Le logiciel libre contribue à l'éducation à la citoyenneté de nos enfants

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
27
juin
2004
Presse
Michel Vauzelle, président de la Région PACA, a inauguré le 10 juin dernier le réseau informatique du lycée Pasquet en Arles, réseau qui a fait le choix de Linux.

Il a composé pour l'occasion un discours qui pour une fois n'insiste pas exclusivement sur les économies financières d'une telle opération.
Ainsi "le concept même de logiciel libre contribue à l'éducation à la citoyenneté de nos enfants".
Ainsi "depuis le début de l'humanité, et c'est encore plus vrai de nos jours, c'est la libre circulation des idées et des connaissances qui produit la richesse sociale, culturelle et économique de nos sociétés".
Ainsi "l'ouverture de nos jeunes à l'informatique ne doit pas inexorablement les faire entrer dans une mécanique commerciale infernale".

Un discours à faire d'autant plus circuler qu'il est susceptible de convaincre d'autres établissements scolaires et leurs partenaires institutionnels de suivre le même chemin.

Aller plus loin

  • # Malgré les embûches...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le projet de la région PACA semble avoir rencontré quelques réticences de personnes quin'ont pas cherché à comprendre comment fonctionnait une machine sous Linux et ont préféré remplacer l'OS libre par XP.
    Il y a encore beaucoup de travail à faire. J'ai par exemple rencontré des personnes me disant à propos d'OpenOffice ou de LInux : « Personne n'en parle ». Je leur ai répondu : « Si, moi je vous en parle » et je leur ai expliqué qu'ils ne devaient pas s'attendre à voir de la publicité à ce sujet avant le journal de 20h, ni même ailleurs.
    • [^] # Re: Malgré les embûches...

      Posté par . Évalué à 10.

      je me demande si c'est pas mieu que les media n'en parlent pas !!
      vu toute la désinformation ou le manquement de precision qui est fait en ce moment , ils pourraient bien faire du tors au libre en y glissant une ptite phrase blessante ... je pense a une derive sur le p2p par exemple ...

      vivi je sais je vois le mal partout , mais je n'ai jamais vu de reportages qui parlaient de linux sans que ca ce termine sur une phrase assassine.
      • [^] # Re: Malgré les embûches...

        Posté par . Évalué à 8.

        Je crois bien que tu as raison.

        C'est malheureux à dire, mais les medias sont tellement peu au courant de ce qu'il parle qu'ils finissent par dire n'importe koi!
        Cf TF1: "le p2p c'est pas bien c'est utilise que par des pirates". Alors qui est a la solde des majors et du BSA?

        Ils ne connaissent pas (ou s'en foutent royalement) le principe de Bitorrent par exemple qui permet de telecharger des gros fichiers (fichiers ISO par exemple) sans surcharger un serveur.

        Enfin, on ne peut pas savoir tout sur tout, mais j'ai pas non plus l'impression qu'ils cherchent à s'informer enormement. C'est pareil pour certains politiques (bon exemple: les brevets logiciels). C'est celui qui fait la plus grosse pub et le plus de bruit qui l'emporte!! Et comme le libre prefere avancer petit a petit, ...
      • [^] # Re: Malgré les embûches...

        Posté par . Évalué à 6.

        Je dirais meme que la desinformation et/ou le bourrage de crane des medias (surtout la tele) n'est pas nouveau et ne concerne (malheureusement) pas que l'informatique...
    • [^] # Re: Malgré les embûches...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      " J'ai par exemple rencontré des personnes me disant à propos d'OpenOffice ou de LInux : « Personne n'en parle »."

      C'est pourtant plus ou moins faux, dans beaucoup d'etablissements en vendée(et surement ailleurs), les profs sont passés d'eux meme à OpenOffice. Ceux qui ne l'utilisent pas encore sont tjs sous claris works et lotus. Bien, sur il y'a des etablissements entierement equipés en Ms Office mais ce n'est pas la majorité.

      D'ailleurs, Micro Hebdo fait beaucoup de pub en ce moment pour OpenOffice, il y'a des articles reguliers sur la suite bureautique libre et beaucoup de profs lisent Micro Hebdo. Je suis meme tombé sur un article de 4 ou 5 pages sur Linux dans Micro Hebdo!!! Donc, c'est encourageant :)

      D'ailleurs, le semaine derniere, j'arrive au CDI dans un lycée(probleme d'envoie de mail), j'allume l'ecran de la documentaliste, et que vois je sur le bureau: Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird!!! Je me retourne vers elle, lui demande si c'est le technicien France Telecom qui lui a installé ca, et elle me repond: "Non, c'est moi, je travail beaucoup mieux avec Mozilla, c'est bien mieux foutu et d'ailleurs j'oblige les eleves à utiliser Mozilla". J'etais tout content :) Ca fait vraiment plaisir de voir que petit à petit, les choses evoluent, meme si comme tu dis Pierre, il reste beaucoup de travail :(
      • [^] # Re: Malgré les embûches...

        Posté par . Évalué à 5.

        Il reste du travail, mais ce que je trouve plutot encouragent, c'est la reaction des personnes qui passent au libre.

        Non seulement le taux de personne qui retourne à leur ancienne solution proprietaire est assez faible mais surtout elles deviennent pratiquement toujours militantes. L'exemple de la documentaliste qui oblige les élèves à utiliser Mozilla est un bon exemple.



        PS : gnumdk, j'espere que tu as profiter ce cette decouverte pour lui intaller OOo :D
  • # Et l'administration

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est bien beau de parler des kilomètres de cable posés et des dizaines de PC installés mais je me demande qui va adminstrer ce réseau et tous ces postes ?

    Comme je pense pas qu'il y a eu récrutement d'un admin système à plein temps au lycée, est-ce que tout est piloté à partir du centre informatique du rectorat ou on a offert une formation à des personnels du lycée ?
    • [^] # Re: Et l'administration

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Dans mon bahut (un collège), SLIS est administré à distance par la cellule informatique du rectorat... Le truc, c'est que quand ils ont installé le serveur SLIS, ils ont laissé 2 consoles root ouvertes pendant tout le week-end ! Je m'en suis aperçu le mardi quand la personne chargée du suivi informatique m'a montré le serveur !
      • [^] # Re: Et l'administration

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        En effet, l'administration systeme pur(mise a jours et autres) se fait a distance (rectorat/CRID/RAIP). Par contre, le responsable dans l'etablissement est souvent un prof ayant une decharge. Le SLIS s'administre via une interface web, t'as des gros bouton rouge/vert pour demarrer les services, le filtrages des sites web est simple, etc... Le SLIS, c'est bien, mangez en :)
  • # Soyons positifs

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Malgré tout les mentalités évoluent.
    Lentement soit, mais ca bouge.
    A titre d'exemple :
    - En region PACA, plus de 95% des serveurs (administratifs et surtout pédagogiques) sont sous Gnu/Linux dans les collèges et lycées.
    Donc au niveau serveur rien à dire: Linux est adopté.
    - Au niveau machine de bureau, là ce n'est malheureusement pas la même chose (à ma connaissance pas une seule machine Linux)
    Mais la aussi ca commence à bouger et on commence à y songer sérieusement.
    Pour preuve, mon sujet de stage (rectorat de Nice): proposer des postes clients sous Linux pour une utilisation pedagogique.
    Mais les freins rencontrés au niveau des utilisateurs dans les établissements sont parfois importants.
    Je pense qu'un objectif raisonnable, dans un premier temps au moins, serait d'envisager un ratio de 50% de machines Gnu/Linux.
    - Au niveau du personnel pour administrer tout ca: ici aussi, le bas blesse.
    Il y a bien déjà sur place (sur site) des auxiliaires d'éducation (anciennement appelés emplois jeune) et certains sont sensibilisés à Gnu/Linux.
    Mais bon c'est vrai que ca reste très insuffisant.

    Mais bon, soyons positifs. Sur ces 2 derniers points, ca ne peut QUE s'ameliorer ;)

    J.C
    • [^] # Re: Soyons positifs

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Il faut dire que la plupart du temps, il n'y a que très peu de personnes compétentes pour faire marcher les bécanes.
      Dans toutes les écoles et lycées que j'ai faits, les ordis ne marchaient jamais, car les profs n'y connaissaient strictement rien, et il n'y avait pas d'admin réseau ayant un brin de compétence.
    • [^] # Re: Soyons positifs

      Posté par . Évalué à 9.

      Je pense qu'un objectif raisonnable, dans un premier temps au moins, serait d'envisager un ratio de 50% de machines Gnu/Linux.

      Mon avis est que le ratio de 50% n'est pas raisonnable. Les utilisateurs ne veulent pas 2 systèmes différents. Ils n'en veulent qu'un. C'est pour ça que les PC sont maintenant indétronables et que leur compatibilité est un point très important, c'est pour ça que Windows s'est imposé comme LE système unique équipant tous les PC, et c'est pour ça que selon moi lorsque GNU/Linux va commencer à être adopté par de plus en plus de gens, sa propagation et la chute du "monde" Windows risque d'être très brutale.

      D'ailleurs, je me demande si Microsoft résistera à ça aussi bien que IBM dans les années 80, vu que Microsoft se refuse toujours à développer des applications pour un autre système que le sien.
      • [^] # Re: Soyons positifs

        Posté par . Évalué à 4.

        Ah bon ?
        MacOS est un produit Microsoft ? On m'aurait menti ?
        HP/UX aussi était un produit Microsoft ?

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Soyons positifs

          Posté par . Évalué à 4.

          disons que pour le grand public :
          mac fait moi de 10% du parc grand public de memoire
          hp-ux n'est pas vraiment grand public .

          donc techniquement pour le grand public on vas etre tres gentil : 80 % windows 10% gnu/linux et 10 % mac

          Effectivement ensuite pour des populations professionnelles les ratio sont differents suivant les activites.(il est evident qu'un ingenieur en electronique qui a besoin de mentor risque d'etre plus sous *ix qu'une secretaire qui a fait toutes ses macros word ou autre )

          Je ne pense pas que l'on puisse qualifier les lycee d'autre chose que "grand public" parcque leurs travail ne s'effectue pas specifiquement sur l'outil informatique (je peut me tromper bien entendu).

          ce qui peut etre interessant aussi a souligner c'est que si le mouvement demarre de l'ecole ; alors les utilisateurs auront plus tendance a le mettre chez eux. Ca se voit a la fac (ou je suis etudiant , ne pas se meprendre ) où on est sous freebsd. De plus en plus d'etudiants cherchent a etre sous gnu/linux pour avoir un systeme sur lequel ils sont formes .
          excusez moi si c'est une redite.
    • [^] # Re: Soyons positifs

      Posté par . Évalué à 0.

      Je pense qu'un objectif raisonnable, dans un premier temps au moins, serait d'envisager un ratio de 50% de machines Gnu/Linux.
      Le seul ratio qui me semble raisonnable, c'est 100% des utilisateurs qui peuvent utiliser l'OS et les logiciels les mieux adaptés a leur besoins. Et cela que ce soit de logiciels libre ou non. Imposer Windows a tout le monde ne me plait pas, mais l'idée d'imposer Linux ne me plait pas d'avantage.

      J'ai toujours était frustré au lycée lorsque nous devions choisir nous meme nos sujet pour les projets. Les seules conditions a remplir etait de valider un certains nombre de dommaine de compétance, mais rien aucune contrainte d'environnement logiciel n'etait fixée. Pourtant, je n'ai jamais peu présenter la moindre activité sous Linux et j'ai eu le plus grand mal a présenter un projet en PHP. Pourtant le chef des travaux et responsable du reseaux etait soit disant un fan de linux, mais la seule machine linux du lycée etait un vieux serveur de fichiers plus souvent en panne qu'autre chose.

      donc techniquement pour le grand public on vas etre tres gentil : 80 % windows 10% gnu/linux et 10 % mac
      Je dirais même 90-5-5 :'(
      • [^] # Re: Soyons positifs

        Posté par . Évalué à 2.

        J'opterais plutot pour du 95-60-90 ce qui a l'avantage de correspondre à ....


        oups! -> []

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: Soyons positifs

        Posté par . Évalué à 1.

        Tu sembles oublier qu'ici on parle des collèges et lycées.

        Le seul ratio qui me semble raisonnable, c'est 100% des utilisateurs qui peuvent utiliser l'OS et les logiciels les mieux adaptés a leur besoins. Et cela que ce soit de logiciels libre ou non. Imposer Windows a tout le monde ne me plait pas, mais l'idée d'imposer Linux ne me plait pas d'avantage.
        Et l'idée de faire payer ces windows par les impôts des Français, ça te plaît? Et l'idée d'éduquer des jeunes esprits à une "mécanique commerciale infernale" et à une "marchandisation de la connaissance", ça te plaît? (pour reprendre les termes très justes du discours)
        De plus dans un lycée il n'est nullement question de laisser ce genre de choix aux élèves. C'est comme si on leur laissait le choix des cours à suivre... Utiliser exclusivement des logiciels libres s'intègrerait à l'éducation, notamment aux principes moraux, que l'on essaye d'inculquer aux élèves.
        • [^] # Re: Soyons positifs

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pensais que l'education nationnal devait aussi developper leur esprit critique.

          Je ne vois pas en quoi donner la possibilité à un eleve d'utiliser windows si il le prefere a une autre OS c'est le apprendre une "mecanique commerciale infernale" et une "marchandisation de la connaissance".

          C'est la meme chose pour les OS. Donne lui le choix, il prendra celui qu'il prefere.

          Et personnelement, ca ne me gene pas que mes impots sous utilisé pour acheter des licences windows qui seront utilisées par des personnes ayant choisie de le faire.


          De plus dans un lycée il n'est nullement question de laisser ce genre de choix aux élèves. C'est comme si on leur laissait le choix des cours à suivre...
          Non, les cours sont obligatoires, l'apprentissage d'un traitement de texte et d'un talbeur aussi.
          Mais je crois savoir que le choix est ouverts en ce qui concerne l'editeur et le version de ces logiciels.

          La seule contraite que je vous pour ne pas laisser le choix total est lors de traveaux de groupe ou l'enseignant ne peut evidement pas faire 1 sujet par type de configuration possible. Mais un poste de recherche dans un CDI, je ne vois pas de probleme a utiliser Liux, Windows, MacOS ou MS Office, OOo, StartOffice, IE, Firefox, Opera, ....

          Utiliser exclusivement des logiciels libres s'intègrerait à l'éducation, notamment aux principes moraux, que l'on essaye d'inculquer aux élèves.
          Et interdire l'utilisation de logiciel non libre ? Ce n'est pas simplement oublier une réalité pourtant bien présente.
          • [^] # j'ai voté pour hachesse

            Posté par . Évalué à 1.

            Je pensais que l'education nationale devait aussi developper leur esprit critique.
            Critique du "système commercial infernal" et surtout pas d'autre choses peut etre ?

            Utiliser exclusivement des logiciels libres s'intègrerait à l'éducation, notamment aux principes moraux, que l'on essaye d'inculquer aux élèves.
            Et interdire l'utilisation de logiciel non libre ? Ce n'est pas simplement oublier une réalité pourtant bien présente.


            Mème si dans le principe l'utilisation des logiciels libres dans l'éducation ne me semble pas plus absurde qu'ailleurs, je suis assez révolté par l'idée d'un état qui "inculque des principes moraux aux élèves" surtout quand il s'agit de contrainte idéologique comme ça semble etre de plus en plus le cas avec ton interlocuteur.

            Je crois que j'ai marché dedans et que ça sent pas bon, mais c'etait du pied Gauche alors c'est pas grave.
          • [^] # Re: Soyons positifs

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est la meme chose pour les OS. Donne lui le choix, il prendra celui qu'il prefere.

            Reviens un peu sur terre, que ce soit au lycee ou dans une entreprise c'est tout-a-fait legitime de ne pas laisser de choix.

            Allez, imagine un cours de bureautique par exemple, ca va etre un beau bordel: "Alors, ceux qui ont fait le choix de MS Office, vous faites comme ca, et ceux qui ont fait le choix de OpenOffice, ben vous faites comme ca... Et ceux qui sont sous LaTeX, alors..."

            Au fait, un eleve qui fait le choix du Mac, on va lui en acheter un avec toutes les licences qui vont bien ?
            • [^] # Re: Soyons positifs

              Posté par . Évalué à 1.

              je me cite

              "La seule contraite que je vous pour ne pas laisser le choix total est lors de traveaux de groupe ou l'enseignant ne peut evidement pas faire 1 sujet par type de configuration possible. Mais un poste de recherche dans un CDI, je ne vois pas de probleme a utiliser Liux, Windows, MacOS ou MS Office, OOo, StartOffice, IE, Firefox, Opera, ...."
  • # Encouragements

    Posté par . Évalué à 5.

    D'ailleurs, puisqu'on n'hésite pas à faire part à nos représentants politiques de notre désaccord avec leurs choix, il est temps pour les "Libristes" de la région PACA de faire savoir et d'encourager ces mêmes représentants dans leurs choix. Et tout comme j'écris pour manifester mon désaccord (même si c'est une goutte d'eau dans l'océan, mais seuls ceux qui se taisent ont tord), je m'en vais de ce pas écrire pour féliciter ce bon choix !

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # Génial !!!

    Posté par . Évalué à -4.

    Ainsi "l'ouverture de nos jeunes à l'informatique ne doit pas inexorablement les faire entrer dans une mécanique commerciale infernale"

    Le discours en lui mème est du pur ... ce qu'il est.
    Mais moi je perçois une contradiction entre mettre en avant le coté cher de windows et le coté pas commercial de linux, vous la voyez aussi ?

    En quoi mettre en place une solution informatique fonctionnelle et de qualité est + ou - commercial ?
    A priori plaider pour que le libre soit pas juste "moins cher" et prétendre qu'il n'est "pas commercial" c'est de la pure...ce que c'est.

    Soit on le fait pas cher, tout dans le non-marchand auquel cas il est pas cher et il s'appelle GNU-HURD, soit il a un prix, = des gens travaillent et il est marchand.

    Faut pas confondre partager et donner.
    Tu as un gateau il a un jus de fruit. On partage et vous avez à boire et à manger tout les deux. Tu lui donnes et il est super content mais vous etes plus copains, parce qu'il se fout de toi.
    L'argent ça sert à se souvenir qu'un jour t'avais pas de gateau et qu'il t'a quand mème laisser boire. Et réciproquement.

    Ca c'est de l'éducation citoyenne et pas de la bouillie pour les chats servie par un ...c'est quoi déjà ce type ? Notre papa noël ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.