Forum général.général Choix de licences, éclaircicement licences BSD et possibilités de licence encore moins restrictives

Posté par .
Tags :
2
1
sept.
2011

Bonjour,

Mon souci: Je voudrais distribuer un couple de fichiers (.h .c) en open source. Je veux qu'il puisse être utilisé dans n'importe quel logiciel (y compris propriétaire). Je veux aussi que la communauté puisse les modifier et les redistribuer, mais sans obligation (à part de mentionner l'auteur dans le cas du partage de source, dans le cas d'un binaire je m'en fiche).

Donc vous allez me dire: utilise la licence BSD.
C'est ce que je pensais.
Si je prend celle à 2 clauses (la plus simple):

Redistribution and use in source and binary forms, with or without modification, are permitted provided that the following conditions are met:
* Redistributions of source code must retain the above copyright notice, this list of conditions and the following disclaimer.
* Redistributions in binary form must reproduce the above copyright notice, this list of conditions and the following disclaimer in the documentation and/or other materials provided with the distribution.

Ce que je ne comprend pas, c'est cette 2ème clause. Si la redistribution de binaires doit reproduire cette licence, ça veut dire qu'un logiciel propriétaire qui inclue un bout de code BSD devient BSD aussi???
Donc j'imagine que je me trompe, mais j'aimerais bien avoir des explications. Et typiquement quels sont les obligations d'une personne qui réutilisera mon code: est-ce qu'il devra recopier ce copyright, est-ce qu'il ne devra le recopier que s'il redistribue le code source, etc.

Merci d'avance.

  • # Reproduire le texte de la licence ne signifie pas qu’il s’applique à l’ensemble du programme

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ce que je ne comprend pas, c'est cette 2ème clause. Si la redistribution de binaires doit reproduire cette licence, ça veut dire qu'un logiciel propriétaire qui inclue un bout de code BSD devient BSD aussi???

    Non, ce que je comprends, c’est que partout où est affiché le contrat de licence propriétaire du logiciel (dans la documentation, dans la boîte de dialogue « À propos de ce logiciel » si elle existe, etc.), il faut afficher en plus la licence BSD du code réutilisé sous cette licence.

    Mais les conditions BSD continuent à ne s’appliquer qu’au code qui a été réutilisé, elles ne s’étendent pas au reste du programme qui reste donc propriétaire et ne devient pas automatiquement un code libre sous licence BSD.

    Ça donnerait probablement quelque chose comme ça :

    Logiciel Propriétaire v3.7
    © 2011 Éditeur. Tous droits réservés.

    CONTRAT DE LICENCE UTILISATEUR FINAL

    (Ici un gros pavé indiquant tout ce que l’utilisateur n’a pas le
    droit de faire.)

    Ce logiciel comporte du code publié sous licence BSD, redistribué sous
    les conditions suivantes :

    Composant Libre 2.5
    © 2009,2011 Original developers

    Redistribution and use in source and binary forms, with or without
    modifications, are permitted provided that the following conditions
    are met:
    (Le reste de la licence BSD, y compris l’avertissement concernant
    l’absence de garantie).

    (Je me souviens vaguement avoir vu ce genre de mention par exemple dans Adobe InDesign, qui ré-utilisait le parseur XML Xerces de la fondation Apache.)

  • # il me semble que c'est ça effectivement

    Posté par . Évalué à 2.

    Oui il semble que ce soit bien ça effectivement:
    que le code libre BSD utilisé reste sous cette licence et que le reste dépend de sa propre licence.

    • [^] # Re: il me semble que c'est ça effectivement

      Posté par . Évalué à -1.

      On comprend la même chose en tout cas.
      Alors que souvent quand on regarde sur le net les explications sur la licence, en gros ils disent "Avec un code BSD on peut faire ce qu'on veut tant qu'on n'embête pas l'auteur...".
      Moi ça me semble bien plus restrictif que ça.
      Et je préfèrerais qu'on puisse modifier ce p'tit bout de code sans forcément avoir besoin de le redistribuer, et sans forcément avoir besoin de recopier la licence dans le binaire.

      • [^] # Re: il me semble que c'est ça effectivement

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Alors que souvent quand on regarde sur le net les explications sur la licence, en gros ils disent "Avec un code BSD on peut faire ce qu'on veut tant qu'on n'embête pas l'auteur..."

        C’est un peu trop simpliste comme explication. Une meilleure explication serait plutôt qu’on peut faire ce qu’on veut tant qu’on respecte les conditions de la licence. Le fait est que les conditions demandées par la 3-BSD autorisent à peu près tout dès lors que la licence est reproduite dans les sources, le binaire ou la documentation qui va avec.

        Et je préfèrerais qu'on puisse modifier ce p'tit bout de code sans forcément avoir besoin de le redistribuer

        Tu n’es absolument pas obligé de redistribuer le code :

        Redistribution and use in source and binary forms, with or without modification, are permitted [...]

        La redistribution du code est permise, pas exigée.

        Redistributions of source code must retain the above copyright notice [...]

        Si tu choisis de distribuer le code de ton logiciel (sous quelque licence que ce soit, libre, non-libre, « shared-source »…), alors tu dois aussi redistribuer le code BSD que tu as ré-utilisé (ce que tu ferais de toute façon, puisqu’il fait partie intégrante de ton logiciel) en laissant intacte la licence BSD qu’il comporte.

        Redistributions in binary form must reproduce the above copyright notice [...]

        Si tu choisis de distribuer le binaire (là non plus, tu n’es pas obligé de la faire, même si ne pas le faire risquerait de réduire l’intérêt de ton logiciel…), alors tu dois reproduire sa licence partout où c’est approprié. C’est tout. Il n’y a aucune obligation de distribuer le code avec le binaire, ou de t’engager à fournir le code si celui à qui tu as donné le binaire te le demande.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.