Journées Détaxe 2005

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
22
nov.
2005
Presse
Le Groupe de Travail Détaxe [1] de l'AFUL [2] vous informe que les journées Détaxe 2005 auront lieu les 09 et 10 Décembre, dans l'espoir de rendre plus visible le problème des ventes subordonnées de logiciels. Les personnes souhaitant s'associer activement à sa préparation et sa réalisation sont priés de s'inscrire sur la liste Détaxe [3] puis de s'y manifester. Des idées sont les bienvenues.
Un communiqué doit être rédigé, puis efficacement diffusé. Les associations, locales et nationales, sont aussi appelées a s'y associer.

On rappelle qu'a ce jour le plus urgent et le plus utile reste de faire remonter par courrier tout refus de devis séparé à :
DGCCRF, Administration Centrale, Bureau E2, Teledoc 242,
59 boulevard Vincent Auriol, 75 703 Paris Cedex 13
(cf [4] pour rappel de la procédure actuelle à suivre).

Une souscription est ouverte afin de financer les actions en justice qui sont engagées [5]. Vous pouvez prendre contact avec les modérateurs de la liste Détaxe à ce sujet. Sinon, vous pouvez poster vos chèques directement auprès de l'AFUL en précisant bien "souscription Detaxe 05/06".

Aller plus loin

  • # La brêche est ouverte.

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Après les annonces des premiers portables HP sans windows ou avec Mandriva http://linuxfr.org/2005/08/31/19501.html , il y a eu l'annonce de NEC http://www.presence-pc.com/actualite/mandriva-nec-12062/ et celle de DELL http://wwwnew.mandriva.com/fr/company/press/pr toujours chez Mandriva. IBM n'est pas en reste avec http://education.pcpartner.fr/catalog/index.php?cPath=1 . Il ne faut pas oublier Errex qui propose aussi des PC sousLinux depuis deux ans.
    Même si ces annonces sont relatives aux filiales françaises des grandes firmes sont timides, le mouvement est engagé. D'inexistante, l'offre est maintenant d'une poignée de machines.

    Il faut espérer de la DGCCRF craindra moins de se heurter à un obstacle insurmontable et comprendra qu'en intervenant, elle a maintenant toutes les chances de remporter un succès.
    • [^] # Re: La brêche est ouverte.

      Posté par . Évalué à 1.

      Dans l'histoire on ne sait pas si le constructeur paie ou pas la licence Windows, même si le Windows n'est pas livré avec.

      Il faudrait pouvoir comparer les prix avec des modèles totalement identiques pour se faire une idée.
      • [^] # Re: La brêche est ouverte.

        Posté par . Évalué à 2.

        pourquoi donc ? ce ne sont pas tes affaires...
        • [^] # Re: La brêche est ouverte.

          Posté par . Évalué à 2.

          1- Le prix de Windows
          Quand on peut comparer, on voit que Windows (+ les logiciels imposés avec) est vendu environ 100 euros, voire 150 euros.
          Mais rares sont les occasions de comparer.

          La différence se voit par exemple en configurant les PC de Dell "pour étudiant avec Linux" et "pour grand public".
          Mais tout est fait pour que la comparaison soit difficile : le PC pour étudiant avec Linux est vendu en tant que "bas de gamme" avec peu de mémoire, peu de disque, etc, etc.

          On peut aussi comparer avec une offre "montée sur place" de Surcouf.

          Ceci étant dit, on commence à voir des PC à 300 euros de matériel (hors écran ; par exemple le PC de Surcouf mentionné) ; donc les 100 euros de Windows commencent à vraiment peser lourd...

          2 - Nos affaires ?
          Effectivement, le prix auxquel les constructeurs payent Windows nous importe peu. Mais s'il s'avérait qu'ils vendent 100 euros ce qu'ils achètent 30, on comprendrait aisément leur rétiscence à rembourser le tout...
    • [^] # Re: La brêche est ouverte.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Malheureusement ca reste trop souvent limité à des modèles d'entrée de gammes:
      Par exemple ibm ci-dessus ne propose qu'un celeron M 360 avec 256Mo de Ram et disque dur de 40Go.
      • [^] # Re: La brêche est ouverte.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Comme je suis plutôt optimiste, je préfère voir le verre peu rempli que presque vide. J'avais cependant vu un PC portable haut de gamme sans OS chez Surcouf une fois.
        Vivement que la DGCCRF se bouge un peu !
    • [^] # Re: La brêche est ouverte.

      Posté par . Évalué à 5.

      En fait, qu'un ordinateur soit propose avec windows, linux ou autre, peu importe. Ce qu'on aimerait c'est avoir le detail materiel/logiciel avant de passer en caisse, et avoit le choix d'acheter uniquement le materiel ou le logiciel.
      La vente liee etant interdite en France, ca ne devrait pourtant pas etre si complique que ca .... et pourtant !
      De plus ce defaut d'informatin est tres genant : on vous dit en magasin que vous avez un antivirus installe. En prenant bien soin de ne pas vous dire qu'il faudra vous acquitte d'uune licence dans 30 jours !
      A ce rythme la, autant qu'ils preinstallent ce qu'ils veulent, et le consommateur choisira plus tard de s'acquitter de ses licences ou pas ;-)
  • # la loi de l'offre et la demande

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est la demande qui crée l'offre dans ce cas là. Jusqu'a présent tout le monde souhaitai avoir Windows avec son ordinateur. Mais maintenant que d'autres solutions sont connues et que le consommateur en a marre de passer à la caisse, les constructeurs font de nouvelles offres. Pourquoi vont-ils prendre des risques à vendre des ordi sans OS si personne ne les achete, et avoir de mauvaises relations avec microsoft en plus ?
    • [^] # Re: la loi de l'offre et la demande

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est la demande qui crée l'offre dans ce cas là. Jusqu'a présent tout le monde souhaitai avoir Windows avec son ordinateur.

      Je suis d'accord, mais il y a un décalage entre la demande et l'offre : il faut du temps et bcp de demandes pour que les fabricants se rendent compte que commercialiser une alternative devient rentable pour eux.

      Le problème dans le cas d'un monopole, c'est que l'offre crée aussi la demande, et c'est un cercle vicieux. Quel consommateur peut "refuser de passer à la caisse" quand il ignore que d'autres solutions répondant à son besoin (et moins chères) existent ?
      Alors il achète bêtement ce qu'on lui vend, ce que "tout le monde" connaît, si "tout le monde" a ca c'est-que-c'est-bien™.

      Il est donc primordial de communiquer largement autour des alternatives libres, surtout auprès des béotiens, et de harceler les vendeurs pour les convaincre qu'un marché les attend.
    • [^] # Re: la loi de l'offre et la demande

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Nous n'en sommes pas à demander des ordinateurs sans OS mais à demander l'affichage de la liste des produits logiciels ainsi que leur(s) licence(s) afin de pouvoir comparer ces offres.

      Comment permettre à d'autres acteurs comme Mandriva, ou toi demain peut être de proposer une offre alternative si l'offre logicielle des "packs informatiques" n'est pas détaillée ?

      La concurrence est ainsi tuée dans l'oeuf.

      En gros la Detaxe revient à:

      - faire valoir notre droit à l'information:
      article L.113-3 du code de la consommation garantit l'information sur les prix

      article L.111-1 du code de la consommation:
      tout professionnel
      vendeur de biens ou prestataire de service doit, avant la conclusion du contrat, mettre le consommateur en mesure de connaître les
      caractéristiques essentielles du bien ou du service.

      - faire appliquer la loi qui interdit les ventes liées:
      article L.122-1 du code de la consommation interdit de subordonner
      la prestation d'un service à celle d'un autre service, ainsi que de
      subordonner la prestation d'un service à celle d'un autre service ou à l'achat d'un produit.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.