HispaLinux : 10 ans qui font du futur une réalité

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
18
déc.
2007
Communauté
Du 13 au 15 décembre, la ville de Cáceres accueillait HispaLinux, le congrès espagnol des utilisateurs de logiciels libres. Il faut se rappeler que Cáceres est une ville d'Estrémadure et que le gouvernement de cette région a été le premier à prendre la décision de promouvoir les logiciels libres en Espagne. Il a alors décidé de créer la distribution gnuLinEx pour ses propres besoins.

La devise du congrès "10 años haciendo del futura una realidad" évoquait le travail accompli pendant une décennie. Le congrès a été magnifiquement organisé dans les locaux de l'université de droit de Cáceres et le wifi a parfaitement fonctionné.

Nous étions quelques Français, chaleureusement accueillis et présents dans ce congrès. Nous avons évoqué la nécessité de tisser des relations plus étroites par dessus les Pyrénées. Pour cela, nous leur avons parlé des RMLL qui se tiendront à proximité de l'Espagne en 2008. Nous espérons avoir été entendu ! Nous avons aussi pris de nombreux contacts (que nous comptons bien faire fructifier) avec le gotha du logiciel libre espagnol.

Nous avons pu constater que l'enseignement des langues n'était pas le point fort des espagnols et beaucoup hésitent à sortir de leur frontière linguistique. Aussi, si vous parlez la langue de Cervantès, vous pouvez aider à ce rapprochement en invitant vos amis aux RMLL 2008 et en y aidant les organisateurs.

NB : Ouvrez les liens en espagnol même si vous n'avez jamais étudié cette langue. C'est souvent aussi facile à comprendre qu'une traduction automatique.

Aller plus loin

  • # Attention !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est souvent aussi facile à comprendre qu'une traduction automatique.


    Attention, ne soyez pas embarassés par les faux amis...
  • # "si vous parlez la langue de Cervantès..."

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    N'oubliez pas Barrapunto http://barrapunto.com
  • # L'héritage de LinEx

    Posté par . Évalué à 2.

    Quelqu'un aurait des infos sur ce qui a suvi dans la région ? LinEx s'est calqué sur le développement de debian en se basant depuis sur la 3.1 mais pour l'heure LinEx semble être au point mort. Quelles sont les évolutions prévues ?

    Peut-être que c'est marqué dans les liens mais ne comprenant pas un mot d'espagnol...
    • [^] # Re: L'héritage de LinEx

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      D'après ce que j'ai compris sur place, toute l'administration est passée sur Linex. Mais il y a des poches de résistance par exemple dans les écoles.
      Le gouvernement d'Extramadura était représenté au congrès et a la ferme intention de poursuivre là où il a un temps d'avance sur tout le monde.
  • # linux dans l'enseignement supérieur espagnol ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Il faudrait voir aussi comment est implanté linux dans les universités espagnoles.

    Je suis actuellement en binôme avec un étudiant espagnol venu en France dans le cadre du programme d'échange "Erasmus", et il n'avait jamais touché à linux (ou un quelconque système d'exploitation libre), ne serait-ce que pour naviguer dans des dossiers, copier des fichiers ...
    Il est issu d'une université madrilène (je ne sais pas s'il y en a plusieurs par ville, comme à Paris par exemple), et il me semble qu'il est dans l'équivalent d'une 3e année d'un parcours axé études courtes (une sorte de 3e année de DUT, ou licence pro).
    En gros, il est possible qu'il fasse tout son cursus sans jamais voir l'ombre d'un système d'exploitation différent de windows.

    Je ne sais pas si c'est un cas généralisé (d'ailleurs même en france je ne sais pas si on touche un peu à linux dans toutes les facs de sciences), mais forcément, si on utilise tout au long de son parcours un système donné, on aura tendance à utiliser par la suite ces mêmes outils qu'on connaît et sur lesquels on a été formé.

    Reste à savoir si c'est un cas isolé... (ou si c'est ma fac qui est un cas isolé :) )
    • [^] # Re: linux dans l'enseignement supérieur espagnol ?

      Posté par . Évalué à 1.

      L'espagne fonctionne comme une fédération, similaire au fonctionnement des états-unis. Ce qui est donc vrai pour une région (l'Estrémadure) ne l'est pas pour une autre (Madrid) car les politiques des parlements régionaux sont différents. Pour faire court: la région de Madrid est la chasse gardée de Microsoft.
      • [^] # Re: linux dans l'enseignement supérieur espagnol ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Juste un point de droit constitutionnel.

        Il est vrai que le système espagnol ressemble à un système fédéral mais ça n'en pas un. Pour l'Espagne, il faut préférer le terme de régionalisme, à mi chemin entre État unitaire et État fédéral. La différence essentielle est la norme juridique utilisée : pour le régionalisme il n'y a qu'une seule constitution qui énumère les compétences attribuées aux régions qui disposent d'un statut. Dans le cas d'une férération, il y a superposition des institutions : État fédéral et État fédéré sont distincts et très souvent la constitution de l'État fédéral énumère ce qui est du ressort de l'État fédéraL De même dans un système régionaliste, l'État peut unilatéralement décider de réviser le statut des régions, ce n'est pas le cas dans un système fédéral où cela doit passer par le pouvoir constituant qui inclut l'adhésion des États (sauf en Russie mais peut on parler d'une fédération russe ? la fédération russe est à la fédération ce que la confédération helvétique est à la confédération).
        En gros c'est ça. Mais bon surtout d'un point de vue juridique. Après dans les faits, c'est vrai que le système espagnol s'est considérablement décentralisé. Mais pour parler d'une fédération espagnole, il faudrait encore un pas supplémentaire.

        Ça ne change rien par rapport au reste de ton commentaire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.