Dossier médical informatisé sous GNU/Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
29
mai
2004
Debian
Le ministre de la santé a fait une démonstration du dossier médical informatisé, lundi 24 mai à la Clinique Pasteur Toulouse qui fonctionne depuis plus de 3 ans sous GNU/Linux. Depuis l'ancien article Linuxfr, ce sont environ 180 stations sous Debian GNU/Linux qui servent maintenant de bornes d'accès dans les services de soins à l'ensemble des dossiers et des logiciels médicaux.

Un exemple de compromis, ou se mélangent des progiciels (émulés ou déportés avec wine et rdesktop ), des bons logiciels libres qui ont fait leurs preuves et des développements maison. Les dossiers médicaux sont consultés dans un intranet via Mozilla, générés par un serveur Apache/Tomcat. Les stations fonctionnent donc sous Debian, avec Enlightenment, OpenOffice.org, VLC pour les comptes rendu d'opérations en streaming, entre autres.

Un système d'informations médicales, qui permet déjà de réduire les frais, éviter les doublons d'examens et permet un excellent échange entre les praticiens. Un accès en extranet, via une authentification type one time password, permet aux médecins autorisés de consulter les dossiers informatiques de leurs patients depuis n'importe quelle connexion Internet.
  • # Pub

    Posté par . Évalué à 5.

    Heu, les deux derniers liens sont des pubs, ils n'apportent rien au sujet. Il y a que moi que ca dérange ?
    • [^] # Re: Pub

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      C'est pas la première fois qu'on met un pointeur vers une boite qui produit, administre ou contribue à des logiciels libres. Ils ont fait du bon boulot, on peut leur rendre hommage, comme à Mandrake, Novell...
      Ce serait mieux s'ils étaient plus clairement indiqués comme des liens vers les responsables techniques de l'opèration, mais ils ont leurs places ici je trouve.
      • [^] # Re: Pub

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Oui d'autant plus que l'utilisation des logiciels libres en médécine, c'est encore peu répandu, c'est donc une très bonne nouvelle. La plupart des logiciels pour la santé et les médécins sont propriétaires, très chers, au service des lobbys pharmaceutiques, et aux choix techniques curieux (formats de données propriétaires par ex.).
        • [^] # Re: Pub

          Posté par . Évalué à 4.

          Pour m'être un petit peu intéressé à la question, je peux te dire que les applis métier pour les médecins ne sont pas très chères, bien au contraire !

          En effet, les boîtes qui vendent ces applis aux médecins ne font pas leur beurre sur le produit de leur vente mais sur la vente en retour au labos, des infos médicales gérées par les médecins.

          Même si on peu supposer que ces données sont "annonymisées", comme il s'agit de soft proprio, rien ne le prouve. Et c'est là à mon avis que le bât blesse (et que le libre a un rôle à jouer). Mais bien sûr, la plupart des gens ne savent pas, lorsqu'ils vont chez un médecin, que les caractéristiques de leur pathologie remonte vers les labos. Même si, sur le fond cela me paraît plutôt une bonne chose, ici, la forme est très importante. Par forme, j'entends information et contrôle par le patient.

          Voilà, voilà, voilà... ma petite réflexion matinale.
    • [^] # Re: Pub

      Posté par . Évalué à 9.

      Si il faut absolument être un amateur désintéressé pour pouvoir revendiquer une réalisation qui fait progresser le logiciel libre, ça restera toujours un peu confidentiel.

      D'accord c'est des pubs mais ça permet aussi de rapeller qu'il est possible d'avoir un modèle économique basé sur le logiciel libre qui marche (tout le monde en est pas encore convaincu).
    • [^] # Re: Pub

      Posté par . Évalué à 4.

      Et on peut savoir en quoi ça te dérange ?
      • [^] # Re: Pub

        Posté par . Évalué à 4.

        Bon, je vais essayer de répondre, excusez moi si c'est un peu maladroit (surtout que c'est un peu hors sujet par rapport à ce projet ambitieux et intéressant au niveau technique).
        Commençons par les généralités : les systèmes libres sont de plus en plus utilisés dans le monde informatique en général. On va voir arriver des boites (comme la mienne peut-être) vouloir faire de la pub à outrance sur ce qu'ils font dans le libre. Je me demande juste s'il y a eu un débat parmi les modérateurs sur les publicités que nous allons recevoir sur ce site, notamment du point de vue visuel. Si ca ne dérange pesonne d'avoir des communiqués de presse - publicités, alors j'ai parlé pour rien. Ca me dérangerait juste que linuxfr devienne un lieu de communication officielle d'entreprises.
        • [^] # Re: Pub

          Posté par . Évalué à 4.

          Ce ne sont que les derniers liens, pas l'objet de la news. Et cette publicité est non payée (pas de souci d'objectivité du diffuseur). Si un communiqué de presse donne une info à remarquer sur du libre dans ces conditions, ça ne fait pas de différence avec une autre news. Le critère reste l'info, pas l'aspect pub. Une news qui ne contiendrait que de la pub ne passerait surement pas.
          • [^] # mise au point

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Quelques mots d'abord sur les liens que j'ai voulu posté. Effectivement, c'est de la publicité gratuite pour les boites avec qui nous travaillons. J'en suis honteux face à vous et je savais que vous feriez la remarque. Mais sachez que j'ai fais ça de ma propre initiative et que je crois que ces deux boites méritent d'être reconnu pour leurs efforts à la communauté... la plus vilaine pub, je crois que c'est le gouvernement qui se l'ai faites sur notre dos.

            Concernant Enlightenment (et debian) il faut savoir que ses postes linux ont été épurés au maximum, afin d'en faire, non pas des postes de travail personnel, mais une station hypersimple de consultation et de contribution. Enlightenment étant simplifiable, verrouillable et assez light, il convenait très bien. Et puis sa façon un peu cyber de s'ouvrir a beaucoup plu ;-)

            Pour ce qui est de la carte Vitale, certain l'on vu à la télé, nous la faisons effectivement tourner sous windows. Encore rien d'exploitable sous nunux, le dev d'un soft homologué serai titanesque pour nous. La question est toujours à l'étude pour nous. La question Vitale/Linux sera abordée plus en détail si nous aidons dans ce projet de dossier médicale partagé

            Pour ce qui est de l'icone de rubrique debian... c'est parce que nous n'utilisons que cela, serveurs et postes de travail, il y avait pas plus près de notre quotidien et pas mieux tout court.

            Et pour les questions de sécurité, de ce qui sera stocké ou non dans ces dossiers partagés, nous ne sommes d'un exemple d'application. C'est le ministère de la santé qui vera ça. Ça ne parait pas aberrant techniquement à faire, c'est un bon défi pour la partie sécurité p'être, mais l'idée est très louable... le partage des informations c'est un peu l'esprit de la communauté du libre et ça fonctionne plutot bien. Il faut se dire la même chose pour les médecins, on ne va pas les empêcher de mieux soigner.

            Voici le site dédié pour le partage de nos technos et l'accompagnement d'autres établissements de soins privés et publics. La Clinique Pasteur de Toulouse ne vend pas de logiciels mais aide à la mise en place du système --> http://www.cp-sys.com(...)
  • # Des captures d'ecran ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    y'a moyen d'en avoir des captures d'ecran ?Que l'on voit cette intégration ? les liens de la précédente News sont obsolètes. (png de 0px X 0px)

    LezardBreton : plutot d'accord... il aurait été préférable de préciser que c'était de la pub avec un petit [pub] devant.
    je ne suis pas contre la pub, pour une fois qu'une entreprise fait parler au niveau national du libre... Mais je suis contre la pub non prévenue. "Nos offres de support" aurait été préférable à "notre support"... les décideurs pressés se seraient jetés dessus et les chercheurs d'info comme moi l'aurait mis de coté...
    • [^] # Re: Des captures d'ecran ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Oui, pour la pub, c'est un peu ça que j'aurais aimé, je suis pas forcément à 100% contre. J'aimerais bien savoir aussi pourquoi ils ont choisi Enlightenment, c'est assez original...
      • [^] # Re: Des captures d'ecran ?

        Posté par . Évalué à -4.

        conscernant E il avait sans doute des contraintes HW, je prefere qu'ils financent le portage d'appli, plutot que l'achat de HW.

        D'autant + que la RAM monte en ce momant. C'est pas pres de changer, vu que Samsung veut racheter Microsoft.
      • [^] # Re: Des captures d'ecran ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Enlightenment a été choisi pour ces possibilités de personnalisation de menu et de raccourcis clavier/souris. En éditant quelques fichiers on chaque entièrement son ergnomie : avec menu, sans menu, contenu du menu paramétrable, etc. Bien sur ce n'est pas le seul qui aurait convenu, mais il faut bien en choisir un.
  • # Enlightenment

    Posté par . Évalué à 2.

    c'est vrai que Enlightenment est super light, a mon taffe, qq1 l'a utilise pendant tres longtemps avec une utltra5.
  • # grammatical error

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    petite correction pour la news (pb d'accords):

    s/Un système d'information médicales/Un système d'informationS médicales
  • # On va être fiché et c'est tout

    Posté par . Évalué à 10.

    Alors que l'état s'apprête à ficher tout le monde sur un serveur central au sujet des suivis des patients, ce qui vous préoccupe est de savoir si c'est du logiciel libre ou pas ?

    Je crois rêver, les questions qui me viennent sont plutôt:
    - Est on sur que le système est inviolable ?
    - Quel est le niveau de fiablilité de l'ensemble ?
    - Quelles sont les tuyaux qui vont être utilisés ?
    - Qui aura le droits de consulter les données ?
    - Est t'on sûr à 100% que ces données ne seront jamais transmis à mon patron ni à ma mutuelle et encore moins à mon banquier ?
    - Que se passe t'il si tout tombe ?

    Il est clair que les logiciels libres ont de nombreux avantages dans ce type de système. Mais je pense qu'il faut d'abords s'interroger sur le système avant de la conception de celui-ci.

    C'est assez bizarre de voir comment en quelques années on est passé d'un système ou le moindre fichage informatique faisait hurler tout le monde. (pour un pauvre trombinoscope sur le net, il faut faire un dépot à la CNIL) à un système ou l'on accepte de ficher à tout va sans aucune vergogne.

    Le plus choquant étant que tout le mondre trouve ca normal. En guise d'exemple je reviendrais sur le flicage ADN fait sur les prisonniers français, tout le monde trouve ca idéal, sauf que jusqu'à faute du contraire même un prisonnier est présumé innocent pour des faits qui ne lui sont pas reproché.


    Enfin bon.. les logiciels c'est bien, la vie c'est mieux ..
    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est un autre problème. Mais a priori, le fait que ce "dossier médical partagé" soit réalisé avec des logiciels libre permet une certaine transparence par rapport aux traitements faits sur les données. Si le système est assez officiel, on peut imaginer avoir accès, non pas aux données elles-mêmes, mais au moins aux codes sources des programmes qui y accèdent. On peut ainsi, au moins théoriquement, vérifier que le "fichage" ne peut pas être détourné au profit d'autre chose que notre bonne santé... Et cela n'est possible, il me semble, que si le système est entièrement constitué de logiciels libres. (ou open-source, ca peut suffire, excusez-moi si je me goure)

      Pour ce qui est du fichage, en ce qui me concerne, je veux bien être fiché si c'est uniquement pour mon bien (et que je peux verifier que c'est effectivement uniquement pour mon bien)...
      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 10.

        On peut ainsi, au moins théoriquement, vérifier que le "fichage" ne peut pas être détourné au profit d'autre chose que notre bonne santé

        Tu ne maitrises rien du tout. Le fait d'avoir le code source de Linux te permet-il de savoir si les informations traitées par la mairie de Munich ne sont pas détournées??? Non. Tu vois qu'il y une gestion de comptes utilisateurs, de droits d'accès mais le plus important c'est QUI a un compte, QUI a les droits en lecture, bref c'est une question de configuration. Tout dépend des administrateurs du système. C'est là le problème.

        Ce qui me parait allucinant c'est qu'au moment de la conception de la carte vitale il avait été envisagé d'y stocker directement le dossier médical (ce qui avait suscité un tollé) et là on vient nous dire que notre dossier sera directement accessible sur le net via login/mot de passe et personne n'a encore bougé! Au moins avec une carte, mon dossier je l'ai dans les mains. Il faut me prendre cette carte pour lire quelque chose. Là une petite attaque bruteforce et youpla. Des petits malin vont surement s'amuser à lancer un Seti-like pour voir les dossiers des athlètes avant les JO d'Athènes?
        • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          on vient nous dire que notre dossier sera directement accessible sur le net via login/mot de passe
          Tu as des sources concernant le stockage su dossier médical ?
          Ensuite contrairement à ce que tu semble penser, login/mot de passe ne veut pas forcément dire sécurité à 2 balles, même si je t'accorde que c'est assez souvent le cas.
          A défaut de stocker le dossier médical sur la carte vitale, car sur les cartes à puces la mémoire coute cher, on peut par exemple y stocker des clés de chiffrement. Il faut aussi s'assurer que perdre/détruire la carte ne rend pas le dossier médical inaccessible, que la possession de la carte n'est pas suffisante pour accéder au dossier médical... Bref les problèmes à résoudre ne sont pas simples, mais inutile de crier au loup alors que ce n'est encore qu'un projet.

          Là une petite attaque bruteforce et youpla.
          Il est toujours possible de n'autorisé qu'un faible nombres de tentative infructueuses pendant un intervale de temps (ex : 5 essais toute les 10 minutes)
          • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

            Posté par . Évalué à 4.

            Tu as des sources concernant le stockage su dossier médical ?

            Il n'y a pas beaucoup de détails sur la sécurité du système (il y a apparemment encore des gens qui croient à la sécurité par l'obscurité). Une préversion du système développé par SQLI a été mise en place en Franche-Comté. On trouve un peu plus de détails sur le fonctionnement
            ici : http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&am(...) (le quotidien du médecin).

            Il faut une carte à puce de médecin (Sign and Go) pour entrer sur le portail (Il suffit de pirater le PC sous win95 non patché et connecté à internet par ADSL de n'importe quel médecin pour y accéder) et ensuite roulez jeunesse. Un point positif : On ne peut accéder qu'aux dossiers des patients de la région mais rien n'empêche apparemment d'accéder au dossier de son voisin même si on n'est pas son médecin traitant, sans doute pour des raisons de simplicité. J'aurais aimé qu'il faille une autorisation du patient (sauf cas d'urgence du type qui arrive en morceaux à l'hopital) pour qu'un médecin puisse accéder au dossier. Là, un médecin peu scrupuleux peut accéder aux dossiers de gens qu'il n'a jamais vus dans son cabinet.
            • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

              Posté par . Évalué à 2.

              Le consentement du patient, tout un programme.

              Grand concours, comment enregistrer, gérer le consentement du patient ! Tout cela par le patient lui-même !

              Je n'ai pas les détails pour Franche-Comté mais seuls les personnes agréées par le patient peuvent accéder au dossier.
              • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Dans ma propre vision de la sécurité de ses futurs dossiers partagés: c'est le patient qui pretera sa carte d'authentification au medecin ou aux urgences ( authentifiés eut aussi avec leur carte professionnelles (CPS)) pour qu'ils lisent son dossier.

                La carte aura un code personnel à fin que nous même puissons lire notre propre dossier (sur internet oui ). Et un organisme indépendant genre CNIL gerera le quiquoioùcomment, en particulier les questions des consultations aux urgences, les problèmes des rares medecins encore non informatisés (envoi d'une copie papier du dossier ?).

                Ça ne parait pas plus compliquer que de consulter ses comptes sur internet et d'acheter en ligne. Ameliorons ce vieil exemple de la carte banquaire dans ce but plus noble qu'est la santé de chacun.
                • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ça ne parait pas plus compliquer que de consulter ses comptes sur internet et d'acheter en ligne.

                  Quel est le taux de pénétration de l'internet dans les foyer ? Combien maîtrisent l'outil (c'est à dire comprennent les conséquences d'un clic sur OK ou Annuler...) ?

                  Pour nous cela n'est pas compliqué mais pour la majorité de la population ?
    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à 9.

      Si je pouvais plusser je plussoierais allègrement.
      Déjà de base parce que la sécurité 100% _ça n'existe tout simplement pas_.
      D'autre part parce que si j'ai bien suivi l'astuce, c'est que tout médecin puisse avoir accès aux données d'un patient donné (sinon je ne vois pas comment on peut éviter la redondance des examens par exemple, argument mis en relief en défense du système).
      Et on va me dire que sur les milliers de toubibs français yen a pas UN qui va s'amuser à revendre des infos +/- confidentielles ?
      La sécurité 100% n'existe pas au niveau technique, mais surtout elle n'existe pas au niveau humain. Et une chaîne de sécurité donnée a pour niveau de sécurité le niveau de son maillon le plus faible...
      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 1.

        Aussi étonant que cela puisse paraît le médecin n'est pas le maillon faible. Un médecin ne devrait pas pouvoir accéder au dossier en dehors de la présence du patient.

        Le maillon faible est le patient.
      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 2.

        Je suis plus que pessimiste à propos de la sécurité, je suis en stage dans un hôpital civil (le 25ème de France, le 3eme plus vaste ...) qui a les moyens en ressources humaines d'appliquer une politique de sécurité mais il en ai rien.

        Toutes les sessions ICA des secrétaires médicales, médecins ne disposent que d'un chiffrement faible. Le second sujet de mon stage, est la mise à jour de 190 postes médecins dans un domaine Windows 2000. Jusqu'ici aucuns des postes n'a reçu de mises à jour critiques ... (ces postes étant en place depuis plus d'un an maintenant)

        Et avec la démocratisation des bornes Wifi chez les particuliers mais aussi dans les cabinets de notaires, médecins et autres, je crains que les choses n'aillent pas au mieux ...
    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à 10.

      Et en ce moment, qu'est-ce qui te le garantie ?
      le format papier ?
      Les PC de chaque medecin connecter en frontal sur internet par adsl sous Windows (tm) 9x 2000 XP ????

      Je reve .....

      S'il y a un systeme centralisé tu pouras demander des comptes en justice,
      mais a l'heure actuelle, je me demande le nombre de cabinet de medecin et autre clinique infecté par des trojans et visité régulièrements ....

      Guillaume
      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 5.

        La grosse difference entre un systeme centralise et la situation (deplorable) que tu decris. C'est que s'attaquer aux milliers de PC troués comme des passoire aujourd'hui requiers de les localiser, et attaquer un par un.

        Bien sur c'est faisable mais tu n'es pas sortis de l'auberge si tu cherches les infos sur une personne en particulier.

        Qui plus est aujourd'hui la plupart des dossiers medicaux ne sont que partiellement informatisés, une bonne part étant gardé par le toubib traitant sous formes de notes manuscrites innacessibles au hacking.
        • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est que s'attaquer aux milliers de PC troués comme des passoire aujourd'hui requiers de les localiser, et attaquer un par un.

          En partie faux, le risque principal est la recherche la fiche d'une personne en particulier (et c'est en général le cas d'un "pirate" : employeur potentiel, ennemi juré, amoureux déchu, divorcé en puissance, ... eh oui ça en fait du monde), dans ce cas il y a de bonne chance que l'on connaisse le ou les médecins que cette personne a rencontré.
          • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

            Posté par . Évalué à 5.

            Connaitre la personne est facile puisque c'est la "cible" de l'indiscrétion.
            Connaitre le toubib soit ca n'est pas beaucoup plus compliqué.
            Maintenant connaissant ces infos, retrouver le PC du toubib en question, sans s'introduire dans ses locaux (ce qui est un cran au dessus en matière d'espionnage qui est le nom de ce dont nous parlons), requiers pas mal de chance si celui -ci n'utilise pas une IP fixe.
            Bien sur on peut lui envoyer un email truqué ou l'inciter à visiter une adresse web pour avoir son IP....

            C'est quand meme assez complexe, surtout si on considère que l'on veuille s'enquérir de ces informations pour plus d'une personne.

            Bref entre hacker un centre de base de données pour interroger une base unique pour une ou des centaines de profils, et s'attaquer un a un a une multitude de PC de toubibs, on a change d'échelle.

            Trouver les informations d'un particulier est toujours faisable (et le plus simple est sans doute de telephoner au médecin traitant en se faisant passer pour un collegue), mais en faire un système a un cout prohibitif (pour le rapport entre sécurite et coût voir l'excellent article de Bruce Schneir sur les arbres d'attaque parut dans Dr Dobbs mais qu'on doit pouvoir retrouver sur le Net).

            Il faut que la valeur de l'information que l'on recherche soit inférieure à ce que l'on dépense (en temps, énergie, coût financier) pour l'acquérir pour qu'une attaque soit intéressante.
      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 1.

        Je ne sais pas pour ton médecin mais le mien n'a pas de connexion internet dans son cabinet. Qu'est-ce qu'il en ferait? Consulter grosnichons.com pendant que ses patients lui racontent leur petites misères? Ramasser des virus pour le plaisir? Je pense que beaucoup de médecin sont dans son cas. Ce qui va changer c'est qu'il va devoir connecter le PC de son cabinet à internet. Etant donné qu'il s'y connait autant que Luce et Henri il va configurer ça comme il peut. Le pied, quoi.
        • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          S'il est informatisé pour le traitement automatique des feuilles de soins, il utilise le réseau RSS géré par Cégétel. Réseau privé qui, il n'y a pas si longtemps a été pollué par de nombreux virus qui ont dû passer par des médécins ne séparant pas les deux activité (réseau santé et grosnichons.com)...

          Bref, ça manque grandement de sécurisation informatique à mon goût !
          • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

            Posté par . Évalué à 1.

            Réseau privé qui, il n'y a pas si longtemps a été pollué par de nombreux virus qui ont dû passer par des médécins ne séparant pas les deux activité (réseau santé et grosnichons.com)...

            J'ai bossé avec un indépendant qui a un labo médical parmi ses clients. D'après ce que je sais, les ordinateurs servant dans le cadre médical ne doivent servir exclusivement qu'à ça, il est interdit d'utiliser le même micro pour un usage personnel.

            On comprend maintenant pourquoi ...
        • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

          Posté par . Évalué à 2.

          Je sais pas le tiens, mais le mien travaille tout seul dans son cabinet.

          Il se trouve qu'un nombre des démarches administratives pour les entreprises et les professions libérales sont maintenant à faire sur Internet,

          Considérant que mon toubib ne vit pas dans une caverne mais échange par email avec ses collegues et suit meme (le mien) quelques mailling list medicales, je pense qu'avoir un PC relié à Internet dans ses locaux n'a rien d'incongru pour un toubib.

          Enfin bon, c'est mon toubib, ca ne veut pas dire que tous soient concernés.
    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour la culture générale, un projet de recherche pour la sécurité de ce genre d'architectures distribuées a grande échelle. J'y pense parce que justement, le stockage de dossiers médicaux c'est l'exemple type pour justifier l'utilité de ces recherches.

      http://www.newcastle.research.ec.org/maftia/(...)

      Ca aussi c'est de la pub mais pour la recherche publique européenne
    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à 1.

      Est t'on sûr à 100% que ces données ne seront jamais transmis à mon patron ni à ma mutuelle et encore moins à mon banquier ?

      Je dirais plutôt : combien de temps avant que ces données soient transmises à mon patron, à ma mutuelle et à mon banquier ?

      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 10.

        Et je développe.

        Prenons comme exemple le fichage génétique. Limité au début aux déliquants sexuels pour, nous dit-on, mieux assurer la sécurité de la population, avec l'assurance qu'il ne serait jamais étendu à d'autres crimes, il a aujourd'hui atteint son but réel : ficher les opposants au régime. Voir par exemple http://www.syndicat-magistrature.org/article/480.html(...) (et http://www.humanite.presse.fr/journal/2004-04-26/2004-04-26-392594(...) pour plus de détails).

        Donc, si on considère les dérives du fichage médical qui peuvent être utiles aux entités économiques proches du pouvoir, nul doute qu'elles arriveront. Peut-être pas vite, certainement pas d'un coup, peut-être après un long formatage par les médias pour qu'on ait bien tous pitié de toutes ces pauvres banques ou assurances qui perdent tant d'argent à cause des affreux salauds qui ne déclarent pas qu'ils ont une santé pourrie et prétendent aux mêmes droits que tout le monde au lieu de crever en silence dans leur coin, mais elles arriveront.

        Il serait naïf de compter sur la probité de nos dirigeants pour empêcher une telle dérive, alors qu'en tant que représentants du pays dit "des droits de l'homme", ils s'assoient sur ceux-ci tous les jours quand il s'agit que nos grandes entreprises décrochent des contrats en Chine ou nos fabriquants d'armes avec n'importe quelle dictature pas trop fréquentable.

        Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à 9.

      Je pense que tu n'as pas compris le sujet de la news :

      Le stockage sécurisé de dossiers médicaux de patients n'a rien de nouveau (exemple : http://travhealth.fr(...) , ca existe depuis des années). La nouveauté, c'est l'utilisation réussie par l'Etat de logiciels libres et de GNU/Linux pour un projet ambitieux dont la fiabilité et la sécurité sont les points critiques.

      Je peux te dire d'expérience que toutes les données rassemblées dans un contexte médical sur des patients, en France, sont EXTREMEMENT controlées, et que ce projet ne pourra jamais aboutir à un fichage utilisable par quelqu'un d'autre que les médecins. J'avance même que les admins du système eux-mêmes n'ont pas accès aux données en clair... (je suppose, d'après mon expérience perso avec ce genre de bases).

      En gros, ton scénario à la 1984, pourquoi pas... Mais ce n'est pas du monde médical que ca va émerger, aucun risque ! Il y a beaucoup plus à craindre en la matière du ministère de l'intérieur, ou même de la RATP avec leur badge individuel Navigo...
      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 3.

        La nouveauté, c'est l'utilisation réussie par l'Etat de logiciels libres et de GNU/Linux pour un projet ambitieux dont la fiabilité et la sécurité sont les points critiques.

        PERDU !
        C'est le système d'une clinique utilise des logiciels libres, nulle part il n'a été fait mention que le système de dossier médical partagé serait fait avec des logiciels libres, bien au contraire il y aura des hébergeurs, voir la loi du 4 mars 2002 sur les droits du pateint, un décret est en cours de préparation.
    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à -2.

      Alors que l'état s'apprête à ficher tout le monde sur un serveur central au sujet des suivis des patients, ce qui vous préoccupe est de savoir si c'est du logiciel libre ou pas ?

      Non mais c'est le sujet de LinuxFr. Tes préoccupations sur la vie privée auraient plutot leur place dans un journal, ou bien sûr ici dans les commentaires, mais ça ne ferait sans doute pas une news de premiere page.
      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 0.

        tu as une vision trop restrictive de l'utilisation de la première page de linuxfr. N'oublie pas les premières pages sur la LEN, sur la manif de samedi dernier. Linuxfr parle du logiciel libre et de ce qu'il y a autour.
    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à 4.

      Mais je pense qu'il faut d'abords s'interroger sur le système avant de la conception de celui-ci.
      A mon avis les mecs ont du refléchir sur le sujet, mais sans toi. Peut-être est-ce là ton problème.

      Après je ne vois pas le problème d'être fiché. Le secret médical a toujours été plus ou moins gardé, avec le nouveau système ça sera toujours ainsi. Un problème de déontologie...

      Enfin bon, je trouve que ton commentaire fait un peu reculer les choses, et ce n'est pas ce que l'on a besoin en France. Même si ça fait peur à certains, y'a des trucs à changer, alors faut le faire, sinon on continue à aller dans le mur.

      C'était mon avis.
      • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

        Posté par . Évalué à 1.

        je ne vois pas le problème d'être fiché.
        oui on connaît l'argument du "si c'est pour mon bien".

        Le secret médical a toujours été plus ou moins gardé, avec le nouveau système ça sera toujours ainsi.
        Non, une grande partie de la protection du secret médical réside jusqu'ici dans des facteurs structurels qui sont (une partie):
        - dossiers papiers : qu'il faut possêder physiquement dans les mains pour consulter
        - disséminés parmis les dizaines de milliers de médecins français : pour constituer sa propre base de données il faut physiquement aller dans le cabinet de chacun de ces médecins.
        - formatage des informations plus ou moins correcte : le médecin garde ses dossiers de manière plus ou moins ordonnée, avec ses habitudes à lui. ça fait le cauchemar des informaticiens mais le bonheur de la sécurité.

        Maintenant, les risques du nouveau système :
        logiciel :
        - si on découvre une faille de sécurité dans LE logiciel sensible, il faudra peu de temps pour qu'elle soit exploitée. Par contre il faudra toujours autant de temps pour que les médecins (qui sont des buses en informatique) mettent leur système à jour. Ce qui est stocké dans les fichiers médicaux c'est du texte, et ça va vite du texte à télécharger.

        motivations pour mal faire :
        - les assurances, les banques, les armées, les services secrets, les entrepreneurs, les pompes funêbres, les pharmaciens ( et surtout les fabricants de médicaments), les escrocs de toutes espèces. Ils ont envie de savoir quel "profil" médical tu as, qui pour te placer du viagra, qui pour te refuser un prêt, qui pour t'empêcher de contracter une assurance vie ou une assurance vieillesse.
        Ils VOUDRONT avoir les données
        Ils ONT l'argent pour payer les voyous qui sauront comment casser le système de sécurité qui protège les fichiers médicaux.

        Et même s'ils n'ont pas encore envie, le jour où on leur proposera le fichiers, ils n'oseront pas le refuser...

        Un problème de déontologie...
        tu vois bien que le problème de déontologie ne se situra plus que au niveau de chaque médecin. Il faudra que tout ceux qui ont un intérêt à connaître ces données fassent preuve de déontologie. Et plus il y a de monde, plus on peut craindre que quelqu'un craquera.
    • [^] # Re: On va être fiché et c'est tout

      Posté par . Évalué à 1.

      Le dossier médical ne devrait pas etre consultable sur Internet.

      A l'origine, la carte Vitale devait contenir une partie du carnet de santé du patient, qui serait mis à jour en sa présence.
      On pourrait alors changer de médecin facilement, présenter sa carte sans etre obligé de refaire un check-up complet.
      Toutes les infos devraient rester sur une carte a puce ou clé USB propriété du patient.
  • # plus de questions que de reponses

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai lu l'article en diagonale mais ca ne me parait pas tres detaillé (en particulier pas d'info sur ce qui est stocké centralement et sur une carte vitale améliorée).

    Ce dont j'ai entendu parler precedemment, etait de mettre sur la carte la totalité des infos de diagnostics, analyses, historique medical, mais pas dans un quelquonque serveur central (ne serai-ce que parceque connecter chaque toubib a un serveur central n'est pas forcement assure : y'a plein de villages ou l'ADSL ne passe pas et downloader un resultat de scanner sur RTC .... je ne pense pas que qui que ce soit ai songé à tirer une LS chez tous les toubibs).

    D'ailleurs, est-ce que quelqu'un sait ce qui serai stocké exactement ? parceque si on doit stocker des scanners ou des radios bonjour l'espace de stockage (et a fortiori dans une carte).
    • [^] # Re: plus de questions que de reponses

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      D'ailleurs, est-ce que quelqu'un sait ce qui serai stocké exactement ?

      D'après un médecin de ma connaissance, ce n'est pas encore décidé. Ni CE qui sera stocké, ni COMMENT et OÙ se sera stocké...
      • [^] # Re: plus de questions que de reponses

        Posté par . Évalué à 2.

        Si ce genre de decision n'a pas encore ete prise, considerant le temps d'implementer une telle solution, de la deployer et de lui donner un cadre legal, de l'eau va couler sous les ponts avant de voir la couleur de ce dossier informatise.
        • [^] # Re: plus de questions que de reponses

          Posté par . Évalué à 0.

          Ils s'en foutent, c'est un gouvernement, ce qui compte c'est le coup de pub, pas l'efficacitée.
          • [^] # Re: plus de questions que de reponses

            Posté par . Évalué à 10.

            "ce qui compte c'est le coup de pub"

            Je confirme :-(
            Il se trouve que je bosse dans le système de la carte Vitale depuis 9 ans. Mais en bas, tout en bas, les mains dans le cambouis (et bien content d'y rester :-)). Je n'ai rien d'un décideur, alors ne me tapez pas trop fort, hein :-)

            La carte Vitale 2 ? Je me rappelle encore très bien d'une "grand messe" au cours de laquelle notre directeur de l'époque nous avait annoncé que la carte Vitale 2 (avec un dossier médical, déjà) serait pour ... 2000 !!!

            La photo ? Mais ça n'est pas une idée du ministre ! Il y a longtemps que ça a été imaginé ... puis rejeté (compliqué, cher, pas forcément efficace).
            À la vitesse où se prennent les décisions, le 2006 annoncé, c'est pas gagné ...

            Précautions d'usage : "mes propos n'engagent que moi et pas mon employeur, etc. " :-)
            • [^] # Re: plus de questions que de reponses

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Et pas moyen d'avoir les API pour Linux sans devoir payer comme une entreprise ?
              Va-t-il falloir monter une association à but non lucratif pour y parvenir ?
              • [^] # Re: plus de questions que de reponses

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est pas très cher (moins d'un mois/homme). Juste assez pour s'assurer que tu iras jusqu'au bout du processus d'intégration à un logiciel métier, ce qui franchement plus ardu et demande largement plus qu'un mois/homme.

                Par contre je ne sais pas s'ils fourniront les API à un association loi 1901 qui n'a pas de logiciel métier.
  • # Utilisation des logiciels libres en médecine en France.

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bien que n'étant pas spécialiste de la question, j'ai eu l'occasion d'aborder le sujet.

    La plus jeune de mes filles est masseur-kinésithérapeute et est en train de s'installer à son compte. Comme elle et son mari utilisent Mandrake à la maison depuis toujours, elle m'a demandé d'étudier comment équiper son cabinet sur le plan informatique et si possible avec Linux.

    Le "meilleur" logiciel pour kiné est sous windows, il ne fonctionnera pas sous wine malgré une étude faite par Philippe Bousquet, l'auteur de xwine. Il m'en a donné la raison : développé avec Windev. Cela m'a permis de comprendre le discours du directeur de la boite qui le développe et ne veut rien changer : il est maintenant prisonnier de windev et de windows et ne veut pas se compliquer la vie avec Linux....
    Pour la transmission, la carte vitale n'est aussi prévue que pour windows. Donc, je vais devoir lui faire commander un PC avec windows.:-(

    Je pense que la meileure solution serait de faire développer des logiciels libres adaptés aux professions de santé à l'initiative de leurs syndicats. Mes tentatives chez les kinés sont pour l'instant infructueuses.

    La dernière fois que j'ai vu mon médecin, il m'a annoncé qu'il allait devoir changer son logiciel contraint et forcé. En effet, son logiciel est fourni par une petite société qui vient d'être achetée par une grosse. Cette grosse société gloutonne achète des petites sociétés dans le but de supprimer leurs productions et de les remplacer par les leurs. Ils font des conférences aux médecins pour leur annoncer la "bonne nouvelle".
    Les médecins sont très mécontents car le nouveau logiciel est beaucoup moins pratique et ils ne l'aiment pas. Ils sont pris en otages. Leurs données sont stockées dans des formats non documentés.

    Dans tous les cas, ce n'est pas un médecin, un dentiste ou un kiné seul qui pourra changer le système. Ici encore, l'union fait la force.

    J'ai eu l'occasion de rencontrer à Euskalug des personnes travaillant sur la transmission Vitale sous Linux pour les laboratoires d'analyses. L'adaptation à d'autres professions de la santé ne présente aucune difficulté mais nécessite quand même un financement. de quelques semaines de travail.
    Attention : la gestion adaptée à la profession n'est pas de leur ressort.

    Pour terminer, voici une note optimiste. En faisant les recherches sur la transmission de données Vitale sous Linux, j'ai vu que les pharmaciens étaient les seuls à pouvoir le faire. Une lueur d'espoir ! D'ailleurs s'ils sont les premiers comme l'indique http://linuxfr.org/2003/04/02/11910.html(...) , ils sont rejoint par les laboratoires d'analyse : http://www.sesam-vitale.fr/html/ps/logiciels_resultats.asp?type=1&a(...)

    Dans tous les cas, ce n'est pas un médecin, un dentiste ou un kiné seul qui pourra changer le système. Ici encore, l'union fait la force.
    • [^] # Re: Utilisation des logiciels libres en médecine en France.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      N'oubliez pas de participer au projet Debian-Med, distribution adaptée aux exigences de la pratique médicale et de la recherche ;-)

      http://www.debian.org/devel/debian-med/(...)
    • [^] # Re: Utilisation des logiciels libres en médecine en France.

      Posté par . Évalué à 2.

      "son logiciel est fourni par une petite société qui vient d'être achetée par une grosse."
      La petite boite aurait eut son logiciel en GPL, n'aurait-elle pas pu renaître sous un autre nom avec le même logiciel (au pire un fork)?

      J'ai bientôt un kiné dans la famille, et j'aimerais bien le conseiller au moins en logiciels libre (même sous windows).
      • [^] # Re: Utilisation des logiciels libres en médecine en France.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        La petite boite aurait eut son logiciel en GPL, n'aurait-elle pas pu renaître sous un autre nom avec le même logiciel

        Ca n'est pas toujours possible. Les entreprises qui font du libre aujourd'hui vivent grâce à des prestations de conseils, formations, services autour de leurs logiciels. Un éditeur qui produit des logiciels spécialisés, comme ces logiciels pour les médecins, gagne de l'argent surtout sur la vente des licences : libérer un logiciel c'est perdre une partie de ses revenus et parfois aussi un avantage sur ses concurrents.
      • [^] # Re: Utilisation des logiciels libres en médecine en France.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Logiciel en GPL... Pour la carte Vitale, ce n'est pas évident. Pour pouvoir faire des transmissions, le logiciel agréé doit être homologué et subir un batterie de 400 tests (si ma mémoire est bonne). Toute modification demande de refaire toute la série de tests trois fois et ça coûte cher.
        Ce sont de nombreux règlements professionnels qui sont intégrés dans le logiciel de transmission et on peut comprendre le souci de la Sécurité Sociale de ne pas accepter n'importe quoi. Ce logiciel est le filtre situé le plus en amont dans la chaine.
        Je ne veux faire aucun jugement sur l'architecture du système, je ne le connais pas assez pour cela. Ce qui est certain, c'est que faire effectuer des traitements par le client, c'est de l'architecture client-serveur (avec un client lourd) qui pose toujours de sérieux problèmes de gestion de configuration.
        Aurait-on pu faire mieux ? Peut-être...

        Pour le logiciel professionnel, oui, le logiciel sous GPL est possible. La plupart des professionnels de santé sont abonnés à un service d'assistance. Que ce soit propriétaire ou GPL, c'est toujours l'auteur/mainteneur officiel qui a la confiance des clients. Il n'y a pas de risque de voir le marché partir à la concurrence tant que le mainteneur fait correctement sin travail.

        Nous avons donc deux kinés acquis à la "Cause", Plus que 198 à convaincre et nous pourrons lancer un logiciel pour kinés
  • # Quézako

    Posté par . Évalué à 1.

    >> authentification type one time password

    Pardonnez mon ignorance, mais comment ça marche ? Par quel biais le médecin obtient-il son mot de passe jetable ?
  • # C'est bien beau mais...

    Posté par . Évalué à 1.

    Donc mais outres les problèmes informatiques (confidentialité sécurité ou autres), qu'elles informations seront enregistrées et quel en serons les avantages médicaux pour les patients?
    Les médecins y ayant en théorie accés, ne sera t il pas plus facile de les attaquer en justice en cas de mauvais diagnostiques ou d'indications de médicaments non supportés pour le patient?
    • [^] # Re: C'est bien beau mais...

      Posté par . Évalué à 2.

      L'intérêt du patient n'est clairement pas ce qui est mis en avant dans ce projet. On pourra toujours avancer l'argument du "certains patients ne savent pas ce qu'il y a dans leur dossier médical et donc ne sont pas à même d'en parler lors d'une consultation avec un nouvel interlocuteur médical". On peut aussi avancer l'argument des interventions d'urgence où ledit patient n'est pas forcément en état de répondre aux questions du personnel médical.
      Mais l'objectif affiché de ce "projet" est "on va faire la chasse aux dérives et éviter qu'un examen donné soit fait 15 fois, qu'un patient réussisse à se faire prescrire 12 fois tel médicament par 12 toubibs différents", etc.
      • [^] # Re: C'est bien beau mais...

        Posté par . Évalué à 2.

        Mais l'objectif affiché de ce "projet" est "on va faire la chasse aux dérives et éviter qu'un examen donné soit fait 15 fois, qu'un patient réussisse à se faire prescrire 12 fois tel médicament par 12 toubibs différents", etc.

        Même pas, le ministre a dit que pour être remboursé il faut inscrire l'examen dans le dossier.

        Encore un médecin qui rêve que ses confrères vont consulter le dossier et dire non à leur patient. Il est bon de rappeler que les médecins libéraux sont payés à la passe^wconsultation, le patient qui n'obtient pas ce qu'il veut se barre sans payer.
        • [^] # Re: C'est bien beau mais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          gageons que l'étape suivante sera de faire une requête SQL adaptée et la CNAM ne remboursera que la première consultation.
          Etape suivante si ça ne suffit pas, un déconventionnement des médecins fautifs: les moyens ne manquent pas et comme l'époque n'est plus à la rigolade, ...
          • [^] # Re: C'est bien beau mais...

            Posté par . Évalué à 2.

            gageons que l'étape suivante sera de faire une requête SQL adaptée et la CNAM ne remboursera que la première consultation.

            Tu oublies une chose, pour être remboursé, tu dois transmettre à ta caisse l'information comme quoi tu as eu une consultation, gageons que la requête existe déjà mais elle n'est pas appliquée. Pourquoi ? Il n'y a de sanction que pour les assurés qui se font rembourser des prestations imaginaires (arrêts de travail, consultation de la voisine, médicaments pour l'oncle d'Amériques...) en gros pour ceux qui fraudent, quand tu abuses du système tu passes au travers.

            Etape suivante [...] un déconventionnement des médecins fautifs

            C'est prévu dans la première étape avec une gradation, cela s'appelle Référence Médicale Opposable, Protocole de prise en charge, Référence thérapeutique, Autorisation de Mise sur le Marché (pour les indications thérapeutiques des médicaments).
    • [^] # Re: C'est bien beau mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Moi cette histoire d'informatisation des dossiers médicaux, ça me rappelle
      une récente nomination aux Big Brother Awards :
      http://nomines.bigbrotherawards.eu.org/index.php?de=1&&id=6(...)


      La Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) et son ex-président, Denis Kessler, militent ouvertement afin de mettre fin au secret médical en réclamant d'avoir accès aux données privées transmises dans les feuilles de soins électroniques (FSE).

      Comme l'exposait "Transfert" le 20 juin 2003 (1): "Selon un de ses dirigeants, [la FFSA] juge l'anonymisation compliquée, coûteuse et bien moins efficace que la seconde solution proposée dans le rapport Babusiaux : transmettre la feuille de soin directement par le médecin, avec l'accord de l'assuré. Si ce système devait être choisi, les sociétés d'assurance promettent des formules plus intelligentes et mieux adaptées aux besoins des clients : ces derniers signeraient un contrat précisant dans quels cas les données seraient communiquées. Lors de la réalisation de l'acte médical, le patient aurait cependant la possibilité de refuser la transmission de ces informations... mais, toujours selon ce dirigeant de la FFSA, le remboursement pourrait alors être moindre."


      Je voudrais pas être parano mais il semblerait qu'ils aient gagné...
      et merd'

      PS. AGCS en marche...
  • # Tout ça c'est bien mais ...

    Posté par . Évalué à 2.

    - pourquoi le logo debian sur cette news ? Je pense que l'intérêt de cette news n'est pas ici la distribution, mais le reste.

    - Tout ça, c'est vachement bien, mais moi, je regarde le bureau de mon père, médecin, qui a une espèce de machine pour lire les cartes vitales (sisi, un truc avec un protocole infâme apparemment), et à cause de ça, il reste sous windows (sinon, je l'aurai déjà passé sous linux).

    Rajoutez le fait que aucune application n'existe encore sous Linux pour pouvoir envoyer les feuilles de soin par télé-transmission, ...

    C'est très bien ces nouvelles, mais moi je dis, si on arrive à faire ces deux idées là, AMHA on gagnera plus.

    PS : non, pas moi, je suis pas vraiment porté dans ce genre de programmation.
    • [^] # Re: Tout ça c'est bien mais ...

      Posté par . Évalué à 6.

      "aucune application n'existe encore sous Linux pour pouvoir envoyer les feuilles de soin par télé-transmission"

      Ce n'est pas exact.
      http://www.sesam-vitale.fr/html/editeurs/ml_envoyes/message_ml_ps_2(...)
      Il existe au moins des logiciels pour pharmaciens.

      D'autre part, le GIE SESAM-Vitale fournit les API de dialogue avec le lecteur, sous Linux. Je ne crois pas que ce soit en source, mais c'est déjà un progrès, une reconnaissance de l'importance de notre OS favori.
      http://www.sesam-vitale.fr/html/editeurs/fsv1.asp(...)

      Je me rappelle que que je suis arrivé dans la boite, les API étaient fournies pour Dos, mais pas pour Linux.
      • [^] # Re: Tout ça c'est bien mais ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        D'autre part, le GIE SESAM-Vitale fournit les API de dialogue avec le lecteur, sous Linux.

        Va falloir que je regarde ça...
        Sous Windows, leurs API, c'est une belle mer**.
        De l'aveu même d'un responsable sécurité GIP-CPS, ils sont en train de recoder leurs API à cause d'un bête problème : il en existe aujourd'hui plusieurs versions, qui ne sont pas capable de se voir. Et si l'on installe une nouvelle version sur un poste où une ancienne version est déjà installé, la machine plante...

        Espèrons qu'ils aient fait mieux sous Linux...
        • [^] # Re: Tout ça c'est bien mais ...

          Posté par . Évalué à 3.

          Je confirme, l'appareil de mon père, il m'a fallu 1h pour le configurer ... La documentation qu'ils fournissaient n'étaient pas valide pour certaines versions de Windows, et la maintenance le savait, ils n'ont même pas fait l'effort de prévenir les utilisateurs.

          Oui, je sais que le GIE Sesam-vitale a un petit semblant de quelque chose qui existe sous Linux, mais comme disait notre ami P.Jarillon, c'est pas gagné, et c'est bien dommage.
          Le souci, c'est que mon père ... n'utilise pas ce lecteur, et un lecteur de carte, c'est ... comment dire ... cher. Ca lui couterait plus cher d'en racheter un que de se plier aux exigences du marché et de garder son windows avec ses logiciels pas libres.
          C'est bête à dire, mais c'est comme ça.

          Tu vas me dire : mais il aurait dû faire le bon choix au départ. Certes, mais quand on te met le couteau sous la gorge en te disant : "informatise-toi et prend un lecteur de carte" tu réfléchis, et tout, mais tu peux pas attendre 100 ans que le marché s'ouvre et qu'un lecteur sorte avec des caractéristiques plus "ouvertes".
          • [^] # Re: Tout ça c'est bien mais ...

            Posté par . Évalué à 4.

            qu'un lecteur sorte avec des caractéristiques plus "ouvertes"

            Gni ?
            Je ne vais pas faire la hotline de l'éditeur de logiciel, ni celle de Sesam-Vitale, mais les lecteurs sont homologués. Donc a priori ils ont les mêmes caractéristiques logicielles, et respectent le même prococole de communication.
            Il existe bien sûr des variantes, avec des lecteurs multi-fonctions (sachant gérer la carte Vitale et la carte Bancaire). Mais pour ce qui est des fonctions de base, le principe d'homologation garantit un même fonctionnement avec différents matériels.
            • [^] # Re: Tout ça c'est bien mais ...

              Posté par . Évalué à 1.

              gni ? (bis)

              Une renault et une peugeot sont homologuées pour pouvoir rouler sur la route, c'est pas pour ça que c'est les même, le même fonctionnement, ...
              Certes, elles ont 4 roues toutes les deux (hmmm, on va bientot en voir des avec 3 je sens), un moteur (à priori), un volant, ... mais c'est tout.


              Bon, j'arrête mon analogie de merde :)

              Plus sérieusement, si les Gemplus ont le même firmware et les même protocoles que ton truc, moi, je suis intéressé et je regarderai peut-être ça de plus près, mais je suis pas convaincu.
              • [^] # Re: Tout ça c'est bien mais ...

                Posté par . Évalué à 3.

                "analogie de m"

                Bonne auto-critique :-)

                Je n'ai pas touché à un lecteur depuis un bon moment, mais j'ai travaillé dessus, notamment sur le portage du protocole de communication.
                Le but de ces portages, c'est bien que chaque lecteur communique avec le monde extérieur en suivant le même protocole. Et qu'il sache répondre aux divers ordres que lui envoie l'API de l'ordinateur, pour lire la carte Vitale, vérifier la présence de la carte CPS, certifier une feuille de soins, etc.
                Le hard peut être complètement différent, et le firmware avec, n'importe quel lecteur homologué doit répondre de la même manière.
                • [^] # Re: Tout ça c'est bien mais ...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Sauf que "firware" doit être mis à jour de temps en temps car tout l'environnement évolu y qu'a voir la dernière version (1.40).
      • [^] # Re: Tout ça c'est bien mais ...

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        En effet, l'API pour linux est livré en binaire, un joli "libapileclux.so".

        Et je confirme aussi les dire d'une personne dans le thread, l'API sous windows est vraiment une vraie mer.... :-)

        A+
        --
        Christophe.
  • # Je veux pas informatiser mon dossier médical.

    Posté par . Évalué à 5.

    Quoi de plus personnel, de plus intime que l'état de son corps, de sa santé ?
    Même s'il faut consulter, les informations ne doivent pas sortir du cabinet du médecin. En tout cas, pas sans mon accord.
    Il y a d'autres moyen de contrôler les fraudes à l'assurance sociale.

    Il suffit de consulter les statistiques des dépenses de santé :
    50% des assurés occasionnent 6% des dépenses.
    6% des patients coûtent de 80%, les malades atteints de pathologies graves et les personnes de plus de 75 ans.
    Les frais occasionnés par cette informatisation de données extra sensibles ne permettra pas d'économies.
    • [^] # Re: Je veux pas informatiser mon dossier médical.

      Posté par . Évalué à 1.

      6% des patients coûtent de 80%, les malades atteints de pathologies graves et les personnes de plus de 75 ans.


      Ouais, t'as raison, Sauvez la Sécu, tuez les vieux et les handycapés !

      Plus sérieusement, il y a aussi, les médecins qui prescrivent ... ce que leurs patients leur demandent. Ce genre de médecin existe, et c'est scandaleux. Genre ils prescrivent ci et ça, parce que le patient il a dit que il voulait plein de médicaments, et que si le médecin il lui donne pas, il boudera (comprendre, ira en voir un autre qui LUI, lui donnera ce qu'il demande).

      Après, tu as les malades imaginaires : "maman, j'ai mal à la tête" (et le contrôle oral d'histoire de ce matin, j'irai pas !) Exemple stupide, mais ... ça existe, et plus qu'on ne le croit, ces gens qui vont chez le médecin pour un rien.

      PS : personnellement, la dernière fois que je suis allé chez le médecin, c'était une urgence, et la fois d'avant ... aussi (je ne compte pas les rappels et vaccins, c'est à part). Non que je ne sois jamais malade, mais parce que un mal de ventre, ça passe. Et puis, on a toujours une mini pharmacie chez soi, pourquoi ne pas l'utiliser à bon escient.

      PPS : Cela dit, j'suis d'accord, le secret professionnel, il est entre le patient et le médecin, pas entre le patient et le corps médical
      • [^] # Re: Je veux pas informatiser mon dossier médical.

        Posté par . Évalué à 2.

        Il y a aussi un certain Illitch , qui a developpe la these que la Medecine etait inutile , dangereuse et ne servait a rien !!
        C'est un point de vue . le retour a la nature .. l'accouchement sans peridurale ... etc ... pourquoi pas !!

        Le secret Medical c'est le Patient qui en contrepartie de sa decision de raconter ce qu'il a de plus intime (il montre son cul au medecin) contraint le Medecin au Secret Medical .. y compris apres sa mort ( ce qu'a oublie le Dr GUBLER !!) .

        Un medecin n'a rien a cacher a son patient ( ce n'est le cas pour son entourage) , s'il est en mesure de recevoir l'information sans risque pour sa vie

        Toutefois le legislateur et le grand Dr Kouchner avec sa loi sur les droits des patients veulent en decider autrement . Desormais c'est au patient a gerer son dossier , en theorie ; mais d'autres que son medecin traitant vont s'en charger pour lui !! C'est habille sous le vocable de Dossier Medical partage !!
        Qui sera le dupe dans l'affaire ..

        Exemple precis et vecu :
        Un cadre avait souscrit une assurance vie au profit de son epouse . Porteur d'un cancer il va se faire soigner dans un grand centre et paye avec sa carte bleue . Au bout d'un an il recoit , a sa plus grande stupefaction , un avis de rupture de contrat sous un pretexte prevu dans un petit alinea du contrat qu'il n'avait pas lu !!
        • [^] # Re: Je veux pas informatiser mon dossier médical.

          Posté par . Évalué à 2.

          A ce propos, lire le point de vue de Martin Winckler ( http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=245(...) )

          D'après lui l'erreur de Gubler a été de faire des révélations après la mort de Tonton. Durant le mandat présidentiel, cela aurait pu se concevoir car en dénonçant l'incapacité du chef de l'état a ne plus exercer sa fonction il faisait oeuvre de civisme. Après c'est trop tard, cela relève de la basse vengeance.

          A propos rendons à César, le Dossier Médical Partagé c'est Douste et pas Kouchner.
    • [^] # Re: Je veux pas informatiser mon dossier médical.

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Il n'y aura p'être pas d'economies, il y aura un meilleur suivi du patient, une meilleure continuité des soins, surement des examens inutiles en moins, un meilleur diagnostique et un meilleur traitement.

      Si je suis ton raisonnement, l'informatisation de la santé c'est une perte d'argent. Est-ce que les industriels ou les sociétes de services renient l'informatique ? non. Alors, pourquoi serions-nous differents ?
      • [^] # Re: Je veux pas informatiser mon dossier médical.

        Posté par . Évalué à 2.

        il ne parle pas que de ça : il commence par dire (et c'est son droit à mon avis) que les informations qui le concernent ne doivent pas sortir du cabinet du médecin à qui il fait confiance.

        il ne nie pas l'avantage que la centralisation apporte pour le suivi tout ça.

        ce qu'il souligne c'est le caractère sensible des informations concernées, et son refus de voir leur confidentialité mise en danger. Et il ajoute sur un autre plan qu'il doute des économies qui seront effectué, en se basant sur quelques chiffres simples décrivant la répartition des coùts de la santé. Tu ne remets pas sa parole en cause sur ce point et moi non plus parce que je n'en sais rien...
      • [^] # Re: Je veux pas informatiser mon dossier médical.

        Posté par . Évalué à 0.

        Nous sommes différents tout simplement parcequ'il n'y a aucun gain à atteindre en terme de productivité en informatisant le dossier médical.

        Quand à l'utopie rationaliste qui consiste à croire que le meilleur suivi médical d'un patient dépend de la tenue de son dossier médical, il n'y a que ceux qui ignorent les pratiques médicales, des élus et les compagnies d'assurance qui ont la faiblesse d'y céder.

        La plupart des résultats des examens ne représentent d'intérêt qu'au moment où ils sont effectués et certainerment pas après.

        Le patient est encore et topujours une personne mineure dont on pourrait contredire la responsabilité au vu d'un dossier médical "informatisé" SVP.

        Foutaises que celà.

        La modernité n'est pas la bureaucratisation numérique
        • [^] # Re: Je veux pas informatiser mon dossier médical.

          Posté par . Évalué à 2.

          Un petit coup de pub sur des lectures, OK, je suis HS mais bon :
          ATTAC vient de réaliser un petit livre sur le complexe médico-industriel. Pas cher (2,85 euros). Je l'ai lu ce week end, je l'ai trouvé trés pédagogique et les questions de l'avenir de la santé y sont très bien abordées.
          Je précise que je ne fais pas partie d'ATTAC.
  • # Dossier Medical Informatise -Le Ministre croit au Miracle !!

    Posté par . Évalué à 4.

    Effet d'annonce de la part de l'ancien Maire de Lourdes !
    Pub pour une Clinique de Toulouse
    Dans les fils de discussion on semble oublier
    1- Que la problematique du Dossier Medical Partage n'est pas technique . On avait eu en 1975 le Projet SAFARI dans un autre domaine qui a eu le merite de faire naitre la Loi Informatique etLibertes et la CNIL
    2- Il n' y a pas un Dossier mais des Dossiers Medicaux suivant le Medecin -Hopital ou Clinique consultés durant sa vie par un patient . La lisibilite d'un dossier , la vue est differente selon les intervenants medecins ou paramedicaux

    3- Ce Dossier Medical Partage actuel sera selon moi un Casier Medical pour la plus grande joie des assureurs et des payeurs comme les caisses ou mutuelles et en arriere plan un outil d'evaluation professionnelle ( en fait flicage ) pour les Medecins , mais aussi au detriment des patients . Il suffit de voir comment cela se passe pour les assurances automobiles

    4- la Problematique du Dossier Medical Partage est surtout ethique ( comment respecter le secret Medical dans l'interet du Patient c'est a dire respect de la vie privee du Patient ) face a des contraintes d'acces a des informations intimes exigees par des regleurs pour rembourser des frais et honoraires

    5- Elle est aussi de nature juridique car le fait de concentrer une multitude d'informations dont certaines sont hypothetiques ( la medecine est un Art et non une science pas toujours exacte) sur des supports informatiques , permet des traitements rapides puissants et pouvant être utilisés facilement contre les producteurs d'informations ( medecins - hopitaux) en vue de proces , plaintes etc .. Nous sommes dans une logique d'indemnisation plus ou moins demagogique de tous les aleas therapeutiques .

    6- Se pose enfin la fiabilite de cette information recueillie sur un ecran d'ordinateur . Au dela des problemes d'authentification , de securite , de confidentialite et d'integrite specifiques a ces reseaux , se pose la question de la Notarisation des donnees
    Quand vous realisez un acte de vente , il y a une autorite certificatrice qui garantit la transaction . Un Original ( la grosse) est deposee au Conservatoire des hypotheques , que l'on peut retrouver dans le temps , y compris apres le deces ou la retraite du notaire . Pour un groupe sanguin , type AB + mentionne sur le Dossier Medical Partage , l'anesthesiste en urgence , va-t-il transfuser sans redemander un nouveau groupe sanguin ?
    Ou est l'economie ?

    7- dernier detail , qui va rentrer les informations sur les ecrans
    Les medecins pendant leur consultation !!! j'en doute ou vont-ils devoir embaucher une secretaire supplementaire ? ou est l'economie ?

    Decidement le Ministre croit au miracle !!
    • [^] # Re: Dossier Medical Informatise -Le Ministre croit au Miracle !!

      Posté par . Évalué à 3.

      un outil d'evaluation professionnelle ( en fait flicage ) pour les Medecins

      Ce genre d'assimilation de l'évaluation au flicage me fait bondir provenant d'un médecin. Toutes les autres professions sont soumises à évaluation. Sans évaluation, ce n'est plus de la médecine mais du charlatanisme.

      Je conçois que la façon de faire de l'évaluation ne vous semble pas bonne, mais dans ce cas engagez vous, proposez, travaillez pour améliorer cette évaluation et surtout prenez en main l'évaluation de la médecine avant que d'autres le fasse à votre place. Je rève d'aller chez un médecin dont j'aurai la certitude qu'il est resté un bon médecin c'est à dire qu'il pratique dans les règles de l'art, est-ce trop demander pour un patient ? La devise de la médecine est "ne pas nuire".

      Il faut aussi faire attention, la médecine est un art mais elle s'applique sur une base scientifique. La médecine c'est principalement la capture, la gestion et l'analyse d'informations. Nous ne connaissons rien de mieux comme outil que l'informatique pour la manipulation de l'information. Cette information est difficile à modéliser, elle ne sera donc jamais entièrement codée. Je conviens que des progrès restent à faire en ergonomie pour capturer et manipuler les informations médicales.
      • [^] # Re: Dossier Medical Informatise -Le Ministre croit au Miracle !!

        Posté par . Évalué à 1.

        Ce genre d'assimilation de l'évaluation au flicage me fait bondir provenant d'un médecin. Toutes les autres professions sont soumises à évaluation. Sans évaluation, ce n'est plus de la médecine mais du charlatanisme.

        J'ignore si vous êtes médecin .. mais vous semblez ignorer ce qu'est l'exercice de la Medecine .

        Pour être medecin ( même charlatan) il faut avoir subi des examens difficiles , des concours ( Internat etc ..) disons entre 12 et 15 ans aprés le bac . avoir validé des stages en hopital qui se deroulent sur plusieures annees avec des controles continus , etc .. Elle a eu lieu l'evaluation !!!

        Ceci fait l'objet d'une reglementation nationale et europeenne qui fait qu'un Medecin obtient un Diplome delivre par une Universite , sous le controle de l'Etat qui a travers les Directions Sanitaires departementales d'une part - l'Ordre des Medecins d'autre part delivrent une autorisation d'exerce de la Medecine .

        Curieusement ce même Etat , dans ses hopitaux est le premier a violer la loi , en autorisant plus de 8000 Medecins dits a Diplome etranger non europeen a exercer dans le secteur Public .
        Sans porter un jugement de valeur sur les formations de ces medecins , il est juridiquement incomprehensible que le Diplome de Medecin ne soit pas protegé .

        Tout ceci pour dire que l'ETat devrait donner l'exemple en commencant a evaluer ce corps de medecins , representant plus de 25 % des effectifs actuels au lieu de conditionner l'opinion , par des campagnes mediatisées de procés de medecins ( ils sont rares .. avec des pourcentages identiques par comparaison à d'autres professions liberales) mis en examen .

        Ceci suite a des plaintes de patients , d'ailleurs de plus en plus nombreux , vu que notre legislation indemnise depuis la loi KOUCHNER tous les risques et aleas therapeutiques ..

        Quelle evaluation ?

        Pouvez vous nous dire ou existe un referentiel du Bon Medecin generaliste ?. ou du bon specialiste ?

        Le Patient , est-il considere comme un incapable au point de ne pas reconnaitre s'il a affaire a un bon médecin ou reçu un bon traitement ?
        Le patient evalue son Medecin a chaque contact et s'il n'est pas content , il a encore mais pour combien de temps , la possibilté d'en changer

        l'Evaluation doit elle être individuelle , collective en milieu hospitalier , concerner la structure ou les individus ? Qui va Payer ?
        Autant de questions ou l'on ne sait pas encore repondre

        Il est evident , comme l'a fait deja un Journal a partir des donnees du PMSI dans les hopitaux , on trouvera toujours qui sera tente de balayer le Dossier Medical Publié car partagé , pour evaluer , controler etc tous les actes d'un Medecin

        Toute Evaluation , sans suite et pourquoi pas sanction individuelle ou collective pour le groupe professionnel , c'est de l'anecdote ou du folklore !!

        Je persiste et signe , derriere l'evaluation il y aura du FLICAGE

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.