Journal Sortie du RFC sur WebFinger

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
35
29
sept.
2013

Le protocole WebFinger, qui permet de récupérer des informations sur une entité (personne, service, organisation, etc), vient d'être normalisé, dans le RFC 7033.

Il s'agit en fait d'une deuxième version de WebFinger. La première, qui ne semble pas avoir été tellement déployée, utilisait comme clé d'accès à l'information une adresse de courrier électronique, et distribuait l'information en XML (le XRD). La nouvelle version prend comme clé d'accès un URI et rend du JSON (le JRD).

Le déploiement de WebFinger serait (...)

OpenDJ 2.6 pour faire swinguer vos annuaires LDAP !

Posté par . Édité par palm123, rootix, Xavier Claude, Nÿco, Katyucha et Xavier Teyssier. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa.
Tags :
21
15
juil.
2013
Technologie

OpenDJ qu’es aquò ?

OpenDJ est un ensemble de services d'annuaire basés sur les standards LDAP, écrit en Java, développé en open source sous licence CDDL.

Pour être complet, un annuaire LDAP est un annuaire d'entreprise permettant de stocker des informations dans un arbre. Je vous renvoie vers le journal de PEB ou la page Wikipédia qui décrivent très bien ce dont il s'agit.

Le projet OpenDJ est la continuation du projet OpenDS, initié par Sun Microsystems pour remplacer Sun Directory Server par une nouvelle génération technologique, et laissé à l'abandon suite au rachat par Oracle. (Disclaimer : je travaille pour Forgerock, la société qui édite OpenDJ avec l'aide de la communauté)

Les forces d'OpenDJ reposent sur :

  • un respect strict et complet du standard LDAPv3, et de toutes ses extensions ;
  • une facilité d'installation et d'utilisation sur n'importe quelle plateforme qui supporte Java 6 ou 7 ;
  • une très grande stabilité et une capacité de grosses performances ;
  • une réplication multi-maîtres qui permet de répliquer les données sur plusieurs nœuds tout en autorisant les mises à jour depuis n'importe quel nœud ;
  • une prise en compte importante de la sécurité des transferts, des données et des mots de passe ;
  • une documentation complète et à jour ;
  • une localisation dans six langues, y compris le français.

Le projet fournit une bibliothèque cliente en Java, des outils de stress, une passerelle DSMLv2 (représentation XML des données d'un annuaire LDAP) qui peut être utilisée avec n'importe quel annuaire LDAPv3.