Forum général.général Norme 802.11S et Mesh

Posté par .
Tags :
5
8
déc.
2010
Bonjour !

Je suis actuellement à la recherche d'informations concernant le Wifi Mesh ( norme 802.11S). A vrai dire j'ai déjà moulte documentations mais je ne saisis pas la différence entre le mode ad hoc et le le Mesh.

Est ce que quelqu'un serait capable de m'éclairer ?

Je lui en serais très reconnaissante :-)

Elise
  • # de ce que je sais

    Posté par . Évalué à 5.

    Ad-hoc = un PC vers un autre
    PC A se connecte à PC B pour echanger des infos, partager une imprimante...

    Mesh = routage inter machine
    PC A peut communiquer avec PC C en passant par PC B

    PC A <-> PC B <->PC C
    • [^] # Re: de ce que je sais

      Posté par . Évalué à 2.

      Bonjour !

      Merci beaucoup je n'étais pas certaine d'avoir bien compris.

      De ce fait je ne comprends pas pourquoi on "sort" la norme 802.11S sachant que les protocoles OLSR etc existent déjà.

      Elle apporte quoi cette norme en fait concrétement ? (c'est de là que vient mon incompréhension).
      • [^] # Re: de ce que je sais

        Posté par . Évalué à 5.

        bah simplement que OLSR c'est un PROTOCOLE
        alors que 802.11S c'est une norme HARDWARE pour que les materiels fassent les memes chosent sur les couches basses du modele OSI
        • [^] # Re: de ce que je sais

          Posté par . Évalué à 1.

          Est-ce qu'il y a déjà des cartes qui supportent cette norme?
          • [^] # Re: de ce que je sais

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Principalement, le matériel Atheros sont au top pour ce qui concerne le support sous Linux.

            Sinon l'API Linux "iee80211" supporte , elle , le mode mesh 802.11s. Mais ce n'est pas le cas de toute les cartes , il y a la liste ici:
            http://linuxwireless.org/en/users/Drivers

            Dernier point : Le mode mesh 802.11s est vraiment un protocole très bas niveau, au niveau de la couche physique (couche 1). Du point de vue des couches supérieure, c'est vu "comme si" toute les cartes étaient branchées sur un switch.

            Le protocole de routage OLSR s'appuie, lui, sur le mode 802.11 Ad-Hoc , bien connu. C'est donc du *routage* , en couche 3 donc.

            Il existe des tas d'autres protocoles de mesh : Babel ( http://www.pps.jussieu.fr/~jch/software/babel/ ) , BATMAN et BATMAN-adv ( https://www.open-mesh.org/wiki/BranchesExplained ) : ce dernier travaille aussi en couche 2 (et nécessite donc un module kernel)


            Pour répondre à la question initiale, la principale différence, c'est que en mode "ad-hoc", la couche physique ne *fait pas suivre* les paquets à d'autres noeuds : Si une station en ad-hoc reçois un paquet qui n'est pas pour elle , soit elle le drop (mode normal) soit elle le remonte à Linux (mode promiscious).

            En mode 802.11s, la carte *elle-même* tiens une liste de cartes a porté de radio, et effectue elle-même le relais, sans utiliser le PC.

            C'est ce qui permettais aux OLPC de faire quand même relais même lorsque la machine était en stand-by.


            Aujourd'hui, ce qu'on appelle les réseaux "Mesh" (en particulier dans le sud de la france pour servir les zones blanche , sur le marché Biron à Paris et en belgique), ce sont des cartes wifi en mode Ad-Hoc avec un protocole de routage qui est souvent OLSR, ou BATMAN dans le cas de OpenMesh.
            • [^] # Re: de ce que je sais

              Posté par . Évalué à 1.

              Attention, OLSR ne s'appuie pas sur le mode ad-hoc, on peut faire de l'OLSR avec des PCs fixes, ou bien avec des points d'accès WiFi en mode master et des clients.

              OLSR, comme d'autres protocoles de routage dynamiques, sert à calculer et maintenir le routage dans un réseau à topologie variable. Il est sur le papier bien adapté pour le WiFi en ad-hoc, mais est de moins en moins utilisé¸ à mon avis pour deux raisons : il n'en existe pas d'implémentation satisfaisante (celle de l'INRIA est trop académique, celle de olsr.org pas assez respectueuse de la RFC 3626 et assez buguée, et le protocole ne s'adapte pas bien à de grands réseaux, chaque nœud devant maintenir une table de routage complète, et chaque nœud broadcastant des messages sur le réseau, on a une consommation de ressources sur les nœuds et en bande passante qui croit trop vite.

              Ce sont ces raisons qui ont à l'époque poussé à la création de BATMAN. LE B de BATMAN signifie Better, mieux qu'OLSR

              Après, le 802.11s a aussi des défauts, le principal étant qu'il ne s'adresse qu'à des nœuds WiFi, alors que dans la vraie vie, un réseau maillé est souvent mélangé de WiFi et de points fixes, ou même de points mobiles non WiFi. Il ne scale pas très bien non plus dans son implémentation minimale.

              Enfin, le mesh (j'entend par là les réseaux maillés à topologie variable, 802.11s ou OLSR par exemple) qui était il y a quelques années à la pointe de la mode est en train de se faire oublier un peu, car il est compliqué d'utilisation, et les applications qui en ont vraiment besoin assez rares. Il était par exemple beaucoup vendu comme simplifiant les déploiements d'installations fixes, ou permettant une redondance de liens, alors que pour ces installations un routage plus classique et mieux maîtrisé fait parfaitement l'affaire.
              • [^] # Re: de ce que je sais

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Merci de ton analyse, que je rejoins complètement.


                Effectivement, le mesh radio on en revient un peu .

                De ce que j'avais essayé, le principal problème c'est que sur le matériel "simple", type AP grand public (Fonera, box,...) , Les AP ne peuvent "tuner" que une fréquence à la fois. Or, en mesh, du coup, Si on a une situation comme ca:

                A ---- B ---- C -----D

                Ben yen a qu'une qui peux parler a la fois.
                Parce que si A veux parler à B et que C veux parler à D, ben C en parlant "brouille" B qui perd son paquet avec A (C'est du CSMA/CA).

                En pratique, en cas de trafic , il n'y a qu'un noeud du mesh qui peux parler, ce qui bien sur casse les perfs dès qu'on augmente le nombre de noeuds wifi.

                Les solutions c'est de mettre des cartes avec plusieurs radios (type RouterStation Pro avec 3 cartes wifi), ou bien d'utiliser des modules spécifiques, ou bien des protocoles spécifiques (type TDMA, ou multifréquence)
                Mais c'est pas le même prix...


                par contre au niveau pur routage, perso, je trouve que Babel ou BATMAN peux bien rivaliser avec OSPF, si les noeuds bougent beaucoup - ce qui peux être intéressant pour des réseaux longue distance, qui passent par des VPN.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.