Sortie de LibreOffice 6.0

60
7
fév.
2018
Bureautique

La suite bureautique LibreOffice fête son septième anniversaire avec l’arrivée de la version 6.0, une nouvelle version majeure qui contient de nombreuses nouveautés.

Au menu de cette version, des améliorations un peu partout, dont des nouveautés côté interface (expérimentales) et des nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de chiffrer les documents ODT avec une clef OpenPGP et, surtout, la possibilité d’exporter vos documents en EPUB !

NdM. : des versions 5.4.5 et 6.0.1 ont été publiées pour corriger des graves régressions sur 6.0.0 pour MS-Windows et une faille de sécurité pour 5.4 et 6.0 (voir la page des alertes de sécurité pour LibreOffice).

Voici les éléments des notes de version qui me semblaient les plus pertinents, ceci étant forcement subjectif et succinct :

Impress (présentations)

Les présentations sont au format 16:9 par défaut. Cette nouvelle version propose également dix nouveaux modèles de présentation.

Writer (traitement de texte)

Ajout d’un menu Formulaires pour gérer simplement les champs de saisie.

Calc (tableur)

On peut désormais exporter les cellules sélectionnées au format JPEG ou PNG.

Interface graphique

L’interface dédiée aux caractères spéciaux a été repensée et nettement améliorée. On accède ainsi simplement aux caractères spéciaux favoris, récents, et à un champ de recherche dédié :
Caractères spéciaux

À titre expérimental, deux nouvelles variantes de la métabarre sont disponible : la barre groupée complète et les onglets compacts.

Barre groupée complète
Onglets compacts

Global

Les images dans les documents sont modifiables. Lorsque l’on sauvegarde une image issue d’un document, on peut sauvegarder la version originale ou la version modifiée.
Sauvegarde d’une image

L’assistance en ligne de LibreOffice bénéficie d’une nouvelle interface s’affichant correctement sur les appareils nomades.
Capture d’écran de l’aide sur un ordinateur de bureau

Il devient possible de signer des documents ODF avec OpenPGP. Le chiffrement est pris en charge à titre expérimental. Ces fonctionnalités nécessitent un logiciel auxiliaire. Ainsi, pour Windows, macOS et GNU/Linux, on pourra utiliser gpg4win, gpgtools ou gnupg.

La version Online bénéficie de nombreuses améliorations. Toutes les fonctionnalités de la version classique ne sont pas là, mais les différences s’estompent progressivement.

Enfin, le premier trimestre 2018 devrait voir l’arrivée d’une version Android.

Configuration requise

Windows

La version minimum est maintenant Windows 7 SP1. Pour compiler le code, il vous faudra Cygwin et Visual Studio 2015 Update 3.

macOS

La version minimum est maintenant macOS 10.9. Pour compiler le code, il vous faudra macOS 10.12 et Xcode 8.

GNU/Linux

Pour compiler le code, il vous faudra GCC 4.8.1 ou Clang 3.4.

Aller plus loin

  • # 6.0

    Posté par . Évalué à -10.

    Nouveautés: le bilan est extrêmement faible.
    Version majeure, bof…

    • [^] # Re: 6.0

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ce n'est pas une version si légère que cela si on regarde les notes de version officielles : https://wiki.documentfoundation.org/ReleaseNotes/6.0/fr

      C'est la dépêche en réalité qui est trop succinct.

      • [^] # Re: 6.0

        Posté par . Évalué à 10.

        C'est exact, j'ai inséré dans la dépêche les éléments des notes de version qui me semblaient pertinents, c'est forcement subjectif et succinct. La dépêche est restée environ une semaine dans l'espace de rédaction, tout le monde pouvait ajouter des éléments. Je m'excuse si ce laps de temps était trop court pour que vous puissiez contribuer.

        • [^] # Re: 6.0

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Ne t'excuses pas, la dépêche est très bien et ceux qui râlent sont toujours ceux qui ne contribuent jamais, que ce soit sur DLFP ou sur le logiciel libre en général.

          • [^] # Re: 6.0

            Posté par . Évalué à 1.

            Source ?

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: 6.0

              Posté par . Évalué à 10.

              Un sondage.

              • Y.
            • [^] # Re: 6.0

              Posté par . Évalué à 4.

              Source ici, dont le titre est "alex666 a écrit 0 contenu de type dépêche ou journal - LinuxFr.org".

        • [^] # Re: 6.0

          Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 08/02/18 à 00:52.

          Effectivement, la dépêche est parfaite comme çà.
          Ça aurait été cool que l'information que tu viens de donner aparaisse en introduction pour donner un peu de contexte.

          Ca aurait éviter d'exciter les trolls ;-)

          • [^] # Re: 6.0

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Corrigé, merci.

            • [^] # Re: 6.0

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              et re-corrigé derrière à cause d'une belle faute de grammaire introduite par Benoît :-)

              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # LibreOffice Online

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est dommage que LibreOffice Online ne soit pas packagé. J'ai tenté en vain de le compiler. On dirait que tout est fait pour qu'on achète du support à Collabora… Ne me parlez pas de CODE qui est limité à 10 utilisateurs.

  • # Peu claire cette info sur l'enregistrement des images

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    «Les images dans les documents sont modifiables. Lorsque l'on sauvegarde une image issue d'un document, on peut sauvegarder la version originale ou la version modifiée.»

    Je ne suis pas certain de comprendre. «Quand on sauvegarde une image issue d'un document […]» : D'un document Libreoffice ? parce que sinon, j'ai du mal à comprendre comment une image peut ne pas provenir d'un document. «[…] la version modifiée.», la version modifiée dans Libreoffice j'imagine, mais donc qu'est-ce que ça donne pour les images liées au document .odt mais pas incluses dans le fichier ? est-ce le même fonctionnement ? Si j'ai bien compris, au sein du document Libreoffice, la version originale d'un fichier, avant sa modification avec les outils intégrés, est enregistrée ainsi que la version modifiée. Est-ce qu'il y a une gestion des versions des images intégrée dans Libreoffice ?

    Au niveau ergonomie, la question totale, en oui ou non, me semble stupide, ça serait plus clair de dire : «Quelle version souhaitez-vous enregistrer ? la version originale | la version modifiée».

  • # LibreOffice Calc - Formatting as table

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,
    Auriez-vous des informations sur cette excellente fonctionnalité que nous trouvons chez Microsoft Excel : Les tables dynamiques  ?

    Je ne trouve nulle part de prise en compte en un seul clique de cette très addictive et pratique fonctionnalité.
    (à part une tentative de la proposer en projet gsoc en 2013..
    https://ask.libreoffice.org/en/question/15190/calc-alternative-to-format-as-table-feature-in-excel-200720102013 )

    J'ai l'impression notamment que l'ouverture de fichier xlsx contenant des tables n'est pas bien pris en charge par libroffice malgré le support de plusieurs fonctionnalités (style de table, plage,etc) qui composent cette fonctionnalité.

    • [^] # Re: LibreOffice Calc - Formatting as table

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      As-tu déjà essayé Données → Autofiltre ? (qui existe déjà dans le Libre Office actuel)

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

  • # Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Sans énoncer les excellentes qualités de libreoffice, je voudrais aborder avec vous les moins bonnes plus particulièrement (bien qu'il soit vrai que je ne sois pas un contributeur, et donc que je n'ai pas vraiment voix au chapitre et que les dev bénévole développent ce qu'ils aiment, mais en dépit d'une certaine gouvernance malgré tout…)

    Ne trouvez vous pas dommage de voir bcp d'énergie pour le support de fonctionnalités suivantes :

    1. thème à la firefox

    2. conversion vers gtk3 au lieu de kde

    3. Destructuration malheureuse du navigateur et page de style en un machin énorme où il faut cliquer partout

    4. Renforcement des malheureuse manies de l'utilisateur : le formatage direct au lieu d'encourager l'usage des styles globaux pour avoir une mise en page homogène, notamment avec le machin cité dans le point au dessus et la barre de formatage direct en haut, la non assistance lorsqu'il y a des styles directs

    5. L'apparition d'un menu formulaire, que mme Michu utilise tous les jours… au lieu d'un menu développeur activable dans les préférences …

    6. et vous ?

    • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 08/02/18 à 07:02.

      point 4 : https://bugs.documentfoundation.org/show_bug.cgi?id=106781 : Addition of a style-focused formatting toolbar
      mais c'était déjà dans la 5.4 : https://wiki.documentfoundation.org/ReleaseNotes/5.4/fr#Writer

    • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour le point 2, je pense que c'est explicable par le fait que le mécanisme de Qt est moins «traditionnel», donc le portage doit être plus complexe.
      Bon, je reconnaît:

      • n'avoir jamais utilisé Gtk, ni le 1, ni le 2, et encore moins le 3 (et honnêtement Gtk3 serait probablement le dernier que je choisirais si je devais faire une IHM à l'heure actuelle)
      • ne pas avoir touché à des IHMs depuis quelques années

      donc je peux me tromper.

    • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour le point 3, on peut dire que les fonctionnalités expérimentales sur l'interface graphique sont des tentatives de remédiation

    • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Destructuration malheureuse du navigateur et page de style en un machin énorme où il faut cliquer partout

      De quoi tu parles là ? Le navigateur et le styliste n'ont pas fondamentalement changé. Ils sont juste empaquetés dans le volet latéral.

    • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

      Posté par . Évalué à 10.

      thème à la firefox

      Aucune importance. De mémoire, ça n’a pas demandé beaucoup de temps et c’est un dév externe qui a fait ça (un étudiant du Google Summer of Code).

      conversion vers gtk3 au lieu de kde

      Parmi les devs de LO, il y a d’anciens devs de Gnome, je crois. D’où ce choix.
      Mais ce n’est pas vraiment une conversion vers GTK+. LO dispose de son propre toolkit (nommé VCL) et les devs ont choisi d’utiliser Glade pour les aider pour concevoir l’interface, mais au final ça n’utilise pas GTK+, sauf sur Linux où les distribs rajoutent parfois une surcouche en GTK+, me semble-t-il, mais c’est une autre affaire.

      Destructuration malheureuse du navigateur et page de style en un machin énorme où il faut cliquer partout

      Quoi ? C’est très bien, ce qui a été fait.

      Renforcement des malheureuse manies de l'utilisateur : le formatage direct

      Quel renforcement ? Ça a toujours été ainsi. On peut le regretter, c’est vrai, mais il y a une vraie querelle à régler sur ce que doit être une bonne ergonomie. Il a déjà été reproché à LO son côté élitiste. Faut-il le renforcer ? C’est une vraie question difficile à trancher.

      L'apparition d'un menu formulaire, que mme Michu utilise tous les jours… au lieu d'un menu développeur activable dans les préférences …

      ???

      • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 05/03/18 à 07:02.

        En ce qui concerne le formatage direct, tant que les traitements de texte n'auront pas un “mode plan” qui permettrait de contrôler facilement que les styles qui n'ont pas de nom ne sont pas utilisés dans le document, autant privilégier ce qui marche – à savoir le formatage direct.

        Mode plan: du genre je vois mon document avec deux énormes marges où apparaissent les noms des styles utilisées et les paragraphes concernés apparaissent sur fond coloré p.ex. Avec un visuel un peu comme ça

        Three way merge

        ou comme ça

        Two-way merge

        sauf qu'au lieu d'avoir des fragments de code dans le panneau qui n'affiche pas le document, on aurait des informations sur le style.

        (Mode plan: le genre de fonctionnalité qui a l'air claire et sympa comme ça sur un coin de table mais qui est hyper galère à spécifier en vrai ;) )

        • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

          Posté par . Évalué à 3.

          En ce qui concerne le formatage direct, tant que les traitements de texte n'auront pas un “mode plan” qui permettrait de contrôler facilement que les styles qui n'ont pas de nom ne sont pas utilisés dans le document, autant privilégier ce qui marche – à savoir le formatage direct.

          Un style qui n'a pas de nom, ça n'existe pas dans LibreOffice.
          Même si ça existait, je ne comprends pas la logique de ta phrase. Est-ce que tu peux expliciter ?

          • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Même si ça existait, je ne comprends pas la logique de ta phrase. Est-ce que tu peux expliciter ?

            Si j'ai un style “nom de commande” qui correspond à des caractères gras et bien je n'ai pas de moyen simple de faire la différence entre le style sémantique “nom de commande” et le banal “gras” – ce qui fait que sur un document un peu long il n'y a en pratique aucun moyen de vérifier que des règles de style un tant soit peu précises soient suivies correctement.

            • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

              Posté par . Évalué à 2.

              LibreOffice offre pourtant un moyen de faire la différence.

              C’est précisément pour ça qu’il y a des styles de caractères.

              Il faut appliquer un style de caractères “nom de commande” sur les noms de commande et le simple gras sur le reste.
              Ainsi tu peux modifier l’apparence des noms de commande en modifiant le style idoine sans altérer le reste.

              Comme pas mal de gens ignorent que ça existe, je précise, au cas où tu ne verrais pas de quoi je parle, que les styles de caractères ne sont pas la même chose que les styles de paragraphes. Cf. deuxième bouton du panneau des styles.

            • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Si tu peux mais il n'y a pas de fonction pour ça. Admettons que tout ce qui est en gras devrait avoir le style nom_de_commande. Je procéderais de la façon suivante :
              1/ modifier le style nom_de_commande en remplaçant l'attribut gras par couleur rouge + taille 48 (par exemple)
              2/ chercher dans le document tous les mots ayant l'attribut gras. Si tu en trouves c'est que le style nom_de_commande a mal été appliqué.
              3/ corriger
              4/ restaurer le style nom_de_commande original

              Pour un mot particulier il suffit de consulter le panneau styles pour savoir quel style est appliqué. Si on n'utilise pas le volet latéral, il y a aussi la barre d'outils Formatage(Styles) qui renseigne sur les styles utilisés (et qui permet de les appliquer).

              C'est du bricolage, mais je ne suis pas sûr qu'on puisse définir aisément une procédure pour détecter les mélanges de formatage direct et d'application de styles.

              • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je procéderais de la façon suivante :[…]

                Oui moi aussi, le problème c'est que ce genre de bricolage ça va bien sur un petit document, mais le “tout casser pour tout bien remettre comme avant” en général, ça ne marche pas top et si on a une exigence professionnelle sur le résultat, et bien on n'a pas vraiment de soutien de la part du logiciel.

                2/ chercher dans le document tous les mots ayant l'attribut gras. Si tu en trouves c'est que le style nom_de_commande a mal été appliqué.

                Le style nom de commande … ou un autre ;)

                C'est du bricolage, mais je ne suis pas sûr qu'on puisse définir aisément une procédure pour détecter les mélanges de formatage direct et d'application de styles.

                Ben déjà de basculer sur un mode de type “mise en page basique” qui identifie les styles utilisés par soit une couleur de papier (avec une combinaison multiplicative par exemple) soit par des petits tags comme dans les éditeurs HTML rétro du début des années 2000 ça ferait avancer le schmilblick. Un problème de la modification manuelle des styles est que c'est compliqué (donc on fait des erreurs) et potentiellement assez long (donc il faut sauvegarder mais on n'a pas trop envie de sauvegarder son document avec des caractères rouge de taille 48pt) et que au moins pour ces deux raisons cela vaudrait le coup d'avoir un support logiciel.

        • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 07/03/18 à 15:26.

          “tant que les traitements de texte n'auront pas un “mode plan” qui permettrait de contrôler facilement que les styles qui n'ont pas de nom ne sont pas utilisés dans le document, autant privilégier ce qui marche – à savoir le formatage direct.”

          Heu, hum, Microsoft Word a un mode Plan.

          • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Heu, hum, Microsoft Word a un mode Plan.

            La dernière fois (probablement vers 1999 :D) que j'ai regardé le mode plan de MS fait ressortir le chapitrage du document alors que ce que je vais c'est voir rapidement et facilement (sans détruire mon formatage) si tous les éléments du texte sont en accord avec ce que prescrit mon graphiste. Des prescription du style:

            – toutes les références au catalogue de la société doivent être en caractères blabla, taille machin, dans tel contexte
            – tous les noms propres de personne, comme ci,
            – tous les items des menus de l'application sont présentés comme ça,
            – tous les termes du manuel de référence du logiciel qui font l'objet d'une section dédiée sont visuellement identifiés comme tel dans le manuel de l'utilisateur
            – etc;

            Et oui il y a des gens qui font ça avec Word et peut-être d'autres WYSIWYG, et autant que je sache il n'y a pas de vrai support pour faciliter ce type de relecture.

    • [^] # Re: Quelles sont les fonctionnalités malheureuses, selon vous ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'utilise le menu formulaire pour fabriquer… ben des formulaires.

      Par exemple, les fiches d'inscription dans une école de musique, que je peux ainsi exporter en formulaires PDF que les adhérents peuvent compléter et renvoyer par mail ou imprimer. Ce qui me permet d'avoir des adresses mails écrites par ordinateur et pas des gribouillages illisibles. Le gain de temps est appréciable et c'est très facile à faire.

      C'est la première fois que j'entends dire qu'il y a des fonctionnalités en trop dans LibreOffice.

  • # Faille de sécurité dans LO 5.4 et 6.0 : mettez à jour !!!

    Posté par . Évalué à 10.

    The Document Foundation a publié en urgence les versions 5.4.5 et 6.0.1 pour corriger des graves régressions sur 6.0.0 pour MS-Windows et une faille de sécurité pour 5.4 et 6.0.

    http://blog.documentfoundation.org/blog/2018/02/09/early-availability-libreoffice-5-4-5-libreoffice-6-0-1/
    http://nabble.documentfoundation.org/Publication-anticipee-de-LibreOffice-5-4-5-et-LibreOffice-6-0-1-tp4232542.html
    https://www.libreoffice.org/about-us/security/advisories/

    Mettez-vous à jour !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.