Sortie d'ejabberd 15.07

Posté par (page perso) . Édité par palm123, Benoît Sibaud et Nÿco. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
22
29
juil.
2015
XMPP

ejabberd 15.07 vient de sortir et elle apporte un lot de nouveautés significatives.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, pour ceux qui ne connaissent pas encore ce projet, il s'agit d'un serveur de messagerie conforme au protocole XMPP. Ce protocole est très vaste (NdM: voir la série d'articles présentant le protocole) et permet d'implémenter de nombreux types de systèmes de messagerie en temps réel, allant de la messagerie instantanée à l'Internet des objets, en passant par le jeu vidéo. C'est dire l'importance de ce protocole, à une époque où la plupart des systèmes de messagerie restent des silos fermés et sans capacité d'interopérer. XMPP supporte nativement la fédération, ce qui signifie que des utilisateurs de différents domaines peuvent communiquer entre eux.

ejabberd est l'un des serveurs XMPP les plus anciens et les plus reconnus. Il est inclus dans de nombreuses distributions Linux et se distingue par le fait qu'il est développé en Erlang. Cette caractéristique lui donne robustesse et fiabilité, mais aussi forte capacité à monter en charge.

Parmi les changements de fonctionnalités, l'accent est mis sur le support du PubSub et de l'archivage des messages. Ce sont aujourd'hui deux éléments fondamentaux du protocole XMPP qui sont en pleine évolution et façonnent le protocole XMPP de demain. Disposer d'un serveur avec des fonctionnalités très à jour sur ces aspects est crucial pour l'avenir du protocole.

Un gros effort a également été fait sur le packaging et la simplicité d'installation, en offrant notamment la possibilité de compiler et d'installer des modules issus de contributeurs externes sans avoir à devenir un expert d'Erlang.

Cette version est l'aboutissement de gros changements survenus durant les six derniers mois sur le projet et cette dépêche est aussi le moment de faire un bilan.

Sortie de QGIS 2.10 « Pisa »

46
28
juil.
2015
Science

Le projet QGIS a l’immense plaisir de vous annoncer la publication de la version 2.10 de sa suite logicielle de Système d'Information Géographique (SIG) libre.

QGIS est un SIG convivial distribué sous licence publique générale GNU. C'est un projet officiel de la fondation Open Source Geospatial (OSGeo). Il est disponible sur les systèmes d'exploitation GNU/Linux, Mac OS X, Windows et Android et intègre de nombreux formats vecteur, raster, base de données et fonctionnalités.

QGIS est développé en C++ avec la bibliothèque Qt (en version 4 pour le moment). Son architecture lui permet également d'utiliser des extensions codées en Python (version 2) et la très grande majorité des classes du cadriciel de QGIS sont disponibles sous Python.

QGIS est une des applications majeures qui utilisent Qt. Actuellement, l'arborescence des sources (tout confondu) occupe près de 350 Mo. Les contributeurs recensés sur GitHub sont au nombre de 159.

Même s'il reste un logiciel libre, QGIS assure en grande partie le financement de son développement via des sponsors divers qui vont d'entreprises ayant besoin de SIG comme des compagnies aériennes à des organisations gouvernementales (y compris le gouvernement français) en passant par des universités et également des particuliers.

Par ailleurs QGIS s'interface avec de nombreux autres logiciels, que ce soit des bases de données spatiales comme PostgreSQL/PostGIS ou Oracle Spatial, mais également avec un grand nombre de logiciels de SIG libres comme GRASS, SAGA ou encore Orfeo.

Dans la suite de la dépêche, un aperçu des nouveautés vous sera présenté plus en détails ainsi qu'une esquisse des développements à venir. Pour le public non averti, la suite de la dépêche offre également un petit focus sur les SIG et sur QGIS…

Note : le nom du projet est bien QGIS en majuscules et non Quantum GIS ou QGis.

Proposez des présentations pour PyConFR 2015: la date butoir est reportée !

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
7
29
juil.
2015
Python

PyConFR 2015, la conférence annuelle francophone consacrée au langage de programmation Python, se déroulera cette année à Pau dans des locaux d'exception à l'EISTI du 17 au 20 octobre 2015.

La manifestation est comme toujours gratuite et se veut la plus accueillante possible pour tout le monde.

Si ça n'est pas assez cher pour vous, vous pouvez sponsoriser.

Si vous avez besoin d'un coup de pouce, l'AFPy propose des bourses.

Jusqu'ici rien de plus que ce que la précédente dépêche annonçait en juin dernier, cependant je viens de recevoir un courriel important concernant la conférence (report de la date butoir pour les soumissions de conférences), et j'ai cru utile de lui donner la plus grande audience possible en le recopiant en seconde partie.

NixOS 14.12, la distribution Linux sans effet de bord

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Nÿco, BAud, palm123, Stéphane Aulery, olivierweb, Nils Ratusznik, Nicolas Boulay et eggman. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags :
41
28
juil.
2015
Distribution

Le projet NixOS a sorti le 30 décembre 2014 une version de sa distribution Linux, la 14.12 ou « Caterpillar » de son petit nom. Cette distribution, « The Purely Functional Linux Distribution », est fondée sur le système de paquets Nix et la collection de paquets Nixpkgs. Nix et Nixpkgs sont utilisables avec d'autres systèmes : Linux, OS X, voire FreeBSD.

Logo nixos

Nix permet de gérer son système « sans effets de bord », ce qui permet notamment : des mises à jours réversibles, l'installation de paquets sans droits root, le déploiement distribué, les mélanges de paquets sources et binaires.

Mozilla lance la deuxième édition du Winter Of Security

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et NeoX. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags :
17
28
juil.
2015
Sécurité

Mozilla a récemment annoncé sur son blog l'ouverture des inscriptions pour l’édition 2015 du Winter of Security (MWoS). MWoS est un programme par lequel des étudiants en quête de projets universitaires peuvent travailler avec les projets des équipes sécurité de Mozilla. Chaque projet est encadré par deux mentors et se déroule entre septembre et avril.

Pour l’édition 2015, Mozilla propose six projets (listés dans la seconde partie de la dépêche) qui vont de la sécurité système à la cryptographie, en passant par la réalité virtuelle. Les projets, en anglais, sont décrits sur le wiki de la fondation.

Logo

Les étudiants doivent envoyer leur candidature pour le 15 août 2015 au plus tard. Les équipes sélectionnées seront informées début septembre.

Gérer son espace de travail git avec "gws"

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, BAud, palm123, Nils Ratusznik et Ontologia. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags :
38
26
juil.
2015
Gestion de versions

gws est un outil KISS (script bash, compatible zsh) pour gérer de manière simple un espace de travail composé de plusieurs dépôts git. Ça ne vous parle pas et vous semble être un pitch commercial ? Laissez-moi l'aborder autrement ; si vous vous reconnaissez dans quelques-unes de ces questions, cet outil pourrait vous être utile :

  • Vous avez un dossier ~/dev/, ~/code/ ou ~/workspace/ dans votre répertoire personnel ?
  • Vous y avez cloné dedans plein de dépôts git ?
  • Vous ne savez jamais quels dépôts, branches, commits n'ont pas été synchronisés ?
  • Vous en avez marre d'avoir à faire 17 git pull manuellement le lundi matin au boulot ?
  • Vous déprimez en arrivant dans le train de voir que vous n'avez pas récupéré votre dernier projet sur votre ordinateur portable ?

Développer des applications mobiles multiplateformes avec Java… avec le framework Codename One

14
26
juil.
2015
Java

Codename One est un framework permettant de développer en natif pour iOS, Android, BlackBerry et Windows Phone à partir d'un unique code Java.

Il est open-source (licence GPL avec exception Classpath) et se présente sous la forme d'un plug-in disponible pour les trois environnements de développement majeurs en Java (NetBeans, Eclipse, IntelliJ IDEA (NdM: les deux premiers sont sous licence libre, le dernier existe en version "Community" libre et en version propriétaire). Il a pour particularité d’utiliser le cloud pour la compilation, ce qui évite aux développeurs d'avoir à installer divers SDK ou de posséder un système d’exploitation spécifique indispensable à la programmation des applications pour certaines plateformes mobiles.

Il a été créé par deux anciens ingénieurs d'Oracle, Chen Fishbein et Shai Almog, ceux-là mêmes qui mirent au point la bibliothèque d'interface graphique LWUIT, qui eut son âge d'or à l'heure où le J2ME régnait encore dans le monde de la téléphonie avant d'être détrôné par l'iPhone.

Structuration de l'offre de services autour du gestionnaire libre de projets ProjeQtOr

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Pierre Jarillon. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
20
26
juil.
2015
Technologie

Depuis 2009 le logiciel libre de gestion de projets ProjeQtOr (fonctions détaillées en seconde partie de la dépêche) a grandi autour d'une communauté grandissante d'utilisateurs et quelques volontaires fortement impliqués.

Conçu et développé par des chefs de projet pour des chefs de projet, ce logiciel apporte aujourd'hui une alternative crédible aux logiciels propriétaires.

Pour pérenniser le produit, développer sa notoriété et garantir la fourniture de services de qualité, son concepteur et développeur principal, Pascal BERNARD, vient de constituer la Société par Actions Simplifiée (SAS) ProjeQtor.

Implantée en région toulousaine, cette société propose des services professionnels à haute valeur ajoutée autours du logiciel libre ProjeQtOr :

  • hébergement en mode SaaS,
  • support professionnel,
  • assistance et formation,
  • réalisation d'évolutions à la demande,
  • fourniture de plug-ins sur des besoins particuliers.

Logo ProjeQtOr

Sondage Les courriels en HTML...

Posté par . Licence CC by-sa
10
24
juil.
2015

c'est le Mal, tout le monde le sait.

La résistance est-elle futile ?

Total : 1698 votes

Collaborer sur vos documents à l'aide du libre

43
24
juil.
2015
Bureautique

Si on travaille avec beaucoup de documents chaque jour, peu importe ce que l'on écrit — whitepapers, manuels, présentations, différents matériels marketing, contrats, etc.— à un certain moment (le plus souvent à la fin) on a besoin d’interagir avec d'autres personnes afin de spécifier ou discuter des détails, réviser ou approuver le travail fait.

Dans ce cas-là on peut procéder de trois façon différentes :

1. Envoyer un mail à l'aide du programme de courrier électronique habituel

Inconvénients : ça prend beaucoup de temps d'envoyer un message, ensuite attendre une réponse, faire des corrections, renvoyer ce message encore une fois et ainsi de suite jusqu'à ce que tous les participants soient satisfaits du résultat.

2. Utiliser un système de contrôle de version comme Subversion ou CVS

Inconvénients : ces utilitaires ne permettent pas de collaborer en temps réel, la version du document est fusionnée avec celle d'origine stockée dans le référentiel.

3. Travailler à plusieurs à l'aide d'un éditeur de documents en ligne comme Google Docs ou MS Office 365

Inconvénients : les deux éditeurs permettent de collaborer sur les documents en temps réel mais les fichiers dans ce cas-là sont stockés sur leurs propres serveurs centralisés.

Cette dépêche aborde en deuxième partie des éditeurs collaboratifs libres disponibles à tout le monde qui permettent non seulement de travailler à plusieurs simultanément sur le même document mais aussi stocker les documents sur son propre serveur en profitant d'un contrôle complet.

Red Hat Enterprise Linux 6.7

Posté par (page perso) . Édité par Yvan Munoz, BAud, palm123, Nÿco, patrick_g, eggman, Stéphane Aulery et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
28
23
juil.
2015
Red Hat

Red Hat a annoncé le 22 juillet dernier la version 6.7 de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), distribution commerciale destinée aux professionnels et aux entreprises. Pour rappel, RHEL 6 existe depuis novembre 2010 et, même si RHEL 7 est disponible depuis le mois de juin 2014, cette version est toujours maintenue.

RHEL 6

Cette version 6.7 apporte malgré tout des améliorations, principalement du côté de l'authentification centralisée et de la virtualisation. Red Hat avait annoncé la version bêta près de 3 mois auparavant, soit le 6 mai dernier.

Une sélection des nouveautés se trouve en deuxième partie de dépêche.

Sortie de Creme CRM en version 1.5

Posté par (page perso) . Édité par palm123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
17
21
juil.
2015
Commercial

Le 11 mars dernier sortait la version 1.5 du logiciel de gestion de la relation client CremeCRM, soit un an après la version 1.4.

Icone CremeCRM

Les principales améliorations sont l'arrivée de la géolocalisation et d'une interface pour téléphones mobiles ; les nouveautés sont détaillées dans la suite de la dépêche.

Campagne de financement d'un livre par la fondation Creative Commons

22
19
juil.
2015
Culture

La fondation Creative Commons a lancé une campagne de financement participatif, via kickstarter, pour rédiger un livre qui a pour but de « Montrer au monde en quoi partager peut être bon pour les affaires ».

Le livre veut donc décrire les modèles économiques "ouverts" rendus possibles par l'utilisation des licences Creative Commons et selon leur termes, répondre à la question : comment les créateurs peuvent-ils rendre économiquement viable une activité économique tout en permettant la ré-utilisation de leur créations ?

Sortie du noyau Linux 4.1

76
16
juil.
2015
Noyau

La sortie de la version stable 4.1 LTS du noyau Linux a été annoncée le 21 juin 2015 par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org. Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions se trouve dans la seconde partie de la dépêche.

Variation 1.3 et nouveautés

Posté par . Édité par palm123 et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
20
17
juil.
2015
Base de données

Variation est un logiciel de gestion de dossiers d'usagers adapté au secteur du social et médico-social. Il s'adresse par exemple aux structures d'hébergement ou d'emploi de personnes handicapées, au suivi à domicile d'adolescents en difficulté, aux maisons de retraite, etc.

La particularité de Variation par rapport aux autres logiciels du secteur est d'être un outil de construction d'applications : à l'installation, le vide règne ; il est de la responsabilité d'une personne compétente en gestion de ces établissements de placer les champs de saisie et autres agendas dans les bons onglets. C'est ce que nous appelons le « paramétrage » d'une solution particulière adaptée à un établissement particulier.

Depuis l'article de l'an dernier dans ces mêmes pages, nous avons travaillé d'une part à la création de paramétrages (que nous appelons « Arrangements » pour rester dans le thème musical) pour quelques catégories d'établissements répandues (MECS, SESSAD, CHRS) et d'autre part sur un outil d'import/export de ces arrangements afin de pouvoir les redistribuer plus facilement.

Quelques autres nouvelles en vrac :

  • la forge de l'Adullact a adopté le projet,
  • nous avons eu le plaisir de présenter notre solution aux RMLL de Beauvais en début de mois,
  • les manuels d'utilisation sont désormais en téléchargement libre,
  • nous travaillons maintenant à diverses améliorations de l'interface web.