FusionDirectory 1.0.2 est sorti accompagné de nombreuses nouveautés

Posté par . Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
20
6
oct.
2011
Communauté

L’équipe de FusionDirectory est heureuse de vous annoncer la publication de la version 1.0.2 de FusionDirectory. FusionDirectory est un gestionnaire d’infrastructure. Il vous permet de gérer :

  • les utilisateurs : UNIX, Samba, informations administratives ;
  • les groupes : UNIX, Samba ;
  • les services : SMTP, IMAP/POP, DHCP, HTTP, dépôts Debian, DNS, antivirus, Asterisk ;
  • les serveurs : déploiement via FAI/OPSI et paramétrage ;
  • les postes clients : déploiement système et applications.

Le tout via une interface Web !. Plus détails dans la suite de la dépêche.

Qu’apporte la version 1.0.2 ?

La version 1.0.2 apporte son lot de corrections de bogues de la version 1.0.1.

Nouveautés marquantes

  • le greffon netgroup fait maintenant partie des greffons officiels, ce greffon est déjà utilisé par le projet Debian Edu ;
  • le greffon rsyslog permet de lire les journaux système de ses machines, ainsi que ceux de FusionDirectory, et d’y faire des recherches ;
  • la commande fusiondirectory-setup, remplaçante de update-fusiondirectory, permet de réaliser les opérations de maintenance de FusionDirectory en mode ligne de commande ;
  • amélioration de la procédure d’installation de Fusiondirectory (intégration multi‐plate‐forme) ;
  • nouvelle prise en charge de JSON-RPC, permettant de piloter les installations de postes Linux à travers le serveur Argonaut ;
  • nouveau système pour les installations basées sur Debian, permettant de se passer d’un miroir local pour la gestion de debconf et la sélection des paquets.

Les sources sont disponibles à l’adresse : http://download.fusiondirectory.org/sources/1.0/.

La version 1.0.2 est également disponible sous forme de paquet pour de nombreuses plates‐formes :

  • Debian ;
  • Ubuntu LTS ;
  • RHEL (5 et 6) ;
  • Fedora 15 ;
  • openSUSE 11.3, 11.4, Factory ;
  • Mageia.
  • # Par rapport à webmin?

    Posté par . Évalué à 1.

    Ceci n'est pas un troll mais une vraie question de kinikonérien:
    Quels avantages/différences avec Webmin?

    • [^] # Re: Par rapport à webmin?

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonsoir
      FusionDirectory se veut orienté "métier" au niveau d'une infrastructure informatique global et non uniquement au niveau d'une machine:
      Je créé un compte, je le mets dans un groupe, je créé des zones DNS, je configure un DHCP... j'ai 1 interface qui intervient sur X systèmes via :

      • le support LDAP natif : le cas pour DHCP
      • un greffon dédié : DNS, Dépots Debian La configuration est stockée dans un annuaire LDAP qui est dispatché et non modifié directement sur le système.

      Enfin 4 raisons (enfin pour moi) pour passer à FusionDirectory est :

      • Les ACL sur le contenu ( chaque personne peut mettre sa photo sur l'annuaire sans demander au service info)
      • Les modèles de compte (je rentre nom et prénom et l'adresse email, le répertoire home le compte samba et/ou unix) sont créés automatiquement)
      • Les Pre/Post actions de création/modification/suppression
      • Les snapshots d'objet : un grosse configuration à modifier ? hop un snapshot de la configuration en cas de pépin.

      Certes c'est moins complet que Webmin mais je pense que pour la gestion à plusieurs d'une infrastructure. c'est une très bonne solution. Et dans l'absolu si tout est géré dans LDAP, la sauvegarde de la configuration d'une infrastructure se limite à
      slapcat > mabackup.ldif

      • [^] # Re: Par rapport à webmin?

        Posté par . Évalué à 1.

        allez, puisque personne ne veut lacher le mot interdit, je me lance : peut-on comparer FusionDirectory à l'Active Directory de chez MS?

        Car là ca m'interesse beaucoup ! J'ai toujours été un peu jaloux de leur administration centralisée...

        • [^] # Re: Par rapport à webmin?

          Posté par . Évalué à 3.

          N'exagérons rien, il n'est pas autant abouti (mais il est plus libre !)
          Il permet l'administration courante

          • comptes/groupes utilisateurs
          • paramétrage infrastructure (DNS/DHCP/partage samba)
          • déploiement OS+Applciations à distance (avec FAI et OPSI)
          • surveillance (remontée rsyslog)
          • intégration avec asterisk

          Il est surtout évolutif.
          J'ai rajouté 3 plugins (enfin chez moi c'est encore Gosa) de mon cru au boulot pour :

          • attribuer des numéros de téléphone ( il prend le premier N° de téléphone libre)
          • surveiller les validité de compte ( pour les supprimer)
          • rajouter des info propres a mon infra : équipe de recherche, thème de recherche..

          Un 4 ème en cours, la gestion des quotas disques (un chercheur c'est très très gourmand)
          et 2 autres dans les cartons ( support de zimbra comme serveur IMAP et le support des aliase de messagerie (alias de liste sympa aussi))

          Et les applications sont infinie , grâce aux post actions, je peux imprimer directement les cartes de cantine, les formulaires papier administratifs juste après la création du compte via un modèle en HTML.

          Concernant les services associés (postfix, samba), il ne faut pas se leurrer il y a de la configuration sur les "clients" pour utiliser FusionDirectory. Une fois que c'est en place ça bouge plus.

          Bref ... c'est le Bien

          à noter : FusionDirectory sera au JDLL à Lyon les 18 et 19 novembre !! (http://www.jdll.org/)
          Venez nous voir !

    • [^] # Re: Par rapport à webmin?

      Posté par . Évalué à 1.

      <div style:kinikonerien>Et avec Nagios ?</div>

      "Gentoo" is an ancient african word, meaning "Read the F*ckin' Manual". "Gentoo" also means "I am what I am because you all are freaky n3rdz"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.