Inscription à la journée utilisateur du Netfilter Workshop

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
14
5
sept.
2008
Sécurité
La convention Netfilter qui rassemble les développeurs de la couche pare-feu de Linux aura lieu cette année à Paris. Cet événement international débutera par une journée de conférences ouvertes aux utilisateurs. Le lieu et le programme de cette journée sont maintenant établis.
Elle se déroulera le 29 septembre à l'école d'ingénieur ESIEA, Paris 5ème.

Des développeurs de Netfilter et des utilisateurs avancés présenteront leur vision et leur utilisation du filtrage IP sous Linux. Les conférences seront variées allant de la présentation de l'utilisation intensive de Netfilter/iptables chez un ISP danois à l'exposé sur le successeur d'iptables par Patrick McHardy, actuel leader du projet, en passant par une présentation de ses derniers travaux par David Miller, mainteneur de la couche réseau de Linux.

La journée est libre et gratuite. Une inscription est souhaitée pour des aspects logistiques. Le programme des conférences est le suivant :
  • Stephen Hemminger, Présentation du logiciel de configuration de routeur de Vyatta. (en)
  • David Miller, Implémentation sous Linux du support des périphériques réseau multiqueue. (en)
  • Jesper Dangaard Brouer, Comment un ISP danois utilise Netfilter pour contrôler l’accès de ses clients et leur bande passante internet. (en)
  • Jozsef Kadlecsik, Présentation d'IPSET. (en)
  • Luc Bourdot, Utilisation de Netfilter dans le pare-feu Amon. (fr)
  • Eric Leblond, Ulogd2 le nouveau démon de journalisation de Netfilter. (fr)
  • Pablo Neira Ayuso, Présentation des conntrack-tools, utilitaires de réplication du suivi de connexions. (en|fr)
  • Pierre Chifflier, Utilisation de libnetfilter_queue avec des langages de haut niveau ou comment construire un pare-feu météo. (fr)
  • Patrick McHardy, Nftables : Une réécriture d'iptables. (en)
La journée commencera à 9h30 (accueil dès 9h) pour se finir vers 18h30.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.