Revue de presse de l'April pour la semaine 2 de l'année 2012

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
18
16
jan.
2012
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[LeMonde.fr] Médias tunisiens: la mutation se fait toujours attendre

Par Daniel Psenny, le dimanche 15 janvier 2012. Extrait:

Tunis, Envoyé spécial - Un an après la révolution de jasmin et le départ précipité du dictateur Ben Ali le 14 janvier 2011, les acteurs des anciens et nouveaux médias se sont réunis les 12 et 13 janvier à Tunis pour un colloque intitulé "Tunisie : révolution, transition et mutation" organisé par Canal France International (CFI), l'Association tunisienne des libertés numériques (ATLN), l'Association du multimédia et de l'audiovisuel et Tunisie Live, premier site tunisien d'information en langue anglaise.

Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/tunisie/article/2012/01/15/medias-tunisiens-la-mutation-se-fait-toujours-attendre_1629913_1466522.html

[LeMonde.fr] Wikipédia, bazar libertaire

Par Frédéric Joignot, le samedi 14 janvier 2012. Extrait:

Difficile de rater les visages des contributeurs et dirigeants de l'encyclopédie en ligne Wikipédia. De novembre 2011 à début janvier, à chaque recherche, leurs portraits apparaissaient en tête de page, vous invitant à faire un don. Susan et ses longs cheveux blancs. Rémi Mathis, président de Wikimédia France, avec son air potache. Jimmy Wales, le fondateur américain.

Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/01/14/wikipedia-bazar-libertaire_1629135_651865.html

[LeMagIT] Recrutements Open Source: les SSLL mettent le turbo

Par Anne-Marie Rouzere, le vendredi 13 janvier 2012. Extrait:

Pour faire face à leurs objectifs d'embauche (et de business), les « pure players » de l'Open Source misent sur la spécificité de leurs pratiques de formation interne. Globalement, le cap est mis sur un doublement des effectifs en 3 ans (2011-2013).

Lien vers l'article original: http://www.lemagit.fr/article/emploi-recrutement-formation-logiciel-libre-open-source-embauche/10241/1/recrutements-open-source-les-ssll-mettent-turbo/

[ludovia.com] LUDOVIA TV: Point de vue de François Bayrou sur l'éducation numérique

Par AJ, le jeudi 12 janvier 2012. Extrait:

François Bayrou déclare avoir donné une grande partie de sa vie à l’éducation et ayant été Ministre de l’éducation (1993-1997), il joue dans une cours qu’il connaît bien et dans laquelle il dit avoir tissé des liens privilégiés.

Lien vers l'article original: http://www.ludovia.com/action_publique/2012/1242/point-de-vue-de-francois-bayrou-sur-l-education-numerique.html

[Le nouvel Observateur] 1 million de dollars en 12 jours: la leçon anti-marketing du comique Louis C.K.

Par Christophe Lachnitt, le mercredi 11 janvier 2012. Extrait:

En choisissant de s'adresser directement à son public pour vendre la vidéo de son nouveau spectacle - sans DRM et pour 5 dollars -, l'humoriste américain Louis C.K. a réalisé une opération aussi profitable pour ses fans que pour lui-même. Christophe Lachnitt, directeur de la communication chez DCNS, indique les enseignements à en tirer.

Lien vers l'article original: http://leplus.nouvelobs.com/contribution/230211-1-million-de-dollars-en-12-jours-la-lecon-anti-marketing-du-comique-louis-c-k.html

[01net.] CES 2012: Ubuntu veut libérer la télévision

Par Eric Le Bourlout, le mercredi 11 janvier 2012. Extrait:

Canonical a fait une démonstration de son OS pour télévision intelligente au salon. Et cherche des partenaires constructeurs pour en commercialiser bientôt.

Lien vers l'article original: http://www.01net.com/editorial/552830/ces-2012-ubuntu-veut-liberer-la-television/

[LE CERCLE Les Echos] Brevets logiciels: la grande imposture de la propriété intellectuelle

Par Patrice Bertrand, le mercredi 11 janvier 2012. Extrait:

La protection de la propriété intellectuelle est très en vogue. Elle est, dit-on, le meilleur soutien de l'innovation, elle-même créatrice de croissance et d'emplois. Nous voulons montrer ici que la transposition du principe de brevet dans le logiciel est une démarche erronée sur le fond, coûteuse pour la société et nuisible pour l'innovation.

Lien vers l'article original: http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high-tech-medias/informatiques/221142104/brevets-logiciels-grande-imposture-prop
_
Et aussi:

  • # Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    En voulant écrire un article sur l'une de mes réalisation (Newton Adventure), j'ai découvert que Wikipédia n'aime pas les jeux libres:

    Un jeu sera considéré comme admissible a priori sur Wikipédia s'il est réalisé, édité et distribué par des professionnels, sur le circuit commercial traditionnel.

    La présente page a pour objet de fournir des critères concernant les jeux qui ne sont pas admissibles a priori, c'est-à-dire les jeux gratuits, jouables sur internet, indépendants ou réalisés par des amateurs.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Notori%C3%A9t%C3%A9_des_jeux_vid%C3%A9o

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

      Posté par . Évalué à 2.

      Hmm, c'est un peu de la mauvaise foi que de ne pas mettre la liste des critères pour les jeux qui ne rentrent pas d'office dans les jeux admissibles a priori non?
      (et ce, quel que soit ton avis sur ladite liste complémentaire)

      La présente page a pour objet de fournir des critères concernant les jeux qui ne sont pas admissibles a priori, c'est-à-dire les jeux gratuits, jouables sur internet, indépendants ou réalisés par des amateurs.

      Ces jeux, pour pouvoir être traités par un article dédié, doivent répondre au moins à l'un des critères suivants :

      1. Le jeu a fait l'objet de plusieurs publications, de travaux ou d'articles non-triviaux par des entités indépendantes et notoires (journaux, magazines, sites Internet1, livres, télévision, etc.), c'est-à-dire par des personnes ou des entités qui ne sont pas directement liées au sujet de l'article. Ce critère exclut notamment de la liste des sources potentielles les travaux indépendants mais triviaux qui mentionnent simplement l'existence du jeu, une brève description, sans critique ou analyse particulière
      2. Le jeu a reçu un prix ou une récompense attribuée par une entité indépendante et notoire (exemple : Independent Games Festival).
      3. Le jeu représente ou a représenté une part représentative (plus de quelques pour cent) du volume d'activité dans le sous-domaine.
      4. Le jeu présente un intérêt historique dans le genre considéré, pour avoir inauguré un concept largement repris par la suite, ou par sa longévité remarquable par rapport aux jeux de la même génération.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Notoriété_des_jeux_vidéo

      • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Hmm, c'est un peu de la mauvaise foi que de ne pas mettre la liste des critères pour les jeux qui ne rentrent pas d'office dans les jeux admissibles a priori non?

        Je n'ai cité que les parties intéressantes qui montre un traitement différent selon le caractère commercial ou non des jeux pour ne pas surcharger mon commentaire tout en donnant le lien vers le texte complet. Je ne vois pas ce que la citation plus étendue que tu proposes change à mon propos?

        http://devnewton.bci.im

        • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Euh non, c'est plus simple que ça, c'est le principe de vérifiabilité. Le circuit traditionnel permet plus facilement de vérifier les éléments descriptifs d'un jeu vidéo par d'autres sources, en général (notamment l'appréciation, le succès...) "Une information ne peut être mentionnée que si les lecteurs peuvent vérifier qu'elle a déjà été publiée par une source ou référence de qualité." Il y a bien sur toute une page qui parle des sources ou références de qualité.
          Sinon ça risque d'être une page promotionnelle.

          Pour être totalement juste, il aurait fallu citer la première partie qui est pour moi la plus intéressante, sur les critères d'admissibilité pour les Jeux Vidéo.

          Ces critères servent à évaluer le potentiel d'un article dans l'unique cas où il est invérifiable. Si l'article dispose de sources, alors ces critères sont sans objet. D'autre part, ces critères n’ont qu’une valeur indicative. Un article qui ne répond à aucun de ces critères, en plus d'être vérifiable, n'est pas forcément à supprimer. Et de même, un article remplissant une des conditions n'est pas toujours à conserver.

          Si ton jeu a été testé, présenté, décrit par une "source de qualité", alors les critères de sélection sont sans objet. Si ce n'est pas le cas, il y a un long chemin avant que l'article ne soit supprimé.
          Rien n'empêche d'ailleurs ton jeu d'être ajouté à cette page si un article entier n'est pas "admissible"

          (page qui semble d'ailleurs infirmer ton affirmation "qui n'aime pas le libre")

          • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Exemple pour mieux faire comprendre l'inégalité de traitement: un obscur clone de tetris en vente à la fnac sera accepté à priori, un jeu libre novateur devra avoir fait l'objet d'un article dans la presse nationale.

            http://devnewton.bci.im

            • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Premièremenet Wikepedia n'a pas de règles fixes hormis les 5 piliers

              Les critères d'admissibilité sont un guide. Dans les critères d'admissibilité il y a les critères généraux et les critères spécifiques de notoriété, ces critères étant en accord avec les 5 piliers.

              Oui, un clone commercialisé de Tetris peut être accepté à priori, il n'y aura pas grand chose à mettre dedans, et peut-être son manque d'intérêt ou de pertinence peut être souligné pour demande de suppression. Oui, un dépot sur github ou sourceforge sera a priori non admissible, puisqu'il faut une certaine vérifiablité indispensable et des signes d'une certaine notoriété. Mais un jeu novateur fera certainement suffisamment d'émules pour remplir un des critères le rendant à priori admissible. Et puis si tu as des doutes, pose la question, tout simplement. C'est ballot de faire des phrases journalistiques comme ça sans prendre le temps de vraiment t'intéresser aux propos développés.

              • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Pourquoi ne pas tout simplement appliquer le même traitement que le jeu soit dans le circuit commercial traditionnel ou non ? Il suffirait de mettre les quatre critères cités plus haut et ça correspondrait aux jeux du circuit commercial avec une certaine notoriété (donc pas l'obscur clone de Tetris) et aux autres jeux qui ne sont pas dans ce circuit.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Comme je le disais, les règles sont souples, elles sont le fruit de consensus, d'expériences, et ce sont plutôt des guides. Ton objection est parfaitement valable, et il y a dans le page de discussion débat sur l'interprétation du "à priori" et de l'admissibilité par rapport aux jeux professionnels et aux jeux libres, et nul doute que les pages vont continuer à évoluer. Ce que je reproche (gentiment hein :) à l'auteur du fil, c'est son titre faux "qui n'aime pas le libre". Un des cinq principes fondateurs de Wikipedia est quand même le libre :

                  La philosophie du « libre » étant au cœur du projet…

                  • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Les principes fondateurs pour Wikipedia, c'est un peu comme les Droits de l'Homme pour les pays de l'ONU, toutes les autres lois et règlements les respectent, c'est ça?

                    http://devnewton.bci.im

                    • [^] # Re: Wikipedia, bazar libertaire qui n'aime pas le libre

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Ça peut être comparé à ça oui. C'est ce qui fait qu'aucun de ces règlements ne peut être figé (cinquième principe). C'est pour ça qu'il n'y a pas de loi qui dit vraiment "cet article est inacceptable" en dehors de ces fameux principes, mais des guides, puis des discussions, qui peuvent être paisibles ou tourner à la guerre d'édition et nécessiter des wiki-pompiers, médiateurs (surtout des sujets comme Ron Hubard, Louis-Ferdinand Céline etc.) C'est sûr c'est loin d'être parfait, et ça peut avoir un côté très frustrant. Je me suis moi-même fait retirer un des article que j'avais initié, mais (longtemps) après que mon énervement soit passé, j'ai compris qu'il n'avait en effet pas sa place au moment où je l'ai créé, et qu'il y avait eu une discussion assez importante (deux ans de réflexion et débats) sur sa pertinence ou non.

                      Néanmoins, par rapport à ton jeu, je pense qu'il a sa place, en plus il semble avoir une certaine notoriété au vu des nombreux résultats sur les moteurs de recherche. L'idéal,si ce n'est déjà fait, serait d'arriver à le faire tester par un mag (même un fanzine, pas forcément un gros truc, mais lui-même un peu reconnu) indépendant qui permet de recouper des sources, par exemple pour avoir une note, ou un extrait de commentaire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.