Vente liée : Luc Chatel ne fera rien

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
9
avr.
2008
Justice
Le secrétaire d'État à la consommation, Luc Chatel, a répondu à la question écrite de Philippe Tourtelier, député SRC, au sujet de la vente liée. Luc Chatel est le ministre de tutelle de la DGCCRF, autorité compétente en charge de ce dossier depuis plusieurs années maintenant. Le député l'invitait à intervenir pour faire respecter les lois sur la consommation.

Sans surprise, Luc Chatel a formulé une réponse dans la droite ligne de ses paroles en Hémicycle en novembre dernier sur le projet de loi consommation. Il mentionne l'intérêt du consommateur, la diversification de l'offre et l'affaire en cours qui oppose l'UFC à un constructeur (HP) et deux distributeurs (Auchan et Darty).

Point positif : le secrétaire d'État a pris conscience que les propos simplistes qu'il avait alors tenus étaient irrecevables, sinon ridicules. Il a ainsi contrebalancé le fameux « intérêt du consommateur » en mettant en avant la demande croissante en ordinateurs sans logiciels pré-installés. Il a également modéré l'argument de la diversification de l'offre, disant qu'elle est encore insuffisante, mais que les perspectives d'évolution du marché à moyen terme étaient encourageantes. Il reconnaît également (à demi-mot) le problème de concurrence qui découle de la vente liée.

Point négatif : selon Luc Chatel, la DGCCRF n'a pu mener à bien sa mission de conciliation entre les représentants des industriels et des consommateurs en raison de trop fortes divergences entre les parties. Ce qui est assez surprenant, compte tenu du fait que la réunion de synthèse qui devait mettre tout le monde autour de la table, et donc permettre de confronter les positions et arguments de chacun, n'a jamais eu lieu... Et le secrétaire d'État de mettre en garde contre une hausse des prix et une dégradation de l'assistance si on interdit la vente liée...

La DGCCRF va-t-elle enfin intervenir, ne serait-ce que pour faire afficher les prix ?
Non. Le ministre de tutelle de la DGCCRF préfère s'en remettre à l'évolution du marché et à une décision de justice dont on ne sait quand elle est censée arriver. Le procès intenté par l'UFC pour subordination de vente devait en effet avoir lieu en début d'année, mais pour des raisons de procédure a été reporté. Rien en vue pour l'information du consommateur.

Ainsi, le secrétaire d'État qui est censé veiller aux intérêts des consommateurs laisse des constructeurs et des distributeurs violer les droits des consommateurs 6 millions de fois par an. Il cautionne les pratiques abusives d'une société en position dominante, déjà condamnée par ailleurs.

Aller plus loin

  • # Juste une question

    Posté par . Évalué à 10.

    Il est quoi ce type ? Stupide ou corrompu ?

    C'est quand même énorme que quelqu'un qui est grassement payé pour un travail se refuse à l'effectuer.
    Son travail en tant que "secrétaire d'État auprès de la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, chargé de l'Industrie et de la Consommation" est d'assurer une concurrence loyale. Hors que fait il ? Rien.

    Ah si : il a apparemment reconnu son incompétence. C'est deja ca...

    "Et le secrétaire d'État de mettre en garde contre une hausse des prix et une dégradation de l'assistance si on interdit la vente liée..."
    Personnellement, l'assistance, je ne l'ai jamais utilisée... Apparemment, d'après lui, en payant un windows et un works que je n'utilise pas, je finance l'assistance que je n'utilise pas non plus.... Y'a qui d'autre qui se sert au passage ?
    Le pire dans cette phrase c'est quand même le "SI on interdit la vente liée". Je croyais qu'elle était déjà interdite, monsieur le secrétaire d'etat.

    Faites votre travail, faites appliquer la LOI !

    Ca frise le foutage de gueule. Soit il reconnait son incompétence et démissionne, soit c'est qu'il est corrompu et que l'etat de fait lui va très bien.
    • [^] # Re: Juste une question

      Posté par . Évalué à 10.

      Extrait de l'article Luc Chatel sur wikipedia :

      "Au cours de son premier mandat de député, il avait été membre de la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale. Spécialiste des problèmes liés à la consommation, il a souvent été désigné rapporteur sur les projets de loi ou les propositions de loi relatifs à ce domaine"

      Donc il est ni stupide ni incompétent... Qui a dit corrompu ?

      Plus bas, on peut lire :
      "Luc Chatel se définit comme un libéral, considérant que la concurrence est le meilleur moyen de rendre l'économie florissante"

      Ok, donc il est en effet POUR la concurrence, donc, à priori, CONTRE la vente liée... Donc s'il est POUR la vente liée sur ce sujet précis, c'est qu'il doit y avoir des interets (financiers ?).

      Je sors vomir et je reviens....
      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par . Évalué à 10.

        Extrait de la réponse de Luc Chatel :

        "La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui a effectivement rappelé aux professionnels concernés en décembre 2006 les évolutions manifestes de la demande, a également entendu les associations de consommateurs sur ce sujet. Toutefois, les désaccords constatés entre les deux parties n'ont pas permis de parvenir à une synthèse utile lors de ces réunions."

        On ne vous demande pas de mettre d'accord la victime et l'agresseur, on vous demande de punir l'agresseur au nom de la LOI qui, comme vous le rappelez plus haut, interdit la vente liée.

        La loi ne dit pas "la vente liée est interdite, sauf dans le cas ou c'est profitable a certains consomateurs qui n'y connaissent rien et qui sont bien contents de ne pas avoir à se poser de questions" !

        C'est comme si on disait "on a pas pu mettre d'accord le voleur et le volé, alors on laisse le voleur continuer"...

        Ou bien : "on a pas pu mettre d'accord la Chine et le Tibet, alors on laisse la Chine ecraser le Tibet". Comment ? On me souffle à l'oreille que c'est déja le cas ? Ah bon. Désolé, pardon aux victimes, toussa !


        PS : LOL, j'avais jamais vu la mini-BD sur l'autosatisfaction récursive lorsqu'on répond à son propre post.
      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ok, donc il est en effet POUR la concurrence, donc, à priori, CONTRE la vente liée...

        Il est libéral, il est juste pour laisser faire le fort, ce qu'il fera est forcément bon, sinon, il ne serait pas le fort... Interdire la vente liée, c'est intervenir, et intervenir, c'est un truc de communiste.

        en fait, un politicien libéral, c'est juste une grosse feignasse, par définition, il n'a rien à faire pour appliquer sa politique...
        • [^] # Re: Juste une question

          Posté par . Évalué à 8.

          Mais non voyons, il laisse faire la main invisible du marché. Par contre que cette main invisible fasse un gros doigt aux faibles, ça doit lui passer totalement au-dessus.
          • [^] # Re: Juste une question

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Main_invisible

            « La théorie de la main invisible affirme alors que si chaque consommateur peut choisir librement ses achats et si chaque producteur peut choisir librement les produits qu'il vendra et la façon de les produire, alors le marché évoluera vers une situation mutuellement bénéfique pour tous les agents. »

            Les principes libéraux et la main invisible plaide pour la concurrence et contre la vente liée.
            • [^] # Re: Juste une question

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Je dirais que non.

              Interdire la vente liée contrevient à la condition "si chaque producteur peut choisir librement les produits qu'il vendra et la façon de les produire".

              C'est donc bien la démonstration que dans la vrai vie des vrais gens, la théorie de la main invisible du marcher ne vaux pas plus qu'un plein tonneau de fiente de baleine: dans notre cas les producteurs ont librement choisis de tous vendre un produit lié, ce qui contrevient a la liberté du consommateur de choisir librement ses achats. Si on contraint le marcher pour que cette condition de liberté d'achat soit remplie, on ne remplis plus l'autre.

              On est en plein paradoxe et la tête du libéral explose.
              • [^] # Re: Juste une question

                Posté par . Évalué à 3.

                dans notre cas les producteurs ont librement choisis de tous vendre un produit lié

                Pas sure que les producteurs aient choisis librement de vendre un produit lié... n'y aurai-t'il pas eu une pression commerciale de la part du fournisseur de l'OS sur le producteur du matériel, pour que celui-ci puisse vendre son matériel avec l'OS installé dessus, OS acheté à un prix bien moindre que dans sa version "grand public" ?
                Cette pression commerciale pouvant être imaginée comme suit : "OK, on vous fait un gros rabais sur le prix de notre OS, mais en contre-partie vous vendez toutes vos machines avec NOTRE OS, et pas celui d'un autre, ni sans OS..."
                Dans ce cas-là, le constructeur n'est pas libre dans son choix car s'il veux rester compétitif sur le marché, il est "contraint" dans son choix de vente, de lier les produits...

                Attention, je ne cherche par à défendre les producteurs de matériel... seulement à essayer de comprendre pourquoi on en est arrivé là.
                • [^] # Re: Juste une question

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Les pressions sont assez évidentes.

                  Un producteur de matériel ne pourra obtenir les renseignements pour interfacer son produit que si il coopère avec Microsoft. Sinon, le gros marché des PC peut disparaître.

                  Un marchand de PC aura les mêmes pressions plus les marges arrières à condition que Vista soit installé sur tous les PC. Notons au passage que Windows est officiellement est vendu au même prix à tout le monde... sauf que ce prix, on ne le connaît pas, il est confidentiel !
                  • [^] # Re: Juste une question

                    Posté par . Évalué à 4.

                    En fait, à l'époque où je travaillais chez un gros assembleur (Windows 95~98 donc), la licence OEM de Windows était entre 600 et 700 francs hors taxe pour Windows 95 et entre 700 et 800 francs hors taxe pour Windows 98. Le prix variait en fonction du grossiste chez qui les licences étaient achetées. En parallèle à cela, Dell, HP et autres annonçaient payer leurs licences aux alentours de $50 pièce, soit deux fois moins cher.

                    D'après ce que disait PBPG, le prix de la licence serait le même pour les dix plus gros clients de Microsoft, ce qui serait soit-disant vérifié par certaines instances, toujours d'après lui. Il a probablement raison à ce sujet, mais je reste persuadé que pour tous les autres revendeurs à partir du onzième, ben c'est à la tête du client, modulo son volume de commandes et sa fidélité aux produits Microsoft.
                    • [^] # Re: Juste une question

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Les 10 premiers ont le meme prix, les 10 suivants ont un autre prix (je suppose plus eleve en toute logique), ensuite c'est selon le bon vouloir de MS. A noter aussi que le reglement specifie que les rabais que MS peut offrire aux OEM sont limites et qu'il ne peut pas empecher les OEM d'installer d'autres OS notamment.

                      Et tout cela est facilement verifiable, le texte est la : http://www.justice.gov/atr/cases/f200400/200457.htm , c'est dans les 50 premieres lignes de la 3eme partie.
                  • [^] # Re: Juste une question

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Un producteur de matériel ne pourra obtenir les renseignements pour interfacer son produit que si il coopère avec Microsoft. Sinon, le gros marché des PC peut disparaître.

                    Quelle belle connerie que tu nous sors la.

                    Il y a un SDK et un DDK qui sont disponibles, qui sont documentes, qui sont publiques, qui sont tout ce dont une societe a besoin pour faire un driver.

                    Un marchand de PC aura les mêmes pressions plus les marges arrières à condition que Vista soit installé sur tous les PC. Notons au passage que Windows est officiellement est vendu au même prix à tout le monde... sauf que ce prix, on ne le connaît pas, il est confidentiel !

                    Il est confidentiel pour toi, pas pour le departement de la justice.
                    • [^] # Re: Juste une question

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Il est confidentiel pour toi, pas pour le departement de la justice.
                      Peut etre pas pour le DoJ, mais pour la justice francaise, si visiblement.
                      Je me refere à la décision à l'encontre d'ASUS où le juge avait demandé le contrat le liant à MS pour établir le prix de windows, et ASUS a refuser.
                      • [^] # Re: Juste une question

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        A vérifier, j'avais retenu qu'il avait été déploré que Asus n'ait pas amené es documents en mesure de prouver des estimations de cout/prix de windws et que du coup le juge s'était fixé sur les prix publics.

                        C'est nettement différent d'une demande du juge refusée par Asus (le juge ayant de toutes façons autorité pour demander à voir les contrats même si les deux parties se sont entendues pour ne pas le révéler donc ça aurait été étonnant qu'on lui réponde non).
              • [^] # Re: Juste une question

                Posté par . Évalué à 4.

                Non on n'est pas en plein paradoxe. La théorie classique de l'économie dit que le marché est efficace quand les agents sont nombreux et ne peuvent pas influencer individuellement les prix. Quand un agent possède un "pouvoir de marché", la concurrence n'est plus libre et le simple jeu du marché n'est plus efficace. L'intervention de l'état est alors nécessaire. Désolé de foutre en l'air vos croyances, mais c'est ça le libéralisme.
                • [^] # Re: Juste une question

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  mes "croyances" sont tout a fait proches de ce que tu énonce, et ce que tu énonce va dans mon sens: le libéralisme, c'est un machin qui marche vachement bien quand tu l'applique a un modèle informatique , avec une jolie classe HomoEconomicus, mais aussi sur que je ne suis pas un HomoEconomicus, le monde dans lequel nous vivons n'a rien a voir avec un monde dans lequel le libéralisme fonctionne, il est donc paradoxale de vouloir l'appliquer contre vents et marrée.
              • [^] # Re: Juste une question

                Posté par . Évalué à 2.

                Interdire la vente liée contrevient à la condition "si chaque producteur peut choisir librement les produits qu'il vendra et la façon de les produire".

                Certes, mais il faut aussi que "chaque consommateur [puisse] choisir librement ses achats" pour que "le marché [évolue] vers une situation mutuellement bénéfique pour tous les agents".

                Le fait que quelques crypto-communistes choisissent librement car ils sont informés ne veut pas dire que c'est le cas de chaque consommateur.
            • [^] # Re: Juste une question

              Posté par . Évalué à 5.

              En d'autres termes, cette théorie repose donc sur le fait que les acteurs vivent à Bisounours Land. Parce qu'en réalité, il suffit de rencontrer des situations telles que l'entente illicite (ex: SFR,Orange,Bouygues) ou l'abus de position dominante pour comprendre que ce dogme n'est qu'une vaste fumisterie.
              • [^] # Re: Juste une question

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Et alors ?
                L'entente illicite est illicite
                L'abus de position dominante est interdit

                Et les libéraux sont complètement d'accord avec ça. Il y a des pays (dont l'angleterre je crois) où l'entente entraîne des poursuites pénales.

                On peut par contre se demander si « la main invisible » est réelle et si elle rend les gens heureux.
                • [^] # Re: Juste une question

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Il y a des pays (dont l'angleterre je crois) où l'entente entraîne des poursuites pénales.

                  En France aussi.

                  Mais les ententes entre MS et les constructeurs posent à la fois un problème de territorialité et de matérialité : elles sont conclues à l'étranger et comme elles sont confidentielles il devient difficile de les démontrer.

                  Cela dit les ententes sont illicites aux États-Unis également.
        • [^] # Re: Juste une question

          Posté par . Évalué à 3.

          Et dire qu'il y a des gens bien pensant et avec beaucoup de pouvoir qui s'imaginent que les lois marchandes, et bin ça marche tout seul et tellement bien que l'argent circule automagiquement pour que tout le monde puisse vivre dignement...

          Il s'agit de réguler: c'est un équilibre entre le laisser faire libéral et interventionisme de l'état.

          Mais dans notre cas, il est évident que si on laisse faire les lois marchandes sans une régulation forte on se fera littéralement écraser. Comment voulez-vous faire face à la plus grosse boîte du monde en position dominante sur le terrain financier ?? La réponse est simple: si ils ne sont pas trop stupides et pas trop honnêtes, et bien on a aucune chance.
    • [^] # Re: Juste une question

      Posté par . Évalué à 10.

      finalement, le goudron et les plumes, ça avait du bon.
      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par . Évalué à 10.

        D'après moi, à l'époque il y avait vente liée en ce qui concerne le goudron ET les plumes...
        • [^] # Re: Juste une question

          Posté par . Évalué à 1.

          Nan, parcequ'on avait le choix du type de plumes... poules, oies, cannards, autruches... et les fournisseurs de goudrons forcaient pas l'achat des plumes avec les barrils....
    • [^] # Re: Juste une question

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      >>>Il est quoi ce type ? Stupide ou corrompu ?

      Comme je l'ai déjà dit, je suis convaincu qu'il fait ça bénévolement...

      Il y a peut-être un coup à jouer sur le pouvoir d'achat, Sarko avait dit qu'il serait le président du pouvoir d'achat...

      Acheter un ordinateur sans payer l'OS (parce que l'utilisateur garde sa licence XP ou pour une autre raison), c'est bon pour le pouvoir d'achat.

      Faudrait lancer un mouvement sur ce thème :-)

      Multitasking — The art of doing twice as much as you should half as well as you could.

      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par . Évalué à 3.

        Luc Châtel n'est donc ni stupide, ni incompétent, et laissons lui le bénéfice du doute, ni corrompu.

        Comme je l'ai déjà dit, je suis convaincu qu'il fait ça bénévolement...

        Moi aussi il m'arrive de faire des choses bénévolement, mais j'ai quand mêmes des motivations (charité, promotion des LL, entraide, etc..).

        Quelles sont ses motivation pour ne rien faire, alors même qu'en tant que député il souhaitait légiférer sur le sujet?

        j'écarte la fainéantise, reste un ordre du gouvernement ou un intérêt contraire à sa politique. GNU/Linux (puisse que c'est lui le grand perdant du status quo) ne serait pas bien vu de notre gouvernement actuel? Ça parait étrange avec les migrations annoncé dans les administrations.

        Ce qui ressemble le plus a une explication (de la politique actuelle) est la phrase suivante :
        Cette disposition n'est certes pas strictement
        appliquée par le juge, qui considère que le bon fonctionnement de
        l'ordinateur est primordial. Le Gouvernement a donc confié à la DGCCRF
        une mission d'expertise, qui est suspendue mais reprendra lorsque
        seront connus les résultats de l'action intentée par une association
        de consommateurs - soit au début de l'année prochaine. Nous verrons
        alors si la jurisprudence évolue.


        Donc c'est le juge qui interprète les lois. Espérons que lorsque le verdict sera rendu l'assemblé nationale se ressaisi de l'affaire (surtout quand le juge aura considéré que le logiciel est nécessaire au bon fonctionnement de l'ordinateur).

        Il y a peut-être un coup à jouer sur le pouvoir d'achat, Sarko avait dit qu'il serait le président du pouvoir d'achat...

        Oui je suis certains que cela pourrai profiter à la croissance de la France, mais je crois que notre gouvernement ne veux pas paraitre protectionniste, surtout vis à vis de nos amis américains.
        • [^] # Re: Juste une question

          Posté par . Évalué à 3.

          "Il y a peut-être un coup à jouer sur le pouvoir d'achat, Sarko avait dit qu'il serait le président du pouvoir d'achat...

          Oui je suis certains que cela pourrai profiter à la croissance de la France, mais je crois que notre gouvernement ne veux pas paraitre protectionniste, surtout vis à vis de nos amis américains."

          Je ne vois pas en quoi le fait de faire appliquer la loi pourrait passer pour du protectionnisme (par contre je vois bien en quoi nos amis américains pourraient s'en inquiéter).
    • [^] # Re: Juste une question

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'en ai franchement marre qu'ici dès qu'on parle de personnes politiques ou avec des responsabilités, le "corrompu" arrive immédiatement avec le "il n'est pas d'accord avec nous".


      On peut juger ce qu'il dit stupide, on pet être en total désaccord et avec ce qu'il dit et les principes même de ce qu'il dit, mais non il n'y a pas lieu de parler de corruption simplement à cause d'un désaccord, fut-il important.

      Et non, le mettre sous forme de question, de sous entendu ou de conditionnel n'y change rien.

      (et qu'on soit clair : oui ce qu'il dit est inacceptable vu son rôle, je ne le discute même pas)
      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par . Évalué à 10.

        Il ne s'agit pas la de ne pas être d'accord avec lui.
        Il s'agit simplement de constater le fait que son travail est de faire respecter les lois sur la concurrence, et qu'il ne le fait pas.

        Personellement lorsque je vois un élu aller contre l'interet de ses administrés pour défendre une société privée, j'ai tout de suite de forts doutes sur son intégrité. Mais cela ne regarde que moi. Mais j'ai le droit de le dire.
        • [^] # Re: Juste une question

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > Mais j'ai le droit de le dire.

          Pas qu'ici ça ait une grande influence et ce n'était pas mon propos, mais non, tu n'as pas le droit de le dire. Dit comme ça a été fait c'est franchement trop proche de la diffamation (et donc interdit).
      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par . Évalué à 7.

        Alors on va juste parler d'un partisan de l'economie libérale qui favorise un acteur particulier du marché aux depends des autres, sans donner le choix au consommateurs ni respecter la sainte concurrence, et qui refuse de faire appliquer la loi alors que c'est sa responsabilité.

        Et ensuite on va s'interroger sur les motivations du monsieur. La corruption semble un motif valable (attention, hein, j'ai pas dis que c'est le cas). Pour les autres motifs, je cherche toujours...
      • [^] # Corrompu ou docile ?

        Posté par . Évalué à 9.

        Corrompu ou docile ? Je plaiderai pour le deuxième cas . Un homme politique aspire à avoir plus de responsabilités . Pour ça , il ne doit pas se mettre en travers de ses "supérieurs" , ceux qui peuvent lui donner plus de responsabilités .

        Regarder Couchner parler de la Chine .... !!!

        Il y a d'autres personnes au dessus de lui politiquement et hiérarchiquement qui l'incitent à ne pas prendre de décision sur ce thème .
        Regarder le sénateur UMP qui prend le contrepied de Monsanto : il s'en prend plein la gueule mais il a la chance de ne pas être Ministre et on ne peut pas le virer (tout de suite) .

        Mais alors , on peut se poser la question de ses supérieurs : Des conseillers techniques proches de Dieu qui ne sont pas des politiques et qui pourraient postuler à un poste dans l'industrie dans le futur : Ceux là font attention à leur carrières et ne veulent pas savonner la planche sur laquelle ils évoluent ... Ou alors Dieu lui-même < - oh , toi, tu vas avoir des ennuis !!!!! (cf Omar et Fred)
      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par . Évalué à 5.

        Oui, ce n'est pas faux, mais en même temps, ce n'est pas comme s'ils ne nous avaient pas habitués hein...

        http://www.google.fr/search?hl=en&q=affaires+politico-fi(...)
      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par . Évalué à 5.

        > J'en ai franchement marre qu'ici dès qu'on parle de personnes politiques ou avec des responsabilités, le "corrompu" arrive immédiatement avec le "il n'est pas d'accord avec nous".

        Ce n'est pas qu'il n'est pas d'accord avec nous, c'est qu'il n'est pas d'accord avec lui-même puisqu'il prend des positions totalement inverses à celles qu'il avait quand il était député. Et que ce genre de chose a du mal à être expliqué autrement que par des pressions ou des incitations externes.
        • [^] # Re: Juste une question

          Posté par . Évalué à 10.

          Non, il n'est pas corrompu ...enfin pas plus que tous les sinistres :

          - qui se sont assis sur le grenelle de l'environnement pour imposer une loi ou/et des amendements extrêmement favorables aux OGM c-a-d à Monsanto.

          - qui acceptent aussi que Monsanto impose sa loi concernant la (non) "publicité des résultats des tests qu'ils ont réalisés eux-même.

          - qui ont bradé l'indépendance du pouvoir politique vis à vis du monde financier (et la démocratie avec) lorsque des majors sont venus défendre, dans l'enceinte de l'assemblée, les DRM et autres mesures restrictives de liberté les accompagnants,

          - qui défendent becs et ongles le "Marché", qu'il faut laisser faire et qui se régulera de lui même. Alors même qu'il est en train de se casser la g.... et que des milliers de gens se retrouvent à la rue parce que le "Marché" ne les a pas empêché de prendre des risques inconsidérés sous la forme d'emprunt à taux révisables.

          Au sens pécunier du terme, et au bénéfice de la présomption d'innocence, on ne peut pas dire que quelqu'un est corrompu, comme ça sans preuve. Ca tient de la calomnie.
          Par contre, il n'est pas (enfin pas encore ...) interdit de penser que son esprit est corrompu par une doctrine ultralibérale qui fait preuve tous les jours de sa nocivité, et que peut-être il n'a pas le courage politique d'aller contre les intérêts de puissants lobbys qui par ailleurs soutiennent son parti pour protéger leurs intérêts.
      • [^] # Question à 1.000.000.000 d'euros

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le mot corrompu n'est probablement pas le bon.

        Disons plutôt... enfoiré(e), enpaffé(e), encxxx(e), etc.

        Tu peux citer UN politicien français qui soit vivant ET pas un ignoble individu guidé quasi EXCLUSIVEMENT par ses propres intérêts ?
        :-)

        Le dernier en date était probablement De Gaulle (un mec à l'esprit de droite et aux actions de gauche, je caricature).
        L'avant dernier était Cark-Crao, chef de la tribu de la vallée du Mioul, en 12000 avant notre erre. Mais il régnait sur si peu de personnes que ça ne compte pas.
        • [^] # Re: Question à 1.000.000.000 d'euros

          Posté par . Évalué à 1.

          "Tu peux citer UN politicien français qui soit vivant ET pas un ignoble individu guidé quasi EXCLUSIVEMENT par ses propres intérêts ?"
          Sans problème, ici [1]. Si tu crois que l'antipolitisme primaire dont tu fais preuve va te guérir de la sarkozyte qui vérole ce pays, ben t'es salement dans la m.... Bien que ce que tu avances soit vrai dans 90% des cas. Mais 90, ce n'est pas 100.

          Pour le règlement, passe moi ton email, je te ferais parvenir mon N° de compte. Je préfère un virement. Merci d'avance.


          [1] http://www.dailymotion.com/search/melenchon/video/x50i4b_mel(...)
        • [^] # Re: Question à 1.000.000.000 d'euros

          Posté par . Évalué à 7.

          Sans forcément vouloir ou pouvoir citer un nom, je trouve ton propos très déplacé !
          Déplacé envers les dizaines de milliers d'élus ou nommés (d'élu municipal à ministre en passant par conseiller régional, députés, sénateurs...) existants (et je ne te parle qu'en France) !!!


          Le fait qu'une minorité (visible car médiatisée) est corrompue, pourrie, intéressée uniquement par ses propres intérêts... ne doit pas rejeter l'opprobre sur la majorité de la classe politique.

          Je croyais d'ailleurs que le discours du "tous pourris" était plutôt associée aux partis extrémistes...
        • [^] # Re: Question à 1.000.000.000 d'euros

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Il y en a plein. La plupart en fait.
          Beaucoup ont des vues biaisés par leur expérience et le milieu où ils vivent. Beaucoup certainement cèdent inconsciemment ou consciemment aux pressions diverses. Certains même j'en suis sûr font des tractations contestables et des renvois d'ascenseurs. Mais même dans ce dernier cas je reste convaincu que pour l'essentiel ça reste un moyen d'obtenir ce qu'ils croient être la voie à suivre pour la France, et pas pour leur intérêt (l'un n'empêchant pas l'autre et n'empêchant pas non plus qu'une minorité fassent aussi des mauvais agissement pour leur portefeuille)
      • [^] # Re: Juste une question

        Posté par . Évalué à 4.

        le truc n'est pas qu'on imagine qu'il soit réellement corrompu (genre dessous de table, etc).

        en prenant un poste plus important, il sacrifie à la raison "d'état", ce qui veur dire de nos jours les interets d'un état faiblissant qui abdique ses pouvoirs en faveur du privé, et plus particulierement des oligopoles.

        de plus, vu comme il a du galérer pour en arriver la, et ayant probablement envie de continuer plus haut, il doit preferer mettre un mouchoir sur ses anciennes opinions pour coller à la politique actuelle du gouvernement
  • # Etape suivante...

    Posté par . Évalué à 10.

    La Cour Européenne de Justice?

    Comme les institutions françaises semblent ne pas vouloir s'occuper du problème de vente liée, il est sans-doutes temps de vérifier si tous les recours nationaux ont bien été épuisés, et le cas échéant de lancer les institutions européennes dans l'arène...
    • [^] # Re: Etape suivante...

      Posté par . Évalué à 2.

      Pas sur que ça avance plus vite. D'ailleurs suffit de sortir de france pour voir que d'autres y ont pensé avant nous. Un Belge a saisi la commission Européenne à propos de la vente liée.

      La réponse générale est (traduction personnelle): les consommateurs souhaitent des système pré-installé et les constructeurs sont libres d'installer ce qu'ils veulent. La commission n'as pas finalisé sont analyse du marché et compte se poser ses questions dans le futur.

      source : http://lxer.com/module/newswire/view/64267/index.html
      traduction pcinpact : http://www.pcinpact.com/actu/news/29875-Vente-liee-un-homme-(...)
      • [^] # Re: Etape suivante...

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Encore cet amalgamme "vente liée = préinstallation"... Mais non, on veut juste que les tarifs du logiciel et du matériel soient séparés, et que l'on puisse ne pas payer ou se faire rembourser le logiciel si on ne compte pas s'en servir...
    • [^] # Re: Etape suivante...

      Posté par . Évalué à 0.

      Et ça fera quoi ?

      La France sera condamnée, aura des amendes, et continuera de s'asseoir dessus en les payant, et aura encore moins d'argent, et donc on nous augmentera encore les impôts pour renflouer des caisses percées car mal utilisées....

      Non, vraiment, propos du secrétaire d'état inadmissibles, où il avoue effectivement qu'il ne fait pas son boulot.

      Après, la solution elle devrait venir de lui, mais ce n'est pas le cas.

      Donc il reste effectivement le procès d'UFC que choisir, et un changement du comportement des acheteurs (donc une claque par les lois du marché).
  • # Nawak

    Posté par . Évalué à 10.

    Là, on tombe dans le ridicule.

    GNU/Linux sur le desktop ne pourra pas décoller sans une régulation de la pré-installation des OS sur les ordinateurs personnels. GNU/Linux pourra être le meilleur desktop du monde, sans ça, c'est même pas la peine d'essayer. Politiquement parlant, c'est évident que la France (et l'Europe) a intérêt à pousser le libre de toutes ses forces pour l'indépendance et le contrôle des ses systèmes d'information.

    Après que le maire de Paris ait organisé "Paris ville du Libre", il se fait avoir par Decaux avec les velibs (bornes en Microsoft Only... c'est n'importe quoi et ça sent "le partenariat") et puis il se met à passer des accords directement avec Billou (c'est peut-être une tentative pour discréditer le maire de Paris à nos yeux juste avant les municipales).

    Concrètement on fait dans les girouettes.

    Mais qu'est-ce qui se passe dans notre domaine pour que nos politiques soient si irréguliers et incohérents???

    Ils nous manquent des informations et des juges spécialisés dans notre domaine.
    • [^] # Re: Nawak

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je suis d'accord avec le commentaire precedent, et ca fait meme longtemps qu'on sait que nos dirigeants sont des girouettes. Cette fois c'est manifeste.

      Par contre, je ne vois pas pourquoi le commentaire precedent est "replie", il n'y a rien de choquant dedans. Modo, modo!!
    • [^] # Re: Nawak

      Posté par . Évalué à 8.

      Ou est la contradiction ?

      Le fait d'assurer qu'il n'y a aucun OS préinstallé encourage la concurrence. Ce n'est pas explicitement une mesure en faveur des LLs.

      Après il faut bien installer un OS sur ces fameuse bornes. Un appel d'offres a du êtret lancé à priori de façon transparente à moins que tu ne prouves le contraire. La aussi on fait jouer la concurrence. Le choix se porte sur MS , c'est forcément injuste. (Y a t'il eu des offres cohérentes sous Linux, seulement ?)
      "Paris ville du Libre" n'est qu'une manifestation parmi tant d'autres.
      C'est pas parce que la foire agricole a lieu chaque année que les tracteurs sont utilisés pour les transports en commun.
      Je trouve déjà pas mal que cette manifestation ait pu avoir lieu.
      Faut arrêter le délire de persécution.
      • [^] # Re: Nawak

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        >>>Après il faut bien installer un OS sur ces fameuse bornes

        Non, un live-CD, Knoppix, Kaella

        Bon je sors

        Multitasking — The art of doing twice as much as you should half as well as you could.

    • [^] # Re: Nawak

      Posté par . Évalué à 4.

      GNU/Linux sur le desktop ne pourra pas décoller sans une régulation de la pré-installation des OS sur les ordinateurs personnels. GNU/Linux pourra être le meilleur desktop du monde, sans ça, c'est même pas la peine d'essayer.

      Tiens moi dans la famille et dans le cercle d'amis (non geeks) c'est à moi que l'on vient toujours demander conseil sur tout nouvel achat de matos informatique, téléphonie, réseau etc. Bref comment acheter du bon à pas chèr et ne pas se faire avoir.
      Bref c'est la que le pouvoir d'influence rentre en jeu =))

      Linux n'est pas une communauté, mais une secte, recrutons de nouveaux adèptes, et répondons le bon système d'exploitation parmi cette populace faible d'esprit mes frères. Tel est la volonté de notre Saint Père (Spirituel à tous) St IGNUcius

      http://stallman.org/saint.html

      Ame^W Gnu!
    • [^] # Re: Nawak

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      « GNU/Linux sur le desktop ne pourra pas décoller sans une régulation de la pré-installation des OS sur les ordinateurs personnels. »

      Je n'en suis pas convaincu. Jusqu'à l'année dernière il y avait une fois par mois un article disant que Linux n'était pas prêt pour le desktop. Résultat : Dell vend Ubuntu pré-installé sur quelques portables et l'Asus Eee PC fait un carton... Mine de rien, ça a fait bouger les gens. Maintenant mes collègues viennent me parler de Linux, avant on m'ignorait !

      Il y a aussi le flop de Vista qui fait prendre conscience au gens que Microsoft se fiche quand même bien du client. Ça a le même effet : on s'intéresse à Linux. À mon avis il y a un effet similaire chez les fabricants et les éditeurs. Vista les a forcé à investir dans des développements dont ils ne voulaient pas. Si XP avait été un logiciel libre, ils auraient pu dire non. Là il n'y a bientôt plus de machine vendue sans Vista, ils ont donc le couteau sous la gorge.

      Enfin il y a l'effet Ubuntu. Quoi qu'on pense de cette distribution, elle fait sortir Linux de l'ombre. Certains s'empressent de critiquer l'inexistence de modèle économique Ubuntu. Pour moi c'est assez clair : noyauter Windows à moyen terme pour générer de la demande.

      Plus j'y pense et plus je me dis que le seul moyen est effectivement de passer par en bas. En haut les contraintes économiques et politiques sont trop fortes (cf. OOXML à l'ISO...). Reste à trouver comment : campagnes de pub, recyclage d'ordinateurs, manifestations de démonstration (sans forcément installer), noyautage d'Internet ? Il faudrait peut-être aussi coordonner les différents LUG afin de se rapprocher du public sans avoir l'air d'une poignée d'illuminés...
  • # Économie apprise à l'école

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Tout d'abord un grand merci à Alix Cazenave pour avoir écrit cet article. Sur un sujet sensible comme celui-ci, chaque mot doit être pesé. J'apprécie d'autant plus que je me suis assez souvent livré à cet exercice.

    Sans prendre la défense de Luc Chatel (je ne prendrai jamais le risque de garantir son honnêteté), je voudrais voir le problème sous un autre angle, celui de l'éducation.

    Tout comme l'Éducation Nationale est en retard sur son époque et ne fait preuve d'aucun esprit prospectif, les économistes sont dans le même cas.
    Pire encore, ceux qui ont suivi les cours d'économie par exemple à l'ENA, pensent que ce qu'ils ont appris est une vérité éternelle. Ils pensent en particulier que le marché se régule toujours de lui même.
    Je pense que nos hommes politiques de tous bords, formés dans le vieux moule de l'économie libérale mettent plus d'énergie à gérer leur carrière qu'à analyser les très profonds changements de notre société et mettre en place les systèmes de régulation indispensables.

    En effet, les systèmes de régulation anciens ne fonctionnent plus. C'est par exemple le cas aux USA de la loi anti-trust qui avait obligé AT&T à fournir une copie des sources d'Unix à Berkeley mais qui s'avère impuissante par rapport à Microsoft.

    Le fond du problème, c'est que certaines entreprises sont plus puissantes que les états et leur dictent leurs lois. Lorsque le président de Microsoft est reçu à l'Élysée, cela en est une illustration. Cette prise de pouvoir par les multinationales n'est autre qu'une nouvelle société féodale.
    Si on attend trop pour réagir, seule une révolution ou un conflit grave permettra de sortir de l'impasse. Ce sera trop tard.
    • [^] # Re: Économie apprise à l'école

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Réagir, je veux bien, mais les canaux classiques, comme on le voit, sont complètement impuissants.

      Que fait-on, alors ?

      Personnellement, je pense que si bataille il y a à livrer, c'est la bataille des médias (et de l'information en général).

      Quand bien même les grosses organisations style APRIL commencent à sortir du lot, il faudrait vraiment solliciter tout ces farcisseurs de cerveaux (du genre, je vois pas pourquoi on se rend compte subitement que la Chine est une dictature et qu'on parade avec des T-shirts « Libérez le Tibet » Made in China), et attirer l'attention du pékin moyen sur le problème. Mais alors, un gros battage médiatique, avec pour base un incident quelconque politique, un scandale, enfin, bon du solide quoi.

      Faisons du bruit, bordel !

      (PS : Y a-t-il des journaux et/ou chaînes et/ou radios généralistes français qui ont plus qu'évoqué la ratification de l'OOXML, enfin plus qu'un p'tit encart dissimulé ?)
      • [^] # Re: Économie apprise à l'école

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Encore faut-il trouver un médium "large bande", c'est à dire qui aie un large public, qui accepte de faire un sujet bien développé là dessus.
        Mais +1 pour le principe !
        • [^] # Re: Économie apprise à l'école

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le seul médium "large bande" c'est internet. Associé au bouche à oreille et au téléphone arabe, ça finit par se savoir... avec le temps. C'est déjà ce qui arrive à Monsanto et un peu à Microsoft. Mais pendant ce temps, que de dégâts dans la société !
          • [^] # Re: Économie apprise à l'école

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je pensais justement à une chaine de télé plutôt, c'est grand public (plus de télévisions que d'accès internet en france, je suppose)
            et combien de personnes (dont c'est pas le métier) diront ne pas vouloir/savoir regarder une émission en direct ou en différé sur un ordi)

            Mais ils sont tellement accros au fric [pour les plus grosses, donc les plus regardées], que faire passer ce genre d'info ne les intéresserai que très peu, voire pas du tout.

            L'idéal, et ça fait un moment que j'y pense, serait une chaine TNT pour commencer. Je rêve d'une émission tout public sur ce genre d'infos.

            [pour aller plus loin, pourquoi pas une émission pour chaque niveau pour faire découvrir / utiliser / améliorer ... Ubun^W pardon GNU/Linux :D ]

            Ceci rejoint un journal qui est passé il n'y a pas très longtemps
        • [^] # Re: Économie apprise à l'école

          Posté par . Évalué à 1.

          ARTE avait sorti un thema sur le tibet sous la chine y'a une semaine environ.
  • # Suggestion

    Posté par . Évalué à -4.

    Comme le dit si bien le sponsor de Flash McQueen,
    " Je connais pas mal d'illuminés qui auraient bien besoin de se faire éclairer... "

    Envoyez-lui un phare !
  • # Pirouette

    Posté par . Évalué à 4.

    Ainsi, le secrétaire d'État qui est censé veiller aux intérêts des consommateurs laisse des constructeurs et des distributeurs violer les droits des consommateurs 6 millions de fois par an.

    Bah non. Il est secrétaire d’État à la consommation, pas secrétaire d’État aux intérêts des consommateurs. La vente liée, ça fait de la consommation en plus, donc il est content.

    Bon, ça fait de la consommation en plus mais ça fait des sous en moins pour la France (vu que tout part en Irelande, et que ça ne paie pas de salaire ni d’impôt en France (ou si peu))…
    • [^] # Re: Pirouette

      Posté par . Évalué à 3.

      Ne pas sous-estimer la TVA, qui représente une part non négligeable du budget de l'État (et donc de certains politicards-nantis qui défendent leur bout de viande). Plus les français achètent un produit cher, et plus l'État y gagne.

      Cela dit, tu as parfaitement raison de dénoncer la manière dont Microsoft cherche à échapper à l'impôt.
      • [^] # Re: Pirouette

        Posté par . Évalué à 4.

        Plus les français achètent un produit cher, et plus l'État y gagne

        Imagine que ces salops de consommateurs aillent s'acheter à manger avec l'argent économisé sur windows, hop tva à 5.5 au lieu de 19.6, l'état risque la faillite.
        C'est pour ça que les prix des produits alimentaires flambent, pour décourager les gens de s'acheter à manger et ainsi soutenir les achats d'ipod et autres produits avec une tva à 19.6.

        Tous pourris je vous dit !
        • [^] # Re: Pirouette

          Posté par . Évalué à 3.

          À te lire, on croirait que les gens ne sont pas capable de faire des économies, pourtant les français sont connus pour avoir un taux d'épargne très important comparativement aux autres pays développés (près de 16% des revenus). [http://www.insee.fr/fr/ffc/chifcle_fiche.asp?tab_id=272]

          Par contre, il est vrai que la baisse du pouvoir d'achat aidant, le taux d'épargne des ménages a fortement diminué depuis 2002, étrangement (enfin, pas si étrangement que ça) depuis l'introduction de l'euro, et les hausses de prix générales qui en ont découlé et que l'État a feint d'ignorer.

          Léger hors-sujet en passant, quand je regarde mes tickets de caisse d'aujourd'hui et que je compare avec ceux d'il y a quelques années que j'ai conservé, j'ai l'impression que les montants n'ont presque pas changé, sauf que l'unité est désormais l'euro, et non plus le franc (j'exagère à peine...). Et la TVA, elle est appliqué sur le prix de vente, la valeur ajoutée n'étant que l'addition des marges que se sont servis les intermédiaires.
      • [^] # Re: Pirouette

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        « Plus les français achètent un produit cher, et plus l'État y gagne. »

        Ce n'est pas complètement vrai. La TVA taxe la valeur ajoutée.

        Si on prend l'exemple des produits importés. L'entreprise achète le produit à 100€ dont 20€ de TVA et le revend 150€ dont 30€ de TVA. L'état récupère la différence soit 10€ !

        Et si j'importe un produit à 1 000€ que je revends 1 050€ alors l'état gagneras encore et toujours 10 petits euros.
    • [^] # Re: Pirouette

      Posté par . Évalué à 6.

      Bah non. Il est secrétaire d’État à la consommation, pas secrétaire d’État aux intérêts des consommateurs.

      Bah si. En tant que ministre de tutelle de la DGCCRF, il est - entre autres - censé faire respecter le code de la consommation par les professionnels, et plus généralement il est censé veiller à ce que le marché ne dicte pas (trop) sa loi aux consommateurs, et garantir un certain équilibre entre les différentes forces en présence. Or on sait très bien qu'en France, le consommateur n'a pas le pouvoir, comme il peut l'avoir dans d'autres pays, de faire plier des entreprises qui abusent.

      Au passage je rappelle que Luc Chatel avait également déposé, lorsqu'il était député, une proposition de loi visant à instaurer "l'action de groupe à la française". Or depuis qu'il est au gouvernement, il n'en a plus jamais parlé.

      Après il faut faire un choix : soit on donne aux consommateurs les moyens de faire face au rapport de force des entreprises qui dictent la loi du marché, soit on intervient pour les protéger. Mais ne rien faire sans donner aux faibles (i.e. les consommateurs) les moyens de se défendre, c'est indigne d'un secrétaire d'État à la consommation.
      • [^] # Re: Pirouette

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tu crois vraiment qu'il est là pour faire tout ça ? :o
        • [^] # Re: Pirouette

          Posté par . Évalué à 4.

          Il en a peut-être l'intention, peut-être pas, je ne suis pas dans sa tête. Mais ce qui est sûr, c'est que c'est son rôle.

          Or force est de constater que sur le cas qui nous intéresse, il le remplit particulièrement mal. Ce qui est d'autant plus scandaleux quand on sait qu'il avait jugé la question suffisamment importante pour s'en saisir lorsqu'il était député.

          Nota : À force de ne rien attendre des responsables politiques, certes on ne risque pas d'être déçu, mais on ne les encourage pas non plus à bien exercer leurs fonctions. J'attends donc d'un secrétaire d'État à la consommation qu'il fasse respecter le code de la consommation en faisant intervenir la DGCCRF, et considère son inaction comme anormale. Libre à toi d'être blasé, voire de renoncer, moi je persévère ;)
      • [^] # Re: Pirouette

        Posté par . Évalué à 2.

        J’entends bien.
        Je n’ai pas mis les balises « humour » mais le titre du fil me semblait suffisant : utiliser une défense pitoyable et intenable en prenant l’expression au pied de la lettre et de manière ingénue.
  • # DGCCRF

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Puisque la DGCCRF refuse de faire son boulot, et donc d'appliquer la loi, n'aurait-elle pas sa place sur le banc des accusés d'un tribunal pour leur refus d'action, au même titre que les constructeurs et distributeurs, poursuivis eux pour vente liée ? Une condamnation de la DGCCRF les forcerait -enfin- à agir !

    Et concernant notre secrétaire d'état qui refuse que la loi s'applique, faisons-lui un petit rappel de l'article 432-5 du code pénal : "Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ayant eu connaissance, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission, d'une privation de liberté illégale, de s'abstenir volontairement soit d'y mettre fin si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de provoquer l'intervention d'une autorité compétente, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende."

    La vente liée est une privation illégale de liberté, celle de choisir l'OS et les logiciels de son ordinateur. Le secrétaire d'état est au courant et refuse de faire cesser cette pratique ? En prison !
    • [^] # Re: DGCCRF

      Posté par . Évalué à 4.

      Je te répond en droit.

      L'article du Code pénal que tu cites vises les atteintes aux libertés fondamentales (aller et venir...). Je doute sérieusement qu'un juge accepte de sanctionner pénalement l'État (autorité de tutelle de la DGCCRF) sur ce fondement.

      Ensuite, sur la responsabilité de l'État. La mission de la DGCCRF est une activité de contrôle et de régulation. Dans ce cas, la responsabilité de l'État ne peut être engagée qu'en cas de faute lourde (particulièrement grave, avec une intention de nuire ; v. CE ass., 30 novembre 2001 Kechichian).

      J'ai donc bien peur que tes recours soient voués à l'échec :(
    • [^] # Re: DGCCRF

      Posté par . Évalué à 3.

      Tu ne peux surement pas poursuivre la DDCRF devant un tribunal Français. S'il y a quelquechose à faire, c'est porter l'affaire au niveau européen, la libre concurence non faussée, c'est plutôt là que ça se passe.
  • # Beurk

    Posté par . Évalué à 7.

    Je tiens à remercier ici publiquement, M. Luc Chatel pour avoir su mettre en avant l'intérêt légitime du consommateur, dans cette affaire. Ses décisions, par le courage qu'elles ont requises, sont toutes à son honneur et témoignent énergiquement de la volonté de rupture affichée par notre gouvernement. M. Chatel, par sa démarche progressiste et volontaire, a su sublimer le problème de la vente liée; et c'est donc avec confiance et sérénité qu'il convient dorénavant d'envisager l'avenir.

    ---
    signé: un actionnaire de Micro$oft
  • # Et beurk pour moi aussi

    Posté par . Évalué à 1.

    Voici un exemple récent de la très grande classe de ce Mossieur Chatel:
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20080406.O(...)
    Et hélas il a beaucoup de copains, ce qu'on peut lire sur les forums à ce sujet donne franchement envie de quitter ce pays.
  • # en meme temps, son équipe montre l'exemple

    Posté par . Évalué à 0.

    Pour rebondir sur le commentaire précédent, dans l'émission c dans l'air du 9 avril , on apprend que le gouvernement souhaite privatiser les postes gardiens dans les centres de rétention. ( http://www.france5.fr/c-dans-l-air )

    On peut s'attendre a ce que les lois du marché permettent aux immigrés en situation irrégulière de passer leurs derniers jours/semaines/mois dans de bonnes conditions en France. Grandiose !!

    Alors la vente liée, j'imagine que ce n'est pas le plus important dans cette océan de liberté ou nous vivons pour ce genre de personnage.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.