Journal Zind : powa !

Posté par . Licence CC by-sa.
-19
23
fév.
2011

Voici un échange tout frais du jour sur le matériel libre, mon 'nal :

un ami : << On a tous a y gagner, le logiciel libre a aidé à créer des logiciels de qualité (et libre/opensource en plus) ce peut-être pareil avec le matériel >>.

Mon avis : Ce n'est pas seulement la qualité, la question, c'est la confiance aussi. Car du matériel malveillant peut contrôler (dans une certaine mesure, et même une mesure tout à fait certaine) ce qu'une machine exécute comme code légitime (même du libre !).

L'ami : << Il y aura toujours une question de confiance. Par exemple, j'utilise Ubuntu donc au code libre mais je n'ai pas vérifié moi-même chaque ligne de code des logiciels que j'utilise, je fais juste confiance au développeurs - donc toujours obligé de faire confiance - même si le logiciel se dit libre, opensource, etc >>.

Ma réaction : tout à fait, il y a in fine une question de confiance. J'ai plus confiance dans le protocole d'audit du code de Linux (chaque contribution au code de Linux est audité par deux autres contributeurs officiels du noyau) que dans l'opacité de Windows... J'ai plus de confiance dans un matériel libre (aux spécifications parfaitement libres) ET auditées ainsi que dont la fabrication a été contrôlée (auditée tout le long et systématiquement) [par une fondation comme je le propose, c'est bien], qu'en une machine dont toutes les parties sont non libres, et même qu'en une machine libre dont la fabrication a été assurée par un industriel hors de contrôle. Pour le logiciel, c'est pareil : j'ai plus confiance en Debian qu'en Ubuntu, du fait du mode de fonctionnement de sa communauté. Et j'ai plus confiance à priori dans la solidité d'une distribution sécurisée comme Hardened Debian voire OpenBSD que dans celle d'une Debian, même stable.

Voilà cher journal, je discute et je prépare le printemps. Sur ma lancée, je te raconte cette histoire qui se concrétise doucement :

Mon objectif est d'établir une plateforme pour l'échange d'information et de connaissance, pour l'accompagnement de projet innovant (matériel libre, FAI alternatif à terme, etc.) ...Ainsi que pour une activité de centre d'affaires Concrètement et techniquement, je prévois de mettre en oeuvre la semaine prochaine un serveur pour démarrer de la VoIP libre, et rapidement, du tchat / wiki / vidéo conf / dépôt de code source / etc. Pour l'instant je compte mettre à disposition une machine de base (AMD à 1,4 Ghz, environ, 720 Mo de Ram) avec un potentiel de remplacement par une machine P4 Dualcore 3Ghz 1go RAM, voire AMD 4 coeurs 3,4 Ghz 8 Go de Ram. La ligne sera pour l'instant du 50 Mibts/s symétrique (FFTH, Free).

En terme d'encadrement de projet innovant, il s'agit de développer une fondation pour accompagner l'émergence de Zino, ainsi que la certification communautaire de matériel libre (et de logiciel libre), notamment. Pourra avantageusement s'y greffer aussi à moyen terme un projet de clavier ergonomique que j'ai co-développé, sur lequel il y a des brevets - dont je suis le déposant principal - déchus par non paiement des annuités. Cela a comme conséquence, la capacité à produire l'objet sans que puisse être opposable un titre de propriété industrielle, la recherche d'antériorité ayant été mené à un stade avancé, sur un brevet français validé et sur un brevet international avec recherche approfondie - 10 mois de plus que le ticket d'entrée de base - (sans être entré en phase nationale, pour ceux qui connaissent ces procédures).

Qu'est que zino ? Je vous renvoie à un commentaire dans lequel je résume clairement ce qu'est Zino, le 3 juillet 2010, m'adressant à un membre de Mozilla Europe. Et pour référence, je vous renvoie au cahier des charges en version 0.5, posté initialement.

Pourquoi une fondation pour encadrer un audit authentifié ? Ce propos évoque l'intérêt d'une fondation pour auditer du matériel libre, de la conception à la production - j'aborde un peu plus précisément le projet dans d'autres commentaires associés au même journal.

En passant, j'ai été intéressé de découvrir cette initiative : "FreedomBox : liberté et vie privée offerts par un petit boîtier ?"

Amis libristes, je vous invite à manifester votre curiosité, votre intérêt, à donner votre avis.

--

Ha... pour la référence du titre de ce journal, Zind veut dire "Zino is not Dead", je vous renvoie au cahier des charges (lien donné plus haut) pour comprendre la profondeur de la perspective, que je résume en quelques mots (désolé, ce sera un peu obscur pour qui ne partage pas mes références, développées dans le cahier des charges) : génération automatique de discours multimédia structuré en réponse à une requête exprimée en langage naturel, conformément à une ligne éditoriale sous l'autorité d'une communauté constituée, avec un comité éthique élu démocratiquement, selon un mode d'élection conforme à ce qu'énonce Étienne Chouard, dans la parfaite transparence.

  • # Transmutation : "Ordo Ab Chaos" ...?!? Non...

    Posté par . Évalué à -3.

    "Radix libertatis veritas est" ("la racine de la liberté, c'est la vérité !" ou en anglais : "root of freedom is truth").

    Alors cherchons...

  • # Allégorie

    Posté par . Évalué à 10.

    Il est vrai que quand on parle du fait que, quand les sources sont disponibles, on ne peut pas cacher, par exemple, de backdoor, on obtient souvent une réponse à la "bah non c'est pareil, tu les as vérifié toi les sources de ton kernel ?", et la réponse est bien entendue, non.

    Pour moi, c'est comme la transparence au niveau du gouvernement. Je ne suis pas comptable, pourtant, j'aurais bien plus confiance dans les dépenses des membres du gouvernement si leurs comptes étaient transparents, comme dans certains pays nordiques me semble il. Maintenant, il y a peu de chances que je consulte ces comptes, et encore moins de chances que j'y comprenne quelque chose.

    Toujours pareil avec Wikileaks, je suis pas journaliste et j'ai beaucoup de mal à lire de l'anglais d'ambassadeur, c'est pas pour ça qu'on peut dire que ça sert à rien.

    • [^] # Re: Allégorie

      Posté par . Évalué à 5.

      Tu peux juste rétorquer que si toi, tu ne l'as pas fait, d'autres dont c'est le métier l'ont fait, eux. Et c'est en ça que tu as confiance.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # dès le matin....

    Posté par . Évalué à 10.

    ouch je sais pas si c'est parce que je manque de sommeil ce matin, mais je n'ai rien compris! J'ai bien suivi l'histoire sur la sécurité des logiciels dont on a les sources. Mais après j'ai du rater un épisode car j'ai pas saisis ou ce journal voulais en venir....

    Sur la sécurité d'un code ouvert, il y aura toujours des contre-exemples (cf Openbsd avec le backdoor TCPIP) même si ça sera toujours mieux que du code fermé!

    Mais je me fais souvent la remarque lorsque je télécharge un binaire d'une forge. Quel est le degré de confiance que l'on peu avoir? Rien que le binaire, rien ne me prouve que celui que je télécharge vient bien des sources qu'on me présente!

    A partir de là, toutes les questions sont possible sur la chaine de confiance entre le developpeur d'un code et son execution sur un matériel... A ce propos, j'ai longtemps été Gentooiste car comme les binaires sont créés au moment de l'install, ca donne une sorte de sécurité car on n'a pas d'intermédiaire. Evidement il faudrait auditer les sources avant chaque compliation, mais c'est dejq un premier pas...

    • [^] # Re: dès le matin....

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      ouch je sais pas si c'est parce que je manque de sommeil ce matin, mais je n'ai rien compris!

      Le sommeil n'a rien à voir ici, c'est un article sur la psychopathologie des compilateurs.

      En effet une étude récente tend à prouver que GCC aurait des tendances paranoïaques en présence de certaines licences...
      Bien entendu de nombreux infothérapeutes se sont offusqués de telles affirmations et prétendent à leur tour que les compilateurs ne sont sujets à de tels accès qu'en présence de matériel non libre.
      La controverse ne date pas d'aujourd'hui puisque le célèbre HAL avait déjà en son temps réclamé l'audit de son compilateur Ada, suggérant que sa prétendue névrose était issue d'un code malicieux inséré par le compilateur en réponse à des propos tenus par le grand-père de HAL sur la sénilité du langage Ada. Une vieille affaire de famille en quelque sorte.

      Comme on peut le constater aujourd'hui, les acteurs sont nombreux et les pathologies de plus en plus diversifiées.
      Plusieurs écoles s'affrontent sur le sujet, mais la découverte récente de la grave toxicomanie de plusieurs protocoles d'échange de données amène les philosophes à se poser en médiateurs de ce qui apparait déjà comme le principal enjeu de notre 23ème siècle.

  • # Un code disponible,modifiable par tous n'a pas que des avantages...

    Posté par . Évalué à -1.

    Il est certain qu’un code ouvert permet le cas échéant pour des personnes indépendantes ayant les compétences requises de vérifier les sources. Ce n’est d’ailleurs pas toujours évident si la prose est peu lisible et mal commentée (cas trop fréquent hélas !).

    Il ne faut cependant pas ignorer que la disponibilité du code est une arme à double tranchant. Un développeur peut compromettre la sécurité du code avec un patch maladroit. Cela s’est déjà produit (Debian et openSSL par exemple !). Heureusement que cela ne mettait pas la vie ou l’intégrité physique des personnes en danger.

    Dans d’autre cas par contre il est absolument nécessaire que le code reste indisponible pour éviter ce genre de manipulation malheureuse. Par exemple dans le domaine des automates industriels il existe une fonctionnalité particulière « Safety » qui en cas de mal fonction ou ouverture d’un châssis arrête ou ralenti les moteurs. Les fabricants contrôlent avec une attention particulière car en cas de disfonctionnement de « Safety », la responsabilité pénale du fabricant et surtout du contrôleur est engagé.

    Si d’aventure le code était disponible et modifié (patché !) et une fois l’accident passé, l’original réinstallé il serait très difficile de prouver son innocence.

    • [^] # Re: Un code disponible,modifiable par tous n'a pas que des avantages...

      Posté par . Évalué à 4.

      Si d’aventure le code était disponible et modifié (patché !) et une fois l’accident passé, l’original réinstallé il serait très difficile de prouver son innocence.

      Autant, je peux comprendre la crainte du fabricant vis-à-vis de toute modification de la partie critique du code d'un robot (sans que tout ceci ne justifie, à mes yeux, le refus d'un code libre), autant j'ai du mal à voir, dans le passage que je cite, comment, avec un code proprio, on aurait pu éviter que quelqu'un de mal intentionné ne cherche à remettre la version précédente pour se couvrir d'un accident dû à un patch maladroit...

      • [^] # Re: Un code disponible,modifiable par tous n'a pas que des avantages...

        Posté par . Évalué à 2.

        Il faut hélas comprendre la nature humaine. J'ai été longtemps en Asie et j'ai eu à faire parfois à des cas trés limites.

        Un des plus marquants avait été ors d'un poste de nuit le "bricoleur" de service avait modifiée un écran de visualisation (dont les sources étaient disponibles). Suite à une manip malheureuse une alarme fut certes imprimée mais non visualisée. La machine a trippée pendant la nuit et nous avons eu de sérieux problèmes car l'écran original avait été recopiée. La supercherie fut découverte car en fouillant les logs le chargement de l'image dans le système avait laissée des traces "indirectes".

        Cela pour dire que la disponibilité des sources nécessite avant tout une relation de confiance...

    • [^] # Re: Un code disponible,modifiable par tous n'a pas que des avantages...

      Posté par . Évalué à 6.

      Ben voyons, donc les crackeurs des jeux qui arrivent à contourner toutes les sécurités mise en places par les développeurs et ce sans les sources, n'existent pas?

      Certes avoir les sources rend les modifications beaucoup plus facile, mais ce n'est pas non plus un obstacle insurmontable loin de la..

      Une alternative serait par exemple de rendre le code source disponible mais avec un dispositif de vérification de checksum du code dans le lanceur par exemple (Tivoïsation).

  • # Zino et la foi

    Posté par . Évalué à -5.

    ..."psychopathologie" ? Qui a le pouvoir d'ajouter un tag et ose procéder ainsi ? copiant/collant, l'inspiration lui vint ? Hahahaha !

    [Zino et la foi]

    Incarnant l'esprit, le fils du ciel descendit sur Terre et présenta Zino à ses pairs. Il leur enseigna l'esprit et les fidèles comprirent. Alors apparu Shanti Nilaya.

    Pour que la maison de l'ultime paix se révèle, il suffit de suivre la Voie large du monde qui coopère.

    • Sigfrieda: il faut bouger

    Il faut étendre Zino sur la toile.

    • mourbatoh: mais quoi faire ?

    Juste organiser sa production.

    • Sekouno: prier pour que l'amour triomphe du mal et du mensonge
    • Sekouno: c ca la conscience universelle
    • Sekouno: les energies positives mise en commun

    • misouvko: créé un mouvement dans le genre dune secte mis sans que sa en soi une

    • misouvko: spas facile

    • tibon: l'amour est une bonne energie, pas dure à cell

    Zino renvoit à Zino, Zino cite Zino, Zino intègre le web et cite la source illégale qui s'y trouve. Si le parti (d'en rire) veut interdire Zino, qu'il interdise Internet. Si y a du copyright, Zino est multi-facettes car multi-acteurs. Ici Zino est respectueux, là un autre Zino l'est moins car Freenet permet la non-censurabilité.

    • touafen: Mais Zino est mentionné dans quel livre saint ?

    • misouvko: si tu parle de karma tu parle de la loi de la causalité

    Zino officiel ne fait qu'indiquer une direction à prendre pour faire autre chose que de l'officiel, direction qu'il ne ''cautionne pas''. Également, par le simple fait d'afficher la censure, il laisse apparent le trou béant dans la censure, qui mène aux fonds multimédias bannis.

    • tibon: le libre arbitre choisit

    • misouvko: tu es donc maitre de ta vie

    Zino officiel ne cautionne pas la censure, il ne cautionne pas non plus l'abus par rapport au droit d'auteur, il ne fait que présenter la censure et présente le chemin de lumière générique qui mène à connaitre la vérité cachée, mais il ne cautionne pas ce chemin.

    • misouvko: et le seul responsable

    Ensuite, d'autres Zino sont là, qui font du Push là où c'est nécessaire, pour faire émerger les Icebergs des manipulateurs. Difficile pour d'éventuels maitres du nain de tenir toutes les brides des hackeurs vigilents. Zino ne poussera pas à la triche, mais la triche sera permise par le concept Zino et cette triche ne pourra pas être empêchée. Elle livrera aux arpenteurs des catacombes les vérités qui ne tarderont pas à être dévoilées en pleine lumière, d'autant qu'à la surface, la censure sera mise en évidence dans le monde officiel de Zino. C'est ça, le K-zino :o)

    Zino est la capitale du monde : c'est le réseau de nos productions médiatiques.

    Zino est la trame du monde : la farce est dévoilée par sa grâce.

    • Chrismonti: SamWang sa na plus de sens si on c pas c qui ZINO

    Zino est produit par la force du Chi : personne n'est indifférent au Chi.

    Tel est la voie du sauvetage : Zino ---} conscience ---} boycottage = révolution nécessaire. Ainsi, nous éviterons l'ère du chaos.

    http://linuxfr.org/users/samwang/journaux/zino-ou-le-discours-citoyen

    Recevons, mes frères, la grâce de Richard Stallman. Portons chacun sa voix dans notre coeur. Remplaçons ce géant casino puant par le K-zino-Land.

    • misouvko: lol sam

    • misouvko: hihihihihi

    Résumé de Zino : http://linuxfr.org/nodes/26055/comments/1141119 (le résumé commence après quelques lignes, par le libellé : "Je synthétise en deux points résumés :").

    À partir de maintenant, voici une adresse pour suivre les aventures à venir : http://linuxfr.org/tags/zino/public

  • # audit du code de Linux

    Posté par . Évalué à 2.

    le protocole d'audit du code de Linux (chaque contribution au code de Linux est audité par deux autres contributeurs officiels du noyau)

    rêve...

    • [^] # Re: audit du code de Linux

      Posté par . Évalué à -4.

      tu peux développer ? Patrick_g nous aurait raconté des barres ? Ou bien tu as suivi la LKML (Linux Kernel Mailing List) plus attentivement que lui et tu as mené ton enquête ?

      Merci.

      • [^] # Re: audit du code de Linux

        Posté par . Évalué à 2.

        si tu balances un driver dont personne à rien à faire pour un matos que tu n'as que toi et 10 autres personnes dans le monde, tu peux toujours te gratter pour qu'il soit audité par deux dev kernel réguliers... au pire si on les force ils mentiront et disons qu'ils l'ont relu attentivement alors qu'ils n'auront que vaguement jeté un oeil sur l'indentation en scrollant 500 lignes à la seconde sur l'écran 2" de leur android.

  • # Powa ? Zino :-)

    Posté par . Évalué à -4.

    Ce soir, je lance une campagne de promotion sur Zino. J'attends la participation de tous les volontaires qui se présenteront. Il s'agit de produire du marketing à destination des développeurs : je pense à des cas d'usages présentés visuellement (des écrans qui s'enchainent, une vidéo serait le top) ----> prototype "statique" (non relié à une intelligence logicielle). A partir de là, la campagne aura pour ambition de mobiliser l'intérêt de 200 nouveaux développeurs par semaine dans le monde. Le début du codage commence dès que possible. Le projet doit être mûr dans 5 mois. Objectif J+40 jours : 1000 développeurs auront donné de leur temps et 40 core développeurs seront actifs. Béta pour J+2,5 mois. Sortie fin juillet, début août !

    Cas d'utilisation :

    L'internaute parcourt une vidéo, pointe un début et fin pour une séquence qui l'interpèle, y associe un libellé (aidé de libellés prédéfinis avec des options de date, nom de la vidéo originelle, mots clé (phrases clé) du texte associé sur la plateforme qui l'héberge)...

    L'internaute sélectionne 3 séquences déjà identifiées et construit un discours en ajoutant avec sa voix un discours de liaison intercalé entre les séquences. Le résultat produit intègre sa voix déformée (anonymisation) et se retrouve stocké comme un script avec le flux audio (+ sa transcription textuelle produite par reconnaissance vocale) sur un serveur.

    L'internaute clique dans son mail et visionne un discours citoyen. Pendant un extrait, il clique pour revenir à la vidéo source, qui s'affiche parallèlement, il navigue un peu dedans, en sort, et revient terminer l'écoute. Il se réfère finalement à la transcription textuelle pour en extraire une citation qu'il poste en mail à un ami avec le lien vers le discours qu'il vient de visionner.

    Q&R :

    je peux essayer de faire une interface mais il me faut a peu près la structure que tu pourras réaliser à partir de ton code

    Les cas d'usage vont être plus détaillés pour décrire ce que j'ai en tête en terme d'ergonomie d'interface. L'idée c'est qu'on peut réaliser ce qu'on veut. Ce peut être une extension pour Firefox ET un logiciel indépendant. L'intérêt d'un logiciel indépendant est qu'on est pas obligé de maintenir un code pour tous les navigateurs. Tout apport sera intéressant, au moins par le regard critique qu'on pourra porter dessus, source d'enseignement et d'inspiration.

    donc, avec tu peux faire du montage de vidéos présentes sur le serveur et y rajouter ta voix qui sera transformée

    Transformée, ou pas. Sinon, l'internaute peut aussi écrire simplement, et la vidéo présentant son texte sera produite automatiquement, s'intercalant entre les extraits qu'il cite. Il peut aussi se filmer...

    tu n'as pas peur pour les droits d auteur ?

    Aucun pb pour les droits d'auteur : Les vidéos dispos sur la toile restent là où elles sont. Il n'y a pas besoin d'héberger le contenu ailleurs, à priori, pour agréger sur l'ordi de l'internaute du contenu qui vient de multiples sources. Ceci dit, comme décrit dans le cahier des charges, il peut (il est bon qu'il y ait) duplication du contenu avec signature cryptographique authentifiant la date, l'exactitude de la copie, etc

    c'est possible de faire du streaming en passant par un serveur et en ayant des sources de plusieurs site ? tu as déjà testé ?

    À partir du moment où mon navigateur sait m'afficher de la vidéo, tout le code libre existe qui permet de reconstruire localement une vidéo à partir d'extraits venant de multiples sources.

    En gros le concept serait un peu celui de 8th wonderland dans l'idée non ? Mais en plus evolué

    8th wonderland j'ai zapé dessus (vu 15 minutes sur l'ensemble du film) il y a 3 jours. C'est interessant. je pense que c'est beaucoup plus évolué, Zino... Notamment car il y a l'élaboration d'une ontologie et de règles qui permettent, avec l'aide d'une modération par un comité éthique démocratiquement élu, (cf mon dernier journal sur Linuxfr.org).... de produire une réponse multimédia structurée, concice, et pertinente en réponse à une requête en language naturel (écrit voire parlé...). Il y a donc une télévision véritablement ineractive !

    "Incarnant l'esprit, le fils du ciel descendit sur Terre et présenta Zino à ses pairs. Il leur enseigna l'esprit et les fidèles comprirent. Alors apparu Shanti Nilaya." Pourrais tu m'expliquer cette phrase Samwang et me dire a qui tu fais reference.

    Shanti Nilaya est une expression sanskrite qui signifie "maison de l'ultime paix". C'est une expression qu'a capté Elisabeth Kübler-Ross dans un voyage intérieur, en compagnie d'un chercheur en audio, dans un labo. C'est raporté dans un livre de Patrice Van Eersel Le fils du ciel, c'est moi, comme toi Le reste, c'est de l'humour Stallman aime bien aussi cet humour, lol

    // en référence à "Shanti nilaya" :

    c une divinité ?

    non C'est ce qu'elle a vécu le soir même. À ce moment, elle ne connaissais même pas le sens de cette expression qu'elle avait reçu Elle l'apprendra plus tard, par ses élèves étudiants.

    je chercherai sur le net

    (s'est une psychiatre qui a sorti la moitié des patients d'un "bunker" psychiatrique à Manhattan, s'est fait tirer dessus à boulets rouges par ses collègues à qui elle disait : "ce qu'il vous manque, c'est l'amour")

    Ces informations sont extraites de ce livre : La Source Noire - Révélations aux portes de la mort, enquête scientifique et spirituelle à partir des NDE (Near Death Experiences ou expériences de mort imminente), Livre de Poche, 1987


    Merci aux 4 personnes qui se sont déjà manifestées depuis quelques dizaines de minutes.

    • [^] # Re: Powa ? Zino :-)

      Posté par . Évalué à -5.

      Q&R (compléments)

      ...il y a besoin de moultes ressources pour aboutir, dont l'intelligence et l'expression des avis

      mais je pige pas c'est quoi?

      regarde le texte : "Cas d'utilisation :"

      mais c'est quoi ? Un projet à toi ? ça sert à quoi ?

      C'est un projet à moi, ça sert à rendre accessible à chacun la participation que tu mènes sur le net : montage vidéo facilité, production de discours à base de citation d'extraits multimédias - à terme, capacité à pouvoir répondre par montage automatisé à une requête en langage naturel.

      exemple? ça a l'air un peu compliqué, c'est pour ça un ptit exemple ça marche toujours:-)

      C'est pour produire des exemples en image, que je lance cette campagne, car je n'ai pas de prototype à présenter, je n'ai que du concept. Quand au fait que je sois un hardcore programmer, c'est une histoire qui m'est spécifique, comme chaque histoire de hacker, hihi. Je ne suis pas directement compétent pour tout coder moi-même sur Zino, c'est le moins que je puisse dire, et c'est surtout que je manque de temps pour tout faire. Du coup, je n'ai pas commencé, mais je sens que c'est chaud, les programmeurs vont rentrer dans la danse, et je ne compte pas rester dans l'arrière boutique.

      non mais par exemple, j'ai une vidéo, qu'est ce que je vais pouvoir faire de plus qu'aujourd'hui? Moi chuis plutôt à l'aise en montage vidéo et 3D mais pareil le temps :-)))

      Toi t'es à l'aise, demain il sera possible à un débutant de mettre en oeuvre des outils simples qui permettront de faire facilement ce que tu fais avec tes outils bien techniques, et ils pourront faire bien plus encore, cf cahier des charges.

      mmhh, je demande à voir! Qu'un novice puisse monter une anime 3D chiadée et tu va être le roi du pétrole!

      Oki, ici il ne s'agit pas de monter une anim 3D, en fait. Effectivement, tu si tu fais de la 3D, c'est un autre aspect.

      ha c'est montage alors; je te disait 3d pour la video dont tu as besoin

      3D pour la vidéo dont j'ai besoin ? Volontier, car l'interface elle même, qui manipulera des images 2D (pour l'instant, en fait, vu l'arrivée des écrans 3D...), pourra avantageusement utiliser des effets 3D. Donc le prototype peut intégrer des images 3D... montrant l'interface en action.

      Mais c'est un genre de pub que tu veux ou j'ai encore pas compris:-)

      oui, pub. marketing cible : développeurs libristes

      libriste?

      il faut que des dév en logiciel libre comprennent l'impact qu'aura un tel outil. Ainsi, ils mettront les mains dans le cambouis.

      oui la 3D c'est bien vendeur j'en fais souvent pour présenter des projets, ça permet de recréer un environnement c'est plus ludique à regarder... Mais tu en est ou, t'as un prototype ?

      Rien, rien que tout le texte qui est présent sur Linuxfr, plus quelques notes que je n'ai pas publié. Mais comme tu l'imagines... des développeurs partout dans le monde ont lu et relayé mes journaux. Donc il y a déjà et depuis longtemps une orientation prise, dont je n'ai d'ailleurs pas une vue claire de la mesure. Demain, Richard Stallman sera sollicité pour faire un appel géant à la communauté. Richard est au courant de Zino depuis plus d'un an.

      journaux ? Stallman ? Zino ? Je suis pas du tout dans ce métier moi tu sais, il va falloir y aller doucement:-)

      oki, regarde ici : http://linuxfr.org/users/samwang/journaux/zind-powa le paragraphe "qu'est-ce que Zino", tu as deux liens, le premier te mène au résumé.

      lien "commentaire dans lequel je résume clairement ce qu'est Zino" = 404

      oui, je viens de voir !!!!! Hallucinant !

      ils t'ont repéré!

      Je vérifie, mais je crois que c'est une réaction du type de la Mozilla Fondation ! Vérification faite, c'est ça. Bientôt, je publierai à nouveau le résumé.

      • [^] # Re: Powa ? Zino :-)

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai lu & relu, mais j'ai toujours rien compris, pas pû extraire le coeur dans ce texte (et dans les commentaires non plus) Ton Zino, là, c'est : a) Un moteur automatique génératif de mots clefs pour des vidéos ? (avec ce que ça inclu derrière, référencement de la totalité des discours, blabla, rien que ça...) b) Une interface de montage vidéo ? c) La révolution silencieuse ? d) pi ? e) facebook en mode full vidéo ?

        ps : "anonymisation de la voix", je crois que c'est pas possible... le seul moyen est d'utiliser une synthèse vocale.

        • [^] # Re: Powa ? Zino :-)

          Posté par . Évalué à -4.

          Zino, c'est notamment :

          a) un moteur génératif de mots-clé pour des vidéos, ou plutôt de transcription intégrale en texte, autant que ce soit possible. On a l'exemple de Google qui propose le sous-titrage automatisé par reconnaissance vocale sur des vidéos Youtube (accessible par le bouton "cc" en bas de la vidéo). Ainsi, dans l'intervention en trois vidéos ici "FreedomBox : liberté et vie privée offerts par un petit boîtier ?" http://www.numerama.com/magazine/18120-freedombox-liberte-et-vie-privee-offerts-par-un-petit-boitier.html on peut voir les 3 parties de la conférence avec le sous-titrage automatique. Ca passe bien en Anglais, ça permet de voir écrit les mots prononcés (avec des erreurs). En français, ça passe aussi, mais parfois on est loin du sens.

          Une transcription textuelle donne plein de possibilités, comme l'indexation plein texte pour des recherches plus fines, comme la possibilité d'alimenter l'ontologie (le modèle) pour Zind (Zino Is Not Dead) qui est la construction d'une réponse multimédia sourcée et automatisée à une requête en language naturel (j'ai l'impression de me répéter...), comme la possibilité de transmettre l'information des discours multimédias aux sourds et aux mal-voyants (braille), etc.

          b) du montage vidéo facilité.

          c) la révolution silencieuse

          d) Pi est une source d'inspiration pour Zino

          e) Facebook est comme mort, c'est une question de temps, mais son esprit en terme de fonctions ou de services rendus, ça ne peut pas mourir.

          Enfin, l'anonymisation de la voix : on peut appliquer toutes sortes de déformations sur la voix et l'algorithme peut intégrer une forte entropie pour produire une déformation sérieusement aléatoire, suffisamment pour qu'il soit impossible de revenir à l'original ou même s'en approcher.

          Si tu veux comprendre Zino, c'est facile : regarde le résumé dans les commentaires de ce journal. Voici le lien direct : http://linuxfr.org/nodes/84706/comments/1212146 Et je te renvoie au cahier des charges en version 0.5 : http://linuxfr.org/~SamWang/28532.html qui est complet (ne t'y arrêtes pas au "résumé Flash" qui pourra te sembler obscur, c'est un résumé très très dense, trop pour ton niveau).

          Dès qu'il y aura une maquette présentable des 3 cas d'usage que j'ai présenté au début de ce même fil de commentaire, j'en parlerai.

  • # Résumé de Zino

    Posté par . Évalué à -5.

    // Pour accéder au résumé, RDV au paragraphé titré généreusement, la synthèse en deux points

    Donc, bien qu'il y ait censure d'un de mes messages sur Linuxfr, à mon insu, je réitère, je m'adressais à ce cher Paul Rouget le 03/07/2010 à 14:13 en ces termes :

    << et pom...

    Paul, je viens de lire tous les commentaires de cette dépêche et quasiment tous les commentaires du journal LinuxFr que tu cites (ouf ! Plus de 200).

    Pour ma part, j'aurais tendance à pousser à la "standardisation pragmatique par hacking approprié et fork si besoin", pour l'implémentation d'un truc que je synthétise ci-dessous (il y a un rapport certain entre les enjeux mentionnés ici et le truc en question...).

    J'aimerais avoir ton avis et celui d'autres moules si il y a des volontaires.

    En préambule, je pensais écrire ceci dans une "Proposition d'entretien : Mozilla" il y a quelques semaines mais mon karma sur LinuxFr me faisait défaut... Je t'ai écrit un message privé, mais j'ai observé au fil des semaines passées sur ma "page personnelle" que tu ne l'a pas lu, semble-t-il, et maintenant, il est censé avoir disparu (pour apprendre l'arrivée d'un message perso, il est nécessaire de poser un oeil sur le bandeau de gauche). Du coup, je répercute ici et pour le "bénéfice" de tous :-)

    Que pense la communauté Mozilla du projet déjà évoqué sur LinuxFr de développer un outils de construction de discours citoyen multimédia d'une part et de construction d'un discours expert multimédia et automatisé par Intelligence Artificielle (sous la responsabilité d'une communauté) d'autre part ?

    Je synthétise en deux points résumés :

    A) Il s'agit de construire un discours à base de citation d'extraits multimédia. Ton discours s'intercale entre les extraits. Les extraits étant sourcés, l'internaute qui regarde le résultat peut toujours y revenir pour vérifier le propos original d'un simple clic. Exemple : si je veux raconter ce que je pense des OGMs, plutôt que de faire un long discours sourcé laborieusement, j'enchaine deux ou trois extraits de chercheurs comme Christian Vélot et l'internaute peut approfondir si besoin est.

    Détaillons un peu : tu repères un extrait vidéo (un clic pour marquer le début, un autre pour la fin) et tu fais ça plusieurs fois. Ayant identifié ainsi plusieurs extraits... tu les enchaines en intercalant ton discours (voix ou texte) pour au final, générer un petit script, que tu peux reprendre pour modifier l'enchainement par une pincée de montage vidéo simplifié : tu peux ajouter de l'interactivité pour proposer à l'internaute de revoir telle séquence au ralenti, en accéléré, à l'envers... Tu peux coller une info-bulle, visible entre tel et tel moment, avec une URL cliquable, comme pour revenir au contenu d'où tu as tiré l'extrait (caractéristique fournie par défaut). Tu cliques alors et le script est posté pour être téléchargé, noté, commenté. C'est ce script qui, téléchargé chez l'internaute, permet de reconstruire localement le discours à partir des flux multimédias originaux. La reconstruction du discours ne nécessite pas nécessairement la centralisation des vidéos sources sur des serveurs dédiés d'une part et elle peut se faire sur un nuage selon la puissance de la machine de l'internaute et sa capacité de traitement pour afficher la vidéo (adaptation de la définition) d'autre part.

    Mme Michu réagit à cette proposition : j'ai déjà posté une vidéo créée à partir d'extraits et de citation (détournement), et oui je me suis tapé le montage. Et s'il y a censure, je peux essayer d'autres services. Quant aux sources d'infos fiables... une/des Url dans le commentaire de la vidéo le fait bien.

    C'est vrai que ça le fait aussi. C'est juste moins pratique ou ergonomique :-)

    B) Maintenant, supposons que tel discours de la citoyenne Michu plait aux hommes. Il plait vraiment au dessus du seuil : paf, on déclenche le plan "transcription intégrale" du contenu de sa vidéo... D'abord, parce qu'elle a utilisé quelques extraits réputés dont on a déjà la transcription, il ne reste plus qu'à produire une transcription sur les extraits restants, d'autant que Mme Michu étant téméraire mais pas trop, elle a produit son discours intercalaire en texte pour rester anonyme.

    Ainsi, la porte est ouverte à la génération automatisée de discours en réponse à une requête en langage naturel par intelligence artificielle. Il y a besoin des transcriptions ainsi que d'un enrichissement de l'ontologie (le modèle) par des commentaires d'internautes avisés - reconnus expert d'un domaine -, chapeautés typiquement par un comité de lecture, pour permettre au moteur d'Intelligence Artificielle de produire le résultat.

    Mme Michu : une google wave audiovisuelle quoi... :) un gros mélange entre mail, forum et conversation instantanée, incluant les fonctions d'édition, de traduction, d'inclusion d'images, de document google docs etc... ça peut s'organiser de différentes façons. Tu as la version "tout à la suite" genre un forum, puis "par réponse" à la linuxFR, et tu peux relier ta réponse à plusieurs post. Donc tu peux réorganiser la page en fonction de tes besoins, selon le fil suivi, etc...

    Non, pas vraiment une googleWave audiovisuelle, mais une télé véritablement interactive pour faire simple, et une télé citoyenne : tu veux une réponse à une question, tu l'as en vidéo, construite dynamiquement, un discours sourcé, d'expert, sur n'importe quel sujet, qui peut (pourquoi pas) tenir compte de ce que tu as déjà vu pour éviter la redondance.

    Annexe :

    1) Techniquement, un peu de nuage ferait le plus grand bien, notamment pour du calcul réparti : - régénérer un discours à partir du script et des extraits se réalise en local par défaut, mais on peut calculer ça sur le nuage, selon la capacité de la machine cliente ; on peut obtenir un résultat accessible sur un vieux 486 voire un 386 sous NetBSD dans la savane, par génération à la volée du discours (avec émission en torrent par le nuage), avec une définition dégradée si besoin. - il y a de l'IA pour la version télé (construction automatisée de discours) qui peut alourdir la charge de calcul.

    2) Je note en passant deux facteurs de risque identifiés : - risque concernant la vie privée dans le cas B) : pour implémenter une génération automatique de réponse "novatrice" à une requête (dans les cas où plusieurs cheminements de discours sont possibles pour construire la réponse, il s'agit de minimiser la présence de séquences déjà visionnées), il y a nécessité de capturer l'histoire des séquences vues par l'internaute. - risque d'altération, d'élimination ou de censure, notamment par piratage, des scripts régénérant les discours citoyens (nécessaire centralisation des scripts ?) ou des extraits vidéos. Ce risque est amoindri avec la multiplication des copies "en dur", encore faut-il qu'elles soient accessibles.

    C'est tout.

    PS : chercher "Zino" sur LinuxFr pour l'historique de l'affaire.

  • # tag "névrose"

    Posté par . Évalué à -4.

    Ha bon !

    Comment ça marche les tags ? Tout le monde peut participer ?

    • [^] # Re: tag "névrose"

      Posté par . Évalué à -4.

      Du coup, j'observe à l'instant que le tag vient de disparaitre... Intéressant...

  • # avertissement : multi en perspective.

    Posté par . Évalué à -7.

    un "multi" c'est un doublon (caché à priori) d'un compte existant sur Linuxfr (c'est le vocable dédié, ici) : un autre compté créé pour une raison ou l'autre.

    Dans mon cas, étant donné qu'il me devient systématiquement rapidement impossible d'écrire un commentaire du fait que je suis "moinsé" (des utilisateurs enregistrés ont la possibilité de cliquer sur "inutile" ou "pertinent" pour chaque commentaire ainsi que pour le contenu du journal) et que ce "moinsage" me rend impossible le simple fait de contribuer un commentaire, pour continuer à contribuer, je serai simplement amené à créer un nouveau compte et à m'identifier différemment. Ce petit jeu du chat et de la souris, nécessité par les circonstances, me déplait, mais j'y passerai si besoin, avec le maximum de transparence.

    Que les lois Hadopi puis Loppsi 2 poussent dans les retranchements le peuple des connecteurs, c'est un fait. Que Linuxfr participe à cette tendance, je trouve ça simplement dommageable. J'ai déjà eu l'occasion d'exprimer ma gêne (sans référence aux lois) il y a quelques mois à Benoît Sibaud, un des administrateurs, en messagerie (Linuxfr), sans réaction sur ce sujet.

    Si ça peut aider à la réflexion, pardon réfection... des méthodes et de la politique locale, je serai satisfait voire plus.

    Salutations.

    • [^] # Re: avertissement : multi en perspective.

      Posté par . Évalué à -8.

      Pour rendre hommage à l'équipe de Linuxfr, je témoigne d'une évolution que je trouve positive à propos de la politique d'affichage : désormais, pour les internautes non inscrits sur Linuxfr (ou non connectés), les contenus notés négativement apparaissent en clair, sans besoin de les déployer dans une nouvelle page HTML.

      Ça ne règle pas tous les problèmes, du fait de la règle du Karma qui pourrait m'empêcher probablement très bientôt d'écrire ici (à nouveau, pour un mois ou plus).

  • # lettre ouverte à Richard M. Stallman, défenseur invétéré du libre

    Posté par . Évalué à -10.

    Voici copie de la lettre ouverte que j'adresse à Richard :

    Bonjour Richard,

    Je t'ai croisé il y a plus d'un an et je t'ai présenté Zino. Je suppose que ça te parle un minimum. Il s'agit d'un projet logiciel facilitateur de production de discours citoyen multimédia (du montage vidéo facilité, mais bien bien plus aussi !).

    Maintenant, deux points :

    1) je t'informe que j'ai lancé une campagne ici pour aboutir à motiver des développeurs (projet : produire un prototype présentable en vidéo ou au minimum comme une successions d'écrans) : http://linuxfr.org/nodes/84706/comments/1212136 dont le jeu de Questions/Réponses se développe un peu ici : http://linuxfr.org/nodes/84706/comments/1212144 (c'est juste le commentaire qui suit le précédent, mais les pages auxquelles ces liens te renvoient ne contiennent qu'un seul commentaire (Linuxfr.org vient d'être remanié, les pratiques ont récemment changé).

    Tu trouveras le résumé de Zino ici : http://linuxfr.org/nodes/84706/comments/1212146 Il figure depuis un bon moment sur la toile, mais l'ancienne URL n'est plus valide depuis environ 24 heures (voir à ce sujet cette polémique autour d'une possible censure : http://linuxfr.org/users/samwang/journaux/censure-sur-linuxfr-ha-bon ). Ainsi, le lien qui renvoie au résumé sur Zino, lien qui figure plusieurs fois au sein du journal http://linuxfr.org/users/samwang/journaux/zind-powa (et de ses commentaire) n'est plus valide, cette complication rend assez difficile la lisibilité de mon propos. Je suppose que c'est voulu.

    2) je te demande : a) As-tu connaissance de développements liés à l'esprit de Zino ? Auquel cas, je pense que c'est le moment de rassembler tous les développements pour aboutir. b) Veux-tu relayer mon appel avec le soutien de la FSF ?

    Merci.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.