Rencontre entre Richard Stallman et Albert Jacquard : Préservation des biens communs cognitifs

Posté par . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
26
18
mai
2011
Communauté

L'association LIBRE ACCES et Jacques Boutault, le maire du 2ème arrondissement de Paris organisent le 10 juin 2011 une rencontre entre Richard Stallman et Albert Jacquard autour de la préservation des biens communs cognitifs (et en particulier scientifiques), de 19h00 à 21h00, en Mairie du 2ème arrondissement de Paris, au 8 rue de la banque.

Accueil par Jérémie Nestel, président de LIBRE ACCES et Jacques Boutault, Maire.

Seront présents :

  • Monsieur Richard Stallman, qui interviendra sur « Copyleft et recherche scientifique » ;
  • Monsieur Albert Jacquard, qui interviendra sur « Comment garantir les biens communs cognitifs de l'humanité ? » ;
  • Animation : Jean-Pierre Archambault, CNDP-CRDP de Paris.
  • # Il y aura un débat ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Parce que ça risque d'être joyeux...

    "Gentoo" is an ancient african word, meaning "Read the F*ckin' Manual". "Gentoo" also means "I am what I am because you all are freaky n3rdz"

    • [^] # Re: Il y aura un débat ?

      Posté par . Évalué à 4.

      "Parce que ça risque d'être joyeux... "

      Je suppose que oui (même si Richard ne souhaite plus intervenir sur le thème exclusif "du copyleft en sciences", l'intitulé se son intervention risque donc d'évoluer).

      Pour autant, rappelons-nous (même si cette rencontre est historique) qu'Albert Jacquard est né en 1925. il va sur ses quatre-vingt-six ans, éprouver de la fatigue.
      De plus, Richard Stallman et Albert Jacquard soufrent de problèmes d'audition.

      Le public doit donc se montrer bienveillant, faire l'effort de poser des questions brèves à très haute voix.

      Amicalement,
      Charlie

  • # Ca sera filmé /diffusé ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour ceux qui n'auront pas la chance de pouvoir venir...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.