Séminaire Fac Orsay « Nouvelles pratiques et cultures du numérique dans les sciences et technos »

Posté par (page perso) . Édité par Bruno Michel et Nÿco. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags : aucun
5
6
déc.
2011
Internet

Le Centre d'Alembert (Centre Interdisciplinaire d'Etude de l'Évolution des Idées, des Sciences et des Techniques, Université Paris-Sud, Faculté d'Orsay) organise son séminaire interdisciplinaire 2011-2012. Il s'intitule « Nouvelles pratiques et cultures du numérique dans les sciences et les technologies. »

Le séminaire porte « sur l'émergence de nouvelles pratiques et cultures dans la production du savoir scientifique, sa validation et sa circulation, sous l'influence des récentes évolutions du numérique en particulier afférentes à Internet. »

Il est composé de séances disciplinaires et des séances transversales : « révolution des savoirs induite par les dernières évolutions du web, veille collaborative, traitement de grandes masses de données et leur visualisation, publication scientifique et mouvement des archives ouvertes, apprentissage collaboratif en réseau, logiciel et ressources libres, web sémantique et social, open data, etc. »

Merci à celle qui a permis cette dépêche et qui se reconnaîtra.

Ont eu lieu

Les séances (à la Faculté des Sciences d'Orsay, bâtiment des colloques (338)) ont débuté les 16 et 23 novembre.

  • « La révolution Internet dans la communication scientifique, mythes et réalités » par David Monniaux
  • « Le Web : externalisation, mise en réseau et socialisation des objets du savoir » par Alexandre Monnin
  • « Apprendre par la recherche, le jeu, et le questionnement » par François Taddei
  • « Do-it-yourself biology et hacklab « La paillasse » » par Thomas Landrain

Des vidéos et supports de présentation sont disponibles sur le site.

À venir

  • 7 décembre 2011 : « Les observatoires virtuels : nouvelles gestions, structurations et mises à disposition des données dans le domaine des astres et des planètes. » par Jean Aboudarham et Alain Sarkissian
  • 14 décembre 2011 : « Nouveaux modes de publication scientifique, de validation et d'accès : quelles avancées pour le mouvement des archives ouvertes, pour la libre diffusion des connaissances scientifiques sur le web ? » par Jean-Claude Guédon
  • 11 janvier 2012 : « Logiciel libre, ressources libres, données libres : quels modes de développements, quels obstacles ? Quels enjeux pour la recherche, l'enseignement, et au-delà ? » par Roberto Di Cosmo et Antoine Latreille
  • 25 janvier 2012 : « Les mathématiques à l'heure du numérique : De la simulation informatique à la modélisation algorithmique : dans quel langage décrire le monde ? et Quels changements dans les mathématiques appliquées ? Mécaniques des fluides, analyses des signaux et des images. » par Gilles Dowek et Laurent Desvillettes
  • 8 février 2012 : « Acquisition, structuration, accès, mise en réseau des données dans le domaine de la physique des particules. Quelles sont les nouvelles problématiques ? » par Xavier Grave et Christophe Diarra
  • 14 mars 2012 : « Web sémantique, web social : quelles implications pour l'extraction d'informations, la gestion des connaissances et le travail collaboratif communautaire ? » par Ioana Manolescu et Fabien Gandon
  • 28 mars 2012 : « Quoi de neuf en matière de technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement et l'apprentissage des sciences ? Quelles ressources pour l'enseignement » par Eric Bruillard et Hervé Le Crosnier
  • 4 avril 2012 : « Biologie et numérique : structuration et traitement des données dans le domaine des molécules. De la cristallographie des protéines à la bio-informatique génomique. » par Jérôme Azé et Roger Fourme
  • 11 avril 2012 : « Visualisation de données : grandes masses de données, données dynamiques. Face à l'accumulation des données — scientifiques, issues du web (réseaux sociaux, open data) et des publications —, quelles nouvelles méthodes pour visualiser et manipuler de grands ensembles de données statiques ou dynamiques ? » par Jean-Daniel Fekete, Samuel Huron et Benno Schikowski.
  • # Chipotage typographique

    Posté par . Évalué à 3.

    Est-ce qu'un admodéro pourrait remplacer la vilaine esperluette du titre par un beau "et". Je vais citer Wikipedia au sujet de l'esperluette : «Son utilisation en français est essentiellement circonscrite à un usage commercial et publicitaire, pour les raisons sociales.» Autrement dit, si on parle du célèbre cabinet d'avocat Stallman & Moglen, on peut mettre une esperluette. Mais si on parle du duo magique de la FSF, on dit Stallman et Moglen. C'est du chipotage, mais cet usage généralisé du "et commercial" a tendance à m'agacer.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.