Journées du Libre à Compiègne

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
29
mai
2006
Lug
Cette année les journées du Libre à Compiègne, organisées par le gullUTC (groupe des utilisateurs de logiciels libres de l'UTC - l'Université de Technologie de Compiègne) se dérouleront les 30 et 31 mai 2006. Des démonstrations et install parties se feront en parallèle des conférences.

Venez nombreux ! Toutes les conférences se situent dans le bâtiment Benjamin Franklin, dans le centre-ville, au premier ou second étage, bâtiment A.

Au programme :
  • Mardi 30 Mai:
    • 9h-19h: Démonstration de logiciel libre devant le millibar
    • 11h-12h: Économie du libre par Arnaud Luquin en FA204
    • 13h-14h: GLPI, gestionnaire de parc informatique par Jean-Matthieu Doleans en
      FA202
    • 13h-14h: Éthique et philosophie du libre par Stephane Zuckerman en FA204
    • 14h-15h: R, une alternative a Matlab par Christophe Ambroise en FA204

  • Mercredi 31 Mai:
    • 9h-19h: Install party en FA212
    • 11h-12h: Laboprod, un laboratoire de production d'idées par Nicolas Esposito en
      FA204
    • 13h-14h: Mozilla Foundation par Paul Rouget en FA202
    • 14h-15h: Projet Scenari : informatique documentaire par Stephane Crozat en
      FA108
  • # Pauvre de moi...

    Posté par . Évalué à 2.

    ... c'est encore une raison pour ne pas aller en amphi, ça !

    -- Alex, etudiant à l'UTC
  • # Agenda du Libre ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Pour faire connaître les évènements autour du Libre, il y a aussi l'Agenda du Libre, http://www.agendadulibre.org ;-)
    • [^] # Re: Agenda du Libre ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Bah je le transmettrai à qui de droit... :-)

      J'ai rédigé cette news parce que les organisateurs avaient totalement oublié de sortir du cadre de l'UTC... :-)

      A ce propos, d'ici quelques temps, nous devrions pouvoir proposer les vidéos des conférences sur le site du gullUTC.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.