Héberger son courriel en 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, olivierweb et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
27
5
mai
2018
Internet

Cette dépêche n’a pas vocation à parler de tous les aspects du courriel : certains ont déjà été évoqués précédemment comme la configuration de base, la gestion du spam ou la configuration TLS, par exemple. On pourrait aussi parler :

  • des fournisseurs de courriel qui limitent le nombre de courriels par seconde qu’ils acceptent en entrée (ce qui ralentit pas mal la distribution des messages sur une liste de diffusion, par exemple la lettre quotidienne de LinuxFr.org) ;
  • des divers filtres anti‐pourriel mis en place par les autres fournisseurs qui bloquent à tort des messages ;
  • des listes noires ou des DNSBL/RBL ;
  • des services d’adresse de courriel temporaire ;
  • des serveurs primaire et secondaire de courriel ;
  • etc.

Bref, le sujet est vaste. Il se dit que ce serait même un métier (et il se dit aussi que les professionnels et spécialistes se feront un plaisir de corriger ou compléter cette dépêche en cas d’oubli, d’erreur ou d’imprécision).

Mais quelle serait la problématique, disons… d’une association de bénévoles passionnés qui voudraient avoir leurs propres serveurs de courriel et de listes de diffusion, et qui voudraient interagir avec le reste du monde ?

Scrum, Kanban, Git Pull Request, Tests : tout‐en‐un dans Tuleap 10

27
4
mai
2018
Gestion de versions

Après 114 user stories (ou récits utilisateur) développées, 1 100 rectificatifs et correctifs de sécurité, l’équipe de Tuleap est heureuse de vous annoncer la sortie de Tuleap 10. Cette version, dite majeure (bien qu’il y ait une nouvelle version de Tuleap tous les mois) est l’occasion de synthétiser les grandes fonctionnalités qui ont été développées en 18 mois. Tuleap est une plate‐forme libre tout‐en‐un pour gérer encore plus efficacement les projets logiciels.  C’est ce qu’on appelle une forge logicielle ou un outil de gestion du cycle de vie des applications (ALM, Application lifecycle management).

L’objectif de Tuleap est que les équipes de développement au sens large (chefs de projets, product owner, développeurs, directeurs technique, clients, etc.) partagent la même information sur l’avancement des projets. Chacun a les outils dont il a besoin, à portée de main. Tout est tracé, depuis les premières demandes client, jusqu’au code, aux tests, aux documents et aux livrables. Sur une même plate‐forme, chaque équipe est autonome dans la gestion de son espace de travail, quelle que soit sa façon de travailler : scrum, kanban, waterfall, les trois à la fois… Chaque équipe sélectionne les outils qu’elle souhaite parmi un large choix de greffons, adapte ses outils, crée ses propres groupes utilisateur et configure ses permissions.

Revue de presse de l’April pour la semaine 17 de l’année 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
14
1
mai
2018
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’Association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Fedora 28 est sortie dans les temps !

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nils Ratusznik, M5oul, Benoît Sibaud, Yvan Munoz et frederic. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
51
1
mai
2018
Fedora

En ce mardi 1er mai 2018, les utilisateurs du Projet Fedora seront ravis d’apprendre la disponibilité de la version 28 de Fedora.

Fedora est une distribution GNU/Linux communautaire développée par le projet Fedora et sponsorisée par Red Hat, qui lui fournit des développeurs ainsi que des moyens financiers et logistiques. Fedora peut se voir comme une sorte de vitrine technologique pour le monde du logiciel libre, c’est pourquoi elle est prompte à inclure des nouveautés.

Fedora garde un rôle central dans le développement de ces nouveautés via le développement en amont. En effet, les développeurs de la distribution contribuent également directement au code d’un certain nombre de logiciels libres contenus dans la distribution, dont le noyau Linux, GNOME, NetworkManager, PackageKit, PulseAudio, X.Org, systemd, la célèbre suite de compilateurs GCC, etc. Cliquez ici pour voir l’ensemble des contributions de Red Hat.

Notons que Fedora 28, avec ses quelques 52 changements officiels validés, est sans conteste la version comportant le plus de changements de son histoire. C’est d’autant plus remarquable que la date de sortie initiale n’a jamais été repoussée, une première !

GNOME Shell nature

Sortie de Flask 1.0

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Lucas, Xavier Claude, Benoît Sibaud, ZeroHeure, Yvan Munoz et Nÿco. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
42
1
mai
2018
Python

Flask est un micro‐cadriciel Web pour Python publié sous licence BSD. Il est basé sur Werkzeug, Jinja2, MarkupSafe et ItsDangerous.

Logo de Flask

Bien que stable depuis longtemps, Flask passe finalement en version 1.0, huit ans après le début de son développement. Cette version aura demandé un an de travail et propose un grand nombre de modifications.

RGPD et logiciels libres pour accompagner les mises en conformité

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Nils Ratusznik et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
31
1
mai
2018
Sécurité

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD, General Data Protection Regulation — GDPR —, en anglais) entre en vigueur le 25 mai 2018. C’est l’occasion pour la société civile (comme La Quadrature du Net) de pouvoir lancer des actions de groupe. C’est également l’occasion pour les groupes mondiaux amateurs de données d’expatrier hors Union européenne les données personnelles qu’ils voudront exploiter après cette date. Et c’est surtout le moment, pour toutes les entreprises et administrations européennes, de se mettre à l’heure.

La suite de la dépêche présente les nouvelles obligations et compare les deux outils qui aideront à les gérer.

Boohu, le rogue‐like « pause‐café » : quelques nouvelles !

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Yvan Munoz et Florent Zara. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
27
30
avr.
2018
Jeu

Dans une dépêche précédente, je t’ai présenté Break Out Of Hareka’s Underground (Boohu), un jeu libre rogue‐like « pause‐café » d’exploration de donjon au tour par tour, mettant en jeu des éléments tactiques et stratégiques. Le jeu en était alors à ses débuts, en version 0.2. Plus de 250 commits plus tard, le jeu a bien évolué et la version 0.6.1 vient d’être publiée !

PacketFence version 8 est disponible

20
30
avr.
2018
Sécurité

Inverse annonce la sortie de la version 8 de PacketFence. PacketFence est une solution de conformité réseau (NAC) entièrement libre (GPL v2), supportée et reconnue. Procurant une liste impressionnante de fonctionnalités telles un portail captif pour l’enregistrement ou la remédiation, une gestion centralisée des réseaux filaires et sans fil, la prise en charge du 802.1X, l’isolation niveau 2 des composantes problématiques, l’intégration aux détecteurs d’intrusions tels Snort et Suricata, la reconnaissance d’appareils avec Fingerbank et plus encore. PacketFence peut être utilisé pour sécuriser efficacement aussi bien des réseaux de petite taille que de très grands réseaux hétérogènes.

Version majeure 7.0 de Noalyss

Posté par . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Nÿco, Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
14
29
avr.
2018
Bureautique

Noalyss est le premier serveur de comptabilité (2002) destiné aux sociétés fiduciaires ou aux hautes écoles, il peut gérer la comptabilité de milliers d’entités commerciales (ou associations avec une comptabilité) et d'utilisateurs, les comptabilités sont strictement séparées et indépendantes.

Logo de Noalyss

Après beaucoup de réécritures de code, d’améliorations, de corrections, Noalyss est enfin publié en version 7.

GIMP 2.10 roule au GEGL

166
29
avr.
2018
Graphisme/photo

Après six années de développement, une nouvelle version stable de GIMP est sortie le 27 avril 2018 vers 17 h. C’est un jalon important dans l’évolution de cet outil de création d’images, à de nombreux égards…
Wilber, la mascotte de GIMP
En particulier, cette sortie se démarque par une refonte totale du moteur de traitement d’image, basé désormais entièrement sur GEGL, comme nous l’évoquerons dans la deuxième partie de la dépêche…

Citons aussi :

  • l’amélioration des fonctions de peinture numérique, notamment avec la possibilité d’utiliser les brosses MyPaint, la peinture symétrique, la rotation et inversion du canevas, etc. ;
  • la gestion des métadonnées ;
  • de nouveaux thèmes, notamment un thème sombre par défaut, un nouvel ensemble d’icônes symboliques, ainsi qu’un ensemble d’icônes couleur vectorielles ;
  • l’ajout de plusieurs nouveaux outils — notamment en résultat de trois années de Google Summer of Code ;
  • une palette des formats de fichiers pris en charge plus large et plus complète…

Agenda du Libre pour la semaine 18 de l’année 2018

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
6
29
avr.
2018
Communauté

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 38 événements (2 en Belgique, 27 en France, 0 au Luxembourg, 9 au Québec, 0 en Suisse et 0 en Tunisie) est en seconde partie de dépêche.

Sauvons le partage de code ! Appel à signature de la lettre ouverte « Save Code Share »

Posté par . Édité par Davy Defaud, Nÿco, ZeroHeure et Bruno Michel. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
32
27
avr.
2018
Communauté

En septembre 2017, la FSFE (Free Software Foundation Europe) et l’OFE (Open Forum Europe) ont lancé la campagne « Save Code Share » pour sensibiliser sur les risques que l’actuel projet de réforme du droit d’auteur de l’Union européenne fait peser sur le logiciel libre et les communautés de développeurs et développeuses. Au cœur de cette campagne, un appel à signer une lettre ouverte pour demander la réécriture ou la suppression de l’article 13 du projet de réforme qui imposerait aux hébergeurs de contenu, comme les forges logicielles, de mettre en place un filtrage automatique des contenus, par exemple du code, mis en ligne par leurs utilisateurs et utilisatrices.

Bannière Save code share

Le texte initial de la réforme a évolué, notamment par l’action des communautés du Libre, mais les rustines proposées par le rapporteur ne règlent en rien les problèmes comme le démontre l’eurodéputée Julia Reda. Le vote en commission des affaires légales, JURI, a été décalé au 20 ou 21 juin 2018. Un énième report révélateur d’une position de faiblesse des défenseurs de l’article 13. Nous devons intensifier ce rapport de force ! Signons et diffusons cette lettre ouverte traduite en français par l’April :

Sortie d’Ubuntu 18.04 LTS Bionic Beaver

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, BAud, Lucas, Sylvestre Ledru, ff9097, Bruno Michel, palm123 et Benoît Sibaud. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
42
27
avr.
2018
Ubuntu

Sortie le 27 avril 2018, Ubuntu 18.04 est la vingt‐huitième version d’Ubuntu. Il s’agit d’une version dite « LTS » (Long Term Support), qui sera maintenue pendant cinq ans. Son nom de code est Bionic Beaver, soit le « castor bionique » en français.

Castor américain, d’après Wikipédia

Village associatif pour les RMLL 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et Bruno Michel. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
15
27
avr.
2018
RMLL/LSM

Chers Libristes,

Comme vous le savez, les Rencontres mondiales du logiciel libre se dérouleront à Strasbourg du samedi 7 au jeudi 12 juillet 2018.

Cette édition a pour thème (non exclusif) « éducation numérique : fabrique de la captivité ou nouvelle émancipation », pour critiquer et construire les modèles d’enseignement aux/par les outils informatiques. Au‐delà de cette thématique centrale, les RMLL 2018 accueilleront des fils rouges thématiques dans les quatre thèmes fondamentaux : initiation, technique, société et arts.

Deux villages devraient voir le jour ! Vous pouvez y tenir un stand, proposer une animation pour faire découvrir vos associations et leurs activités sur simple demande. Vous pouvez également vous y inscrire. Si vous souhaitez participer à l’un et/ou l’autre de ces villages, merci de nous le signaler avant le 25 mai 2018 en vous rendant sur la page call for booth du site et en remplissant le formulaire. Plus nous serons nombreux, plus les villages seront riches en informations !

L’équipe organisatrice du village des RMLL 2018.

N. B. : Merci de nous envoyer des pièces jointes uniquement sous un format libre et interopérable (ODT, JPEG, SVG…).

vcpkg, un gestionnaire de bibliothèque pour C++

Posté par . Édité par Davy Defaud, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
20
25
avr.
2018
C et C++

Depuis 2016, Microsoft développe vcpkg, un outil bien sympathique qui permet de télécharger et compiler un ensemble de bibliothèques et leurs dépendances. Jusqu’à présent, cet outil était disponible uniquement pour la plate‐forme Windows. Depuis le 24 avril 2018, cet outil prend également en charge les plates‐formes GNU/Linux et macOS. vcpkg est publié sous licence MIT.

Une limite cependant est que la compilation des bibliothèques sur GNU/Linux est uniquement statique. La raison invoquée est qu’il est plus compliqué d’utiliser des bibliothèques sur GNU/Linux (LD_LIBRARY_PATH, rpath, etc.) que sous Windows, où l’on peut tout mettre dans un seul répertoire.

Quoi qu’il en soit, c’est une bonne nouvelle. Même si les paquets des distributions resteront une source privilégiée pour obtenir les fichiers de développement d’une bibliothèque, vcpkg offre une alternative intéressante pour ceux qui voudraient tout construire en statique de manière à fournir un seul binaire pour toutes les variantes de GNU/Linux.