Sortie de MATE 1.20

35
8
fév.
2018
MATE Desktop Environment

Le 7 février 2018, après onze mois de développement, l’équipe de MATE Desktop a publié la version 1.20. MATE Desktop Environment est la continuation de GNOME 2, il fournit un environnement de bureau intuitif et attrayant en utilisant les métaphores traditionnelles du bureau. MATE est en cours de développement pour intégrer de nouvelles technologies (systemd, GTK+ 3, Wayland, etc.) tout en préservant un environnement de bureau traditionnel.

La version 1.10 sortie en juin 2015 permettait les premières constructions expérimentales de MATE Desktop avec GTK+ 3. La version 1.18 sortie en mars 2017 était le passage complet à GTK+ 3 avec la suppression des options de compilation pour GTK+ 2. La version 1.20 est la stabilisation de l’usage de GTK+ 3 avec la correction de bogues, la suppression de code mort, le remplacement de fonctions et widgets obsolètes, la correction d’alertes du compilateur.

Après le passage complet à GTK+ 3 lors de la version 1.18, cette version corrige beaucoup de bogues liés à GTK+ 3. Beaucoup de fonctions et de composants graphiques (widgets) obsolètes ont été remplacés.

Les nouveautés

Les principales nouveautés de cette version :

  • prise en charge des écrans à haute résolution (HiDPI) avec une détection et une mise à l’échelle dynamiques ;
  • Marco (gestionnaire de fenêtres) : prise en charge de l’extension XPresent et DRI3 (demande d’intégration Git no 350) et (DRI3 and Present sur LWN.net) ;
  • Caja (gestionnaire de fichiers) :
    • affichage de l’espace disque occupé par un fichier en plus de la taille du fichier (commit),
    • utilisation des attributs étendus (xattr::xdg.tags) pour les étiquettes, ajout des étiquettes dans le système de recherche (commit) ;
  • Mate-panel :
    • utilisation des signets (bookmarks en anglais) GTK+ 3 pour le menu Emplacements (commit),
    • amélioration de la prise en charge des notifications Status Notifier Items (SNI) ;
  • Atril (visionneuse de documents PDF et autres) :
    • améliorations de la prise en charge de l’accessibilité pour les malvoyants,
    • ajout de la gestion des annotations ;
  • MATE Terminal prend désormais en charge les images d’arrière‐plan et ajoute des raccourcis clavier pour changer d’onglet ;
  • prise en charge de la barre Global Menu ;
  • les thèmes MATE utilisent complètement toutes les classes de style de GTK 3.22 ;
  • l’économiseur d’écran de MATE Desktop prend en charge l’authentification d’OpenBSD ;
  • MATE Desktop requiert au minimum GTK+ 3.22 et GLib 2.50.

Et ensuite

Pour la version 1.22 :

  • migration vers Python 3 des applications qui utilisent Python ;
  • migration de dbus-glib vers GDBus ;
  • améliorer la prise en charge de Metacity ;
  • ajout d’une option dans Caja (gestionnaire de fichiers) pour afficher les miniatures dans la vue sous forme de liste [#153] ;
  • ajout dans Marco (gestionnaire de fenêtres) de la prise en charge du format metacity-theme-3.xml [#105] ;
  • pour mate-applets permettre à l’appliquette de commande de lancer des commandes de façon asynchrone [#163] ;
  • migration de mate-menus vers Python 3 et gobject-introspection_ ;
  • mate-panel : possibilité d’utiliser le tableau de bord en position verticale [#157] ;
  • Mozo (éditeur de menu) : passage au paquetage GI de mate-menus.

Pour les prochaines versions :

  • atril (visionneuse de fichiers PDF) : utilisation du paquet de la bibliothèque synctex fourni par les distributions ;
  • caja (gestionnaire de fichiers) :
    • ajout d’une option pour permettre de créer une nouvelle fenêtre lorsque l’on déplace un onglet [#454],
    • ajout d’une option dans les préférences pour désactiver les icônes génériques dans la vue sous forme de liste [#26] ;
  • engrampa : ajout de la prise en charge de la bibliothèque libarchive [#52] ;
  • mate-applets :
    • ajout à l’appliquette drivemount d’une liste noire des points de montage et périphériques [#24],
    • ajout à l’appliquette cpufreq d’une option pour afficher plusieurs cœurs et processeurs dans une seule instance de l’appliquette [#50],
    • ajout à l’appliquette cpufreq de la prise en charge du pilote intel_pstate [#173] ;
  • mate-control-center : mise en cache des miniatures des images de fond du bureau dans la gestion des préférences de l’apparence ;
  • mate-menus : ajout d’une option pour activer ou désactiver un troisième niveau de sous‐menu dans l’affichage du menu des préférences [#35] ;
  • mate-session-manager : dans la boîte de dialogue des propriétés, affichage des applications actives qui peuvent ou seront enregistrées à la fin de la session [#113] ;
  • pluma (éditeur de texte) : ajout d’un greffon pour afficher (et peut‐être changer) le type de fin de ligne [#50] ;
  • mise à jour de l’intégration de caja avec le moteur de recherche Tracker ;
  • ajout de la prise en charge d’AccountsService ;
  • finalisation de la prise en charge de systemd-logind ;
  • migration de toutes les traductions (aide et guide) vers Transifex ;
  • ajout de la prise en charge de Wayland ;
  • remplacement de libmatekbd par libgnomekbd ;
  • remplacement de libmateweather par libgweather.

MATE Desktop est développé par une petite équipe, la modification de Marco en compositeur Wayland demanderait beaucoup de ressources. Martin Wimpress, développeur MATE, empaqueteur Debian et Ubuntu imagine utiliser Mir comme compositeur Wayland pour MATE et adapter Marco, ce qui demandera moins de ressources.

Vous pouvez participer au projet MATE Desktop ! MATE est développé par une petite équipe de développeurs qui a besoin de vous. Si vous n’êtes pas développeurs, vous pouvez aussi participer aux traductions, à la documentation et la promotion de MATE. Si vous aimez les CSS, le paquet mate-themes est pour vous.

Ressources

Informations sur MATE :

  • # Hm

    Posté par . Évalué à 4.

    Étant de plus en plus mal à l'aise avec Gnome je crois bien que je vais y passer, surtout si le passage à GTK3 est terminé ! Quand peut on espérer l'avoir dans le PPA ? Merci pour l'info :)

    • [^] # Re: Hm

      Posté par . Évalué à 4.

      Si tu parles de PPA, je suppose que tu cherches une version Ubuntu. L'intégration de GTK3 était déjà terminée dans la version précédente. Il y a une version Mate officielle d'Ubuntu ici, et la version Mint aussi ici (que je trouve plus aboutie, mais les goûts et les couleurs…). Ça tourne très bien sous Debian aussi, et certainement sur toutes les autres distribs importantes comme Arch, Fedora, etc…

    • [^] # Re: Hm

      Posté par . Évalué à 1.

      Étant de plus en plus mal à l'aise avec Gnome

      Cinnamon fonctionne très bien.

  • # Métaphoriquement incompréhensible

    Posté par . Évalué à 9.

    Les rédacteurs de la description de Mate se rendent-ils compte qu'un grand nombre de gens ne comprend pas l'expression "métaphores traditionnelles du bureau" et que c'est donc plus perplexifiant qu'attrayant comme argument ?

    • [^] # Re: Métaphoriquement incompréhensible

      Posté par . Évalué à 7.

      Je suppose que le bureau traditionnel de l'auteur était Windows NT/9x (logique, puisque c'est la période où les zordis se sont répandus chez les Mme Michu). Si c'était un Sinclair ZX Spectrum, ça risque d'être drôlement perplexifiant, effectivement… :D

      • [^] # Re: Métaphoriquement incompréhensible

        Posté par . Évalué à 6.

        Ben surtout que l'informatique, c'est déjà assez bourré de termes techniques pas super compréhensibles, si en plus c'est pour inventer un jargon complexe sur les choses à destination des utilisateurs…

        Ça va être bouleversifiant!

        • [^] # Re: Métaphoriquement incompréhensible

          Posté par . Évalué à 5.

          Voyons voir… métaphore, je pense que Mme Michu connais, même si ce n'est pas un mot qu'elle utilise tous les jours. La tradition, aussi, quant au bureau, idem.

          Un par un, aucun des termes ne devrais donc être inconnu à une Mme Michu. La seule chose qui pourrait lui être floue, c'est la notion de tradition en informatique, éventuellement celle de bureau. À part ça, je ne vois pas.

          Pour finir, cette expression est loin d'être récente.

          • [^] # Re: Métaphoriquement incompréhensible

            Posté par . Évalué à 6.

            En quoi les autres environnements de bureau n'utilisent pas les "métaphores traditionnelles du bureau" ? En quoi est-ce différenciant pour Mate ? Ce n'est pas du tout évident à la simple lecture de cette expression très floue. Le fond de l'argument c'est quoi ? Qu'il n'y a pas de tuiles ? Pas de widgets partout ? Qu'il y a une interface à la Win95 avec une barre des tâches et un menu "démarrer" ? En quoi est-ce mieux pour l'utilisateur ?

            • [^] # Re: Métaphoriquement incompréhensible

              Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 09/02/18 à 10:36.

              Je réagissais juste au fait que l'expression soit inventée…

              Pour le coup, je ne connais pas assez les autres bureaux pour comparer. Personnellement, je considère tout bureau favorisant la dispersion et l'étalage inefficace des dossiers, fichiers et outils de travail comme collant à la métaphore traditionnelle du bureau.

              Hors, pour moi, les seuls environnements de travail pour lesquels cette description ne colle pas, ce sont ceux basés sur des gestionnaires de fenêtre en tuiles, qui par défaut évitent le proverbial tas de dossiers empilés en bordel sur un coin du bureau, si magnifiquement rendu par les interfaces graphiques classiques.

              Tu noteras d'ailleurs, que pour moi, être fier de suivre la métaphore traditionnelle du bureau est l'équivalent d'être fier d'être inefficace :)

        • [^] # Re: Métaphoriquement incompréhensible

          Posté par . Évalué à 7.

          s/bouleversifiant/disruptif.

          Startup Nation, tout ça.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Métaphoriquement incompréhensible

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ça signifie peut-être simplement que le terme « bureau » n'est pas employé au sens propre. Mon bureau mesure 16m², il contient deux bureaux d'1,5m² chacun, surmontés d'écrans affichant une foultitude de bureaux, à destination des bourreaux de travail. On s'y perd dans ce dédale de bureaux attendant patiemment une période de répit pour retrouver un ordre acceptable.

      Mais vous avez certainement raison, l'auteur aurait dû employer le terme catachrèse, l'expression étant passée dans le domaine courant. Ç'aurait été tout de suite plus limpide :-).

  • # Intérêt de MATE ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Je ne suis certes pas un expert de GNOME ni de MATE, mais il me semble qu'avec les extensions de GNOME 3 aujourd'hui, on peut avoir le même bureau que l'ancien GNOME 2 et donc que MATE ? Est-ce que je me trompe ?

    D'autre part, avec XFCE4, on peut avoir le même bureau que GNOME 2 (là, je suis sûr de moi car c'est ce que j'utilise), et en plus c'est plus rapide et il y a moins de bugs…

    Bref, l'intérêt de MATE ne me saute pas aux yeux…

    • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Veille question sans intérêt.

      Intérêt de GNOME 2 face à Xfce ?

      Intérêt de MATE face à LXQT ?

      Intérêt de Plasma face à Trinity ?

      Intérêt de Linux face à Windows ?

      Intérêt de BSD* face à Linux ?

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

      Posté par . Évalué à 7.

      GNOME demande plus de ressources graphiques que MATE et n'est pas utilisable sur les PC peu puissants.

      • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 09/02/18 à 13:47.

        Je ne vois pas pourquoi ton commentaire a été jugé inutile. GNOME 3 ne tourne pas sur cetaines vieilles configurations, notamment celles avec des cartes graphiques anciennes, c'est un fait. GNOME Shell exige certaines API de rendu 3D, ou sinon il ne démarrera pas. Et personne à ma connaissance ne teste le rendu software via llvmpipe.

        Exemple concret: je n'ai pas réussi à lancer GNOME 3 sur un Dell Optiplex 320 équipé d'une ATI Radeon X300.

        J'ai une autre machine avec une carte ATI qui arrive à faire tourner GNOME 3, mais avec un AMD Athlon XP 3000+ avec 1,5Go de RAM, ça commence à faire juste. Je ne dis pas que MATE tournerait mieux, mais GNOME 3 trouve ses limites.

        • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

          Posté par . Évalué à 5.

          D'où l'intérêt de KDE !

          --------> [ ]

        • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Et moi qui pensais que mon portable de 6ans commençait à se faire vieux.
          Je viens de vérifier: l'Optiplex 320 est sorti en 2006!

          Je veux bien qu'on ne jette pas le matériel qui marche, mais s'attendre à ce qu'une machine de 11ans d'âge fasse tourner le dernier bureau à la mode, c'est peut-être un peu optimiste!

          Le portable dont je parle est un Samsung Ativ Book 9 Lite et il fait tourner KDE sans problème.

          Mais je sais bien que d'ici quelques années, il ne sera plus capable de faire tourner la dernière version!

          À un moment il faut bien une limite, sinon pourquoi pas protester contre tous ces bureaux qui ne marchent pas sur des 386?

          • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

            Posté par . Évalué à 6.

            Bah mon DELL Inspiron 1501 fait parfaitement tourner plein de « bureaux » modernes.
            De KDE à XFCE en passant par Enlightenment, et quelques autres.
            Mais bon, Gnome, j’y touche pas trop, et je n’ai pas envie d’essayer juste pour voir si ça marche ou pas…

            Yth, ouais, ça date un 1501, 11 ans aussi, mais si ça fonctionne encore, pourquoi cesser de l’utiliser ?

            • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Je ne dis pas le contraire: ce portable de 6ans fait tout ce dont j'ai besoin pour une utilisation personnelle, mais si un jour KDE ne passe plus faute du matériel qui ne suit pas, je vais chercher une alternative à KDE, pas prétendre qu'il est trop lourd.

              En relisant je me rends compte que personne n'a écrit que Gnome3 est trop lourd, juste que Mate colle justement pas mal à ce bureau alternatif auquel passer quand Gnome ne passe plus.

              Donc pour résumer: je proteste vigoureusement pour signifier que je suis entièrement d'accord!!

          • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Je veux bien qu'on ne jette pas le matériel qui marche, mais s'attendre à ce qu'une machine de 11ans d'âge fasse tourner le dernier bureau à la mode, c'est peut-être un peu optimiste!

            Mon autre machine a le même âge, et ça marche. Je ne dis pas que je prends ça pour acquis, je sais bien que ce sont de vieilles configs. Si je les garde, c'est que tant que ça fait son job, et que mes besoins sur ce genre de machine sont remplis, alors pas besoin d'autre chose.

            J'ai un jour vu un reportage sur des enfants en Asie qui brûlaient au briquet les cartes mères et les "sniffaient" pour savoir comment les trier pour les recycler. Je t'assure que ça soigne de toute envie d'avoir le dernier gadget à la mode. Ça ne m'empêche pas d'avoir d'autres machines, mobiles cette fois ci, mais dans tous les cas je les fais durer le plus longtemps possible. C'est à dire jusqu'à ce qu'elles tombent en panne et que je ne puisse pas les réparer ou bien quand elles ne remplissent plus mes besoins.

            Pour en revenir à GNOME, j'espérais que ça tourne, mais si ça ne tourne pas parce que la machine est trop ancienne, ça me va aussi. Ce qui était plus frustrant toutefois c'était de ne pas avoir de message d'erreur clair au lancement qui m'en informe. Le comportement de base que j'ai eu, c'est la session qui tente de se lancer et qui crashe en boucle car relancé par systemd (mais c'est peut être un problème de l'intégration dans Mageia). Je savais qu'il y a le backend logiciel llvmpipe donc je pensais avoir au moins un truc très lent et qui se lance.

            Peut être que la machine ira à la casse, ou peut-être que je trouverai une meilleure carte graphique d'occase en brocante ;).
            À une époque j'avais recyclé un vieux PII 400MHz avec de la RAM défectueuse achetée en brocante. Une des forces du logiciel libre ça reste pour moi d'éviter l'obsolescence de matériels qui peuvent toujours servir quand c'est possible. Et puis si tout le monde faisait tourner des bêtes de course, plus personne ne ferait attention à la surconsommation de CPU ou de mémoire :)

          • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 13/02/18 à 12:21.

            À un moment il faut bien une limite, sinon pourquoi pas protester contre tous ces bureaux qui ne marchent pas sur des 386?

            TL;DR: Le problème n'est pas de ne pas fonctionner, mais ne ne pas dire à l'utilisateur pourquoi ça ne fonctionne pas.

            Certes, mais tu noteras qu'il y a souvent peu de "system requirements". Ceux de GNOME Shell ne sont pas clairement explicites. De plus, sur mon autre machine (AMD Athlon XP Barton 3000+), celle qui fait tourner GNOME, j'ai aussi eu d'autres soucis. J'ai voulu ripper des CD, et sound-juicer crashait systématiquement pendant l'encodage au format FLAC. La cause ? Bien que ces processeurs sont sortis à la même période que les Pentium 4, ils n'ont pas le jeu d'instructions SSE2, et la lib l'utilisait. En la recompilant, plus de soucis, et j'ai pu continuer à utiliser la même machine encore un peu.

            Mais c'est parfois un peu difficile de savoir avec quelles options les distrib sont compilées. Tu as beau avoir du i{3,4,5,6}86 dans les noms de paquets, ce n'est plus vraiment représentatif dès que tu rentres dans la catégorie des "ordinosaures". Mageia (ça ne doit pas être les seuls) fournit des paquets i586, et cet identifiant correspond aux Pentium 1. Chez Ubuntu, c'est du i386. Cet identifiant ne sert plus à rien si ce n'est indiquer que c'est du x86 sur 32 bits. Tu finis donc par avoir des crash qui pourraient être évités: on sait quel matériel tu utilises, et on connait les flags utilisés pour compiler les applis, je pense qu'il y a bien moyen de faire un diagnostic pour dire ce qui pourrait coincer, ou au moins vérifier que ça correspond au moment de l'installation des paquets. Moi je peux sortir un débogueur et analyser le problème (et encore, j'avais pas fait gaffe au code renvoyé par le segfault), mais tous les utilisateurs finaux ne sont pas informaticiens.

    • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

      Posté par . Évalué à 8.

      il me semble qu'avec les extensions de GNOME 3 aujourd'hui, on peut avoir le même bureau que l'ancien GNOME 2 et donc que MATE ? Est-ce que je me trompe ?

      Les extensions permettent de retrouver certains éléments qui ont été supprimés avec GNOME3, tels que la zone de notification, la liste de fenêtres, sélecteur d'espace de travail, etc. Mais ça reste bien insuffisant pour retrouver le look & feel de GNOME2. C'est un peu comme si tu allais sur windows, que tu mettais le menu démarrer en haut et que tu disais "regardez, c'est comme sur OS X !!!". Et puis quand on en arrive à virer Nautilus pour mettre Nemo/caja, virer l'applet réseau pour mettre network-manager, on se dit qu'au final autant utiliser MATE directement.

      D'autre part, avec XFCE4, on peut avoir le même bureau que GNOME 2 (là, je suis sûr de moi car c'est ce que j'utilise), et en plus c'est plus rapide et il y a moins de bugs…

      Bof, à une époque où ton bureau pèse 300Mo en RAM mais l'ouverture d'une page dans Firefox pompe 1Go, la différence Xfce/MATE ne saute pas vraiment aux yeux, elle a toujours été minime. J'utilise MATE dans une VM avec 1,3Go de RAM.

      • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Et puis quand on en arrive à virer Nautilus pour mettre Nemo/caja, virer l'applet réseau pour mettre network-manager, on se dit qu'au final autant utiliser MATE directement.

        Pas faux…

        La différence Xfce/MATE ne saute pas vraiment aux yeux, elle a toujours été minime. J'utilise MATE dans une VM avec 1,3Go de RAM.

        J'avais testé MATE il y a deux ans et j'avais trouvé que c'était salement bugué (plein de petits glitchs bien énervants un peu partout) alors que XFCE marchait (et marche toujours nickel). Mais j'imagine qu'ils ont dû faire des progrès…

        Après, tout ça est affaire de goût bien sûr, mais ce qui m'inquiète avec MATE c'est qu'ils ont leurs propres applis (Caja, Atril, etc.) et du coup si ça bugue, il n'y a qu'eux qui corrigent ?

        • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Le problème de MATE ça a été l'approche "on forke tout", là où Cinnamon prenait l'approche "on forke que ce qui est nécessaire". MATE s'est retrouvé à dupliquer tout le boulot de migration à GTK+ 3, et je ne vois rien de glorieux à ça. Un projet libre a rarement assez de ressources, donc là maintenir toute la stack GNOME à eux seuls, en étant (je pense) moins nombreux, je trouve ça au mieux contre-productif, au pire néfaste pour l'utilisateur (tout un environnement de bureau à maintenir côté bugs de sécu, je pense que ça doit être un gros boulot).

          • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Le problème de MATE ça a été l'approche "on forke tout", là où Cinnamon prenait l'approche "on forke que ce qui est nécessaire".

            Le but était justement de continuer à faire vivre GNOME2, donc heureusement qu'ils ont tout gardé…
            Cinamon ne répond pas à ce besoin.

            MATE s'est retrouvé à dupliquer tout le boulot de migration à GTK+ 3, et je ne vois rien de glorieux à ça. Un projet libre a rarement assez de ressources, donc là maintenir toute la stack GNOME à eux seuls, en étant (je pense) moins nombreux, je trouve ça au mieux contre-productif, au pire néfaste pour l'utilisateur (tout un environnement de bureau à maintenir côté bugs de sécu, je pense que ça doit être un gros boulot).

            Ils ont réussi à porter l'intégralité de leur environnement sur GTK3 plus rapidement que Xfce, donc visiblement ils ont les ressources. Et au pire GTK2 ne m'aurait pas empêché de dormir.

            • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Le but était justement de continuer à faire vivre GNOME2, donc heureusement qu'ils ont tout gardé…

              Je ne vois pas en quoi a répondait au problème. Les applis n'ont pas changé de manière trancendentale entre GNOME 2 et GNOME 3. C'est GNOME Shell la réelle modification de GNOME 3. Ça ne justifiait pas selon moi un fork massif.

              Ils ont réussi à porter l'intégralité de leur environnement sur GTK3 plus rapidement que Xfce, donc visiblement ils ont les ressources.

              Tant mieux pour eux.

              Et au pire GTK2 ne m'aurait pas empêché de dormir.

              Sans GTK+ 3, pas de Wayland.

              • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Les applis n'ont pas changé de manière trancendentale entre GNOME 2 et GNOME 3.

                O_o
                o_O
                o_o
                O_O

                Les bras m'en tombent…

                • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  UHU stick

                  • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    C'est ce que tu fume pour sortir des énormités pareilles?

                    • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Je rappelle que mon commentaire est dans le contexte du fork de GNOME 2 par MATE. Je compare à GNOME 3.0, pas à GNOME 3.26. Et non les applications n'ont pas radicalement changé à cette période, pas assez pour justifier un fork selon moi. Les applications ont un peu changé mais le gros de la transition pour elles a été le passage à GTK+ 3.

                      Cf. https://help.gnome.org/misc/release-notes/3.0/#rnusers.applications

                      Et wikipedia pour les changements de 3.0:

                      Introduction of GNOME Shell. A redesigned settings framework with fewer, more focused options. Topic-oriented help based on the Mallard markup language. Side-by-side window tiling. A new visual theme and default font. Adoption of GTK+ 3.0 with its improved language bindings, themes, touch, and multiplatform support. Removal of long-deprecated development APIs.

    • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est avec les options de configuration que MATE est bien plus sympa que XFCE. Préférences du son, raccourcis clavier, autres outils graphiques dans le contre de controle…

      Là où je doute c'est par rapport à Cinnamon, qui respecte aussi un bureau "traditionnel", mais avec des widgets bien plus riches et plus d'options de config à portée de clic.

      • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

        Posté par . Évalué à -2.

        Là où je doute c'est par rapport à Cinnamon, qui respecte aussi un bureau "traditionnel", mais avec des widgets bien plus riches et plus d'options de config à portée de clic.

        Cinnamon n'est pas aussi abouti que MATE en terme de possibilité d'agencement du bureau. Par exemple, avec Cinnammon, on ne peut pas placer les icônes d'application où l'on veut dans la barre des tâches, alors que MATE (Gnome 2) possède cette fonctionnalité depuis l'origine.

    • [^] # Re: Intérêt de MATE ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Je ne suis certes pas un expert de GNOME ni de MATE, mais il me semble qu'avec les extensions de GNOME 3 aujourd'hui, on peut avoir le même bureau que l'ancien GNOME 2 et donc que MATE ? Est-ce que je me trompe ?

      J'ai un bon vieux Thinkpad à base de pentium4 M à 1,4GHz qui tourne sous Mint Mate, et un Acer plus récent à base de i5 Ivy Bridge qui tourne sous Mint Cinnamon. L’esthétique, l'ergonomie et la rapidité sont quasiment identiques (sauf les vidéos qui rament un peu sur le Thinkpad, mais le bureau n'y est pour rien…)
      S'il ne restait que Cinnamon, mon Thinkpad serait bon pour la poubelle, alors que là, il fonctionne toujours nickel et je m'en sert tous les jours au boulot.

      D'autre part, avec XFCE4, on peut avoir le même bureau que GNOME 2 (là, je suis sûr de moi car c'est ce que j'utilise), et en plus c'est plus rapide et il y a moins de bugs…

      J'ai aussi essayé XFCE dans le même genre, mais j'ai moins accroché. Question de goûts uniquement… j'utilise Mate depuis ses débuts sur plusieurs distribs et pas mal de machines différentes, et ça fait longtemps maintenant que je n'y trouve plus de bugs gênants. Ça fait longtemps que tu l'as testé pour la dernière fois ?

      Ceci dit, j'attends avec impatience une version aboutie de LXQT sous Debian. Ça semble intéressant pour de vielles bécanes qui en ont encore dans le ventre

  • # Je sais pas quoi mettre comme titre

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 09/02/18 à 15:35.

    Et puisqu'on est vendredi : dans GNOME 3, je n'ai toujours pas compris l'intérêt d'être obligé de cliquer sur le bouton Activités pour pouvoir lancer une appli ?

    Je sais bien qu'on peut installer une extension pour avoir un menu, etc. Mais quelle était l'intention des designers de GNOME ? Il me semble même que par défaut sous Debian, il n'y a même pas de bouton pour minimiser une fenêtre ?

    Je dois être débile, mais je n'ai toujours rien compris à ce design. Il est censé être où le gain de productivité ?

    • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Personne ne t'oblige à utiliser Gnome Shell… Perso, je ne clique jamais sur activités:
      - Soit j'ai une main sur le clavier et j'appuie sur la touche alias
      - Soit j'ai une main sur la souris et je «jette» violemment le pointeur en haut à gauche

      Ce n'est qu'une question d'habitude, j'étais un KDEiste convaincu, j'étais même un développeur KDE à l'époque, je détestais Gnome Shell pour les même raison mais par contre j'adorais le design des applications Gnome.

      Un jour, je me suis forcé à tester Gnome Shell, d'abord avec plein d'extensions pour le faire ressembler à KDE et puis en fait, au fur et à mesure, j'ai tout viré et maintenant je suis complétement accro, quand je suis sous Windows ou autres, je pète un plomb.

      • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

        Posté par . Évalué à 2.

        Personne ne t'oblige à utiliser Gnome Shell…

        En effet, mais comme je fais un peu de développement, je suis souvent obligé d'installer diverses distributions, dont certaines sont sous GNOME 3 et du coup à chaque fois, je décompense…

        Mais tu n'as pas répondu à ma question : c'est censé répondre à quel besoin ? Pourquoi diable ont-ils voulu un tel design ?

        • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          En effet, mais comme je fais un peu de développement, je suis souvent obligé d'installer diverses distributions, dont certaines sont sous GNOME 3 et du coup à chaque fois, je décompense…

          Je code aussi et je n'utilise que ma Fedora, pour tout.
          Et quand bien même une distribution serait à changer pour coder un truc spécifique (mais pour quelle raison ?), la plupart proposent plusieurs environnements assez facilement. Tu n'est pas obligé d'utilisé Gnome même si c'est le choix par défaut.

          Mais tu n'as pas répondu à ma question : c'est censé répondre à quel besoin ? Pourquoi diable ont-ils voulu un tel design ?

          Moi je trouve cela joli (mais c'est perso, comme tout ce qui touche à l'apparence).
          En dehors de tout cela, GNOME est très simple et efficace. Les interfaces sont épurées juste comme il faut, l'environnement est lui même minimaliste pour que tes fenêtres prennent un max la surface de ton écran et que tu te focalises dessus. Et je peux te dire que je trouve cela très agréable.

          Après que tu n'aimes pas, c'est autre chose, mais la conception de GNOME est très documentée et très appréciée de nombreuses personnes. À titre d'exemple je trouve que XFCE et MATE se ressemblent beaucoup sur de nombreux points. GNOME sort vraiment des sentiers battus en terme d'interface et c'est appréciable car ça apporte du choix.

          • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

            Posté par . Évalué à 2.

            Je code aussi et je n'utilise que ma Fedora, pour tout.
            Et quand bien même une distribution serait à changer pour coder un truc spécifique (mais pour quelle raison ?),

            J'aurais dû préciser : je n'installe pas d'autres distributions pour coder, mais pour résoudre les problèmes des utilisateurs. Il arrive bien trop souvent, hélas, que les applis marchent chez moi mais pas sur telle ou telle distribution, avec tel ou tel bureau qui interagit, etc. Il faut donc installer les distributions dans une machine virtuelle, et après tu joues avec et tu te rends compte que c'est pas toujours évident avec les "nouveaux paradigmes" comme ils disent pudiquement…

            Les interfaces sont épurées juste comme il faut, l'environnement est lui même minimaliste pour que tes fenêtres prennent un max la surface de ton écran et que tu te focalises dessus

            Je veux bien… Mais on a souvent besoin de passer d'une appli à l'autre car elles interagissent. Par exemple, tout à l'heure j'avais une fenêtre Writer, une GIMP, une Draw et le gestionnaire de fichiers, et j'avais besoin de voir un peu tout ça en même temps… Donc, le coup de la fenêtre unique sur l'écran, ça ne va pas du tout dans ce cas.

            Autre exemple : les logiciels métiers (exemple MATLAB) qui crachent des dizaines de figures qu'il faut comparer côte à côte… Là encore, pas question de fenêtre unique sur l'écran…

            • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Là encore, pas question de fenêtre unique sur l'écran…

              Je n'ai jamais parlé de fenêtre unique, GNOME gère très bien les fenêtres flottantes ou du pavant simple (2 ou 4). L'objectif en tout cas est que les menus, les docks et autre barre de menus soient le plus discrets possibles. C'est tout et de ce côté c'est une réussite.

              Et personne n'a dit que GNOME était parfait et convenait à tout le monde.
              On a tous nos méthodes de travail, nos habitudes, nos goûts et nos besoins. Il est bizarre de croire qu'un logiciel quelconque puisse satisfaire tout le monde, sur tous les plans.

              GNOME ne te convient pas, tant pis. Personnellement d'autres environnements ne me plaisent pas, je ne crache pas pourtant dessus ou je ne remets pas en question leur choix. Je conçois très bien que certains ont d'autres attentes.

      • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 10/02/18 à 14:02.

        Je suis également grand fan de Gnome Shell. J'ai essayé tous les desktops usuels (KDE, Plasma, Cinnamon, Mate, XFCE, Unity, Budgie, Deepin, OpenBox …) mais systématiquement je reviens à Gnome-Shell car il est le seul à me donner un environnement simple, efficace et épuré. Ensuite effectivement il faut accepter de changer ses habitudes, ce n'est pas évident au début, mais ensuite tout est simple et intuitif : Un coup de touche Super ou un mouvement de souris vers le coin haut-gauche et hop je retrouve d'un seul coup un dock pour mes applis favorites, la liste des fenêtres en cours, les bureaux virtuels, la liste de toutes les applis installées (par un click) et un moteur de recherche (pratique pour lancer une appli par le clavier).
        Maintenant que je me retrouve sous windows 10 (au boulot particulièrement) je suis frustré de ne pas avoir cette simplicité et efficacité.
        Note : j'avais ajouté une extension pour avoir un menu d'applis classique. Je l'ai supprimée car je ne l'utilisais pas.

    • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

      Posté par . Évalué à 6.

      Je ne suis pas utilisateur de Gnome-shell (j'utilise KDE), mais j'ai deux-trois remarques sur les questions posées.

      • l'intérêt d'être obligé de cliquer sur le bouton Activités pour pouvoir lancer une appli

      Étant donné qu'il y a une barre latérale, au final, le "cliquer sur un bouton" n'est pas différent de kde, unity ou mac. Pour windows, il y a la possibilité d'avoir les icones recouvrant le bureau, mais en pratique, il faut cacher toutes les fenêtres pour y accéder.
      La différence est donc le nom et ce qui se passe une fois qu'on a cliqué. Ils auraient pu appeler ça "menu", mais ce n'est pas vraiment un menu traditionnel, donc, le changement de terme est pour moi une bonne idée. Quant au fonctionnement, le menu traditionnel a des avantages et des inconvénients, je ne pense pas qu'on puisse prétendre que l'un est objectivement meilleur que l'autre. Par contre, dans le contexte de gnome-shell où "une activité = un bureau", le "menu activité" est plus cohérent avec la logique globale.

      • il n'y a même pas de bouton pour minimiser une fenêtre

      Je me suis rendu compte il y a plus d'une dizaine d'année que finalement, minimiser une fenêtre fait double emploi avec l'existence de bureau multiple. En fait, avoir des bureaux multiples est un "minimiser" plus efficace et plus flexible parce qu'il permet de minimiser et déminimiser en un seul clic des groupes de fenêtres (et il me semble que pour beaucoup de cerveaux, l'organisation spatiale des bureaux est plus facile à gérer qu'une simple liste où la position des éléments varient).
      J'ai l'impression que la minimisation des fenêtres est un éléments historiques qui n'a pas beaucoup d'intérêt aujourd'hui. Je comprends que certains l'aiment et l'utilisent encore, et ils peuvent toujours le faire, mais j'aime bien l'idée que par défaut, gnome-shell pousse l'utilisateur vers une solution qui en pratique est souvent plus efficace (peut-être pas pour tout les utilisateurs, mais si ça l'est pour certains, ça vaut donc le coup).

      • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

        Posté par . Évalué à 2.

        Effectivement je n'utilise plus non plus les boutons pour minimiser ou maximiser. Je trouve bien plus efficace d'organiser ses fenêtres via les bureaux virtuels et par le tiling (Gnome Shell le gère de base et une extension permet d'augmenter ses capacités, très pratique).

        • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

          Posté par . Évalué à -1.

          OK, OK, n'en jetez plus, fiers utilisateurs de GNOME 3… Tant mieux si ça vous plaît. Je ne comprends pas l'intérêt du "une fenêtre = un bureau", surtout dans le cas des applications métiers, mais bon ça ne semble pas vous poser de problème, alors tant mieux…

          Effectivement, il y a pléthore de bureaux mais il y en a peu dont le développement soit pérenne et où les bugs sont rapidement corrigés. Je trouve dommage que les gens de GNOME cassent tout régulièrement (je me souviens de la galère du passage de GNOME 1 à GNOME 2) et ce, sans le moindre souci des utilisateurs… Ils ont un égo énorme et n'en ont rien à battre du pauvre type qui travaille tous les jours avec sa machine et dont la productivité—et l'humeur—subit des soubresauts au rythme des nouvelles versions de leur jouet…

          Vous me direz que je n'ai qu'à changer d'environnement de bureau et c'est ce que j'ai fait, contraint et forcé (de GNOME à XFCE donc, après avoir testé tout ce qui existe). J'y ai perdu un temps et une énergie folle et j'imagine que je suis loin d'être le seul…

          • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Encore une fois, il suffit d'une ou deux extensions pour retrouver un environnement plus traditionnel.

            Puis comme ça a déjà été dit, tu peux tout aussi bien partager l'écran entre deux applications qui occupent chacune une moitié d'écran (et jusqu'à quatre avec une extension ou nativement dans la prochaine version de GNOME).

            Et pour finir, que ce soit GNOME, KDE ou tout autre environnement qui aurait subi un gros chantier entre deux versions majeures, je trouve que la faute incombe plus aux distributions qui font souvent la course aux dernières versions, qu'aux environnements eux-mêmes. Pour certaines distributions telles que Fedora, dont c'est un peu la mission, ça peut se comprendre. Mais pour toutes celles qui se veulent stables et utilisables au quotidien en environnement professionnel, ça l'est tout de suite moins.

          • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je ne comprends pas l'intérêt du "une fenêtre = un bureau"

            Euh, je vois pas bien le rapport avec ce que l'on vient de dire, moi, j'ai:
            - Un bureau 1 avec geary + pidgin + gnome-todo + gnome-calendar
            - Un bureau 2 avec gnome-terminal + eolie + lollypop => En grod, le bureau dev
            - Ensuite, c'est plutôt libre mais souvent un autre bureau avec un Firefox vu que Eolie ne peut pas être en route tout le temps (surtout quand je code dessus).

            Avant Gnome Shell, je n'avais jamais réussi à utiliser le concept de bureau virtuel parce que je n'arrivais pas à m'organiser que ce soit avec Gnome 1.4/2 ou KDE 2/3/4.

            • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est pourtant simple, tu as le sélecteur de bureaux et tu cliques dessus. Là j'en ai quatre, mais tu peux en mettre autant que tu veux (cf. copie d'écran avec XFCE, attention l'icône du pied GNOME est une blague…)

              Titre de l'image

          • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

            Posté par . Évalué à 6.

            OK, OK, n'en jetez plus, fiers utilisateurs de GNOME 3…

            Quelle réaction puérile. Je ne suis même pas utilisateur de GNOME 3. Tu as posé des questions, je n'ai fait que répondre.

            J'ai du mal à te prendre au sérieux lorsque dans le reste du message, tu avances des critiques (avec lesquelles je suis globalement d'accord) sur des autres éléments qui n'ont rien à voir avec les questions que tu as posées plus tôt.
            En gros, tu ressembles très très fort à quelqu'un qui a une dent contre GNOME et qui cherche des excuses pour le critiquer: "oui mais le comportement X c'est nul", "ben en fait …", "non mais d'accord mais en fait, surtout, le comportement Y c'est nul".

            Personnellement, je n'aime pas GNOME 3, mais je suis suffisamment mature pour ne pas jouer à la gueguerre. Il y a des éléments qui me semblent pas pertinent pour moi et mon usage, mais je peux comprendre que d'autres les trouvent pratiques.

      • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

        Posté par . Évalué à 0.

        J'ai l'impression que la minimisation des fenêtres est un éléments historiques qui n'a pas beaucoup d'intérêt aujourd'hui.

        OK, admettons. Et comment ça se passe quand ton appli te crache une dizaine (minimum) de fenêtres avec des beaux graphiques à analyser ? Tu auras du mal à ne pas utiliser le bouton minimiser, non ?

        • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

          Posté par . Évalué à 1.

          J'utilise la barre des taches (elle n'affiche que les icones, je peux donc avoir plus d'une dizaine de fenêtres ouvertes) ou alt-tab pour mettre au premier plan la fenêtre.
          D'ailleurs, je ne comprends pas la question: une fois que tu as minimisé ces fenêtres, tu fais quoi ?
          Soit tu ne les utilises plus, et donc minimiser ne sert à rien, il suffit de les fermer.
          Soit tu dois les repasser au premier plan, auquel cas, tu dois utiliser la barre des taches.

          Au final, tu fais exactement comme tu veux, personne n'a de problèmes avec ça. Mais tu as juste posé des questions, disant que tu ne comprends pas certaines pratiques, et je t'ai juste répondu.
          Si tu trouves que la minimisation est un bon outil, grand bien te fasse, tu peux toujours l'utiliser et il n'y a aucun problème avec ça. Mais ne vient pas dire que ne pas utiliser la minimisation est un crime ou un comportement d'idiots, ce serait simplement les complaintes ridicules d'un rageux bornés.

          • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

            Posté par . Évalué à 0.

            J'utilise la barre des taches

            Là je suis perdu : on parle bien de GNOME 3 et à ma connaissance il n'y a pas (sauf si on installe des extensions et encore je ne sais pas) de barre des tâches dans GNOME 3 ?

            Sinon, oui quand j'ai 30 ou 40 fenêtres, je minimise et je dé-minimise avec la barre des tâches, logique…

            • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

              Posté par . Évalué à 1.

              Je ne suis pas utilisateur de gnome-shell.
              Mais je pense que alt-tab y fonctionne tout autant. Sinon, je pense qu'il y a aussi la vue "exposée du bureau courant", qui quand on y réfléchit ne fait que faire apparaitre une barre des tâches géante plus efficace. (perso, je préfère fonctionner avec moins d'étape et ne pas "changer d'écran" lors d'une action sur un même bureau, mais c'est une question de goût, je comprends que d'autres y voient plus d'avantages que d'inconvénients)

              J'ai l'impression que tu trouverais toi-même facilement une réponse à ce genre d'argument si tu n'y mettais autant de mauvaise foi que ce que tu sembles y mettre.

              • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                Posté par . Évalué à 1.

                si tu n'y mettais autant de mauvaise foi

                Je ne dis pas que ce n'est pas possible, évidemment. Je dis juste que c'est mal pensé. On sent que c'est fait avant tout pour des ordis portables ou des tablettes…

                Et cette manie de vouloir toujours tout changer : l'autre jour, je cherchais les boutons du dialogue de fichiers. Il m'a fallu un moment pour me rendre compte que maintenant, ils sont dans la barre de fenêtre ! C'est peut-être amusant (ou utile ?), mais c'est bien emmerdant pour qui est habitué depuis 30 ans à ce que les boutons soient en bas de la fenêtre…

                Bon, j'arrête de râler, après-tout je suis assez satisfait de XFCE, et je ne passe pas plus de 5% de mon temps avec GNOME 3 et ses idiosyncrasies…

                • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Je dis juste que c'est mal pensé.

                  Non, ce n'est pas mal pensé. Cela ne te convient pas (et cela ne me convient pas non plus), mais tu as démontré par ailleurs que tes arguments sont bourrés de mauvaise foi.

                  On sent que c'est fait avant tout pour des ordis portables ou des tablettes…

                  Le gros cliché passe-partout. Tu remplis toutes les cases du bingo de l'attaque puérile de Gnome.

                  Je n'utilise pas Gnome, et je pense que certaines pratiques ne sont pas une bonne idée. Mais quand quelqu'un ne peut s'empêcher d'être 100% négatif, y compris avec des arguments qui ne tiennent pas la route, du genre "ils ont enlevé le bouton 'minimiser', ça prouve bien que leur environnement n'est pas productif", désolé, mais ça perd toute sa crédibilité.
                  Je ne suis pas du tout un fan de la méthode de Gnome, au contraire, j'ai beaucoup de chose à leur reprocher. Mais honnêtement, ton comportement est simplement lamentable, ne vaut certainement pas mieux, et je t'échangerais volontiers contre 2 développeurs gnome.

                  • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Je ne comprends pas : en quoi mes arguments sont de mauvaise foi ? Tu peux éclairer ma lanterne ?

                    Si ne pas être de l'avis de tout le monde (il n'y a que des ravis-au-lit ici ????) c'est être de mauvaise foi, alors je m'incline…

                    • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Ça pue la mauvaise foi parce que:
                      1) tu présentes tout comme étant "une erreur objective", alors que la discussion démontre que ce n'est pas le cas.
                      2) tu présentes un problème général sans réfléchir deux secondes (par exemple, aucune réflexion sur les conséquences négatives réelles de la disparition du bouton minimiser, tu n'avais apparemment même pas remarqué que l'usage de bureau multiple peut rendre l'usage de la minimisation superflue)
                      3) quand un problème général est contesté, le reproche est repositionné sur un détail. Au final, on voit que ce qui était présenté comme un gros problème est au final réduit à un éventuel inconvénient dans des cas extrêmes. Par exemple, de nouveau, pour la minimisation, le reproche s'est réduit au cas où "on a un programme qui crée plein de fenêtre", problème n'en étant même pas un, car il est résolu par "exposé du bureau courant".
                      4) quand un problème général est contesté, on passe à un autre problème. Comme par exemple la façon dont tu parles d'abord de l'interface, puis, quand c'est contesté, tu commences à parler de la politique de développement.

                      Je ne suis certainement pas le dernier à critiquer Gnome. Mais le fait que tu es biaisé est difficile à ignorer. Tu n'aimes pas gnome, pas de problème. Mais c'est bien trop évident que n'importe quelle différence sera tournée par toi pour être un défaut majeure démontrant l'échec de cette interface. Je pense que si la mode avait été de retirer le bouton minimiser à l'époque de gnome2, et que gnome-shell l'aurait rajouté, tu te serais plaint de cette erreur, critiquant l'utilité de ce bouton.
                      Je comprends que tu ne le remarque pas toi-même, c'est un phénomène de biais et de rationalisation courant (tu n'aimes pas, donc, c'est qu'il y a des raisons, donc, s'il y a une différence, c'est que les désavantages sont évidents et les avantages sont nuls)

                    • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Le souci, c'est que tu critiques la configuration par défaut (qui a son importance, on est d'accord), alors que bien souvent, ça se configure en deux clics de souris. Si tu souhaites retrouver les boutons minimiser et maximiser, il suffit d'aller dans l'outil Ajustements, puis dans l'onglet Fenêtres, où tu pourras activer les différents boutons et choisir si tu préfères les avoir à gauche ou à droite.

                      Tu noteras également que les distributions sont libres de modifier la configuration par défaut. Ce qui est d'ailleurs le cas d'Ubuntu, qui propose un dock, ainsi que les boutons minimiser et maximiser.

                      • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                        Posté par . Évalué à -2.

                        Le souci, c'est que tu critiques la configuration par défaut (qui a son importance, on est d'accord), alors que bien souvent, ça se configure en deux clics de souris.

                        Bien sûr, quand j'installe une distribution sur laquelle il me faut travailler un peu, au bout d'un moment je finis par faire ce qu'il faut, mais bien souvent je veux aller vite et je garde la configuration par défaut.

                        Mais cependant, mettez-vous deux minutes à la place des non geeks qui se demandent comment il faut faire ?

                        Dans la boîte où je travaille (très hautes technologies), 99 % des gens (des ingénieurs, pour la plupart non informaticiens) restent dans la configuration par défaut et ne savent pas (ou ont la flemme de chercher à) résoudre les petits problèmes (parfois bien énervants) que leur posent l'ergonomie bizarroïde des logiciels et systèmes… J'en connais plein qui utilisent leur écran à la mauvaise résolution !

                        Donc oui, les choix par défaut c'est hyper important et je maintiens que ceux de GNOME sont aberrants… C'était sans doute la grande idée d'un développeur (j'ai pensé "bourricot" mais je ne l'ai pas écrit) qui voulait se faire mousser et dont les brillantes idées nous enquiquinent aujourd'hui, et on en a pour dix ans…

                        • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Mais là c'est le boulot des Distribs de mettre "par défaut" un Bureau et une configuration adaptée à leurs utilisateurs cibles. Maintenant je retourne la question "pourquoi a t-on souvent Gnome Shell avec une config de base sur pas mal de distribs si Gnome Shell est si bizarroïde avec des choix par défaut aberrants ?"

                          Sinon côté Entreprise, personne ne les oblige à déployer une distrib avec un desktop Gnome Shell absolument standard "sorti de la boite" ? Ils peuvent prendre une distrib basée sur un UI plus classique, ils peuvent aussi prendre une distrib basée sur un Gnome Shell modifié (Ubuntu …) ou faire leur propre customisation (options, extensions …).

                          • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                            Posté par . Évalué à 0.

                            Chez nous, il y a 99.99% de Windows, mais c'est le même principe, les gens ne configurent pas leur bureau et restent passifs devant un problème ou une insatisfaction.

                            Il y a aussi des postes Linux pour certaines applications métier ou pour de la simulation lourde. Le choix de l'entreprise pour la distribution est alors simplement l'existence ou non d'une entreprise vers qui se tourner pour le support. Donc, c'est RedHat ou Canonical, soit RHEL ou Ubuntu.

                            Pour ce qui est de la configuration du bureau, il ne faut pas penser une minute que la DSI va employer un gars à réfléchir sur la meilleure config du bureau pour ses utilisateurs (même remarque pour Windows, où au mieux du mieux on a un éditeur de PDF car ça fait dix ans qu'on râle pour ça).

                            Donc, c'est RHEL ou Ubuntu, avec le bureau par défaut…

                            • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Oh mais si une Entreprise déploie des postes de travail sans dépenser un kopek pour adapter le Desktop à ses besoins, alors le problème est plutôt dans la gouvernance de l'Entreprise, non ? Pourtant, il ne faut pas forcément passer beaucoup de temps et dépenser beaucoup d'argent pour avoir un environnement correct. Souvent ce sont 3 ou 4 points majeurs qui doivent être adaptés / corrigés pour résoudre 90% des problèmes. Dans le cas de Gnome Shell, on a déjà listé les options/extensions à positionner pour que des utilisateurs se retrouvent avec un Bureau non déroutant pour eux.

                              Ensuite il y a un autre point qui est souvent mis de côté par les Entreprises (encore une histoire de sous)
                              : la formation des employés à qui on donne des outils sans les former à les utiliser. Et là je ne parle pas que de Gnome Shell mais de tout changement informatique. Par exemple les nombreuses évolutions de Windows ou de Office ne sont pas acquises par les utilisateurs. Idem pour un passage de Windows vers Linux. Pour revenir à Gnome Shell, vu que ce Desktop change de paradigme et ne propose pas le trio classique "menu Démarrer / icones sur le Bureau / barre de tâches", il est évident que mettre un tel changement dans les pattes d'utilisateurs "basiques" ne peut pas fonctionner. La conduite de changement est un vrai chantier qui ne doit pas être mis de côté. Mais là encore, ce n'est pas un problème de Gnome Shell ou de tout autre Desktop / Distrib Windows/Linux/MacOS, c'est un bête problème d'Entreprise : ils doivent former leurs employés si ils veulent en tirer le maximum.

                              • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                                Posté par . Évalué à -1.

                                Mais là encore, ce n'est pas un problème de Gnome Shell ou de tout autre Desktop / Distrib Windows/Linux/MacOS, c'est un bête problème d'Entreprise : ils doivent former leurs employés si ils veulent en tirer le maximum.

                                OK, je vais aller expliquer à mes dirigeants que c'est à eux à s'adapter au nouveau paradigme du bureau GNOME (qui va booster la productivité de leirs employés)… Sûr que je vais avoir une augmentation…

                                • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Où ais-je dis que l'Entreprise DOIT déployer un Gnome Shell de base ? Nulle part.

                                  J'ai juste dit que, quel que soit la solution déployée (windows, linux, kde/xfce/unity/gnome shell …), ils sont censés faire le nécessaire pour adapter l'environnement aux besoins de l'entreprise => customisation (qui peut être très basique) et formation/conduite du changement. Ensuite il y a des solutions qui nécessitent effectivement plus de travail que d'autres et clairement Gnome Shell, de part son bureau "pas comme les autres", est dans ce cas là (encore qu'il suffit de peu de customisation pour revenir à un bureau classique et diminuer donc le besoin de conduite du changement).

                                  Faut arrêter de déresponsabiliser les Entreprises. Si elles ne font pas leur taf d'intégration et de formation, qu'elles ne s'étonnent pas ensuite de la non-productivité de leurs salariés.

                            • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Le bureau par défaut de RHEL 7

                              Le bureau par défaut d'Ubuntu 17.10 (et ca ne changera pas pour la 18.04 LTS.

                              Vu ta problématique sur le bouton "minimiser" et ce que tu dis de tes utilisateurs, vous seriez donc tous contents avec le Gnome out-of-the-box sur les 2 distributions que tu cites.

            • [^] # Re: Je sais pas quoi mettre comme titre

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Il n'y a pas par défaut, mais rien ne t'empêche d'installer un panel à la Windows ou un dock à la macOS. Ça se fait en deux clics de souris. Un peu comme sous MATE qui propose également plusieurs dispositions possibles. À toi de choisir ce qui te convient le mieux.

  • # non, mais ils ont raison de se foutre de notre gueule, à nous les linuxiens.

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 10/02/18 à 15:51.

    source website

    Quelles distributions supportent MATE ?

    MATE est disponible via les dépôts officiels des distributions GNU/Linux suivantes :

        Alpine Linux
        AOSC
        Arch Linux
        Debian
        Fedora
        Gentoo
        GNU Guix et GNU GuixSD
        Linux Mint
        Mageia
        Manjaro
        openSUSE
        Parrot Security OS
        PCLinuxOS
        PLD Linux
        Point Linux
        Sabayon
        Salix
        Solus
        Ubuntu
        Ubuntu MATE
        Vector Linux
        Void Linux
    

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.