Journal GNOME, GTK+ et GoneMe

Posté par .
Tags : aucun
0
30
juil.
2004
GNOME : la vie est une question de priorité

Un des premiers reproches fait à la dernière version de GNOME concerne le fameux ordre des boutons des fenêtres de dialogue. Le projet GoneMe [1] avait d'ailleurs proposé un premier patch de 9Ko qui "rétablissait" le "bon" ordre. Avec l'annonce de la sortie du GNOME HID 2.0 [2], cet ordre des boutons est encore discuté dans les commentaires de OSNews - qui se sont LinuxFrisés pour l'occasion (chacun comprendra ce qu'il veut). Pour infos, auparavant le boutons Oui & Valider apparaissaient à gauche des boutons Non & Annuler.

Pour ma part, je n'avais même pas remarqué le changement ! Il faut dire que je ne suis pas un Gnomineux averti, mais je n'utilise que des applications GTK+2 "pures" et quelques rares applications GNOME. En fait, si j'installe GNOME, c'est pour avoir le panel d'icônes et de thèmes ainsi que le panneau de préférences pour changer de thème GTK+, sinon à part Galeon et le moniteur système de GNOME, on ne peut pas dire que je sois un Gnomineux averti.

Bref, il semble que le changement de l'ordre des boutons soit crucial pour beaucoup. Pour ma part, je n'avait pas remarqué ce changement probablement parce que je me fie aux icônes qui accompagne ces boutons, ou que je lis tout simplement ce qu'ils contiennent. Et honnêtement, que le bouton Oui soit à droite ou à gauche du bouton Non ne m'intéresse et ne me perturbe pas plus que Sarkozy à la tête de l'UMP ou GW Bush Jr qui s'étouffe en avalant une bretelle.

Pendant ce temps, il y a d'autres soucis plus importants qui passent quasi-inaperçus. On se croierait en politique : pendant qu'on vous tape fortement sur le pied pour attirer votre attention, on vous anestésie le bras pour vous le couper à votre insue.

Je parle par exemple de la fameuse boîte de dialogue d'ouverture ou d'enregistrement de fichier qui a fait couler beaucoup d'encre - et d'une montagne, ça a accouché d'une souris mais c'est un autre débat. Comme tout utilisateur d'application GNOME a pu le remarquer, elle est "réduite" quand elle s'affiche [3] et pour avoir la version "traditionnelle" plus complète, il faut cliquer sur Parcourir d'autres dossiers : et la, vous vous retrouvez avec un énorme dialogue non centré qui déborde de l'écran [4] et qu'il faut replacer manuellement à chaque fois. Apparemment, ce problème ne semble gêner personne et la futilité de l'ordre des boutons de boîte de dialogue semble plus importante.

[1] http://www.goneme.org(...)
[2] http://www.osnews.com/comment.php?news_id=7850(...)
[3] http://linuce.free.fr/Divers/Captures/linuxfr-journal-20040730-1.pn(...)
[4] http://linuce.free.fr/Divers/Captures/linuxfr-journal-20040730-2.pn(...)

La future version de GTK+

Depuis que j'ai essayé GTK+ 2.5.x, je suis doublement heureux. Pourquoi ? D'une part, en tant que développeur : le contrôle IconView, qui existe sous toutes les boîtes à outils aussi médiocres et minimales soientt-elles, y compris sous Windows, vient enfin de faire son apparition pour GTK+. Il était temps ...

D'autre part, en tant qu'utilisateur. En effet, ROX, Nautilus et probablement d'autres gestionnaires de fichiers et autres programmes devraientmaintenant éviter d'avoir à implémenter leur propre plomberie pour pallier à ce manque de contrôle dans GTK+. Un contrôle commun permettra enfin d'obtenir une vrai base qui s'améliorera avec le temps plutôt que 42 implémentations qui ont toutes leur(s) inconvénient(s), leur prinicipal avantage étant de pallier au manque d'un tel contrôle :)

C'est principalement la seule chose qui m'a marquée dans GTK+ 2.5.x.

GoneMe :

Le projet GoneMe commence à prendre de l'ampleur. Ne vous en faite pas, ils n'ont pas encore pondu un autre bureau ni attiré les 2/3 des développeurs GNOME mécontent de la tyranie ditacturale du noyau dur.

Le projet GoneMe a mis en place une liste de diffusion [1], un site Web [2]et un logo est en cours de création dont une proposition semble être appréciée[3]. Par contre, l'initiateur du projet GoneMe n'est pas très apprécié et aurait des soucis à se connecter au canal IRC du projet en raison d'attaques DDos permanente. Entre l'initiative de son projet et ce genre de comportement, je crois qu'on sera d'accord pour dire que ce dernier est plus pitoyable et pathétique.

Bref, sinon sur la liste de diffusion du projet, on y apprend que déjà pas mal de personne sont prête à travailler sur des modifications substancielles et populaires tirées du BugZilla du projet GNOME mais rejeté par le projet GNOME.

Parmi les idées proposées, certains pensent à un Nautilus supportant les onglets [5]. Quand on voit la révolte du peuple à chaque modification de ce médiocre bulldozer qu'est nautilus, je suis sceptique sur la chose, mais bon, si certains trouvent ça utile, pourquoi pas.

Metacity, le gestionnaire de fenêtre minimaliste qui rame comme escargot handicapé de la valve sur une machine modeste, n'a pas été oublié non plus [7] avec la proposition d'y mettre des événements sononres. Mais si vous connaissez, vous savez, il s'agit de cette fonctionnalité que toute âme paisible désactive en premier lieu : la lecture d'un son qui fait pouik quand vous réduisez une fenêtre, un qui fait meuh quand vous la restaurez, un autre qui fait pouet quand vous cliquer sur un espace de travail, et ainsi de suite. Bref, le vrai truc de Jacky.

Plus sérieusement, il y a de grande chance pour que le projet devienne réellement un forke de GNOME à terme. Ici et là (cf la liste de diffusion et les liens vers les blogs en particulier), nombreux sont ceux qui sont déçus par la main-mise sur le projet GNOME par des sociétés comme Sun, Red hat et Novell et dont les développeurs principaux constitueraient le noyau dur qui décideraient de l'orientation du projet GNOME selon leurs intérêts.

Au fils de mes lectures, j'ai aussi appris que KDE attireraient plus les européens gauchistes anti-américain [8] et que GNOME serait plus attrayant pour "les autres" - probablement les bons et les justes : les américains quoi. Bientôt ils arriveront à définir l'atlantique que leur mur de Berlin et on sera tous des terroiristes ou des mécréants.

C'est amusant de voir que ce genre de sujet de fausse politique pour les nuls viennent s'incruster dans le Logiciel Libre où le développeur est censé s'épanouir et se faire plaisir. Personnellement j'utilise principalement des applications GTK/GNOME, aucune application KDE (parfois Konqueror pour du FTP car GFTP est merdique quand il faut déplacer des fichier) et pourtant je suis européen : si maintenant le choix d'un logiciel Libre doit se faire selon l'orientation politique de ses développeurs, le logiciel sera peut être libre, mais la connerie aussi. Après tout, quand vous aller acheter des poires, vous ne vous souciez pas de savoir si l'agriculteur est de droite ou de gauche. Et le fait que Danone licensie à tour de bras après des bénéfices records ne vous a jamais empêcher d'acheter leur produit ou de ne pas empêcher votre entourage à le faire.

[1] http://lists.ltc.org/pipermail/goneme-communitysoftwarelab/(...)
[2] http://www.goneme.org(...)
[3] http://www.amiroff.com/drafts/goneme1.png(...)
[4] http://lists.ltc.org/pipermail/goneme-communitysoftwarelab/2004-Jul(...)
[5] http://lists.ltc.org/pipermail/goneme-communitysoftwarelab/2004-Jul(...)
[6] http://lists.ltc.org/pipermail/goneme-communitysoftwarelab/2004-Jul(...)
[7] http://lists.ltc.org/pipermail/goneme-communitysoftwarelab/2004-Jul(...)
[8] Voir les commentaires : http://ed.asisaid.com/blog/index.php?p=40(...)

Enfin, GoneMe une bonne ou une mauvaise chose ? L'avenir nous le dira. Juger le projet maintenant sur les quelques bases bancales qu'il montre, serait peut être une erreur : rappelez-vous pourquoi GNOME avait en partie été créé et surtout, sur quelle boîte à outil il s'est basé : la boîte à outil d'un logiciel de dessin (en l'occurence, GIMP) ! Ces deux derniers aspects, ne sont-ils pas finalement plus grotestques que les motifs du projet GoneMe ? Et pourtant GNOME est apprécié par beaucoup (du moins, il me semble) même s'il prendrait tous ses utilisateurs pour des utilisateurs moyens limite grand mère de 60 ans (CF le site GoneMe et la liste de diffusion sur ce sentiment).

Voilà, ce sera tout pour aujourd'hui. Bonne journée pour ceux qui ont tenu jusqu'ici, et j'espère que ce n'était pas très ennuyeux. De toutes façon, ceux qui ont tord, ce ne sont pas ceux qui en disent trop, mais ceux qui ne disent rien :)
  • # Pfiou...

    Posté par . Évalué à 2.

    «vous vous retrouvez avec un énorme dialogue non centré qui déborde de l'écran»

    Jamais eu ce problème, bien que je déteste ce nouveau sélecteur de fichiers. Il faut dire que tu as un écran minuscule, et que les interfaces de Gnome 2 ne sont vraiment pas conçues pour ça... Sur une résolution comme ça je pense que la plupart des applications dépassent, pas seulement le sélecteur de fichiers.

    «Apparemment, ce problème ne semble gêner personne et la futilité de l'ordre des boutons de boîte de dialogue semble plus importante.»

    "De toutes façons, ceux qui ont tort, ce ne sont pas ceux qui en disent trop, mais ceux qui ne disent rien", tu as signalé le problème ? Et puis ce qui te semble futile a toi n'est peut-être pas futile pour tout le monde.

    D'ailleurs il me semble que ce sélecteur de fichiers continue à faire parler de lui, ce qui est une bonne chose car il a de très gros défauts (Ctrl-L pour avoir la barre de texte, combien de gens le savent ?). Mais c'est à la mode de taper sur Gnome parce qu'ils s'intéressent à l'ordre des boutons...
    • [^] # Re: Pfiou...

      Posté par . Évalué à 4.

      > Jamais eu ce problème, bien que je déteste ce nouveau sélecteur de fichiers. Il faut dire que tu as un écran minuscule, et que les interfaces de Gnome 2 ne sont vraiment pas conçues pour ça...

      Je suis en 800x600 quand même et le problème est exactement le même en 1024x768 [1] ! À part ce sélecteur de fichier, je n'ai aucun soucis avec les autres applications GNOME, notament les boîtes de dialogues qui tiennent largement dans un écran 800x600, ce qui est loin d'être le cas de celles de KDE francisées (solution mi-figue mi-raison : garder KDE en anglais).

      À l'heure où on parle d'accessibilité et où la version 2 du GNOME HIG est sortie, je suis étonné d'entendre dire que 800x600 est une petite résolution pour laquelle GNOME n'a pas été conçu : 95% des gens autours de moi, entreprises y compris, utilisent encore des écrans 800x600. Les 5% restant étant des informaticiens avertis ou des gamers, mais rarement des utilisateurs "moyens".

      > Tu as signalé le problème ? Et puis ce qui te semble futile a toi n'est peut-être pas futile pour tout le monde.

      Tu penses bien que j'y ai pensé : ça me prend moins de temps de signaler le problème que de le décrire dans un journal. Mais d'autres l'ont fait avant moi, sauf qu'ils ne sont pas en 800x600 mais en 1024x768 [1], c'est dire que le problème en est vraiment un !

      [1] http://bugzilla.gnome.org/show_bug.cgi?id=136307(...)

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: Pfiou...

        Posté par . Évalué à 4.

        Pour information, le comportement attendu de la boîte de dialogue en question est qu'elle se recentre dans on la développe, tout comme elle est centrée lorsqu'elle apparaît. C'est d'ailleurs ce comportement que les autres utilisateurs décrivent dans l'entrée BugZilla.

        Cependant, beaucoup pensent que les fenêtres de dialogue modales (souvent appelées Transient Windows et ayant l'attribut ICCCM WM_TRANSIENT_FOR posé) ne doivent pas se recentrer elles même : c'est la responsabilité du gestionnaire de fenêtre.

        Malheureusement, tous les gestionnaires de fenêtre centre (par rapport à la fenêtre parent pour certains, par rapport à l'écran pour d'autres) une telle fenêtre au premier affichage (lorsque la fenêtre est "mappée" dans le jargon des gestionnaires de fenêtre) : la recentrer après qu'elle soit apparu nécessiterait de constatement verifié les changements de l'attributs d'une telle fenêtre (lorsqu'elle est "reconfigurée" dans le jargon des gestionnaires de fenêtres).

        Bref, là aussi, je sens qu'on va avoir de long débats en perspective, que la solution soit mise en oeuvre ou pas :)

        « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

        • [^] # Re: Pfiou...

          Posté par . Évalué à 3.

          Recentrer la fenêtre, ça déplace le curseur de souris (relativement à la fenêtre, il n'est plus au dessus du même objet qu'avant), et c'est une très mauvaise chose en terme d'interface de déplacer le curseur, parce que l'oeil doit réévaluer toutes les distances, et que le curseur est moins visible que des objets plus gros.

          À mon avis le comportement souhaitable serait de redimensionner la fenêtre en s'assurant qu'elle ne sorte pas de l'écran, et si la taille disponible est inférieur à la taille strictement nécessaire, alors on recentre. Mais pas systématiquement.
          • [^] # Re: Pfiou...

            Posté par . Évalué à 4.

            Demander d'avoir un sélécteur de fichier évolué, mais qui n'affiche que deux lignes de texte pour ne pas que la fenêtre dépasse de l'écran ne me parait pas une bonne solution non plus... La solution idéale serait que lorsque qu'on affiche le sélecteur limité, il soit centré comme si c'était le sélecteur évolué. Pour quelqu'un n'utilisant que le limité, il serait effectivement légerement plus haut que sa postion normale, mais ça ne serait pas trop génant, et il faut bien trouver un compromis entre les partisans du sélecteur limité et de celui évolué...
        • [^] # Re: Pfiou...

          Posté par . Évalué à 1.

          De toute facon les fenetres de dialogue modale c'est mal et ca devrait pas exister (ou alors uniquement quand c'est vraiment indispensable). Il n'y a aucun interet à forcer l'utilisateur à faire uniquement quelque chose sans raison extremement grave.
          • [^] # Re: Pfiou...

            Posté par . Évalué à 6.

            «Il n'y a aucun interet à forcer l'utilisateur à faire uniquement quelque chose sans raison extremement grave.»

            T'as jamais vu ma mère utiliser un ordinateur. Quand un utilisateur n'a aucune compréhension de ce qui se passe à l'écran, et a peur de comprendre, il faut le prendre par la main dans tous les cas où c'est potentiellement dangereux pour lui.

            Dans le cas des fenêtres de dialogue, ma mère (et je connais un paquet de personnes dans ce cas) ne comprend pas ce qu'est une fenêtre. Pour elle, ce qui est affiché à l'écran forme un tout. Si elle peut masquer la fenêtre de dialogue, alors elle ne la reverra plus jamais: pour changer de fenêtre, elle ferme la fenêtre en cours. Si une fenêtre lui indiquait qu'elle risque de perdre son travail, et que cette fenêtre ne soit pas modale, la catastrophe se serait déjà produite pas mal de fois.

            D'autant plus que je ne vois pas de gros problème avec les fenêtres modales quand elles sont utilisées correctement. Certes, elles t'empêchent d'utiliser la fenêtre qui leur est associée, mais elles sont (normalement) une bonne raison de le faire.
      • [^] # Re: Pfiou...

        Posté par . Évalué à 2.

        Autour de moi, tout le monde est en 1024x768, ou supérieur, et je dois te dire que cela devient limite inutilisable, que cela soit sous Gnome ou KDE. Je n'imagine même pas ce que cela serait en 800*600, qui n'est pas pour moi une résolution faible. Il y a un gros travail à faire d'optimisation d'espace utilisateur je pense. J'avais envoyé un screenshot de quanta en bug à ce propos, car sur le coup, le logiciel était proprement inutilisable en 1024*768 : http://bugs.kde.org/attachment.cgi?id=4685&action=view(...)
        Cela a été corrigé rapidement, heureusement, mais comment cela se fait-il que des problèmes de ce type soit arrivé en version stable (3.2.0) ?
        La première chose que je désactive sur Gnome est le texte en dessous des boutons, mais il reste beaucoup d'espaces inutilisés, et je trouve ça vraiment dommage de gacher la visibilité de cette manière.
        • [^] # Re: Pfiou...

          Posté par . Évalué à 2.

          D'ailleurs, et merci d'éviter le troll, sous Windows 98 en 800x600, je n'ai pas souvenir de ce problème avec les boîtes de dialogues qui tenaient très bien dans un écran 800x600, même sous MSDEV dont les boîtes de dialogues sont complexes. Un ami développeur qui a Windows XP en 800x600 n'a pas ce problème non plus.

          Tout ça pour dire quoi ? Que malgré les GNOME HIG, les KDE HIG, les pouik pouik HIG et que sais-je encore, sous Linux la référence des spécifications et des implémentations sont plus fonction du matériel moderne des développeurs que du matériel modeste de l'utilisateur final. Et lorsque je fais passer quelqu'un à Linux, ça ne rate jamais : les fenêtres de dialogues des applications sont beaucoup trop grandes. C'est le premier reproche que j'entends.

          Donc à ce stade, la question qu'il faudrait se poser est : doit-on considérer que la base des spécifications HIG doit être un Pentium IV/512Mo/1024x768 d'un développeur ? Ou doit-on aussi considérer le Duron 800 plus modeste que l'utilisateur final a acheté il y a moins de 2 ans et qu'il n'a pas l'intention de renouveler tous les ans vu l'investissement ?

          Si ce problème d'interface graphique n'était que visuel, passe encore, mais il a des conséquences pratiques gênantes qui en rebute plus d'un, fusse t-il en 800x600 ou en 1024x768. Peut être que celui qui est en 1280x1024 n'a aucun problème, mais ce genre de configuration reste réservée à des informaticiens avertis ou des gamers, et d'ailleurs ça ne m'étonnerait pas que la majorité des gens ici soient en 1024x768 au mimum, voire plus. Mais les "gens d'ici" sont loin d'être représentatif de la "masse d'utilisateur final" à considérer !

          « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

          • [^] # Re: Pfiou...

            Posté par . Évalué à -3.

            Le pb des applis qui passent pas en 800x600 est fort simple : les développeurs bossent en plus que ça, donc ils ne se rendent pas compte que leur appli n'est pas très utilisable dans cette résolution, et ils ne prennent pas le temps de tester ça.
            Tu as les sources, vu que ce problème te gêne réellement, libre à toi de t'y attaquer et d'envoyer des patches, ou bien de payer qqu'un pour qu'il s'occupe de vérifier que toutes les applis fonctionnent bien en 800x600.
            C'est un peu le même problème que pour le support des langages uqi s'écrivent de droite à gauche en fait... Peu testé, donc ça marche pas forcément super bien, et si personne ne s'en occupe, ça reste comme ça...
            • [^] # Re: Pfiou...

              Posté par . Évalué à 7.

              > Tu as les sources, vu que ce problème te gêne réellement, libre à toi de t'y attaquer et d'envoyer des patches, ou bien de payer qqu'un pour qu'il s'occupe de vérifier que toutes les applis fonctionnent bien en 800x600.

              Effectivement, l'argument est fort. Je n'hésiterais pas à le ressortir la prochaine fois que je tente convertis l'utilisateur lambda, il va aimer son Windows comme il ne l'a jamais aimé. « Envoie un patch » qu'ils disaient ...

              Le problème est global, donc il faut une solution globale qui s'intègre dans le projet d'un bureau, KDE ou GNOME. S'il s'agissant juste d'une ou deux applications, passe encore, en tant que développeur ce n'est pas un problème à corriger (du moins sous GNOME, vu que je ne connais pas KDE niveau programmation), tout juste une question de temps. Mais le problème est plus général. Et si je dois procéder à ces multitudes de modifications à chaque nouvelle version d'un bureau X, je pense que tu comprendras que ce n'est pas une solution viable.

              En considérant que tu penses vraiment que ce genre de corrections ponctuelles "à côté" trouve sa place, on peut donc considérér que le projet GoneMe est justifié à tes yeux : un ensemble de patch qui corrigent les défauts des applications selon les auteurs du projet GoneMe. Or justement, ce n'est pas ce que tu penses (cf ton post plus loin). Fin de ma plaidoire :)

              « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

              • [^] # Re: Pfiou...

                Posté par . Évalué à 3.

                «En considérant que tu penses vraiment que ce genre de corrections ponctuelles "à côté" trouve sa place»

                Pourquoi "à côté" ? Il ne t'a pas suggéré de faire un fork, mais un patch :-)

                (ceci dit, on pourrait répondre à ça que faire une application utilisable est la responsabilité des développeurs, de même que faire un site web accessible est la responsabilité du webmaster...)
                • [^] # Re: Pfiou...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  >ceci dit, on pourrait répondre à ça que faire une application utilisable est la responsabilité des développeurs

                  Oui, bien sûr, sauf que tu n'as pas une infinité de développeurs avec une infinité de temps libre, donc certains trucs ne peuvent pas être faits...
                  • [^] # Re: Pfiou...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Mais l'utilisabilitee (Attention buzzword) ne fait elle pas partie des choses importantes ?
                    A quoi bon une super appli si elle n'entre pas dans l'ecran de l'utilisateur ou si il n'y a pas un minimum de coherence au niveau des boites de dialogues, si l'utliser est un calvaire?
            • [^] # Re: Pfiou...

              Posté par . Évalué à 3.

              Le pb des applis qui passent pas en 800x600 est fort simple : les développeurs bossent en plus que ça, donc ils ne se rendent pas compte que leur appli n'est pas très utilisable dans cette résolution, et ils ne prennent pas le temps de tester ça.

              Et le problème ne se situe pas qu'au niveau du développement, cela vient parfois de la traduction (phrases globalement plus longues en français qu'en anglais, pire en allemand) ou même du packaging (options de compilation choisies, etc.)

              Pour remédier à ça, il faudrait que soit faite une étude sur la base d'un ensemble de logiciels parmi les plus utilisés - provenant de plusieurs distributions,, dans plusieurs toolkits, plusieurs résolutions et dans un large panel de langues - puis parvienne à en tirer des conclusions pertinentes et sorte finalement une documentation pour aider à un développement plus efficace des IHM (placement et organisation des éléments, évaluation du surcout de place suite aux traductions, taux d'occupation en surface, lisibilité, taille des polices, scalabilité, etc.). Bon, je ne sait pas qui osrait s'y coller ;-)

              En attendant, je propose de créer un Collectif des Défenseurs des Petits Ecrans qui s'occuperait de défendre les intérêts des petites résolutions et leur droit à la vie, notamment en testant frénétiquement tous les logiciels qui tomberaient sous la main de ses membres, qui s'occuperaient d'envoyer et compléter les rapports de bugs !

              slogan : les petits ont le droit à la vie !
          • [^] # Re: Pfiou...

            Posté par . Évalué à 2.

            Ou doit-on aussi considérer le Duron 800 plus modeste que l'utilisateur final a acheté il y a moins de 2 ans et qu'il n'a pas l'intention de renouveler tous les ans vu l'investissement ?

            Euh si on considerait les cyrix 233 avec 48 Mo ca m'arrangerait bien. J'ai des envi de meurtres quand je vois la puissance phénoménale qu'il faut pour faire tourner rien que de la bureautique (et encore sans aucune appli ;p ). Toutes les fioritures et thèmes etc etc, c'est bien beau mais TRES loin d'etre indispensable, et ca bouffe forcement pas mal de ressource la flexibilité necessaire que ca induit, et en plus croire qu'on peut attirer et conserver des utilisateurs par le look est une belle connerie. De même les architectures hyper évoluées avec toujours plus de couches dans les appli et les infrastructures, des trucs de malades exploités à 5% et dont on pourrait très bien ce passer dans 99% des cas, ca semble un peu ridicule si on ne peut pas satisfaire les besoins basiques avec des machines basiques.

            Je me sens tout à coup des envies de fork "minimaliste" moi :)

            J'en serais réduit à installer Win95 et MsOffice si je ne trouvais pas d'autres usages à ce type de machine.
            • [^] # Re: Pfiou...

              Posté par . Évalué à 5.

              > Euh si on considerait les cyrix 233 avec 48 Mo ca m'arrangerait bien.

              Il fut un temps, à l'époque de KDE 1.x, je tournais sous mon bon vieux Pentium 133 avec 48Mo de mémoire vive. Je pouvais même lancer StarOffice, à l'époque en version 4.x et développé par StarDivision (la société allemande à l'origine de StarOffice). Et tout fonctionnait parfaitement ! Et ce n'est pas de l'abus de langage, tout tournait vraiment bien. Mais c'était "avant" ...

              Actuellement, avec mon Duron 800 et 512Mo de mémoire vive (la plus puissante de mes machines que j'ai depuis deux ans seulement), GNOME (ou rarement KDE quand je veux le montrer à une connaissance) tourne plus ou moins correctement. On ne peut pas dire que "ça arrache", mais ça reste assez fluide, bien que j'ai connu mieux :)

              Ceci dit, le puissance de ma machine montre son vrai visage et semble décuplée quand j'utilise IceWM comme gestionnaire de fenêtre avec Rox2 comme gestionnaire de fichier/bureau (XFCE4 avec Rox2). Avec ces combinaisons (et en particulier avec IceWM), j'ai un vrai bureau léger avec des icônes sur le bureau comme sous GNOME ou KDE : Rox2 est vraiment le gestionnaire de fichier léger ! De plus, Rox2 et IceWM sont vraiment entièrement utilisables au clavier et vraiment légers sans être spartiates.

              Malheureusement, IceWM par défaut est repoussant niveau interface graphique, ce qui en rebute plus d'un lors de la première utilisation. Mais après l'installation du thème "qui va bien", on obtiend vraiment quelques choses de plaisant et sans lourdeur. Sans compter que faire un thème personnel pour IceWM est très simple et très bien documenté [1] et que IceWM se configure très facilement [2]

              Si tu veux voir à quoi peut ressembler un bureau IceWM+Rox2 personnalisé, regardes les quelques captures [3] que j'ai faites de mon bureau pour montrer quelques thèmes IceWM et les différents modes d'affichage de Rox2.

              [1] http://www.icewm.org/themes/(...)
              [2] http://www.icewm.org/manual/(...)
              [3] http://linuce.free.fr/Divers/Captures/icewm+rox2/(...)

              « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

        • [^] # Re: Pfiou...

          Posté par . Évalué à 4.

          Autour de moi, tout le monde est en 1024x768, ou supérieur, et je dois te dire que cela devient limite inutilisable, que cela soit sous Gnome ou KDE.

          Je suis aussi en 800x600, et ça ne risque pas de changer à moins que je puisse changer de portable :-) Autant dire que je me suis sacrément penché sur la question de faire fonctionner le mieux possible mes applis dans cette résolution, essayant de trouver des "astuces". J'ai l'impression que les problèmes, souvent, ne viennent pas du développement mais du packaging.

          Par exemple, depuis que je suis passé de mdk à debian sid, voilà que la plupart des applis qui m'énervaient rentrent d'un seul coup dans mon écran sans problème (pan, gvlc, kfind, panneau de config kde, etc.), versions francisées. Par contre, qtdesigner est toujours aussi inutilisable :-(

          je n'imagine même pas ce que cela serait en 800*600, qui n'est pas pour moi une résolution faible.

          Surtout qu'avec la puissance grandissante des processeurs, toutes ces applis pourraient bien se retrouver dans des pda, etc.

          Il y a un gros travail à faire d'optimisation d'espace utilisateur je pense.

          C'est clair, et à tous les niveaux (développement gui, traduction, packaging). Pourtant, dans la plupart des interfaces qui posent problème, on voit qu'il serait parfaitement possible de réduire la surface d'affichage en réorganisant judicieusement l'organisation des composants. Moi j'y fais attention quand je développe (déjà que j'ai le droit à une bande verticale d'1/4 de largeur écran pour dessiner mes dialogues avec qtdesigner), mais le gars en 1600x1200 ne va pas forcément y penser..
          • [^] # Re: Pfiou...

            Posté par . Évalué à 9.

            Frère 800x600ien, je te fais profiter d'un astuce qui va te ravir :) Sous Linux, les bureau utilisant Xft, notament GNOME et KDE mais ce n'est pas exhaustif, considèrent que la résolution Xft est de 96dpi. Si tu possèdes effectivement un écran 96dpi, ce n'est pas un problème. Si par contre tu possèdes un écran avec une résolution de 72dpi, ce qui est assez commun sur le matériel moins moderne, tu obtiens systématiquement de grosse police. La solution ? Accorder la résolution utilisée en interne par le serveur X (qui est normalement celle de ton écran sauf utilisation du paramètre -dpi dans .xserverrc) avec la résolution Xft.

            Pour trouver la résolution réelle de ton écran, créé un fichier ~/.xserverrc exécutable et mets y les lignes suivantes :

                #!/bin/bash
                exec /usr/X11R6/bin/X -nolisten tcp

            Ensuite, redémarre X et note bien la résolution renvoyée par xdpyinfo :

                $ xdpyinfo | grep resolution
                  resolution: 72x72 dots per inch

            Dans mon cas, il s'agit de 72dpi. Tu rajoutes alors le paramètre -dpi approprié à ton ~/.xserverrc. Dans mon cas, avec une résolution de 72dpi, j'obtiens le fichier .xserverrc suivant :

                #!/bin/bash
                exec /usr/X11R6/bin/X -nolisten tcp -dpi 72

            Ensuite je redémarre X et je contrôle que xdpyinfio me renvoie bien 72. Ok, maintenant en procédant ainsi, tu t'assures que quelque soit la distribution que tu utilises, tu pourras mettre en accord la résolution X avec la résolution réelle de ton écran (certaines distributions forcent la résolution à d'autres valeurs pour des raisons qui m'échappent).

            Maintenant, il faut régler le cas de Xft. Sous GNOME, rien de plus simple : tu vas dans le menu GNOME / Préférence de bureau / Polices : dans le champ résolution, tu mets la valeur de ta résolution (dans mon cas, j'y ai mis 72). Normalement ce paramètrage s'applique instantanément si tu es sous GNOME ou que le gestionnaire X-Settings de GNOME tourne (il s'agit du démon gnome-settings-daemon), mais un redémarrage de X n'est pas inutile :)

            Si tu utilises un bureau autre que GNOME ou des applications non GTK ou que tu n'as aucun gestionnaire X-Settings, la solution existe : il suffit d'utiliser xrdb pou initialiser la résolution Xft. Pour cela, dans ton ./.xinitrc, tu mets les lignes suivantes en remplçant 72 par ta résolution effective :

                /usr/X11R6/bin/xrdb -nocpp -merge - << EOF
                Xft.dpi: 72
                EOF

            Si tu utilises XFCE, il y a une manipulation supplémentaire car celui-ci touche directement à ta résolution Xft en réécrivant ce que tu as spécifier dans ton ~/.xinitrc. Copie le fichier /etc/X11/xfce4/xinitrc dans ~/.xfce4/xinitrc, édite le et remplace la résolution 96 utilisée par défaut par la valeur de ta résolution effective.

            Et voilà, quelque soit ton bureau, tes applications ou ta distribution, tu obtiens des polices de tailles normales comme elles devraient l'être. Ainsi, si tu compares une capture d'écran de ta police verdana de taille 12 sous Linux et une capture de la même police sous Windows, tu constateras qu'elle sont strictement identiques au niveau de la taille e tque tu n'as plus le problème de grosse police qui pollue les Linuxiens ! C'est-y pas beau la vie hein ? :)

            « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

            • [^] # Re: Pfiou...

              Posté par . Évalué à 2.

              Frère 800x600ien, je te fais profiter d'un astuce qui va te ravir :)

              oh ! Je n'ai pas encore testé (je suis au boulot), mais si ca se révèle exact, il faut absolument que tu propose ça pour les astuces linuxfr !!

              Et voilà, quelque soit ton bureau, tes applications ou ta distribution, tu obtiens des polices de tailles normales comme elles devraient l'être. Ainsi, si tu compares une capture d'écran de ta police verdana de taille 12 sous Linux et une capture de la même police sous Windows, tu constateras qu'elle sont strictement identiques au niveau de la taille e tque tu n'as plus le problème de grosse police qui pollue les Linuxiens ! C'est-y pas beau la vie hein ? :)

              Et moi qui, jusqu'à aujourd'hui, changeait la taille des polices, une par une, dans les différents panneaux de config de nos window manager préférés !

              Et effectivement, tu as raison, j'avais toujours trouvé très bizarre la logique des changements de taille de police sous Linux (12 énorme, je travaille en 10 généralement) ...

              J'évoquais négligemment l'idée d'un "collectif" tout à l'heure, mais je crois qu'un site dédié aux oubliés des tailles écran sous Linux, à l'instar de tuxmobil pour les portables, serait quelque chose de très utile, si ça n'existe pas déjà..
              • [^] # Re: Pfiou...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ça me semble plus relever du bug de Xft que de l'astuce, sauf si je n'ai pas compris grand chose. Au démarrage, Xft, au lieu de regarder la valeur de sa ressource dpi, devrait regarder la résolution X (sauf si une ressource dpi est forcée bien sûr).
      • [^] # Re: Pfiou...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        95% des personnes ?

        Elles ne doivent pas aller beaucoup sur internet alors, parce que à part les sites bien conçus respectant les standards ou google, y'a presque plus aucun site qui passe en 800x600.

        D'ailleurs les stats de mes sites semblent montrer bien peu de 800x600.

        Ceci dit, je suis d'accord avec toi qu'une application doit pouvoir tourner en 800x600, c'est le minimum et j'avais déjà reporté un bug à ce sujet pour Gnucash il y'a fort longtemps.
        • [^] # Re: Pfiou...

          Posté par . Évalué à 3.

          > Elles ne doivent pas aller beaucoup sur internet alors, parce que à part les sites bien conçus respectant les standards ou google, y'a presque plus aucun site qui passe en 800x600.

          Pour ma part, je suis en 800x600 et très rares sont les sites que ne passe pas, c'est une chose que je peux t'assurer :) ceci dit, je tombe effectivement parfois sur des sites qui nécessitent de "jouer" avec la barre de défilement horizontale, mais ça reste rare, très rare.

          « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: Pfiou...

        Posté par . Évalué à 2.

        «À l'heure où on parle d'accessibilité et où la version 2 du GNOME HIG est sortie, je suis étonné d'entendre dire que 800x600 est une petite résolution pour laquelle GNOME n'a pas été conçu»

        Note que je ne dis pas que c'est une bonne chose hein. Mon portable ne peut pas faire plus grand que 1024x768, et même à cette résolution je trouve que les applications prennent souvent trop de place. C'est un fait, cependant, que Gnome n'est pas conçu pour plus petit, même si progressivement les choses s'arrangent.

        «d'autres l'ont fait avant moi, sauf qu'ils ne sont pas en 800x600 mais en 1024x768»

        Oula, oui mais les polices sont tellement énormes qu'ils n'ont pas plus de surface affichable qu'en 800x600 là :-)

        Avec des polices de taille raisonnable et en 1024x768, je n'ai jamais eu le problème spontanément, même si j'arrive à le reproduire artificiellement. C'est donc un problème qui a pu passer inaperçu, et on peut espérer qu'étant signalé il sera corrigé... non ?

        (Décidément ce sélecteur de fichier est une horreur en terme d'IHM)
        • [^] # Re: Pfiou...

          Posté par . Évalué à 2.

          > Oula, oui mais les polices sont tellement énormes qu'ils n'ont pas plus de surface affichable qu'en 800x600 là :-)

          Remarque, je suis confortable en 800x600 / 72dpi avec des polices 10, donc c'est peut être pour ça que globalement je travaille plus ou moins confortablement :) Ceci dit, par défaut, les polices sont effectivement énormes, notament sous GNOME ou XFCE qui considèrent que la résolution Xft est de 96dpi : en 800x600 avec un écran 72dpi, j'ai des polices énormissime si je ne corrige pas le tir :)

          « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: Pfiou...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        À mon avis le problème vient de GTK/Metacity. J'ai déjà eu ce problème en codant:
        la fenêtre est affichée alors que le widget "browser de fichiers" n'est pas visible, par défaut c'est Metacity qui choisit l'emplacement de la fenêtre, au milieu en l'occurence.
        Quand on fait afficher le browser la fenêtre est étirée mais pas déplacée (àma c'est pour conserver la barre de titre dans la même position).

        J'ai ce problème dans une de mes app gtk (http://www.openbrookes.org/~mathias/notebook/(...)) donc si quelqu'un à la solution je suis preneur :)
    • [^] # De la futilité de l'ordre des boutons

      Posté par . Évalué à 6.

      Juste pour recadrer les choses :
      Sun a fait des études d'utilisabilité vachement bien d'une qualité qui nous dépasse, nous pauvres mortels, et en a conclu très scientifiquement que l'ordre des boutons était 12,345% plus efficace. Soit. Effectivement, râler parcequ'on préfère l'un ou l'autre ordre des boutons est de la branlette intellectuelle.

      Le problème, c'est le contexte le plus général. Le défaut majeur du desktop Linux, ce n'est pas ses applications qui individuellement son bonnes, c'est qu'il est fragmenté. Y'a 15 boîtes de dialogue différentes, y'a 15 façons différentes pour quitter un logiciel (Ctrl-Q, Document -> quitter, Fichier->quitter, ESC, Q (mplayer), ZZ, :wq (VI), Ctrl-D, Ctrl-C, Ctrl-X Ctrl-C, quit, bye (dans ftp), Ctrl-] (dans telnet) et j'en passe), y'a le copier/coller qui marche mal, le drag and drop qu'à 12 implémentations compatibles entre elles de façon aléatoires.

      L'une des seules choses qui marchaient partout, c'était ce fameux ordre des boutons. Maintenant, ça y est, ça aussi, c'est la merde. Ce que critiquent les gens, c'est que les études d'utilisabilité n'ont pas pris en compte ce contexte plus grand. Maintenant, si tu utilises KDE et que t'utilises Gimp 2.0 quotidiennement, tu dois te torturer l'esprit à chaque fois.

      Bref, ce n'est pas l'ordre qui nous intéresse, c'est le fait que toutes les applications ne fassent pas la même chose. C'est stupide. Enfin bon, dans KDE 3.3, y'a une option pour avoir l'ordre à la Gnome, j'utiliserais ça.
      • [^] # Re: De la futilité de l'ordre des boutons

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est un raisonnement qui se vaut, mais il faut aussi reconnaître que si on suit ce raisonnement ça limite sérieusement les évolutions possibles en terme d'interface. D'autant qu'il est impossible de faire une interface cohérente avec Emacs (C-x C-c) et Vim (:q!) à la fois. Donc visiblement, Gnome cherche la cohérence interne, mais est prêt à sacrifier la cohérence avec l'existant, qui est de toutes façons impossible à 100%. Ça laisse beaucoup plus de marge de manoeuvre et donc à priori ça doit être plus motivant pour les développeurs.

        Une solution à cela serait de se mettre d'accord sur une API globale qui permettrait de régler certaines choses en fonction de ton environnement. Si tu es sous un environnement qui gère les boutons gauche à droite, les applis de Gnome pourraient s'aligner sur ce comportement. Un des problèmes que j'y vois, c'est qu'il y a forcément des cas non prévus qui font que ça ne marchera pas. Peut-être pas pour l'ordre des boutons, mais dans des détails subtils qui font que si le développeur a prévu une chose, ça cassera si cette chose est changée.
  • # Vive le logiciel libre...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Plus on a de personnes et plus un projet un grand, plus il devient difficile voire impossible de faire l'hunanimité.

    Le "noyau dur" Gnome semble imposer certaines idées tout simplement parce que ceux qui ne sont pas d'accord font beaucoup plus de bruit que ceux qui sont d'accord.

    Sur la liste USerLinux, il y'avait eu en son temps un gigantesque flood..pardon débat pour savoir si il fallait utiliser Gnome ou KDE. Les gens se plaignait que Bruce Perens était dictatorial et on ne voyait que des messages partisans de KDE et critiquant Gnome.

    Finalement, lorsqu'on a réellement demandé l'avis de la liste, 3 ou 4 personnes (les plus virulentes) préféraient KDE, les 50 autres à avoir répondu préférait Gnome mais ne s'était pas lancé dans le débat.

    A certains moment, il faut de toutes façons imposer des décisions pour progresser et tracer une ligne directrice.

    Gnome impose justement une ligne claire et à vocation simpliste, ce que personnellement j'apprécie grandement pour moi-même et pour les gens que je convertis à Linux.

    C'est d'ailleurs cette direction particulière et non exploitée par Windows et KDE qui fait la particularité de Gnome.

    Je trouve donc dommage que les objectifs du fork soient justement de faire fi de cette particularité et de se positionner comme un KDE en Gtk plutôt que de cultiver la différence, comme c'est le cas actuellement.

    Néanmoins, si beaucoup de fork échouent, certains permettent parfois de réelles avancées (X.org, Inkscape). De toutes façons, pendant encore quelques temps ce fork serra surtout réservé à des geeks et ne perturbera donc pas les utilisateurs moyens.

    J'espère que les relations entre le fork et Gnome seront bonnes, afin justement d'intégrer facilement les bonnes idées de l'un dans l'autre et je suis curieux de voir ça.

    C'est aussi ça qui est beau dans le logiciel libre...
  • # ordre des boutons...

    Posté par . Évalué à 4.

    En ce qui concerne l'ordre des boutons, y a un bug sur bugzilla.gnome.org ou les mainteneurs de GTK+ disent qu'il faudrait un paramètre qui permettrait de changer l'ordre des boutons (ne serait-ce que pour s'intégrer plus proprement avec Windows). Ils disent même qu'idéalement, si qqu'un écrivait un patch pour ajouter ce réglage, il faudrait aussi corriger les diverses applis pour qu'elles changent aussi l'ordre de leur bouton à la volée quand ce réglage change...
    Ne serait-il pas plus constructif pour le projet GoneMe de travailler là dessus ?

    En ce qui concerne l'icon view, je soupconne qu'elle sera loin d'être suffisamment flexible pour Nautilus (et probablement pour rox aussi)...

    Et pour ton problème de dialogue qui sort de l'écran, il faudrait effectivement regarder si c'est pas un pb de window manager.

    Enfin, encore pour Goneme, metacity, esd et les evenements sonores, je pense que si qqu'un bossait sur un joli framework pour la gestion des évènements sonores utilisant gstreamer et tout ça, y a de fortes chances que ça soit accepté aussi par le projet GNOME.

    Pour les pbs de DoS, je me demande si oGALAXYo héberge pas par hasard des pages webs liées à Goneme sur sa liaison ADSL, donc le DoS ne serait pas très surprenant après les news sur slashdot & co...
    • [^] # Re: ordre des boutons...

      Posté par . Évalué à 2.

      > Et pour ton problème de dialogue qui sort de l'écran, il faudrait effectivement regarder si c'est pas un pb de window manager.

      Non justement, il s'agit bel et bien d'un problème qui ne concerne pa le gestionnaire de fenêtre puisque quelque soit le gestionnaire de fenêtre utilisé, le problème persiste. La solution par contre peut engendrer des discussions sur la possible implication des gestionnaires de fenêtre dans ce genre de cas :

      http://linuxfr.org/~LiNuCe/14777.html#453807(...)

      Par ailleurs, il s'agit bien d'un problème reconnu concernant GNOME/GTK :

      http://linuxfr.org/~LiNuCe/14777.html#453800(...)

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # Ordre des boutons

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    L'ordre des boutons de gauche à droite est le plus logique car c'est l'ordre de lecture. Et quand on lit les boutons de gauche à droite on devrait tomber en premier sur le plus utilisé "Apply".
    Dans KDE l'ordre des boutons est celui de l'ordre de lecture et si tu utilises une langue Arabe par exemple, l'ordre est inversé.

    J'utilise des applications gtk2 et je peux te dire que l'ordre des boutons me fait ch*er à un plus haut point.

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Ordre des boutons

      Posté par . Évalué à 4.

      Hmm dans les deux cas les boutons sont lisibles de gauche à droite. la différence c'est que dans la version Gnome, le bouton "favori" est lu en dernier, alors que dans la version Windows le bouton "favori" est lu en premier. Il y a des arguments en faveur des deux versions ;-)
    • [^] # Re: Ordre des boutons

      Posté par . Évalué à 2.

      Bah tu sais, honnêtement je n'avais pas remarqué la différence, si ce n'est la première fois que j'ai lu qu'il y avait un changement dans l'ordre : je me suis mis alors à contrôler systématiquement l'ordre des boutons des boîtes de dialogue pour finalement m'apercevoir qu'effectivement, il était différent sous GNOME et KDE :)

      Par contre, maintenant que j'y pense, j'utilise surtout les raccourcis claviers [1] : ça a dû jouer sur le fait que je n'ai rien remarqué car au lieu de cliquer avec la souris, j'utilise surtout la touche Echap pour Non & Annuler et la touche Entrée pour Oui & Valider. En fait, j'utilise la souris pour naviguer sur Internet pour pour les opérations de Glisser/Déposer, sinon la plupart du temps, j'utilise le clavier.

      [1] IceWM est excellent pour cela en conjonction avec ROX car ils sont utilisables pleinement au clavier pour toutes leurs fonctionnalités.

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Ordre des boutons

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour moi c'est un détail qui est passé inaperçu. Mais je trouve que mettre le bouton Valider à droite a certains côtés pratiques : il est plus visible comme il est au bord, et aussi plus accessible (d'autant plus que je suis droitier), et comme c'est le plus utilisé, l'ergonomie est meilleure.

      La section relative au placement des boutons dans la gnome HIG, dont la version 2.0 est justement sortie hier : http://developer.gnome.org/projects/gup/hig/2.0/windows-alert.html#(...)
    • [^] # Re: Ordre des boutons

      Posté par . Évalué à 6.

      L'argument pour placer le bouton le plus utilisé en bas à droite, c'est que l'oeil se place naturellement à cet endroit. Et j'ai effectivement l'impression que c'est vrai, pour ma part je remarque plus facilement qqchose dans la partie droite de mon écran que dans la partie gauche. C'est peut être lié au fait qu'on lit de gauche à droite justement, et donc quand on a fini de lire, on se retrouve en bas à droite.
      D'ailleurs, il me semble que dans les magazines, la plupart des pubs se trouvent sur les pages de droite du magazine et pas sur la page de gauche que tu va pourtant commencer par lire d'après ton raisonnement, à mon avis c'est pas innocent...
      • [^] # Re: Ordre des boutons

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui. Mais justement, pour moi le bouton le plus important c'est annuler du style "voulez vous vraiment tout supprimer". Et en tant qu'utilisateur KDE avec boutons de gauche à droite, j'ai pas apprécié de cliquer sur le "fermer sans sauver" à gauche dans GRISBI après y avoir passé 2 heures à faire ma compta sans faire gaffe à l'intitulé du bouton avant qu'il ne soit une miliseconde trop tard. Heureusement sous Firefox, il y a une petite option chrome qui permet de modifier l'ordre des boutons comme on veut. C'est la solution, pouvoir paramétrer comme on veut. Mais visiblement c'est coton à mettre en place.
        • [^] # Re: Ordre des boutons

          Posté par . Évalué à 2.

          Je comprends parfaitement que l'ordre des boutons qui change d'une appli à l'autre soit déroutant. Je répondais juste à la personne qui a démarré ce thread en disant que mettre les boutons à gauche c'étiat mieux pour des raisons d'ordre de lecture et tout ça.
    • [^] # Re: Ordre des boutons

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Un autre point que je viens de remarquer: c'est certainement valable que pour les droitiers mais j'ai l'habitudde de faire trainer mon curseur un peu en bas à droite des dialogues que je lis: si l'action par défaut est à droite cela entraine moins de déplacement de souris.
      Mais bon, peut être que ce n'est que moi :D
    • [^] # Re: Ordre des boutons

      Posté par . Évalué à 4.

      http://developer.gnome.org/projects/gup/proposals/dialog.html(...)

      rationale: The eyes of people who read left-to-right tend towards the upper-left and lower-right corners of boxes. Therefore the action the user is most likely to perform should be located in the lower-right corner. With this button order, the action the user is most likely to perform is always in the same place and is always the most noticeable.
      Et j'ai pu le constater personnellement : Mes yeux tombent toujours sur le bouton a l'extreme droite. Il est vrai aussi que nos impressions sont surement toutes les deux biaisees par notre habitude quotidienne.
  • # Premier page ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Je me répète mais pour un journal aussi complet, etoffé et interessant, une dépêche serait sans doute plus appropriée. C'est le genre de trucs que j'aimerais lire en arrivent sur le site et pas en fouillant dans les journaux personnellement.
    Bon peut-être que sur ce coups les modérateurs ne seraient pas d'accords avec moi ??
    • [^] # Re: Premier page ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ouais moi aussi j'ai bien aimé ce journal, dans une rubrique "coup de gueule" ça serait pas mal
      • [^] # Re: Premier page ?

        Posté par . Évalué à 2.

        > dans une rubrique "coup de gueule"

        celle à côté de la rubrique "troll"?
  • # Sun, Red Hat etc

    Posté par . Évalué à 1.

    > nombreux sont ceux qui sont déçus par la main-mise sur le projet GNOME par des sociétés comme Sun, Red hat et Novell et dont les développeurs principaux constitueraient le noyau dur qui décideraient de l'orientation du projet GNOME selon leurs intérêts.

    Tu as sans doute raison, mais ce type de raisonnement me saoule.
    Puis il faudrait aussi parler de "main-mise" pour Linux/gcc/libc/binutils car c'est """pire""" que pour Gnome.

    On veut que les sociétés bossent sur le libre et quand elles le font on se plaint !

    Pour Gnome, je trouve que c'est un excellent travail. Voyons ce que donne Goneme qui sera enterprise-less. Si Goneme ne fait pas "mieux" que Gnome, alors c'est une "main-mise" absolument normale. Plus tu participes et plus tu influences le projet. C'est un grand mérite du libre.
    • [^] # Re: Sun, Red Hat etc

      Posté par . Évalué à 1.

      > Tu as sans doute raison, mais ce type de raisonnement me saoule.

      Note que la "main-mise dictaturale" desdites sociétés sur le projet GNOME n'est pas mon avis et je n'ai donc pas lieu d'avoir raison ou tort : je ne fais que rapporter en observateur les dires des partisans du projet GoneMe. Ainsi, pour bien marquer qu'il s'agit de dires et non pas de faits reconnus par l'ensemble de la communauté concernée, j'emploie volontairement le conditionnel.

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: Sun, Red Hat etc

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui, ça s'appelle « colporter des ragots ».
        • [^] # Re: Sun, Red Hat etc

          Posté par . Évalué à 3.

          Vu ton investissement personnel dans le projet GNOME, je peux comprendre que tu considères que je "colporte des ragots". Mais ne t'en déplaise, il ne s'agit pas de ragots mais d'opinions exprimées par les développeurs du projet GoneMe ... qui sont aussi objectif que toi.

          Si diffuser l'opinion des personnes est systématiquement du ragotage, où va t-on ? Cette opinion a son importance car elle constitue une des raisons officieuses du projet GoneMe, donc la mentionner me paraît raisonnablement approprié.

          Certaines personnes peuvent partager cette opinion : je doute que la qualifier de ragot soit plaisant d'une part, et d'autre part ce n'est sûrement pas un qualificatif judicieux et pertinent de la part de quelqu'un qui s'investi dans le projet GNOME et qui a probablement en travers de la gorge l'hypothèse d'un fork.

          « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

          • [^] # Re: Sun, Red Hat etc

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Rapporter les propos tenu par des personnes ne s'impliquant pas vraiment dans le développement de GNOME traitant de la "main-mise dictaturale" de sociétés tel que Sun Red Hat Ximian ou autres et se dédouaner en disant "je ne fais que rapporter en observateur les dires des partisans du projet GoneMe" et tout simplement hypocrite.

            Pour ma part, en tant que contributeur au projet GNOME, je peux te certifier que _jamais_ Sun, RedHat ou Ximian ne se sont permis de passer outre moi pour modifier des fichiers dont j'ai la charge dans le CVS ou de me faire des pressions ou quelques autres affabulations.

            Maintenant, si ça plait à certains de relayer des thèses de complots sans fondements, soit, çe ne fait d'eux que de piètres observateurs. Pour moi, la qualité principal d'un "observateur" est justement de savoir prendre du recul. A mon avis tu devrais faire quelques pas en arrière de plus !

            D'après toi, si je me contente de dire :
            "Certains disent que Chirac est un voleur et une crapule et que Jospin a sauvé des enfant de la noyade et d'un incendie"

            Est-ce que ça fait de moi une personne objective et sans parti-pris simplement parce que je me dédouane en disant que je ne fait que "rapporter des propos" ?
            • [^] # Re: Sun, Red Hat etc

              Posté par . Évalué à -1.

              "Ragot ... piètre observateur ... hypocrite" : Ou comment vouloir à tout pris discréditer chaque personne qui parle de ce qui se passe "en face".

              > D'après toi, si je me contente de dire :

              Bon écoute, tu es bien brave mais j'ai autre chose à foutre que de perdre du temps à chercher le parce que du pourquoi (indice : c'est un éléphant).

              Alors je te souhaite une bon après-midi en espérant sincèrement que tu as aussi quelque chose d'autre de plus épanouissant à foutre. Et si tu vas faire les courses, pense à acheter des fruits, c'est bon pour la santé en ces temps de chaleurs. Et pense à boire de l'eau, beaucoup d'eau, même si tu n'as pas soif ...

              « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

              • [^] # Re: Sun, Red Hat etc

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                > Et si tu vas faire les courses, pense à acheter des fruits, c'est bon pour la santé en ces temps de chaleurs. Et pense à boire de l'eau, beaucoup d'eau, même si tu n'as pas soif ...

                Je recommande tout particulièrement la pastèque ou le melon canari. Où comment faire d'une pierre deux coups ;o)
                • [^] # Re: Sun, Red Hat etc

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Finalement, j'ai pris deux gros melons "classiques", les ronds qui sont oranges à l'intérieur. Je ne connais pas leur nom mais je pense que tout le monde aura reconnu les "melons classiques" :)

                  « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # Problèmes plus larges ???

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je vois que ca trolle dur depuis le début du thread : résolution des écrans, ordre des boutons, mode spacial ou pas ...
    En dehors de bons sujets de sondages que ca représente, est-ce qu'on est pas en train de se tromper de débat ??? L'ordre des boutons et le mode spacial fais parti de la configuration utilisateur qui devrai être facilement accessible, mais pour la taille des écrans et le contenu de telle ou telle boite de dialogue standard ???

    En lisant l'ensemble des messages, je me suis rappelé le nombre de fois où j'ai du me battre ferme avec des collègues pour l'utilisation d'un contrôle plutot qu'un autre (liste ou combo ...). La grande majorité des libs GUI (QT, GTK, WX ...) sont toutes orientées contrôles (composants) sur la bases des contrôles utilisés il y a 10 ans. Depuis, les supports ont évolué et la majorités des programmes peuvent (doivent pouvoir) tourner aussi bien sur des PDA que sur des super-calculateur-avec-un-ecran-de-la-mort. Hors leurs différences d'interface utilisateur est énorme. On n'affiche généralement pas le même controle sur PDA et sur PC pour afficher la même information. Est-ce qu'il ne serai pas temps que les différents leaders des développements des libs de GUI commencent une réflexion à ce sujet ? à savoir ne plus orienter les GUI par controles mais par concepts (choix multiple fixe mono-selection, texte de nombre entier, gauge ...) qui changeront selon le support et même selon la configuration de l'utilisateur (en dessous de 800x600, on change de controle ou de disposition).

    Je sais que plusieurs labos français (dont l'Imag de Grenoble et surement plein de labos hors France) ont fais des recherches à ce sujet "les interfaces adaptables", fodrai que je retrouve les pages.

    Un jour libre ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.