La déclaration des droits de l'homme est contradictoire?

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
1
20
avr.
2001
Justice
Au sujet des lois sur les brevêts (informatiques, sur le genome, et les autres), on peut avoir l'idée de se reporter à la déclaration universelle des droits de l'homme, on y trouve l'article 27 intéressant notre sujet :

Article 27
1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.

2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.

La première partie de l'article dit que si votre compatriote agriculteur trouve une manière astucieuse et efficace d'irriguer son champs, vous pouvez jouir des bienfaits de ce progrès scientifique (vous êtes son compatriote).

La seconde partie de l'article dit que cet agriculteur rusé a le droit de garder sa découverte pour lui, d'échanger sa découverte contre la moitié de votre récolte, etc... propositions qui s'accordent mal avec le premier article.

Le débât sur la légitimité des brevêts est complexe. Je ne crois pas que l'on puisse de bonne foi proteger une invention, qui certainement n'est qu'une découverte, comme une propriété. Le savoir ne doit pas etre une propriété (qu'est-ce qui a gelé le développement scientifique dans le monde chretien de 800 à 1400?).

Aujourd'hui, il faut réfléchir sur la question des brevêts, engager le citoyen et faire agir l'étât.
  • # Pour le droit à l'invention

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Il ne faut pas se foutre du monde. La déclaration n'a rien de contradictoire. Absolument rien.
    Elle stipule:
    1) Que le voisin à le droit de profiter de l'invention
    2) Mais pas gratuitement!

    Et c'est NORMAL.
    Le communisme, c'est-à-dire la négation du droit à la propriété privée, qu'on croyait mort, se relève avec les intégristes du logiciel libre.
    Il n'a jamais donné rien de bon. Et il a réussi à geler effectivement le progrès scientifique partout où il était mis en oeuvre. Quand à cette théorie sur la période 800-1400, j'attends qu'on l'étaye. Car il me semble que les brevets n'existaient même pas encore!
    Que les choses soient claires. Le logiciel libre, c'est bien. Les brevets logiciels, c'est mal (parce que c'est trop cher pour que Mr Tout le Monde puisse en déposer et SEULEMENT POUR CETTE RAISON). MAIS la propriété intellectuelle pour les logiciels (logiciels propriétaires y compris open-source), c'est bien aussi.
    Que ceux qui veulent donner (faire du logiciel libre) le fassent, mais pas avec l'argent des autres (en interdisant de faire fortune en écrivant des logiciels).
    C'est bien la culture marxiste de mépriser le travail intellectuel de l'individu et de nier sa valeur, de considérer que tout vient de la collectivité en réduisant les inventions à de simples "découvertes". Je dis non. Tout le monde n'est pas égal, et quand un Einstein découvre (justement) la relativité, ce n'est pas grâce au "peuple". On a le droit de gagner sa vie avec ce qu'on invente. Et certainement pas celui d'empêcher les autres de le faire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.