gnap gnap a écrit 5222 commentaires

  • [^] # Si ça se trouve DADVSI se retournera contre son maitre...

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Copie privée des DVD : la cour de cassation a tranché !. Évalué à 9.

    Comme dit plus haut, il s'agit ici de droit civil, pas de droit pénal.

    Les autres trafics dont vous parlez sont du domaine du pénal .

    La différence fondamentale, c'est qu'en droit civil est faite justice aux noms des intérêts privés en présences alors qu'en droit pénal est faite justice au nom de la société.
    Évidemment, en matière pénale, l'intérêt économique est indifférent. Évidemment, en matière civile, il est d'importance.


    Pour le reste, le problème de DADVSI, c'est effectivement que le fait que ces problèmes là vont prendre une envergure pénale. Cette loi prévoit que le fait de contourner une mesure de protection consiste une délit, même si ce contournement est normalement prévu par la loi au nom de l'interopérabilité.

    A vrai dire, on peut imaginer que si DADVSI passe, la plainte civile déposée à l'encontre des producteurs de DVD empêchant la copie privée légitime pourra avoir un poids plus grand. Car s'opposera alors à l'intérêt économique des producteurs la menace pour le citoyen voulant jouir du droit de copie privée la volonté de pas violer la loi pénale en contournant la mesure de protection. Or une cour de justice ne saurait reprocher à un citoyen de vouloir jouir d'un bien légalement sans violer la loi pénale.

    En quelque sorte, on peut imaginer que cette loi DADVSI, apparue pour servir des intérêts qui semblent minoritaires, apparue selon une logique anti-démocratique (imposée par l'EU sans que la population française, normalement souveraine en France, n'ait exprimé un seul instant son avis), en faisant de droits habituellement reconnus des infractions pénales ait pour conséquence de donner du poids aux procès civils à l'encontre des producteurs, en rendant évident le préjudice subi et l'intérêt à agir du demandeur bloqué par les mesures de protection.
  • [^] # Re: L'importance économique... est d'importance au civil, pas au pénal

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Copie privée des DVD : la cour de cassation a tranché !. Évalué à 4.

    Comme je le signale plus haut, il ne s'agit pas d'un procès pénal (action publique) à l'encontre d'un individu ayant fait usage de la copie privée mais d'un procès civil (action civile) à l'encontre des producteurs de DVD qui par des mesures techniques font obstacle à la copie privée.

    Le procès civil doit évidemment tenir compte de l'importance économique du problème, il doit faire la part des choses entre les intérêts privés et des uns et des autres.

    Les trafiquants de stupéfiants eux sont poursuivis au nom de la société. De fait, les intérêts économiques des défendeurs à l'action publique, dans le cadre du procès pénal, sont indifférent. Ce qu'ils font est une infraction pénale, il ne nuise pas spécifiquement à un intérêt privé mais à l'intérêt de l'ensemble de la société.
  • [^] # pas vraiment tout à fait comme DADVSI, confusion sur la nature du procès

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Copie privée des DVD : la cour de cassation a tranché !. Évalué à 10.

    « Il est normal qu'on réaffirme la primauté de la règle générale sur l'exception. La copie privée n'est pas un "droit" mais bien une absence d'interdiction, une exception. Elle ne peut donc ni ne doit être vue comme une garantie devant laquelle s'efface les règles habituelles. Je pense que c'est surtout là le point de la cour (d'après ce que j'ai lu de l'arrêt et d'après mes maigres compréhensions juridiques). Et si c'est bien ça, je me vois mal le reprocher »

    C'est un jeu de mot que de dire qu'un exception à une règle ne constitue pas un droit.

    Lorsqu'un policier OPJ fait une saisie lors d'une perquisition (selon les prescriptions légales), concrètement il réalise un vol aux yeux de la loi pénale, le dol criminel (volonté de soustraire un bien à autrui) et sa matérialité sont avéré. Oui mais voilà, la loi l'autorisant à le faire, il dispose d'un fait justificatif. C'est une exception à la règle. Mais c'est au final un droit pour l'OPJ d'effectuer une saisie, si tant est qu'il respecte les prescriptions légales.

    Autre exemple ? Lorsqu'un individu viole une femme, si cette dernière se saisit d'une arme et le tue, concrètement elle réalise un homicide volontaire aux yeux de la loi pénale, là encore le dol criminel et la matérialité de l'infraction ne faisant nul doute. Oui mais voilà, la loi prévoit l'exception de la légitime défense, qui stipule que quiconque peut user de la force pour défendre un individu ou un bien, tant que l'intérêt sacrifié est inférieur à l'intérieur protégé (ie : on ne peut tuer pour protéger un bien matériel), tant que la défense est concomitante et proportionnée à l'agression. C'est une exception à la règle. Mais c'est au final un droit pour quiconque de se défendre, si tant est que cette défense respecte les prescriptions légales.

    Donc, de fait, une exception à une règle donne un droit. Un droit encadré, certes, mais un droit néanmoins (tous les droits sont de toute façon encadrés).


    « En cassation il y est rappelé que ces exceptions sont encadrées, ne sont applicables que dans certains cadres et avec certaines règles, qui n'ont visiblement pas été prises en compte. »

    Il est douteux que les magistrats de la Cour d'appel ignore que tous droits (exceptionnels ou pas) sont encadré, la loi définissant le cadre.


    « - *La cour de cassation ne dit rien sur le fond, elle ne regarde que la forme.* Elledit que le jugement doit prendre en compte l'impact économique et patati et patata. Elle ne dit surtout pas qu'imposer des dispositifs anti-copie est autorisé ou que copier un DVD est interdit. Tout ça reste à (re) juger en appel. »

    En fait, j'ai l'impression que le malentendu dans tout ceci, c'est qu'il n'est pas question ici d'un procès pénal mais d'un procès civil.

    Il ne s'agit pas d'une plainte pénale contre un individu pour copie privée, il s'agit d'une plainte civile d'un individu contre des producteurs de DVD car il ne peut faire usage de la copie privée.

    Ce que dit la Cour de cassation n'est pas que l'exception de copie privée saute et qu'on peut condamner pénalement des individus au regard des intérêts civils de l'industrie du disque.
    Ce que dit la Cour de cassation, c'est que qu'on ne peut juger des intérêts civils sur les mesures de protection faisant obstacle à l'exercice de la copie privée sans tenir compte des impératifs économiques des producteurs.

    Que ceux qui croient que l'exception de copie privée saute se rassure. Cette décision constitue juste le refus de condamner ceux qui mettent en place ces blocages techniques, mais elle n'implique rien pour ceux qui parviennent à faire sauter ces blocages.
  • [^] # Re: un comportement discutable

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Wanadoo et ses pages d'erreur. Évalué à 4.

    En même temps, s'il est avéré que tu cherches à nuire à leur système informatisé, ils peuvent porter plainte contre toi. Et comme ils ont tous les logs qui te concerne, ce qui n'est pas totalement à ton avantage.

    Par contre, un pétition qui serait signée que par des gens chez Wanadoo s'engageant à quitter Wanadoo s'ils n'arrête pas cela dans les 2 mois (en demandant de mettre un bout de le numero de client, histoire que Wanadoo puisse ressentir le gout du danger), ça peut avoir plus effet, si c'est suivi.
  • [^] # Re: En même temps

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Canonical, les « promesses » et la « maintenance » .... Évalué à 2.

    Mais comme je l'ai dit ailleurs, maintenant arch n'est plus maintenu par tom et le nouveau mainteneur semble être ouvert.
  • [^] # Re: Quelques avis d'utilisateurs de KDE ... ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Un aperçu de GNOME 2.14. Évalué à -3.

    « Aïe je découvre ici que je fais partie de ceux qui n'arrivent pas à dompter leur PC. Un peu vexant tout de même :) Gnome c'est pour les nuls et KDE pour ceux qui s'y connaissent, les vrais :) »

    J'ai détaillé ce qui me semblait gênant pour un utilisateur avancé mais le comité de censure à décidé que ça ne vallait pas la peine d'être entendu, je ne réitèrerais donc pas.
  • [^] # Re: Quelques avis d'utilisateurs de KDE

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Un aperçu de GNOME 2.14. Évalué à 1.

    KDE fourni la possibilité d'utiliser le theme KDE avec les applis GTK. Je ne sais pas comment ils font ça (peut-être est-ce Tango) mais ça marche très bien.

    Mais l'homogénéité n'est qu'esthétique, l'interface reste très très différente. Ceci dit, comme je n'utilise plus que GIMP comme appli basée sur GTK+, je ne souffre personnellement pas trop du problème.

    Pour ce qui est de la cohérence de l'interface, ces questions de button oui/non à gauche à droite reste.

    D'un coté, je me demande s'il n'aurait pas fallu qu'existe une possibilité de configurer cela pour tout environnements et applis. De l'autre, c'est aussi l'intérêt d'avoir des diifférents environnements que de pouvoir proposer des interfaces différentes.
    Dans le fond, ce qui est sans doute le plus dommage, c'est que les environnements reposent sur beaucoup de bibliothèques qui divergent. Si seules interfaces étaient différentes mais le fond partagé par GNOME, KDE et GNUstep, ça serait terrible ! C'est sans doute dans ce sens que va gstreamer, si je comprend bien.

    Reste à voir si c'est toujours faisable...

    Pour parler des propos tenus dans les liens donnés, disons que le problème qu'ils posent, c'est qu'il critique l'aspect un peu fourre tout de KDE (avis que je partage en partie ; je préfèrerais que les options non-essentielles ne soient pas systématiquement affichées, qu'elles soient mises en second, et marquées comme secondaires, plutôt que mélée à tout) tout en à la fois reconnaissant rester à utiliser KDE. J'ai l'impression que d'un coté il y a le reflexe à KDE de proposer trop d'options mais de l'autre l'impossibilité d'utiliser GNOME parce qu'il ne permet pas de faire ce qu'on veut (à moins de lancer regedit.exe). Délicat !

    En tout cas, il est très clair au vu de ce qui est dit que GNOME avance vers l'utilisateur qui n'arrive pas à dompter son PC. Par contre, à mon sens, cette évolution se fait à contresens pour les utilisateurs dit avancés, qui eux sont gourmands en configuration.

    --

    Pour ce qui est des choix d'interface à proprement dit, évoqués dans les liens donnés, ce que fait GNOME est intéressant, la barre d'url pour naviguer dans les dossiers est sans doute géniale pour les utilisateurs très novices. Mais moi je ne m'imagine pas vivre sans alors que je l'utilise tout le temps. D'ailleurs, ce concept de hieararchie de fichiers devrait pourtant pas disparaitre tant que les URL sont ce qu'elles sont.

    http://alblinux.homelinux.org/albums/GNOME212/Nautilus_01.pn(...)
    http://kde.org/screenshots/images/3.4/snapshot06.png
  • [^] # Re: désolé ! :(

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Canonical, les « promesses » et la « maintenance » .... Évalué à 3.

    « Et puis on peut qd même difficilement critiquer Canonical de payer des gens pour bosser sur du libre... »

    C'est clair. C'est pour cela que je disais être dubitatif. Je ne sais pas si je suis content de la présence de canonical dans la danse ou pas. Je ne sais pas quoi en penser.

    Par contre, c'est clair que je ne suis pas hyper-optimiste. Ca fait maintenant 6 ans que je gravite autour du libre, j'ai vu un certain nombre de choses se passer, j'ai été surpris plus d'une fois et je ne donne plus le bon dieu sans confession.


    « mon expérience, c'est que depuis qu'ubuntu est dans la danse, un certain nombre de paquets arrive bcp + vite dans la SID (X, KDE...) »

    J'utilise que stable et testing, donc c'est vrai que je ne vois pas cet aspect des choses. Je n'ai pas de raison de douter de ta parole, ça ne fait donc qu'accentuer mes interrogations concernant la présence Canoincal. :)

    « "Depuis que Canonical est dans la danse, j'ai l'impression que malheureusement la qualité de Debian régresse"
    sans aucun argumentaire, pour moi c'est un troll... »

    Mais il y a un argumentaire, le reste du message. Que tu sois d'accord ou pas avec est indifférent à cela.


    « même si nous ne sommes pas d'accord, je préfère ça à ceux qui moinse sans expliquer pourquoi... »

    Je partage cette préférence :)
  • [^] # Re: changement du contenu de la FAQ

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Canonical, les « promesses » et la « maintenance » .... Évalué à 3.

    Libre à toi de tout résoudre à une question personnelle et de me faire un procès d'intention.
  • [^] # Re: Changer le port de SSH

    Posté par (page perso) . En réponse au journal xinetd assure !. Évalué à 4.

    Dans le cas de Gna!, aucune connexion par mot de passe n'est autorisée. Par contre, ne pas utiliser les ports classiques ne ferait que pertuber les utilisateurs, le prix à payer en temps de traitement des demandes d'assistances ne nous arrangeraient pas.
  • [^] # Re: désolé ! :(

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Canonical, les « promesses » et la « maintenance » .... Évalué à 2.

    « Tu es bien conscient que Canonical n'a aucun pouvoir de décision chez Debian ? à partir de là je vois mal comment l'arrivée de Canonical pourrait faire baisser la qualité de debian. »

    Quand tu embauches des gens qui bossent sur un projet pour bosser sur un autre projet, ce n'est pas sans conséquence.


    « D'autant que vu le nombre de patchs ubuntu intégrés dans debian, je pense que c'est plus un apport positif que négatif, il y a un certain nombre de projets sur lesquels les mainteneurs debian et ubuntu ont l'air de bosser ensemble... »

    C'est vrai, on peut espérer que dans certains cas cela profite à Debian tout comme à Unbuntu.
    Maintenant, mon expérience, c'est que depuis qu'Unbuntu est dans la danse, les DSA sont fréquemment erronés (des détails, genre le titre du sujet qui évoque le mauvais paquet etc) et que j'ai souvent des machines sur testing dont la mise à jour casse des trucs imprévisibles parce qu'il semblerait que certains trucs font moins l'objet d'attention qu'auparavant.

    Debian reste une très bonne distribution, et beaucoup de DD sont extrêmement compétents et fiables, fournissent de bons paquets. C'est vrai que parfois il semble qu'Unbuntu contribue positivement à Debian. Mais dans l'ensemble, je reste dubitatif.



    « merde, j'ai marché dans le troll :'( »

    (Dénigrer ses interlocuteurs est une démarche d'une courtoisie qui m'étonnera toujours)
  • [^] # changement du contenu de la FAQ

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Canonical, les « promesses » et la « maintenance » .... Évalué à 4.

    Il est très intéressant de voir que la FAQ en question à changé entre mon message précédent et aujourd'hui.

    La question était avant bien en avant, maintenant elle est perdue vers la fin.

    Et le contenu a changé

    « Our goal is to release all of Launchpad as free software, though it will take some time (potentially, years) before that happens.
    We are doing so in a piecemeal approach. »

    Pourquoi un tel changement ? Un changement d'approche ? Une chose qui est claire, c'est que c'est préférable pour eux d'avoir leur public qui croit que ceux qui disent que ce n'est pas libre sont des abrutis. Et donc c'est génant s'ils le disent eux-même.

    Maintenant, ils ne le disent plus et font... une promesse. Vu le sujet du jour, on peut penser ce que l'on veut de leur promesse.
  • # désolé ! :(

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Canonical, les « promesses » et la « maintenance » .... Évalué à 2.

    J'aurais tendance à dire que malheureusement, bosser avec des gens qui font du non-libre quand ça leur chante sans contrôler la publication du logiciel, c'est délicat.

    Ben oui, Lauchpad n'est pas libre. Je le disais auparavant et certains malins étaient persuadé si bien s'y connaître en droit qu'ils proclamaient que l'absence de publication faisait que le logiciel n'était ni libre ni propriétaire. Ben qu'ils lisent la FAQ de Lauchpad, https://launchpad.net/faq , c'est écrit noir sur blanc sans équivoque : « Launchpad is currently not a free software/open source project. »

    Depuis que Canonical est dans la danse, j'ai l'impression que malheureusement la qualité de Debian régresse (non, désolé, je n'ai pas le temps de m'impliquer, je pense pas que l'on puisse m'accuser de ne pas passer du temps pour le libre).

    Du coup, je ne suis pas surpris de ta déception, même si bien sur je compati. C'est pénible quand on s'investit sur un truc et que des types qui n'ont rien fait pour par comparaison arrivent avec leurs gros sabots et décretent que tout peut aller à la poubelle, qu'on s'en tape.

    Blague à part, j'ai entendu dire que le développement de GNU Arch version tla reprenait, et avec d'autres méthodes de gestion qu'auparavant. Donc si ça ne colle plus avec bazaar, peut-être qu'un retour au source pourrait être sympa. Ton taf pourrait servir à tla ou pas du tout, trop spécifique à bazaar ?
  • [^] # Re: [Troll] "l'esprit" Gnome m'enerve de plus en plus.

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Un aperçu de GNOME 2.14. Évalué à 1.

    « Apparemment un troll gros comme un immeuble, mais je réponds quand-même. »

    Il faudrait arrêter de présumer que toute remarque qui ne soit pas spécifiquement positive est forcément hostile .


    « Que proposerais-tu dans ce cas? Casser SIP? »

    A priori, éviter une régression fonctionnelle du logicielle, ce n'est pas vraiment une « casse ». Si un truc était possible avant, pourquoi ne le serait-il plus ensuite ?
  • # précision ou généralité

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Débuter sous Linux (3): encore plus gros, plus complet, plus dense. Évalué à 10.

    « Même si cet ouvrage a fait le choix de Mandriva et de KDE quand il fallait préciser certaines manipulations, ces coups de projecteur ne sont en rien limitants, et il vous rendra autonome sur tous les environnements et distributions. »

    C'est sans doute préférable d'offrir à l'utilisateur un cadre précis plutôt que le laisser se perdre.

    S'il veut vraiment tester autre chose ensuite, rien ne l'en empêchera.
  • [^] # Re: [Troll] "l'esprit" Gnome m'enerve de plus en plus.

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Un aperçu de GNOME 2.14. Évalué à 9.

    Ce qui est reproché à ton logiciel, c'est le fait d'avoir supprimer une option qui existait auparavant, de l'avoir caché.

    Lui il s'en fous que SIP n'a pas encore défini correctement la marche à suivre pour forcer une taille. Ce qu'il voit, c'est qu'avant il pouvait le faire, il avait l'option, et que maintenant il ne peut plus parce que vous avez fait le choix de l'en empêcher pour des raisons qui vous regarde.

    C'est votre logiciel, vous pouvez prendre toutes les décisions que vous voulez, personne ne conteste cela.

    Maintenant, ce qui vous est reproché ici, et qui vous est reproché par d'autres (Linus T. il y a peu), c'est de prendre ce genre de décisions. Vous faites le choix de supprimer des fonctionnalités de votre logiciel utilisé par vos utilisateurs au nom de concepts qui ne regardent que vous (croyez-vous que vos utilisateurs soient intéressés par des questions de norme SIP supporté par tout ou pas ?). Les utilisateurs ont le droit de ne pas apprécier cette approche qui ignore leurs besoins.

    Et c'est inutile d'ensuite les traiter de feignant parce qu'il n'ont pas fourni du code. Ceux qui ne fournissent ni code ni fric n'ont aucun pouvoir pour exiger quoi que ce soit. Ceux qui fournissent du code et du fric ont tout pouvoir sur le code mais aucun sur les utilisateurs.

    En d'autres termes, cet utilisateur à le droit de ne pas être content, à défaut de pouvoir avoir des exigences. Tout comme toi tu as le droit de l'ignorer sous prétexte qu'il ne fourni pas de code.

    Maintenant, reste à voir ce que vous avez à gagner tout les deux. A mon avis, le conflit et le chantage au patch ne fera pas avancer le schmilblick.
  • [^] # Re: [Troll] "l'esprit" Gnome m'enerve de plus en plus.

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Un aperçu de GNOME 2.14. Évalué à 4.

    Ta réponse est complètement hors-sujet. Ici il n'y a pas d'anomalie et par conséquent de patch à fournir, il y a un choix de fait en terme d'interface utilisateur.
  • [^] # Re: correction

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Assassinat d'Ilan Halimi: la folie engendre la folie?. Évalué à 2.

    Autant pour moi, c'est en fait la juridiction régionale de la libération conditionnelle (JRLC) qui est compétente pour ces cas là.
  • [^] # Re: Autre chose

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Assassinat d'Ilan Halimi: la folie engendre la folie?. Évalué à 4.

    Moi ce qui me choque là-dedans, ce n'est même pas tant le concept de torture propre (curieux concept !), c'est qu'on l'oppose à « la vraie torture ».

    Alors de quoi est-il question quand il parle de fausse torture ? C'est quoi la fausse torture ?
  • [^] # Re: correction

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Assassinat d'Ilan Halimi: la folie engendre la folie?. Évalué à 6.

    Maurice Papon a fait l'objet d'une suspension de peine car son pronostic vital était engagé. Il en est allé de même pour le tueur en série Didier Tallineau et pour Joëlle Aubron membre d'Action Directe.

    La loi de 2002 dite Kouchner dispose que « lorsque les condamnés sont atteints d'une pathologie engageant le pronostic vital ou si leur état de santé est durablement incompatible avec le maintien en détention », ils peuvent faire l'objet d'une suspension de la peine privative de liberté.

    Là dedans, il n'y a pas de considérations pour le « fascisme » et le « communisme ».

    Notons par ailleurs que Nathalie Méningon fut arrêté en 1980 après avoir vidé le chargeur d'un colt 45 sur des policiers. En 1981, elle fut libérée pour « raison médicale » à l'issue d'une grêve de la faim.
    Plus tard, elle participa à l'assassinat de l'ingénieur général René Audran à La Celle-Saint-Cloud le 25 janvier 1985 et celui du PDG de Renault, Georges Besse, à Paris en novembre 1986, la tentative d'assassinat du contrôleur général des armées Henri Blandin le 26 juin 1985 et du vice-président du CNPF, Guy Brana le 15 avril 1986 (source, AFP 9 avril 2004).

    Ca donne envie de la faire libérer pour « raison médicale » ! Elle a le profil qui donne beaucoup de garanties sur sa réinsertion !
  • [^] # Re: correction

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Assassinat d'Ilan Halimi: la folie engendre la folie?. Évalué à 2.

    « Fofana peut-être. Les militants d'Action DIrecte y sont toujours, eux, en prison. Pourtant leurs peines de sûreté sont finies depuis un moment. Pourtant ils sont malades. Pourtant ils sont malades. Pourtant ils ne représentent plus une "menace pour la société". État rancunier, justice de classe ! »

    Revisez vos informations. La peine de Joëlle Aubron, membre d'AD condamné à perpétuité, a été suspendue pour raison de santé.
  • [^] # Re: correction

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Assassinat d'Ilan Halimi: la folie engendre la folie?. Évalué à 2.

    Bien évidemment un « peine » est là pour « peiner », du moins en partie.

    Mais beaucoup de monde s'accorde à dire que l'emprisonnement est souvent une mauvaise solution, c'est pour cela que de multiples peines alternatives à l'emprisonnement sont apparues ces 20 dernières.

    Seulement voilà, elles ne sont pas adaptés à n'importe quel délinquant ou criminel. Et faute d'avoir des prisons merveilleuses qui ferait de délinquants de bons citoyens, nos prisons servent pour le moment à éloigner pour un temps ceux qui nuisent.

    C'est clair qu'il y a un large problème financier concernant les prisons - comme d'une manière générale les services publics.

    L'exécution des peines n'est pas franchement à la mode. Il ressort de rapports parlementaires récents qu'un nombre affolant de petites peines ne sont jamais exécutées parce qu'on a pas les moyens (parce qu'on ne met pas les moyens) de les faire exécuter (apparemment, le délinquant qui ne paie pas sa condamnation à l'amende à pas mal de chance de ne jamais se retrouver contraint de la payer). Et certains faits-divers montrent que les mesures de surveillance comme le suivi socio-judiciaire laisse à désirer (affaire Bodein : libération conditionnelle avec suivi-sociojudiciaire... n'empêchant pas la commission de multiples crimes).
  • [^] # Re: correction

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Assassinat d'Ilan Halimi: la folie engendre la folie?. Évalué à 3.

    « Simple rappel : la prison n'est pas la pour enfermer les gens dangeureux : ca c'est un hopital psychatrique »

    L'hopital psychiatrique est là pour les individus dont le discernement est aboli par des troubles psychiques ou neuro-psychiques. Pas pour servir de prison aux criminels (qui par définition sont dangereux).


    « La prison est là pour punir. Donc s'il sort dans vingt an, c'est qu'on estime qu'il a été suffisament puni pour être libéré. La perpétuité n'est pas la pour enfermer les gens jusqu'a leur mort pour être sur qu'ils ne feront plus de mal, mais uniquement parce que l'on pense que leur crime est très grave et que XX années ne seront pas suffisantes pour le punir.»

    La sanction pénale de nos jours n'est plus vue (par la Loi) que comme peine afflictive et infamante, mais également comme processus de réinsertion sociale.


    « Ceut être que oui, le système est déficient, oui, il sera peut encore dangeureux, mais le point n'est pas là : on ne met pas les gens en prison pour éviter qu'ils commentent des méfais, mais seulement pour les punir »

    C'est un principe du droit pénal que de considérer que la peine à une vocation préventive. On distingue notamment la prévention générale et la prévention spéciale de la peine. La prévention générale signifie qu'on suppose que la peine avertit l'ensemble des individus de ceux qu'ils encourent s'ils commettent une infraction et que cela devrait les freiner. La prévention spéciale signifie qu'on suppose que la peine subit dissuade l'individu ayant déjà commis l'infraction une fois de récidiver.

    De fait, selon le droit pénal, on emprisonne en partie pour dissuader de récidiver - pas seulement pour punir. Et la dispense de peine, la libération conditionnelle et toute autre mesure évitant au coupable l'emprisonnement repose en partie sur l'idée qu'il existe des garanties pour éviter une telle récidive.

    En d'autres termes, si on « ne met pas en prison » pour éviter que des individus commettent des infractions, de manière arbitraire sans qu'aucune infraction n'ait été commise, on condamne à des peines de prisons ceux ayant déjà commis l'infraction aussi pour éviter qu'ils récidivent. Il est inutile de parler de « procès d'intention », tout ceci est parfaitement hors-sujet : nous parlons ici des conditions de remises en liberté d'individus reconnus coupables.
  • [^] # Re: correction

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Assassinat d'Ilan Halimi: la folie engendre la folie?. Évalué à 2.

    C'est le tribunal de l'application des peines qui décide de ces libérations conditionnelles, pas la préfecture.

    Le préfet est le représentant de l'État dans les Régions, pas un magistrat du siège indépendant du pouvoir politique.
  • [^] # Re: 3eme réaction...

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Vista s'ouvre pour nos chers gouvernements. Évalué à 2.

    « j'ai un peu de mal à comprendre que l'Etat français ait pu prendre une décision très ra pide pour retirer récement du marché un breuvage censé réduire le taux d'alcool dans le sang et ait laissé sur nos étals des versions complètement trouées de part et d'autres de Windows 2000 et XP »

    L'utilisation d'un logiciel imparfait n'est pas de nature à mettre en danger la santé publique ni la vie des gens.

    Dès lors que les personnes ne sont pas en danger, il devient délicat d'interdire la commercialisation d'un produit.

    Le seul problème des logiciels troués est qu'ils peuvent signifier des vols de donnée et des manipulations qui font perdre du temps à tout le monde. Mais on interdit pas les appareils photos, les téléphones et les cutters qui peuvent servir exactement de la même manière...