Atelier SAMBA - Monter un contrôleur CIFS/SMB

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
11
26
jan.
2011
Samba
Le LUG des Hauts-de-Seine, StarinuX, vous invite à participer à un atelier sur SAMBA, le samedi 29 janvier 2011, à 14 h 00.

SAMBA est un logiciel majeur de l'informatique libre en environnement bureautique, car il est une implémentation libre du protocole de partage de fichiers et d'imprimantes sur réseau local popularisé dans une version propriétaire par Microsoft. Il facilite ainsi l'interopérabilité des plates-formes, dans ces fonctions essentielles que sont le stockage partagé des fichiers et l'impression en réseau.

L'atelier de ce jour a pour but de faire mettre en place par chaque participant un contrôleur de domaine simple sous SAMBA, sur une machine tournant sous Debian. Des tests seront réalisés en environnement réseau hétérogène.

Le réseau local permettra aux participants de prendre la main sur le serveur Debian, afin de mettre en pratique pas à pas les explications fournies. Un accès à l'Internet est disponible depuis le réseau local.

Les personnes souhaitant participer à cette session sont invitées à venir autant que possible avec leur ordinateur portable, seuls quelques postes de travail étant mis à disposition de ceux qui n'en possèdent pas. Une connaissance courante d'utilisation de la ligne de commande (shell bash) est attendue.

Le nombre de places disponibles pour la session étant limité, une inscription préalable est nécessaire, par e-mail à l'association : starinux@starinux.org. Une confirmation sera adressée à chacun.

L'atelier aura lieu au 74, rue Dulong dans le XVIIème arrondissement de Paris, l'accès se faisant par l'entrée gauche du bâtiment.
  • # Bonne année 2011

    Posté par . Évalué à 3.

    Sur le site de starinux :
    NOUS VOUS SOUHAITONS UNE TRÈS BELLE ANNÉE 2+0=1+1 = année de l'équité !

    Avec des slogans (et des logos) comme ça, le libre est sauvé :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.