Forum général.général Freelance développeur Web

Posté par . Licence CC by-sa
2
18
juil.
2013

Bonjour,

actuellement en fin de CDD, je me pose la question de passer sous un statut d'auto-entrepreneur pour faire du développement/développement web.

Est-ce que vous savez comment démarcher les premiers clients, les bonnes idées et les mauvaises idées, comment gérer son temps, comment aborder cette nouvelle activité (sachant que je ne faisais pas de développement avant).

Avez vous une idée du niveau de rémunération que l'on peut attendre ? Merci beaucoup.

Cordialement.

  • # prendre le probleme dans l'autre sens.

    Posté par . Évalué à 10.

    en gros actuellement tu veux monter ta boite :
    - sans avoir de competence pour ca (tu n'as jamais fait de developpement)
    - sans connaitre le marché (les clients potentiels, les concurrents du secteur, les prix du marché)

    avant de monter ta boite, je ferais l'inverse :
    - qu'est ce que tu sais faire ?
    - penses-tu que ce que tu sais faire interesse une autre entreprise ?
    - pourquoi te prendrait-elle toi plutot qu'un autre ?
    - à combien tes concurrents vendent-ils l'heure de travail dans ton domaine ?
    - à combien pourrait se vendre ton heure de travail ?
    - pourrais-tu vivre de ce tarif horaire ?

    • [^] # Re: prendre le probleme dans l'autre sens.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      T'as raison mais c'est un peu ce qu'il demande, vu comment est posé la question, faut croire qu'il sait faire du développement. Les SSII marchent bien donc y a du travail mais faut le trouver…

      Y a des sites sur des annonces de freelance, j'ai pas les adresses en tête mais tu devrais trouver quelques réponses

  • # Petits conseils

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Hello,

    • il me semble plus facile de commencer par faire ses armes dans une boite avant de passer en freelance
    • si toutefois tu te sens de te lancer freelance de suite, il va te falloir justifier de ce que tu peux apporter à la société ciblée, et pour se faire, te constituer un porto-folio de ce que tu sais faire serait sûrement un premier pas intéressant
    • blinde ton image virtuel : CV en ligne, réseaux sociaux, site perso, bien vérifier ce que les moteurs de recherche savent de toi - c'est la première choses que regardera quelqu'un qui est intéressé
    • ce qu'il te manque, c'est un réseau (de connaissances), je te conseille donc d'essayer de le développer à vitesse grand V. Pour ce faire, regarde les events qui peuvent avoir lieu sur ton secteur géographique : rencontre d'entrepreneurs, groupes d'intérêts autour des nouvelles technologies, … tout ces lieux sont idéaux pour trouver des gens qui ont des projets et donc bien souvent des besoins

    My 2 cents.
    Bonne chance !

  • # La radio des freelances

    Posté par . Évalué à 2.

    Qui ce trouve ICI peut éventuellement de donnée quelque renseignement.

    Pour les tarifs C'est ICI

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # Auto-entrepreneur, pour les salariés

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bonsoir,

    le statut d'auto-entrepreneur à d'abord été pensé pour ceux qui étaient déjà salariés.

    Là, tu va te retrouver à devoir payer à l'URSSAFF des sommes que tu n'auras pas encore gagnées.

    Et, tu quitteras aussi le régime général sous lequel tu étais (ça, c'est immédiat). Même un marabout ne pourra pas t'y faire revenir en moins d'un an (et tu devras payer quand même pour le régime des indépendants).

    De plus, il y a eu des nouvelles lois qui sont passées en 2013, supprimant les exonérations que les salariés pouvaient éventuellement avoir la première année.

    Donc, si tu termines ton CDD, le statut d'auto-entrepreneur est à fuir.

    Tombe pas dans le piège.

    • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

      Posté par . Évalué à 5.

      le statut d'auto-entrepreneur à d'abord été pensé pour ceux qui étaient déjà salariés.

      Là, tu va te retrouver à devoir payer à l'URSSAFF des sommes que tu n'auras pas encore gagnées.

      justement non, le statut d'auto entrepreneur permet de ne payer les charges (ursaff, impot) que si tu fais du chiffre d'affaire.
      tu ne dois rien si tu n'as rien vendu.

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        euh.. bien regarder sur la taxe pro foncière des entreprises

        • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

          Posté par . Évalué à 3.

          euh.. bien regarder sur la taxe pro foncière des entreprises

          elle vaut zero si tu choisis le prelevement de l'impot à la source.
          en tout cas, c'est le cas pour moi depuis 2009.

          declaration et prelevement tous les mois (si j'ai fait du Chiffre d'affaire) et CFE = 0 (en novembre)

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Tu es certain que tu n'as rien à payer en terme de RSI, forfaitaire?

            Tu es bien sous le régime des indépendants, n'est ce pas?

            • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

              Posté par . Évalué à 1.

              Non tu n'as rien à payer de forfaitaire. Par contre niveau cotisation retraite, t'as pas grand chose non plus. A la base, l'auto-entrepreneur c'est fait pour être un à côté, pas un emploi principal.

              De plus maintenant avec l'abaissement du CA maximum à 19000€ environ (de mémoire), soit 1200€ /mois de salaire. Je ne vois pas du tout l'intérêt. Autant créer une société en nom propre ou une SARL/EURL…

              Pense surtout qu'il faudra faire beaucoup de commercial; Tu ne coderas pas toute la journée. Si tu n'es pas à l'aise avec le commercial, ça va être dur !

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

                Posté par . Évalué à 2.

                Je dirais même plus : le statut d'AE permet de "se faire la main". Donc au pire, si tu te casses la figure, ça ne te coûtera rien (en choisissant de ne pas s'affilier à un régime général de retraite ni au RSI).

                Pour un débutant c'est encore plus suicidaire de se lancer en EURL : taxes à payer (cotisations URSSAF) quel que soit le chiffre d'affaire réalisé.

                Par contre, en temps que chômeur autoentrepreneur, tu ne perçois tes droits qu'après avoir transmis à pole emploi ta déclaration mensuelle/trimestrielle aux impôts. Pole emploi complète donc tes revenus. Ça veut dire en gros :
                "Si tu optes pour la déclaration trimestrielle aux impôts, tu ne touches pas tes droits pendant 3 mois".
                D'où l'intérêt d'opter pour la déclaration mensuelle, et d'avoir donc de l'argent de côté pour le(s) premier(s) mois.

                Pour les anticiper les mois difficiles, soit prêt à trouver des tafs temporaires.
                Regardes les formations proposées par la région.

                Moi mon avis : si tu
                - n'es pas graphiste photographe,
                - et que tu n'a pas fait de dev ouèbe,
                - et que tu n'as pas de portefeuille client
                - ni portfolio
                ce n'est pas très viable.

                Les clients apprécient entre autres
                - les esthètes qui savent négocier,
                - montrer des maquettes en temps et en heure,

                Et tu devrais faire le tri entre les projets alacon parce que clientpasdécidékapadetunes, et les projets trop ambitieux que tu n'auras pas su chiffrer.

                Il faut vraiment que tu aies une expertise. Parce que des dev web, ça court les rues (et les égoûts).
                Eventuellement se spécialiser sur des frameworks php/python/javascript, sur des solutions de sites d'ecommerce (prestashop, magento, thelia) et cms (drupal, wordpress), sur lesquelles tu maîtriseras le templating en premier lieu, et l'intégration graphique, ainsi que des solutions de paiement.

                Certains sites de b2b sont déconseillés, tel que progonline, voire codeur.com (même si j'y avais décroché des contrats).

                Il faut se faire un nom, réputation basée sur ton niveau d'expertise, ta souplesse, ton efficacité, ton professionnalisme.

                Qu'est-ce qui fait, lolcat, ta plus-value sur le marché ?

                • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Par contre, en temps que chômeur autoentrepreneur, tu ne perçois tes droits qu'après avoir transmis à pole emploi ta déclaration mensuelle/trimestrielle aux impôts. Pole emploi complète donc tes revenus. Ça veut dire en gros :
                  "Si tu optes pour la déclaration trimestrielle aux impôts, tu ne touches pas tes droits pendant 3 mois".
                  D'où l'intérêt d'opter pour la déclaration mensuelle, et d'avoir donc de l'argent de côté pour le(s) premier(s) mois.

                  C'est faux.
                  Je suis dans ce cas: auto-entrepreneur avec déclaration trimestrielle et inscrit à Pôle Emploi.
                  Chaque mois, je remplis une "Déclaration mensuelle de situation spécifique. Exercice d'une activité non salariée" que j'envoie à Pôle Emploi sans justificatif et Pôle Emploi me verse mon complément d'allocation tous les mois.
                  J'envoie tous les trimestres à Pôle Emploi une copie de ma déclaration trimestrielle de revenus à l'URSSAF et Pôle Emploi vérifie simplement que la somme de mes trois revenus mensuels correspond.

              • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

                Posté par . Évalué à 1.

                Pense surtout qu'il faudra faire beaucoup de commercial; Tu ne coderas pas toute la journée.

                Je dit peut être une bêtise.
                Il peux donnée l'une des taches a faire par son entourage directe ou pas ( commercial ) ou ( coder ) la dite personne seras aussi auto-entrepreneur.

                Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

          • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Et bien arrête tout de suite, parce que t'es bon pour payer la CFE dès l'année prochaine, l'exonération à été portée à 4 ans, mais les AE finissent bien par payer la CFE.
            http://www.federation-auto-entrepreneur.fr/node/1404

            Par contre, les AE restent exonéré de CVAE, évidemment ça ne concerne que les entreprises dont le CA est supérieur à 152 000 €, impossible en AE.
            Mais le gouvernement vous trouvera bien quelque chose, vous finirez bien par vous faire saigner comme les autres.

            Quand je pense que le nain à fait croire à tout le monde qu'il avait supprimé la TP, ceux qui payent dorénavant plus de CFE/CVAE qu'ils ne payaient de TP ne l'oublieront pas !

    • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

      Posté par . Évalué à 2.

      Bonjour,

      Désolé de te contredire mais ton post comporte beaucoup d'erreurs. Le principe du statut d'AE, et contrairement à celui de l'entrepreneur individuel classique est justement d'être imposé sur le CA réalisé, sans charge fixe, et donc sans charge si le CA est nul.
      Concernant l'affiliation à la sécu des indépendants (RSI), il est tout à fait possible d'être AE et de rester affilié à la sécu des salariés - attention je ne dis pas qu'on ne cotise pas aussi au RSI dans ce cas, mais la couverture et l'affiliation principale reste celle des salariés.Les exonérations pour les salariés, je sais que ça existe(ait), mais personnellement j'avais laissé tombé devant la complexité et les risques de problèmes en passant sur un autre régime de sécu.
      Par ailleurs toutes les entreprises sont exonérées de la CFE (ex taxe pro) la première année, et les AE le sont pendant 3 ans (sauf nouvelle disposition que je ne connaitrais pas).

      Cordialement

      • [^] # Re: Auto-entrepreneur, pour les salariés

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui, mais il a raison dans le sens ou si tu en fait ton activité principale, alors tu n'es plus salarié et donc ne bénéficie plus de la sécu des salariés.

        Pour l'exonération de CFE, voir le post du dessus, elle a été portée à 4 ans. C'est pour faire passer la pilule du : Vous ne serez imposé que sur votre CA, puis ensuite : non, on a changé d'avis, on va vous taxé quand même, mais plus tard …

        C'est un peu le mal français, le problème n'est pas tellement les taxes ou impositions, mais le fait que les règles changent tous les 2 ans. Alors ça me fait bien marrer, ceux qui demandent un business plan sur 5 ou 10 ans, autant confier sa compta à madame soleil …
        La fiscalité fait partie des règles et je ne nie pas sa nécessité, j'accepte, mais l'instabilité fiscale est un vrai fléau !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.