SamWang_le_retour_7 a écrit 191 commentaires

  • [^] # Re: Meson ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Outils utiles pour développeur. Évalué à -1.

    Bien vu. Tu l'as mentionné aussi ici avec des informations complémentaires (et j'ai fait part de quelques remarques à ta suite).

  • [^] # Re: autotools

    Posté par . En réponse à la dépêche Entretien avec Michael Natterer, mainteneur de GIMP. Évalué à 4. Dernière modification le 10/03/17 à 23:01.

    J'ai jeté un oeil.

    Je note qu'Emanuelle Bassi est dans la liste des auteurs de Meson. Ainsi, non seulement elle l'utilise, mais elle participe à l'améliorer.

    Il y a une page qui donne des éléments de comparaison entre Meson et les autres systèmes de compilation (en anglais) : https://github.com/mesonbuild/meson/wiki/Comparisons

    [ Incomplétude au sens de Turing pour le langage dédié à la configuration de Meson ]

    Dans la page d'accueil du site dédié à Meson, on peut lire, parmi les caractéristiques : « définitions du système de compilation rédigées dans un langage dédié [NDR : en anglais Domain specific language alias DSL] qui n'est pas Turing-complet, très lisible et facile à utiliser » (traduction personnelle — agrémentée de liens pédagogiques — de « build definitions in a very readable and user friendly non-turing complete DSL »).

    En creusant cette caractéristique d'incomplétude au sens de Turing pour le langage dédié à la configuration de Meson, j'ai trouvé une entrée pertinente de la foire aux questions (1) du projet Meson, qui renvoie à une page expliquant la problématique, titrée « Against The Use Of Programming Languages in Configuration Files » (traduction personnelle : « Contre l'usage de langages de programmation dans les fichiers de configuration »).

    (1) pour référence, dans la FAQ, l'entrée pertinente (pour les utilisateurs de NoScript, ce lien avec ancre HTML nécessite, pour un positionnement correct, l'activation de la source javascript github.com) répond à la question « Pourquoi Meson n'est pas juste un module Python me permettant de coder à ma manière le système de compilation en Python ? » (traduction personnelle de « Why is Meson not just a Python module so I could code my build setup in Python? »). Dans ce paragraphe, il est écrit qu'une question liée à celle-ci est « Pourquoi le langage de configuration de Meson n'est pas Turing-complet ? » (traduction personnelle de « A related question to this is Why is Meson's configuration language not Turing-complete? ». C'est ici que j'ai trouvé le lien vers la page qui déploie un argumentaire Contre l'usage de langages de programmation dans les fichiers de configuration.

  • [^] # Re: Linux From Scratch

    Posté par . En réponse à la dépêche Linux From Scratch 8.0 : Votre distro, vos règles !. Évalué à -4. Dernière modification le 08/03/17 à 14:49.

    [ de l'intérêt de cliquer sur la bonne instance du lien "répondre ]

    Tu as cliqué sur le lien "répondre" au pied de mon dernier message pour composer le tien. du coup le tien est indenté par rapport au mien, comme si tu me répondais, alors que ta réponse concerne le premier message de microlinux< dans ce fil de commentaires. Il eut donc été logique que tu eusses cliqué sur le lien "répondre" au pied du message précité. Le tien aurait été indenté au même niveau que mon premier commentaire en réaction à son premier message.

    C'est d'autant plus logique qu'un clic sur le symbole [^] dans l'en-tête de ton message eut alors renvoyé au sien alors que là il renvoie au mien.

  • [^] # Re: Linux From Scratch

    Posté par . En réponse à la dépêche Linux From Scratch 8.0 : Votre distro, vos règles !. Évalué à -1. Dernière modification le 06/03/17 à 06:35.

    Correction sur le point (1)

    Le cartouche renvoie en fait à l'Aspect perfectif/imperfectif qui a, en fait, tout à voir avec le sujet.

    Je croyais qu'il y était question de procès en lisant les premiers mots, mais non, il y est question de procès en linguistique — on parle du procès d'un verbe, c'est à dire l'ensemble des sèmes (le sème étant l'unité minimale de signification) propres au verbe. Il m'eut suffi de cliquer sur le lien procès une fois dans la page de l'aspect perfectif/imperfectif pour m'en rendre compte :)

    Décidément, la langue française a des atours méconnus et le labyrinthe Wikipédia en révèle un paquet.

  • [^] # Re: Linux From Scratch

    Posté par . En réponse à la dépêche Linux From Scratch 8.0 : Votre distro, vos règles !. Évalué à -1.

    J'ai une ascendance dans le sud et j'y ai passé du temps. Je pense comprendre maintenant d'où ça me venait. Avec ton explication, tu me confortes dans mon usage de ce passé surcomposé (1) que j'apprécie, au fond, et dont je ne trouvais finalement pas un équivalent de sens avec les autres temps de la conjugaison "hypernorme" (2) : je sentais bien, sans le formaliser, que cette conjugaison "hyponorme" avait un attrait particulier et j'apprécie de pouvoir marquer avec insistance le fait que [tel évènement] est bel et bien terminé.

    Pour la conjugaison au subjonctif, je ne vois pas où j'ai fait d'erreur.

    (1) tu mentionnes "double perfectif" et ça m'a aidé à trouver cette entrée wikipédia qui est pertinente, alors que ton expression n'y figure pas (on trouve le mot perfectif dans le cartouche du bas de page pour un sujet qui n'a rien à voir).

    (2) je ne trouve pas ce mot dans le dictionnaire CNRTL ni un autre, mais il est plaisant

  • [^] # Re: Linux From Scratch

    Posté par . En réponse à la dépêche Linux From Scratch 8.0 : Votre distro, vos règles !. Évalué à -6.

    Il suffit que tu eusses passé quelques instants sur une page telle que celle-ci pour observer ton égarement à prétendre « avoir eu passé » (qui n'existe pas en français). Le passé composé convient bien : « J'ai passé quelques semaines avec LFS il y a quelques années ».

    Il y a quelques mois, je me suis aussi laissé contaminer par une tendance à cette néo-conjugaison abusive, d'où mon inclination à porter secours à mes semblables.

  • # Défaut de présentation d'un lien hypertexte

    Posté par . En réponse à la dépêche Outils utiles pour développeur. Évalué à 2.

    Dans le premier paragraphe de la section CMake, le lien pour les EDI est mal présenté (mais il fonctionne).

  • [^] # Re: Corrections

    Posté par . En réponse au journal Framalibre est en train de renaître. Évalué à -2.

    Je propose une petite correction :

    Je propose deux petites corrections.

    ———> Je propose trois petites corrections :)

    Ok, ok, je —————————> []

  • # Corrections

    Posté par . En réponse au journal Framalibre est en train de renaître. Évalué à 2. Dernière modification le 28/12/16 à 03:08.

    Je propose deux petites corrections. Je le fais ici plutôt que sous la dépêche correspondante, avec le secret espoir que la correction affecte au moins la dépêche :)

    DRupal

    ———> Drupal (le 'r' est minuscule)

    prévenance des modifications d'une notice à son auteur,

    ———> notification des modifications d'une notice à son auteur,

    La prévenance, c'est autre chose. Voici un extrait tiré de la définition qu'en donne CNRTL :

    • Disposition de celui qui va au-devant des besoins, des désirs d'autrui. Faire preuve de, manquer de prévenance.
    • Extension par métonymie (1), le plus souvent au pluriel : geste, parole de celui qui se montre prévenant. Synon. attention(s), égard(s), gentillesse(s), petits soins.

    La troisième consista à trouver des ressources pour le design

    ———> La quatrième


    (1) Une métonymie est une figure de style qui remplace un concept par un autre avec lequel il est en rapport par un lien logique sous-entendu : la cause pour l’effet, le contenant pour le contenu, l’artiste pour l’œuvre, la ville pour ses habitants, la localisation pour l’institution qui y est installée… Ex : « Paris a froid Paris a faim ».

  • [^] # Re: Releases et ReLive

    Posté par . En réponse à la dépêche 33c3 — 33ᵉ édition du Chaos Communication Congress. Évalué à 2. Dernière modification le 27/12/16 à 16:52.

    Concernant le mode « Releases » : oui, les traductions sont disponibles, du moins à travers les fichiers disponibles en téléchargement.

    Pour l'instant, la séance d'ouverture est disponible. Elle peut être visionnée dans la page web (c'est un fichier au format MP4 qui est lu), ou bien téléchargée au format MP4, en téléchargement direct ou via un lien Torrent. On peut lire (je traduis) :

    Ces fichiers contiennent de multiples langues.

    Cette conférence a été traduite dans de multiples langues. Les fichiers disponibles au téléchargement contiennent toutes les langues en tant que pistes audio séparées. La plupart des lecteurs vidéo de bureau vous permettent de choisir entre elles.

    Veuillez regarder « pistes audio » dans votre lecteur vidéo de bureau.

  • # Releases et ReLive

    Posté par . En réponse à la dépêche 33c3 — 33ᵉ édition du Chaos Communication Congress. Évalué à 3. Dernière modification le 27/12/16 à 16:42.

    Si vous avez raté le direct en vidéo d'une conférence qui vous intéresse, vous pouvez :

    • utiliser le mode « Releases » : attendre qu'elle apparaisse dans la page (qui se remplit lentement) accessible derrière le bouton « Releases » (bouton affiché en bas à gauche de la page présentant les directs). J'ai donné le lien vers cette page dans la dépêche (derrière le libellé « les enregistrements qui suivront »). Je pense (j'espère) que les versions traduites apparaitront aussi dans cette page ;
    • utiliser le mode « ReLive » : consulter les vidéos rapidement disponibles à l'état brut depuis la page accessible derrière le bouton « Relive » (bouton affiché en bas à droite de la page présentant les directs). Il me semble que les traductions ne sont pas disponibles avec ce mode (pour l'instant au moins). Les enregistrements démarrent et s'arrêtent automatiquement 15 minutes avant/après que la conférence démarre/finisse.

    En jouant une vidéo depuis le mode Relive, j'observe la présence d'une note sous la vidéo. Elle présente des excuses pour l'usage de Flash en expliquant ceci : puisqu'il n'y a pas lecteur vidéo en tant qu'application de bureau qui supporte le décalage temporel ("time-shifting"), le choix a été fait d'embarquer un lecteur vidéo Flash (dans la page web) qui le gère. Si vous voulez tout de même visionner avec une application de bureau, une URL spécifique à la vidéo vous est indiquée. Notez que télécharger ce fichier est inutile du fait du fonctionnement du format HLS (de la vidéo). Vous devez lancer la vidéo depuis votre lecteur.

  • [^] # Re: en mode seventies

    Posté par . En réponse au journal Bulle d'idée attrapée : une expérience collaborativo-informatico-scientifique. Évalué à -5. Dernière modification le 23/12/16 à 06:30.

    T'as cliqué et ça n'a rien donné ? Pas grave, t'as droit à une deuxième chance (moi aussi, ouf !) :
    « Dr Gonzo ».
    /me fait ce qu'il peut pour faire bouger les moules<     ———> []

  • [^] # Re: en mode seventies

    Posté par . En réponse au journal Bulle d'idée attrapée : une expérience collaborativo-informatico-scientifique. Évalué à -6. Dernière modification le 23/12/16 à 06:19.

    Hmmmm… J'ai trouvé une chanson qui va te plaire, c'est du groupe FIREBALL FC :
    « Dr Gonzo » (Live!), tiré de l'album « French melancholy ».
    Vas-y, toi qui es chez toi, ose : clique, déguste… Et danse ;)

  • # Attaque matérielle furtive dite « A2 » -- escalade de privilège contrôlable à distance

    Posté par . En réponse à la dépêche Lancement de la branche « Software Toolchain » de l’Open Compute Project. Évalué à -6.

    En écho au dernier paragraphe de la section addendum, j'invite les lecteurs intéressés à consulter ce nouveau commentaire qui présente une autre catégorie d'attaques, dites « A2 », à travers une publication qui montre comment un attaquant opérant au moment de la fabrication peut exploiter des circuits analogiques pour créer une attaque matérielle minuscule et furtive (requérant une séquence de déclenchement improbable avant d'affecter la fonctionnalité d'une puce) par le biais de condensateurs siphonnant la charge depuis des pistes environnantes et déployant une attaque qui force une bascule (la victime) à une valeur désirée, permettant une escalade de privilège contrôlable à distance — une attaque qui fonctionne, qui échappe à l'activation par un ensemble varié de tests d'évaluation et qui semble échapper aux défenses connues…

  • [^] # Re: Preuve formelle et supervision de la fabrication et de la distribution

    Posté par . En réponse au journal HiFive1: Un Arduino à 320Mhz entièrement libre pour 2017. Évalué à -6.

    1) Une dépêche (titrée « Lancement de la branche « Software Toolchain » de l’Open Compute Project ») a été publiée. Dans le cadre du projet Open Compute qui vise à définir des conceptions ouvertes de matériel, cette dépêche présente une avancée importante qui a été réalisée avec la perspective d’utiliser une chaîne d’outils logiciels de conception ouverte, dont les implémentations de référence seront faites en utilisant des logiciels libres (sont concernés notamment : la conception électronique et mécanique, l’affichage sur le Web de contenus 3D, de données de type CAO électronique, de résultats de simulations physiques — analyse thermique, analyse mécanique… — etc.). Cette avancée aboutira les 8 et 9 mars 2017 à une démonstration lors de l’évènement Open Compute Summit.

    2) Dans la section addendum de cette dépêche figure désormais une formulation synthétisée présentant :

    • l'intérêt, dans le cadre du matériel libre, de la preuve formelle de code (privilégiant des approches génériques pour favoriser la production de conceptions dérivées couvertes par la preuve de code) ;
    • la problématique des chevaux de Troie matériels furtifs incitant avantageusement la communauté à superviser la phase de fabrication (et celle de distribution pour éviter la substitution malveillante).
  • [^] # Re: Preuve formelle et supervision de la fabrication et de la distribution

    Posté par . En réponse au journal HiFive1: Un Arduino à 320Mhz entièrement libre pour 2017. Évalué à -4.

    Merci.

    Voici la traduction (personnelle) du résumé de l'article (le PDF fourni au 2e lien) en français :

    « Alors que le mouvement vers des transistors plus petits a été une aubaine pour la performance, ceci a augmenté de manière spectaculaire le coût de fabrication des puces utilisant ces transistors plus petits. Ceci force la vaste majorité des sociétés de conception de puce à faire confiance à des tierces parties, souvent à l'étranger, pour fabriquer selon leur conception. Pour se protéger d'expédier des puces avec des erreurs (intentionnelles ou autrement), les sociétés de conception de puce comptent sur des tests post-fabrication. Malheureusement, ce type de test laisse la porte ouverte à des modifications malveillantes du fait que les attaquants peuvent implémenter des déclencheurs d'attaque requérant une séquence d'évènements improbables, qui ne sera jamais rencontrée y compris par les testeurs les plus assidus.

    Dans ce document, nous montrons comment un attaquant opérant au moment de la fabrication peut exploiter des circuits analogiques pour créer une attaque matérielle qui est petite (c'est à dire requiert aussi peu qu'une porte logique) et furtive (c'est à dire requiert une séquence de déclenchement improbable avant d'affecter la fonctionnalité d'une puce). Dans l'espace ouvert d'une conception telle que les phases de placement et routage sont déjà réalisées, nous construisons un circuit qui utilise des condensateurs pour siphonner la charge depuis des pistes environnantes à l'occasion de leur transition entre des valeurs numériques. Quand les condensateurs sont pleinement chargés, ils déploient une attaque qui force une bascule (la victime) à une valeur désirée. Nous militarisons cette attaque en une escalade de privilège contrôlable à distance et ceci en attachant le condensateur à une piste contrôlable et en choisissant une bascule victime qui pilote le bit de privilège pour notre processeur. Nous implémentons cette attaque dans un processeur OR1200 et fabriquons une puce. Les résultats expérimentaux montrent que nos attaques fonctionnent, montrent que nos attaques échappent à l'activation par un ensemble varié de tests d'évaluation, et suggèrent que nos attaques échappent aux défenses connues ».

  • [^] # Re: RAAAAAAHH

    Posté par . En réponse au journal Et si l'Open Hardware démocratisait l'usage d'ordinateurs reconditionnés ? . Évalué à 1.

    Je greffe mon commentaire sur ce fil, pour ne pas ventiler façon puzzle ;)

    Il y a plusieurs manière d'adresser ce sujet

    Il est préférable de corriger cet anglicisme (« to adress a subject ») ainsi : « Il y a plusieurs manières de traiter ce sujet »

  • # Wywiwig = what you want is what I've got ?

    Posté par . En réponse au journal Site web : Wysiwyg et drag & drop. Évalué à 10.

    J'ai tiqué en lisant le titre. Je suis le seul ?

    Ne m'en veux pas : j'ai lâché des mots techniques et en anglais dans le titre … mais on est bien chez des techniciens ici, non ? ;-)

    Euh… oui, entre autres, mais dis, c'est quoi Wywiwig ? En tant que technicien, je connaissais Wysiwyg (alias What you see is what you get) ;)

  • # sources javascript de GAFAM spotted

    Posté par . En réponse à la dépêche Libre OS USB, un an et demi après un financement participatif réussi. Évalué à 10. Dernière modification le 12/12/16 à 15:19.

    Sans vouloir vous jeter la pierre (merci pour tout le travail que vous faites sur du code libre), avec l'extension NoScript pour Firefox, je vois tous les noms de domaine servant du javascript, appelés par votre page d'accueil. Y a du GAFAM là-dedans, çapuec'estpaslibre. C'est inévitable pour proposer des vidéos hébergées sur youtube (1), mais pour l'analyse statistique des visites du site, par exemple, vous pourriez probablement adopter une solution libre.

    Voici la liste des sources javascript que votre page d'accueil sert actuellement :

    • libre-expert.com - c'est bien légitime ;
    • doubleclick.net - optimisation de la pub ;
    • google-analytics.com - outils d'analyse des visites sur le site (il y a des alternatives libres comme Piwik (cf. [ici] pour une comparaison avec google-analytics et Xiti) ;
    • google.com - c'est quoi ce gros poisson (poison) des GAFAM ? C'est probablement lié à la vidéo, au même titre que les deux suivants ;
    • ytimg.com - celui-là et le suivant, c'est typiquement pour les vidéos youtube ;
    • youtube.com.

    Je vous invite à vous inspirer de la démarche de David Revoy (l'auteur de la bande dessinée Pepper & Carrot) pour se libérer des bibliothèques du type CDN (CDN pour « Content Delivery Management ») sur le site peppercarrot.com : « My fight against CDN libraries ». C'est un effort mais le résultat est convainquant : il y a une seule source de code javascript sur les pages de son site. Ok, ceci dit, lorsqu'on visite une page comme celle-ci, on voit un lien (« video timelapse commented ») qui mène vers une page de son site personnel qui présente la vidéo correspondante, et là y a les sources suivantes pour le code javascript : davidrevoy.com (son site personnel), doubleclick.net, google.com, ytimg.com, youtube.com.

    (1) vous pourriez envisager l'alternative libre, a-centrée et fédérée mediagoblin.org qui a bien muri. J'imagine qu'un frein à l'adoption de cette solution est probablement le défaut de visibilité sur youtube qui est massivement fréquenté et peut présenter vos vidéos à l'occasion du visionnage de vidéos à la thématique proche. Vous pourriez éventuellement héberger vos vidéos via les deux technologies et présenter sur votre site uniquement les vidéos hébergées sur le réseau MédiaGoblin (en assumant que vous auriez une baisse du nombre de vues sur vos vidéos Youtube, impliquant un défaut de visibilités de ces dernières, que Youtube ne mettrait pas autant en avant dans le bandeau vertical de droite).

    J'ai exprimé ceci pour aider à la réflexion.

    Mes 2 cents.

  • # correction d'un lien wikipédia

    Posté par . En réponse à la dépêche Lancement de la branche « Software Toolchain » de l’Open Compute Project. Évalué à -8. Dernière modification le 12/12/16 à 12:00.

    Dans la dépêche, il y a un lien Wikipédia qui n'est pas fonctionnel, normalement associé à l'expression [[conception assistée par ordinateur pour l’électronique]] (1). Le voici pour vous : Conception assistée par ordinateur pour l'électronique.

    (1) pour les admins/modérateurs : ce lien était correctement orthographié lors de la phase de rédaction collaborative de la dépêche. Le défaut de génération du lien est lié à une correction malheureuse, en l'occurrence, pour remplacer l'apostrophe droite par une apostrophe inclinée (version qui va bien : ' / version corrigée en phase de modération, qui empêche la génération du lien : ).

  • [^] # Re: [HS] Une suggestion

    Posté par . En réponse au journal Désolé, la Quadrature, mais tu fais fausse route. Évalué à -7.

    Ah d'accord, je suis conspirationniste et sexiste, je n'ai pas d'esprit critique, etc.

    Finalement, tu m'auras fait sourire.

  • # compilation failed

    Posté par . En réponse à la dépêche Lancement de la branche « Software Toolchain » de l’Open Compute Project. Évalué à -6.

    Je suis ravi d'avoir pu aider à la rédaction de cette dépêche de très bonne tenue. Il y a juste un truc qui me chagrine, c'est qu'elle me génère des erreurs à la compilation (je rigole) : je n'avais pas mis les « cf. » en italique, or ça a changé pendant la phase de modération. Pourtant « cf. Ne s'écrit pas en italique » (cf. source). Si besoin de vérification plus poussée, je renvoie à la page 7 du Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale :)

    Ok, je --> [ ]

  • [^] # Re: Quelques précisions

    Posté par . En réponse au journal j'ai testé... devenir radioactif. Évalué à -10. Dernière modification le 07/12/16 à 16:33.

    Aux lecteurs qui me liront et verront la mauvaise note (probablement persistante) du commentaire parent :

    • dans mon commentaire précédent (parent), j'ai voulu donner de la visibilité à ces travaux et aux conseils associés de bonne hygiène alimentaire et comportementale, conseils appropriés pour éviter un grand nombre de maladies incluant le cancer (et le jeûne bien mené a même des vertus très importantes pour lutter contre le le cancer, attestées par les recherches les plus récentes en matière de traitement du cancer).
    • le propos est hors contexte relativement au sujet spécifique de l'irradiation provoquée par certains protocoles de diagnostique et leurs effets sur la santé. Soit, cependant ledit propos réagit sur la question du risque de maladie dont d'éventuels signes sont mesurés par lesdits protocoles dont certains augmentent légèrement le risque d'altération de la santé.
    • je ne profite pas du contexte de la très bonne note (justifiée) du premier commentaire du présent fil pour me faire valoir mais pour faire valoir des recherches de qualité.
    • que chacun se fasse son propre avis en tout conscience, en se détournant avec application d'éventuels discours anti-scientifiques discréditant le jeûne.

    Hommage au Dr Gernez dont les recherches pourraient drastiquement faire chuter la prévalence du cancer si les conseils correspondants étaient appliqués.

    PS : je rajoute un lien vers le site de l'Association Pour André Gernez (APAG), page d'accueil sous-titrée « André Gernez, le père du concept de cellule souche ».

  • [^] # Re: Quelques précisions

    Posté par . En réponse au journal j'ai testé... devenir radioactif. Évalué à -10. Dernière modification le 07/12/16 à 14:58.

    Note : et pour ne pas plomber l'ambiance je précise : le résultat est tombé, pas cancéreuse :)

    Pour limiter les risques d'avoir à faire face à un cancer, je renvoie à deux pistes particulièrement intéressantes :

    • La restriction alimentaire impliquant un jeûne relatif destiné à induire dans l’organisme un état d’acidification (acidose) incompatible avec le métabolisme des cellules cancéreuses. Cette pratique a été préconisée par feu le Dr, André Gernez — particulièrement pour les quadragénaires et au-delà — cf. cette source pour des détails sur le protocole Gernez de prévention du cancer. Je renvoie également au travaux du chercheur « Valter Longo » que j'ai succinctement présentés dans un récent commentaire.
    • la mise en pratique de la théorie du régime GAPS (« Gut and Psychology Syndrome » ou Syndrome entéropsychologique) issu des travaux du Dr Natasha Campbell-McBride — neurologue (neurology postgraduate in Russia), neurochirurgienne et nutritionniste (human nutitrion postgraduate in UK) — que j'ai exposée au point 2) de ce commentaire.
  • [^] # Re: Moi aussi je suis radioactif

    Posté par . En réponse au journal j'ai testé... devenir radioactif. Évalué à -7.

    Pour produire ce genre de texte, une autre façon de faire est d'utiliser le logiciel libre (pour Windows) WinCompose.