Forum général.cherche-logiciel Gimp et son enregistrement export -> Connaissez vous un logiciel qui...

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
4
17
nov.
2013

Bonjour,

vous savez tous que dans The Gimp, si on travaille sur des images, il ne faut plus faire "enregistrer sous" mais "exporter" si l'on veut enregistrer dans un format autres que le format natif (XCF).

C'était déjà pénible, même si on pouvait modifier les raccourcis clavier pour retrouver un usage "normal", c'est à dire un comportement que l'on retrouve dans les autres logiciels (c'est ça la normalité, ce que l'on retrouve le plus souvent).

Or, si je fais un export, j'ai bien le dossier d'origine, celui à parti duquel j'ai ouvert le fichier. Mais pas si je veux enregistrer, puisque l'image que j'ai modifiée est celle d'un appareil photo numérique, donc dans un autre format. Or, pour une fois, je veux aussi avoir ma version au format XCF. Je n'ai pas du tout envie de refaire tout le chemin.

Pourquoi n'est-il pas possible d'exporter en XCF? (on a droit à un message d'erreur nous invitant à utiliser le menu "enregistrer").

Pourquoi un tel manque d'ergonomie? Pourquoi ce changement de dossier de travail?

Connaissez vous un logiciel qui me permette de manipuler des images avec les fonctionnalités suivantes :
- effectuer un recadrage des images
- les enregistrer dans différents formats (png, jpg …)
- effectuer des rotations
- changer la luminosité et le contraste.

De préférence un truc packagé dans Debian.

Merci
G

  • # pourquoi ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Pourquoi n'est-il pas possible d'exporter en XCF? (on a droit à un message d'erreur nous invitant à utiliser le menu "enregistrer").

    parce qu'il te suffit de faire "enregistrer sous…" ou "enregistrer une copie"

    sinon je suis d'accord qu'il est aberrant d'avoir separé le menu enregistrer et le menu exporter
    avant c'etait bien, on disait "enregistrer sous…", on changeait l'extension et ca passait en export.

    • [^] # Re: pourquoi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      D'ailleurs, de plus en plus de logiciel ne prenne absolument pas en compte le dossier courant dans lequel on le lance. Exemple particulier "chiant" :

      • "lowriter toto.odt" ne marche pas si toto.odt n'existe pas. Il pourrait proposer de le créer…

      • "cd toto; lowriter" propose de sauver le nouveau document à la racine et non sous "toto".

      Voila, c'est une grande classique des "nouveaux" programmes qui ne tiennent pas compte du contexte local.

      • [^] # Re: pourquoi ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Considérer LibreOffice, dérivé de OpenOffice, dérivé de StarOffice (1985 la première version) comme un logiciel nouveau, c'est un concept.

        • [^] # Re: pourquoi ?

          Posté par . Évalué à 3.

          c'est peut-etre pour cela qu'il a mis "nouveaux" entre guillemet, dans le sens "les nouvelles versions" de ces logiciels

          • [^] # Re: pourquoi ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            J'ai fais un peu exprès aussi et puis, je n'avais que quelques minutes pour poster à ce moment là.

            Exemple pris plus bas. gthumb ne s'ouvre pas sur le dossier courant, il faut faire

            gthumb  ./
            

            Moi, je trouve cela pénible. Si je suis dans un dossier X (on va dire Y car ici, il y en a qui ont l'esprit mal placé !) et que je lance gthumb, c'est que je veux voir les images dans ce dossier.

            Idem si je lance l'éditeur geany, lorsque je fais "nouveau fichier", puis "enregistré sous", il ne propose pas par défaut le dossier courant. Idem avec gedit…

            A quoi ça sers un terminal pour ces logiciels ?

            • [^] # Re: pourquoi ?

              Posté par . Évalué à 2.

              A quoi ça sers un terminal pour ces logiciels ?

              à rien ;)

              le terminal c'est pour travailler en ligne de commande,
              gthumb, geany, gedit c'est pour travailler en mode graphique.

              • [^] # Re: pourquoi ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                si je lance eog, il me visionne bien les images du répertoire… si eog le fait, pourquoi pas les autres?

              • [^] # Re: pourquoi ?

                Posté par . Évalué à 2.

                gthumb, geany, gedit c'est pour travailler en mode graphique.

                ??? C'est du second degré, ou bien?

                geany truc.tex &
                pdflatex truc.tex
                evince truc.pdf &
                

                me semble être très raisonnable—beaucoup plus que d'utiliser un émulateur de terminal dégueu dans geany, par exemple.

                Et puis, bon, on fait ce qu'on veut, non? Ce n'est pas aux concepteurs de logiciels de décider que leur truc doit être lancé par un clic ou par une ligne de commande. Après, on ne peut critiquer qu'après avoir soumis un rapport de bug et avoir obtenu un WONTFIX.

  • # gThumb

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Connaissez vous un logiciel qui me permette de manipuler des images avec les fonctionnalités suivantes :
    - effectuer un recadrage des images
    - les enregistrer dans différents formats (png, jpg …)
    - effectuer des rotations
    - changer la luminosité et le contraste.
    De préférence un truc packagé dans Debian.

    Essaye gThumb il est parfait pour ça.

    wind0w$ suxX, GNU/Linux roxX!

    • [^] # Re: gThumb

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Excellent!

      gThumb est très bien pour les manipulations de base… ça évite de sortir l'artillerie lourde.

      Merci

      • [^] # Re: gThumb

        Posté par . Évalué à 2.

        Et si tu as des manipulations plus sérieuses à faire, dans la fenêtre gthumb qui contient les vignettes des fichiers images, tu pointes celle du fichier que tu veux travailler, un clic droit et "Ouvrir dans gimp", c'est immédiat ; gthumb est un bon logiciel, simple et efficace.

  • # Imagemagick.

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,

    Imagemagick, en ligne de commande donc, est bien pratique pour travailler sur une ou plusieurs images. :)

  • # pourquoi?

    Posté par . Évalué à 0.

    pourquoi veux tu que ton logiciel te propose un comportement logique et cohérent? Pourquoi simplifier quelque chose que l'on peut faire compliqué?

    • [^] # Re: pourquoi?

      Posté par . Évalué à 2.

      ah oui, j'adore le concept "je propose une option dans le menu d'export (en XCF) pour te dire que tu dois pas l'utiliser et aller ailleurs!"…

      j'ai pas pu tenir: https://bugzilla.gnome.org/show_bug.cgi?id=712568

      si on est suffisament à leur expliquer qu'ils ont tord, peut etre comprendrons ils?

      • [^] # Re: pourquoi?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Voilà, c'est ça.

        Et si quelqu'un se trompe, ben temps pis.
        Un peu comme dans Libre Office (mais je n'ai jamais été certain de bien comprendre leur message quand on enregistre dans un format non natif), jamais certain d'avoir ce que je voulais.

        Ce serait si simple de considérer que l'utilisateur sait ce qu'il fait… éventuellement le prévenir, mais ne pas l'en empêcher.

        D'après la réponse sur le rapport de bug, dans la prochaine version ce sera "corrigé".

        • [^] # Re: pourquoi?

          Posté par . Évalué à 1.

          je dirais plutot "éviter" plutot que corriger…

  • # Personnellement, ça me parait logique ....

    Posté par . Évalué à 3.

    vous savez tous que dans The Gimp, si on travaille sur des images, il ne faut plus faire "enregistrer sous" mais "exporter" si l'on veut enregistrer dans un format autres que le format natif (XCF).

    Qu'est-ce qui te gène dans ce comportement ?

    Le format XCF est un format de travail qui contient toutes les méta-données utilisées par Gimp. C'est un peu comme si tu te plaignais que Word enregistre par défaut en docX plutôt qu'en PDF par exemple.

    C'était déjà pénible, même si on pouvait modifier les raccourcis clavier pour retrouver un usage "normal", c'est à dire un comportement que l'on retrouve dans les autres logiciels (c'est ça la normalité, ce que l'on retrouve le plus souvent).

    Donc pour toi un comportement normal, c'est un enregistrement d'un format de travail en un format "fini", quitte à perdre les métadonnées te permettant de revenir sur ton travail ?

    Quant au fait qu'on le retrouve plus souvent, ce n'est pas parce que c'est fait souvent que c'est la meilleure façon de faire. Sinon, dans le même genre tu as Scribus qui te permet de gérer ton document de travail, de faire toutes les mises en pages et modifications que tu veux, et d'enregistrer au format natif scribus. Ensuite, si tu veux enregistrer dans un autre format, tu exportes, et c'est normal.

    • [^] # Re: Personnellement, ça me parait logique ....

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Si tu prends l'exemple de Scribus (ou Libre office), j'aimerai que The Gimp permette d'enregistrer de la même façon, ce qui n'est pas le cas actuellement (sauf dans la toute nouvelle version pas encore dans les dépôts Debian).

      Si j'ouvre un jpg, et que je veux l'enregistrer, cela ne me dérange pas trop si du fait d'avoir ajouté des calques The Gimp me propose de l'enregistrer au format XCF. Mais dans le fond, comme j'ai toujours mon document ouvert, je vois pas pourquoi il me casse les pieds avec le format tant que je ne referme pas le documents modifié.

      Si je modifie un jpg, sans ajouter de calques, à la fermeture The Gimp me dit que je vais perdre mes modifs. Donc, dans la logique, si j'enregistre au format XCF, je dois pouvoir annuler les dernières manips en ouvrant le XCF? ben non. Je vois pas ce qu'apporte le XCF dans ce cas.

      Si je veux enregistrer dans plusieurs formats, dont le XCF, actuellement je dois me farcir deux menus différents et parcourir l'arborescence deux fois… ce qui n'est pas ergonomique. Le comportant de The Gimp d'il y a quelques années se basait sur l'extension… comme les autres logiciels, et je trouve que c'est bien. S'il y a un message d'alerte, pourquoi pas, ça reste pédagogique.

      Bonne soirée
      G

      • [^] # Re: Personnellement, ça me parait logique ....

        Posté par . Évalué à 2.

        Si je modifie un jpg, sans ajouter de calques, à la fermeture The Gimp me dit que je vais perdre mes modifs. Donc, dans la logique, si j'enregistre au format XCF, je dois pouvoir annuler les dernières manips en ouvrant le XCF? ben non. Je vois pas ce qu'apporte le XCF dans ce cas.

        Le bit n'est pas de pouvoir revenir en arrière, mais de pouvoir garder les métadonnées permettant de revenir à l'état ou ton document était lorsque tu as fait ton dernier enregistrement.

        Pour scribus par exemple, c'est avoir les zones d'images modifiables, pour pouvoir les changer de place, ce que tu ne peux pas faire avec un PDF. Pour Gimp (que je connais moins), il doit y avoir le même genre d'information (même sans les calques). Et je suppose qu'il est plus siùmple de partir sur le principe d'enregistrer par défaut au format de travail, plutôt que de déterminer si telle ou telle modification nécessite un enregistrement de données supplémentaires.

        Après je suis d'accord qu'on peut probablement améliorer l'ergonomie, mais le principe en lui même me parait assez logique.

        • [^] # Re: Personnellement, ça me parait logique ....

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Et c'est pour ça que dans la plupart dans Libre Office, on a une alerte si on enregistre dans un format non-natif. Cette alerte permet de continuer quand même, ou d'enregistrer au format natif. Le texte de cette alerte m'a toujours rendu confus, n'étant jamais certain que LibreOffice faisait exactement ce que je voulais. (et généralement, je sauve au format natif et exporte en PDF pour mon destinataire).

          Dans la plupart des logiciels, les formats natifs sont en premier dans le liste des formats de sauvegardes, avec un descriptif.

          Il y avait une idée dans The Gimp, mais à l'usage, je trouve que c'est contre-productif, ni pédagogique parce que pénible.

          Bonne journée

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.