 avril 2018, les utilisateurs du Projet Fedora seront ravis d’apprendre la disponibilité de la version bêta de Fedora 28.

Malgré les risques concernant la stabilité d’une version Beta, il est important de la tester ! En rapportant les bogues maintenant, vous découvrirez les nouveautés avant tout le monde, tout en améliorant la qualité de Fedora 28, et vous réduisez du même coup le risque de retard. Les versions en développement manquent de testeurs et de retours pour mener à bien leurs buts.
Fedora

Notons que Fedora 28, avec ses quelques 51 changements officiels validés, est sans conteste la version comportant le plus de changements de son histoire. La version finale est pour le moment fixée pour la première semaine de mai (sortie le 1er ou le 8 mai).

Le gestionnaire de paquets Nix en version 2.0

48
3
avr.
2018
Gestion de versions

Nix est un gestionnaire de paquets fonctionnel dont la version 2.0 est sortie récemment. Parmi les nouveautés, on peut noter qu’une commande nix a été introduite pour uniformiser les différentes sous‐commandes (nix-build, nix-env, etc.) et avoir de meilleures options par défaut (pour la recherche de paquets notamment). Une bonne partie du reste du travail concerne des couches moins visibles mais néanmoins importantes : prise en charge de HTTP/2, amélioration de sécurité, etc.

Logo Nix

Nix peut être utilisé sur n’importe quelle distribution GNU/Linux en complément du gestionnaire de paquets habituel. Il existe également une distribution GNU/Linux articulée autour de Nix : NixOS. La version 18.03 de NixOS, prévue pour sortir très prochainement, inclura Nix 2.0.

Mise à jour : Nix 18.03 est sorti.

Revue de presse de l’April pour la semaine 13 de l’année 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
18
3
avr.
2018
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’Association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire