• # Extraits

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 11/06/21 à 09:36.

    La gouvernance numérique, vite! (apres il sera trop tard)

    [la crise actuelle nous donne déjà toutes les raisons de veiller à la protection de nos droits et libertés]. Mais elle nous donne aussi toutes les bonnes raisons de recourir davantage aux outils numériques, en conscience et en responsabilité – parce qu’ils sont potentiellement bien plus efficaces que les autres méthodes, parce qu’ils pourraient permettre de retrouver bien plus rapidement nos libertés « physiques », et parce que si nous ne le faisons pas, d’autres le feront pour nous. Et, face à une crise majeure, nous n’aurons pas d’autre choix que de leur demander leur aide, et il sera alors trop tard pour défendre nos principes démocratiques.

    Les libertés individuelles ?

    D’une manière générale, entre efficacité sanitaire et respect des libertés individuelles, l’arbitrage des pays asiatiques a clairement penché en faveur de la première : leurs diverses stratégies reposent sur des mesures particulièrement intrusives, sans équivalent dans les pays occidentaux.

    Les statistiques chinoises sont excellentes (et au-dessus de tout soupçon, bien sur) mangez-en

    De fait, cette stratégie semble avoir porté ses fruits : ces pays ont la plus faible mortalité du monde rapportée à la population.

    La "liberté d’aller et venir et celle d’avoir une vie privée" ?

    La Chine a, sans ambigüité, privilégié la lutte contre la menace sanitaire par rapport à la protection des libertés individuelles, en particulier la liberté d’aller et venir et celle d’avoir une vie privée.

    Si le modèle chinois n’est évidemment pas transposable aux pays occidentaux, on ne peut pas, pour autant, se satisfaire d’une simple posture d’indignation : la stratégie chinoise est, globalement, une grande réussite sur le plan sanitaire, avec officiellement 4 846 morts pour 1,4 milliard d’habitants, soit 3 morts par million d’habitants, quand la France seule compte plus de 100 000 morts, soit 1 633 morts par million d’habitants.

    • [^] # Re: Extraits

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      ಠ_ಠ bien sur nous le peuple nous n'avons pas notre mot à dire, nous qui perdons nos libertés pour notre bien sanitaire …

      Regardez les justifier l'injustifiable et continuer leur politique de la peur …

    • [^] # Re: Extraits

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 11/06/21 à 11:43.

      Les chinois ne méritent pas la liberté, il faut les gérer comme des enfants qui mangent du pangolin trouvé par terre.

      Et comme les français sont aussi cons, il faudrait faire pareil ici.

      C'est ça le message du monsieur???

      Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

      • [^] # Re: Extraits

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 11/06/21 à 13:03.

        C'est ça le message du monsieur???

        Pas tout à fait - déjà c'est pas un monsieur mais des mesdames et un monsieur - on peut également déduire de ce lien que les PDFs sont des images et que https saynul saserarien.

    • [^] # Re: Extraits

      Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 14/06/21 à 05:17.

      Les statistiques chinoises sont excellentes (et au-dessus de tout soupçon, bien sur) mangez-en

      Sans aller jusqu'à dire qu'elles sont au-dessus de tout soupçon, et sachant que ça se remonte du local au gouvernement central souvent sans trop de vérifications, il faut voir aussi que les mesures prises là-bas sont sans commune mesure avec ce qui se fait en occident.

      Ils ont mis des villes entières en isolation. Isolation ça veut dire plus personne n'entre ni ne sort sauf approvisionnement matériel. Les gens temporairement du mauvais côté de la barrière quand elle tombe sont piégés, point final.

      Couvre-feu extrême, utilisation du réseau social dominant pour avoir le simple droit de sortir et ainsi traçage intégral de toute personne dehors. Contrôles de police pour s'assurer que tout le monde est bien tracé. Ils ont même envoyé des drones en patrouille!!

      Un test positif et c'est la quarantaine obligatoire en hôpital pour le test positif et une quarantaine obligatoire aussi pour les premiers contacts, dans un autre bâtiment.

      Dans les endroits où il n'y avait pas assez de place dans les hôpitaux, ils ont fait des quarantaines à domicile… en condamnant temporairement les portes d'entrée des apparts! Seule la bouffe peut entrer, et rien ne peut sortir sauf les poubelles qui se font désinfecter (!!).

      Je vais passer sur les infirmières réquisitionnées et expédiées dans les point chauds qui portaient des couches parce qu'elles n'avaient pas de pause, qui faisaient des horaires de malade et devaient dormir sur place, sans même le droit de sortir faire un coucou à la famille. De toutes façons certaines étaient à des milliers de km de chez elles, donc bon…

      Alors je ne sais pas si leurs stats sont bidonnées, mais je ne serais pas surpris si elles étaient vraies.
      Des mesures rapides, brutales, et violentes, sans considération pour celles et ceux qui les subissent.

      Quel prix était-on prêt à payer pour éviter la pandémie?
      Aux Chinois, on ne pose jamais ce genre de question.

      Mais leur gouvernement doit une fière chandelle aux nôtres: après l'immense grogne générale chez eux, ils ont vu la débâcle chez nous, et les autorités ont convaincu une bonne partie de la population (j'allais écrire majorité mais c'est toujours difficile d'avoir des stats là-bas…) qu'ils s'en sont sortis mieux que nous: ils avaient tout ré-ouvert pendant que nous allions de confinements en couvre-feu, en plusieurs vagues.

      Maintenant: pourquoi est-ce qu'on parle autant de la Chine et si peu de la Nouvelle-Zélande ?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.