Open Web Server 1.0 est libéré

Posté par . Modéré par baud123.
15
24
jan.
2009
Java
Le 13 janvier dernier était annoncé par l'intermédiaire de Jyri Virkki, ingénieur chez Sun, la libération d'un des produits du groupe.

Publié sous licence BSD, Open Web Server est la version libre de Sun Java System Web Server, anciennement connu sous d'autres noms tels que Sun ONE Web Server, iPlanet Web Server, ou Netscape Enterprise Server.

Open Web Server est particulièrement adapté aux applications des entreprises. Il comprend un moteur HTTP et permet la gestion de contenu dynamique grâce à SHTML, CGI, FastCGI, ou à l'aide de son interface NSAPI. Il permet également l'authentification par l'intermédiaire de LDAP ou via SSL.

Il est cependant essentiel de noter qu'il ne s'agit pas d'une libération totale du code. La nouvelle dénomination du projet intervient afin de le différencier du "Sun Java System Web Server" classique. En effet, les interfaces d'administration ou la prise en charge de contenus dynamiques crées à l'aide de Java tels que JSP manquent à l'appel. Une comparaison des fonctionnalités entre les deux projets est disponible sur une page dédiée. Suite à l'annonce de cette libération, de nombreuses interrogations ont été levées. Jyri Virkki apporte quelques éclaircissements dans un billet de son blog.

Comme il le précise, il ne s'agit nullement de l'ancien code de Netscape Enterprise Server datant des années 90 mais bel et bien du code maintenu par Sun et vendu sous le nom de Sun Java System Web Server et plus particulièrement de la version 7.0. Ce code n'est donc pas obsolète et correspond aux besoins actuels. Pour les nostalgiques, l'historique du code n'est malheureusement pas maintenu. Impossible donc de connaître l'évolution du code depuis ses débuts.

La libération est prévu au moins depuis le 23 juillet 2008. Open Web Server fait donc parti du projet Web Stack d'OpenSolaris qui est une pile (L)AMP pour OpenSolaris et Linux et permet d'apporter un plus au projet.
  • # SSS c'est Sea, Sex and sun ...

    Posté par . Évalué à -6.

    LAMP c'est Linux, Apache, MySQL, et Php.
    donc un pile LAMP sans Linux et sans Apache c'est du foutage de gueule de chez SUN qui fait du libre pour se sntir exister face à MS mais sans vraiment faire du Linux...

    Un serveur WEB de chez SUN sans support de Java, c'est du n'importe quoi !


    • [^] # Re: SSS c'est Sea, Sex and sun ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je pense que sun a déjà fait ses preuves dans l'open source :)

      Et puis, en ce qui concerne le support de Java, tu peux prendre glassfish non ?
      C'est aussi de chez SUN

      http://about.me/straumat

    • [^] # Re: SSS c'est Sea, Sex and sun ...

      Posté par . Évalué à 0.

      Sun ne propose pas de pile LAMP (c'est de toute façon dépassé), mais parle de web stack. Si le posteur de la news a parlé de pile LAMP, c'est une erreur de sa part. Le foutage de gueule ne vient donc pas de sun, mais des gens comme toi qui ne lisent pas les liens. ;-)

      De plus Sun fournit aussi son webstack pour RHEL, donc ton commentaire, tu peux te le mettre où je pense :-)
      • [^] # Re: SSS c'est Sea, Sex and sun ...

        Posté par . Évalué à 7.

        Sun ne propose pas de pile LAMP (c'est de toute façon dépassé)

        Dans un lien de la news [http://www.sun.com/aboutsun/pr/2008-07/sunflash.20080723.3.x(...)], on peut lire ceci :

        Sun Microsystems, Inc. (Nasdaq: JAVA), today announced the availability of the Sun Web Stack, a fully supported and integrated enterprise-quality AMP (Apache/MySQL/Perl or PHP) stack for Solaris and Linux operating systems.

        ou encore :

        Enterprise support is planned to be available for Solaris in CY08Q3, Linux (LAMP) support in CY08Q4 with Windows and other OS support to follow.

        J'ai mis le L entre parenthèse car effectivement il ne s'agissait pas que de Linux mais pour le reste, j'ai peut-être mal lu...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.