Forum général.général Passer developer freelance : formalités, facturation. Des conseils ?

4
1
oct.
2016

Après 6 ans de CDI puis 2 ans et demi à enchaîner les CDD (c'était une volonté de ma part de faire des contrats courts), une opportunité qui tombe au bon moment me pousse à passer développeur freelance. Par contre je ne m'y étais pas vraiment préparé et aurais besoin de conseils de personnes ayant déjà sauté le pas.

  1. Quel statut avez-vous choisi ? Je m'oriente pour l'Entreprise Individuelle afin d'en profiter pour me frotter un peu à l'aspect administratif (au moins dans un premier temps) auquel je ne connais rien. C'est ce qui me gêne avec le portage : je n'y apprendrais pas grand chose sur ce côté là.

  2. Comment avez-vous fait votre déclaration de status ? En ligne ou bien vous êtes passé par un bureau des impôts / CCI / autres ?

  3. Mes clients sont à Londres et aux États-Unis : comment facturez-vous la TVA pour des clients étrangers ?

  4. Est-ce qu'il existe une facture type à reproduire pour des prestations de développeur ? À quelle fréquence facturez-vous vos clients : toutes les semaines ? Tous les mois ? À la fin du projet ?

  5. J'ai droit à quelques allocations chômage. Comment se passe les relations avec Pôles Emploi ? Avez-vous bénéficié de l'ACCRE ?

  6. Comment se passent vos relations avec l'URSSAF ? Une proche infirmière libérale se heurte souvent avec eux.

  7. Quel frais faites-vous passer sur le compte de votre activité pro ?

  8. Allez, balancez : quelles ont été vos mauvaises surprises administratives ?

Merci beaucoup pour vos conseils !

  • # Moi

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    1) SARL, c'est le plus commun en freelance informatique mais je saurais pas dire à quel point c'est mieux ou pareil qu'un autre statut.

    2) SARL comparé à sas par exemple il n'y a pas grand chose à faire pour les statuts et c'est le comptable qui s'en est occupé.

    3) je n'ai pas encore eu de client à l'étranger, mais il suffit de demander au comptable.

    4) Selon le client et le projet, soit à la fin du mois, soit avant de démarrer (en passant par hopwork pour pas faire de pub) soit 30% avant de commencer et la totalité à la fin…

    5) J'ai eu le droit à l'ACCRE, avec pôle emploi ça s'est bien passé, en règle général ils sont content que tu ne sois pas vraiment en recherche d'emploi. Après c'est le bazar j'ai demandé le maintien de salaire au début et il faut remplir en disant que tu as travaillé 99h et rien mettre dans la case salaire pour que eux sachent que tu es freelance. Et régulièrement y a des problèmes mais il suffit d'appeler pour que ça se règle, c'est pas parfait mais ça se passe bien.

    6) j'ai pas de soucis avec l'urssaf.

    7) les frais de déplacement professionnel, pc, téléphone portable, une partie des forfait tél et internet(80%)

    8) Rien de spécial, c'est des fois un peu chiant (surtout les notes de frais et l'administratif) mais ça se fait bien.
    Ah, et choisir un bon comptable parce que certains font pas grand chose ou font payer très cher par exemple à la création de la boîte ou pour envoyer des PV d'AG au greffe etc.

  • # 3615 Mavie

    Posté par . Évalué à 4.

    1. Entreprise individuelle, d'abord au réel simplifié puis au réel normal. Je fais ma comptabilité moi-même et je la fais valider par une Association de Gestion Agréée qui transmet au impôts (sinon mon assiette d'imposition est sensiblement majorée).

    2. Déclaration en ligne sur le site du Centre de Formalités des Enreprises. Quelque temps après la création de mon entreprise, j'ai renvoyé un formulaire papier pour le choix d'une caisse de cotisation au RSI.

    3. Je ne l'ai pas encore fait, mais je pense qu'il faut facturer la TVA et qu'elle ne sera pas récupérable par les clients.

    4. Rien de particulier côté factures. Certaines mentions légales sont obligatoires, il faudra peut-être les cumuler avec celles des clients à l'étranger. Je facture mes clients à la journée, avec la facture envoyée une fois par mois (à terme échu) quand je travaille en régie ; à la fin du projet les quelques fois où j'ai travaillé au forfait (projets courts cependant).

    5. N/A

    6. Mes interactions avec les organismes sociaux se limitent pratiquement au minimum, c'est-à-dire au paiement des cotisations sociales. Après plusieurs années je me suis rendu compte que je devais mettre à jour la carte Vitale. Finalement cela a nécessité un remplacement qui a pris quelques semaines/mois.

    7. Je passe en frais de repas les déjeuners chez les clients (moins la part personnelle). J'ai des frais mixtes perso/pro ; j'en passe une part en frais professionnels avec un ratio choisi de façon arbitraire. Par exemple, je passe 5/7 de mon abonnement aux transports en commun en frais professionnels (lundi-vendredi). Je considère aussi que 20% de mon logement est dédié à mon activité professionnelle, et je passe donc en frais professionnels cette part du loyer et des dépenses afférentes (électricité, accès Internet…). Mes petites dépenses informatiques passent en frais immédiatement déductibles ; les grosses dépenses (ordinateur portable) passent en immobilisations à amortir sur plusieurs années.

    8. Pour l'instant pas de mauvaises surprises administratives. Je perds beaucoup de temps quand je me retrouve dans une situation nouvelle, mais la fois suivante ça va plus vite. Ce n'est pas vraiment une surprise, mais le système des cotisations sociales suivies de régularisations font qu'il peut y avoir un décalage important entre les revenus et les dépenses obligatoires, en fonction de ce qui s'est passé l'année précédente. En EI BNC, on peut mettre de l'argent de côté, mais on ne peut pas provisionner fiscalement parlant. Cela étant dit, actuellement mon plus gros problème est plutôt avec un (ancien) client qui a du mal à régler les factures ; côté administratif je paye et on me laisse tranquille.

    Divers. Le seul logiciel libre que j'utilise est Dolibarr, pour l'édition des factures.

    • [^] # Re: 3615 Mavie

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci pour votre réponse !

      1. AGA: Sur quelles critètes avez-vous choisi votre AGA ?

      2. TVA étranger: qu'est-ce qu'il vous fait penser qu'il faille refacturer la TVA ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.