Forum général.cherche-matériel Changement de PC sans réinstaller ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
3
17
sept.
2014

Salut ! J'envisage de remplacer mon serveur par une solution plus économique en énergie (mini-itx), et je me demandais si je devais obligatoire réinstaller ma distribution (ArchLinux) ou bien si je pouvais espérer que ça démarre sans problème ? La logique voudrait que je n'ai pas besoin de tout réinstaller, d'autant plus que je n'ai installer aucun pilote. Il y a juste le système de base avec les paquets standards pour faire un serveur (samba, vfspd, apache, mysql, mediatomb, etc.). Disons que j'ai passé pas mal d'heures à le configurer, donc j'aimerais éviter de tout recommencer.

Merci pour votre lumière !

  • # la magie de Linux

    Posté par . Évalué à 4.

    en gros si tu passes d'un processeur x86 ou x86_64 à un autre processeur du meme type (celeron, atom, i3/i5/i7, AMD), oui, ca va marcher,
    tu prends ton disque dur, tu le met dans la nouvelle machine, c'est parti.

    ce sera impossible tu passes d'une architecture x86_32 ou x86_64 vers une architecture ARM, MIPS…

    • [^] # Re: la magie de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Super merci ! C'est bien un processeur x86_x64, je suis rassuré.

      • [^] # Re: la magie de Linux

        Posté par . Évalué à 9.

        si l'ancienne machine et la nouvelle sont x86_64, alors fait toi plaisir.

        la seule retouche eventuelle, ce sera udev qui va activer la nouvelle carte reseau en eth1 alors que la precedente etait eth0.

        ca se regle dans /etc/udev/rules.d/70-persistent-net.rules

        en supprimant la ligne (avant transfert du disque) qui parle de eth0

        chez moi :

        SUBSYSTEM=="net", ACTION=="add", DRIVERS=="?*", ATTR{address}=="00:19:d1:b4:2f:57", ATTR{type}=="1", KERNEL=="eth*", NAME="eth0"

        comme ca au demarrage sur la nouvelle machine il mettra bien la nouvelle carte sur eth0

        • [^] # Re: la magie de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Oui je pensais justement à cela ! Merci pour tes indications, ça me fera gagner encore plus de temps :)

          • [^] # Re: la magie de Linux

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 18/09/14 à 07:02.

            Comme l'a indiqué NeoX, en effet, pas besoin de réinstaller. Au pire, s'il te manque des drivers (genre vidéo), tu vas juste démarrer en mode dégradé… mais bon si c'est un serveur, y'en a peut être pas besoin de toute façon.

            Le seul cas un peu limite que je vois c'est si tu passe d'un boot bios à un boot UEFI, où là je préparerai un peu les choses en ayant par exemple un live-cd pour démarrer une première fois, chrooter dans le système et installer/configurer le nouveau grub.

            De bios à bios, je n'ai jamais vu de gros soucis de mémoire. Pour l'UEFI, je n'ai jamais eu à tester donc là je ne peux rien dire. Mais je me méfierai quand même, surtout si il y a changement de bios vers UEFI.

            • [^] # Re: la magie de Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Oui c'est vrai, l'UEFI peut peut-être poser problème, mais il me semble qu'on le désactiver dans le BIOS ? De toute façon, ça me coûte rien de chrooter comme tu dis mon installation et de modifier la partition de démarrage où se trouve syslinux. Je vais allez me documenter à ce sujet d'ailleurs. Merci pour ta remarque très pertinente.

  • # Cloner le disque dur et de le restaurer

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour,

    Une autre possibilité serait de cloner le disque dur (au lieu de l'installer dans la nouvelle machine, au cas où cette dernière en aurait un) puis de restaurer l'image dans le disque du nouvel ordinateur.

    Je recommande Redo Backup, petite distribution de clonage-restauration très facile d'utilisation (cliquodrome). Elle fonctionne également en live USB. par contre l'interface est en anglais.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.