Journal Histoire de la petite fourmi travailleuse

Posté par .
Tags : aucun
0
6
juil.
2005
Voici une petite histoire sympathique qui tourne actuellement sur le Net (merci Honteur au passage). Je n'en suis évidemment pas l'auteur, et il semble d'ailleurs s'être perdu au fil des générations, donc si quelqu'un a l'origine de ce texte, qu'il rende à Caesar que ce qui appartient à César. En parlant de Caesar : « Caesar ouvre toi ! », comme ça personne n'osera la faire cette fois-ci :)

Certains connaissent probablement déjà cette histoire et tant mieux pour eux, pour les autres, bonne lecture :) Si vous avez d'autres petites histoires sympathiques dans le genre, pensez à faire tourner.

La petite fourmi travailleuse

Et c'est tellement vrai... (il suffit de regarder autour de vous)

Il était une fois, une Fourmi heureuse et productive qui tous les jours arrivait de bonne heure à son travail. Elle passait toute sa journée à travailler dans la joie et la bonne humeur, poussant même la chansonnette. Elle était heureuse de travailler et son rendement était excellent mais, malheur, elle n'était pas pilotée par un manager !

Le Frelon, PDG de l'entreprise, considérant qu'il n'était pas possible que la situation puisse perdurer, créa un poste de manager pour lequel il recruta une Coccinelle avec beaucoup d'expérience. La première préoccupation de la Coccinelle fut d'organiser les horaires d'entrée et de sortie de la fourmi. Elle créa également un système de compte-rendu et de fiches navettes. Très vite, il fallut engager une secrétaire pour l'aider à préparer les dossiers et le reporting, si bien qu'elle recruta une Araignée qui mit sur pied un système de classement et qui fut chargée de répondre au téléphone.

Pendant ce temps là, la fourmi heureuse et productive continuait de travailler, travailler, travailler. Le Frelon, PDG de l'entreprise, était ravi de recevoir les rapports de la Coccinelle, si bien qu'il lui demanda des études comparatives avec graphiques, indicateurs et analyse de tendance. Il fallut donc embaucher un Cafard pour assister le manager et il fallut acheter un nouvel ordinateur avec une imprimante.

Assez vite, la Fourmi heureuse et productive commença à baisser de rythme et à se plaindre de toute la paperasserie qui lui est dorénavant imposée. Le Frelon, PDG de l'entreprise, considéra qu'il était temps de prendre des mesures. Il créa donc le poste de chef de service pour superviser la Fourmi heureuse et productive.

Le poste fut pourvu par une Cigale qui changea tous le mobilier de son bureau et qui demanda un nouveau fauteuil ergonomique ainsi qu'un nouvel ordinateur avec écran plat. Seulement,avec plusieurs ordinateurs, il fallut aussi installer un serveur réseau. Le nouveau chef de service ressenti rapidement le besoin de recruter un adjoint (qui était son assistant dans son ancienne entreprise) afin de préparer un plan stratégique de pilotage ainsi que le budget de son nouveau service. Pendant ce temps-là, la Fourmi était de moins en moins heureuse et de moins en moins productive.

"Il va nous falloir bientôt commander une étude sur le climat social", dit la Cigale. Mais, un jour, le Frelon, PDG de l'entreprise, en examinant les chiffres, se rendit compte que le service dans lequel la Fourmi heureuse et productive travaille n'était plus aussi rentable qu'avant. Il eut donc recours aux services d'un prestigieux consultant, M. Hibou, afin qu'il fasse un diagnostic et qu'il apporte des solutions.

Le Hibou fit une mission de trois mois dans l'entreprise à l'issue de laquelle il rendit son rapport : "il y a trop de personnel dans ce service".

Le Frelon, PDG de l'entreprise, suivit ses recommandations et .. licencia la Fourmi !

Moralité

Ne t'avise jamais d'être une Fourmi heureuse et productive. Il vaut mieux être incompétent et ne servir à rien. Les incompétents n'ont pas besoin de superviseur, à quoi cela servirait puisque tout le monde le sait ! Si malgré tout, tu es productif, ne montre pas que tu es heureux au travail,on ne te le pardonnerait pas.

Si tu t'obstines à être une Fourmi heureuse et productive, monte ta propre entreprise : au moins tu n'auras pas à faire vivre les Frelon, Coccinelle, Araignée, Cigale, Hibou et autre Cafard. Lamentablement, tout ceci est basé sur des études scientifiques universitaires qui démontrent que la majorité des êtres humains tendent à devenir des parasites.
  • # IBM

    Posté par . Évalué à 2.

    VOUS ETES VIRE !!!!!!!

    (Merci les Guignols !!!)
  • # et l'entourage...

    Posté par . Évalué à 7.

    c'est tellement vrai...
    ...on pourrait aussi rajouter que la fourmi se fait pourrir par la Coccinelle, l'Araignée, la Cigale, le Hibou et autre Cafard

    Et que ces derniers se confortent et se protegent entre eux...

    Sujet de rédaction: continuez la petite histoire de la vie:

    << la Coccinelle, l'Araignée, la Cigale, le Hibou et autre Cafard se réjouirent d'une telle décision, cette réduction de personnel sera un poids en moins à traiter dans la paperasserie...et tout le monde se rapelle que la fourmie y prennait une grande place, Certaines mauvaises langues diront même qu'elle occupait tous les dossiers...et qu'elle aparaissait dans toutes les notes de service...>>
  • # glou

    Posté par . Évalué à 10.

    > Lamentablement, tout ceci est basé sur des études scientifiques universitaires
    > qui démontrent que la majorité des êtres humains tendent à devenir des
    > parasites.

    Elle a bon dos la science!

    Elle permet de dire que la crème chose permet +74.643743% d'éclat en plus sur ta_peau_madame_même_que_c'est_vrai_c'est_la_science_qui_le_dit_on_a_fait_une_étude_sur_2_femmes_qui_le_prouve.
    Où sont les références!
    Qu'est-ce que ça veut dire « parasites ». Quel est le mode opératoire?
    Comment l'échantillon a-t-il été choisi et quel est sa taille?

    J'avais lu un texte amusant (si on veut) à propos d'éducation. Quelqu'un
    était parti d'un texte sentationnaliste expliquant que l'éducation, c'est plus
    ce que c'était. C'était scientifiquement prouvé. Il avait retrouvé le texte cité.
    Dans le texte en question, c'était déjà beaucoup plus tranché mais le plus
    drôle, c'est que ce texte était en fait une analyse rapide de l'étude d'origine.
    Or en lisant la vraie étude, on se rendait compte que l'étude portait sur un
    domaine très précis et qu'elle n'avait jamais eu pour ambition d'évaluer
    l'« enseignement ». Mais d'extension abusive en glissement douteux, on
    obtenait un texte donc les conclusions étaient juste car fondées sur la science!
    mais qui n'avait rien à voir avec l'étude du départ.

    Alors bon, je ne suis pas contre l'utilisation de la science mais quand on
    utilise la science comme caution, on donne les références biblio. Sinon, on
    se passe de la caution scientifique. Cela n'empêche pas de donner son
    avis sur les fourmis ou sur les cafards.
    • [^] # Re: glou

      Posté par . Évalué à 6.

      Effectivement, et aussi bizarre que ça puisse paraître, j'ai oublié de préciser dans mon journal que ce texte est purement humoristique :)

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # études

    Posté par . Évalué à 2.

    Très jolie histoire. Je serais interessé de lire des publis s'il y en a effectivement sur le sujet...
  • # Bien !

    Posté par . Évalué à -8.

    Malheureusement trop vrai comme histoire.

    Et même si tu montes ta propre entreprise, Frelon, Coccinelle, Araignée, Cigale, Hibou et autre Cafard tu les retrouvera sur ton chemin, mais cette fois ci en tant que fonctionnaires. Et comme avant, faut pas oublier qu'ils sont payés pour te pourrir la vie.

    Moralité: braque une mamie riche ou gagne au loto et casse toi fissa hors des pays "civilisés" ;)
    • [^] # Re: Bien !

      Posté par . Évalué à 4.

      J'exprimerais juste un classique : "mort aux cons"

      Mais même s'ils venaient tous à disparaitre, l'insatiable insatisfaction humaine modifirait mes critères de définition du con pour en créer à nouveau, jusqu'à ce que je me retrouve seul sur terre.

      Bon, bah, finalement, je vais peut être faire avec ;)
      • [^] # Re: Bien !

        Posté par . Évalué à -5.

        Tu ferais bien de faire avec, vu que t'es parmi les premiers concernés...
    • [^] # Re: Bien !

      Posté par . Évalué à 6.

      Waou ! T'as pris des cours de poujadisme chez Bernard Ménez ?

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: Bien !

        Posté par . Évalué à 5.

        Encore un rigolo qui n'a jamais été à son compte et n'a aucune idée de ce que coûte réellement l'administration (au moins 4 heures par jour de paperasse administrative personnellement, sans compter les tracs, et les innombrables rendez-vous aux heures qui les arrangent pour des conneries)
      • [^] # Re: Bien !

        Posté par . Évalué à -2.

        Et toi, à part les cours d'humour avec Cauet, tu connais autre chose ? Parce qu'à la base c'est un post pour rire, encore faut il avoir l'organe nécessaire pour comprendre l'humour, mais celui là semble te faire défaut. Toutes mes condoléances...
        • [^] # Re: Bien !

          Posté par . Évalué à 4.

          La correction, la courtoisie, la pondération, et surtout l'amabilité, ne semblent pas, au vu de tes derniers posts dans ce thread, être tes qualités premières non plus.
          • [^] # Re: Bien !

            Posté par . Évalué à -1.

            Où ai je utiliser des mots comme cons, poujadhisme etc ?
            Merci...
          • [^] # Re: Bien !

            Posté par . Évalué à 1.

            Et puis, je reprendrais les mots de l'auteur de ce journal:

            Effectivement, et aussi bizarre que ça puisse paraître, j'ai oublié de préciser dans mon journal que ce texte est purement humoristique :)

            Donc, si y'en a qui sont fachés avec l'humour sur ce site, c'est pas ma faute et c'est pas mon problème non plus.

            Si je pense moi aussi qu'ils sont à ranger dans la catégorie "cons" parce qu'ils sont pas capable de faire la distinction entre un journal sérieux et un journal drôle, c'est mon problème et je m'autorise perso à leur faire savoir, que ça te plaise ou non.

            Maintenant t'inquiètes pas moi aussi je suis très tolérant avec les cons, et j'ai appris à faire avec :)

            Mes amitiés...
            • [^] # Re: Bien !

              Posté par . Évalué à 4.

              c'est rigolo, mais je crois que tu as pris ca " https://linuxfr.org/comments/598083,1.html(...) " de travers .... ce sont les Frelon, Coccinelle, Araignée, Cigale, Hibou et autre Cafard sont cons pas toi bien sûr !

              Ah ! quelle tristesse ces chocs diplomatiques, les efforts de communications ont de beau jours devant eux ...
  • # Une autre histoire...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Comme toutes les histoires, il y a différentes versions qui circulent...

    ---

    Au bord de l’eau, dans un petit village du sud de l'Inde, un canot rentre au port.

    Un américain qui est là, complimente le pêcheur tamoul sur la qualité de ses prises et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer.

    - Pas très longtemps, répond l'indien tamoul.

    - Mais alors, pourquoi n’êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus? demande l’Américain.

    L'Indien répond que ces quelques poissons suffisent à assurer la subsistance de sa famille.

    - L’Américain demande alors : Mais que faites-vous le reste du temps?

    - Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma famille. Le soir, je vais au village voir mes amis, nous buvons du thé au lait et nous chantons. J’ai une vie bien remplie.

    - L’Américain l’interrompt : J’ai un MBA de l’université de Harvard et je peux vous aider. Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l’argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu’à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre votre poisson à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l’usine et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Bombay, Los Angeles, puis peut-être New-York d’où vous dirigeriez toutes vos affaires.

    - L'Indien demande alors : Et combien de temps cela prendrait-il ?

    - 10 ou 20 ans, répond l’Américain.

    - Et après?

    - Après? C’est là que ça devient intéressant, répond l’Américain en riant, quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions.

    - Des millions? Mais après?

    - Après?

    - ...Vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre famille, et passer vos soirées à boire du thé au lait et à chanter avec vos amis…
    • [^] # Re: Une autre histoire...

      Posté par . Évalué à 10.

      et puis y a celle avec le belge, l'americain et le francais et le belge il montre ses fesses a la fin...
      • [^] # Re: Une autre histoire...

        Posté par . Évalué à 4.

        L'intro y est, la chute humoristique aussi, mais je crois que tu as oublié le développement :)

        « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

        • [^] # Re: Une autre histoire...

          Posté par . Évalué à 5.

          de toutes facons il parait que je suis pas drole et que je sais pas raconter les histoires...
          enfin a la limite moi je me trouve drole. c'est suffisant...
    • [^] # LE RAMEUR ET LES BARREURS

      Posté par . Évalué à 7.

      LE RAMEUR ET LES BARREURS

      Une firme japonaise et une société française décident de faire une course d'aviron. Les deux équipes s'entraînent dur. Les japonais gagnent avec plus d'un kilomètre d'avance.

      Les Français sont très affectés. Leur management se réunit pour chercher la cause de l'échec. Une équipe d'audit constitués de senior-managers est désignée. Apres enquête, ils concluent que l'équipe japonaise est constituée de huit rameurs pour un barreur, alors que l'équipe française a huit barreurs pour un rameur.

      A la lecture de l'audit, le management décide de louer les services de consultants. Après avoir perçu d'énormes honoraires, ils rendent leur avis : l'équipe française doit avoir plus de rameurs et moins de barreurs. La structure de l'équipe française est donc réorganisée. Mais, comme personne ne veut devenir rameur, il est décide de créer quatre postes de barreurs superviseurs, trois postes de barreurs super-intendants et un de barreur super-intendant assistant manager.

      Les français mettent aussi en ½uvre un système de stimulation pour encourager le seul rameur de l'équipe à travailler plus . Baptisé " La qualité et le Zéro défaut ", il repose sur des réunions, des dîners et une prime sur objectif pour le rameur. La course a lieu, et, cette fois les japonais gagnent avec deux kilomètres d'avance.

      Humiliée, la direction française licencie le rameur, stoppe la mise en chantier d'un nouvel aviron, vend le bateau et annule tout investissement. Puis elle récompense les barreurs managers de leurs efforts en leur donnant le prix de la performance. Enfin elle distribue l'argent économisé par ces mesures de restriction à tous les directeurs seniors.
  • # Ce que je trouve drôle ....

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ce sont les commentaires des personnes (je connaissais l'historiette et la trouvait amusante, probablement vitriolesque).

    Ceux qui ont l'impression de se trouver dans la position de pas_la_fourmis et qui n'ont pas réussi à le prendre avec humour mordent à pleine dent.
    De là à dire qu'ils sont identiques sur leur lieu de travail ... il y a un pas que je ne saurais franchir car la fable se transformerait alors en un portrait caustique (comme la soude) du monde du travail aujourd'hui, ce qui n'est absolument pas (nous en sommes tous persuadés) le souhait des auteurs de la dite fable.

    Bonne journée quand même :-)
    hervé

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.