La réaction des pro-brevets

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
21
déc.
2003
Justice
Une coalition formée par les plus gros fabricants de téléphones mobiles tente de faire pression sur la Commission européenne pour imposer les brevets logiciels. Parmi ces derniers on retrouve Alcatel, Ericsson, Nokia, Philips et Siemens.

Le même jour dans le monde informatique, on apprend que Siemens veut délocaliser sa production informatique. De quoi bien mettre en évidence que ces sociétés jouent pour elles et contre l'Europe :

- Ok pour interdire aux autres d'innover en Europe
- Pas ok pour la production en Europe...

Note du modérateur : Laurent Guerby a signalé sur fsfe-france une interview de Robin Milner, membre de la Royal Society et détenteur d'un Turing Award, qui déclare à propos de l'extension de la brevetabilité dans l'informatique : « C'est terrifiant. C'est ridicule et terrifiant en même temps. »

Aller plus loin

  • # Re: La réaction des pro-brevets

    Posté par . Évalué à 10.

    Je confirme mon impression, on ne remarque pas ces news planquées en haut de la page, dans un fond de couleur qui donne plus envie de l'éviter du regard que je s'y attarder.

    ce sont les deux 0 des commentaires et des notes qui m'ont interpellé.
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Peut-être faudrait t'il changer la couleur de fond de l'encadré dès que la news en haut de page change de contenu, non ?

      Je sais que lorsque c'était passé du vert au jaune, ça m'avait tout de suite frappé.
      Maintenant, ça oblige a changer le css à chaque fois que la news est changé donc il faut voir si ça n'est pas trop contraignant comme solution.
      • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

        Posté par . Évalué à 2.

        ça oblige a changer le css à chaque fois que la news est changé

        Non, il suffit d'avoir un petit ... ajouté dans le header de la page où on va juste changer la couleur de fond de cette boîte. Comme il est généré en même temps que la page on peut le faire changer sur base du contenu de celle-ci.
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par . Évalué à 2.

      la couleur vert pomme était parfaite elle, pourquoi ne pas l'avoir conservée ? Je crois qu'elle n'a été testée qu'à 2 reprises, et sur une très courte durée.
      • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Concernant le peu de hits, c'est normal, on est dimanche et ça fait juste deux heures qu'elle est en ligne cette dépêche.

        Concernant le changement de couleurs, on essaie de le faire à chaque changement de une.
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Et faudrait vraiment faire 2 classes plutot que changer la CSS, beaucoup de gens ont la css en cache...
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 1.

          J'aurrais plutot tendance a dire que ce n'est pas le sujet de discussion par default !
          Y a qu'a voir, on se preocuppe plus de la couleur de l'encadré que de la news ! Vous trouvez pas qu'il y a un probleme ?
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 3.

            bah, le web c'est pas la victoire définitive de la forme sur le fond ? ;)
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 2.

            Le contenu de la news est certe le plus important, mais si elle ne saute pas aux yeux, beaucoup de monde passera à coté (moi le premier).
            Il n'y aurrait pas moyen d'avoir un petit !!!NOUVEAU!!! ou un truc du genre ?
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Certains conseillent de mettre les infos importantes en haut à droite de l'écran.
  • # Re: La réaction des pro-brevets

    Posté par . Évalué à 10.

    « on apprend que Siemens veut délocaliser sa production informatique. »

    Bah oui... maintenant l'informatique c'est comme des t-shirts... on peut faire ça dans les pays en voie de développement/tiers monde, et ça reviens moins cher...

    Après les « intermittents de l'informatique » du Syntec et la délocalisation en Inde/etc. des activités de développement, il va falloir sérieusement penser à trouver un autre truc et se reconvertir rapidement...

    « La mondialisation c'est bon ! mangez en ! »
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      - Ok pour interdire aux autres d'innover en Europe
      - Pas ok pour la production en Europe...


      Et oui... ce qu'ils ne se rendent pas compte, c'est que ça pourrait aussi les fragiliser, ex. un procès qu'ils perdent sur un brevet important pour eux, et l'affaire est dans le sac...

      Les brevets logiciels, ou "Comment avoir une société qui vit des procès en tout genres"...
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par . Évalué à 6.

      Bonjours à tous...
      Je pense pas que l'histoire de la couleur soit la plus intéressante dans ce topic...

      Cependant, je souhaite réagir sur la délocalisation .
      En effet, j'ai étudié en cours de gestion, un texte sur la délocalisation des SS2I en Inde (ref : L'Usine Nouvelle n°2878 jeudi 3/07/2003)...
      Cependant, ce n'est pas forcément la solution la plus intéressante pour l'ingénérie ...
      Dans le cadre des SSII, ces entreprises doivent avoir un rapport important avec les clients (il s'agit d'être proche d'eux et de répondre à leur demande). Dans le cas des grosses entreprise, c'est en effet différent, car elles répondent à un marché de masse, donc ne traitent pas les cas particuliers des clients. Les avantages de la délocalisation sont bien sur :
      - le prix de la main d'oeuvre (faible)
      - l'omniprésence de la main d'oeuvre (en effet, les facs sont bcp plus efficaces que les notres...)
      - la possibilité d'accueillir différents types de projets

      Cependant, les projets ont besoin d'êtres encadré, et le coût de l'encadrement des projets est bcp plus élevé dans les PVD (Pays en Voie de Développement).


      MAIS ! le travail d'analyse n'en reste pas moins indispensable à faire en France ! du moins là ou se trouve le client...
      Car l'interprétation des besoins n'est pas faisable dans des langues différentes. C'est donc uniquement le travail de programmation hard-core qui est délocalisé (dans le cas des SSII du moins).

      Il y a donc de quoi s'inquiéter, mais il faut quand même relativiser.
      D'autre part, il existe aussi une délocalisation plus favorable utilisée par les SSII. C'est ce que l'on appelle la délocalisation de proximité, qui consiste en un déménagement des sites hors région parisienne... C'est l'application de la décentralisation.
      • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

        Posté par . Évalué à 6.

        On en arrive à des situations dramatiques : IBM a demandé (demande encore) à certains cadres nord-américains de former des indous qui vont prendre leurs travail. Je ne souhaite à personne de se trouver dans cette situation! Il est en train de se passer pour les services ce qui s'est passé pour les produits.
        À y réfléchir cette modialisation ressemble à une concentration de la richesse dans certaines mains (propriétaires des grands groupes) en remplaçant des salaires bons ou moyens dans certains pays (europe, amérique du nord) par des petits salaires (asie). On peut craindre les effets de bord à moyen et long terme: une paupérisation des pays dévelopés qui ne se retournera pas forcément sur les riches qui prennent bien garde de rester propriétaires ou du moins en contrôle des moyens de production de biens et de services. Le pire c'est que par le biais de nos retraites on contribue à ça. Maudit que c'est pas simple!
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 5.

          On en arrive à des situations dramatiques : IBM a demandé (demande encore) à certains cadres nord-américains de former des indous qui vont prendre leurs travail. Je ne souhaite à personne de se trouver dans cette situation!

          Ben, c'est clair, faut refuser. Tant qu'à se faire virer à court terme, autant que ce soit la tête haute et le poing en l'air ! ;)
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 4.

          Le communisme, appliqué tel qu'il l'a été, était une horreur sans nom et inhumaine.
          Maintenant, le capitalisme ne m'a pas prouvé qu'il était meilleur...
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 2.

          Que faire alors.... communisme inapplicable, libéralisme pervertissant, ... L'anarchie... bof, je le conçoit pas trop... cf l'époque de la Terreur...
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Nous sommes en train de bâtir les racines de la société de demain. Nous, défenseurs des logiciels libres, nous avons déjà beaucoup progressé et innové d'un point de vue sociétal.
            Contrairement aux autres systèmes, nous n'avons aucun dogme à appliquer, nous ne savons pas où est la vérité, mais nous la cherchons. Ceux qui défendent un dogme sont ceux qui croient la détenir. Ils ne peuvent donc plus avancer, ils s'enterrent.
            Notre recherche, tout comme la recherche scientifique nous permet de progresser chaque jour un peu plus vers un avenir meilleur.

            Et comme c'est le jour : Joyeux Noël ! Jour d'espérance pour les chrétiens ;-)
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 0.

            La réponse est dans un juste millieu entre profit à outrance et tout pour tout le monde. Mais la société est sur une pente raide d'individualisme qui me fait peur à moi, ca pourai etre plus grave que tout si on laisse faire... Mais tout ca c'est un système et un système ca se rode par des actions dessus, à nous d'agir et de faire en sorte d'avoir un avenir meilleur, ne serai ce que pour nos enfants...
            Le logiciel libre est bien un exemple que l'action d'un seul lorsqu'il est reunit à plusieurs peut faire pencher la balance.... comme la révolution francaise une idée a été pensée puis ... appliquée par tous. Je pense qu'un jour il faudra agir, ne serai ce qu'un cri qu'un geste mais cet acte aura peut etre des conséquences benefiques à terme.
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Deux articles du Monde sur le sujet:

          Ces métiers où l'on retrouve le plus facilement du travail

          http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-346888,0.html(...)

          L'information économique de l'année ? Le décollage de l'Inde

          http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3208,36-346737,0.html(...)
  • # Re: La réaction des pro-brevets

    Posté par . Évalué à 10.

    La lettre date de novembre. C'est commenté par là:
    http://swpat.ffii.org/news/03/telcos1107/index.en.html(...)

    On apprend que 500 développeurs de ces sociétés ont signé la pétition contre les brevets logiciels. Une réponse est en cours de préparation dont voici le brouillon.
    http://swpat.ffii.org/letters/tele03B/index.en.html(...)

    Quant au sordide chantage à l'emploi de M. Johannes Feldmayer, je me contenterai de dire que ca me fait vomir. Si les germains avaient un peu de c*uilles, le sieur Feldmayer serait immédiatement convoqué avec son supérieur hiérarchique, pour leur signifier que le nom Feldmayer devra se trouver en tête de charette lors d'un éventuel et regrettable prochain plan social. Je ne vois pas pourquoi on supporte qu'un mec aussi déprimant reste à la tête d'un secteur stratégique. Il peut avoir besoin de vacances.

    Says Feldmayer: "We are not happy with the conditions in Germany in comparison with conditions in the strongest growth countries... In the end Germany should benefit from this trend as it will make us more competitive."
    http://www.theregister.co.uk/content/53/34487.html(...)
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ouaip, moi je dis que si on peut externaliser le developpement informatique on doit bien aussi pouvoir externaliser le management. Et hop allez zou toutes les huiles et les brasseurs de gros contrats au chomage, remplaces par des managers indiens bien plus efficaces et competents. De toutes facons quand on voit le discours de ces zouaves qui ne jurent que par la competitivite et les plans sociaux, on a du mal a avoir peur d'etre dirige par quelqu'un d'autre. Et puis c'est vrai quoi les managers c'est ce qui coute le plus cher a l'entreprise a l'unite, c'est donc ce qu'il faut externaliser en priorite, halte aux gaspis!
      • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

        Posté par . Évalué à 6.

        T'es pas fou ? Les administrateurs de ces entreprises ne vont jamais faire cela. Ils préfèrent payer des huiles avec de très hauts salaires, mais les garder sous la main.

        D'autre part, j'imagine que la plupart de ces administrateurs refuseraient de se rendre en Inde pour prendre part au Conseil d'Administration de l'entreprise et d'être confronté à la réalité du pays dès la sortie de l'aéroport, d'être approché par des gens qui leur demande un peu d'argent pour pouvoir manger, ... Par ailleurs, au niveau actionnariat, je doute que d'expatrier la direction ne soit bénéfique, au contraire d'externaliser la R&D et la production.

        Non non, être dirigeant d'une entreprise en Europe ou aux US, c'est une valeur sure. Etre employé, ça l'est moins. Le must restant naturellement d'être administrateur et de toucher des jettons de présence pour quelques Conseils d'Administration.

        Bref, on vit un monde de fou et on est heureux qu'ils restent quelques personnes bien placées pour le faire savoir (je me réfère à Michael Moore, regarder "the Big One"). Espérons que d'autres personnes, dont des dirigeants soient sensibles à ces valeurs. Si c'est le cas, ils ont peut-être l'entreprise d'avenir.
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 1.

          Quand je lis tout ces commentaires sur la délocalisation en Inde ca me fait peur, moi qui ai quitté l'école il y a quelques mois (et qui suis informaticien).

          Mais je me pose aussi des questions : d'ici 2040 il n'y aura plus assez de pétrole pour faire voler les avions, donc, sauf solution miracle sortie de derrière les fagots, les longs trajets se feront en bateau et à la force du vent (plus de cargot pour t'apporter les belles nike faites par les mains de jeunes chinois) :-\

          Sur terre il faudra se tourner vers les vehicules à hydrogène et autres piles à combustible ....

          Bref, tout ceci pour dire que peut être qu'un jour la délocalisation dans les NPI perdra en popularité ...
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 2.

            Nous en sommes à l'enfance de l'ingénierie informatique, l'industrialisation arrive via l'utilisation de plus en plus massive d'ateliers de développement basés sur des frameworks metiers et/ou techniques (l'OSS est bien dans cet axe : exemple les projets jakarta...pour l'aspect technique , les ERP OSS type Compiere ou ERP5 pour le fonctionnel).

            Les informaticiens de bientôt se scinderont en 2 catégories :

            - les concepteurs de briques génériques réutilisables. Ceci nécessite de fortes compétences d'analyse et de conceptualisation et d'être proche des utilisateurs pour cerner et synthétiser au mieux les besoins (d'où le peu d'intérêt de l'externalisation....)

            - les intégrateurs logiciels qui intègreront les briques constituées. Ces intégrateurs doivent maîtriser le contexte client et développent la glue pour paramétrer et lier les composant sur la base des pré-requis.
            Le developpement de masse ne s'applique plus non plus ici... exit l'off-shore...;-))

            Ceci juste pour mettre une note d'espoir....
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 1.

            d'ici 2040 il n'y aura plus assez de pétrole pour faire voler les avions

            Faut pas croire ça, il y a 40 ans, on disait déjà qu'en l'an 2000 y'aurait plus de pétrole : les techniques changent, on exploite le pétrole plus profondément, on découvre de nouvelles réserves...
            • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              > Faut pas croire ça, il y a 40 ans, on disait déjà qu'en l'an 2000 y'aurait plus de pétrole
              Non, on ne disait pas ca. Plus precisement, on disait plutot: "en l'an 2000 on aura consomme toutes les reserves actuelles". Et c'est vrai. Les reserves dont on disposait en 70 auraient ete reduites au neant si on n'avait rien decouvert de nouveau. Il se trouve que (comme tu le dis d'ailleurs tres justement apres) on a trouve de nouveaux gisements et les techniques d'exploitation ont evolue.

              > les techniques changent, on exploite le pétrole plus profondément, on découvre de nouvelles réserves...
              C'est la que ca cloche. Depuis 2000, on ne decouvre plus grand chose. Quand aux nouvelles technologies, elles permettent d'acceder a du petrole en eau profonde etc. mais ca ne represente pas assez en volumetrie pour compenser la "non decouverte" de vrais gisements enormes, comme ceux qu'on trouve en Arabie Saoudite ou en Irak par exemple. Ca fait des lustres qu'on n'a pas decouvert de gros gisements significatifs. Depuis 2000 l'estimation des reserves est a la baisse.

              Alors evidemment, peut-etre que dans 5 ans on va trouver du petrole dans mon jardin et que ca sera reparti de plus belle.

              Mais peut-etre que non. Apparemment en 2002 les reserves mondiales ont certes augmente, mais elles ont augmente grace a la prise en compte de reserves qui jusqu'ici n'entraient pas dans le calcul, mais etaient deja connues... C'est a peu pres aussi significatif que lorsque les chiffres concernant le chomage baissent suite a une modification de la methode de calcul.

              Dans tous les cas, la question n'est meme pas de savoir: "est-ce qu'on epuisera toutes les reserves de petrole" mais plutot "quand seront-elles completement epuisees". Tant qu'il y aura un litre de petrole sur la terre il y aura un quidam pour l'extraire et le vendre. Et les problemes qui surgiront quand on arrivera a ce terme seront enormes. Toute l'industrie chimique devra se recycler. Plus de tissus synthetiques, de peintures, bref, il n'y a pas que les secteurs energetiques qui seront en cause. Et quand on voit les degats sociaux qu'a cause par exemple la fin de l'exploitation de charbon en France (alors que rappelons-le, du charbon, il en reste, et on donc a trouve des remplacements *bien avant* la fin de l'exploitation) on a le droit d'avoir tres peur de ce qui va se passer le jour ou le litre de petrole coutera un SMIC.

              Un document bien detaille sur la question: http://www.manicore.com/documentation/reserve.html(...)
              Un autre document, qui a l'avantage d'etre publie par des "professionnels du petrole": http://www.petrolfed.be/fr/chiffres/reserves.html(...)
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à -1.

            d'ici 2040 il n'y aura plus assez de pétrole pour faire voler les avions

            Ah bon ? et moi qui pensait que le kérosène servait à faire avancer un avion (ou à le refroidir dans le cas du concorde)

            Tu sais on pourrais te faire "voler" un avion avec de l'hydrogène à mon avis ;p
  • # Re: La réaction des pro-brevets

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    mon avis est assez similaire...

    je ne fais plus trop attention à ce cadre en haut...

    en fait je pense que ces nouvelles jugées plus importantes que les autres devraient d'abord passer par la première page afin tout le monde les voit comme les autres nouvelles et ensuite être affiché en haut pour ceux qui ne viennent sur linuxfr qu'assez rarement
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par . Évalué à 4.

      Ou alors, elles pourraient être présentées sous la forme d'une dépêche normale, avec éventuellement une bordure plus vive, et qui a tendance à descendre moins vite que les autres dans la liste.

      (et non, je ne proposerai pas de patch, désolé)
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par . Évalué à 0.

      Ouais ben moi je l'ai vu tout de suite, la couleur diarrhée du nouveau né n'est pas du meilleur goût mais c'est efficace !

      Il se prend pour Napoléon, son état empire.

    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le problème est surtout que cette zône est toujours là et semble faire partie du décor. Lorsque un article commence à ne plus faire recette, il faudrait la mettre en tête de la première page.
  • # Re: La réaction des pro-brevets

    Posté par . Évalué à 5.

    Que font les PME/PMI ? Si une plainte de quelques grands du secteur informatique peuvent influer sur la décision de la Commission européenne, des milliers de PME à travers l'europe s'opposant aux brevets logiciels auraient probablement un impact encore plus fort, d'autant que tout le monde s'accorde à dire que ce sont elles qui créent des emplois.

    Or il semble évident que ce sont les PME / PMI qui souffirront le plus de ces brevets puisqu'elles ne possèdent ni les moyens financiers ni les armées d'avocats pour en profiter...
    • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

      Posté par . Évalué à 4.

      Plus de 2 millions de PME/PMI ont rejoint le camp des antibrevets, durant cet été. Les anglais ont fait de même.
      Maintenant, faut dire que médiatiquement ça a été super bien passé sous silence....
      • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

        Posté par . Évalué à 8.

        Maintenant, faut dire que médiatiquement ça a été super bien passé sous silence....

        Normal, non ?

        C'est clair que c'est pas les PME/PMI qui font des grosses campagnes de pub dans les médias censés véhiculer ce genre d'information, alors que des boite comme Nokia/Alcatel/Ericsson/Siemens, eux ont un véritable budget à dépenser à des fins marketing dans les grands médias. Il est "naturel" de comprendre que ces médias préfèrent taire une information que prendre le risque de perdre des grands clients.

        "Le système économique capitaliste est mal foutu, partial et inéquitable."
        Yann Gauteron, 22 déc. 2003
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 1.

          Tout à fait d'accord avec toi. Mais en y réflechissant un peu plus, pour faire un peu de philosophie de comptoir, c'est quand même chaud d'en arriver à se dire que c'est "normal" de se faire e.....r à sec et sans gravier par les géants fortunés. Je me demande un peu tout ce que ceal donnera d'ici 10 ans ....
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 1.

            Le "normal, non", c'était pas mon jugement. Personnelement, ça me fait rager. Mais c'était pour introduire ce l'explication qui suivait !
            • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

              Posté par . Évalué à 1.

              Non t'inquiète je te reproche rien. ça me fait rager tout autant. Et y'en a beaucoup qui ont du se dire "normal", j'en fais parti aussi. Mais c'est fou qu'on arrive à se dire des trucs comme ça, c'est ça que je veux dire.
              • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est pourtant simple à comprendre. A chaque année son lot de privations supplémentaires. Indivuellement, ces privations sont parfois risibles mais mises bout-à-bout elles en deviennent insupportables. Le problème en devient pervers. Pourquoi ? Simplement parce que les inégalités sociales se creusent. Ainsi ceux qui appartiennent à la masse, ceux qui ne roulent pas sur l'or mais peuvent manger à leur fin sans mendier, se taisent. Ont-ils tort ? Sûrement. Mais qui reprocherait à un père de famille de se taire pour sauver son emploi ? Car personne n'est irremplaçable dans notre société. De plus, qui irait se plaindre alors qu'il n'est pas le plus à plaindre ? N'utilisez-vous pas se même argument avec vos enfants ? (Ne te plains pas, il y a des enfants qui ne peuvent pas manger. Par exemple). Bref, comme un témoin oculaire qui se tait, nous devenons tous complices de ceux qui nous manipulent. Nous devenons un des rouage de la grande machine à broyer les gens. Nous critiquons les gens qui font la grêve et maudissons le désintérêt des gens à notre encontre dans les cas difficiles. Ainsi, schizophrènes apeurés, nous restons des pantins amorphes et inhumains. Inhumains ? Oui, car ceux qui travaillent sont et seront astreints à des rythmes infernaux. Lorsque vous sortez d'une semaine de dur labeur, entre les factures à payer et les tracas divers de la vie, combien de temps passons-nous à réfléchir ? Et qu'est-ce qui nous différencie de l'animal ? Concernant ceux qui ne travaille pas, c'est encore pire. Qu'est-ce que vous faites lorsque vous n'avez strictement rien à faire de constructif ? Vous êtes déjà passé à l'ANPE, vous avez fait les courses et vous êtes chez vous. Alors ? Hé bien, vous allumez la télé pour regarder Arté et ses reportages... euh non pardon... je veux dire vous regarder le Big Deal ! Et moins on se pose de questions moins on a envie de s'en poser. Quel bonheur d'être ignorant. Et ensuite ? Et bien, les terribles nouvelles du journal de 20H de TF1 avec son nouveau lot de mort en Afrique à cause du SIDA, les massacres au moyen Orient, l'immigration, les cités et leur violence (attention à ne pas mal comprendre ma phrase). Du coup, que pensez-vous ? Que faites-vous ? C'est clair, vous vous isolez. Et la seule arme qui était jusqu'à présent notre, à savoir le nombre, s'effrite. De ce fait, l'autre devient un ennemi. Heureusement, les policiers sont là et veillent au grain. Non ? Ces chers policiers sont là pour nous protéger. Ouf, mes amis, nous sommes sauvés ! En êtes-vous si sûr ? Hé bien manqué encore une fois... Si la délinquance a baissé il est vrai, les violences, elles, ont augmenté. Pourquoi ? Parce que les biens ont plus d'importance que nos vies.
                Désolé j'ai du condensé un propos qui s'étendrait sur des pages et des pages. Tout ça pour dire que tant que l'on se contentera de dire "Ah ces politiciens tous des pourris" en hochant la tête au lieu de les pendre haut-et-court (c'est une image), l'avenir ne risque pas de s'éclaircir...
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 0.

          "Maintenant, faut dire que médiatiquement ça a été super bien passé sous silence...."

          Normal, non ?

          Normal ? non ! Malin de la part de ces boîtes là, oui ! Ce qui peut peser dans la balance, ce ne sont pas les campagnes publicitaires qui entourent leurs produits, mais les milliers de PME/PMI comme dit dans un commentaire précédent. J'espère que les gouvernements ne se basent pas sur les campagnes publicitaires pour établir leurs lois, mais bien sur l'avis du "peuple" (comment ça idéaliste ?).

          Tomber dans le fatalisme est la plus facile mais n'est pas la meilleure des solutions. Je sais facile à dire ..
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ca me parait évident que le "normal, non ?" signifiait "prévisible, non ?"
            Parce qu'effectivement, c'est prévisible. Et c'est pour ca que des campagnes anti-FUD et/ou de lobbying bénévole sont une bonne chose.
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            c cela les gouvernement se basent sur l'avis du peuple c meme plus de l'idealisme a ce niveau ...

            il suffit de regarder chez nous comment chirac/raffarin and co ecoutent le bas peuple ... pour appliquer ce que le haut peuple demande ...

            pm
            • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

              Posté par . Évalué à 1.

              Ok, je précise. Je voulais simplement exprimer mon espoir sur le fait que les campagnes publicitaires de quelque entreprise que ce soit, n'influencent pas les gouvernements, ce serait un comble quand même .. Qu'il y ait du copinage entre politiciens et dirigeants, c'est déjà fort mais si en plus ils se basent sur la publicité des entreprises pour prendre leurs décisions, cela devient abherrant .. Ou alors je suis encore plus naïf que je pensais ..
              • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

                Posté par . Évalué à 1.

                Ou alors je suis encore plus naïf que je pensais
                ben....
              • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

                Posté par . Évalué à 2.

                La publicité, je doute. Car je ne crois pas qu'on voit encore des politiciens porter des T-Shirt "Danone", "Alcatel", "Vivendi", et autres fabricants pharmaceutiques.

                Par contre, je ne sais pas si en France c'est autorisé, comme aux US où les dons aux partis et aux candidats à diverses élections sont permis. Ce qui fait que des mecs comme Bush qui ne portent pas de T-Shirt pour des grosses boites (armes, pétrole, voiture, ...) leur rend de menus (très menus, presque ridicules... humour) services pour avoir participé souvent à très haute part à sa campagne en 2000.

                Donc dans ce second cas, il ne s'agit pas de publicité, mais quand même d'entrées d'argent conséquentes et qui permettent de perdre un peu l'objectivité et de penser à certains privilégiés plus qu'au reste des citoyens.
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 2.

          "Le système économique capitaliste est mal foutu, partial et inéquitable."
          Yann Gauteron, 22 déc. 2003


          C'est marrant le début me fait pensé à une chanson des Inconnus. :-)
        • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

          Posté par . Évalué à 1.

          "Le système économique capitaliste est mal foutu, partial et inéquitable."
          Alors s'il ne vous plaît pas, proposez-en un autre qui fonctionne et qui soit démocratique. Jusqu'ici, personne n'y est jamais parvenu, et ce n'est pas d'"utopiser" le Monde à la Montesquieu qui arrangera quoi que ce soit, sachant que l'homme n'est à priori pas bon par nature.
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 3.

            Si on commençait par rendre de l'éthique et du sens moral aux politiciens, une conscience aux top-manadjeurs et un cerveau aux technocrates, ce serait un bon début.
            • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

              Posté par . Évalué à 2.

              Je sais que c'est Noël, mais là quand même t'en demande pas un peu trop? Tu viens d'y refiler du boulot pour 10 générations là ! :-)
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 4.

            J'aime beaucoup cet esprit "fin de l'Histoire", façon Fukuyama.

            Pour un citoyen athénien de l'époque de Périclès, le système était démocratique et fonctionnait. Les esclaves, les femmes et les étrangers n'avaient pas voix au chapitre, mais bon...

            Notre système politico-économique a grosso modo deux siècles, c'est pas grand chose à l'échelle de l'Histoire, il n'y a pas de raison de penser que nous ayons atteint le but ultime.

            Quant aux propositions de systèmes démocratiques alternatifs, elles existent. Si tu arrives à t'extraire de la dichotomie "capitalisme économiquement libéral"/"communisme autoritaire soviétique", tu verras qu'il existe des théories très élaborées, qui d'ailleurs reposent sur de vraies règles sociales et non sur une hypothétique bonté naturelle de l'homme. Maintenant, c'est vrai qu'elles n'ont pas trop eu le temps de prouver qu'elles fonctionnaient, écrasées par Franco en Espagne, Nixon au Chili ou les bolcheviks en Russie post-tsariste (je vais me faire beaucoup d'ennmis avec ça :).

            Maintenant, j'espère que tu reconnaîtras que le système actuel est inéquitable... quant à dire s'il est bien ou mal foutu, si c'est nécessaire, etc., à chacun de se prononcer (mais a priori ceux qui débattent ici sont quand même plutôt du bon côté de la barrière, surtout de la "fracture numérique").
            • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

              Posté par . Évalué à 2.

              Je suis totalement d'accord sur le fait que c'est inéquitable, et je ne connais pas toutes ces théories. Aurais-tu un lien ou plus d'informations, que je voie ça ? Je n'ai jamais dit que nous avions atteint le but ultime, je voulais juste dire que pour le moment, personne n'était à mon avis en mesure de proposer une alternative valable. Maintenant, s'il y en a vraiment comme tu le dis, je m'incline.

              PS : un autre problème qui me vient à l'esprit est que le passage du capitalisme à quoi que ce soit d'autre ne saurait se passer que dans la douleur, comme en Russie, non ?
              • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

                Posté par . Évalué à 2.

                Je me suis volontairement abstenu de donner des exemples concrets, pour ne pas tomber dans une discussion comparatiste, alors que la grande majorité des intervenants ici ne sont pas suffisamment informés de ce que recouvrent vraiment ces systèmes alternatifs... et que les exposer en détail nous mènerait très loin (mais surtout dans le hors-sujet).

                Je n'ai pas de liens sous la main vu que je suis au bureau, mais je peux te donner quelques noms au hasard : les libertaires (anarchistes... et déjà là ça recouvre plusieurs sens), les libertariens ou encore les trotskistes. Liste nécessairement incomplète de théories politiques très construites qui n'ont pour l'instant jamais été vraiment appliquées... elles n'ont donc pas été démenties mais ce n'est pas la preuve qu'elles fonctionneraient, bien sûr.

                Tu peux déjà chercher "Anarchisme" et "Libertarien" ou "Libéralisme" sur http://fr.wikipedia.org(...) - l'encyclopédie libre (disons sous GFDL, pas de troll !), ça te donnera un bon début. En revanche, je ne crois pas que l'article "trotskisme" y soit bien développé.

                Quant à ton PS, la discussion entre réforme et révolution est très ancienne et pas encore vraiment tranchée :)
            • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

              Posté par . Évalué à 1.

              Un systeme pour se maintenir a besoin qu'une frange importante de la classe moyenne y croit et y ait interet. Sinon elle le laissera se faire ecraser

              Russie 1917 -> classe moyenne saignee par une guerre impopulaire or les revolutionnaire moderé de fevrier 1917 ont continué la guerre -> qd les bolchos ont attaqué , personne n'a defendu le systeme. (c'est seulement apres en 1918-1920 qu'ils ont essayé de reparer la connerie, mais c'etait trop tard)

              Espagne 1936 -> c'etait un systeme "stalinien" ou suposé tel, que les adversaires de franco voulaient instaurer -> rejet -> ecroulement.

              Chilli -> presque pareil

              Union Sovetique 1991 -> plus personne n'y croyait -> ecroulement

              inversement c'est parce que bcp y avait interet (purges, renouvellement des cadres, carrieres rapides,...) que Staline, Mao, voire meme Sadam Hussein ont pu se maintenir si longtemps. La peur n'est pas suffisante.

              Je vous laisse appliquer la meme chose a notre systeme actuel...
              • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

                Posté par . Évalué à 5.

                Tu simplifies beaucoup et bizarrement aussi.

                * Russie : il n'y avait pas vraiment de classe moyenne, Marx lui-même disait que la révolution ne devait pas commencer là car le pays n'était pas assez développé ! Quant à la classe moyenne émergente, c'est plutôt elle qui était représentée par les modérés de février. Et ils n'y avait pas que les bolcheviks et les modérés.
                * Espagne : supposé tel par qui ? par les militaires putschistes et ses alliés nazis et fascistes ? le coup d'Etat militaire a commencé en 1936 contre le gouvernement démocratiquement élu. Ce n'est d'ailleurs qu'après que l'URSS s'est impliquée.
                * Chili : coup d'Etat militaire fortement appuyé par le gouvernement américain. je ne crois pas qu'on ait demandé leur avis aux classes moyennes qui venaient de voter pour Allende !

                J'aime beaucoup le concept de dictature « acceptée » par la classe moyenne. On peut tout justifier avec ça !
                • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

                  Posté par . Évalué à 0.

                  on est completement hors sujet mais bof... :-)

                  - russie :"la classe moyenne émergente, c'est plutôt elle qui était représentée par les modérés de février"
                  c'est bien ce que je dis ; Et comme elle a ete tres decue , elle n'a rien fait en octobre quand les bolcheviks ont attaqué.

                  - Espagne "Ce n'est d'ailleurs qu'après que l'URSS s'est impliquée."
                  tu rigoles ? les "fronts populaires" c'est une invention des espagnols peut etre ?

                  quant a "gouvernement démocratiquement élu", hitler aussi a ete "démocratiquement élu" en 1933 !

                  quant au chili , Pinochet est une crapule, les US ont poussé tres fort , il n'empeche : ils n'auraient rien pu faire si l'armee ( le grouillot de base , pas les chefs) avait dit non. Mais Allende a fait tout ce qu'il pouvait pour les braquer contre lui.
                  Contre Exemple : la tentative avortée de push en 1976 en Espagne . Le roi n'aurait rien pu faire si l'armee l'avait vraiment voulu.

                  > dictature « acceptée » par la classe moyenne. On peut tout justifier avec ça !
                  d'accord je me suis mal exprimé. J'aurais du dire " un frange importante de la population comprenant une bonne partie de la classe moyenne"
                  • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

                    Posté par . Évalué à 2.

                    > Ce n'est d'ailleurs qu'après que l'URSS s'est impliquée."
                    > tu rigoles ? les "fronts populaires" c'est une invention des espagnols
                    > peut etre ?

                    je rigole jaune quand je lis ça : en espagne l'implication des soviétiques a consisté à piquer les réserves d'or des républicains en "échange" de fusils inutilisables de la guerre d'avant, à frimer un bon coup, à mobiliser quelques courageux volontaires dans les brigades internationales - brigadistes certes courageux et respectable mais quantité négligeable par rapport à la quantité de républicains (ou anarchistes même allez) espagnols engagés dans la lutte anti franquiste.
                    Quand aux fronts populaires, celui de Léon Blum s'est dépêché de refouler les réfugiés républicains à la frontière, et de désarmer puis mettre dans des camps ceux qui passaient les pyrénées.

                    Et tu excuseras Allende de pas s'être mis à la botte des militaires chiliens aussi hein ? Remarque c'est vrai vouloir faire une société plus équitable, faut pas s'étonner que les militaires de la "classe d'en haut" lui en ai voulu après.
          • [^] # Re: La réaction des pro-brevets

            Posté par . Évalué à 2.


            sachant que l'homme n'est à priori pas bon par nature.


            Ca se discute tellement ca (Rousseau disait le contraire par exemple) qu'il faudrait peut etre se mettre d'accord la dessus avant de changer le monde.
  • # Re: La réaction des pro-brevets

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    hum.. nokia ne developpait pas un telephone basé sur u linux ou autre *nix ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.